Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Mère de l'Espérance - Notre Dame de Pontmain
par Françoise Aujourd'hui à 12:51

» 17 janvier : Sainte Roseline de Villeneuve
par ami de la Miséricorde Hier à 23:38

» 17 janvier : Saint Antoine le Grand
par ami de la Miséricorde Hier à 23:23

» 17 janvier : Notre Dame de Pontmain
par ami de la Miséricorde Hier à 23:13

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 23:01

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 18:42

» 16 janvier : Saint Marcel 1er
par ami de la Miséricorde Mar 15 Jan - 23:23

» 16 janvier : Saint Honorat d'Arles
par ami de la Miséricorde Mar 15 Jan - 23:20

» Ste Faustine, la petite violette cachée dans l'herbe
par ami de la Miséricorde Mar 15 Jan - 23:06

» La pensée du jour
par Philippe Lun 14 Jan - 23:55

» 15 janvier : Sainte Rachel
par ami de la Miséricorde Lun 14 Jan - 23:02

» 15 janvier : Saint Rémi
par ami de la Miséricorde Lun 14 Jan - 22:57

» 15 janvier : Saint Macaire d'Egypte
par ami de la Miséricorde Lun 14 Jan - 22:43

» Du site "Reconquista" : Fermeture du Piège ?
par Françoise Lun 14 Jan - 22:02

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
par Françoise Lun 14 Jan - 21:49

» Abbé Guy Pagès.
par Philippe Lun 14 Jan - 16:30

» Mgr Viganò publie une nouvelle lettre
par Françoise Lun 14 Jan - 15:57

» 14 janvier : Vénérable Anne de Guigné
par ami de la Miséricorde Lun 14 Jan - 0:17

» 14 janvier : Bienheureuse Alfonsa Clerici
par ami de la Miséricorde Lun 14 Jan - 0:09

» 13 janvier : Saint Hilaire de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Jan - 8:59

» 13 janvier : Bienheureuse Véronique de Binasco (de Milan)
par ami de la Miséricorde Dim 13 Jan - 8:52

» 13 janvier 2019 : le Baptême du Seigneur
par ami de la Miséricorde Dim 13 Jan - 8:45

» 12 janvier : Sainte Marguerite Bourgeoys
par ami de la Miséricorde Sam 12 Jan - 0:47

» 12 janvier : Bienheureux Pierre-François Jamet
par ami de la Miséricorde Sam 12 Jan - 0:37

» 12 janvier : Saint Aelred de Rievaulx
par ami de la Miséricorde Sam 12 Jan - 0:23

» 11 janvier : Saint Paulin d'Aquilée
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Jan - 23:51

» 11 janvier : Bienheureux Bernard de Scammacca
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Jan - 23:41

» 10 janvier Saint Grégoire de Nysse
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Jan - 21:07

» 10 Janvier : Sainte Léonie Françoise de Sales Aviat
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Jan - 21:05

» Retour d'un ancien !/ 4 mois et une semaine plus tard : départ !
par Philippe Jeu 10 Jan - 1:35

» Pour sauver la France, il faut revenir à Jésus-Christ.
par Françoise Jeu 10 Jan - 0:28

» De tout et de rien !
par Françoise Mer 9 Jan - 23:46

» Si on parlait des gilets jaunes
par Françoise Mer 9 Jan - 23:09

» Billet d'humeur d'un panetier (Eglise & société)
par Philippe Mer 9 Jan - 23:06

» Consécration d'une Nation au Coeur de Jésus par le Coeur de Marie
par Françoise Mer 9 Jan - 22:52


Partagez | 
 

 Johnny Hallyday (ses obsèques) - Le salut éternel.

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 2264
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Johnny Hallyday (ses obsèques) - Le salut éternel.    Mar 16 Jan - 23:55

Johnny Hallyday (ses obsèques, suite) - Le salut éternel.
Published on December 20 2017 by Abbé C. Laffargue


"Le Figaro" du 16-17 décembre 2017, publie en dernière page (18), un entretien avec Mgr de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, qui a présidé les obsèques. Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef adjoint chargé de l'information religieuse, assure l'entretien.
Remarquons (avec agacement pour ma part) qu'il le nomme "père" avec un "p" minuscule, dans le sous-titre et l'introduction. Le journal assurant le titre principal, nomme, comme il se doit, l’abbé de Sinety, prêtre du diocèse de Paris (séculier donc et non "Père", s'il avait été religieux), "Monseigneur", titree donné aux Vicaires généraux tant qu'ils sont en fonction. Venant du quotidien "La Croix", on ne s'étonnera pas que le journaliste ait gardé les façons égalitaires et toujours subsistantes en certains milieux des années soixante-dix, d'appeler tout prêtre "père", sans le possessif exprimant le respect et l'autorité: "Mon Père" (On a ainsi: le "père curé", le père évêque").

On trouve dans l'entretien des passages intéressants que je vous livre: "Tout baptisé a droit à des obsèques chrétiennes. Aucun privilège n'a été accordé à Johnny Hallyday. La foi du défunt entre en ligne de compte entre en ligne de compte dans la préparation de la célébration, mais il n'y a pas à donner d'autorisation en fonction de la foi (ce qui veut dire, en clair, qu'on ne juge pas de la foi du baptisé défunt pour lui accorder des obsèques religieuses. Sauf s'il s'y est clairement opposé ou que la famille s'y oppose; ou encore si le Droit de l'Eglise l'en prive. Cf note. Ndlr). Bien-sûr, la vie de Johnny Hallyday n'était pas sans faille, comme toute vie humaine. Ses failles ont été surexposées parce que c'est un homme public mais chacun y retrouvait ses propres failles avec ses rêves de gloire et ses angoisses de chute. Mais l'Eglise sait aussi que le dernier regard posé sur cette vie est celui de Dieu. Un Dieu de miséricorde."
Plus loin, Mgr de Sinety dit ceci: (...) "Mais n'oublions pas cette phrase du (saint. Ndlr) curé d'Ars: entre la margelle du puits où la personne s'est précipitée et le fracas de la mort, il y a toujours une place pour le repentir. Qui suis-je pour juger ?". La citation exacte de saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars, est "entre le parapet du pont et l'eau, il a eu le temps de se repentir et est en purgatoire". C'est ce qu'avait répondu le saint à sa veuve éplorée.

C'est une révélation privée qui est citée à tout bout de champ par tous ceux qui croient que tous sont sauvés: "le salut universel". Dans le Bulletin du 10 septembre 2017, j'ai cité deux extraits du livre de Mgr Christophe Kruijen, publié par "Parole et silence" (2017): sa thèse de doctorat qui a reçu le prix H. de Lubac en 2010. Tous ne se repentent pas "entre le pont et l'eau". Certains refusent jusqu'au bout la miséricorde de Dieu qu'ils ont méprisée et offensée pendant toute leur vie. C'est un choix libre. On ne peut imposer à quiconque "d'aller au Ciel" s'il n'en a aucune envie. D'autre part, on n'a pas toujours le temps, ni même quelques secondes, pour faire un acte de repentir (Cf "la mort subite").

Quand Antoine-Marie Izoard, directeur de la Rédaction de Famille chrétienne – dont je suis un fidèle abonné depuis 1989 – écrit dans l'éditorial du numéro du 16 au 22 décembre 2017 (Dieu aime les Jean) à propos de la mort des deux "Jean": En l'espace de 24 heures, deux monstres sacrés, Jean d'Ormesson et Johnny Halliday, ont pris le chemin du Ciel, il va dans ce sens et tous les lecteurs avec lui. On ne peut pas dire cela. Je le lui ai dit. "Le chemin de l'Eternité", oui, mais c'est une Eternité bienheureuse ou une Eternité malheureuse (Cf le Jugement dernier en Matthieu 25, 31-45). Nous venons de méditer, ces derniers dimanches, les paraboles des vierges sages et des vierges folles, des talents... (Mt 25).

Car laisser croire que, finalement, tous sont sauvés (sans citer, d'ailleurs, le Purgatoire), c'est trahir gravement les paroles du Christ dans les Evangiles, tous les textes de la sainte Ecriture, du magistère de l'Eglise, de la vie et des écrits des saints, etc. ! Souvent, les prêtres, dans leurs sermons ou homélies, écartent soigneusement les paroles qui évoquent le salut des âmes et se gardent bien de mettre en garde leurs fidèles sur les dangers qu'ils courent pour leur salut éternel. Dans les faire-part de décès, les panégyriques des défunts, on entend: "Il/Elle a rejoint la maison du Père". Qu'en savez-vous ?

Ce qu'on ne peut pas dire, juger, c'est qui est sauvé et qui est damné, qui se sauve librement et qui se damne librement. Et leur nombre. Mais on connaît dans l'histoire ou on connaît personnellement des êtres humains (?) qui ont tellement péché et tué, les âmes et les corps, qui étaient tellement pervertis, voués à Satan, qu'ils se sont mis de leur vivant hors de la portée du regard même de Dieu (Jésus n'accordera même pas un regard au roi juif Hérode Antipas: Lc 23, 9). C'est le péché contre l'Esprit qui ne sera pardonné "ni en ce monde ni dans l'autre" (Mt 12, 32; Mc 3, 29; Lc 12, 10).

On pense aussi aux terribles péchés personnels d'avortement, de pédophilie; aux péchés de masse comme les génocides, ordonnés par des responsables précis et exécutés par des exécutants complices. Etc. Un vrai repentir et la réparation sont vraiment indispensables. Le catéchisme (C.E.C.) est très clair sur le péché mortel (n°1861).

J'espère de tout mon cœur que Johnny est sauvé, car il était un homme bon, qui n'avait pas renié sa foi. Grâce à sa profession de foi ("Je suis catholique et je mourrai catholique"), à son dernier regard vers le Ciel, à sa dernière épouse qui avait aussi la foi, il a eu des obsèques religieuses nationales et les présidents de la République et du Sénat, les deux anciens présidents, le Premier ministre, des ministres, les gens célèbres des lettres et du spectacle dans une église, un million peut-être d'un peuple recueilli et respectueux dans la rue en plein hiver et 15 millions de téléspectateurs ont suivi de bout en bout les obsèques catholiques en l'église de la Madeleine à Paris. Il a été, en cela, un témoignage capable de faire réfléchir bien des indifférents ou des impies. Et cela lui a été compté lorsqu'il a paru devant Dieu...
Ab. L.
N.B.: Dans la rédaction de l'article, J.-M. Guénois écrit ou a laissé écrire "l'Eglise" avec un "e" minuscule. Or, on entend par "l'Eglise" "l'Eglise catholique", et par "l'église", le bâtiment, en l'occurrence ici l'église de la Madeleine à Paris.

- Note sur "Les personnes auxquelles doivent être refusées les funérailles ecclésiastiques"
(Code de Droit Canon, can. 1184).

§1. Doivent être privés des funérailles ecclésiastiques, à moins qu'ils n'aient donné quelque signe de pénitence avant leur mort: 1° les apostats, hérétiques et schismatiques notoires;
Les apostats sont les baptisés qui ont complètement renié leur foi. Les hérétiques sont ceux qui s'obstinent à nier un dogme de foi ou à en douter volontairement; les schismatiques sont ceux qui ne reconnaissent pas l'autorité du Pontife romain (du Pape) ou qui se refusent à vivre en communion avec les membres de l'Eglise qui lui sont soumis. (Cf Catéchisme du Cardinal Gasparri, n°159)
2° les personnes qui auraient choisi l'incinération de leur propre corps pour des raisons contraires à la foi chrétienne;
3° les autres pécheurs manifestes, auxquels les funérailles ecclésiastiques ne peuvent être accordées sans scandale public des fidèles.
§2: Si un doute surgit, c'est l'Ordinaire du lieu – l'évêque, en général – qui tranche.
Ab. L.

Source : http://abbe.laffargue.over-blog.com/2017/12/johnny-hallyday-ses-obseques-suite-le-salut-eternel.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
 
Johnny Hallyday (ses obsèques) - Le salut éternel.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RIP Johnny Hallyday
» Clément vole à notre secours!
» Notre Dame d'Orveau (Nyoiseau, 49) : l'institution prisée pour les enfants des grandes personnalités publiques
» Sarko
» en mémoire à gilbert : Johnny Hallyday

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR ::  ÉVANGÉLISATION-
Sauter vers: