Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Aujourd'hui à 19:17

» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
par Panetier Aujourd'hui à 16:47

» Une nouvelle Constitut° apostolique précisant le rôle du synode des Evêques.
par Panetier Aujourd'hui à 16:20

» La pensée du jour
par Philippe Aujourd'hui à 11:32

» Deux synodes à venir... et le pré-avertissement de Garabandal.
par Panetier Aujourd'hui à 11:05

» La prière
par Philippe Aujourd'hui à 10:10

» Le Pape Dictateur - Auteur Henry Sire.
par Françoise Aujourd'hui à 3:29

» Prions pour toute l'Eglise et pour nos deux Pontifes à Rome ...
par Philippe Hier à 23:36

» 21 septembre : Sainte Déborah
par ami de la Miséricorde Hier à 22:45

» 21 septembre Saint Matthieu Apôtre et Evangéliste
par ami de la Miséricorde Hier à 22:33

» Neuvaine à St Michel Archange et aux neuf choeurs des Anges.
par ami de la Miséricorde Hier à 22:12

» Mois de Saint Michel Archange
par ami de la Miséricorde Hier à 21:57

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 21:49

» Comment les communistes ont infiltré l'Eglise pour la détruire de l'intérieur.
par Philippe Hier à 20:03

» Père Linus Clovis
par Philippe Hier à 18:28

» Notre Dame de la Salette (J.C. Gianadda)
par Françoise Hier à 15:42

» Ce que l'on peut attendre des musulmans.
par Philippe Hier à 12:56

» Un Evêque courageux - Voici une belle homélie de Mgr Cattenoz, pour la messe du
par Hercule Hier à 12:37

» L'Eglise est-elle entrée en errance ?
par Philippe Hier à 11:07

» 20 septembre Vigile de Saint Matthieu apôtre
par ami de la Miséricorde Mer 19 Sep - 23:51

» Le dr Bertrand de Rochambeau -Pourquoi je ne pratique plus d'IVG
par Philippe Mer 19 Sep - 20:11

» Que Notre Dame de Garabandal nous bénisse tous !
par Françoise Mer 19 Sep - 17:15

» François Bergoglio
par Philippe Mer 19 Sep - 14:26

» 19 septembre : Saint Janvier de Bénévent
par ami de la Miséricorde Mar 18 Sep - 23:31

» 19 septembre : Sainte Marie-Emilie de Rodat
par ami de la Miséricorde Mar 18 Sep - 23:11

» 19 /09/1846 : 1ère appartion de Notre-Dame de la Salette
par ami de la Miséricorde Mar 18 Sep - 22:47

» Blogs catholiques (où trouver encore de l'info catho...)
par Panetier Lun 17 Sep - 23:55

» APPARITIONS DE SAN DAMIANO
par Panetier Lun 17 Sep - 23:39

» 18 septembre : Saint Joseph de Cupertino
par ami de la Miséricorde Lun 17 Sep - 23:05

» 17 septembre : Sainte Hildegarde de Bingen
par Panetier Lun 17 Sep - 12:05

» 17 septembre L'impression des stigmates de St François
par ami de la Miséricorde Dim 16 Sep - 23:50

» 17 septembre Saint Robert Bellarmin
par ami de la Miséricorde Dim 16 Sep - 23:41

» la conception: une communion substantielle ?
par Philippe Dim 16 Sep - 22:00

» Miserere (Allegri)
par Panetier Dim 16 Sep - 19:43

» Arnaud arnaud arnaud !.......
par Panetier Dim 16 Sep - 12:27


Partagez | 
 

 17/02/ 1937 Les âmes périssent malgré Mon amère Passion

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: 17/02/ 1937 Les âmes périssent malgré Mon amère Passion   Ven 16 Fév - 23:44



17  février 1937 : Les âmes périssent malgré Mon amère Passion :

963. 17. II. 1937. J’ai vu ce matin, pendant la Sainte Messe, Jésus souffrant. Sa Passion s’est répercutée dans mon corps d’une manière invisible mais non moins douloureuse. Jésus m’a regardée et Il a dit : « Les âmes périssent malgré Mon amère Passion. 

964. Je leur offre une dernière planche de salut : La fête de Ma Miséricorde. Si elles n’adorent pas Ma Miséricorde, elles périront pour l’éternité. Secrétaire de Ma Miséricorde, écris, parle aux âmes de Ma grande Miséricorde, car ce jour terrible, le jour de Ma justice est proche. » 

965. Aujourd’hui j’ai entendu dans mon âme ces paroles : « Ma fille, il est temps de te mettre à l’œuvre. Je suis avec toi. De grandes persécutions et de grandes souffrances viendront. Mais console-toi à la pensée que beaucoup d’âmes seront sauvées et sanctifiées par cette œuvre. » 

966. Quand je me suis mise à cette œuvre, je soulignais les paroles du Seigneur et je passais tout en revue. Lorsque j’en suis arrivée à la page sur laquelle j’avais noté les conseils et les indications du Père Andrasz, je ne savais que faire, souligner ou ne pas souligner. J’ai entendu alors ces paroles dans mon âme : « Souligne-les car ces paroles sont Miennes. J’ai emprunté pour te parler la bouche de l’ami de Mon Cœur afin de te tranquilliser. Tu dois t’en tenir à ces indications jusqu’à la mort. Il ne Me plairait pas du tout que tu y renonces. Sache que c’est Moi-même qui l’ai mis entre Moi et ton âme. Je le fais pour ta paix et pour que tu ne t’égares pas. 

967. Depuis que je t’ai mise sous la protection particulière de ce prêtre tu es dispensée vis-à-vis de tes Supérieures de rendre un compte détaillé de Mes relations avec toi. Comporte-toi néanmoins comme un enfant avec elles. Mais c’est aux prêtres seulement que tu confieras sincèrement tout ce qui se passe dans les profondeurs de ton âme. »(...)

"Petit Journal" de Ste Faustine

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: 17/02/ 1937 Les âmes périssent malgré Mon amère Passion   Sam 17 Fév - 23:04



17  février 1937 : Les âmes périssent malgré Mon amère Passion :

Suite


967. Et j’ai remarqué que depuis, que Dieu, m’a donné un directeur, Il n’a plus exigé comme auparavant, que je dise tout à mes supérieures, à l’exception des choses extérieures. A part cela, seul mon directeur connaît mon âme. C’est une grâce de Dieu exceptionnelle que d’avoir un directeur de conscience. 

Oh ! Comme il y a peu d’âmes qui ont reçu cette grâce. L’âme vit dans une paix constante au milieu des plus grandes difficultés. Chaque jour, après la Sainte Communion, je remercie Dieu pour cette grâce, et chaque jour je prie le Saint Esprit de donner à mon directeur la lumière. J’ai vraiment ressenti dans mon âme quelle grande puissance ont les paroles du directeur. Que la Miséricorde Divine soit adorée pour cette grâce ! 

968. Je suis allée aujourd’hui faire ma méditation devant le Saint Sacrement. Lorsque je me suis approchée de l’autel, la présence divine me pénétra. Je fus plongée dans l’océan de Sa Divinité et Jésus m’a dit : « Ma fille, tout ce qui existe est à toi. » J’ai répondu au Seigneur : « Mon cœur ne réclame que Vous seul, Ô Trésor de mon cœur. 

Je Vous remercie Seigneur pour tous Vos dons, mais je n’exige que Votre Cœur. Quoique les cieux soient grands, pour moi ils ne sont rien sans Vous. Vous savez bien, Jésus, que je défaille sans cesse après Vous. » - « Sache, ma fille, que ce que d’autres âmes atteindront dans l’éternité, tu le goûtes déjà maintenant. » Et soudain mon âme fut inondée de la lumière de la connaissance de Dieu. 

969. Oh ! Que ne puis-je exprimer tant soit peu ce que l’âme ressent près du Cœur de la Majesté inconcevable ! 

Je ne sais l’exprimer. Seule une âme qui l’a vécue au moins une fois dans sa vie, peut imaginer cette grâce. Quand je suis rentrée dans ma chambre, il me semblait que de la vraie vie je revenais à la mort. Le médecin est venu me prendre le pouls. Il s’est étonné : « Que vous est-il arrivé, ma Sœur ? Vous n’avez jamais eu un pouls semblable. Je voudrais savoir ce qui a provoqué une telle accélération de la pulsation ? » Que pouvais-je répondre alors que je ne savais pas moi-même que j’avais une tension si élevée ? Je sais seulement que j’agonise de langueur après Dieu. Mais je ne lui ai pas dit, car qu’est- ce que la médecine peut y faire. 

"Petit Journal" de Ste Faustine

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
 
17/02/ 1937 Les âmes périssent malgré Mon amère Passion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les 4 paroles qui guérissent...
» catastrophe du dirigeable d'Hindenburg - 6 mai 1937
» Les maladies des yeux et les Saints qui les guérissent !
» Ces pierres qui guérissent (Philip Permutt)
» Méditation 4 paroles qui guérissent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR ::  FORMATION-
Sauter vers: