Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Aujourd'hui à 20:44

» 15 OCTOBRE - ANNIVERSAIRE ACTE D'ABANDON MARTHE ROBIN
par Père Walter Aujourd'hui à 18:50

» Le livre de l'Amour Miséricordieux.
par Philippe Aujourd'hui à 18:22

» Maria Valtorta
par Philippe Aujourd'hui à 12:04

» L'Islam
par Philippe Aujourd'hui à 9:38

» Défendez-nous Saint Michel Archange
par ami de la Miséricorde Hier à 22:28

» 15 octobre : Saint Euthyme le jeune
par ami de la Miséricorde Hier à 21:58

» 15 octobre : Sainte Thérèse d'Avila
par ami de la Miséricorde Hier à 21:39

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 21:17

» Le célibat des prêtres
par Philippe Hier à 10:49

» François Bergoglio
par Philippe Hier à 10:03

» La pensée du jour
par Philippe Hier à 9:59

» 14 octobre : Saint Calixte 1er
par ami de la Miséricorde Hier à 7:51

» Cardinal Sarah
par Françoise Sam 13 Oct - 21:43

» Sub Tuum Praesidium (Sous l'abri de ta miséricorde) - chant à Marie.
par Françoise Sam 13 Oct - 21:19

» 13 octobre 1884 : la vision du Pape Léon XIII
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 23:43

» 13 octobre 1917 Fin de l'apparition de Notre Dame de Fatima
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 23:26

» 13 octobre : Bienheureuse Alexandrina Maria Da Costa Balasar
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 23:09

» De tout et de rien !
par Françoise Ven 12 Oct - 14:42

» Luz de Maria
par Françoise Ven 12 Oct - 14:24

» 12 octobre Sainte Spérie de cahors
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 8:26

» 12 octobre Saint Dismas, Le Bon Larron
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 8:19

» 12 octobre : Notre-Dame du Pilier
par ami de la Miséricorde Ven 12 Oct - 7:13

» 11 octobre : Sainte Maria Soledad Torrès Acosta
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Oct - 7:41

» 11 octobre : Saint Angelo Giuseppe Roncal, Pape Jean XXIII
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Oct - 7:29

» 11 octobre : Maternité de la B.V. Marie
par ami de la Miséricorde Mer 10 Oct - 23:26

» Ave Maria Gratia Plena
par Panetier Mer 10 Oct - 16:44

» L’abbé Henri Vallançon
par Panetier Mer 10 Oct - 11:17

» Jean Paul II
par Panetier Mer 10 Oct - 11:08

» Mgr Ottavio Michelini
par Panetier Mer 10 Oct - 10:57

» 10 octobre Saint Loth
par ami de la Miséricorde Mar 9 Oct - 22:17

» 10 octobre : Bienheureuse Angèle-Marie Truszkowska
par ami de la Miséricorde Mar 9 Oct - 22:05

» 9 octobre : Bienheureux Cardinal John Henry Newman
par ami de la Miséricorde Mar 9 Oct - 7:36

» 9 octobre : Saint Denis et ses compagnons
par ami de la Miséricorde Mar 9 Oct - 7:28

» 8 octobre : Sainte Pélagie La Pénitente d'Antioche
par ami de la Miséricorde Lun 8 Oct - 9:03


Partagez | 
 

 Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons

Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Lun 22 Jan - 14:17

https://hozana.org/publication/23892-neuvaine-avec-l-abbaye-de-sept-fonson-commence-demain?utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=nouvelle_CP_6733


En ces temps plus que troublés, prenons le temps de la prière.

En préparation de la fête du 2 février - La  Présentation de Jésus au temple - hâtons-nous de nous consacrer au Coeur de Jésus par le Coeur Immaculé de Marie :

Neuvaine avec l'Abbaye de Sept-Fons...On commence demain !

Chers Amis,


Nous sommes très heureux de commencer demain avec vous la préparation à la Consécration « à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie » que nous allons faire ensemble le 2 février pour la Fête de la Présentation de l’Enfant Jésus au Temple.

Ces méditations, tirée d’un commentaire du « Je vous salue, Marie, » ont été écrites par un moine de l’Abbaye Notre Dame de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985)
Nous remercions vivement les moines de l’Abbaye de nous les faire partager pendant ces neuf jours.

Nous vous enverrons la préparation chaque matin à 6 h
N'oubliez pas d'enregistrer l'adresse de réception de ce mail dans vos contacts.
Si vous avez un problème de réception de nos envois, surtout écrivez-nous.

Une Messe sera dite le 2 février pour chacun de vous et de ceux qui vous auront préparés, dans la Sainte Maison de Lorette ( Notre Dame de Lorette) en Italie, par le Père de Frileuze, afin de placer votre Consécration sous la protection de la Sainte Famille.

L'importance de notre démarche de consécration totale de nous même à Jésus par Marie est le moyen le plus sûr pour entrer à son école maternelle et vivre de ses secours.

La situation préoccupante du Monde et de la France nous pousse à l'urgence de proposer la Consécration au plus grand nombre .

Avec toute notre amitié et nos prières

Catherine et Véronique  

Abbaye Notre-Dame de Sept-Fons 

L’Abbaye Notre-Dame de Sept-Fons, de l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance (trappiste), fondée en 1132, se situe à mi-chemin entre Moulins et Paray le Monial.Environ 80 moines y vivent leur vocation de prière, de louange, d’intercession et de suppléance ;leur travail est, dans la tradition cistercienne, surtout agricole.
L’économie du monastère repose sur la production de compléments alimentaires (Germalyne depuis 1930..), confitures… 
Nous vous invitons à plus d’informations sur l’Abbaye Notre Dame de Sept-Fons : http://www.abbayedeseptfons.com/ .      
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)
  Je prie


Dernière édition par Françoise le Mer 31 Jan - 10:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Mar 23 Jan - 10:56

Premier Jour de la neuvaine avec les moines trappistes de l'Abbaye de Sept Fons.


En union de prière.




Premier Jour 

« Je vous salue Marie »




Avec le Père Jérôme ✞ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons






Lorsque nous prions seul, arrêtons-nous après ces premiers mots.


Car il faut que Celle à qui nous nous adressons ait le temps d'être prévenue: quelqu'un désire vous parler.

Avant qu'elle le sache, inutile de continuer.

Or, il faut un certain temps pour qu'elle soit prévenue, même si celui qui s'en charge est, aujourd'hui encore, l'ange de la première salutation.

Donc, arrêtons-nous, que l'ange ait le temps d'aller la chercher au plus haut du ciel et de lui dire:

« Quelqu'un, sur terre, recommence la toute belle salutation; venez, Reine, daignez montrer que vous écoutez, ce sera plus poli. »

Laissons donc, à Celle que nous voulons saluer, le temps de se disposer à nous rendre la politesse.

D'autre part, et ceci nous est dicté par une longue pratique, ce petit arrêt nous permettra de nous recueillir dès le début de chaque « Je vous salue, Marie », avant de continuer par l'énumération tellement dense, trop dense, des privilèges reçus par cet être exceptionnel.

Car, si nous nous lançons de suite dans cette énumération, celle-ci défilera sans que nous sachions ce que nous disons.

Un ruisseau peut couler lentement, même sans qu'on le régularise; mais les mots de la prière coulent vite, trop vite.

Il faut donc les retenir dans le calme.

C'est pourquoi, faisons un arrêt après: « Je vous salue, Marie », un arrêt
attentif et souple.

Pensons que pour chaque « Je vous salue, Marie », nous sommes deux qui devons comprendre chaque mot:

Elle et nous.

Peut-être l'ange lui-même, après avoir dit: 

Je vous salue, Marie, eut-il un instant de saisissement et de silence?


Au minimum, nous pouvons le supposer intelligent: il a donc respecté les virgules.

Ne faisons pas moins bien que lui.

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge sainte, conduisez-moi comme un petit.

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Un chant 

Je vous salue Marie






Je Prie

PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculé, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.

A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.



Dernière édition par Françoise le Jeu 25 Jan - 7:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Mer 24 Jan - 23:28




2e JOUR « Pleine de grâce » 


avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons  

Cette prière toute naïve, faite pour les simples, voici qu’elle commence par un beau mystère!  
Je défie bien les plus savants des théologiens de mesurer ce que signifie cette tranquille affirmation de la Foi, première parure de la Vierge Marie. 
Pleine de grâce; de tous les compliments que nous adressons à notre Mère, je crois que c’est celui-là que nous comprenons le moins. A mon tour, je dis : Pleine de grâce sans comprendre.
Je saisis bien tout de même un petit quelque chose: Pleine de grâce ne pourrait-il s’expliquer par pleine de beauté et pleine de bonheur?  
Et comme cela ne se trouve nulle part sur la terre, je comprends que vous êtes du Ciel et au Ciel, d’où vous m’entendez toujours, et où vousattirez mes regards. 
Plusieurs d’entre nous ont reçu quelques petites grâces d’union avec Dieu.
Grâces non négligeables, certes, et même plus désirables que tout avantage matériel.Ces grâces, disons que, l’un dans l’autre, elles nous font comme une provision d’un quart de litre d’eau fraîche, pour nous aider à cheminer vers Dieu, sans que nous risquions de tomber durant la sécheresse du désert.  
Et voyez à quel point déjà cette petite provision nous fortifie et nousrassure! Mais Elle!
Toutes les eaux pures et toutes les sources lui ont été données, alors que -comble de libéralité - elle ne devait même pas connaître la sécheresse du désert. 
Et maintenant, au Ciel, elle jouit encore de cette abondance.
Éclairé sur la valeur de la grâce par ces petites grâces déjà reçues, que ne donnerais-je pas pour en recevoir davantage!
Peut-être, hélas, ce petit commencement est-il mon plafond? 
Mais Elle, la plénitude lui fut donnée.  
Elle n’a jamais eu à se demander ni si Dieu lui en offrirait davantage, ni ce qu’elle devait faire pour s’y préparer. 
Le mot grâce évoque l’idée de richesse, mais aussi de force, de joie.
C’est pourquoi, par la prière, tenons-nous proche de celle qui est Pleine de grâce. 
Et, au moins pendant que nous prions, il y aura communication et participation, comme il est normal de la mère à l’enfant. 

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria. 

INVOCATION: 

Vierge Marie, ma Mère, je pose, je repose,mon cœur, mon pauvre cœur humain,dans le creux de la coupe de votre puissante main. 
tirée d’un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l’abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013 


Un chant: Ô Mère bien aimée 
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19) Je prie



Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Ven 26 Jan - 11:35

3 ème jour de la neuvaine : Le Seigneur est avec vous.


Troisième Jour

« Le Seigneur est avec vous »  





Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit







avec le Père Jérôme ✞ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons







Lorsque, à genoux devant votre image, je vous redis, dans le « Je vous salue, Marie »,vos privilèges, tous exceptionnels, parfois je pense que celui-ci, du moins, je devrais en recevoir ma petite part.

Car « Le Seigneur est avec vous », ce n'est rien d'autre que la
définition même de la vie contemplative; or, la vie contemplative est ma vocation et mon idéal.

Et voilà qui me pousse, avec tant d'autres motifs, à m'adresser à vous, Sainte Vierge Marie, pour me rapprocher de vous.

L'ange pouvait-il dire plus clairement que, dans Nazareth, vous étiez déjà, patiente et sûre, une âme de prière?

Il dit: « Le Seigneur est avec vous », et la réciproque va de soi, vous
êtes avec le Seigneur, vous êtes donc une contemplative.

Mais alors, ne peut-on devenir contemplatif en vous priant?
Certes oui, et L'expérience le prouve.

Si, d'une part, le Seigneur est avec vous, d'autre part, nous aussi nous
sommes avec vous.

Nous sommes donc proches du Seigneur, puisque, entre lui et nous, il y
a vous comme seule intermédiaire, ou plutôt comme lien et comme liant.

A genoux devant votre image, ne trouvent- on pas le silence et la solitude?


Ne suis-je pas là, devant vous, dans une attitude humble et simple, bien éloignée de toute suffisance?

Vous entendez ma voix silencieuse.
Si parfois j'ai peur de m'ennuyer, je me dis que je M'ennuierais bien davantage ailleurs.

Parfois je crois vous donner mon temps en pure perte;
en réalité je le sauvegarde -comment, en effet, mieux l'employer?- et je reçois en surplus apaisement et confiance.

Aussi, pendant que je dis doucement: « Le Seigneur est avec vous »,
j'espère que ma propre prière et ma vie entière deviennent petit à petit contemplatives.

Qualité toute désirable, que je puis espérer si je vais avec vous par le chemin réservé à vos enfants.

De cette prière contemplative, ne m'est-il pas arrivé de dire, comme vous sans doute:
« Vraiment, cela vaut mieux que tout! »

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge sainte, conduisez-moi comme un petit

Un chant 

Jésus ,nous croyons







Je Prie

PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculé, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.

A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.










Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Sam 27 Jan - 7:31

4e JOUR « Vous êtes bénie entre toutes les femmes »





Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit


    


4e JOUR « Vous êtes bénie entre toutes les femmes » avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons 
   
Avec ces mots, nous quittons la salutation apportée par l'ange, pour passer au compliment prononcé par Elisabeth (Luc 1, 28-42). 
Est-ce la raison pour laquelle ces paroles me paraissent moins hautes?
Comment ne pas sentir un changement de niveau?
Pour les sauver, ces paroles, disons qu'elles prolongent le compliment précédent : « Le Seigneur est avec vous.» 
Elles précisent que le Seigneur est avec vous, Marie, non pas, bien sûr, pour surveillance et sévérité, mais par dilection et par choix; c'est en cela que Marie est bénie.

Ce « Vous êtes bénie entre toutes les femmes » vient encore nous rappeler que Notre Mère du Ciel fait réellement partie de cette foule féminine à laquelle on la compare. 
La Très Sainte Mère de Dieu fut véritablement femme . Cuisiner, entretenir le linge: passons sur ces compétences qui, en ce qui concerne la Très Sainte Vierge, n'ont plus à s'exercer. 
Mais aussi et surtout: assurer une présence au foyer, avoir l'œil à tout, mettre tout le monde à l'aise, ne demander pour soi-même que le droit de servir et d'être aimée: telles sont les qualités que nous avons trouvées chez nos mères. 

La Mère de Dieu sut accomplir ces tâches avec une inégalable perfection. « Entre toutes les femmes » : elle est au-dessus sans être différente, incomparable sans être incompréhensible.

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION
Vierge Marie, ma Mère, je pose, je repose,
mon cœur, mon pauvre cœur humain,
dans le creux de la coupe de votre puissante main.

Un Chant : Anima christi sanctifica me



    
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie


PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculé, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.

A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Dim 28 Jan - 7:05


5e JOUR « et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni »
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit    


5e JOUR « et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni »  
 avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons  


Ce qui accapare le cœur, l'attention, les soins de toute femme, c'est évidemment son enfant. 

Celui-ci peut aussi devenir l'objet autour duquel elle se replie, inattentive à tout le reste, et donc indifférente. 
Et la raison de cette indifférence paraît si profondément naturelle qu'on ne s'en choque pas.

Mais c'est tout le contraire ici, dans le cas de la Mère de Jésus: voici que sa maternité même sera l'origine de sa relation inconditionnelle avec chacun de nous. Parce que son Fils est lui-même le Frère et le Sauveur de tous les humains.

Maternité qui dilate le cœur de cette mère, maternité d'un genre inédit, ni jalouse ni exclusive, parce que c'est en conformité avec la volonté toute puissante de son Fils qu'elle s'étend à tous. 
Je sais donc que la Très Sainte Vierge Marie ne dira jamais: « Je me dois à lui, d'abord. 
Ensuite, quand je le pourrai, je m'occuperai de toi. » 
Elle dira tout au contraire: « Je ne crains rien pour lui; donc toi d'abord, et aussi longtemps que tu auras besoin de moi. »
Entre le moment où la bonne cousine Elisabeth a proclamé, pour la première fois:
« le fruit de votre sein est béni » et ce moment présent où je redis le même compliment, a eu lieu la substitution faite d'autorité divine: « Femme, voilà ton fils »(Jean, 19,26): « Celui-là, qui n'est pas moi, mais qui m'a suivi par amitié, voilà désormais qu'il est ton Fils » 



En Marie, sa Mère, Jésus n'est plus l'unique béni: je le suis aussi; nous le sommes tous. 

Car Jésus, au moment où il était cloué sur la Croix, n'a prononcé que des paroles d'une importance et d'une valeur décisive. Tels furent ces mots: « Femme, voilà ton Fils. »

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge sainte, conduisez-moi comme un petit. 


Un chant : Voici la demeure de Dieu 



[size=16][size=16][size=16]Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)[/size][/size][/size]
 Je prie
PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculé, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.

A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Lun 29 Jan - 8:11

Notre Dame de France, Reine de la Paix a publié dans la communautéNeuvaines et consécrations pour les fêtes mariales



6 ème Jour : "Sainte Marie, Mère de Dieu"




Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit
     
6e JOUR « Sainte Marie, Mère de Dieu » 

avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons  

La demande commence de façon câline et insinuante.
Voici enfin proclamé le titre de noblesse qui fonde tous les autres titres; voici le don premier, le privilège sans partage;
voici le motif de votre intimité avec le Dieu très haut, et de toute votre gratitude, ô grande Dame !

Sans ce privilège de « Mère de Dieu », l'ange n'aurait pas volé vers Nazareth ; et il n'y aurait pas eu de salutation, ni celle de l'Ange, ni celle des chrétiens. 
Et de cette omission seraient sorties bien de sombres conséquences: la pratique religieuse serait moins attirante, la persévérance moins facile. 
Il y aurait moins de courage dans nos vies, moins de pureté dans notre idéal ; moins de beauté dans la liturgie, moins de chefs-d'œuvre dans l'art, et dans le cœur des moines de Cîteaux, moins d'espérance.

« Mère de Dieu ».On ne mesure pas l'élévation d'un pareil titre! 
Et je me délecte allègrement à penser à ceux qui jugent le « Je vous salue, Marie » comme dévotion infantile ou prière pour vieilles bonnes femmes! 
Pourquoi ne pas avouer que, lorsque certaines paroles ont un trop grand poids, on n'aime pas les dire?Mais c'est là timidité dans la Foi.

Je n'ai donc pas besoin de chercher quel est le compliment parmi ceux que je vous offre, ô Reine, qui vous apporte le plus de joie. 
C'est évidemment le titre premier: « Mère de Dieu ».L'ange ne l'a pas dit sous cette forme.J'ose employer ces mots directs; et rien qu'à vous les dire, ces trois mots, je pourrais prier devant vous durant de longs moments. 
 « Mère de Dieu » : tout cela, et rien que cela!
Et je sais qu'en répétant ces mots, j'engage toute ma foi, je me compromets comme catholique ferme, j'adhère aux affirmations naïves ou audacieuses du « Credo », affirmations que certains voudraient passer sous silence. 
Je sais qu'en voulant aimer et servir Marie, « Mère de Dieu », je brave bien des réticences et des misères.

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge Marie, ma Mère, je pose, je repose,
mon cœur, mon pauvre cœur humain,
dans le creux de la coupe de votre puissante main. 

un chant :  Notre Dieu s'est fait Homme    




Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie

PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculée, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.



A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Mar 30 Jan - 7:56

7e JOUR « Priez pour nous, pauvres pêcheurs »
 Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit     
7e JOUR « Priez pour nous, pauvres pêcheurs »  
 avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons 
 

Mère de Dieu, et Mère des hommes, vous êtes sainte, vous êtes toute sainte. 
Or, que demander à une sainte, à la créature la plus élevée en sainteté sinon de joindre les mains et de prier pour nous? 
Demander un service quelconque: un verre d'eau, un outil, un vêtement, un prêt d'argent, un abri, et toutes choses de ce genre: les chrétiens, et même tous les hommes se les demandent mutuellement et se les donnent. 
Mais on ne demande pas à n'importe qui : « Priez pour nous. »
On ne le demande pas non plus à la légère, car, même pour les saints, la prière peut être encore un effort pénible et dramatique; alors, comment requérir d'eux cet effort? 
Vous-même, Sainte Mère de Dieu, lors de votre venue à la Salette, assise sur l'herbe de l'alpage, la tête dans vos mains, vous avez pleuré. 
A Lourdes, à Fatima, vous avez laissé voir des marques de tristesse.
Pourtant, nous en sommes certains, vous avez dépassé le tragique de la prière qui, pour les autres priants, vient de leur incertitude. 
Car même le saint ignore souvent le plan de Dieu et il ne sait pas toujours comment demander.
Mais là où le saint n'entre que timidement, vous êtes établie Mère, et Reine, et bénie. 
Votre prière, qui consiste en une simple adoration de la volonté de Dieu, a plus de précision que nos demandes les plus détaillées et votre simple acquiescement a plus d'efficacité que nos arguments. 
Ainsi, vous nous obtenez le mieux et le meilleur, lequel est toujours le plan arrêté par la bienveillante volonté de Dieu.
C'est pourquoi notre « Priez pour nous » contient toutes les demandes.

Confiants en votre prière, bonne Mère, nous jouerons le jeu de la co
Humbntradiction chrétienne: nous porterons l'épreuve qui finit en satisfaction, nous accepterons la détresse qui conduit à la joie.

Ce que vous aurez demandé pour nous, nous ne le regretterons jamais.

Et que, d'avance, Mère très sainte, votre patiente sagesse descende sur nous, pour tout apaiser.

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge sainte, conduisez-moi comme un petit.

 Un chant : Humblement dans le silence  





Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)

 Je prie

PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculée, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.
Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.
Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.
A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Mer 31 Jan - 6:30

8e JOUR « Maintenant ... »




Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit
 
      
8e JOUR « Maintenant ... »  
avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons

  
Après ce mot, arrêtons-nous, comme nous l'avons fait au début du « Je vous salue, Marie ».Arrêtons-nous: puisque la Mère de Dieu se met à prier pour nous, laissons-lui prendre la relève. 
Puisque, pour obéir au désir que nous venons d'exprimer, elle se tourne vers Dieu en notre faveur, laissons-lui le temps de parler à Dieu. 
Ne rappelons pas trop vite vers nous son attention, ce qui arriverait si nous reprenions de suite le « Je vous salue, Marie ».

Ne sentez-vous pas que durant ce moment où vous vous taisez, où c'est Elle qui prie, vous êtes protégé ? 
Je viens d'écrire « protégé » Oui, pensons aux passages protégés qu'il y a dans les villes: chaque fois que, au bout d'un « Je vous salue, Marie » nous avons dit « Priez... maintenant », c'est comme l'ouverture d'un passage pour les piétons: alors, vite, avançons, pendant qu'Elle prie maintenant, avançons vite vers l'autre bord, vers l'Eternel. 
Il n'y a plus de danger sur la chaussée durant ce « maintenant » pendant lequel la Mère de Dieu prie pour nous!

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013

Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

INVOCATION

Vierge Marie, ma Mère, je pose, je repose,
mon cœur, mon pauvre cœur humain,
dans le creux de la coupe de votre puissante main. 

Un chant : Vous serez vraiment grands




 
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)

Je prie
PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculée, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.
Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.
Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.
A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Jeu 1 Fév - 8:14

9e JOUR « Et à l'heure de notre mort »
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit                                                                                                                                            [size=16][size=16][size=16][size=16][size=16][size=16][size=16][size=16]
[size=16]9e JOUR « Et à l'heure de notre mort » 
 
avec le Père Jérôme+ de l'Abbaye Notre Dame de Sept-Fons
   
Durant ma vie entière vous m'avez tenu par la main, ô ma Mère.Se pourrait-il qu'à cette heure-là, je sente vos doigts se dénouer et votre main me lâcher ?
Certes non !
Si votre main souveraine quittait ma main, ce serait certainement pour saisir un pan de votre manteau et m'en couvrir. 
Mère de mon long cheminement et Mère à mon instant suprême, oui, enveloppez-moi dans la retombée de votre manteau durant ce court moment, après lequel, sûr d'avoir passé la porte je me dégagerai soudain, pour vous faire entendre mon rire, le rire de l'enfant, qui rit, qui rit, parce que, par les soins de sa Mère, il a tout réussi.

tirée d'un commentaire du Je vous salue, Marie, écrit par un moine de l'abbaye de Sept-Fons, Père Jérôme (1907-1985) Ad Solem, 2013


Dire, tranquillement, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, et un Gloria.

PRIERE

Nous courons au refuge de votre protection,
Ô Sainte Mère de Dieu.
Nos prières, dans nos accablements,
ne les ignorez pas !
Mais en tout péril,
procurez-nous délivrance toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bénie !


  Un chant : Anima christi sanctifica me 
[/size][/size][/size][/size][/size][/size][/size][/size][/size]


PRIÈRE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX


« Ô Marie, Vierge Immaculée, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d’affection filiale.
Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.
Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l’intercession de Votre Cœur Immaculé.
A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2271
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    Ven 2 Fév - 7:02

Consécration solennelle pour la Présentation de Jésus au Temple.





Au nom du père et du Fils et du Saint Esprit



Consécration Solennelle

La Présentation de l'Enfant Jésus au Temple

Lecture de l'Écriture : Luc 2, 21-39.


Méditation :

Comme Marie, qui a pris Jésus dans ses mains pour le présenter à Dieu, c'est maintenant le moment de confier nos vies, nos familles, nos amis à Jésus par Marie.
Si nous le voulons, en toute liberté nous nous associerons à la prière de tous et nous nous consacrerons à Jésus par Marie pour qu'elle nous guide et nous chérisse comme ses enfants bien aimés.
Jésus nous a donné Marie pour Mère; nous voulons remercier le Christ de nous avoir donné une telle Mère à aimer : elle est la Toute-Belle, la Toute-Sainte, la Toute-Pure, la Perle de la création.
Elle est la Cause de notre joie.


Prières de Consécration au choix :


PRIERE A NOTRE DAME DE FRANCE, REINE DE LA PAIX

« Ô Marie, Vierge Immaculée, Sainte Mère de Dieu, exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'Univers pour être plus totalement conformée à votre Fils, Seigneurs des seigneurs, victorieux du péché et de la mort », nous venons à Vous pleins de confiance et d'affection filiale.

Nous nous réjouissons de pouvoir Vous saluer, avec les Saints et les Saintes de notre terroir, comme Reine de France.

Nous voulons, pour notre part, ratifier les engagements du Baptême de notre pays à Reims. Nous voulons, en notre temps, renouveler la consécration à Dieu de nos personnes par l'intercession de Votre Cœur Immaculé.

A Votre exemple et avec Votre assistance, nous voulons nous engager à la suite du Christ, Votre divin Fils, dans une vie authentiquement évangélique.

Par l'adoration et la louange de Dieu.
Par notre fidélité aux commandements du Seigneur et à l'esprit des Béatitudes.

Par notre conversion personnelle et permanente.
Par notre solidarité effective avec tous ceux qui sont privés de biens spirituels et matériels.

Nous voulons ô Reine de la Paix, nous mettre à Votre écoute pour être des artisans de miséricorde et de paix, dans nos familles, nos professions, nos cités, dans la société toute entière et ainsi « construire la civilisation de l'Amour »

Notre Dame de France, Reine de la Paix, intercédez pour nous !

Consécration traditionnelle

Ô ma Souveraine, ô ma Mère, je m'offre tout à vous.
Et pour vous prouver mon dévouement je vous donne aujourd'hui mes yeux, mes oreilles, ma bouche, tout ce que je suis et tout ce que je possède.
Et puisque je vous appartiens, ô ma bonne Mère, gardez-moi, protégez-moi comme votre bien et votre propriété. Amen.
Consécration Selon Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Je vous choisis, aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la Cour céleste, pour ma Mère et ma Reine.
Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité.


Consécration individuelle à Marie

Marie, je veux vous consacrer ma vie et vous choisir aujourd'hui pour ma Mère, pour qu'avec vous j'accueille l'intention que Jésus a sur moi de combler lui-même la solitude dans laquelle je vis et qu'ainsi je la choisisse à nouveau comme une nouvelle naissance.

Soyez à mes côtés pour me rappeler que ma vie alors est belle et féconde, la vie même de Jésus en moi.

Soyez à mes côtés, pour que ma consécration me mette à l'école de votre Cœur Immaculé, celle de l'abandon à la volonté du Père et du service de ses enfants.

Soyez à mes côtés lorsque je ne trouve plus le sens de cette vie et inspirez-moi la confiance que vous avez eue au pied de la Croix.

Soyez à mes côtés, pour qu'avec vous, je mette la prière en premier dans ma vie,
spécialement pour ceux qui n'acceptent pas leur solitude.

Enfin, soyez bien là, Marie, à mes côtés, pour que votre « fiat » quotidien devienne vite en moi un « magnificat » éternel.

Notre Dame de France, priez pour nous.

Père Philippe Marie Mossu, Communauté Saint Jean


Consécration de la Famille au​ Cœur de Marie

Ô Vierge Marie, nous consacrons aujourd'hui notre foyer et tous ceux qui l'habitent, à votre Cœur Immaculé.

Que notre maison soit comme celle de Nazareth, une demeure de paix et de bonheur simple, par l'accomplissement de la volonté de Dieu, la pratique de la Charité et le plein abandon à la divine Providence.

Veillez sur tous ceux qui l'habitent : aidez-les à vivre toujours chrétiennement ; enveloppez-les tous de votre maternelle protection et daignez dans votre bonté, ô Vierge Marie, reformer au Ciel notre foyer d'ici-bas consacré à jamais à votre Cœur Immaculé


Consécration familiale

Comme le Père vous a choisie, ô Marie, pour être son enfant Immaculé, l'épouse de Joseph et la Mère de son Fils bien-aimé, et de toute l'Eglise, dans une communion plénière à l'Esprit-Saint, nous vous choisissons aujourd'hui comme Mère et Reine de toute notre famille, et nous vous consacrons notre âme et notre corps, toutes nos activités, et tout ce qui nous appartient, sans exception.

Exercez sur chacun de nous votre miséricorde la plus maternelle. Apprenez-nous à aimer toujours plus Jésus et le Père, et par Eux à nous aimer les uns les autres dans l'Esprit-Saint, en nous découvrant toujours plus profondément dans la lumière de Jésus, en nous respectant mutuellement et en nous choisissant chaque jour dans un amour plus divin et plus simple.

Ô Marie, donnez à chacun de nous d'accomplir chaque jour, dans un don personnel, la volonté du Père, pour que toute notre famille témoigne au milieu du monde de l'Amour de Jésus victorieux du mal.

Un chant: HYMNE ACATHISTE A LA MERE DE DIEU






























 



 

















































Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons    

Revenir en haut Aller en bas
 
Du site "Hozana" : neuvaine avec l'Abbaye de Sept Fons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau site pour parler avec des locuteurs étrangers : Naboomboo
» Beau reportage à l'abbaye cistercienne de Sept-Fons ( 35 min )
» Retraite
» Neuvaine avec Sainte Catherine Labouré (Médaille Miraculeuse
» Le site photovni.free un site intéressant avec des documents importants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR :: PRIÈRE CONTINUELLE ET SACRIFICE PERPÉTUEL :: Consécration au Coeur Immaculé de Marie-
Sauter vers: