Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 14 décembre Saint Nicaise, ses compagnons, sa soeur Eutropie
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:23

» 14 décembre Saint Jean de la Croix
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:09

» 14 décembre Sainte Odile d'Alsace (d'Honenbourg)
par ami de la Miséricorde Hier à 23:57

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 23:41

» Si on parlait des gilets jaunes
par Panetier Hier à 21:57

» Mgr Fulton Sheen sur le Faux Prophète et l'Antéchrist
par Panetier Hier à 20:53

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:38

» Venez Divin Messie (chant de Noël)
par Panetier Hier à 19:54

» Conférence de Marrakech: le St-Siège soutient le Pacte sur les migrations
par Panetier Hier à 15:01

» 13 décembre : Sainte Lucie de Syracuse
par ami de la Miséricorde Mer 12 Déc - 22:23

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Mer 12 Déc - 22:05

» La pensée du jour
par Panetier Mer 12 Déc - 11:05

» FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?
par Panetier Mer 12 Déc - 10:31

» 12 décembre Saint Corentin de Quimper
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 23:43

» 12 décembre Notre Dame de Guadalupe
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 23:34

» Pierre Éliane - Ma vie n'est qu'un instant (Ste Thérèse de l'E-J)
par Panetier Mar 11 Déc - 22:18

» 11 décembre Saint Damase 1er
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 8:28

» 11 décembre : Sainte María Maravillas de Jesús
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 8:21

» Une nouvelle Constitut° apostolique précisant le rôle du synode des Evêques.
par Panetier Mar 11 Déc - 0:03

» La franc Maçonnerie
par Panetier Lun 10 Déc - 16:13

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
par Françoise Dim 9 Déc - 23:18

» 10 décembre : Sainte Eulalie de Mérida
par ami de la Miséricorde Dim 9 Déc - 22:06

» 10 décembre :Translation de la Maison de Lorette
par ami de la Miséricorde Dim 9 Déc - 21:47

» Un peu plus loin que la grotte de Lourdes...
par Panetier Dim 9 Déc - 14:30

» Sal Solo - San Damiano
par Panetier Dim 9 Déc - 13:49

» Charte du Monastère Intérieur.
par Panetier Dim 9 Déc - 13:22

» Les canonisations express, une arnaque ?
par Panetier Dim 9 Déc - 12:34

» 9 décembre : Sainte Anne (Hanna), mère du Prophète Samuel
par ami de la Miséricorde Dim 9 Déc - 0:02

» 9 décembre Saint Pierre Fourier
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 23:49

» 8 décembre Saint Romaric de Luxeuil
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 0:54

» 8 décembre Solennité de L'Immaculée Conception
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 0:31

» Le combat spirituel
par Panetier Ven 7 Déc - 10:36

» 7 décembre Saint Ambroise de Milan
par ami de la Miséricorde Ven 7 Déc - 9:21

» 7 décembre : Sainte Maria Giuseppa Rossello
par ami de la Miséricorde Ven 7 Déc - 9:06

» Comment être chrétien dans un monde qui ne l'est plus - Rod DREHER
par Panetier Jeu 6 Déc - 22:01


Partagez | 
 

 CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp

Aller en bas 
AuteurMessage
Hercule



Messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 12 Jan - 15:31

CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, responsable du groupe de travail « Bioéthique » de la CEF ... 

Les États généraux de la bioéthique, sans Langue de Buis, avec Mgr PMierre d'Ornellas

Vendredi 12 janvier 2018 à 20h40 sur KTO et ktotv.com 

Sujet a diffuser absolument : KTO lance appel à participation 

"Vous avez un témoignage, des questions ? Faites-les nous parvenir dans la journée : 
- tout simplement en commentaire de ce post
- par mail sanslanguedebuis@ktotv.com
- ou depuis cette page : http://www.ktotv.com/sans-langue-de-buis

Mgr Pierre d'Ornellas, évêque français en charge des questions bioéthiques, vient dans l'émission sans Langue de Buis sur KTO, diffusée ce vendredi 12 janvier à 20h40. Il vous répondra.

C'est une occasion (rare , très rare) pour Briser le mur de complicité et d'opacité lourdement installe et QUI CONTINUE de l'être : 

Si vous n'y connaissez rien ce n'est pas anormal ECOUTEZ CETTE EMISSION EXCEPTIONNELLE : 
AVEC UN THEOLOGIEN de St Jean (P de Vergeron sous l'autorité de Mgr SEGUY pour ce dossier BIOETHIQUE /CLONAGE HUMAIN ET une SCIENTIFIQUE DE REPUTATION INTERNATIONALE, ANCIEN DR DE RECHERCHE DE LA fONDATION JEROME LEJEUNE : Dr Alexandra Caude Henrion ! ...

LA QUESTION DE L'ÂME, ESSENTIELLE, Y EST LARGEMENT ESQUISSEE AUSSI 


..... sur KTO, le 12 janvier Mgr d'Ornelas saura t-il répondre à ces questions jamais posées ? 

Y AURA T IL DES MEMBRES DU FORUM POUR LA LUI POSER ? 

CE support servira à nourrir l'appel à question et à commentaires qui est demandé par KTO

+ + + + +

http://www.ktotv.com/sans-langue-de-buis

LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE
SANS LANGUE DE BUIS

Avant le débat au Parlement, la réforme des lois de Bioéthique est précédée d’Etats généraux de la bioéthique organisés par le Conseil national consultatif d’éthique jusqu’à avril 2018. Ce processus est censé permettre un large échange entre les citoyens, les associations, les scientifiques, les différentes institutions et organismes de recherches. Parmi les sujets à l’ordre du jour figure l’extension de la Procréation Médicalement Assistée aux célibataires et aux couples de femmes. Le gouvernement a pour objectif de finaliser un projet de loi à l’automne. Et l’examen au Parlement se déroulerait au 1er semestre 2019.

Comment les catholiques peuvent-ils participer à ce débat ? Quelles sont les positions de l’Eglise ? Sont-elles audibles aujourd’hui ? Le dialogue peut-il avoir un impact sur le débat législatif ? Mgr Pierre d’Ornellas, responsable du groupe de travail « Bioéthique » de la conférence épiscopale et archevêque de Rennes, dialogue sans langue de buis avec des catholiques : Christian Flavigny, pédopsychiatre, Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche chez Alliance Vita  Joséphine Mathonat Fondatrice d’Esperanza, Erwan Le Morhedec, avocat, blogueur et essayiste.

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 12 Jan - 23:30

Tu aurais dû mettre ton message plus tôt j'ai raté l'émission. Mais ça sera sans doute redifusé

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Hercule



Messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Sam 13 Jan - 0:38

Bonjour Philippe,

Finalement cette émission n'aura été d'aucun intérêt car ils n'ont pas du tout évoqué le clonage...

+ + + + +




Etienne Loraillère
11 Janvier, 10:36 · 

J'imagine que les Etats généraux de la bioéthique et la très probable révision des lois bioéthique ne vous laissent pas indifférents. PMA ouverte plus largement, GPA, fin de vie sont au cœur des débats... Le président Macron l'a annoncé: il souhaite "un vrai débat" et en même temps que "notre société puisse s'adapter aux évolutions qui sont en cours".
Vous avez un témoignage, des questions ? Faites-les nous parvenir dans la journée : 
- tout simplement en commentaire de ce post
- par mail sanslanguedebuis@ktotv.com
- ou depuis cette page : http://www.ktotv.com/sans-langue-de-buis
Mgr Pierre d'Ornellas, évêque français en charge des questions bioéthiques, vient dans l'émission Sans Langue de Buis sur KTO, diffusée ce vendredi 12 janvier à 20h40. Il vous répondra.
+ + + + +
Macron qui souhaite un vrai débat : Voilà qui est inquiétant pour les personnes âgées et les handicapés ! ...
+ + + + +

Bruno de Vergeron a partagé la publication de Etienne Loraillère.
11 Janvier, 17:53 · 

Chiche ! 
Voici ce que j'écris personnellement à Etienne Loraillère
Je suis désespérément affligé par la désinformation TOTALE sur le sujet en question. 
Sachant notamment que Mgr d'Ornellas sait que le clonage humain a été autorisé en France et n'A RIEN DIT , qu'il a été pourtant pleinement informé par un scientifique chercheur en génétique Dr Alexandra Caude Henrion en mai 2015 exactement. 
Et que les militants de Défense de la Vie, de la famille ont emboité le pas à ceux qui professent que l'embryon recoit une ame "tardivement'" (quand il y a un cerveau et un coeur. ... s'opposant ainsi à la déclaration du Saint Pape Jean Paul II, le 24 février 1998 (à l'Académie Pontificale pour la vie) *
Ce qui était la question éthique et métaphysique ESSENTIELLE pour servir de repère aux débats et aux choix bioéthiques et pastoraux en la matière ... 
Ce qui anesthésie la "responsabilité" de ceux qui avortent entre le 1er jour et la 3è semaine (stérilet, implants , pilule nouvelles, etc.) ... fécondent in vitro, congèlent (loi bioéthique 1995), conçoivent et développent des embryons par clonage (loi bioéthique JO 06 août 2004), développent et procréent en PMA en France légalement des clones humains à partir d'embryons congeles disponibles (loi bioéthique JO 06 août 2013), autorisent la création d'enfants sans impulsion sexuelle (Dérogation du 11 février 2013), etc. 
POURQUOI PASSER SOUS SILENCE CES LOIS et CES PRATIQUES AUTORISEES ? ...
(*) VOICI quelques noms de ceux qui ont meprisé l'enseignement de Jean-Paul II (j'en suis témoin parfois sous les applaudissements des "catholiques en débat aux SSF de 2002 par exemple), dans les salons bioéthiques , les Semaines Sociales de France , les colloques des Bernardins ou de Paray-le-Monial , les commissions sénatoriales, de l'assembleée nationale le CNE (Commission nationale d'Ethique), etc. : 
=> de mémoire ceux qui ont été invités au CNE et aux Commissions pour donner leur avis au cours du débat national : Mgr Brugues , Père Olivier de Dinechain, Père Vermersh, Père Marie-Dominique Philippe , Père Stéphane Barbillon, Jean-Marie Leméné, Tugdual Derville, Henri Lafont, etc., etc. .... 
TOUS !
Et depuis : POURQUOI CETTE OMERTA ET CETTE COMPLICITE COUPABLE avec 
ce CRIME CONTRE L'HUMANITE (préambule de la Loi bioéthique ) ? ...
CE SACRILEGE DEVASTATEUR (Mgr Séguy ) ?
NE DESOBEISSENT- ILS PAS à la Loi Naturelle, à la conscience humaine, au devoir de Vérité, à la LETTRE et à l'ESPRIT DE JEAN-PAUL II , à l'ESPRIT-SAINT, à leur VOCATION ? ...
Peu d'amis osent parler devant une telle tribune ! ... Intervenir, donner les liens qui disent la Vérite, éclairent sur la question dans la lumière du regard de Jean-Paul II sur la Vie, la personne et le génome, l'ACTE PATERNEL de Dieu dans la Création et la Conception humaine (Humani Generi de Pie XII) dénoncer cette inommable trahison catholique, portée par l'ignorance et le silence des associations laiques, des tribuns de la communication et de la manifestation pour la vie, la famille, et les Evêques derrière Mgr Pierre d'Ornellas, hélas ! ... 
OUVRONS un vrai débat et donnons les informations preuves en mains  
Mgr AUPETIT : impossible à joindre depuis 5 ans que j'essaie voila aussi de quoi desespérer (il est le seul à avoir dit qu'il était pour le principe de l'animation immédiate : quelle lueur d'espoir immense que il puisse entendre ce que les "experts " et spécialistes , pseudo thélogiens ne disent pas, n'enseignent pas ne travaillent pas "
Le Mal vient de l'Ignorance encouragé par tant de DESINFORMATIONS . 
Puissent KTO, RCF, Radio ND, les médias catholiques JOUER, ENFIN, LEUR ROLE D'INFORMATION et de DEBAT OUVERT ! ...
Ecrivez moi : (vergeronbruno@xxxxxxx.com ; tel 06xxxxxx96 ) et je vous donne les dossiers complets de l' institut nazareth , constitué sous la houlette de Mgr Seguy et à sa demande pour le pape Jean Paul II et le pape Benoit XVI ... pour que ce travail soit communiqué à Mgr D'ORNELLAS, KTO, Mgr Michel Aupetit
(Vous pouvez aller sur mon mur et consulter mes articles (onglet Plus sur ma page ) , c'est un peu kalaidoscope mais je suis aussi prêt a vous rencontrer pour etre plus audible ... et accessible ...
le forum lepeupledelapaix , le site surleroc , avec mots cles : clonage humain, abomination de la Désolation 
peut aussi permettre de glaner des points de vue métaphysiques et scientifiques ou escathologiques sur la question) 
Enfin une emission de radio comme je l'écrivais sur votre lien http://www.ktotv.com/sans-langue-de-buis
(J'INVITE MES AMIS A Y ECRIRE LEUR POINT DE VUE !!! ) :
je souhaitais vous diffuser ceci qui a été jugé "INDESIRABLE " sur votre page : cette video, la seule qui ait donné la parole à ceux qui ont reussi sur une radio , à briser le mur de complicité et d'opacité lourdement installe et QUI CONTINUE de l'être sur les lois bioethiques et le clonage humain et ses significations theologiques exegetiques metaphysiques et escathologiques  https://www.youtube.com/watch?v=B31D7kqg1ZM ..... 
CE LIEN EST JUGE INDESIRABLE SUR VOTRE MUR: ETONNANT NON ? LA SEULE EMISSION AVEC UN THEOLOGIEN missionné par Mgr SEGUY pour ce dossier BIOETHIQUE /CLONAGE HUMAIN ET AVEC UN SCIENTIFIQUE DE REPUTATION INTERNATIONALE , ANCIEN DR DE RECHERCHE DE LA FONDATION JEROME LEJEUNE !!


+ + + + +





Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Sam 13 Jan - 7:40

Pour ma part je rejoins plutôt saint Thomas d'Aquin disant que l'âme immortelle arrive vers le deuxième moi. Confirmé par Maria Valtorta où Jésus lui dit que l'enfant dans sa mère est d'abord une brute avec une âme naturelle, et ensuite Dieu lui insuffle une âme surnaturelle immortelle. 
Saint Jean Paul II parle bien de l'immédiateté de l'âme, mais sa véritable expression est : " l'embryon est imprégné de l'âme"......comme l'hostie qui est imprégné de la présence du Christ avant la consécration ?.....

et pour cela j'ai deux raisons :
- parfois le fœtus se sépare en deux pour former deux jumeaux. Y a t'il une seule âme dans deux corps ?
- Parfois deux fœtus polyzigotes fusionnent pour ne former qu'un seul embryon, avec deux hérédités différentes ; c'est le cas quand une personne a un œil marron et un œil vert par exemple . N'y a t'il qu'un seul corps pour deux âme ? 

Mais par contre je ne crois pas, comme la philosophie l'enseigne, que l'âme immortelle descend  dans le corps, et qu'au contact de la différence sexuelle celle-ci subit un incident subsistant définitif faisant de nous un homme ou une femme pour l'éternité. 
- déjà, non l'âme ne descend pas, car ce serait alors une incarnation. L'âme est fabriqué par Dieu au sein-même du corps, comme un ajout de celui-ci.
- Ensuite dire que l'âme subit un incident subsistant au contacte du sexe ? Alors fondamentalement nous avons d'abord une âme angélique ou androgyne ? Nous recevons tous un vêtement unisexe qui se déforme au contacte du corps, avec une bosse pour l'homme au niveau du sexe et un creux pour la femme ? Non je pense que l'âme sexuée est directement crée avec sa spécificité propre homme ou femme.
et saint Jean Paul II a même ajouté : 
"l'essence de la femme est supérieur à celle de l'homme, car la femme est crée à partir de l'homme alors que l'homme est crée à partir de la terre".

====================================================================================


Dernière édition par Philippe le Sam 13 Jan - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Sam 13 Jan - 18:01

Voici pour ceux qui auraient manqué l'émission !

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Jeu 18 Jan - 13:11

Remise en évidence, sur le forum, de cette vidéo citée par Hercule (post du Samedi 13/01/2018 - 0H38) sur le clonage humain.

Puisque le sujet semble tabou... Parlons-en !

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 22 Jan - 6:47

Cette question très peu abordée - est-ce un tabou ? - sur le clonage force un peu notre réflexion. La Marche pour la vie d'hier, la prochaine  "remise sur le tapis" de la loi sur la bioéthique fait que je me permets de mettre sur ce forum l'intervention de Bruno  - pseudo "Azaïs" - vu sur un autre forum et que je trouve pertinente... Toujours soutenir ce qui est bien !  Smile

Prions, mes amis, prions ! Défendons LA FAMILLE, envers et contre tout.

Jesus Marie Joseph, 
Je vous aime,
Ayez Pitié de nous
Sauvez toutes les âmes. AMEN.

***

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t41468-appel-a-questions-temoignages-liens-pour-l-emission-de-bioethique-vendredi-12-janvier-20h40#426585

A propos de l'émission "éclairante" de KTO sur la bioéthique .. ..tout autant "lumineuse"  que les discours de la Marche pour la vie,  samedi ... un sujet de discussion avait été ouvert ...   nous en restons  bouche bée .


 Au moins sur ce forum les avis sont clairement exprimés : pas une once de courage pour dire ce qui est .... 


N'assistons nous pas à une énorme psychose de sidération, paralysant la langue, du porte parole de la lumière qui doit briller sur tout le peuple de Dieu, et le regard lucide sur les dévastations de la Creation humaine et de ses fondements les plus essentiels, Dieu compris? 


Jamais la famille ne s'en remettra . Il ne lui reste plus que la Prière à la Ste Famille de Nazareth .. profanée elle même ,  car elle est présente physiquement aussi à chaque conception humaine  dans le "Sanctuaire de la Création réservée a Dieu seul", Humani Generi de Pie xii oblige ..




Jesus Marie Joseph, 
Je vous aime,
Ayez Pitié de nous
Sauvez toutes les âmes. AMEN.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 22 Jan - 12:28

Nous avons trois livres sacrés : La loi de la création dans notre cœur, la bible, et le génome.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 22 Jan - 18:17

... Pas d'accord avec toi Philippe : nous n'avons qu'un seul livre sacré : La Sainte Bible. 
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 22 Jan - 20:18

Pour nous tous qui sommes en quête de Vérité sur ces sujets liés à la bioéthique, il est à signaler un livre "Le salut des enfants morts sans baptême" - entretien avec Dom Pateau par le Rouge et le Noir :

https://www.lerougeetlenoir.org/opinions/les-inquisitoriales/quel-sort-pour-les-enfants-morts-sans-bapteme-entretien-avec-dom-jean-pateau#nb10
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 22 Jan - 20:36

... Et voilà ce qu'annonce KTO ce jour : Quatre émissions pour se former en vue de la révision des lois de bioéthique !

http://www.ktotv.com/articles/2018/1/22/universite-de-la-vie-se-former-en-vue-de-la-revision-des-lois-de-bioethique
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 26 Jan - 11:24

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Dim 28 Jan - 10:42

Bonjour à tous,

Parce que ce sujet est très important et qu'il nous préoccupe, je vais tenter de mettre sur notre tout petit forum un énorme document qui m'est parvenu sur Word.

Ce document émane de Bruno  qui s'est plutôt spécialisé sur la question depuis plusieurs années. 

Au moment où la loi sur la bioéthique va être révisée, il m'apparait important de partager ce document que nous vous laissons bien sûr découvrir en toute simplicité. A vous d'en faire la synthèse et votre propre opinion.

Si certains de nous veulent discuter de points particuliers par rapport à la teneur du document, j'inviterai Bruno  à venir en discuter et en répondre avec nous.

Bon courage, bonne lecture. Pour aujourd'hui, une première partie qui sera suivie d'autres séquences du document afin de le rendre plus facile à lire.

Françoise.

***


LE CLONAGE EN QUESTION ...

Chers parents, chers amis, 

Pensez-vous que le mariage pour tous, la PMA, la GPA... soient le vrai combat ?
 Si on vous disait qu'ils ne sont là que pour camoufler l'attaque la plus grave faite à Dieu et à l'humanité depuis l'origine de la Création. 
Qu'ils ne sont que l'écume d'un tsunami  identifié par un nombre infime de personnes ! 

Que diriez-vous ?
 

- 1/ C'est absurde ! encore un piqué qui veut se faire remarquer ! ... Alors n'allez pas plus loin. 
 
- 2/ Mais de quoi il parle !... alors lisez la suite pour comprendre la confusion qui règne en ce moment.
 
- Ce message pourrait être aussi appelé : "L'ultime transgression contre Dieu", ou  "La saisie de l'arbre de vie". 

Il révèle un drame métaphysique et humain lié à une « science pervertie », protégée par des lois iniques. Ce drame est banni des cercles de bioéthique, des discussions parlementaires, des médias, interdit des studiums de philosophie et de théologie. Seuls quelques spécialistes sont au courant et osent en parler. 

Et ces lois ? Elles sont à peine analysées contrairement aux « lois Taubira » dont on vous rabâchent les oreilles. Que ce soit nos politiques, nos évêques (mis au courant !), les associations concernées ou la "manif pour tous", l'omerta est totale ! le silence assourdissant !

Pire ! les associations exemplaires dans le combat Pro-vie (LMPT, Veilleurs pour la vie, Alliance Vita, Universités de la Vie, écologie humaine, généthique.org, Marche pour la Vie, Choisir la Vie, Liberté Politique, Communauté de l'Emmanuel, commissions bioéthiques diocésaines ou du CEF, renaissance catholique,  ….) font des communiqués et des publications contraires à la réalité. On affirme que ce sujet est "sans intérêt médical" depuis la découverte des cellules IPS, qu'il est même « interdit par la loi ».

Ce qui est un comble car ce drame est la clé de voûte des « lois Taubira » comme vous allez le voir !  
 Est-ce par peur ? Une lecture trop rapide des textes ? Une approche trop scientifique du problème ? Une inconscience de l'enjeu surnaturel ?  Un peu de tout cela ? espérons-le !…

Mais enfin me direz-vous, de quoi s'agit-il ? Quel est ce mystère ? :  

Le clone humain existe déjà dans les laboratoires. 
Il est caché et protégé par la loi,  mais ... 
...quelle est son âme ?

Exemples du silence des associations : 

1/ Fondation Lejeune :
 Le Manuel Bioéthique de la Fondation Lejeune distribué gratuitement sur demande consacrait en 2006 un chapitre complet (n°6) de 10 pages intitulé : "Cellules souches et clonage". 
Tout était expliqué, schémas à l'appui. On affirmait p 47 :" Aujourd'hui on ne sait pas faire de clonage reproductif / ou de clonage thérapeutique humain". Ce qui était déjà faux car on réalisait des zygotes (embryons au départ) clonés en laboratoire mais leur croissance s'arrêtait régulièrement avant la 5ème mitose ( mitose = division d'une cellule mère en 2 cellules filles).
 Dans sa version "actualisée et augmentée" de 2014, donc après la loi du 6 août 2013 qui autorise largement le clonage, ce chapitre n°6 se réduit à une simple "Recherche sur l'embryon" où le mot clonage, évacué du titre, n'est cité qu'une seule fois, à la sauvette, dans un tout petit § qui se termine par ce mensonge : "En France, le clonage humain est interdit". Point final ! Inutile d'en parler !

2/ Déclarations d'Alliance pour la Vie : Tugdual Derville : 

Un auteur pas très tendre mais factuel !
https://www.facebook.com/notes/bruno-de-vergeron/duplicit%C3%A9-ou-complicit%C3%A9-publications-sur-site-alliance-vita-mot-cl%C3%A9-clonage-huma/940330552655180 

Des faits inconnus du public  sur les plans :

A/ LEGISLATIF  :La France est le premier pays du monde :

=> 1/ à avoir autorisé partiellement le clonage humain à des fins thérapeutiques dès le 6 août 2004 (cf p.15 du lien http://catholiquedu.free.fr/2013/LoiEtudeElder.pdf…) + détails § V et annexe I :
 - a/ les députés français se sont levés et ont applaudi à l'unanimité lors de cette libération législative du clonage. On a entendu dans les chambres et dans les loges maçonniques enthousiastes des phrases  (recueillies sur place) comme  : 
- "nous allons pouvoir toucher les fondements mêmes de la vie humaine" ... 
- "nous allons faire une nouvelle espèce" ...
- "c'est la fin de l'humanité telle que nous la vivons" …
- "ce qui nous réunit est un moment éminemment métaphysique" …
- "nous entrons dans le Sanctuaire" ...

- b/ Le Président de la Conférence Episcopale de France a, publié un communiqué «se félicitant du vote de cette Loi »! Conférence pourtant informée par la fondation Lejeune - principal expert catholique reconnu en matière de génétique et d’information juridiques sur la question- et par  les militants catholiques participants aux Semaines Sociales de France  réunis en Colloque en 2002 pour « accompagner »  la loi Bioéthique-clonage humain, 2 ans avant sa publication,

=> 2/ que la France a forcé l'ONU en 2005 à ne pas interdire les recherches sur ce sujet, contre l'avis de la majorité des pays participants guidés et encouragés par le Vatican (membre officiel) ;

=> 3/ qu'elle a autorisé la création d’enfants sans sexe (par inhibition du chromosome X ) le 11 février 2013 par dérogation de la loi Bioéthique 2004, révisée par Madame Valérie Pécresse en 2011; immédiatement après l'annonce en 2012 des 1er succès  scientifiques de clonage humain viables dans plusieurs laboratoires en Asie et aux Etats unis (publications en janv. 2013 de la Revue Nature) ;

     => 4/ qu'elle a libéralisé le clonage humain à partir d’embryons dans toutes les maternités de France équipées de Centre PMA où se pratiquent les Fécondations in Vitro (FIVE) par la loi du 6 août 2013 (en plein été + date anniversaire de Hiroshima !) https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/2/11/MENR1418251D/jo

Cette libéralisation lancée à la hâte (sans débat prévu par la loi en pareil cas) a été masquée avec astuce par les lois Taubira « du mariage pour tous » du 17 mai 2013 placées en écran de fumée.

Etonnant acharnement législatif à libérer au plus vite et sans battage médiatique un clonage humain supposé impossible, et soi-disant interdit, non ? 

B/ MEDIATIQUE :
 - En France et dans le monde des chimères (mélange homme-animal) sont produites à la chaîne  ...plus de 150 chimères circulent en GB et font l’objet d’exposition dans des musées publics : http://www.slate.fr/story/41863/chimeres-bioethique-recherche). 

- Aucun média national n'a relayé au public français, du moins avec le même vacarme que "la brebis Dolly", le fait que le clonage humain ait été réussi pour la 1ère fois en 2012 dans l'Oregon (U.S), grâce à une astuce scientifique, après soi-disant plus de 20 ans d'échecs. Cette nouvelle est parue dans la très sérieuse revue NATURE (G.B) de notoriété mondiale qui cite deux autres succès par des équipes indépendantes en Corée du Sud et à New York.
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-clonage-humain-devient-realite_27651

- Certains laboratoires, restés anonymes pendant des dizaines d'années, osent maintenant révéler au grand jour ces succès "chimériques" cachés soigneusement jusque là... car ils savent qu'ils sont maintenant protégés en haut lieu. Ex : l'hôpital Necker à Paris a réalisé des embryons clonés de 10 semaines...mais qui l'a su ou l'a fait savoir à part la directrice de recherche de l'INSERM de cet hôpital en 2014, obligée à s'exiler de France pour rester en vie !

- Sans oublier le silence étonnant du porte-parole des évêques averti en mai 2015 de la légalisation actuelle du clonage humain par cette même directrice de recherche de notoriété internationale (à la tête d’un collectif de 300 scientifiques et académiciens). Ce collectif avait été ignoré dès septembre 2012 lors de sa 1ère alerte sur la préparation de la loi 2013, non seulement par les médias mais aussi par tous les mouvements pro-Vie qui, focalisés exclusivement sur le danger du « mariage pour tous », sont devenus « complices » par omission.

C/  PENAL :
Deux catholiques dont un ermite, qui priaient contre la réalisation de ces projets, ont été assassinés en France par des criminels qui n'ont pas voulu signer leurs forfaits : 
- le premier Francis Delage a été kidnappé, torturé, tué en juillet 2013 à 71 ans puis ramené à son ermitage incendié pour ne pas laisser de traces. Il n'y a eu ni enquête, ni aucune procédure ; son corps a été conservé au-delà de la durée légale au centre de médecine légale de façon à ne rien retrouver ;
- le deuxième était éditeur d’une revue chrétienne mensuelle bien connue des catholiques et supervisée par un prêtre expert auprès de Rome en matière d’apparitions mariales. Il s’apprêtait à faire un numéro spécial sur le clonage humain.

Enfin un linguiste du  CESHE, Mr Alain Fournier, est mort mystérieusement 6 mois après un travail de traduction inédit du prophète Daniel (-VIe S av J.C.) à partir de l'hébreu ancien analysé par le copte monosyllabique (mode de traduction inédite de la Bible demandée par Léon XIII réalisée partiellement à ce jour). La traduction du passage 9,27 révèle en particulier, de façon étonnante, ce qui se passe en ce moment. 


Citation :
Mais c'est quoi cette histoire de fous ? 


Le clonage humain est une réalité publiée par plusieurs chercheurs  et instituts de recherche , depuis 2012 (Cf extrait radio : https://www.youtube.com/watch?v=B31D7kqg1ZM ) et arrive après les clonages réussis d'hybrides (homme-animal ou chimère) et animal-animal (Brebis Dolly en 1997 amélioré depuis).

Des informations percent çà et là, mais le plus grave n'est abordé que dans quelques forums spécialisés à publics très réduits. 
Derrière cette transgression extrêmement grave sur le plan biologique se cache un problème plus grave encore, sans précédent dans l'histoire : l'intervention de l'homme dans le lieu même ou Dieu se rend présent pour créer l'âme humaine et l’insuffle. 

Problème qui implique immédiatement la question suivante : De quelle nature est l'âme de "l'être cloné" ?
 Sachant en effet qu'une âme est nécessaire à tout être vivant, clone y compris, sachant aussi qu'une âme ne peut pas être clonée et qu'on ne peut pas forcer Dieu à transgresser ses propres lois par une reproduction asexuelle (sans l'union des gamètes du père et de la mère), aura-t-on affaire à une âme spirituelle normale?  infestée (c.à.d. diabolique) ? ou à une âme animale ? ... 

Cette question est fondée, car le clonage par « transfert nucléaire » utilisé pour l'homme :

- 1er : agit à l'endroit précis où Dieu se rend pour infuser l'âme humaine directement et sans intermédiaire ( Encyclique Humani Generis de Pie XII), c'est à dire à la formation du génome de la 1ère cellule du nouvel homme (cf références du magistère au § V) ; 

- 2ème : intervient avant l'infusion de l'âme par Dieu le Père, perturbant d'autant l'acte créateur de la paternité divine en l'homme et par conséquence notre relation avec Dieu (cf réflexions sur l'âme en Annexe III).

- 3ème : brise l'image divine présente dans le couple remplacé par une soupe de chromosomes secoués par un courant électrique dans une éprouvette. St Jean Paul II explique en effet dans sa Théologie du corps, que l'amour conjugal est la seule image visible dans le monde du mystère invisible de la Trinité. C'est dans et par la fusion des corps sexuées de l'homme et de la femme (prolongée par la fusion des gamètes de l'un et de l'autre) que l'Homme est à l'image de la fusion divine Trinitaire :
(Gen.I,27 : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa.»).

Avec un clone, cette image est brisée, la collaboration de Dieu à l'amour des époux contrariée. Exit à la fois l'amour humain et l'amour suivit de l'agir divin dans l'unité sponsale des parents : l'amour ne se fait pas au fond de l'éprouvette. 
Et ce qui était vrai avec la FIV (fécondation in vitro), l'est encore beaucoup  plus avec le clonage humain.

Autrement dit on s'acharne à fabriquer des "êtres humains" de façon exclusivement matérielle.  Un courant électrique est même envoyé pour relancer la division cellulaire, après transfert nucléaire. Ce courant remplace le flash naturel fulgurant d'énergie que l'on voit à l'apparition du génome, à l'instant précis retenu par St Jean Paul II pour la création de l'âme.

 Note : Ce flash naturel / surnaturel rappelle curieusement d'autres signes divins : la Transfiguration, le flash « inconnu » du St Suaire au moment de la Résurrection...comme en écho au Prologue de St Jean I, 1-18 : "(...) la Vie était la Lumière des hommes. Et la Lumière luit parmi les ténèbres et les ténèbres ne l'ont point comprises (...)". 

Afin de mieux saisir ce qui se trame derrière toutes ces manœuvres métaphysiques, « thérapeutiques » et législatives, nous passerons en revue la plan suivant :

PLAN : 

- I / Rappels sur l'embryon,
 - II / L'enjeu métaphysique,
 - III / Les techniques de clonage,
 - IV / La législation en cours et ses dissimulations,
 - V / A quel moment apparaît l'âme humaine ? 
 - VI / Conclusion : Que faire ?

Définitions préalables : 

Chromosome : Structures microscopiques en double hélices ,dites ADN, composées de molécules très longues et de protéines accolées. Les chromosomes se trouvent par paires dans chaque noyau de chaque cellule de l'organisme (23 pour l'homme soit 46), sauf les cellules sexuelles (23 chromosomes au total). Ils sont porteurs des gènes qui codent toutes les caractéristiques d'un individu : sexe, couleurs des yeux, de la peau, etc....  

Clonage humain : transfert du noyau d’une cellule non sexuelle du donneur (ex : noyau cellule de peau) dans un ovule énucléé au préalable. Il y a alors « copie » complète du génome à 46 chromosomes du donneur.  

Constitution d'embryon / Embryon constitué : la constitution d’embryon est un terme qui désigne le moment ou sont formées 3 lignées cellulaires différenciées pluripotentes à l'origine de tous les tissus d’un être humain adulte.  

Gamète = nom d'une cellule reproductrice qui ne possède que la moitié des chromosomes (23 au lieu de 46). On distingue les gamètes mâles (spermatozoïdes) et les gamètes femelles (ovocytes qui deviennent ovules). .  

Génome =  C'est toute l’information génétique d’un organisme contenu dans chacune de ses cellules sous la forme de chromosomes. Le support matériel du génome est formé de grosses molécules dite ADN regroupées par paires (chromosomes). Le génome humain possède 46 chromosomes (23 paires). Le génome de la 1ère cellule du nouvel être humain se forme à partir des 23 chromosomes du père et des 23 chromosomes de la mère. Un génome n'est génome en tant que tel qu'à la fin de sa formation, c'est à dire à la 1ère cellule de l'embryon formée avec son noyau propre, avant  la division 1/100ème de seconde plus tard en deux noyaux... puis 1 seconde plus tard en deux cellules (1ère mitose). L'animation ( création de l'âme) pour St J.P. II se fait juste avant ce 1/100ème de seconde de la première division (au 2ème flash lumineux visible avec une caméra microscopique), soit en moyenne quelques heures (in utéro) et de 12h à 26h en fécondation in vitro (ex utéro).

 Ovocyte =  nom de l’ovule maternel avant que celui-ci n’ait été fécondé par un spermatozoïde..  

Ovule  = ovocyte après que celui-ci ait été fécondé par un spermatozoïde. Pour être précis : A la pénétration du spermatozoïde, l’«ovule» n'est encore qu'un ovocyte car il n'a pas encore achevé son processus de méiose (division propre aux gamètes où on ne retrouve que la moitié des chromosomes dans chaque cellule fille). La fécondation permet d'achever cette division méiotique qui doit se faire avant la fusion des noyaux paternel et maternel...  

Reproduction asexuée : Type de reproduction sans aucune fécondation, uni-parentale, appelée aussi clonage, très fréquente chez les végétaux. Les descendants sont des clones : ils possèdent très souvent le même génome..  

Transgénèse (ou transgénèse) : c'est le fait d'introduire un gène nouveau (ou plusieurs) dans l'ADN d'une être vivant, le but étant d'obtenir un organisme modifié avec un nouveau caractère.  

Zygote  = la  première cellule de l'embryon (ou génome) formée à l’intérieur de l’ovule marque le début de l’existence du zygote. Le zygote désigne l’embryon depuis cette 1ère cellule jusqu’au stade de sa nidation dans l’utérus (7è jour) : il ne contient que des cellules souches embryonnaires totipotentes . A la nidation, l’embryon est parvenu au stade dit de sa constitution.

I/ Rappels sur l'embryon (et les cellules souches)

A/ Stades de développement de l'embryon :    https://www.youtube.com/watch?v=sUfmUZq7Hfc  (voir 22' fécondation)

Au 14ème jour d'un cycle féminin de 28 jours, les ovaires expulsent un ovocyte dans les trompes de Fallope. 
Pour être fructueuse, la fécondation de cet ovocyte par le spermatozoïde doit se faire dans les 24h qui suivent cette éjection, dans le 1er tiers du parcours de l'ovocyte. Une fois fécondé, l'ovocyte achève son cycle de division pour devenir ovule, et zygote. Le nouveau génome (1ère cellule du bébé) apparaît moins de 20h heures plus tard. Il amorce alors immédiatement ses divisions cellulaires en poursuivant sa descente vers l'utérus pendant 3 à 4 jours. 
Au 4è jour, le zygote arrive dans l'utérus. Il ressemble à une petite mûre (en latin : morula) de 30 à 60 cellules. 
Il reste ensuite libre pendant 2 à 3 jours avant de se fixer sur la paroi de cet utérus (nidation), soit 7 à 9 jours en général après la fécondation (ou 23ème jour du cycle). On le nomme alors blastocyste.
 L'embryon prend donc des noms différents selon son stade de développement : il est dit zygote au départ, puis blastocyste entre 5 à 9 jours pour être enfin appelé fœtus au bout de 8 semaines (50 jours pour certains).

1/ le Zygote = désigne le nouvel être au moment où l'ovocyte féminin est fécondé par le spermatozoïde de l'homme (fécondation t = 0h) jusqu'au stade d'embryon 9 à 19 jours plus tard. 
On distingue plusieurs phases : 

-  Phase 1 : le zygote de la fécondation  (1 cellule avec les 2 noyaux des gamètes mâle et femelle). Les 2   s'apprivoisent pendant 20h environ (en FIV), stade des « fiançailles » ! avant de former un seul génome.
 -  Phase 2 :le zygote de l'individuation (1 cellule avec le nouveau génome, issu de la fusion des 2 gamètes 20h après environ). Ce stade est celui de l'apparition du nouvel être humain au complet (avec son âme cf § V)
 -  Phase 3 : le zygote blastocitaire ( entre 5 à 7/9 jours), stade de développement avec nidation dans l'utérus.
 -  Phase 4 : et le zygote-constitué ou embryon (après 9 jours, phase désignée par les législateurs comme celle de la "constitution du zygote")  ou apparaît les 3 fameux feuillets cellulaires sources de cellules pluripotentes.

2/ le Fœtus  = l'embryon est appelé fœtus, à partir de la 8ème semaine jusqu'à la naissance. C'est la période de la formation du cerveau (qui commande à partir de la 38ème semaine) et des organes individualisés.

B/  Les cellules souches : définitions       Présentation  internet : http://biologiedelapeau.fr/spip.php?article60

Les cellules souches sont des cellules "mères" capables de : soit s'auto-renouveler en donnant naissance à d'autres cellules souches, soit de se différencier en cellules spécialisées de n'importe quel tissu d'organisme adulte. Selon leur origine, elles ont un pouvoir plus ou moins étendu à réparer des organes par greffes de cellule. Ce pouvoir graduel se nomme selon le cas : totipotence, pluripotence, multipotence ou unipotence (cf Note ci-dessous).  

Les origines possibles sont : l'embryon, le fœtus, le cordon ombilical et le placentas à la naissance, certaines cellules adultes "naturelles" et enfin les cellules "artificielles" dites IPS (cellules reprogrammées).
Les cellules souches adultes naturelles se trouvent tel quel dans de nombreux tissus d'adulte, en quantité minime (cerveau, moelle épinière, sang, muscles, peau, foie...). Certains tissus n'en possèdent pas : le pancréas par exemple. Elles sont pluripotentes au milieu de cellules voisines spécialisées (dites aussi différenciées). Elles permettent le renouvellement et la guérison du tissu concerné (ex : en cas de blessure ou de maladie).

Note :

A : Cellules souches totipotentes : reproduisent toutes les cellules d'un organisme, ou un organisme complet avec son environnement (embryon + ses annexes issues de la lignée cellulaire du trophectoderme (placenta,..).

Ex : Si on extrait une par une 4 cellules totipotentes d'un embryon (zygote) de 8 cellules et qu'on les place dans un (ou plusieurs utérus), on obtient en théorie (car aucune demande connue) des quadruplés (4 « vrais jumeaux ») à l'instar de ce qui se passe dans la nature par accident avec les vrais jumeaux, triplés, quadruplés ...
 Origine : Uniquement les cellules embryonnaires du zygote jusqu'au 4ème jour (8 cellules max). 

B : Cellules souches pluripotentes : capables de reproduire un être vivant sans son environnement (cellules du trophectoderme exclues) ou, toutes les cellules des 3 autres lignées cellulaires issues des trois feuillets embryonnaires du blastocyste de 16 à 22 jours, à l'origine de tous les tissus du corps humain : 
1/ Feuillet interne ou endoderme : tube digestif, voies respiratoires, foie, pancréas,...  
2/ Feuillet milieu ou mésoderme: muscles, vaisseaux, reins, gonades et squelette (sauf le crâne)... 
3/ Feuillet externe ou ectoderme : épiderme, système nerveux, nez, yeux, oreilles...)
 Origines : Cellules d'embryon du blastocyste à 3 semaines, certaines cellules d'adulte, du bébé (ombilicales, amniotiques, placentaires), fœtales et les cellules IPS (cf  § C/ après tableau ). 

C: Cellules souches multipotentes : capables de reproduire toutes les cellules d'une des 3 lignées cellulaires. 
 Origines : Certaines cellules d'adultes, du bébé (ombilicales, amniotiques, placentaires), fœtales.

D: Cellules souches IPS : voire §C après tableau . 

E: Cellules souches unipotentes : cellules qui s'auto-renouvèlent mais ne peuvent donner qu'un seul type cellulaire (foie, peau, cerveau etc...). 

Tableau : type cellules souches possibles / évolution du corps humain

t = 0h
t < 20h
1er 
jour
2ème  jour
3ème jour
4ème jour
5 à 7 
jours
21ème jour
7ème semaine
8ème semaine
3ème 
mois 
Bébé
Adulte
Ovocyte fécondé
 1 cellule
 2 noyaux
 des gamètes
1 cellule
avec
1 noyau
nouveau génome
2 cellules
4 cellules
8 cellules
10 à 30 cellules
  (Morula = petite mûre*) 
70 à 100 cellules 

Blastocyste  fixé au 6ème jour dans l'utérus (nidation)
Cœur bat
Doigts, bouche, 
nez, oreilles, paupières visibles
Stade du Fœtus :
cerveau et organes visibles
Forme définitive:
il bouge mains, pieds
A la naissance

ATTENTION ! : les cellules souches d'origine embryonnaires très employées sont faciles à cultiver in vitro. Mais leur obtention nécessite la destruction d’un embryon qui relève d'un meurtre. Cette utilisation est en théorie interdite en France, mais des dérogations permettent de contourner allègrement ces interdits, surtout depuis la loi d'août 2013 (contrôlées uniquement par les scientifiques eux-mêmes qui ne s'interdisent rien : manipulations, destructions, transformations , hybridations, et clonage d’embryons grâce à une Agence de Biomédecine créée sur mesure et pilotée par eux !!!).

C/ Les cellules IPS : 
(Induced pluripotent stem cells soit iPS, ou en fr : cellules souches pluripotentes induites (CSPi)) 
Méthode de fabrication révolutionnaire découverte en 2006 par un japonais.
 Les cellules IPS sont des cellules souches pluripotentes obtenues à partir de cellules spécialisées de tissus d'adultes « reprogrammées ». La technique consiste à faire pénétrer quatre gènes dans la cellule spécialisée prélevée, gènes qui sont surexprimés dans les cellules souches embryonnaires : Oct3/4, Sox2, c-Myc, et Klf4.
 Cette réactivation des 4 gènes éteint les gènes de différenciation liés à l'organe d'origine et redonne à la cellule une pluripotence totale. 
 A partir de là on peut réorienter cette cellule en une cellule d'un tissu différent de celui d'origine. Cette étape de re-spécification est guidée « in vitro » par l’utilisation de facteurs de croissance adaptés. 

La technique IPS permet ainsi d'obtenir des cellules cardiaques, sanguines, du muscle lisse, des cellules rétiniennes ou encore des neurones. Elle permet aussi d'obtenir aussi des cellules germinales (ovocytes et spermatozoïdes. Certaines lignées restent toutefois impossibles à recréer à ce jour. Ex : le muscle strié.

Ex : 
Une seule cellule souche de moelle osseuse peut contribuer à former non seulement de la moelle et du sang mais aussi à la formation de foie, de poumon, de tube digestif, de peau, de cœur et de muscle.

Les premiers essais clinique sont en bonne voie (diabète, lésion cardiaque). 

Les cellules IPS ont les mêmes atouts que les cellules souches embryonnaires : elles prolifèrent à l’infini et peuvent se différencier dans quasiment tous les types de cellules de l’organisme tout en ayant moins de risque de formation tumorale. 

Autres avantages très nets : elles sont faciles d’accès par simple biopsie chez l’adulte (ex : prélèvement de peau) et ce prélèvement ne pose pas de problème éthique (on échappe à la destruction meurtrière d'un embryon). 

Par contre, contrairement à ce qu'affirme le manuel de 2014 de la F. Lejeune,  leur utilisation peut poser de graves problèmes éthiques dans les cas particuliers suivants. 

La technique IPS permet d'obtenir en effet des gamètes mâles ou des gamètes femelles sans faire appel au « don anonyme de gamètes », à l’achat d’ovocytes ou à une banque de spermes.  La création d'enfants par clonage et mères porteuses ou la fécondation par FIV à partir de simples cellules adultes modifiées par IPS devient alors réalisable au profit de tous, « paires » homosexuelles  incluses.

Ex : 
Soit 2 « gays ». Par IPS on obtient plusieurs cellules d'un des partenaires dont une seule sera modifiée sexuellement et les 7 autres congelées (stade de la 4 è mitose ). On clone cette cellule dans un ovocyte féminin disponible : il contiendra alors 50% du patrimoine de l'un des deux transexualisés génétiquement. Ce clone donnera un embryon féminin avec production d'ovules . Un de ces ovules est énucléé à son tour pour recevoir une cellule souche adulte du 2è partenaire. L'enfant sera alors génétiquement issu de 3 parents : 2 gays (à 75%) et une femme (à 25%). Les gays doivent toujours faire appel à une femme pour l'ovocyte initial et la gestation, car on ne sait pas faire d'ovule par IPS à partir d'une cellule adulte d'homme, ni d'utérus artificiel  au-delà  des 2 à 3 premiers mois.

Pour 2 lesbiennes, l'ovocyte nécessaire au départ est directement disponible. On peut alors  l'énucléer pour y cloner le noyau d'une cellule adulte de l'autre et obtenir des filles par la technique du § III. Ce moyen autonome ne fait pas appel à des dons extérieurs de cellules ou de gamètes. Pour avoir des garçons sans don de spermes, on peut féconder l'ovocyte par FIV avec un spermatozoïde issu d’une cellule adulte IPS d'homme. 

En dehors de ces cas tordus particuliers, la méthode IPS présente un net avantage thérapeutique par rapport au clonage embryonnaire du même nom. Elle permet d'obtenir en effet des cellules souches pluripotentes sans destruction d'embryon tout en évitant les nombreux risques de tumeurs liés à cette méthode. 
 
D'où les nettes préférences du Vatican pour le soin d'organes par IPS (hors les cas signalés pour les homosexuels) et ...ses condamnations fermes du clonage « thérapeutique », devenu « médical », plus mensonger que jamais. 

A l'inverse du législateur français, qui ignorant complètement la filière IPS, s'acharne depuis 2004 à promouvoir ce seul clonage thérapeutique par transfert nucléaire aux succès réels très controversés.

Cet acharnement systématique est révélateur de la toxicité idéologique, voire infernale, du pouvoir des loges sur l'Etat français . A l'opposé d'un Japon pragmatique convaincu à l'évidence de cette technique très prometteuse.

II / Enjeu métaphysique 

Conférences vidéos 1 et 2, "La désolation et la confusion totale " :
1/ : https://www.youtube.com/watch?v=22BC3KnvW7w   et 2/   https://www.youtube.com/watch?v=jI9jH-RKqYc 

Le clonage humain c'est autoriser l'inacceptable, c'est : « Une action occulte au sens propre du terme » : « Une intrusion qui s’investit dans « le Sanctuaire réservé à Dieu seul »  " (Pdt Jacques Chirac au forum Biovision de Lyon, le 8 février 2001). 
Cette heureuse formule trouve son fondement dans une vérité biblique et théologique. Elle est appelée "Abomination de la Désolation" ou "Sacrilège dévastateur" (dans la Sainte Ecriture), "Gouffre qui s'ouvre pour l'humanité " (Mgr Sgrecia, Pdt du Conseil Pontifical pour la Vie, "Délire nazi" (Mgr Ratzinger), "Transgression suprême" (Mgr Barbarin). 
 Toutes ces expressions pour signifier que l'homme veut s'introduire (selon "un mode inhumain" dixit St Jean Paul II) à l’intérieur du nid du « Saint des Saints » où Dieu apparaît pour nous créer, c'est à dire le ventre de la femme. C’est le seul instant et le seul endroit dans notre monde où Dieu apparaît personnellement, directement, au milieu de nous, pour créer. Et c’est là que le « médecin PMA » s’introduit pour créer un clone ! 
N.S. Jésus lui-même dit que ce Sanctuaire, ce Temple, c'est le corps de l'homme (Jn2 : "Il parlait de son corps"). 
St Jean Paul II précise l'instant et le lieu : à l'apparition du premier génome dans la première cellule  (IVe Assemblée à Rome, Acad. pont. p. la Vie 24 fév. 1998- Doc. 2179 - 5 avr. 1998) 
Là et à cet instant, le Créateur se rend présent pour créer "directement et sans intermédiaire" (Encyclique Humani Generis) l'âme vivante immortelle. 

CONCLUSION : Autoriser par la loi la conception par clonage revient à réaliser la Transgression Suprême.

Dirigée contre l'Arbre de Vie, elle ne peut que briser l'équilibre de l'univers et "mettre en question la survie et la longévité de l'humanité prise dans son ensemble" (Mgr Léonard, janv 2005). Cette agression affecte directement le lien harmonieux et admirable du monde avec la Source de Vie avec des effets jusqu'à la fin du monde appelé d'après l'Ecriture : "La Désolation Métaphysique".
Effets directs qui affectent déjà la Terre (cf Notes 2 et 3), et l'humanité entière sous forme de désordres génétiques et psychiques extrêmement graves. 

III / Techniques de clonage 

Définitions :
 Organite = organe structuré d'une cellule complexe avec une fonction spécialisée. Il y a environ 15 organites différents dans une cellule complexe : noyau, mitochondrie, ribosomes...

Mitochondries = organites d'une cellule qui fabriquent l'énergie, à partir du glucose, nécessaire à la vie cellulaire. Ces organites possèdent leur propre génome retransmis uniquement par la femme à chaque génération, sans combinaison avec le génome du père. Cet ADN n'est pas retransmis par clonage contrairement aux vrais jumeaux.

ADN mitochondrial : génome des mitochondries. Il permet de remonter les lignées filiales par les femmes et de tracer les origines familiales de plusieurs maladies.

On distingue deux types de clonage :

- le clonage « reproductif » où le clone est placé dans une mère porteuse en vue d'une naissance ;
- et le clonage qualifié hypocritement de « thérapeutique » avec destruction de l'embryon, donc d'un être humain, pour servir de magasin de cellules afin de réparer ultérieurement des tissus ou des organes malades et/ou abîmés.

Pour réaliser ces 2 types de clonage, il existe quatre procédés possibles de réalisation. 
Seul le 4ème procédé (identique à la Brebis Dolly) est employé pour l'homme, mais d'une façon « améliorée !».

Ce procédé amélioré (introuvable sur internet !) est décrit ci-dessous en 6 étapes :
[1] On prélève une (ou plusieurs) cellule de peau d'un donneur (en bleu) dont on extrait le noyau pour récupérer l'ADN,
 [2] On prélève un (ou plusieurs) ovocyte non fécondé de femme (en rouge) dont on extrait également le noyau que l’on remplace par celui du donneur précédent. 
Remarque : Le zygote obtenu est formé directement par les 46 chromosomes du donneur sans aucun des 23 chromosomes de la femme. Dans une fécondation naturelle les 46 chromosomes du zygote obtenu viennent de l'addition-fusion des 23 chromosomes du spermatozoïde avec les 23 chromosomes de l'ovule féminin,


[3] On envoie un courant électrique pour "animer" la division cellulaire,
 [4] On obtient un embryon cloné (ou plusieurs), génétiquement identique(s) au donneur, qui sert soit à un clonage thérapeutique, soit à un clonage reproductif (réimplantation dans l'utérus, grossesse et naissance).
 [5] Dans le cas d'un clonage reproductif l'embryon est placé dans une mère porteuse : autant de mères porteuses qu'il existe d'embryons clonés.
 [6] A la naissance, le bébé cloné a le même patrimoine génétique que le donneur, mais n'en n'est pas une "copie à l'identique". Donneur et clone sont même plus éloignés biologiquement que de vrais jumeaux. En effet, l'ADN dit mitochondrial, contenu exclusivement dans l'ovocyte, n'est pas transféré par clonage. De plus, ce clone va avoir une expérience et une mémoire différentes du donneur. 

Problème : 
 Le consensus scientifique s'est accordé à dire pendant de nombreuses années que tel quel, ce 4ème type de clonage ne marchait pas pour l'homme : à la 5ème division cellulaire (dite mitose) le processus s'arrêtait net .
 Ce constat a incité tous les intervenants pro-Vie, académie pontificale incluse, à dire que le clonage humain n'était pas pour demain. Certains pronostiquaient même 20 ans de délais jusqu'à ce que...
 Une équipe US (équipe de Mitalipov) dans l'Orégon a créé la surprise en 2013 en contournant ce problème par un procédé amélioré en 3 étapes.

 1/ On crée un clone par transfert nucléaire comme ci-dessus jusqu'à l'étape 4, 
 2/ Ce clone se dédouble au bout de trente heures en 2 cellules (1ère mitose), puis en 4 cellules (2ème mitose). A la 3ème mitose, il y a 8 cellules totipotentes avec le même patrimoine génétique. Avec une pipette on va chercher un des noyaux génétiques d'une des 8 cellules pour le développer en ovule comme on sait le faire sur un tissu utérin artificiel. On peut supposer qu’il s’agissait du génome d’une femme. Une fois cet ovule réalisé, les sept autres cellules qui ont été congelées en attendant sont décongelées.
 3/ On prend le noyau d’une des sept cellules du clone décongelé et on l’implante dans l'ovule tiré du clone, préalablement énucléé à son tour.
 Et là, SURPRISE ! : le clonage humain se développe librement en blastocyste jusqu’aux stades ultérieurs du développement embryonnaire.   

Emission radio :   https://www.youtube.com/watch?v=B31D7kqg1ZM 

IV / La législation 
    
A/ Statut juridique de l'embryon :

Remarque : les distinctions faites entre les différentes appellations de zygote, d'embryon et de fœtus sont artificielles car il s'agit du même être à différents moments de la vie. Les incohérences de la législation viennent de là : essayer d'introduire des seuils artificiels en jouant avec les mots pour justifier l'avortement. Certains pays ont même ajouté l'appellation « pré-embryon » avant la nidation pour tuer l’œuf humain dans les 5 à 7 premiers jours. 

Le statut de l'embryon est volontairement flou : l'embryon et le fœtus "in utero" ne sont pas considérés comme des personnes juridiques jusqu'au 9ème mois de grossesse (à la limite des « personnes en devenir »  !) mais comme des "objets juridiques" porteur en puissance de droits privés ou publics.
 Ils n'ont ainsi aucune « existence juridique autonome en dehors de la personne de la femme ». 
 Pour cette raison, le fœtus et l'embryon ne sont jamais reconnus comme des victimes (ex : avortement dû à une erreur de gynécologue, fœtus mort dans un choc lié à un accident de la route...)
 Dans le droit dit « moderne », le nouveau-né n'acquiert de personnalité juridique qu'à la naissance (à condition de naître vivant et viable). 
 Aucun acte de naissance n'est donné en cas d'enfant mort-né, ou de fausse couche tardive, etc...

Exemples
1/ Victime d'un chauffard en état d'ivresse, une femme enceinte de 6 mois a accouché prématurément d'un enfant mort-né. 
 La Cour de cassation réunie en assemblée plénière a décidé que : « le principe de la légalité des délits et des peines, qui impose une interprétation stricte de la loi pénale, s'oppose à ce que l'incrimination prévue à l'article 221-6 du Code pénal réprimant l'homicide involontaire d'autrui soit étendue au cas de l'enfant à naître dont le régime juridique relève de textes particuliers sur l'embryon et le fœtus ».

2/ Hypocrisie sur un site :  https://avortement.ooreka.fr/comprendre/statut-embryon
Cité : « (…) L'absence de personnalité juridique ne signifie pas qu'il y a absence totale de protection. En effet, dans son article 3, la Déclaration universelle des droits de l'Homme dispose du droit à la vie. Elle indique :  
- que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne » ; 
- et que « nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants »

Et là, la FARCE TOTALE ! : « Attention : cette protection ne remet en aucun cas en cause le droit à l'avortement. Celui-ci est « dépénalisé » lorsque la femme enceinte témoigne de sa volonté et que l'IVG est réalisée dans les délais définis par la loi. (...) ».

 Dans ce cadre "bien ficelé" qui ne cherche qu'à "sauver" l'avortement, la Loi bioéthique du 6 août 2004 soumet, dans le même esprit, le prélèvement de tissus et de cellules embryonnaires ou fœtaux :
 - au consentement écrit de la femme,
 - après une information sur les objectifs du prélèvement. 

 Le terme de « personne potentielle », souvent employé pour qualifier l'embryon in vitro, signifie en réalité que cet embryon n'a de devenir possible en tant que personne que s'il est implanté dans un utérus. Son existence légale dépend uniquement de l'intention des parents, hypocritement nommée "projet parental" (ex : PMA) . 

 Cette vision marque un recul philosophique de plus de 2000 ans par rapport aux notions "d'être en acte" et "d'être en puissance" expliquées de façon lumineuse par Aristote, puis par St Thomas d'Aquin. 
 Quand Aristote dit : "Dans le gland, il y a le chêne", il signifie que le chêne existe déjà (en acte) dans le gland, mais qu'il deviendra (en puissance) potentiellement un chêne, et pas un poirier ! On le sait à l'avance.
 C'est le même chêne dans les deux cas mais à deux moments différents dans le temps.

 Ex : Jean "Trucmuche" est un bébé (en acte). Il est potentiellement un vieillard. L'aspect et les formes de son corps changeront énormément mais ce sera toujours le même homme, indépendamment de la volonté de qui que ce soit, même amputé d'un bras ou d'une jambe. La preuve, Jean conservera son prénom toute sa vie. Ce raisonnement est identique entre la 1ère cellule de l'embryon et le bébé, car le génome de la 1ère cellule a toutes les caractéristiques qui vont donner ce bébé unique qu'est Jean à sa naissance, celui-là et pas un autre. Ce sont les généticiens qui le disent. 
 De plus, si personne ne s'occupe du bébé à sa naissance, ce bébé ne sera pas plus viable qu'un fœtus contrairement à de nombreuses espèces animales.
 Il n'y a donc aucune différence de viabilité entre un fœtus et un bébé. Ce deuxième argument juridique fallacieux relève d'un raisonnement inique qui ne cherche qu'à justifier l'avortement législatif par tous les moyens.

 Conclusion : Pour le législateur, on peut tout faire avec un embryon en éprouvette abandonné par ses parents, y compris du clonage.  

B/ Les lois de bioéthiques : (Voir détails des lois en ANNEXE I et liens internet pour le décryptage des textes de lois)

 Les lois de bioéthique se sont étalées en France sur près de vingt ans avant d'arriver à leur but : autoriser la recherche sur l'embryon sans limite fixée, clonage compris.
 La technique du législateur est la même que celle employée avec succès pour l'avortement : on commence par un préambule solennel pour rassurer en affirmant que le clonage est interdit sous toutes ses formes, pour ensuite glisser le venin de façon imperceptible par des articles en cascade qui dérogent en final au "principe inviolable".

 Ces lois ont démarré en 1994, se sont poursuivies en 2004 (avec 1ère autorisations de clonage quoiqu'en disent les mouvements pro-Vie, les médias et les représentants religieux ou politiques ), puis en 2011 pour se terminer par la loi du 6 août 2013 avec laquelle : "la protection de l'être humain est devenue une exception à la règle de sa non protection" (Manuel Bioéthique de F. Lejeune qui ose affirmer à la page suivante l'interdiction du clonage ?).
 Votée juste après la loi du 17 mai 2013 dite du « Mariage pour tous », cette loi bioéthique gravissime de 2013 est restée complètement inaperçue. Elle n'impose pourtant aucune conditions strictes dans la recherche sur l'embryon grâce à des règles inopérantes en pratique.  

   Loi  2013 : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027811435&categorieLien=id 

Exemple : Sur les 4 conditions détaillées en Annexe II, deux sont reproduites ici à titre démonstratif :
 1/ si "cette recherche, le cas échéant à caractère fondamental, s'inscrit dans une finalité médicale". En clair : on peut tuer des embryons du moment que l'on cherche à soigner. Cette condition sous-entend également le clonage « médical » expression qui remplace aujourd'hui l'ancien clonage « thérapeutique » ;
 2/ si " cette pertinence médicale a été établie par une Agence de la biomédecine" (qui s'autorégule en fixant elle-même les principes éthiques ou la pertinence scientifique !). 
Autrement dit, des scientifiques contrôlent des scientifiques sans qu'un ministre puisse dire un mot.
 Du coup la science s'autorise des manipulations génétiques pour "améliorer l’être humain" et répondre aux besoins des parents stériles ou aux homosexuels trop oubliés, homosexuels gratifiés au passage « des mêmes droits à l’adoption" et "bénis" par la république glorieuse. 
 Il est ainsi possible de créer légalement (fév. 2013) des embryons asexués (hors de toute fécondation naturelle), à partir de cellules souches d’homosexuels, et d’ovocytes conditionnés ou fabriqués en laboratoire par Procréation Médicale Assistée (PMA).
 
Conclusion  : 

Le législateur français a été le premier au monde à ouvrir la voie au clonage humain en procédant par étapes et en catimini sur 20 ans. Le coup final a été porté en 2013 en substituant au régime d'interdiction précédent suivi de dérogations, un régime d'autorisation bien peu « encadré ». L'analyse suivante le dit clairement (tirée du lien : 
 http://combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2013/08/27/validation-de-la-loi-autorisant-la-recherche-sur-lembryon-humain-et-les-cellules-souches-embryonnaires/ )
Extrait :
    " Le texte composé d’un article unique, adopté par le Sénat le 4 décembre 2012 puis par l’Assemblée nationale le 16 juillet 2013 en termes identiques, (...), modifie l’article L. 2151-5 du Code de la santé publique qui posait jusqu’alors le principe selon lequel « la recherche sur l’embryon humain, les cellules souches embryonnaires et les lignées de cellules souches est interdite ». Désormais, le principe est qu’ " aucune recherche sur l’embryon humain ni sur les cellules souches embryonnaires ne peut être entreprise sans autorisation". 
    S’il s’agit d’une autorisation « encadrée », c’est bien parce que cette nouvelle version de l’article prévoit quatre conditions pour que l’autorisation de recherche soit délivrée ...".

 Cette politique des petits pas  a permis de contourner sans remous l'Article 16 du code civil souvent rappelé en fanfare : " La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie."
 La France a également porté son effort en 2005 à l'ONU, en déployant des trésors d'habileté pour ne pas faire interdire le clonage au niveau international, contre l'avis de la majorité des pays présents, Vatican en tête. 
Le plus étonnant est de voir tous les mouvements pro-Vie, défenseurs  de la famille, "manif pour tous" en tête … comme  « aveuglés » par toutes ces manœuvres,  pour ne pas dire « tétanisés. ».
Car ce danger législatif amorcé discrètement  en 1999 par la directive du 24 /12/1999 (cf la date !) signée par Mr Jospin 1er ministre , a été officialisé à l'été 2013 : le clonage est donc légal depuis 3,5 ans !

V / A quel moment de l'existence l'âme humaine apparaît ? 


 Wikipedia affirme que : "l'Eglise catholique ne s'est pas formellement prononcée sur le moment précis de l'animation de l'être humain." https://fr.wikipedia.org/wiki/Embryon 
 Cette affirmation est relayée par bon nombre de députés, d’évêques et de théologiens "avancés", s'appuyant sans vergogne sur St Thomas d'Aquin, afin de laisser toute liberté aux législateurs sur l'embryon. 
 Qu'en est-il exactement ? 

Quelques rappels préalables sont nécessaires pour mieux comprendre la bagarre des mots entre les partisans d'une création de l'âme immédiate (dès la 1ère cellule à la formation du génome) et ceux qui parlent d'une création différée (ou successive) par l'emploi de l'expression ambiguë de "constitution du zygote" (étalée entre 9 à 19 jours après la fécondation).
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 29 Jan - 14:59

En attendant de vous laisser "digérer" le post précédent sur le clonage, voici en rappel, un livre écrit par Mgr. Michel Aupetit - aujourd'hui archevêque de Paris - Ce livre est sorti en Janvier 2008, il y a dix ans donc, il pourrait nous éclairer sur le sujet.

A citer ce détail qui semble assez éclairant :


Citation :
"L’oeuf (l’embryon) se transforme et se différencie en deux zones : une couche périphérique qu’on appelle trophoblaste et un petite zone cellulaire accolée à la périphérie que l’on appelle bouton embryonnaire.
Cette transformation de l’oeuf est programmée par ses propes gènes. Les cellules du trophoblaste auront un rôle nourricier et protecteur. Les cellules du bouton embryonnaires vont constituer le futur embryon.
A ce stade, il est intéressant de noter qu’au début du développement, les cellules du trophoblaste sont commandées par les gènes d’origine paternelle, alors que les cellules du bouton embryonnaire sont commandées par les gènes d’origine maternelle. 
Cela s’appelle « l’empreinte parentale ». CELLE-CI N’EXISTE EVIDEMMENT PAS DANS LE CLONAGE."

Le livre en question : "L'embryon, quels enjeux ?


https://www.paris.catholique.fr/L-embryon-quels-enjeux.html



L’embryon, quels enjeux ?


Mgr Michel Aupetit



Un livre de Mgr Michel Aupetit, vicaire général du diocèse de Paris.
Éditions Salvator - 140 pages. Prix TTC : 14, 90 euros
25 janvier 2008
La révision à venir de la loi de bioéthique de 2004 appelle la réflexion de tous les citoyens. La controverse est vive au sein du monde scientifique et du monde politique. C’est le sort de l’humanité depuis ses commencements qui se joue. Au cœur de ces débats, la question est donc à reprendre : comment considérons-nous
l’embryon humain ?
Alors qu’aujourd’hui, la science découvre de nouvelles possibilités thérapeutiques pleines de promesses, on peut s’étonner de l’acharnement de certains chercheurs à persister dans des recherches éthiquement douteuses, mettant à mal l’humanité de l’homme. 
Michel Aupetit, médecin et prêtre, nous montre que les connaissances et les avancées les plus actuelles en embryologie éclairent et mettent en valeur la conception chrétienne de l’homme à l’image de Dieu. L’auteur apporte les éléments nécessaires à l’intelligence des enjeux juridiques, éthiques, scientifiques et religieux de ce débat.
Michel Aupetit, né en 1951, est diplômé de la faculté de médecine de Paris. Prêtre, il est vicaire général du diocèse de Paris. Il est responsable de la cellule de réflexion bioéthique de ce diocèse.
Michel Aupetit enseigne la bioéthique à l’Ecole Cathédrale de Paris. Il a collaboré au Département d’Enseignement et de Recherche en Ethique Médicale à la Faculté de Médecine de Créteil coordonné par le Pr Geschwind et Mme Suzanne Rameix. Pendant plusieurs années, conjointement au Dr Boubakeur (recteur de la
Mosquée de Paris) et au Pr Kanovitch (membre du consistoire israélite), il y a donné le cours « éthique et religion ».
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 2 Fév - 16:08

Vu sur le site "Le Salon Beige" : mobilisation !


Citation :

De l'utilité de participer aux états-généraux de la bioéthique

Un lecteur du Salon beige m'a demandé ce que je pensais de la mobilisation de nombreux catholiques sympathisants de LMPT pour les états généraux de la bioéthique, ajoutant qu'il estimait que les jeux étaient faits, que la loi était déjà prête et que, par conséquent, ces "débats" ne servaient à rien.
C'est aussi mon avis. Je doute fort que les états généraux soient l'occasion d'écouter la sagesse populaire. D'ailleurs, le nom lui-même est éloquent pour tous ceux qui ont lu Augustin Cochin et François Furet, puisqu'il renvoie évidemment à la première assemblée de 1789. Or, à cette époque, sans qu'il y ait eu le moindre besoin de bourrer les urnes ou de truquer les élections (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y eut aucune fraude!), la révolution était faite dès le mois de mai 1789. Le système même de désignation des élus donnait une sur-représentation  aux plus asociaux du royaume (et aux plus anti-catholiques qui étaient souvent les mêmes): avocats sans cause, prêtres sans vocation ou écrivaillons ratés qui trouvèrent dans le théâtre des événements à venir une occasion inespérée de briller - mais au prix de la tranquillité et souvent de la vie de leurs concitoyens. Et, de toute évidence, ils étaient à des années-lumière de représenter le pays, viscéralement catholique et royaliste (se souvient-on qu'il fallut cacher le roi et souvent rouler de nuit sur le chemin de retour de Varenne car les Français acclamaient encore leur roi, prétendument traître à la patrie?).
En un mot comme un cent, ce n'est pas parce que l'on fait des "états généraux citoyens" (selon le jargon en vigueur qui doit ignorer l'adjectif civique) que l'on écoutera le peuple. En général, ce genre de fumisteries est précisément fait pour enfumer le peuple, non pour lui donner la parole.
Pour autant, est-il inutile de se mobiliser pour ces états généraux? Certainement pas. Et, personnellement, je ne saurais trop vous encourager à participer.
Cela permettra beaucoup de choses.
D'abord, se rendre compte par soi-même des trucages (car, je le disais, même si les trucages ne sont pas nécessaires, ils peuvent fort bien être utilisés). Ainsi m'a-t-on déjà rapporté plusieurs cas de réunions qui étaient soi-disant combles dès leur annonce et leur mise en ligne. Je ne vois qu'une seule interprétation possible de ce surprenant engouement: les "bien-pensants" ont fait leur salle et ne voulaient certainement pas y convier des "indésirables" comme nous; avec les invitations et les cooptations, la salle était pleine, inutile donc de s'embarrasser avec des personnes inconnues et donc nécessairement suspectes.
Ensuite, voir comment la gauche libertaire s'y prend - et apprendre d'elle. Nous commémorons cette année la funeste révolution de mai 68: c'est peut-être une bonne occasion de rappeler qu'avec un tout petit peu de préparation, trois ou quatre personnes bien décidées et bien formées, réparties adroitement dans un amphi, peuvent tenir sous leur coupe mille naïfs qui croient alors être seuls à penser ce qu'ils pensent. N'oublions jamais ce que nous ont magnifiquement montré les cortèges des grandes manifestations depuis 2012: "ils" voudraient que nous nous croyions seuls et isolés. Nous sommes légions, déterminés… et la jeunesse est de notre côté, tandis que l'oligarchie libertaire a sans doute le pouvoir, mais elle est vieillissante et sur son déclin.
Participer massivement à ces états généraux est aussi une bonne occasion de "tester" nos arguments. Ce n'est pas parce que nous avons raison que nous pouvons nécessairement convaincre: il faut que nos arguments soient bons. Voyons ceux qui font mouche sur les adversaires; voyons aussi ceux qui touchent les braves gens qui n'ont pas d'idée précise sur les sujets débattus (il y en a beaucoup).
Et participer est aussi une excellente occasion de se compter et de commencer à mettre en place un rapport de force. Il suffit de regarder un peu les réseaux sociaux ou d'écouter ce que disent les journalistes de la "große presse" ou les parlementaires: ils "pétochent". Pardon de cette trivialité, mais c'est la réalité. Partout, on s'interroge sur "ce que va faire la Manif pour tous". Partout, on se demande si les "cathos" ne vont pas "pourrir les débats". (Evidemment, personne ne se demande si ce n'est pas un peu une façon de pourrir les débats que d'inviter comme "expert" un militant LGBT!)
Comme au moment de la présidentielle, nos questions sont au coeur du débat. Encore une fois, cela ne suffit pas à gagner (nous ne l'avons que trop bien vu au printemps 2017!). Mais c'est un atout important.
Bien sûr que ces débats sont biaisés, bien sûr que la microscopique minorité de fanatiques de l'euthanasie et d'hurluberlus LGBT est sur-représentée parmi les prétendus "experts" qui enseignent au bon peuple la voie du "Progrès" aussi sacré que majusculaire.
Mais bien sûr aussi que cela enquiquine fort le CCNE et le gouvernement que 60 à 80% des salles soient hostiles à l'euthanasie, à la PMA sans père et à la vente d'enfants.
Et puis surtout, le principal intérêt de ces états généraux est de nous organiser localement et de préparer l'étape ultérieure de la mobilisation. Car que se passera-t-il quand il sera clair que le gouvernement n'a tenu aucun compte des remarques de prudence et de sagesse qui viennent de tant de secteurs de la société? Eh bien, nous irons à l'affrontement politique, naturellement. Dans la rue et ailleurs. Faites juste une règle de trois élémentaire en rapprochant 3 chiffres: à la Marche pour la vie 2012, nous étions environ 10 000. Un an plus tard, pour la première grande Manif pour tous nationale, nous étions environ un million. Cette année, nous étions 40 000 à la Marche pour la vie, plus déterminés et plus dynamiques qu'il y a 6 ans - avec, en particulier, un record historique de 1000 bénévoles magnifiques, courageux et bien formés. Après un an de débats bioéthiques, après des mois de mépris gouvernemental pour la dignité de la femme, pour la dignité de toute vie humaine de sa conception à sa mort naturelle, pour le simple débat démocratique, combien croyez-vous que nous serons?
Bien sûr, je ne parierais pas (pas tout de suite…) sur les 4 millions que donnerait la règle de trois que j'évoquais. Mais ce qui compte, c'est que le gouvernement, en ce moment même, fait le même calcul que moi. Et M. Macron est en train de se dire que finir comme le peu regretté Hollande n'est pas forcément son rêve de carrière.
Alors, pour ce qui me concerne, je ne saurais trop conseiller une mobilisation aussi large que possible pour les états généraux. Nous ferons peut-être changer d'avis quelques indécis. Et ce sera loin d'être inutile. D'autant que ces indécis, une fois convaincus, seront peut-être les cadres pro-vie de demain. Mais, surtout, nous préparerons la suite qui sera autrement plus importante que des débats dont les conclusions sont sans doute déjà sur le bureau du ministre.
Si avec nos modestes moyens, nous voyons des dizaines de groupes locaux se former, des dizaines de prêtres se mobiliser, des milliers de catholiques s'engager dans ces débats, avec la même abnégation et le même enthousiasme qu'en 2012 (bien loin de la résignation et de la morosité que l'on nous annonce encore dans les sondages et que je craignais, pour ma part, jusqu'à la fin de l'année 2017), nécessairement le pouvoir le voit aussi. Et il commence à paniquer. Et, pour nous, la partie commence à devenir intéressante…
Guillaume de Thieulloy, directeur du Salon beige
Le Salon Beige
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Lun 5 Fév - 17:29

Révision de la loi "bioéthique"... Afin de nous familiariser avec ce sujet, nous déposerons sur ce vaste sujet du clonage, quelques articles glanés ici et là !

https://medium.com/@Stoows/mais-ils-sont-o%C3%B9-les-60-qui-sont-pour-bonne-question-65e2d53836bc
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 9 Fév - 6:42

Vu cet article signé Jeanne Smits :  Wink

http://reinformation.tv/choix-sexe-enfant-parents-americains-etats-unis-smits-80558-2/


Jesus Marie Joseph, 
Je vous aime,
Ayez Pitié de nous
Sauvez toutes les âmes. AMEN.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Ven 16 Fév - 19:45

... Reprenons ce sujet sensible de la bioéthique et du clonage humain, en faisant un tour des diocèses de France et leurs approches respectives :

Diocèse de NANTES (Loire Atlantique)


Etats généraux de la bioéthique, quelle implication ? 

http://nantes.cef.fr/laune/etats-generaux-de-la-bioethique
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2334
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   Jeu 22 Fév - 18:13

Un nouveau blog vient de voir le jour sur la bioéthique. Ecoutez, si vous le souhaitez, Bruno de Vergeron de Vigilance Clonage International, spécialisé sur ce sujet que nous ne maîtrisons pas trop, il faut en convenir.

https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/des-catholiques-repondent-lappel-du-cef.html

mardi 20 février 2018



Des catholiques répondent à l'appel du CEF



Blog de réflexions et d'échanges initié par le Collectif Bioéthique Catholique rassemblant laïcs et experts pluridisciplinaires pour répondre en conscience à l'appel du CEF,  pour participer au travail de reflexion et de prise de conscience des enjeux essentiels pour l'homme, le traitement de l'être humain,  le  devenir  d'une espèce humaine dont l'existence passe de la famille aux mains de laboratoires de procreation médicale assistée (PMA) , que la loi suit plus qu'elle ne l'encadre,  aider à réfléchir aux repères anthroplogiques , aux institutions comme la famille et aux droits de l'enfant , de la femme qui sont menacées d'être esclaves de la science et d'ideologies eugénistes et dévastatrices des valeurs sacrées de la vie et de l'être , avancer sur la vérité de ce que  les Lois Bioéthiques permettent et imposent à l'instar de tous, par une nov langue inaccessible sauf aux élites et aux apprentis sourciers qui n'ont derepère que leur désir de toute puissance sur le créé , de juite en avant vers l'Abime : quel Abime pour l'homme lui même  ? A tel point que le père du bébé éprouvette Amandine s'en affole lui même, tandis que le père du premier accoucheur de bebe éprouvette  congelé se vante l'an passé de plusieurs dizaines d'expériences de recherche françaises hors la loi
Bref porte ouverte , il en est temps sur  la Procréation, les Manipulations Génétiques, le Clonage de l'Humain, les mutations , les créations, les reifications, les destructions d'êtres humains  qui sont nos frères . Qu'est ce que la  loi  Bioethique derrière ses slogans autorise vraiment ?  la Justice applique t elle les sanctions pénales prévues? Quels Repères sont proposés aujourd'hui pour ne plus être complices et coupables par ignorance consentie ou sidération paralysante? Quels Fondements de Homme  et de  l'Enfant  tenons nous à protéger et à sauver de leurs prédateurs? ... Voulons-nous laisser à la planète dont nous sommes aujourd'hui responsables ?"

C'est pour répondre et réfléchir à toutes ces questions que les catholiques sont appelés à débattre et que nous avons créé ce lieu de discussion ouvert et sans tabous

L'interview de Bruno de Vergeron, membre de Vigilance Clonage International



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp   

Revenir en haut Aller en bas
 
CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, resp
» Nouvelle Lune Janvier 2018
» Textes Liturgiques du Mercredi 03 janvier 2018 : Férie du temps de Noël (3 janv.) — Année B
» MEDJUGORJE Notre Dame de la Paix Message du 2 janvier 2018 confié à Mirjana
» Newsletter du 2 janvier 2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: ACTUALITÉ INFO-
Sauter vers: