Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 22 octobre Saint Salomé la Myrophore
par ami de la Miséricorde Hier à 22:48

» 22 octobre : Notre-Dame de Kazan
par ami de la Miséricorde Hier à 22:41

» Monseigneur Nicola Bux
par Panetier Hier à 22:31

» 22 octobre : Saint Karol Jozef Wojtytla
par ami de la Miséricorde Hier à 22:25

» 20 octobre : Sainte Faustine visite l'enfer
par ami de la Miséricorde Hier à 22:15

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 22:08

» Marie de la Divine Miséricorde: Docteur Kedlly Bowring nous parle d'elle
par Philippe Hier à 21:16

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:14

» Exhortation retentissante de Jim Caviezel
par Panetier Hier à 19:15

» L'Islam
par Philippe Hier à 8:57

» 21 octobre : Saint Hilarion de Gaza (de Tabathe)
par ami de la Miséricorde Hier à 8:39

» 21 octobre Sainte Ursule et ses compagnes
par ami de la Miséricorde Hier à 8:32

» Le livre de l'Amour Miséricordieux.
par Philippe Hier à 8:30

» 21 octobre : Bienheureux Nicolas Barré
par ami de la Miséricorde Hier à 8:20

» pureté
par Philippe Hier à 8:10

» François Bergoglio
par Philippe Hier à 8:05

» Blogs catholiques (où trouver encore de l'info catho...)
par Philippe Hier à 7:29

» Synode pour les jeunes : Paolo Ruffini parle et Vatican news camoufle
par Panetier Sam 20 Oct - 22:50

» Les œufs pas cassés
par Panetier Sam 20 Oct - 16:31

» Sub Tuum Praesidium (Sous l'abri de ta miséricorde) - chant à Marie.
par Panetier Sam 20 Oct - 16:23

» Comment être chrétien dans un monde qui ne l'est plus - Rod DREHER
par Panetier Sam 20 Oct - 15:39

» Ordinaire » de la messe chanté par les moines de Solesmes
par Panetier Sam 20 Oct - 13:02

» 20 octobre Saint Corneille le Centurion
par ami de la Miséricorde Sam 20 Oct - 9:51

» 20 octobre Sainte Faustine sur le péché des Anges
par ami de la Miséricorde Sam 20 Oct - 9:44

» Mgr Viganò publie une nouvelle lettre
par Françoise Sam 20 Oct - 7:21

» Deux synodes à venir... et le pré-avertissement de Garabandal.
par Philippe Ven 19 Oct - 19:27

» « On nous a changé la religion ! » : le grand effondrement de 1965
par Philippe Ven 19 Oct - 7:41

» 19 octobre : Saint Joël
par ami de la Miséricorde Ven 19 Oct - 0:58

» 19 octobre : Saint Zorobabel
par ami de la Miséricorde Ven 19 Oct - 0:48

» 19 oct Saint Néhémie
par ami de la Miséricorde Ven 19 Oct - 0:42

» 19 octobre : Saint Paul de la Croix
par ami de la Miséricorde Ven 19 Oct - 0:32

» Je sais que Tu es là Saint-Esprit.
par Françoise Jeu 18 Oct - 22:09

» Père James Manjackal
par Françoise Jeu 18 Oct - 21:53

» Louis XVI, roi de France, martyr...
par Panetier Jeu 18 Oct - 21:53

» Billet d'humeur d'un panetier (Eglise & société)
par Panetier Jeu 18 Oct - 20:26


Partagez | 
 

 Faut-il fermer les limbes ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 2032
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Faut-il fermer les limbes ?   Mer 7 Fév - 23:44



Faut-il fermer les limbes ?

Suite à l’entretien que Dom Jean Pateau, abbé de Fontgombault, a bien voulu accorder au R&N sur l’hypothèse des limbes et sur les suppléances possible au sacrement du baptême, le Fr. Joseph-Marie Gilliot (Fraternité Saint-Vincent-Ferrier) a souhaité réagir dans nos colonnes. Nous le publions bien volontiers.

(...) Le sort des enfants morts sans baptême demeure un objet d’angoisse pour les familles confrontées à l’épreuve d’une fausse couche, ou au drame d’un avortement provoqué. La Miséricorde de Dieu, « qui veut que tous les hommes soient sauvés » (1 Tm 2, 4), les mérites infinis de la passion du Christ, et la sollicitude de Jésus pour les plus petits (cf. Mc 10, 13-14) ne sont-elles pas des données suffisantes pour consoler les parents éprouvés, en les assurant que leur enfant repose désormais dans la gloire du ciel ? C’est animé de ce souci pastoral que Dom Pateau, père Abbé de l’Abbaye Notre-Dame de Fontgombault, a voulu examiner en théologien la convenance d’un salut pour tous ces petits « à qui la vie n’a souri que durant un instant » (p. 15). L’argument central consiste à affirmer une suppléance universelle de la médiation sacramentelle du baptême pour les enfants dans l’impossibilité de recevoir le sacrement, et, partant, à dégager la « convenance », proche selon l’auteur de la certitude, « d’une sanctification directe par Dieu des enfants mourant sans baptême » (p. 248).

(...) Cependant, à proprement parler, le Christ n’est pas un sacrement mais la source de l’ordre sacramentel. Selon l’économie qu’il a lui-même instituée, il a voulu « un régime totalement nouveau de causalité, dans lequel des signes visibles deviennent cause de la grâce  [39] ». L’eau et le sang jaillis du cœur ouvert du Christ (Jn 19, 34) en sont la parfaite illustration. (...) 

La raison théologique et la prudence pastorale invitent à conserver la doctrine des limbes : c’est, dans l’état actuel du développement dogmatique, la seule possibilité pour qui veut tenir ensemble les vérités de foi engagées dans le sort des enfants morts sans baptême. Pour autant, cette conclusion ne doit pas masquer le fait que Dieu peut, selon sa sagesse et sa Miséricorde, élever ces enfants à la vie de la grâce en leur communiquant les mérites du Christ, et leur donner ainsi en partage la gloire du ciel. Mais la réalisation de cette possibilité relève de la seule liberté divine, sans que rien dans la Révélation ne nous autorise à en tirer une loi générale.

En conséquence, la meilleure attitude des pasteurs est d’inciter fortement les parents, dès la conception de leur enfant, à le confier à la Miséricorde de Dieu, en priant pour lui, et en faisant célébrer des messes à son intention. Et bien sûr, après la naissance, à ne différer sous aucun prétexte leur baptême : qu’importe la présence des membres de la famille quand c’est la béatitude éternelle d’un enfant qui est en jeu ? Comme l’a rappelé la Congrégation pour la doctrine de la foi : « par sa doctrine et sa pratique, l’Église a montré qu’elle ne connaît pas d’autre moyen que le baptême pour assurer aux petits enfants l’entrée dans la béatitude éternelle  [41] ».  

Lire
https://www.lerougeetlenoir.org/opinions/les-controverses/faut-il-fermer-les-limbes

Fr. Joseph-Marie Gilliot (Fraternité Saint-Vincent-Ferrier)
Source : Le Rouge et le Noir
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
 
Faut-il fermer les limbes ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IL FAUT FAIRE FERMER CE SITE!!!!!!!!
» les volets pour la sièste...
» Fermer les yeux
» quand faut il arroser ses cactus ???
» faut il se tourner vers la MECQUE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR ::  FORMATION-
Sauter vers: