Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 20 juin : Saint Silvère
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:27

» Sainte Faustine appelée au jugement de Dieu
par ami de la Miséricorde Hier à 23:45

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 23:37

» Tommy Robinson
par Philippe Hier à 20:25

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 18:57

» Abbé Guy Pagès.
par Françoise Hier à 6:50

» 19 juin : Sainte Julienne Falconieri
par ami de la Miséricorde Lun 18 Juin - 21:35

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 18 Juin - 21:25

» De tout et de rien !
par Françoise Lun 18 Juin - 17:53

» Emigration
par Philippe Lun 18 Juin - 15:15

» Ô Sainte TRINITE, AIE PITIE de NOUS !
par Françoise Lun 18 Juin - 9:01

» Prière d' exorcisme de St Benoît.
par Françoise Lun 18 Juin - 6:33

» 18 juin : Saint Grégoire Barbarigo
par ami de la Miséricorde Dim 17 Juin - 23:06

» 18 juin : Sainte Marine de Bythinie
par ami de la Miséricorde Dim 17 Juin - 22:56

» Je viens d’abord comme Roi de Miséricorde
par ami de la Miséricorde Dim 17 Juin - 22:19

» Credo III (De Angelis)
par Françoise Dim 17 Juin - 19:17

» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
par azais Dim 17 Juin - 19:12

» Témoignage inédit sur le Padre Pio, par François Brunatto.
par Françoise Dim 17 Juin - 16:57

» Franciscains et Franciscaines de l'Immaculée ! Nouvelles du front.
par Françoise Dim 17 Juin - 9:23

» Notre santé : où en sommes-nous avec le Lévothyrox nouvelle formule ???
par Françoise Dim 17 Juin - 4:07

» Tour de vis supplémentaire sur la liberté d'express°/En avant le totalitarisme.
par Françoise Dim 17 Juin - 3:25

» 17 juin: Saint Hervé
par ami de la Miséricorde Sam 16 Juin - 23:16

» 17 juin : Bienheureux Marie-Joseph Cassant
par ami de la Miséricorde Sam 16 Juin - 23:02

» Don Guéranger pour le 4ème dimanche après la Pentecôte
par ami de la Miséricorde Sam 16 Juin - 22:41

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
par Françoise Sam 16 Juin - 19:34

» Demande de prière pour Vincent Lambert
par Françoise Sam 16 Juin - 7:13

» 16 juin : Saint Jean François Régis
par ami de la Miséricorde Ven 15 Juin - 23:57

» Méditation de St Bernard de Clairvaux sur la Miséricorde de Marie
par ami de la Miséricorde Ven 15 Juin - 23:38

» Une voix hispanique : Infocatolica.
par Françoise Ven 15 Juin - 17:29

» Jubilate (Les petits chanteurs de St Joseph)
par Françoise Ven 15 Juin - 11:21

» La Tendresse de Dieu par la messagère Françoise.
par Françoise Ven 15 Juin - 8:04

» 15 juin : Bienheureuse Albertina Berkenbrock
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Juin - 23:34

» 15 juin : Sainte Germaine Cousin (de Pibrac)
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Juin - 23:24

» Saint Grégoire : Commentaires sur le Livre des Rois
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Juin - 23:08

» Abbé Philippe Laguérie.
par Philippe Jeu 14 Juin - 16:14


Partagez | 
 

 Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 28 Fév - 10:14

Afin que chacun réponde (ou pas) à ce très important sujet sur la bioéthique, parce que c'est de notre responsabilité de catholiques conscients des enjeux... et même s'il nous semble que les dés sont pipés d'avance, je remets en avant le blog créé par Bruno de Vergeron, dans un langage que nous comprenons.

Merci Bruno, nous nous comprenons. Smile

http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/des-catholiques-repondent-lappel-du-cef.html

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 1 Mar - 16:32

La fabrique des bébés.

Regardons ensemble cette vidéo "Viméo" suite à un colloque critique de la raison transhumaniste et l'intervention de Françoise Brulliard - Collège des Bernardins -

... Depuis le lien pris sur le blog "Bioéthique catholique" : http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/pma-amp-la-fabrique-et-le-marche-des.html

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Lun 5 Mar - 7:27

PMA - GPA


Excellente intervention de Guillaume Roquette contre la PMA et la GPA sur LCI le 18/01/2018 à 17h34)



Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 6 Mar - 8:02

Bioéthique... Encore.

Lu sur le site "Le Salon Beige" ce matin :

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/03/bio%C3%A9thique-programmer-une-rediscussion-signifie-que-ce-qui-est-dit-aujourdhui-sera-d%C3%A9dit-demain.html

05 mars 2018

Bioéthique : Programmer une « rediscussion » signifie que ce qui est dit aujourd'hui sera dédit demain

Extrait d'une tribune de Vivien Hoch dans L'Homme Nouveau :
Citation :
"Pendant des siècles, il n'y eût besoin ni de lois, ni d'éthique. Le serment d'Hippocrate et les grands archétypes (symboliques, mythologiques et religieux) suffisaient. Si une loi dite de « bioéthique » est rendue nécessaire en 1994 (1ère loi de bioéthique), c'est que les pratiques médicales ont transgressé les tabous ancestraux. Le caractère révisable de la loi de bioéthique a inscrit dans le sens commun l'idée que les grands principes intangibles sont devenus des obstacles aux progrès de la science, de la technique et de la société.  Programmer une « rediscussion » veut dire que ce qui est dit aujourd'hui sera dédit demain. L'idée même de faire une loi de bioéthique à un moment donné engage l'idée que l'éthique est provisoire, liquide et mouvante.  « Il n'y a pas de véritable construction éthique si tout changement consiste en une permissivité indéfinie par l'addition de nouvelles exceptions à ce qu'on présentait comme une règle », écrit Jacques Testart dans Le Monde du 6 janvier 2018.  
Certes, depuis la Phronesis d'Aristote, l'éthique a les mains dans le contingent, le possible et l’imprévisible. Mais rien ne dit qu'elle est elle-même provisoire. Au contraire, c'est le caractère contingent et provisoire de la vie humaine qui appelle une éthique à même de donner une ligne de conduite droite dans l’existence. En philosophie antique, l'éthique est la définition de cette pratique qui articule le contingent au permanent, le particulier à l'universel et le provisoire au nécessaire. Dans le cas où l'éthique abandonne sa prétention à l'universalité et à la permanence pour rejoindre la mobilité des pratiques humaines, à quoi sert-elle ?  
Aujourd’hui, la bioéthique sert surtout à mettre tout le monde d’accord. Le débat bioéthique se présente comme une articulation de deux forces : l'une « progressiste », qui veut favoriser son développement et sa fluidité ; l'autre « conservatrice », qui considère que le débat bioéthique est l'occasion de réaffirmer des principes fondamentaux sur la vie humaine. Cela recoupe l'opposition entre les « biotransgressistes » et les « bioconservateurs », termes régulièrement utilisés aujourd’hui par Luc Ferry ou Laurent Alexandre.  
Cette dichotomie, somme toute classique, en recoupe une autre. Très à la mode chez les décideurs politiques, la distinction wébérienne entre éthique de conviction et éthique de responsabilité aggrave encore le compartimentage de la morale publique. La conviction est renvoyée aux choix personnels et privés, tandis que la responsabilité regarde la vie publique. L’éthique dite de conviction permet tout simplement aux décideurs politiques de n'avoir ni idée, ni courage. Du moins, c'est ainsi qu'elle est interprétée. Ce qui est d'abord une distinction devient séparation : elle créé une éthique de situation, affranchie de toute référence objective et commune. Elle permet au responsable politique d'avoir une posture consensuelle, qui ne froisse pas ses électeurs, ses collègues et son parti, mais qui, revers de la médaille, est souvent vide.
La double opposition bioconservateurs / biotrangressistes et éthique de conviction / éthique de responsabilité trouve sa prétendue solution dans l’éthique de la discussion. Elle part d’un bon sentiment : l’éthique de la discussion se présente comme la solution pour mettre tout le monde d’accord. Son rôle est strictement procédural : elle doit mettre en œuvre les conditions d’un débat rationnel où chacun peut exprimer son point de vue. Cette procédure ne doit pas être étouffée par  le langage religieux, passionnel et même scientifique. [...]"

Posté le 5 mars 2018 à 13h20 par Michel Janva | Catégorie(s): Bioéthique
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 6 Mar - 15:35

... Bioéthique toujours ! Lu sur "Riposte catholique".

La parole aux Evêques : Ici, Mgr Brac de la Perrière, Evêque de Nevers.




Sans Dieu, qu’est-ce que l’homme ?

3 MARS 2018 / 2 COMMENTAIRES


De Mgr Thierry Brac de la Perrière, évêque de Nevers
Citation :
« Quel monde voulons-nous pour demain ? » C’est le titre donné à la consultation citoyenne en vue de la révision de la loi de bioéthique. Oui, quel monde ? Un monde dans lequel on fait tout ce que la science permet ? Un monde dans lequel on coupe le lien entre la mère et son enfant (gestation pour autrui) ? Dans lequel on prive délibérément un enfant d’un père (procréation médicalement assistée pour des couples d’homosexuelles) ? Dans lequel on cherche l’enfant sans défaut (diagnostic périmplantatoire) ? Dans lequel on considère l’embryon humain comme un amas de cellules et non comme un être humain (destruction d’embryons, production d’embryons pour la recherche) ? Dans lequel on peut provoquer délibérément la mort de quelqu’un (suicide assisté) ? Dans lequel l’homme est robotisé (recherches sur le transhumanisme) ? Ce n’est pas le monde de demain, mais déjà celui d’aujourd’hui, même si tout n’est pas encore autorisé en France. Mais le « progrès » est en marche. Un progrès non pas pour l’homme mais contre l’homme.

La question qui se pose est radicale et il est essentiel d’y répondre : qu’est-ce qu’un être humain ? Le récit biblique de la création a beau faire l’objet de commentaires ironiques de la part d’esprits qui se disent scientifiques, il comporte un enseignement et une sagesse que l’on ferait bien de méditer. Que dit-il ? Que l’être humain, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, est un être essentiellement en relation : avec son créateur, avec le monde, et tout spécialement avec ses semblables. En particulier ce semblable qui lui est différent et complémentaire : la femme pour l’homme et l’homme pour la femme. Il y a dans l’amour humain et spécialement dans la relation homme-femme le plus grand défi humain. Ce qui nous est dit, c’est que dans l’acte créateur, Dieu a mis dans le cœur de l’homme et de la femme une capacité d’union de tout l’être, qui englobe mais dépasse infiniment la rencontre des corps. Or le péché transforme la relation d’amour, de reconnaissance mutuelle, en rapports de force. On le voit bien à travers le combat d’aujourd’hui pour la reconnaissance des violences faites aux femmes et de l’égalité fondamentale entre les hommes et les femmes. Alors quel monde voulons-nous pour demain : un monde où l’on rivalise sans cesse les uns vis-à-vis des autres, où l’on se méfie toujours les uns des autres, où l’on souffre sans cesse d’un manque de reconnaissance de la part des autres, ou bien un monde où l’on apprend sans cesse à se rencontrer, se reconnaître et s’aimer dans les différences, où l’on s’efforce de bâtir une société où les plus faibles soient protégés et prennent leur place ?

Ce temps du carême nous apprend le chemin de notre réhumanisation : nous dépouiller de notre moi pour laisser la place à l’autre, notre semblable, et à Dieu, le Tout-Autre, dont nous portons l’image.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 6 Mar - 15:59

Rappel du lien du blog collectif "Bioéthique catholique"

http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/des-catholiques-repondent-lappel-du-cef.html


Réagissez, inscrivez-vous, dialoguez si vous le souhaitez !
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 7 Mar - 7:04

Embryons in vitro : Assistance médicale à la procréation, diagnostic préimplantatoire et recherche. 



Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 8 Mar - 6:22

Bonjour,

Revenons sur la raison d'être du blog "Bioéthique catholique"... et les raisons de s'y intéresser.

C'est bien pour répondre "PRESENT" à la demande des Evêques de France - Mgr. Gosselin en tête - que nous recommandons ce blog ouvert au dialogue. Pas besoin d'être médecin ou scientifique pour comprendre l'enjeu pour l'avenir.
 Il suffit juste d'un peu de bonne volonté, d'une graine de foi et de la GRACE divine... Nous laisser porter par la Divine Volonté, pour ensemble, autour d'un collectif de personnes de bonne volonté, se laisser guider par l'Esprit Saint.

Alors, relevons le défi au lieu de nous laisser conduire comme des moutons dans des jours sombres et enténèbrés !


Bon et saint Jeudi de Carême. Soyez bénis.

****

Pris et "copié-collé" sur le blog du collectif "Bioéthique catholique" :
http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/les-catholiques-sont-invites-prendre.html


samedi 17 février 2018

Les catholiques sont invités à prendre part au débat et à la réflexion


Les catholiques sont invités à prendre part au débat et à la réflexion  "Notre souhait est surtout de repartir des fondamentaux : qu’est-ce que l’homme dans sa globalité ? Et que voulons-nous pour lui demain ?"


Chers lecteurs voici l'article de presse qui a incité notre collectif à saisir la balle au bond et entrer dans l'initiative voulue par nos évêques.

Article La Croix du 23 janvier 2018, itw Mgr Gosselin
 extrait :
Mgr Gosselin : « Quels enfants voulons-nous laisser à la planète ? »
Propos recueillis par Anne-Bénédicte Hoffner23/01/2018 à 17h05

Agrandir cette image

La Croix : Comment la Conférence des évêques de France (CEF) s’est-elle organisée pour participer aux états généraux sur la bioéthique ?
Mgr Hervé Gosselin : 
La CEF a mis en place une commission de travail sur la bioéthique, composée de six évêques et deux prêtres, sous la direction de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes (1). L’une des premières choses que nous avons décidées est cette journée de formation, qui s’est tenue samedi 20 janvier au Collège des Bernardins.
Nous avons proposé à tous les évêques d’y envoyer une ou deux personnes de leur diocèse, déjà sensibilisées au sujet et désireuses de se former davantage. Un peu moins de 50 diocèses étaient représentés. Cela nous a permis de commencer une réflexion ensemble, alimentée par une bibliste, une juriste, une psychanalyste, un moraliste… Et les participants ont maintenant pour mission de solliciter des rencontres dans leur diocèse, ou de participer à celles qui s’y tiennent : ils doivent sensibiliser les chrétiens, et les autres.
Dans les semaines qui viennent, notre cellule va recevoir et écouter des hommes politiques, des scientifiques, des juristes etc. Nous consacrerons aussi aux thèmes des états généraux une partie de notre prochaine Assemblée plénière à Lourdes : nous y rendrons compte de nos avancées. En nous appuyant sur tout ce travail, et sur les débats locaux et les remontées des diocèses, nous devrions publier un texte, vraisemblablement au troisième trimestre, qui exprimera la position de l’Église sur ces sujets.


Sur le fond, comment avez-vous décidé de prendre part au débat ? Avec quels arguments et quelle stratégie ?
Mgr Hervé Gosselin : Nous souhait est surtout de repartir des fondamentaux : qu’est-ce que l’homme dans sa globalité ? Et que voulons-nous pour lui demain ? Nous ne voulons pas traiter les sujets les uns après les autres – procréation, euthanasie, intelligence artificielle… – mais ensemble, car tous touchent à la question de l’homme.
Notre réflexion doit être à la fois philosophique – elle peut d’ailleurs être partagée par d’autres croyants et hommes de bonne volonté – et éthique. Je me réjouis de voir que de plus en plus de nos contemporains se demandent quelle planète nous souhaitons laisser à nos enfants. Mais nous devons aussi nous interroger sur les enfants que nous voulons laisser à la planète ! On ne peut pas traiter l’homme sans son environnement, et réciproquement, et donc traiter les questions de bioéthique en faisant l’économie d’une réflexion sur l’écologie. Celle-ci, au sens où le pape François l’envisage dans son encyclique Laudato Si’, en est le fondement.


Cette manière de vous positionner n’est-elle pas un moyen de sortir de l’accusation selon laquelle vous ne parleriez qu’au nom de votre foi ?
Mgr Hervé Gosselin : Notre participation à ces états généraux n’est pas seulement une question de foi, mais de vie ou de mort. Elle peut donc rejoindre celle de beaucoup d’autres de nos concitoyens.
Mon souhait est que les chrétiens se forment suffisamment pour prendre conscience de l’enjeu de ce débat. Certains peuvent se dire que ces sujets « sont trop complexes, que c’est une affaire pour des médecins ». D’autres peuvent ne voir que la protection de la planète, des espèces végétales ou animales. D’autres encore succombent à un certain fatalisme, déjà convaincus que « c’est fichu ».
Il y a un parti pris d’espérance dans ce débat : nous devons être convaincus que nous pouvons progresser dans la découverte de ce qu’est l’homme, à la lumière de l’Esprit Saint. Il ne s’agit pas, lors d’un échange avec un juriste ou un médecin, de mettre en avant un verset biblique en le présentant comme un commandement de Dieu. Nous avons encore constaté samedi combien le langage biblique est moderne, combien nous pouvons en recueillir non pas seulement des commandements mais des principes qui se justifient humainement. C’est de cela qu’il faut savoir parler.

février 17, 2018 
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest



3 commentaires:



Ce blog se veut d'être un espace d'échange, de libertés et de recherches conviviales de la Vérité dans le respect des convictions de chacun. Tous commentaires s'éloignant de ces principes pourront être modérés.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 9 Mar - 7:01

Bonjour,

Tel le diocèse de Versailles, encouragez vos diocèses respectifs à entrer dans le dialogue autour de cet important sujet sur le devenir de l'homme abordé sous le nom de "bioéthique". 

Lu sur "Riposte Catholique" ce matin :




Bioéthique : le diocèse de Versailles lance une plateforme

8 MARS 2018



Si les diocèses commencent enfin à lancer leurs propres initiatives locales, au lieu de ne relayer que ce que fait la CEF, nous allons pouvoir progresser rapidement dans cette culture de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 9 Mar - 22:31

*Le clonage humain révélé - par Jacques Testard - + commentaires (pris sur le blog "Bioéthique catholique)


jeudi 8 mars 2018


Jacques Testart #CLONAGEhumain reproductif légal via #Embryon qui n'est pas une personne


SCOOP N° 1 Le clonage humain révélé 

Jacques Testart, biologiste,
ayant réalisé la première fécondation in vitro, Amandine, en 1982.


 A LA COUR DE CASSATION 
 prochaine session le 22 mars !! 


Jacques Testart ouvre un message occulté depuis 14 ans :
Le clonage humain en France est Légal !!
démarrer la vidéo ci-dessous







Commentaires du Collectif Bioéthique Catholique : 


Le clonage humain révélé !    

Nous nous réjouissons de voir ce mensonge que "en France la loi bioéthique interdirait le clonage humain" soit une nouvelle fois mis à mal. En effet plusieurs membres du Collectif Bioéthique et Catholiques publient depuis 20 ans, comme J Testart le 15 février, que cet interdit ne concerne que les personnes vivantes ou décédées: à aucun moment le clonage humain des embryons! 
La loi en France autorise le clonage de l’embryon : voila un acquis de plus en plus partagé (*)




Ce scoop néanmoins reste selon le Pr Jacques Testart moins grave que la généralisation du Diagnostic Pré Implantatoire (DPI) : il minimise aussitôt après le clonage humain l'assimilant à la création du bébé à trois parents (ce qui est faux selon la définition officielle dans la loi Bioéthique elle-même: transfert de noyau dans un ovule énucléé) et à une simple "redistribution de l'ADN du génome dans un  nouvel organisme " (et la duplication des autres éléments associés "comme il arrive pour les vrais jumeaux "): justement, ce n'est pas si simple! 

Au moins, le débat est-il ré-ouvrable: plus personne ne parle de clonage depuis son commencement d'autorisation en 2004, occulté mais bien réel (voir nombreux articles legislatifs déposés en fevrier sur le blog et un bon résumé ici: https://blogs.mediapart.fr/thomas-roussot/blog/190614/l-hypocrisie-de-l-etat-francais-sur-le-clonage-humain
)



Cette partie d'exposé lève donc un voile sur la realité de l'autorisation du clonage humain en France (il l'avait déjà fait mais devant des émirs arabes loin de la France en 2016) . 
J Testard finit en signalant le grand danger de cette faille juridique, du fait que la maitrise actuelle du séquençage intensif du génome embryonnaire peut conduire à identifier des embryons de qualité exceptionnelles  [A l'instar des clones de chiens, créés en Corée du Sud, qui sont commandés par les meilleures polices du monde car leurs performances sont inégalées avec des chiens normaux de même race !]



Il suggère in fine que l'interdit de clonage dans la loi porte sur l'Embryon humain et l'être humain plutôt que sur [le seul statut juridique de] la personne comme il est encore écrit dans la Loi !! 
Cette excellente suggestion nécessite d'ouvrir un autre débat: qu'est-ce qu'un "être humain" et "quand est-il humain à part entière ?" puisque, en effet, le legislateur ne savait pas définir le statut de l'être humain (article blog: "statut de l'Embryon" par Aude Mirkovic, Pdte de Juriste pour l'Enfance)
http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/statut-de-lembryon-est-il-une-personne.html )



Pour répondre à ces questions, nous vous proposons visite et échange constructifs sur prochainement de futures pages sur ce qu'en dit l'Eglise catholique, la théologie et la sagesse humaine (article blog: https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/le-coin-de-la-metaphysique.html)



Attention d'autres scoops arrivent : restez bien attentifs !



Bruno Azaïs

[size=13](*) il rejoint les alertes et decrytage de la loi bioéthique publiées depuis 15 ans par plusieurs experts, (que nous comptons dans le Collectif Bioéthique et Catholiques: 
https://blogs.mediapart.fr/thomas-roussot/blog/190614/l-hypocrisie-de-l-etat-francais-sur-le-clonage-humain) et le SOS lancé dès 2012 puis en 2015 à plusieurs radio par le Collectif de 300 scientifiques français (article blog volet scientifique https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/le-coin-des-scientifiques.html) [/size]

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 13 Mar - 6:41

Bonjour,

... Du blog "Bioéthique catholique" . Merci au collectif et à son coordinateur Bruno d'entretenir ce blog afin que la Vérité soit faite sur les exactions pratiquées.

Au cas où vous ne suiviez pas, en voici encore une preuve !

Il suffit de cliquer sur le lien pour voir le développement du sujet : 

https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/jacques-testart-les-chercheurs-ont-une.html

***

lundi 12 mars 2018

Jacques Testart : “L'Emprise des chercheurs à tous les stades de l' Être humain





SCOOP N°2 : 

Jacques Testart la PMA : la réification de l’Embryon humain




Commentaires du Collectif Bioéthique Catholique :



66 ème min :  
- recherche sur l'embryon humain (développement et caractéristiques depuis 1994  jusqu'au régime d'autorisation de 2013) 
- recherche avec l'Embryon (utilisation des cellules souches):  83 recherches  seront menées depuis 2005  avec des CSEh importées ou menées avec des clones cellulaires (68è mn) "stockés, congelés, créés ou importés" sans maîtriser la viabilité des embryons après recherche sur eux du fait de l'interdit de modifier et implanter in utero des embryons  


Ceci mènera aux propositions du Comité Ethique de l'Inserm en 2014 (71ème min) et que dénonce J Testart.
Ce Comité consacre l'embryon à être réifié intégralement comme objet de recherche incluant des expériences de modification génétiques et création d'embryons  destinés à la recherche et vérification  de leurs effets  in utero . Ce, en prétextant  que ces recherches vont “bénéficier” à l'embryon et aux embryons “futurs”: un postulat impossible à démontrer...Plus aucun principe éthique ne résiste à l’ambition des chercheurs, limitée par la seule évolution de l'acceptation sociale, grâce aux “avancées” de la politique sociétale.  


- la création revendiquée des embryons humains hors projet parental, est infondée puisque des embryons humains sont sans projet parental, et cela obligera de faire appel à la gestation pour autrui pour permettre ces recherches revendiquées et observer in utero les résultats : il faudra des mères porteuses doublement esclavagisées par la recherche  
- la  création  d'embryons et la correction (modification) possible du génome embryonnaire, incluse dans ces revendications, qui induisent que l'Embryon humain "défectueux" puisse être corrigé avant transfert in utero ....  est totalement injustifiée car elle oublie que des Embryons humains FIV normaux et sains existent en quantité et garantis tels par la DPI (désormais autorisée, sauf dans "des cas rarissimes qui ne justifient pas de supprimer tout interdit applicable à l'ensemble de la Communauté humaine  en “fondant la règle sur l'exception ") 
 - en outre le fait que les procédés ( tels le Crisp Ca 9 ) ne permettent pas d'éviter des effets collatéraux et néfastes induits par ces modifications génétiques opérées et induisent que de tels "essais" induisent des  modifications héréditaires et aléatoires du génome humain  hautement préjudiciable à la personne concernée , en en faisant des enfants cobayes 


“La loi bioéthique” , conclut-il,  “devrait imposer des limites à la recherche en posant que la procréation est toujours  une fonction  aléatoire  dont la réalisation est parfois impossible ou sinon  non souhaitable”


La revendication et le refus des chercheurs de protection de l’être humain par le Droit, à ce stade de l'embryon (sa création et son développement), manifeste et suscite une volonté d'appropriation de l'Embryon  et leur emprise de l'humanité sur tous les stades de son Être au lieu de poursuivre  un enjeu de médecine  et de  connaissance de l' Embryon” 


“Il reste aussi à  savoir quel bénéfice  l'humanité , l'embryon, la science  la bio médecine pourrait retirer de la libéralisation complète de la Bioéthique proposée par les militants du “sans limites” et  de la sécularisation de l'Embryon humain ! ”

Bruno Azaïs
jeudi 8 mars 2018
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 13 Mar - 8:00

... Et aussi ce sujet que je découvre sur le blog. On m'en avait parlé des "chimères"... Je ne savais pas de quoi il en retournait exactement. En lisant, je comprends mieux. Faites comme bibi, "instructionnez-" vous  Laughing ? Remarquez, parfois, il vaut mieux pas trop savoir ! 

lundi 19 février 2018


Des chimères homme-animal (liens d'expériences et d'articles )



Chers lecteurs, lorsque la science avoue ses avancées c'est pour ne pas dire TOUT ce qui se passe dans les laboratoires. Le dé-bridage des lois bioéthique en 2013 ouvre pour les scientifiques chercheurs, on le sait, toutes possibilités de clones y compris de clones humains.

L'expérience n'est pas d'hier puisque l’Angleterre avait autorisé cette horreur depuis 2007 La Grande-Bretagne autorise des "chimères" homme-animal

En 2017 ce sont des cochons avec des cellules humaines Un embryon chimère homme-cochon créé par des scientifiques

En 2018 ce sont des moutons qui sont créés avec des cellules humaines Des hybrides mouton-humain ont été développés en laboratoire 

A noter que l'article ne parle plus de chimères terme qui pourrait effrayer les citoyens au profit d'hybrides.
On ne parle pas non plus de l'embryon humain sacrifié duquel on aura extrait les cellules pluripotentes spécialisées.

En 2019 que nous avoueront-ils ? en tous cas ces événements préparent l'opinion publique à accepter le pire.
  
février 19, 2018 



1 commentaire :



[list=bc_0_1TB]
[*]bruno de vergeron20 février 2018 à 06:57

Dans la Révision de La loi de 2011 "antichambre du clonage humain" déjà autorisé depuis 2004 comme le dit expressément Dr Alexandra Henrion dans son interview de la video proposée dans la partie Scientifique http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/le-coin-des-scientifiques.html: 
13è minute "si je lis l'article d'interdiction du clonage humain à des fins reproductive il se poursuit par "sans préjudice des recherches tendant à la prevention et autraitement des maladies genetaiques , quand je lis cette phrase cela veut dire que je peux tout faire; clairement cela est une porte ouverte au clonage humain y compris a des fins de reproduction"

Les discussions parlementaires avant la révision 2011 ne laissent pas de nous rendre de plus en plus vigilants et circonspects au sujet des Manipulations des embryons humains, déjà conçus, pour la recherche (et y compris celles sur des clones d'embryons puisque tout serait possible) qui pourraient impliquer des chimérisations et hybridations homme- animal 

Mais notons la seule consolation notable de cette Révision 2011 : un amendement du Sénat (posé par M Th Hermange) et voté par les deux Asssemblées d'élus , qui a permis de rajouter un Article , sans dérogation possible, qui est tres important pour notre sujet : 
" La création d’embryons transgéniques ou chimériques est interdite"
.... au moins en France 

Reste à savoir si les articles qui pénalement dissuaderaient ceux qui sont tentés de continuer ou d'entreprendre de telles expériences ne méritent pas d'être apportés à la Loi Bioethique 2018 ... 

N'en restons pas là , le sachant soyons nombreux : chacun pourra le demander dans la rubrique CNE : Cellules souches et recherche sur l'embryon 
https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/project/reproduction-developpement-embryonnaire-cellules-souches/presentation/presentation-13

Et, en tous cas, de veiller a ce que cet Article ne soit pas retiré de la loi Bioethique Française
[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 15 Mar - 11:34

A Chaque jour suffit sa peine ! Remise de ce lien en avant.



En précisant qu'il  y a des articles intéressants, et des clés d'approfondissement facile sur ce que la loi bioéthique  a fait et va induire de dramatique pour la vie, la famille, la conception humaine, les droits humains ... et leurs liens théologiques et spirituels.


* Que cela  parait d'autant plus important de le dire dans ce forum


- Parce que nos évêques nous ont alerté, nous ont demandé de voter et de participer à la consultation nationale pour dire non à ce qui est inadmissible pour un catholique (et pas parce que on ne veut pas que les lesbiennes n'aient pas d'enfants : elles peuvent en avoir très facilement sans passer par la Procréation Médicale Assistée ou PMA ) : mais que  PMA pour Toutes  (ou synonyme "PMA sans père "), c'est la porte ouverte de la PMA à n'importe qui  (toutes les françaises fécondes y compris célibataires), et ipso facto, tous les hommes par principe d'égalité entre les sexes imposé par l'Europe.  


 - Que déjà 400.000 embryons y sont obtenus  en laboratoire et tués (pour 24833  enfants nés vivants)  donc demain ce chiffre sera décuplé , et plus rapidement, et avec lui le Marché de l'humain (la marchandisation  de ventres , d'embryons, d'organes, et même d'enfants  comme c'est déjà le cas,  car non interdit, dans certains pays) ... Bref la porte ouverte à " l'Abîme qui s'ouvre pour toute l'humanité " comme le disait  en 1998 Mgr. Sgrecia, Cardinal responsable alors de l'Académie Pontificale pour la Vie à Rome.   


 - Que nous sommes tous concernés comme le dit cette équipe de laïcs qui répond :


- En créant ce blog à l'Appel de l'Eglise, qui  finalement nous fait passer le message : "Nos communiqués ne suffisent plus : les catholiques doivent témoigner ". 


- Donne des conseils  commodes  et en évitant les pièges pour participer (onglet PARTICIPER AUX DEBATS CCNE) 


- Appelle aussi à prier (voir onglet Prière la Neuvaine à St Joseph).  


Espérons que les catholiques de France et francophones (qui peuvent voter et consulter en ligne sur le site du Comité consultatif National d'Ethique - CCNE) , répondront  ... et ne resteront pas derrière leur écran et leur oratoire sans réagir. 


Merci.
Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Dim 25 Mar - 7:55

Bonjour,

Si vous suivez le blog - très recommandable - du collectif "Bioéthique catholique", vous aurez constaté comme moi qu'il s'étoffe de jour en jour avec l'ajout de nombreux posts très intéressant qui nous permettent de comprendre davantage l'importance de notre participation.

Aujourd'hui, prenons connaissance de ce qu'est une âme dans les trois modes de pensée que sont la pensée musulmane, la pensée rabbinique et la pensée protestante. A regarder de près, c'est très instructif.

BIOETHIQUE CATHOLIQUE



Religions et création de l'âme : pensée de l'Islam
Posted: 24 Mar 2018 08:05 AM PDT


TROISIÈME PARTIE

UN APERÇU DE LA PENSÉE DE l'ISLAM
  
Islam, premier verset du coran : " Au Nom de votre Seigneur qui a créé : Il a créé l'homme à partir d’une `alaqa (quelque chose qui s'accroche)"( Al-'Alaq 96: 1-2 )

- Deux versets en particulier dans le Qur'un concernent la question de l’animation :
-1/ : "Lui qui a créé toutes choses de la meilleure manière : c’est par avec de l’argile [ poussière liquide] qu’Il a créé l’homme. Pour cela, Il fabriqua son engendrement à partir de la quintessence d’un liquide méprisable. C’est alors qu’Il la constitua en une harmonieuse proportion, et souffla du dedans de lui son esprit."(As-Sajdah 32:7-Cool
-2/ : "En vérité, Nous avons créé l'homme à partir d'une quintessence de terre boueuse [ argile ]: Pour cela Il le posa comme étant une petite quantité de liquide [ (nutfa) ] au fond d’un logement, en sécurité, fermement établi [en lui-même]. Alors Nous avons façonné la nutfa en qq. chose qui s'accroche [(`alaqa)], alors Nous avons formé cet `alaq sous forme d’un amas de chair machouillée [(mudgha )]...... Aussi béni soit Dieu" (Al-Mu'minun 23: 2-4)

Le mot arabe, traduit ici par ‘quintessence', [(sulale)], signifie 'quelque chose qui est extrait, , émission de quelque chose d'autre , la meilleure partie d'une chose'. Il réfère à la partie d’un tout (Bucaille, M. The Bible, The Qur'an and Science: The Holy Scriptures Examined in the Light of Modern Knowledge, Paris: Seghers, 1993, p. 215)

"Pour cela, Nous l'avons placé comme une petite quantité liquide (nutfa) au fond d’un logement, en sécurité, fermement établi [en lui-même]": Le verbe arabe ' nutfa' est répété dans divers chapitres du Qur'un, parfois il peut être traduit par zygote. Le coran dit en effet : "L’homme n’a-t-il pas été une petite quantité de « nutfa » qui s’est écoulée ? " (Al-Qiyamah 75: 37).... Ce passage doit être interprété en ce verset , comme parlant du zygote 'fermement établi en sécurité, dans son dépôt' ( c’est bien le lieu de croissance de l’homme dans l’organisme maternel qui est visé ici ). Aujourd'hui, le zygote à ce stade est appelé morula, il est semblable à une petite mûre pleine de liquide. Il s’implante dans l’endomètre vers le 10ème jour après la conception, ce que le verset indique par l’expression : « logé en sécurité, fermement établi [en lui-même] ».

" Ensuite nous avons façonné la 'nutfa' en ''alaqa'": 'Alaqa a deux significations en arabe : 'caillot sanguin' et il peut aussi vouloir dire : 'quelque chose qui s'accroche'. Les découvertes récentes en embryologie ont bien montré que c’est ce qui se passe vers le 20ème jour. "Alors Nous avons façonné cette réalité qui s'accroche ('alaqa) en un amas de chair machouillée [(mudgha)]" : ici de la même manière les observations scientifiques montrent bien vers le 25ème jour le zygote ayant la consistance d’un mâchouillis de chair. 

Jusqu'ici , les versets décrivent l'évolution physique de l'embryon. Les versets restants abordent l’aspect spirituel des origines humaines. Le premier verset (As-Sajdah 32: 9) établit très clairement ceci: " Il souffla du dedans de lui son esprit ".. tous les interprètes (Ibn Jarir Al-Tabari, Tafsir al-Tabari, Vol. 18, Égypte: Matbaatu Mustafa Al-Babi, 1954, le p. 9 Fakhr ar-Razi, Tafsir al-Kabir, Vol. 6, le p. 275 Abu Hayyan al-Andalusi, Bahr al-Muheet, Vol. 6, Riyad: Maktabat al-Nasr, le p. 398) s’accordent pour dire que ce passage se rapporte à l’animation de par Dieu, laquelle est établie à ce stade.

Dans As-Sajdah en effet, ces versets sont suivis immédiatement par d’autre versets qui parlent de l’instant où l’âme quitte le corps par la mort. Voir As-Sajdah 32: 11 : «L'Ange de la mort, celui qui doit se charger de vous, aura le devoir de prendre votre âme, et ensuite vous serez amenés devant votre Seigneur» . Voir également Al-Mu'minun 23: 15 : "Après cela , sûrement, vous mourrez". Ces versets indiquent que , recevant la vie à ce stade, le zygote devient une personne qui mourra un jour pour être amenée devant son Seigneur'. C’est donc bien aussi de l’âme aux instants de sa venue puis de sa sortie que parlent ces versets.

Dans L'Islam, le premier livre entre tous, c’est le Coran. Mais il y a également les hadiths (le souvenir des paroles de Muhammad)

Deux hadith sont relatifs à la question de l’instant de la création de l’âme humaine. Un hadith dit: "En vérité votre création se réalise ainsi : ce qui vous constitue se rassemble pendant quarante jours dans le ventre maternel; il devient une 'alaqa (quelque chose qui s'accroche) et une mudgha (un tas mâchonné de chair) dans cette période de temps. L'ange est envoyé à lui avec des instructions concernant quatre points ; aussi l'ange écrit-il définitivement ce qu’il doit soutenir au sujet de cet être nouveau : sa mort, ses œuvres, sa chance et son malheur. Alors seulement, l’âme est insufflée en lui"( Al-Nawawi, Sahih-i Muslim bi-Sharh-i Nawawi, Kitab Al Qadar. Vol. 16, Hadith no.6390). 
Un autre hadith explique: "Quand la nutfa (le zygote) a été déposée dans le sein dans cette période de quarante ou quarante-cinq nuits, l'ange vient et dit: « Mon Seigneur, sera-t-il malheureux ou fortuné? » et ces deux choses sont écrites. L’ange dit encore: « Mon Seigneur, doit-il être masculin ou féminin? » et tout cela est fixé et écrit. Ainsi que les œuvres, la mort et les talents de sa vie. Cet écrit est alors rangé, et rien n’en sera changé, rien n’y sera ajouté"( Al-Nawawi, op bourgeois., Hadith non. 6392).
Autre hadith: "Quand quarante nuits passent après le moment où la nutfa (le zygote) a été produite dans l'utérus, Dieu lui a envoyé l'ange et lui a donné sa forme : Il crée son ouïe , le sens de la vue, sa peau, sa chair, sa peau et on dit : 'Mon Seigneur, doit-il être masculin ou féminin? ' Et votre Seigneur décide ici ce qu'Il veut ; c’est à cet instant que l'ange fixe la chose : elle est écrite" ( Al-Nawawi, opbourgeois., Hadith non.6393)

Avant que commencer à donner l'interprétation de ces hadiths, il serait juste d’apporter quelques commentaires. Chacun sait que la différenciation sexuelle de l’être humain est déterminée dès la première cellule, au départ de la conception, par sa structure chromosomique ; certes à l’époque des hadiths ( fin 8ème siècle, début du 9ème siècle), l’on ne pouvait percevoir morphologiquement cette différenciation sexuelle que vers ce quarantième jour. Le hadith ne dit donc pas que c’est seulement au quarantième jour que la détermination masculine ou féminine est donnée, mais que le moment où celle-ci est fixée détermine le moment révélé de l’intervention du Dieu dans la solitude divine. En effet ce nombre de 40 est bien connu pour sa signification divine dans la Révélation ( quarante symbolise l’intervention féconde de Dieu dans la solitude du désert ): il y a quarante jours entre ce qui est écrit par l’acte paternel et créateur de Dieu (génotype), et l’heure où cela se voit à l’œil humain (phénotype).

"Nous l'avons accompli comme une nouvelle création". (Al-Mu'minun 23: 14) signifie bien cela.

Dans ces trois hadiths les points communs sont la formation certaine physique de l’embryon dès le départ, et le jour du Seigneur signifié par le chiffre 40. Pour recevoir l'âme, et être une personne humaine à part entière, l’être doit être fixé comme vivant de sexe masculin ou féminin : et c’est là qu’arrive l’ange de la création, après bien sûr que la semence se soit établie clairement en nutfa (zygote) : à cet instant même elle reçoit l’âme créée par Dieu. Les trois hadiths sont formels, cela se réalise au moment où, face au zygote( la fécondation une fois réalisée), la réponse à la question : « doit-il être masculin ou féminin ? » peut être définitivement fixée : et ceci est de toute évidence symbolysé par le chiffre symbolique de 40.
Religions et création de l'âme : pensée Rabbinique
Posted: 24 Mar 2018 08:06 AM PDT
 

RELIGIONS ET CRÉATION DE L’ÂME

DEUXIÈME PARTIE

UN APERÇU DE LA PENSÉE RABBINIQUE



   
TEXTES OFFICIELS DE LA DOCTRINE : 

- « De l’avis de tous les Sages d’Israël, c’est une vérité constante, certaine, incontestable que Dieu donne, l’envoyant du ciel, l’âme pure à tout homme dès le principe de sa formation dans le sein maternel »Rabbi Manassé Ben Israël(autorité incontestée de la tradition doctrinale)
- Rabbin David Meyer, 1997 Bruxelles :
« Dans le tout premier chapitre de la Genèse, dans l'histoire de la création. Au verset 27, nous apprenons que: "Dieu créa l'Homme à son image; c'est à l'image de Dieu qu’Il le créa". Et les rabbins posent la question du sens de cette affirmation. Comment comprendre en effet que Dieu crée l'Homme à son image, alors qu’Il n'a Lui-même pas d'image? A cette question, le Midrash, c'est-à-dire la tradition orale juive, répond de la manière suivante: "Tout comme Dieu est unique, l'Homme créé à son image est, lui aussi, unique". L'unicité de Dieu se reflète et se retrouve dans l'unicité de l'homme. Le clonage humain vient modifier cette donnée de base du judaïsme et des religions monothéistes (…) Alors, il ne s'agit pas, pour nous, de nous opposer au développement des sciences qui, dans leur grande majorité, profitent à l'ensemble des sociétés humaines, mais simplement de rappeler qu’il y a des débordements que l'on ne peut pas accepter, car ils touchent au plus profond de ce qui fonde notre humanité. Dans notre tradition juive, et dans la tradition judéo-chrétienne, être monothéiste c'est non seulement croire en un Dieu unique, mais c'est aussi croire en l'unicité absolue de chaque être humain. » 


“ Les mystères du développement pré-natal ont fasciné les Sages du judaïsme, et ils réussirent à discerner de nombreux points inconnus concernant la création de l’être humain, bien avant que les sciences modernes n’atteignent aux données correspondantes. Le Midrash indique en effet que l’embryon est créé lorsque la fertilisation a réussi : quand la goutte blanche ( l’ovule ) fusionne avec la semence. L’embryon alors se développe dans l’utérus, lequel est plein de sang (Yalkut, Job 905). Dans l’histoire de la science moderne, l’ovule humain ne fut découvert par Baer qu’en l827, tandis que l’existence du spermatozoïde ne l’était qu’en 1677 par Hamm et Leeuwenhoek. Dans de nombreux cas, les affirmations embryologiques du Talmud toutes affinées de spéculation et d’intuitions philosophiques qu’elles fussent, sont bel et bien confirmées par les faits d’ordre scientifique contemporains. Voyez par exemple le passage suivant :

"Nos sages nous apprennent: Il y a trois partenaires dans la création de l’homme: le Très-Haut, son père, et sa mère. Le père y contribue ..... La mère y contribue à travers son ovule....... Le Tout-Puissant y contribue en apportant l’esprit, l’âme, la beauté des traits, la vision, le pouvoir d’entendre, la capacité de s’exprimer et d’avancer, et de connaître. ... Comme le commentait Rashi, cela veut dire que l’âme est semblable à du sel qui préserve le corps –lorsque l’âme le quitte, le corps se décompose".(Niddah 31)... Nous trouvons cette parole dans la Tradition ( Kabbalah ): " Ne m’as-tu pas coulé comme on fait couler du lait, ne m’as-tu pas épaissi comme on fait cailler du fromage? Tu m’as revêtu de peau et de chair, Tu m’as tissé d’os et de nerfs. Tu m’as gratifié de vie et de ta faveur, et Tu m’as visité de ta protection et de ta garde en mon esprit" (Niddah 25 [ en fait il s’agit de Job 10,10]) ..... Selon le Talmud, il n’existe pas de moment meilleur pour la personne humaine que celui qu’il a passé dans le sein maternel (Niddah 30) ; et ceci pour une bonne raison que voici…. L’enfant dans le sein se voit enseigner toute la Torah, mais quand vient pour lui l’heure de la naissance, un ange vient le toucher aux lèvres, faisant en sorte que l’enfant oublie tout ce qui lui a été enseigné. (Niddah 30) Cette belle légende, qui dit hautement que l’homme atteint un très haut niveau de vie spirituelle dans le sein maternel, peut bien expliquer la somme immense de soin et de dévotion qu’on doit avoir pour l’enfant non-né, ce qui appert de manière évidente si on considère toutes les lois regardant le statut du fœtus, ainsi que toute la Halakhah (loi Biblique) relative à l’avortement.. . Finalement, un concept important, qui est la base de tous les préceptes concernant le statut embryonnaire se trouve dans ce point de vue que même pendant les quarante premiers jours après la conception, l’embryon (qui se développe ensuite comme un fœtus) possède une âme. Un Rabbi qui fait autorité doit être consulté pour les seuls cas d’urgence grave d’ordre médical qui placent la famille dans le choix à faire entre la vie de l’embryon et celle de la mère (Seridei Esh 3:96. Refuah Leor Hahalakha, Institute for Medical Research According to Halakha; J-m 1980).”
“Dans la Mishnah, fondation du Talmud, on retient une conversation entre l’empereur romain Antoninus (Marcus Aurelius) et le Rabbi Yehudah. Rabbi Culi le rapporte ainsi: “Il fut également demandé au Rabbi Yehudah, ‘Quand l’âme entre-t-elle dans le corps? Est-ce quand il est décrété dans les cieux que la mère va concevoir, ou doit-on attendre que se soient développés de la chair, des os et des nerfs?’ “Rabbi Yehudah répliqua, ‘L’âme ne peut venir tant que l’embryon n’est pas complètement développé.’ “Antoninus alors lui déclara, ‘Comment est-il possible pour l’œuf fécondé de survivre sans une âme? On voit bien que si un morceau de viande est laissé là sans préservation, il pourrit et devient immangeable. Voilà pourquoi je maintiens, moi, qu’il est décrété que dès qu’une femme conçoit, l’âme entre dans l’œuf fécondé.’ “ Le rabbi tomba d’accord avec lui; et quand il racontait cela il disait, ‘ Cela je l’ai appris grâce à Antoninus : l’âme est présente même avant que l’embryon soit formé. L’âme est présente. Voilà ce qu’il est correct de dire.’” 
Religions et création de l'âme pour les Protestants
Posted: 24 Mar 2018 07:57 AM PDT
 

RELIGIONS ET CRÉATION DE L’ÂME

PREMIÈRE PARTIE

APERÇU DE LA PENSÉE PROTESTANTE


Le Créationnisme protestant, comme le Traducianisme protestant dérivent d’une lecture de l’Écriture, et vont servir de lien à une embryologie proto-protestante semblable à celle dessinée par les premiers pères de l’Église tout de suite après le temps des Apôtres : ces positions s’opposèrent à la pré-existence de l’âme platonicienne, à la formation tardive d’Aristote, comme à la position matérialiste de la non-existence de l’âme. On va alors bien sûr affirmer l’existence simultanée, la conjonction contemporaine, et l’interactive coopération d’un corps qui va se développer avec une âme qui va se développer avec lui ; le tout précisément dès le premier moment de la conception. Telle est la position unanime des autorités enseignantes du protestantisme : à tout le moins c’est la vision de : Martin Luther, Jean Calvin, la Confession de France, la Confession écossaise, la Confession belge, la Confession anglaise inscrite en ses 39 Articles, la Confession de Heidelberg, Zacharias Ursinus, la Seconde Confession helvétique, et Bartholomew Keckermann… telle est également la vision des Canons de Dordt, de Jean Wollebius, de la Déclaration de Thorn ou encore de la Confession Polonaise, des Standards de Westminster, de Jean Owen, François Turretini, et Léonard Riissen. Il est clair qu’on retrouve ces affirmations plus tard chez : Jonathan Edwards, Charles Hodge, A.A. Hodge, Robert Dabney, William Shedd, Franz Delitzsch, Benjamin Warfield, Abraham Kuyper Sr., Herman Bavinck, J. Gresham Machen, A.G. Honig, et J. Oliver Buswell Jr. etc ».)

Exemples :
- “Nous les hommes sommes venus déjà à l’existence "dès le premier moment où nous sommes dans le sein maternel" , Dieu "nous a façonné dans le ventre de notre mère" –même si "l’embryon, une fois conçu,...n’a pas de forme." Calvin ( commentaire sur Ps. 51:6 ) 


- A. Kuyper: “Et ici nous confessons que ceci nécessite un acte direct de Dieu....Ce fut une chose excellente que nos Théologiens Réformés aient constamment prêché le créationnisme.... Car en ce qui concerne son origine la plus profonde, l’âme de l’homme doit être dite directement liée au corps par Dieu en Personne.... "


- “ Nos Pères," explique le Théologien réformé le Professeur Dr. Abraham Kuyper Sr. (1837-1920) ( qui appartient à l’école classique du Calvinisme), "adhèrent à ce qu’on appelle la notion de 'création' – ce qui veut dire, à la confession selon laquelle une âme vient à exister non pas par la vertu de la reproduction mais en vertu d’un acte créateur de Dieu. Cependant, ils ont également maintenu que cette âme est créée dans l’état de pureté. Ce n’est pas seulement à la naissance, mais à la conception elle-même que l’âme se saisit en son opération vitale propre et distincte de celle de ses parents. Ainsi, ce n’est pas à la naissance, mais bien plutôt à la conception elle-même, que la course peccamineuse de ces opérations vitales se saisit elle-même dès le premier moment".[Common Grace, Kampen: Kok, 4th ed., p. 438] 


- Amsterdam's Free University Professor of Ethics, Rev. Dr.William Geesink (1854-1929): [A propos des Lord's Ordinances de Kampen: Kok, 2ème éd., II pp. 271 & 277f.] "Le fruit vit dès le premier moment de la conception, il vit à travers tous les moments de son développement dans le sein maternel.. Car aussitôt que la cellule-séminale paternelle a pénétré et fructifié la vivante cellule-oeuf de la mère – la vie nouvelle de l’enfant a bien commencé, en son indivisible unité (originée dans les deux parents à la fois )....Derrière cette advenue d’une nouvelle vie humaine, il y a encore une autre cause plus profonde encore . Il s’agit de l’opération de la Toute-Puissance omniprésente de Dieu. C’est bien ce pouvoir de Dieu, et donc Dieu Lui-même que nous désignons ici, lorsque nous lisons dans l’Ecriture [Psaume 139:15f] si soigneusement précise: ‘ma substance [ou structure corporelle] n’était pas cachée de Vous alors que j’étais fabriqué en secret et que j’étais artistiquement façonné dans les parties profondes de la terre’


- "A l’origine, les Docteurs de l’Eglise chrétienne prêchèrent cette opinion que l’âme est créée et unie au zygote au moment même de la fécondation....[ A.G. Honig: Reformed Dogmatics, Kok: Kampen, 1938, pp. 332f & 361-65 (prenant également note du caractère nettement créationniste, traducianiste ou générationiste de ces opinions d’origine :]par le Souffle de la vie.... Ainsi, l’âme de l’homme a été créée directement par Dieu". "Les Théologiens Réformés contemporains...tiennent eux aussi cette opinion : l’âme est créée à l’instant de la conception. C’est notre point de vue également : notre corps est bien le véhicule de l’âme....Dieu crée l’âme en l’unissant au corps – et sous ce rapport, Il l’unit en même temps à la race des hommes 
à partir de laquelle cet être humain va bientôt naître." )). 
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 27 Mar - 14:31

Voici le Flyer des catholiques qui sont (encore) soucieux du sort de l'humanité et de participer au travail de l'Esprit dans et par l'Eglise pour être aux cotés de l'Agneau Immolé dans le Sanctuaire de la Création humaine, le Saint des Saints où il est directement Transgressé 

Agrandir cette image

Agrandir cette image

Ceux qui le pourront puiser le lien de ce Flyer sur le lien du blog Bioethique et catholique 


Suggestion 
Le diffuser à leur carnet d'adresse mail
L'imprimer (même en noir et blanc) 
Le déposer au curé et sur la table au fond de l'eglise (à défaut à la sortie de la messe) 

mais aussi 
Se former 
Participer aux votes en ligne CCNE, aux debats organisés par le diocèse par le CCNE

Distribuer quelques photocopies du flyer aux participants  


"Face à ce crime contre l'humanité , me taire, garder le silence 
serait me rendre complice, et coupable 
devant le Tribunal de Dieu et le Tribunal de l'Histoire " 
(Cardinal Angelo Bagnasco,CEI, 2015) 



(ex-président de la Conférence épiscopale italienne (CEI),  et élu le 8-10-2016, président du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE)
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 28 Mar - 14:52

Bienvenue @ Azaïs et merci pour ce travail monumental vu sur le blog "Bioéthique catholique".

En complément, ce témoignage très fort CONTRE l'euthanasie de  feu Pierre Panis (basque décédé le 26 mai 2007).

http://www.revueenroute.jeminforme.org/euthanasie_dignite_ou_lachete.php

L’euthanasie, dignité humaine ou lâcheté inconséquente ? - Témoignage de Pierre Panis


"Sa paralysie lui a permis d’être guéris du cœur"


Né en 1952, marié en 1977, viticulteur-arboriculteur de profession, hyper dynamique de nature, je vivais heureux et croquais la vie à pleines dents.

Un jour, vers la fin de l’année 1985, j’avais 33 ans, j’ai commencé à être gêné pour utiliser un tournevis.

Six mois après j’étais en fauteuil roulant et, trois ans après, ne pouvant plus tenir ma tête, j’optais pour le lit... que je n’ai plus quitté depuis ce jour.

Aujourd’hui, je suis entièrement paralysé, trachéotomisé, branché à un appareil respiratoire et ne peux désormais remuer que les yeux.

Cette maladie, appelée “Sclérose Latérale Amyotrophique” (S.L.A.) ou “maladie de Charcot” entraîne une dégénérescence inexorable de tous les muscles et conduit rapidement le malade à une dépendance totale.

Par bonheur, je possède un ordinateur équipé d’un logiciel spécial qui me permet d’écrire avec les yeux. C’est grâce à cet équipement que je peux vous écrire aujourd’hui.

Le premier moment d’abattement passé, je me suis tourné vers le Ciel et j’ai demandé : pourquoi moi ?

Mon sort me paraissait injuste ; il y a tant de chômeurs professionnels... Tant d’individus sans foi ni loi... POURQUOI MOI ?

Je voulais comprendre... et j’ai compris !

J’ai compris qu’il m’avait fallu cette maladie pour me rendre compte que, comme beaucoup de monde, je me mettais la conscience tranquille en allant à la messe le dimanche mais qu’en fait, j’étais très loin de suivre la route du Seigneur.

Aujourd’hui, je suis entièrement paralysé, je ne peux remuer que les yeux mais je suis heureux :

– heureux de marcher à nouveau sur la route du Seigneur, – heureux de vivre enfin en conformité avec mon idéal, – heureux d’être modestement utile à mon Dieu. Issu d’une vieille famille terrienne, catholique et pratiquante, ayant toujours eu la Foi, à l’annonce de ma maladie, je me suis jeté en elle avec le désespoir et la frénésie d’un naufragé sur une bouée de sauvetage... Malgré l’extrême douleur des premières années : le désarroi dure tant que dure la descente aux enfers, j’ai maintenu ma confiance en Dieu... La descente dure tant qu’il reste des muscles à immobiliser, à paralyser. A partir de là, quand on a touché le fond, quand la maladie ne trouve plus de quoi alimenter son appétit destructeur, on entre dans ce que nos éminents spécialistes appellent la phase terminale. Il y a 17 ans que je suis en phase terminale, je m’y suis habitué et, au risque de vous surprendre, ma joie de vivre balayant ou occultant tous les inconvénients et contraintes liés à mon état, je suis heureux ! J’ai les idées bien en place et aucune envie de me plaindre !

Oserai-je dire : au contraire !...

Car cette maladie est, pour moi, une sanctification forcée... à la limite de l’injustice...

Gloire à Dieu !

Réaction au malheur incompréhensible pour la plupart, mais Dieu remplit ma vie et je ne manque de rien. Le bonheur serait il subjectif et totalement indépendant de toute jouissance humaine ?

Je laisse à chacun le soin de méditer cette pensée qui est une approche directe de l’influence permanente de Dieu dans nos vies, par une action à la fois permanente et imperceptible sur notre coeur, notre ressenti et nos évidences fondamentales...

Oui, la souffrance existe, aussi bien physique que morale mais il est écrit dans la Bible : Matthieu 11, 28-30 « Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et Moi Je vous soulagerai.

Chargez-vous de Mon joug et mettez-vous à Mon école, car Je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, Mon joug est aisé et Mon fardeau léger. »

Je suis là pour en témoigner. J’ai, bien souvent, remonté le moral de gardes-malades désespérées pour des peines légères et passagères mais j’ai moi-même rarement perdu le moral et je n’ai jamais perdu l’espoir parce que je n’ai jamais douté de l’Amour de Dieu. Comment penser à l’euthanasie quand on a Dieu dans le coeur et quand aucune souffrance ne peut altérer notre confiance en Lui...

Les “sans Dieu” sont à plaindre car ils ne connaissent pas l’incommensurable bonheur de se sentir aimé de Dieu, ils ne peuvent pas imaginer le secours bien réel dont bénéficient les amis de Dieu dans l’épreuve.

Quand l’enfer se déchaîne contre nous, nous savons qu’il ne s’agit que d’une épreuve supplémentaire, destinée à tester notre Foi et notre confiance envers le Tout-Puissant, Créateur de tout ce qui est...

Il faut savoir que nous avons été créés par un débordement de l’Amour Infini de Dieu et que toutes nos souffrances sont nécessaires à notre purification, pour la préparation de notre Eternité bienheureuse dans la Gloire de Dieu.

Oui, quand l’enfer se déchaîne contre nous, nous accentuons notre prière, nous implorons le Ciel et nous gardons confiance... alors que les « sans Dieu », dans la même situation, désespèrent, appelent la mort et revendiquent le droit à mourir.

Ils appellent ça « mourir dans la dignité » ! Ne s’agit il pas plutôt de désespoir et de lâcheté ?

Ce qui est grave, parce qu’irréversible, c’est qu’ils refusent la Volonté Divine qui est Lumière et se précipitent dans la mort qui est ténèbres.

Dieu respectera leur choix, leur libre arbitre, et les laissera aller dans les ténèbres éternelles puisque telle est leur volonté, libre et délibérée.

Alors que celui qui accepte et offre sa souffrance se met en phase avec la Volonté Divine parce qu’il fait preuve d’humilité, d’obéissance, de soumission, de confiance et d’amour envers notre Créateur et Rédempteur.

La souffrance acceptée et offerte purifie notre âme, constitue une protection contre l’enfer et fait office de sauf-conduit pour le purgatoire dont elle peut réduire sensiblement la durée.

L’euthanasie est donc criminelle à double titre : pour le temps et pour l’Eternité. Par son refus radical de la Volonté Divine elle est un billet pour l’enfer.

Il en est de même pour l’avortement. La culpabilité de l’avorteuse est même bien pire car, pour un confort égoïste, elle ôte la vie à son propre enfant qui possède déjà une âme immortelle et vivra donc éternellement dans le Ciel en qualité de martyr de sa propre mère.

Mais il est IMPORTANT de savoir que Dieu pardonne au pire des criminels qui implore son pardon avec un repentir sincère.

Chacun peut donc décider de revenir à Dieu à tout moment mais, en nos temps troublés, il serait quand même prudent de ne pas attendre.

En conclusion, qu’importe notre vie actuelle, offrons-la joyeusement à la Divine Justice, soyons des amis fidèles de notre Dieu d’Amour et de Miséricorde, des esclaves de l’Amour, car nous savons que nous passerons l’Eternité dans Sa Gloire et que la Vision Béatifique chavirera perpétuellement notre coeur dans le ravissement et dans l’extase.

Pierre PANIS, 9 Rue du bac, 66250 –St Laurent de la Salanque.

(Autorisation pour diffusion maximum)
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 29 Mar - 16:54

Vu sur le blog "Bioéthique catholique" ! Au fait, oui, posons-nous la question : Et Dieu dans tout cela !

http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/

jeudi 29 mars 2018


Lois bioéthiques : et Dieu dans tout ça ?


LIVRE DE DANIEL


Clonage humain et Abomination de la Désolation : Synthèse : Si l’agression contre l’innocence et la dignité humaine (tri embryonnaire, congélation après Fivete, après diagnostic prénatal, ou pré implantatoire, avortements, stérilets, pilules abortives, recherche destructive d'embryons) blessent indirectement la présence continuelle de Dieu (CESHE Pdf)... ... elle vient ici se muer en agression directe contre la Présence vivante de Dieu et en abomination dans le Sanctuaire de la vie. Une libéralisation légalisée du clonage humain quelle que soit sa fin est caractéristique de cette agression contre l’Arbre de la vie et rend la Collectivité humaine toute entière solidaire de cette abomination transcendantale...Ce qu’il faudra éviter à tout prix.
___________________________________________________

A / Les prophéties bibliques concernent cet événement : ( en Dn 9 "shiqoutsim meshomèm “ en hébreu )
Les "Abominations de la Désolation” sont les actes les pires que l’humanité puisse produire.
___________________________________________________

Elles impliquent quatre conditions : 
1- Ces abominations ultimes doivent se réaliser après la naissance du Messie et sa suppression, et précèdent en le provoquant le Jour du Seigneur” (Dn 9,27 ;11,31 ;12,11)

[*] 
2- Elles impliquent que l’homme introduise dans un lieu sacré, par sa force et par son art, Une construction qui lui soit propre. ( 1M 1,49 )
3- Ce lieu sacré est pourtant réservé de soi à l’opération et à la présence créatrice de Dieu seul : ce sera le Saint des Saints du Temple de Jérusalem par exemple. 
4- Elles sont établies par l’autorité publique.

[*]___________________________________________________
[*]

B / Les croyants des différentes religions [**] s’accordent avec la recherche métaphysique [***]
___________________________________________________

* La Synagogue enseigne que:
« De l’avis de tous les sages d’Israël, c’est une vérité constante, certaine, incontestable que Dieu donne, l’envoyant du ciel, l’âme pure à tout homme dès le principe de sa formation dans le sein maternel » (Rabbi Manassé ben Israël)

___________________________________________________

* Le pape Jean-Paul II devant l’Académie pontificale confirme : "l’âme spirituelle créée par Dieu est le fondement de la dignité de l’être humain, cette âme imprègne et vivifie le génome, dès la première cellule" (28/2/1998)
___________________________________________________

* Le pape Pie XII proclame dans son Encyclique Humani Generis la présence de Dieu dans la création humaine: Dieu y intervient directement et sans voile (en latin "immediate")… 
___________________________________________________

- Ce consensus (avec d’autres voix doctrinales monothéistes [**]) induit à pouvoir conclure :
1°) le “ véritable Temple ”, c’est le corps du fils de l’Homme. Jésus avait expliqué que c’est le corps humain qui est le véritable sanctuaire désigné par les écritures révélées…L’unique passage de l’Ecriture est donné par St Jean l’évangéliste explique: “En réalité, lui (Jésus), parlait du Temple de son corps” ( Jn2,21 )
2°) l’Abomination de la Désolation concerne ce qui est réservé à Dieu seul dans le “Saint des Saints” du corps de l’homme: en effet, Dieu seul imprègne et vivifie le génome d’une âme qu’ Il crée ‘immédiatement’ au terme de la fécondation, sur ce que nous pourrions appeler “l’autel” du génome.
3°) Quand la puissance publique décide que l’artifice de l’homme peut s’établir en ce lieu sacré pour opérer lui-même une CONCEPTION PAR LA TECHNIQUE DU CLONAGE HUMAIN, nous pouvons discerner que nous sommes au cœur de ce que nous annonce la Révélation divine depuis plus de 2500 ans: l'Abomination de la Désolation (les fameuses Shiqoutsim Meshomem de Daniel ch.9)

___________________________________________________

* C'est ce que proclamera prophétiquement M. Jacques Chirac le 8 février à Lyon, alors opposé au clonage thérapeutique, toute forme de clonage humain étant une "inacceptable intrusion de l’homme dans Sanctuaire de la vie" 
___________________________________________________

NOTES BIBLIQUES
Daniel 9:26-27 (traduction littérale analytique latine de la Vulgate de St Jérôme à partir du mot à mot grec et hébreu)

___________________________________________________

[ Daniel demandait : "quand viendra le Jour du Seigneur?] " Après 62 semaines : le Messie. Il sera tué. Ce (Jour) ne sera pas avec lui. Le peuple (des hommes) avec le chef qui doit venir [( expression visant l'Anti Christ, Faux Messie)] va disloquer la Cité et le Sanctuaire; et le terme de tout cela: c'est le cataclysme et la désolation qui s'installe jusqu'à la fin "
___________________________________________________

- " Le chef [(qui doit venir)] consolidera un pacte avec les multitudes pendant une semaine. Et dans la moitié d'une semaine il va défaire l'Hostie vivante et le Sacrifice vivant: c'est que dans le Temple, il y aura eu l'Abomination de la Désolation, et cette désolation persévèrera jusqu'à la fin et la consommation de toute chose"
___________________________________________________


Jésus souligne l'importance d'un discernement chez ceux qui "lisent" sur ce que représente le lieu saint concerné par la future Abomination de la Désolation prophétisée par Daniel : Matthieu 24:15 : "C'est pourquoi lorsque vous verrez l'Abomination de la Désolation, dont a parlé le prophète Daniel établie en ce lieu Saint: que celui qui lit discerne [(ce que ce lieu Saint représente)] " et Marc 13:14 : "Lorsque vous verrez l'Abomination de la Désolation établie là où elle ne doit pas être: que celui qui lit comprenne!!"
___________________________________________________

- lire aussi les références de l'Ecriture : 2 Th2,6-12, et Ap13,11-14 Ap16,13 Ap19,20 Ap20,10
___________________________________________________


CONSENSUS RELIGIEUX : rarement relevé, curieusement, par les promoteurs scientifiques et politiques du clonage ; ce silence n’est pas rééquilibré par des médias français y compris d’obédiences religieuses déclarées : tout au plus trouve -t-on des voix de représentants qui ne professent pas la doctrine de leur église ou de leur religion. Nous citons ici les positions officielles ou réputées traditionnelles des autres voix religieuses qui paraissent sur ce sujet plus que concordantes :
___________________________________________________


- Les interprétations concordantes de l'Islam ( très succinctement)
Les trois Hadith qui parlent de la conception et de l’animation créatrice sont formels: l’animation se réalise au moment où, face au zygote (c’est à dire une fois la fécondation réalisée), la réponse à la question : doit il être masculin ou féminin? peut être définitivement fixée. Pour l’Islam, c’est donc dans la première cellule ! les points communs sont :
1°) la formation certaine physique de l’embryon dès le départ, 
2°) l’intervention directe du Créateur, au Jour du Seigneur signifié par le chiffre 40, 
3°) que pour recevoir l’âme l’être créé par Dieu doit être fixé comme vivant de sexe masculin ou féminin, 
4°) que c’est à cet instant là qu’arrive l’ange de la création, 
5°) que cela vient bien sûr après que la semence se soit constitué clairement en « nutfa » ( zygote) 6°) à cet instant là elle reçoit l’âme réée par Dieu
___________________________________________________


- L'approche des Eglises d’orient et d’occident (approche théologique)
___________________________________________________

"Grâce aux progrès considérables de la biologie moléculaire et cellulaire, nous voulons défendre une synthèse originale entre les traditions orientale et occidentale… l’anthropologie orthodoxe et sa compréhension de la valeur éternelle de la personne humaine, clarté et convergence de l’analyse orthodoxe dénonçant ‘la sorcellerie du clonage’ (P.B.Bobrinskoy, 4è Colloque orthodoxe de bioéthique à Paris) 
___________________________________________________

-« Toute tentative de réduire la personne à un réservoir decomposants génétiques ou de reproduire cette personne par clonage, est une atteinte non seulement aux droits et à la dignité de l’homme, mais avant tout une offense au Dieu qui crée … chaque personne ». (P. J.Breck, Sop 267,28; 193,33; 222,B)
___________________________________________________


- La position doctrinale des Eglises protestantes :
- Le Créationnisme protestant va sûr affirmer l’existence simultanée, la conjonction contemporaine, et l’interactive coopération d’un corps qui va se développer avec une âme qui va se développer avec lui ; le tout précisément dès le premier moment de la conception. Telle est la position unanime des autorités enseignantes du protestantisme… Exemples :

___________________________________________________

- “Nous les hommes sommes venus déjà à l’existence "dès le premier moment où nous sommes dans le sein maternel" Dieu "nous a façonné dans le ventre de notre mère" –même si "l’embryon, une fois conçu,...n’a pas de forme." Calvin ( commentaire. Ps. 51:6 ) 
___________________________________________________

- “Nos Pères adhèrent à ce que nous appelons la notion de"création"–ce qui veut dire, à la confession selon laquelle une âme vient à exister non pas par la vertu de la reproduction mais en vertu d’un acte créateur de Dieu. Cependant, ils ont également maintenu que cette âme est créée dans l’état de pureté. Ce n’est pas seulement à la naissance, mais à la conception elle-même que l’âme se saisit en son opération vitale propre et distincte de celle de ses parents. Ainsi, ce n’est pas à la naissance, mais bien plutôt à la conception elle-même, que la course peccamineuse de ces opérations vitales se saisit elle-même dès le premier moment" explique le Théologien réformé le Professeur (Dr. Abraham Kuyper Sr. (1837-1920) appartient à l’école classique du Calvinisme) [Common Grace, Kampen: Kok, 4th ed., p. 438] 
___________________________________________________

- “Et ici nous confessons que ceci nécessite un acte direct de Dieu....Ce fut une chose excellente que nos Théologiens Réformés aient constamment prêché le créationnisme.... Car en ce qui concerne son origine la plus profonde, l’âme de l’homme doit être dite directement liée au corps par Dieu en Personne.... " [ A. Kuyper,idem]
___________________________________________________

- "Aussitôt que la cellule-séminale paternelle a pénétré et fructifié la vivante cellule œuf de la mère – la vie nouvelle de l’enfant a bien commencé, en son indivisible unité (originée dans les deux parents à la fois) ... Derrière cette advenue d’une nouvelle vie humaine, il y a encore une autre cause plus profonde encore. Il s’agit de l’opération de la Toute-Puissance omniprésente de Dieu. C’est bien ce pouvoir de Dieu, et donc Dieu Lui-même que nous désignons ici, lorsque nous lisons dans l’Ecriture [Ps. 139] si soigneusement précise: ‘ma substance [ou structure corporelle] n’était pas cachée de Vous alors que j’étais fabriqué en secret et que j’étais façonné dans les parties profondes de la terre’" Rv. Dr.W Geesink +1929): [A propos des Lord's Ordinances de Kampen: Kok, 2ème éd., II pp. 271 & 277f.] 
___________________________________________________

- "A l’origine, les Docteurs de l’Eglise chrétienne prêchent cette opinion que l’âme est créée et unie au zygote au moment même de la fécondation « par le Souffle de la vie...Ainsi, l’âme de l’homme a été créée directement par Dieu »…Les Théologiens Réformés contemporains...tiennent eux aussi cette opinion: l’âme est créée à l’instant de la conception. C’est notre point de vue également : notre corps est bien le véhicule de l’âme....Dieu crée l’âme en l’unissant au corps – et sous ce rapport, Il l’unit en même temps à la race des hommes à partir de laquelle cet être humain va bientôt naître." [ A.G. Honig: Reformed Dogmatics, Kok: Kampen, 1938, pp. 332f & 361-65, prend note du caractère nettement créationniste, traducianiste ou générationiste de ces opinions d’origine]
___________________________________________________


- Autres textes : MAGISTERE DE L'EGLISE CATHOLIQUE
Le “principe de toute recherche (scientifique, médicale, philosophique, ou autre) en ce domaine doit rester dans le cadre de l’animation immédiate”..."l’enfant, dès la première cellule, ne doit pas seulement être “traité‘ "comme"une personne, mais “considéré” (spéculativement reconnu) comme une personne ” ([ Acad. Pont. des sciences/ OSS.ROM. 30-11-93 / ])
___________________________________________________

- “la conjonction des gamètes paternelle et maternelle produisant le génome, vont voir ce génome, et donc cette première cellule humaine de leur enfant, se revêtir par l’intervention créatrice de l’âme spirituelle par Dieu d’une dignité qui trouve son fondement dans l’âme spirituelle qui imprègne et vivifie ce génome ” ([IVe Assemblée à Rome, Acad. pont. p. la Vie 24 fév. 1998 - Doc. 2179 - 05 avril 1998])
___________________________________________________

- “En particulier, si l’âme est le principe vital et la forme d’un corps dont la science révèle l’humanité et l’existence individuelle dès le premier instant, on ne voit pas comment ce corps pourrait subsister, et encore moins se développer, sans une âme humaine ” (Congrégation pour la Doctrine de la Foi aux évêques de Provence vus le 26/2/97 ) – [ 24/4/97 ]
___________________________________________________

- “Le clonage: un gouffre pour toute l’humanité ” et encore: “un délit et une catastrophe pour l’avenir de la civilisation ” (20/12/2000 Mgr Sgreccia)
___________________________________________________

- Le cardinal Joseph Ratzinger, a qualifié les projets de clonage humain, d'authentique délire nazi:“Dans un certain sens, Hitler avait anticipé certains des développements modernes comme le clonage ou l’expérimentation médicale sur les embryons humains. Il est terrifiant de voir que certaines des puissances qui, il y a plus d’un demi-siècle, ont vaincu le nazisme, optent aujourd’hui dans le domaine scientifique pour des pratiques discutables et inhumaines comme le clonage ” 
( Zenit du 8 août 2001 Mgr J. Ratzinger préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi).

___________________________________________________

- “Le Saint -Siège soutient et réclame l'interdiction absolue mondiale du clonage des embryons humains à des fins reproductives ou scientifiques. S'appuyant sur la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, il rappelle "le caractère sacré de toute vie humaine…et dénonce enfin la tentation d'eugénisme qui "conduirait à l'élaboration d'une soi-disant race supérieure"avant de conclure par“son soutien aux recherches sur les cellules souches adultes (Mgr Martineau, observateur permanent du Vatican aux Nations Unies " Zenith 25/09/02)
___________________________________________________

- Communiqué du Primat des Gaules à la suite du vote en seconde lecture du projet de loi de bioéthique (le 11 décembre 2003) : « une transgression sans précédent » … 
___________________________________________________

Autres textes des Livres sacrés pour l’exégèse de l’animation immédiate :
- La conception : Job 3,3 ; Isaïe 7,14; Ex 22,2; voir Zacharie12,1 : "Dieu a formé l’esprit de l’homme du dedans de lui" 
___________________________________________________

- Ps139,15-16 : " Mon corps n'était point caché devant toi ,Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, et ma substance dans les profondeurs de la terre (heb. thachthiy-yooth erets, l’utérus féminin)… Je n'étais qu'une ébauche et tes yeux m'ont vu. Dans Ton livre ils étaient tous inscrits les jours qui m'étaient destinés (où les expressions « J’ai été fait » et « substance » (upostasis) montrent celui qui parle comme un tout complet dès la conception
___________________________________________________

- Mt19,4: "Masculin et féminin il les crée"[(traduction analytique de Arsen kai telu epoiesen autous)]
___________________________________________________

- Autres textes pour l’exégèse de l’Abomination du Sanctuaire, du Saint des Saints:
Herméneutique du Temple : Jésus parlait de son corps (Jean 2, 21): un corps humain. Le Temple pour Jésus: le lieu de la paternité de Dieu dans le corps humain assumé par Lui-même dans l’Incarnation (Jean 2,16).

___________________________________________________

Notre corps est le temple de Dieu ( ICor3,16: "vous êtes le temple de Dieu, et l'Esprit de Dieu habite en vous.. Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes" ).
___________________________________________________

PLUS QU'UN PROBLÈME ÉTHIQUE, S'AGIT-IL BIEN PLUTÔT D'UNE MENACE MÉTAPHYSIQUE ET ESCHATOLOGIQUE ?
___________________________________________________

Ces projets de loi s’inscrivent dans un cadre baptisé du mot de “ bio éthique ”.
___________________________________________________

Ce terme ne convient plus à la gravité de la question, laquelle relève de la décision solidaire et sacrée de toute l’humanité. Elle appelle la vigoureuse affirmation de l’indignation religieuse universelle, et la démarcation de tous les sages, de toutes les autorités métaphysiques, politiques, et religieuses, pour la défense des droits du Créateur et pour la survie de l’humanité.
___________________________________________________

1- Les droits du Créateur : 
En introduisant dans l’ovule féminin un nouveau noyau totipotent, ne provenant pas du poids ontologique de l’unité de complémentarité de deux êtres humains différenciés sexuellement. On pénètre là où Dieu fait habiter sa présence vivifiante dans le corps du nouvel enfant, y exprimant sa Paternité en y réalisant l'unité du corps et de l’âme. Le nouvel être humain cloné, déstructuré car conçu en dehors de tout désir d'enfant, produit par des manipulations glaciales visant à les réduire à l'état d'esclaves dont le développement sera forcé artificiellement à forces d'électrochocs violents. L'image de Dieu: unité de vie et d’amour ” n’est plus inscrite dans l’origine de ce corps. Il s'agit d'une profanation de l'Acte créateur de Dieu

___________________________________________________

2- Les droits du Créateur et de l’être humain innocent:
En obligeant le Créateur à engendrer la vie de l’homme dans un génome qui n’est plus apte à garder en la mémoire de son corps, sa marque biologique d’image et ressemblance (par provenance d’une communion sponsale entre deux personnes ) de Celui qui lui donne la vie, on cherche à Le priver du droit le plus grave: en l’obligeant à créer une vie nouvelle dans un corps humain qui ne sera plus, en toute sa personne, image et ressemblance de Dieu, on oblige le Créateur à coopérer à une transgression . Sans compter que l’être humain ainsi créé se trouvera dans l’incapacité de porter en son corps originel l’unité de toute la nature et de l’univers dans lequel il est inscrit comme homme.

___________________________________________________

3- Les droits de la Nature:
Tout l’univers trouve son unité, son équilibre, son harmonie en fonction des perfections du corps originel de l’homme ; si l’homme par une décision collective, ou publique, supprime à certains êtres par sa technologie la possibilité d’être au cœur de cette unité, il établit une contradiction interne dans les lois de régulation de la nature entière. En dérégulant par une contradiction interne le cœur et le lieu de l’unité de toutes les lois anthropiques de notre univers avec les lois créatrices de Dieu, nul ne peut écarter l'hypothèse du risque de conséquences que cette atteinte va entraîner sur les harmonies de l’ensemble des lois de l’univers, du fait de leur corrélation à celles du corps spiritualisé de l’homme ? (cf Barrow : “ le Principe anthropique ” ; J.Desmarets & D.Lambert: ”Le principe anthropique”, travaux de Hawkings et autres colloques internationaux sur l’unité épistémique aujourd’hui établie entre l’homme en son origine et sa fin d’une part, et d’autre part les lois de l’unité de l’univers constantes des lois naturelles, des énergies, des mouvements fondamentaux de l’univers).

___________________________________________________

- La nature selon ce principe ne manquerait pas de se dérégler avec une violence qui ne surprendra plus personne.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 30 Mar - 7:10

... Et le blog du collectif "Bioéthique catholique" s'enrichit chaque jour ! Que cette "solidarité" et "unité" face à l'inconcevable soit porteuse de bons fruits !

sunny ... Continuez les gars !   Bon et saint Vendredi Saint, autour de la Passion.

****



BIOETHIQUE CATHOLIQUE




Bioéthique : « Attention aux dérives ! », prévient Mgr Michel Aupetit
Posted: 29 Mar 2018 01:41 PM PDT

Bioéthique : « Attention aux dérives ! », prévient Mgr Michel Aupetit






Loup Besmond de Senneville27/03/2018 à 13h49

« J’avais 45 minutes pour m’exprimer, ils m’ont gardé une heure et demie, c’est que la conversation devait les intéresser. » Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a détaillé, mardi 27 mars au micro de Radio Notre-Dame, quelques éléments de son audition de la veille au Conseil d’État. Cet ancien médecin a en effet été entendu par les sages du Palais Royal lundi 26 mars.
L’archevêque de Paris dit avoir particulièrement insisté sur les aspects juridiques de la révision de la loi, notamment dans les domaines de la procréation et de la fin de vie. Il s’est ainsi appuyé sur les règles internationales concernant les droits de l’enfant, affirmant qu’une ouverture de la PMA aux couples de femmes ou une légalisation de la GPA contrediraient des points du droit international.
« Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour faire la différence entre le bien et le mal »
Par ailleurs, interrogé par Radio Notre-Dame sur sa conception de la bioéthique, l’archevêque de Paris n’a pas caché ses critiques à l’encontre du président du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE), Jean-François Delfraissy, qui avait estimé dans une interview publiée début mars par Valeurs Actuelles que le CCNE n’avait pas pour rôle de distinguer le bien et le mal. « Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal, et vous avez de la chance si vous le savez vous-même! En tout cas, le CCNE n’est pas là pour indiquer où se trouvent le bien et le mal. Nous avons tous des doutes », avait affirmé le président du CCNE.
« Il dit qu’il ne sait pas discerner entre le bien et le mal, ce qui est quand même assez grave pour quelqu’un qui s’occupe d’éthique. C’est son rôle de distinguer ce qui est le bien et le mal », a commenté Mgr Aupetit. « Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour faire la différence entre le bien et le mal », a-t-il ajouté.
« Attention aux dérives »
L’archevêque de Paris a aussi insisté sur la différence entre une technique médicale et l’usage qui en est fait. « Ce qui compte est la façon dont on s’en sert », a-t-il insisté. Il a par exemple mentionné Crispsr-Cas9, ces « ciseaux moléculaires » mis au point en 2012 et qui permettent de modifier de corriger une portion très précise d’un gène.
Cet outil « peut être extraordinaire s’il nous permet de guérir des maladies génomiques. Mais il peut être terrible s’il est utilisé pour modifier les cellules germinales, c’est-à-dire pour modifier l’humanité », a ajouté Mgr Aupetit, qui a aussi mentionné l’importance des enjeux économiques dans le secteur des innovations biomédicales. « Il y a un fric fou à faire avec la recherche sur les embryons, a-t-il mis en garde. C’est cela que l’on ne dit pas, au-delà de l’éthique. Attention aux dérives! »


Crispr-Cas9 : corriger les gènes ?=> référence sur le blog  video testard 71è mn


Des représentants de l’Église catholique devraient être auditionnés à plusieurs reprises au cours des états généraux de la bioéthique. Le CCNE a par exemple prévu de recevoir le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Georges Pontier, à une date non encore fixée.
(source
https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/Bioethique-Attention-derives-previent-Mgr-Michel-Aupetit-2018-03-27-1200927071)



Diocèse de Paris



@dioceseparis
13 mars
#bioethique2018 S'informer, se former. 5 soirées pour aller à la rencontre de l'archevêque de Paris @MichelAupetit sur les sujets bioéthiques. A vos agendas. https://www.paris.catholique.fr/-etats-generaux-de-la-bioethique-2646-.html#rendezvous …
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 3 Avr - 14:58

Faisant suite au post plus haut - intervention de Mgr. Michel Aupetit, ATTENTION aux DERIVES -

Voici les commentaires apportés par l'ami Bruno de Vergeron (Azaïs sur le forum)... et nous comprenons son coup de gueule sur "ALETEIA".

N'hésitez pas à apporter vos propres commentaires si cela vous dit !
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 3 Avr - 17:56

@Françoise a écrit:
Faisant suite au post plus haut - intervention de Mgr. Michel Aupetit, ATTENTION aux DERIVES -
Voici les commentaires apportés par l'ami Bruno de Vergeron (Azaïs sur le forum)... et nous comprenons son coup de gueule sur "ALETEIA".
N'hésitez pas à apporter vos propres commentaires si cela vous dit !
écrit sur aletia : https://fr.aleteia.org/2018/02/13/leglise-recevra-emmanuel-macron-lors-dune-grande-soiree-aux-bernardins-en-avril/ 

l'Eglise rencontre Macron aux Bernardins le 9 avril... depuis 15 ans elle a été trompée comme un âne ... mais que sera ce "dialogue" tant que la vérité ne sera pas redevenue la parole de l'Eglise ... en France le clonage humain est légal, en France la PMA est un cimetière . Catholiques reflechissez disent ils ! participez aux Etats Généraux ! Misère des site bioéthiques diocésains et paroissiaux ... le relai au peuple avec un baillon peut il porter quelque fruit ? Ce sont les ateliers des enfers qui gouvernent et massacrent sans levée de voile le lieu de la conception humaine , le Saint des Saints : où est elle passée la parole servante ? Où sont les bergers de l'humanité ? Pourquoi l'Eglise continue t elle de ne donner la parole et l'expertise qu'à ceux qui servent l'Omerta du clonage humain et de l'animation tardive ? Contre Jean Paul II ? Contre la pensée du Magistère ? Pourquoi avez vous tu que l'ame est donnée au moment d'une conception humaine qui se confond aujourd'"hui avec le genome crucifié, modifié, cloné, selectionné , eugénisé .... et pas un mot ! La pente glissante est désormais un tobogan vers l'abime pour l'humanité ... Vous tairez vous encore quand tant d'agneaux sont poussés par tous ces cornus ... qui se rient d'eux et de vous ... sous cape . Pourquoi cacher que 400.000 enfants sont créés et detruits chaque année en PMA? Transformés en matériau de laboratoire? En donneurs de tissus et d'organes humains? en préparation active de plate forme de procréation humaine ? Parce que 92% des femmes en France utilisent des contraceptions progestatives qui tuent apres la fecondation plusieurs dizaines de millions dêtres humains ( 3, 5 millions de stérilets abortifs et pas un mot non plus , que dire des autres progestatifs ) ? La PMA revendique la levée de limites dit le maitre franc maçon JF Mattei au Centre de Sèvres ironisant sur la conscience des français (à 60% catholique (?) ) ce n'est plus de syndrome de pente glissante par petits pas ou effet cliquet qu'il s'agit ... le tobogan a ouvert "le gouffre qui s'ouvre pour toute l'humanité "( Mgr Sgrecia académie Pontificale pour al Vie , 2003 ) , car l'Eglise n'a pas voulu répercuter la voix de Jean paul II ( animation immédiate , déclaration qui pose la conception humaine , la personne humaine à l'apparition du genome ) , une trahison encore actuelle qui est lourde lourde de conséquence . ... Eglise tu dis je demande aux catholiques de prier pour moi , d'agir et de témoigner comme autant de subsidiaires autorisés ( Mgr Aupetit homelie de son implantation à ND de Paris ) : peux tu entendre une poignée qui a obéi à cet appel ? https://bioethiquecatholique.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 3 Avr - 18:01

je continuais de façon constructive 


 :  d'ailleurs envoyez moi en MP,  si vous les avez , les mails des eveques que  nous puissions leur envoyer ces propositions (Faites le s'il vous plait ! )


 https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/04/macron-aux-bernardins-propositions-du.html   Macron aux Bernardins : propositions de bioethique et catholique


L’ÉGLISE RECEVRA EMMANUEL MACRON LORS D’UNE SOIRÉE AUX BERNARDINS LE 9 AVRIL



Propositions pour le 9 avril (à diffuser de toutes manières possibles aux évêques concernés) : 

1 - Demander que la FIV ne procède plus en fabriquant des embryons congelés. Ceux-ci sont actuellement tous voués à alimenter en matériau de recherche des recherches où un être humain ( doté d’une âme immortelle) sont manipulés, déshumanisés à des fins utilitaristes. Or c'est possible de réviser le mode de fécondation in vitro par exemple : n’autoriser  la fécondation de 2 (ou 3) ovocytes à la fois permet d’éviter la destruction et la créer ton d’êtres humains qui ne seront pas implantés . Il est éthiquement et médicalement nettement préférable de congeler et vitrifier des ovocytes plutôt que des êtres humains déjà conçus et qui sont en droit moral des personnes humaines à part entière dès la conception et l’individuation à l’apparition du génome. Cette vitrification d’ovocyte est pleinement maîtrisée et permet des taux de conservation bien au delà de celle des embryons fécondés. Les embryons conçus et obtenus chaque année en PMA : 400.000 /an, (même s’ils ne sont pas tous issus de la FIV) appellent à la conscience de l’État, des français et des médecins pour faire cesser ce carnage humain … Si les parents s'engagent à les garder pour eux ou l'adoption en cas de congélation inévitable …la congélation de leur enfant ne devrait être qu’un pis aller préférable à la destruction de l’enfant surnuméraire non implanté. La congélation des embryons n'est généralement aujourd’hui dans l’état de la science et des techniques ni nécessaire ni humaine. 

2 - Demander que le clonage humain des embryons soit interdit par la Loi ce qui N'EST PAS LE CAS en France, comme un symbole que la France ne se veut pas être coupable d'un glissement d'un eugénisme d’État, condamné à juste titre par la conscience collective européenne et individuelle à Nuremberg , vers un eugénisme démocratique indolore, mais à l'insu de tous, qui ne peut être acceptable ni tolérable. 


3 - Demander que soit interdite la conception humaine en dehors de traitement pathologique de la procréation humaine et en dehors de paternité et maternité responsable. Il convient expressément de prendre  en considération les conséquences psychiques, juridiques, sociales des errances que les études scientifiques sérieuses sur ces questions à l'étranger démontrent, (et que le CCNE ne peut nier ni les hommes de bonne foi qui se penchent sur ces questions ), comme  de la même façon les observations que la biologie fait à propos des incidences psychiques-d’autant plus lourdes de conséquences qu’elle opère précocement sur l’être humain embryonnaire (et a fortiori en cours de conception) de l’épigenèse de la conception et du développement précoce de l'embryon humain.


4 - Demander de proscrire toute tentative de modification et de mutation du génome humain:  il s'agit de volonté de modification de l'espèce humaine, dans un Lieu et un Instant de Création où Dieu se rend présent pour créer une âme humaine et un enfant de Dieu. Toute dérive sera considérée par L’Église comme un Sacrilège "dans le Sanctuaire de la création humaine réservée à Dieu seul " (Pdt J Chirac, Février 2001, salon Biovision à Lyon).


5 - Demander enfin que ni en début de vie ni en fin de vie l’être humain ne soit considéré comme un donneur d’organes et de tissus humain  alors même qu’il n’y a pas consenti ( ou ne peut le faire compte tenu de son état ) et qu’il est encore animé , autrement dit non réellement mort . Le critère mort clinique par mort cérébrale est actuellement à remettre en question dans les décisions qui sont prises par la médecine à qui l’accès des organes de personnes décidées a été donnée . De la même façon il devra être procédé au respect des êtres humains embryonnaires  qui ne sont pas encore morts et à l’instar des directives en cours aux USA de privilégier les tissus d’enfants mort nés (prématuré ou non)

6 - Demander que soit révisée et strictement encadré l’élimination d’enfants conçus après DPI et DPN notamment sous prétexte de risque de maladie lors même que ces maladies sont tout à fait du ressort de la médecine de les soigner et voire de les prévenir. L’embryon humain n’est pas humain parce qu’il n'est pas porteur de maladies ou que des parents ne se sentent pas capable ou désireux d’assumer. Dans tous les cas l’Église se doit de rappeler que l’être humain EST une personne en droit naturel quelle que soit son état de santé présent et futur.



7- Déclarer et prendre position sur l'animation de l'embryon humain : à l'attention particulière des catholiques, s'autoriser à débattre et conclure sur la question de la création et de la présence de l'âme dans l'embryon, donc du moment de sa conception, comme celui où cette âme imprègne et vivifie l'être humain créé, pour aider tous les hommes de bonne volonté à disposer des repères anthropologiques et ontologiques sur la nature humaine, et pallier aux carences de statut de l'embryon humain: que la Loi Bioethique soit invitée à le considèrer pour ce qu'il est dans l'ordre de nature, comme "étant une personne humaine" et non plus seulement parce qu'il "faut" le traiter "comme [si il était] une personne".  

 8-Demander l'annulation de  la loi du 26 janvier 2016 .Celle ci autorise la recherche permettant de mettre au point des gamètes humains ( ovule et ou spermatozoides ) et de pouvoir créerbet constituer des embryons humains par fecondation de toiut ou partie de celles-ci
Cette autorisation doit être supprimmée : l'Agence de Bio medecine , la PMA pour des familles normalement pathologiquement (medicalement ) infertiles dans une expérimentation,ne doivent en aucun cas servir l'experimentation, le développement, l'industrialisation de la reproduction d'êtres humains en dehors de toute filiation , de parentalité et d'hérédité .
L'argument de reproduction d'êtres humains à des fins thérapeutiques , utilitaristes , scientifiques doit être au nom des Droits de l'Homme particulièreement bannie de toute Loi française et même internationale Il est indispensable que la France pose et defende cette interdiction aux niveaux européens et internationale
Il est proposé que soit créée une Cour Pénale internationale pour veiller au respect de cette interdiction absolue de conception d'être humaine , quelle que soit leur mode de production ( clonage , parthenogenèse, fécondation de gamètes issues de gametogensèes de cellules souches adultes , foetales ou embryonnaires) en dehors de la fecondation naturelle à partir de gamètes mâles ou femelles de parents en age de procréation et aptes à éduquer leur enfant genetique ,  et de leur développement quelqu'il soit , et quelle que soit la technique de leur conception
(*) ( fiche CEF n°1 recherche sur l'embryon humain )



9- sur le clonage humain reproductif ( interdiction du )
( ref  sur le blog archives  de fevrier ) https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/textes-legislatifs-leffet-cliquet-la.html)
Le texte de loi comme il est dit au 3ème alinéa de l’article 16-4 du code civil ci-après reproduit: «Est interdite toute intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée. ”  (Art. L. 2151-1.)  ( rédaction actuelle)

 OR  LE CHERCHEUR DIT : "SI JE LIS L'ARTICLE D'INTERDICTION DU CLONAGE HUMAIN À DES FINS REPRODUCTIVE IL SE POURSUIT   PAR:
 "SANS PRÉJUDICE DES RECHERCHES TENDANT À LA PREVENTION ET AUTRAITEMENT DES MALADIES GENETIQUES " EN LISANT CETTE PHRASE CELA VEUT DIRE QUE JE PEUX TOUT FAIRE; CLAIREMENT CELA EST UNE PORTE OUVERTE AU CLONAGE HUMAIN MÊME À DES FINS DE REPRODUCTION " ( REF REGARDS SCIENTIFIQUES INTERVIEW  DR RECHERCHE INSERM : LE CLONAGE HUMAIN EST TECHNIQUEMENT MAITRISÉ  ET LÉGAL EN FRANCE HTTPS://BIOETHIQUECATHOLIQUE.BLOGSPOT.FR/P/LE-COIN-DES-SCIENTIFIQUES.HTML  )

PROPOSITION SUR SITE CCNE : 
NOUS DEMANDONS QUE CE QUI SUIT L'INTERDICTION DE L'ART L.2151-1  SOIT SUPPRIMMÉ ET SOIT PRECISE QUE L'INTERDICTION DE CLONAGE REPRODUCTIF EST INTERDIT QUELLE QUESOIT LA FINALITÉ DE CELUI CI 


  10- sur le clonage thérapeutique  (interdiction du)
( ref sur blog archives  de fevrier) https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/textes-legislatifs-leffet-cliquet-la.html
Les principales dispositions, contenues dans la loi 2004, concernent les manipulations génétiques prévues par le Titre V « RECHERCHE SUR L’EMBRYON ET LES CELLULES EMBRYONNAIRES »   (rédaction actuelle) 
La conception in vitro d’embryon ou la constitution par clonage, d’embryon humain à des fins de recherche est interdite. (Art. L. 2151-2.) 
Un embryon humain ne peut être ni conçu, ni constitué par clonage, ni utilisé, à des fins commerciales ou industrielles. (Art. L. 2151-3.) 
Est également interdite toute constitution par clonage d’un embryon humain à des fins thérapeutiques. (Art. L. 2151-4)
DONC SAUF le clonage jusqu’a la ‘constitution’ c'est à dire jusqu'au 7 è jour apres le clonage experimanté puis  maitrisé 




PROPOSITION SUR SITE CCNE : 
NOUS DEMANDONS QUE LE TERME DE CONSTITUTION SOIT REMPLCE DANS TOUS CES ARTICLES PAR LE MOT "CONCEPTION" PAR CLONAGE  OU TOUTE AUTRE TECHNIQUE DE REPRODUCTION HUMAINE EN DEHORS DE LA FECONDATION IN VITRO POUR DES PARENTS PATHOLOGIQUEMENT ET MEDICALEMENT INFERTILES 
 11- sur l'article penal du clonage humain  reproductif  : 
 ( ref  sur le blog archives  de fevrier )  https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/clonage-reproductif-naissance-de-clone.html
Au CHAPITRE V des Dispositions pénales à propos de l'Article 21 "Est interdite toute intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée » (rédaction actuelle)  
il aurait fallu rajouter: "ou à un être humain embryonnaire de sa fécondation jusqu'à sa naissance » .DANS LES AUTRES CAS: CLONAGE HUMAIN DE PERSONNES DÉJÀ NÉESLES PEINES CERTES SÉVÈRES, SONT INAPPLICABLES ET LOURDES DE CONSÉQUENCES POUR LE CLONE LUI-MÊME OU DES EMBRYONS OU ENFANTS SUSCEPTIBLES D’AVOIR ÉTÉ CLONÉS:
Code de santé publique« Recherche sur l’embryon et les cellules embryonnaires »
« Art. L. 2163-1 . - Comme il est dit à l'article 214-2 du code pénal ci-après reproduit : « "Art. 214-2 . - Le fait de procéder à une intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée est puni de trente ans de réclusion criminelle et de 7 500 000 € d'amende. " (rédaction actuelle) 
 OUI MAISexception faite d'une poursuite par le Parquet, les procédures ne pourront être engagées qu’après les 18 ans par le clone devenu majeur car l’Article 215-4  dit ceci: L'action publique relative aux crimes prévus par le présent sous-titre, ainsi que les peines prononcées, se prescrivent par trente ans. En outre, pour le crime de clonage reproductif prévu par l'article 214-2, le délai de prescription de l'action publique ne commence à courir, lorsque le clonage a conduit à la naissance d'un enfant, qu'à partir de la majorité de cet enfant. » (rédaction actuelle) 

 PROPOSITION SUR SITE CCNE :  
il ne faudra pas attendre les 18 ans du clone créé pour pouvoir condamner le cloneur. Toute personne civile , citoyen français , association institution ou organisation , personne morale de nationalité  française pourra  porter en justice un tel prejudice  au nom  de l'énfant qui aura été créé et fait naitre , comme, avant sa naissance ,  à toute transgression aux principes  d'interdiction, du  clonage humain et d'interdiction de conception humaine par  fécondation ou toute autre technique de reproduction humaine , leur developpement leur naissance 
A qui profiterait cette formulation ... criminelle de l'article 214-2 ? A personne d'autre qu'au cloneur, fondé à chercher l'impunité par les moyens évoqués au premier paragraphe  Porte ouverte au crime institutionnalisé, cette formulation de crime contre l'espèce humaine inverse la notion même de défense de la personne.. Prescription à la commission du crime, définition suffisamment repérable et donc dissuasive de cette commission, et élargissement de la reconnaissance à l’exercice des droits reconnus à la partie civile…contribueraient à pallier à la plupart des inconvénients mentionnés. Sinon la loi doit être vue comme un Sommet d’hypocrisie...

  11 Bis sur l'article penal du clonage humain reproductif  (suite)  
(sur le blog archives  de février )  https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/clonage-reproductif-naissance-de-clone.html
Au CHAPITRE V des Dispositions pénales à propos de l'Article 21 "Est interdite toute intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée » il aurait fallu rajouter: "ou à un être humain embryonnaire de sa fécondation jusqu'à sa naissance »  (rédaction actuelle) 
Pour le clonage d’embryons non-nés (voir autres articles ) que ce soit la conception, la constitution, l’implantation, la gestation ou la naissance il n’y a aucun article pénal 
Code de santé publique« Recherche sur l’embryon et les cellules embryonnaires  « Art. L. 2163-1 . - Comme il est dit à l'article 214-2 du code pénal ci-après reproduit : « "Art. 214-2 . - Le fait de procéder à une intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée est puni de trente ans de réclusion criminelle et de 7 500 000 € d'amende. " (rédaction actuelle) 

PROPOSITION SUR SITE CCNE :   
 IL EST DEMANDÉ DE COMPLETER LE Code de santé publique« Recherche sur l’embryon et les cellules embryonnaires « Art. L. 2163-1 . - Comme il est dit à l'article 214-2 du code pénal ci-après reproduit : « "Art. 214-2 . - Le fait de procéder à une intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée est puni de trente ans de réclusion criminelle et de 7 500 000 € d'amende. " La  même pénalité pour le clonage humain sera appliquée pour tout clonage humain reprioductif  porté jusqu'a sa naissance à partir de cellules souches embryonnaires  (ou de toute autre cellules souches tel que IPS par exemple ) ou d'e gamètes  humaines , ou d'embryons ou de foetus humains quelle que soit leur provenance .  il ne faudra pas attendre les 18 ans du clone créé pour pouvoir condamner le cloneur. Toute personne civile , citoyen français , association institution ou organisation , personne morale de nationalité  française pourra  porter en justice un tel prejudice  au nom  de l'énfant qui aura été créé et fait naitre , comme, avant sa naissance ,  à toute transgression aux principes  d'interdiction, du  clonage humain et d'interdiction de conception humaine par  fécondation ou toute autre technique de reproduction humaine , leur developpement leur naissance 
commentaires : 
A qui profiterait cette formulation ... criminelle de l'article 214-2 ? A personne d'autre qu'au cloneur, fondé à chercher l'impunité par les moyens évoqués au premier paragraphe  Porte ouverte au crime institutionnalisé, cette formulation de crime contre l'espèce humaine inverse la notion même de défense de la personne.. Prescription à la commission du crime, définition suffisamment repérable et donc dissuasive de cette commission, et élargissement de la reconnaissance à l’exercice des droits reconnus à la partie civile…contribueraient à pallier à la plupart des inconvénients mentionnés. Sinon la loi doit être vue comme un Sommet d’hypocrisie...

  11 ter sur l'article penal du clonage humain thérapeutique  (suite)  
( ref  sur le blog archives  de février ) https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/clonage-therapeutique-constitution-de.html
Volet Pénal Loi Bioethique 2004 pour le clonage humain thérapeutique
Nous avons vu la qualification du clonage reproductif et de l’eugénisme comme «crime contre l’espèce humaine» et voyons ici à la fixation des sanctions applicables aux infractions en matière d’éthique biomédicale, dont le délit de clonage à des fins thérapeutiques [hormis le clonage s’il ne va pas jusqu’au stade de la ‘constitution’ compris] ou de recherche (art 28 et 29) créant l’article 214-1 « L’Article 511-16: «Le fait d’obtenir des embryons humains sans respecter les conditions prévues aux art L.2141-5 et L.2141-6 du code de la santé publique est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 Euros d’amende.» (rédaction actuelle) :
L’Article 511-17 : « Le fait de procéder à la conception in vitro ou à la constitution par clonage d’embryons humains à des fins industrielles ou commerciales est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000Euros d’amende. »
L’Article 511-18 : « Le fait de procéder à la conception in vitro ou à la constitution par clonage d’embryons humains à des fins de recherche est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende. »
l’Article 511-1-2 : « Est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 Euros d’amende le fait, par don, promesse, menace, ordre, abus d’autorité ou de pouvoir, de provoquer autrui à se prêter à un prélèvement de cellules ou de gamètes, dans le but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée. Est punie des mêmes peines la propagande ou la publicité, quel qu’en soit le mode, en faveur de l’eugénisme ou du clonage reproductif. »

PROPOSITION SUR SITE CCNE :  
« L’Article 511-16: «Le fait d’obtenir des embryons humains sans respecter les conditions prévues aux art L.2141-5 et L.2141-6 du code de la santé publique est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 Euros d’amende.» doit être  appliqué pour toute infraction à l'interdiction du  clonage humain  à des fins médicales,  thérapeutiques , de recherche  sans respecter les conditions prévues aux art L.2141-5 et L.2141-6 du code de la santé publique en considérant que l'embryon humain doit être protégé dès lors qu'il est reconnu comme un être humain à part entière de sa conception à sa naissance . La conception humaine relève d'une dignité qui appartient à toute l'espèce humaine et ne doit pas être utilisée à des fins utilitaristes y compris en matière de recherche medicale et /ou  therapeutique destructives d'embryons humains conçus , ni en matière expérimentale
La proposition  "constitution par clonage d'embryon humains"  doit être annulée et remplacée dans tous les articles  ci dessus L 511-17 ; L 511-18;par le seul mot de "conception ar clonage d'embryon humains"
  L ' article 511-1-2 doit être  appliqué pour toute infraction figurant dans cet article 
  commentaires : Ces textes ne sont pas appliqués  
(voir lien https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/clonage-therapeutique-constitution-de.html)
«Je veux réaffirmer avec force qu’une cellule souche embryonnaire n’est pas un embryon: il n’y a aucune objection au nom de l’éthique, à refuser à des chercheurs de travailler sur des cellules destinées à être éliminées.» (extrait de  Les discussions parlementaires en 2011 )
 Ainsi le danger est que des chercheurs, estimant n’avoir pas affaire à un embryon humain, ne réalisent ces recherches en toute impunité. 
Encore faudrait-il que des poursuites existent : on ne peut s’empêcher d’illustrer le propos par l’affaire de 2005 dans laquelle 440 corps entiers ou partiels de foetus et d’enfants mort-nés ont été conservés illégalement à l’hôpital parisien Saint-Vincent de Paul, dont certains pendant 20 ans … 
les Prs Alain Pompidou et Jean-Patrick Barbet, avaient écopé d’un blâme par la juridiction disciplinaire des Professeurs des universités praticiens hospitaliers.  (Le rapport de l’IGAS note: «Qu’une telle accumulation de corps depuis1985 n’a été possible que par le souhait de certains médecins de conserver ces éléments et par des retards inacceptables dans la réalisation des autopsies »).
Enfin sur le plan judiciaire, le parquet de Paris avait annoncé le classement sans suite de l’enquête préliminaire ouverte en août 2005. L’enquête, qui avait été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, n’a révélé aucune infraction pénale...
 Nous sommes loin du respect annoncé dans la loi, et le parquet ne se sent visiblement pas concerné par ce genre d’affaire.  C’était pourtant l’occasion rêvée pour le ministère public de ontrer son attachement au respect de l’embryon exprimé par la loi. Une action aurait été un message fort vis-à-vis de la recherche, et de sa propension à chosifier l’homme, en commençant par l’embryon. Le message a été clairement un blanc-seing du pouvoir à la dérive «chosifiante».
avril 03, 2018 


(titré aussi de la page : https://www.facebook.com/bruno.devergeron/posts/1728572947164266)


Dernière édition par azais le Dim 17 Juin - 17:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 4 Avr - 10:22

Merci @ Azaïs pour son engagement, ainsi que celui du collectif "Bioéthique catholique".

Allez, si vous avez loupé ou oublié l'appel lancé par Bruno, petite remise en mémoire !  Very Happy



C'est incroyable de voir le peu d'intérêt pour ce sujet tout de même. Sleep

Il est à noter quand même l'intervention remarquée de Mgr. Aillet, Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron :


... Et aussi celle du diocèse de Toulon (83) émanant de Mgr. Rey :

Que les autres diocèses se réveillent ! Prions.
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 4 Avr - 12:41

en effet cela n'échappe pas à Mgr Michel Aupetit     bit.ly 2GMPF8a

 « passage sur la loi bioethique 5è à 8è minute » Mgr Au Petit parle de l'intérêt des  fidèles  porté à Bioéthique . Pourtant cela recouvre le centre inviolable de la famille  de notre vie , et de notre épanouissement et devenir  présent et éternel : la nature humaine, sa conception , se dévastation eschatologique , sa profanation ... il est vrai que le langage de nos leaders "charismatiques", et de nos pasteurs  n'ont pas permis de se faire une réflexion et conscience bien affirmée du sujet ...
[size=1]Plus[/size]
 Raison de plus d'aller sur le blog pour aller voter en ligne sur le site du CCNE ( le blog donne au lien "PARTICIPER AUX DEBATS CCNE " les cles d'acces facile : chacun a le poids de plusieurs de centaines de vote  (si ici deux ou trois le font ce sera déjà enorme ) et approfondir les bases de notre  conviction  de conscience et de croyant 

Extrait de l'entretien de #Pâques  du 2 avril avec Mgr @MichelAupetit, archevêque de @dioceseparis.  http://
bit.ly/2GMPF8a 
2 429 vues
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 4 Avr - 12:51

C'est une grande et belle chance pour le diocèse de Paris, Mgr Michel Aupetit !

@ Azaïs ! Unissons nos "petites forces" et soutenons les petites voix qui prêchent dans le désert : elles finiront par être entendues, on le souhaite !

Je me permets d'ajouter ce petit communiqué de presse encourageant à poursuivre les efforts ... Là, il est question d'eugénisme.

***



Communiqué de presse | Députés polonais, n'ayez pas peur! L'Europe a besoin d'un exemple à suivre dans la culture de la vie.


voir l'en-tête complet












 




 









Soutien sans réserve à l'initiative citoyenne polonaise pour la vie  
 
 




 


 Bruxelles, le 4 Avril 2018



 
La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) a déjà exprimé tout son soutien à l'initiative citoyenne polonaise #StopAbortion (« Zatrzymaj Aborcję ») qui consiste en une proposition législative visant à interdire l'avortement eugénique.

Face à une pression internationale et médiatique croissante, la FAFCE réitère son soutien à cette initiative citoyenne, en réaffirmant le principe de subsidiarité et le droit à la vie de tous les êtres humains. Toute vie humaine compte : une société qui respecte vraiment la dignité humaine accueillera tous les bébés, avec un soin particulier pour les plus faibles et les sans-voix parmi nous, comme ces enfants à naître atteints de maladies ou d'anomalies fœtales. L'année dernière déjà, un «Plan pour la vie» était mis en œuvre en Pologne, accordant un soutien financier à la naissance d'un enfant handicapé ou atteint d'une maladie grave.

Selon le président de la FAFCE, Antoine Renard, « Ceux qui se définissent comme ‘défenseurs des droits de l'homme' et experts mais qui ne tiennent pas compte des faits scientifiques sur le début de la vie humaine ne méritent pas beaucoup de considération de la part des décideurs politiques polonais : au contraire, en adoptant le projet de loi #StopAbortion, les membres du Parlement feront de leur pays un exemple pour toute l'Europe ». À l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, célébrée récemment au Parlement européen, il a été rappelé qu'au Royaume-Uni, en Islande et au Danemark, plus de 90% des bébés atteints de trisomie 21 sont avortés.

Une initiative législative #StopAbortion serait nécessaire non seulement en Pologne, mais dans de nombreux autres pays, également en accord avec les récents commentaires publiés par le Comité des droits des personnes handicapées de l'ONUdéclarant que « les lois qui autorisent explicitement l'avortement pour des raisons de handicap violent la Convention relative aux droits des personnes handicapées ».

La FAFCE souligne que ce projet de loi est le fruit d'une initiative citoyenne rassemblant environ 830,000 signatures, bien au-delà du minimum de 100,000 demandé pour une initiative législative de ce type. Travaillant pour faire entendre ces voix au niveau européen, la FAFCE pense aussi à tous les parents qui, loin de la clameur des médias et des manifestations, élèvent et prennent soin d'un enfant avec une maladie, une richesse pour toute notre société : ils méritent notre respect, notre soutien et notre compassion pour toutes leurs luttes. Ils n'ont pas besoin d'un État qui aurait empêché la naissance de leurs enfants, mais d'un État respectueux de la vie à tous les stades, dans toutes les situations, engagé dans la recherche pour combattre les maladies et à améliorer la qualité de la vie.

La FAFCE appelle tous les dirigeants politiques polonais à écouter leurs nombreux concitoyens et à ne pas être intimidés par les pouvoirs extérieurs et les lobbies internes qui s'opposent à la culture de la vie. L'Europe a besoin d'un exemple à suivre dans la culture de la vie.



 
 
Contact: 



Nicola Speranza, Secrétaire Général






+32 498 46 02 20 
 




 


La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) représente 22 associations locales et nationales: nous sommes la voix des familles d'une perspective catholique au niveau européen. La FAFCE détient un statut participatif auprès du Conseil de l'Europe et fait partie de la plateforme des droits fondamentaux de l'Union européenne.
 


 
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 4 Avr - 13:02

http://mouvement-jre.com/la-lecon-de-laffaire-ramadan-comment-reconnaitre-un-vrai-leader-musulman/#comment-1316


  Sur JRE  où il est question du choix  de nos leaders - ici Farida défait ceux de l'Islam en France -  voici ce que je mettais en commentaire ( pas encore paru sans doute ) , qui n'est pas sans lien avec le désintérêt  catholique pour l'embryon humain: on en tue 6 + 6 + 6 millions par an chaque année en France ... le pouvoir a été donné à la culture de la mort ... la conscience collective et individuelle ne peut qu'en être complètement paralysée ... sauf à confesser et se résoudre à spiritualiser notre corps sexué et nos relations en lien avec la Source de la vie : la femme est une cathédrale de la Presence de la Tres Sainte Trinité d'amour cela aussi a été complètement occulté de notre cerveau et de notre coeur 
 "  A La fin des temps , les femmes n'auront même plus pitié du fruit de leurs entrailles "  (Ste Vierge a Sr Lucie de Fatima )  

Alors comment peut on reprocher aux bioéthiciens de charcuter les embryons en PMA ? il faudrait aussi enlever la paille de notre oeil !!  et Prier , supplier , implorer la Miséricorde  ( nous somes en pleine neuvaine à la Divine Miséricorde : prenons le train en marche  ou même poursuivons le apres dimanche ) 

 Il est difficile de ne pas souscrire aux levées de voile de Farida sur les complicités bien humaines des leaders pas seulement religieux il faut bien le dire, et pas seulement musulmans non plus d’ailleurs, avec tout ce qui peut nuire à la liberté et à la capacité de servir et d’aimer son prochain , avec la grâce de Dieu pour ceux qui peuvent en témoigner par leur vie en conformité avec laur foi et leur conscience ( leur for interne parlequel Dieu parle )
Ce que la « république » a fait et tente de réaliser dans les âmes a toujours été dans tous les siècles de par ceux qui ont toujours voulu nier ce droit fondamental humain qui est de connaitre d’où il vient et où il va , ce qui éclaire sa responsabilité et son ..autorité . 
Le genre , les droits sexuels trouvent leur place d’ailleurs dans les esprits par le fait que la société ( chacun de nous ) ferme les yeux sur des horreurs, ne serait ce justement sur ce même et seul plan de la sexualité et morale qui s’y attache : 92% des femmes en age de procréation utilisent des moyens de contraception homicides
=> 3,6 millions de stérilets (13,5 «rapports féconds»/an/par femme)
[soit potentiel de 48,6 millions de « fausses couches » provoquées ],
=> Pilule contraceptives :12,5 millions de femmes de 15 à 45 ans dont 35% (4,4 millions) utilisent la pilule qui engendre 16% de taux d’échec d’ovulation empêchée corrigée par des fausses couches induites provoquées (0,7 millions)
[13,5 « rapports féconds »/an: potentiel de 9,45 millions d’embryons jetés],
=> 1,37 millions pilule d’urgence + 1,75 millions utilisée « pas toujours »
[13,5 rapports féconds concernés; taux 1 et 0,5 : potentiel 30 millions/an]
=> 0,6 millions, autres méthodes hormonales (implants, patch etc)
[13,5 rapports féconds concernés: potentiel 8 millions/an]
=> IVG (220.000 /an), les IMG (9200 /an), les éliminations de « tri »DPI etc [ 0,4 millions/an],
=> Embryons FIVE (surnuméraires, détruits,congelés qui ne survivront pas ) [0,4 millions/an] 

Soit un potentiel de 96 millions d’enfants fécondés en France ou 18 millions/an d’embryons viables disparaissant (*) via l’industrie progestative pharmaceutique, « médicale » et reproductive….
6+6+6 millions d’enfants/an créés et tués en France: chiffre a minima. 

Nous avons effectivement une autorité qui a pris le pouvoir : celui d’écarter la vie naissante de nos propres choix de vie conjugale ou extra conjugales qui encore une fois detriusent des vies humaines. Ce n’est pas parce que la Répuplique n’a donné de statut juridique et de droit qu’aux enfants nés et laissé au droit naturel ce qui revient par la loi naturelle à ceux que Dieu a créé dès la conception pour une vie immortelle ( ce que la Raison et la sagesse humaine par sa seule intelligence peut demontrer sans devoir s’appuyer sur des papes ou des imams ou nacis) que l’homme et la femme ne doivent pas servir et honorer ces êtres humains 
Farida termine en disant nous avons les leaders que nous méritons : j’adhère pleinement à cette conclusion : il y a du travail à faire , n’est il pas vrai ? A commencer par le respect de la vie donnée par Dieu et dont les parents sont prioritairement responsables avant, pendant et après . 
Or la femme a là un rôle primordial à jouer auprès de l’homme : pas mieux qu’elle pour connaitre son corps et sa vocation , et le respect qui doit lui être du par l’homme . Elle est mediatrice de l’amour et ma mère des vivants . Il y a aujourd’hui de ces femmes et les hommes les aiment et les aimeront mieux que celles qui se réduisent et se livrent à la « femme de la République »
Et les enfants qui naitront et grandiront dans ces familles seront des témoins de ce qu’ils sont vraiment , des phares pour l’humanité qui sombre dans les gouffres qui s’ouvrent pour le plus grand nombre : ceux que la république et ses ateliers occultes programment pour eux . 

Ils n’y parviendront pas si la famille défend son centre inviolable que Dieu (et la loi naturelle) lui a réservée irréversiblement : la conception humaine où IL se rend présent Lui même pour créer et in-spirer ses enfants 


(*) http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/la-meta-tentation-la-culture-de-mort.html
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 5 Avr - 6:33

Oui, n'en déplaise à certains qui se laissent aller à la somnolence, des hommes et des femmes de bonne volonté se réveillent en ces temps qui sont les derniers pour réfléchir et peut-être infléchir l'avenir de l'homme. Merci à ces Passionnés de la vie et du Christ.

Vu sur le blog "Bioéthique catholique". Please, c'est un peu long... mais lisez jusqu'au bout : c'est très formateur.

*****

BIOETHIQUE CATHOLIQUE


Fin de vie : déclaration des évêques de France 22 mars 2018
Posted: 04 Apr 2018 12:49 PM PDT

FIN DE VIE : OUI À L’URGENCE DE LA FRATERNITÉ !
DÉCLARATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE


Nous devons tous pouvoir réfléchir le plus sereinement possible à la fin de vie. En apportant leur éclairage, les 118 évêques de France signent une Déclaration « Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! », ce jeudi 22 mars 2018.
Ils expriment leur compassion envers leurs frères et sœurs en fin de vie et saluent les professionnels de santé qui leur procurent une réelle qualité de vie avec une fin de vie la plus apaisée possible. Ils déplorent les disparités d’accès aux soins palliatifs sur le territoire national, ainsi que l’insuffisance des formations proposées aux personnels soignants, car cela engendre des souffrances tragiques. Ce sont elles qui occasionnent les demandes de légalisation d’assistance au suicide et d’euthanasie.
Avec ces constats, les évêques de France avancent six raisons éthiques majeures pour s’opposer à cette légalisation qui, à nouveau, troublerait profondément notre société.
Ils appellent leurs concitoyens et leurs parlementaires à un sursaut de conscience


extraits :


En raison de ces carences et de la médiatisation de certains cas, plusieurs réclament un changement de la loi par la légalisation d’une assistance médicale au suicide et de l’euthanasie. Face à cette réclamation, nous affirmons notre opposition éthique pour au moins six raisons : 

1. La dernière loi a été votée récemment, le 2 février 2016. Son application est encore largement en chantier et demande une formation appropriée. Apprécier, au cas par cas, comment accompagner au mieux chaque personne en grande (2) vulnérabilité demande temps, discernement et délicatesse. Changer la loi manifesterait un manque de respect non seulement pour le travail législatif déjà accompli, mais aussi pour la patiente et progressive implication des soignants. Leur urgence, c’est qu’on leur laisse du temps.


2. Fort de la fraternité qu’il proclame, comment l’État pourrait-il, sans se contredire, faire la promotion – même encadrée – de l’aide au suicide ou de l’euthanasie tout en développant des plans de lutte contre le suicide ? Ce serait inscrire au coeur de nos sociétés la transgression de l’impératif civilisateur : « Tu ne tueras pas. » Le signal envoyé serait dramatique pour tous


3. Si l’État confiait à la médecine la charge d’exécuter ces demandes de suicide ou d’euthanasie, des personnels soignants seraient entraînés, malgré eux, à penser qu’une vie ne serait plus digne d’être vécue, ce qui serait contraire au Code de déontologie médicale : « …Tuer, même en prétendant invoquer la compassion, n’est en aucun cas un soin. Il est urgent de sauvegarder la vocation de la médecine.


4. Même si une clause de conscience venait protéger les soignants, qu’en serait-il des personnes vulnérables ?(…) La détresse de celles qui demandent parfois que l’on mette fin à leur vie, si elle n’a pu être prévenue1, doit être entendue. Elle oblige à un accompagnement plus attentif, non à un abandon prématuré au silence de la mort. Il en va d’une authentique fraternité qu’il est urgent de renforcer : elle est le lien vital de notre société.
À ce sujet, voir les propositions concrètes données dans le document : Mgr Pierre d’Ornellas et alii, Fin de vie, un enjeu de fraternité, Salvator, 2015, pp. 147-149.


5. Les tenants de l’aide au suicide et de l’euthanasie invoquent « le choix souverain du malade, son désir de maîtriser son destin ». Ils prétendent que «… C’est le type même de la liberté personnelle qui ne déborde pas sur la liberté d’autrui ». Mais qu’est-ce qu’une liberté qui enferme la personne vulnérable dans la solitude de sa décision ? L’expérience atteste que la liberté est toujours une liberté en relation grâce à laquelle le dialogue se noue afin que le soignant soit bienfaisant. ..Si certains font le choix désespéré du suicide, la société a avant tout le devoir de prévenir ce geste traumatisant(qui) ne doit pas entrer dans la vie sociale par le biais d’une coopération légale au geste suicidaire. (3)


6. Réclamer sous quelque forme que ce soit une « aide médicale à mourir »…des institutions spécialisées dans la mort….  C’est conduire notre système de santé à imposer à nos soignants et à nos concitoyens une culpabilité angoissante, chacun pouvant être amené à s’interroger : « Ne devrais-je pas envisager un jour de mettre fin à ma vie ? » Cette question sera source d’inévitables tensions pour les patients, leurs proches et les soignants et pèserait gravement sur la relation de soin.


Ne nous trompons donc pas d’urgence ! La fraternité relève d’une décision et d’une urgence politiques que nous appelons de nos vœux.


Commentaires  de Bioéthique et Catholiques


Bravo! Ne faudrait-il pas ajouter quelques éléments pratiques pour conforter cette déclaration? :



  • la question  est aussi à relier aux dons d’organes comme cela a été relevé sur le blog : la position des évêques de France reste peu lisible quant au statut de la personne en fin de vie et notamment  qui permettrait de prélever en fin de vie (euthanasie) des organes «chauds» : l’âme humaine reste-t-elle présente après la mort dite clinique que les hôpitaux considèrent être « acquise » à la « mort cérébrale » ?
  • Enfin l’euthanasie ne semble pas relever de la loi bioéthique et le Ministre de la Santé a déjà déclaré que il n’y aurait pas de révision de la loi Leonetti. Nous attendrions des positions qui fassent honneur à l’Eglise pour que soient fixées des repères ontologiques et  le rappel de droits naturels face aux dérives du droit positif qui ne cesse de mener les droits humains dans une chute dévastatrice : celle qui met l’être humain au rang d’objet, de matériau, d’amas de cellules . Quant l’Eglise de France affirmera que dès le début de son existence biologique l’embryon possède une âme immortelle , et donc est à part entière une personne humaine ?
  • Et pas seulement du point de vue éthique mais surtout du point de vue ontologique, et théologique qui fonde son statut humain dès la conception à égalité avec toute personne humaine née , finalisée  et orientée vers la vie éternelle dont chacun aura à rendre compte … et en particulier les gouvernants et tout homme responsable dans la cité.



Plusieurs articles ici justifient d’attendre de la part des autorités épiscopales le courage de dire la vérité que nos papes ont eu quant à eux le courage de déclarer et qui sont ignorées systématiquement depuis 15 ans et plus (comme d’ailleurs, par exemple, la légalisation du clonage humain en France) :

le COIN DES THEOLOGIENS : textes du Magistère, des papes, d'évêques, de Docteurs de l'Eglise  
https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/le-coin-des-theologiens.html

l'ANGLE METAPHYSIQUE :démonstration de l'âme et de l'embryon  https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/le-coin-de-la-metaphysique.html

POINT DE VUE DU DROIT POSITIF ET NATUREL : le Statut de l'Embryon humain
https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/statut-de-lembryon-est-il-une-personne.html


EMBRYONS et MANIPULATIONS PMA de CONCEPTION  : et Dieu dans tout ça?
https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/lois-bioethiques-et-dieu-dans-tout-ca_30.html


RELIGIONS ET CREATION DE L’ÂME
https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/religions-et-creation-de-lame.html
Eugénisme et le dépistage prénatal (DPN et DPI)
Posted: 04 Apr 2018 12:12 PM PDT


Question à l’ordre du jour des états-généraux de la bioéthique : 
Faut-il élargir le dépistage d’anomalies chromosomiques par analyse de l’ADN ? 

État des Lieux
Actuellement, ce test n’est proposé qu’aux femmes dont les marqueurs sériques est supérieur à 1/250ème.

Risques

Ce dépistage élargi entraînerait l’élimination d’un plus grand nombre d’enfants porteurs d’un handicap. Le risque est de sombrer peu à peu dans une sélection des personnes et la discrimination génétique. Le risque est de mettre en place une forme d’eugénisme libéral avec la recherche par les futurs parents et la société d’un « enfant parfait ».

Pistes proposées par le groupe de travail de la CEF

Plutôt que de financer le dépistage pourquoi ne pas encourager la recherche en vue d’améliorer la condition des personnes atteintes de ces pathologies et de leurs familles. Une telle finalité implique un changement de regard sur l’accessibilité du handicap. 

Commentaires de Bioéthique et Catholique  

 
1°) La question de l’animation immédiate se pose très particulièrement sur ce sujet de bioéthique à un moment si proche de la conception humaine  de façon à donner des repères anthropologiques qui ne peuvent rester dans le flou ou sans argumentation suffisante.
L’Église à ce propos a un rôle et un devoir qui est unique dans l’histoire de cette évolution de l’espèce humaine du fait de l’appropriation de l’humain à tous les stades de son développement. L’enjeu est de savoir ce que nous faisons réellement et où nous allons si rien n’est dit sur ce qui oblige les baptisés et les hommes de bonne volonté  et ce que doit penser et sans aucun doute ne plus craindre de proclamer les témoins de la vérité sur l’homme et ses fondements.
Bioéthique et Catholiques a pour cela proposé de donner une tribune à des regards théologiques,  anthropologiques métaphysiques, ecclésiaux, biologiques, et aussi spirituels ou même eschatologique,  scripturaire :  chacun pourra trouver dans les onglets que vous trouverez sur la page d’accueil http://bioethiquecatholique.blogspot.fr de quoi puiser et participer à cette question essentielle sur  le devenir de notre humanité et même suggérer des attentes à laquelle la pastorale  et les mouvements engagés ne répondent pas, à commencer par dire la vérité et mobiliser sur l’essentiel (au lieu de courir après les “cliquets” qui n’en sont  souvent que des effets collatéraux).... plutôt que de laisser faire dans l’ignorance de tous l’irréparable.


2°) Bioéthique et Catholiques a déposé plusieurs interviews de scientifiques qui dévoilent les avancées de l’élargissement du tri effectué à l’occasion des DPI en PMA effectue sur les embryons obtenus dans les Centres dédiés , et la progression inquiétante des Interruptions Médicales de Grossesse après DPN.
Il sera bien de se reporter aux articles où sont commentés les interventions de J Testart aux États Généraux à la Cour de Cassation  (http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/03/jacques-testart-clonagehumain.html) surtout le scoop n°3 (à paraitre)évoquant le tri embryonnaire revendiqué (rapport 2014) par le Comité d’Ethique de l’INSERM ,après la loi 2013 qui livre l’embryon humain à la recherche et la procréation médicale avec tris eugénistes ((http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/revision-2013-loi-bioethique-effet.html )
Celle de Françoise Brulliard  aux Bernardins laisse augurer un avenir très proche puisque les progrès qu’elle dévoile en montrent les perspectives, en particulier face aux pratiques dans maints pays libéraux et matérialistes en matière génétique, base d’un marché de l’humain  dont elle ne cache pas la réalité non plus http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/02/pma-amp-la-fabrique-et-le-marche-des.html
Il faut savoir que pour une naissance PMA  plus de 95 % des embryons obtenus par les “techniques” PMA  ne survivent pas … La sélection du meilleur embryon (ou spermatozoïde) avant transfert et implantation in utero , comme cela est  déjà évidemment pratiqué est une réalité

Propositions de Bioéthique et Catholiques :

Se former

Voir en  commentaires ci-après donnant le contenu de la fiche CEF, en particulier la partie QUESTIONS ANTHROPOLOGIQUES ET ÉTHIQUES qui est riche en informations et arguments

extraits : la société reste humaine dans l’accueil et la prise en charge des plus vulnérables. En favorisant une normativité génétique elle risque, aujourd’hui comme hier, de sombrer dans la sélection et la ségrégation des personnes, autrement dit dans la discrimination génétique. Chaque enfant devra-t-il passer par des examens génétiques pour être au- torisé à naître ? Chaque adulte sera-t-il soumis à autorisation avant de concevoir ? Nous risquons de mettre en place une forme d’eugénisme libéral, « [...] résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’»enfant parfait»,indemne de nombreuses affections graves ».
N’hésitez pas à ajouter vos questions, contributions qui serviront à tous: ce blog est à vous  

Agir

en diffusant, faire connaître, partager autour de vous ce blog qui est le vôtre

N’hésitez pas  à apporter ici ou là vos questions et apports  

en entrant dans la consultation publique

EXPLICATIONS Mode d’Emploi et conseils Bioéthique et Catholiques pour signer CONTRE la PMA-GPA  
=> Aller sur http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/blog-page_47.html
=>Des liens mènent sur le site CCNE vers les sujets sensibles PRIORITAIRES (parmi une dizaine) , noter qu’il n’y a pas de thème GPA (non à l’ordre du jour de la loi Bioéthique 2018)
Vous pourrez ainsi participer et voter en ligne plus aisément  sur les thèmes essentiels
Procréation&société, Cellules souches&recherche sur l'embryon, Prise en charge de la fin de vie


Fiche CEF en commentaire ci dessous  : en 2 parties
https://www.catholique78.fr/wp-content/uploads/2018/03/03.-FICHE-DIAGNOSTIC-PRENATAL-A4.pdf


DIAGNOSTIC (DÉPISTAGE)PRÉNATAL


1/ ÉLÉMENTS SCIENTIFIQUES ET JURIDIQUES :

La loi du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique a  mesure échographique de la clarté nucale,
con rmé la place du diagnostic prénatal qui com- prend les « pratiques médicales, y compris l’échographie obstétricale et foetale, ayant pour but de détecter in utero chez l’embryon ou le foetus une affection d’une particulière gravité ». La loi demande que toute femme enceinte reçoive « une information loyale, claire, et adaptée à sa situation sur la possibilité de recourir, à sa demande, à des examens de biologie médicale et d’imagerie permettant d’évaluer le risque que l’embryon ou le foetus présente une affection susceptible de modifier le déroulement ou le suivi de sa grossesse( note 1) ».
Si la loi précise bien que ces examens ne sont pas imposés, elle suscite cependant dans la pratique médicale une politique de dépistage prénatal, c’est- à-dire la généralisation d’examens d’évaluation de risques d’affection foetale chez toutes les femmes enceintes.
Ce dépistage concerne en particulier la trisomie 21 (T21). Selon les termes de la Haute Autorité de Santé (HAS) : « L’objectif du dépistage prénatal de la T21 est de donner aux femmes enceintes ou aux couples le souhaitant une information sur le niveau de risque de T21 du foetus afin de leur permettre de décider librement, après une information objective et éclairée, de la poursuite ou non de leur grossesse si une T21 foetale a été diagnostiquée (note 2). » Le diagnostic prénatal de la T21 ne relève pas de la médecine préventive, car il n’y a pas de prévention possible de la maladie.
Les tests de dépistage combinent plusieurs techniques, possibles dès le premier trimestre de la grossesse : dosage des marqueurs sériques (note 3), en certain lieux (note 4), analyse de l’ADN libre circulant (ADNlc) dans le sang maternel.
Lorsque le niveau de risque estimé est supérieur ou égal à 1/250 dans le test des marqueurs sériques, une con rmation diagnostique par caryotype foetal (étude de l’ensemble des chromosomes) est proposée, nécessitant un examen invasif (amniocentèse ou analyse du liquide amniotique, ou choriocentèse ou analyse des villosités choriales) associé à un risque de mort du foetus d’environ 1%.
Aujourd’hui se pose la question de l’accès au test d’ADNlc, au moins pour la Trisomie 21, pour toutes les femmes enceintes. La HAS, dans un avis publié en avril 2017, a recommandé que le test ADNlcT21 soit proposé à toutes les femmes enceintes présentant un certain niveau de risque de trisomie 21 foetale à l’issue du dépistage par dosage des marqueurs sériques (entre 1/1000 et 1/51)5. Les principaux arguments en faveur du test ADNlc sont l’amélioration des performances de détection du dépistage, la diminution du nombre de « pertes foetales » induites par les amniocentèses ou choriocentèses et la possibilité de poser un diagnostic plus précocement a n de limiter les éventuelles IMG tardives (note6). La HAS insiste sur le fait que ce test doit s’ajouter et non se substituer aux tests habituellement proposés aujourd’hui (note 7). Financièrement, la mise en place des recommandations de la HAS représente un surcoût de 17,5 M€8. Le coût standard d’un test ADNlcT21 est de 390 euros.
                   

2/ QUESTIONS ANTHROPOLOGIQUES ET ÉTHIQUES
                       
La proposition généralisée du test ADNlcT21 pose divers problèmes moraux.
                       
Le nombre exceptionnellement élevé d’IMG déjà associées au dépistage prénatal de la T21 pose la question de la liberté réelle des femmes enceintes face à ces tests et à leur confirmation diagnostique. Alors que le caractère anxiogène de ces tests a été souligné, il toucherait encore plus de femmes si le seuil minimal de risque retenu, pour que la proposition du test ADNlcT21 soit faite, passait de 1/250 à 1/10009.
                       
Le risque de morts foetales par la proposition du test ADNlcT21 plutôt qu’un examen invasif serait réduit mais non supprimé, puisque la confirmation d’un risque d’anomalie doit passer par un examen invasif pour établir un caryotype. Que vaut cette préoccupation récemment exprimée pour quelques morts foetales risquées alors que l’avortement de la quasi-totalité des foetus suspectés porteurs de la T21 est relativisé ? L’interruption d’une grossesse n’est-elle pas toujours un traumatisme pour une femme et son entourage, quel que soit le stade où elle est pratiquée ?
                       
Par ailleurs, il est dit que l’introduction du test AD- NlcT21 permet un dépistage plus performant. De fait, cela ajoute encore un dispositif à un processus encourageant l’élimination d’une population d’enfants porteurs d’un handicap, en l’absence actuelle de possibilité de guérison. La portée de ce dispositif apparaît d’autant plus qu’il pourrait s’étendre rapidement à d’autres anomalies. C’est ainsi que l’hôpital américain de Neuilly propose déjà un test portant sur chaque chromosome afin de détecter 95% des anomalies impactant l’équilibre génétique, et cela pour la somme de 980 euros10. Ces recommandations et ces pratiques font craindre une augmentation de la sélection des enfants à naître. Sans oublier que ces tests ne sont pas fiables à 100% et qu’ils ne permettent d’identifier que des risques.                   
                       
Proposer un test supplémentaire ne ferait qu’accentuer ce que le Comité Consultatif National d’Éthique a qualifié de «défaut majeur d’accueil et d’accompagnement des personnes handicapées de la part de notre société11 ». D’autant plus que le dépistage prénatal coexiste aujourd’hui avec le diagnostic préimplantatoire pratiqué à des conditions élargies et coexistera peut-être demain avec les pratiques de modification du génome d’embryons humains. Certains médecins commencent à parler de « diagnostic préconceptionnel ».
                       
Or, une société reste humaine dans l’accueil et la prise en charge des plus vulnérables. En favorisant une normativité génétique elle risque, aujourd’hui comme hier, de sombrer dans la sélection et la ségrégation des personnes, autrement dit dans la discrimination génétique. Chaque enfant devra-t-il passer par des examens génétiques pour être au- torisé à naître ? Chaque adulte sera-t-il soumis à autorisation avant de concevoir ? Nous risquons de mettre en place une forme d’eugénisme libéral, « [...] résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’ ”enfant parfait”, ou du moins indemne de nombreuses affections graves12 ».
                       
Plutôt que d’allouer des ressources supplémentaires au dépistage de pathologies non guérissables actuellement, il conviendrait d’encourager la recherche en vue d’améliorer la condition des personnes atteintes de ces pathologies et de leurs familles. Le diagnostic anténatal devrait avoir pour seule nalité la prise en charge médicale des anomalies détectées. Mais une telle nalité implique un changement de regard sur l’acceptabi- lité du handicap et un soutien respectueux des per- sonnes porteuses de handicap et de leur famille13.
                       
2 février 2018       
           
       
1 Code de Santé Publique L2131-1.
2 Haute Autorité de Santé, Place des tests d’ADN libre circulant dans le sang maternel dans la stratégie de dépistage de la Trisomie foetale 21, avril 2017, p. 4.
3 Véri cation du taux de deux hormones et d’une protéine dans le sang maternel.
4 Hôpital américain de Neuilly (92) et établissements de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris.
5 Cf. HAS, Place des tests d’ADN libre circulant..., p. 30.
6 Idem, pp. 4-5.
7 Idem, p. 4.
8 Idem, p. 25.                       

9 Cf. idem, p. 22.
10 Cf. https://www.american-hospital.org/fr/nos-specialites/diagnosticprenatal.html#c11817 .
11 CCNE, avis 120, Questions éthiques associées au développement des tests génétiques foetaux sur sang maternel, 25 avril 2013, p. 22. 12 Conseil d’État, La révision des lois de bioéthique, Étude adoptée par l’assemblée générale plénière le 9 avril 2009, p. 30.
13 Voir FRANÇOIS, discours du 21 octobre 2017 ; Congrégation pour la Doctrine de la foi, Instruction Dignitas personae,
8 septembre 2008, n. 22.
                   
       

Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 5 Avr - 12:38

http://www.radio-airshow.com/emission/141/L'Oeil_De_Sab/podcast/2018-03-12.html


Virginie(*)  Thelenne (alias Frigide Barjot)  parle  de son association Avenir pour tous à la 75è minute : quelques minutes interessantes où elle expose que 

= > La PMA ouverte à toutes les femmes ( fertiles mais qui ne veulent pas de père pour leur enfant )  est contraire au principe de droit à la filiation pour toute personne humaine. 

=>  Avenir pour Tous  maintient sa position de promouvoir un droit specifique aux couples socialement infertiles ( LGBT ) mais pour qui l'accès à la PMA ne soit pas ouvert  pour proteger l'enfant et la conception humaine  dans un cadre ou soit respecté le modèle matrimonial de la loi bioethique [tel qu'énoncé en principe par la LOi bioethique elle même depuis 1994 ]

=> pour ce faire,  Avenir pour tous preconise la fin du don anonyme au nom du droit à connaitre ses parents biologiques et l'inscription d'une co-parentalité officielle ( comme cela est exigé des parents gay  sollicitant la nationalité française de leur enfant GPA , et qui doivent donner les noms de la mère biologique GPA  qu'ils ont sollicité ou loué à l'étranger ) 

=> cet argument s'appuie apres une description tres crue , et souvent meconnue de la pratique peu couteuse (600 e , loin des 10.000 e d'une PMA  en Espagne tel qu'affiché par les lobby pro PMA pour toutes)  et non risquée d'avoir un enfant en se fournissant à bon compte de paillette de sperme choisi ( sur catalogue : yeux, sexe, couleur de cheveu et race ) auprès  de la lbanque de vente danoise ( auquel se fournit d'ailleurs l'organisme français qui est en manque de don d'organes et de gamètes pour "alimenter" la PMA pour les couples ou le père ou la mère  est pathologiquement infertile ) 

 Au total de bons arguments complémentaires à faire connaitre sur le site du CCNE en ligne 
N'ésitez pas vous qui lisez à le faire pour dire Non à la PMA pour toutes qui est en fait une ouverture abyssale comme  ila été dit ici sur ce FIL depuis plusieurs semaines 

Le blog bioethique et Catholiques a ouvert un onglet spécial pour faciliter votre comprehension de l'accès à la consultation - referendum en ligne sur ce projet de LOi : inscription et vote  facilité 
[conseil d'aller sur les liens directement procreation et société et ou  cellules souches et embryon]



 il ne reste plus que 3 semaine et demi ! 

 
(*) elle intervient a Versailles ce soir jeudi 5 avril à 20h30 : http://r.avenirpourtous2014.fr/27dohi7h8ibtvf.html
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 6 Avr - 6:34

https://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/emmanuel-macron-invite-par-les-eveques-de-france-au-college-des-bernardins?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Riposte-catholique+%28Riposte-catholique%29

****


Emmanuel Macron invité par les évêques de France au Collège des Bernardins

5 AVRIL 2018 / PAS DE COMMENTAIRES


La Conférence des évêques de France recevra Emmanuel Macron et plusieurs centaines d’autres invités, représentant la société civile, le monde catholique et associatif, lors d’une soirée organisée le 9 avril au Collège des Bernardins à Paris. L’Église de France a fait appel à des mécènes pour financer le budget de 45 000€ de cette soirée hébergée gracieusement par les Bernardins.
Des discours seront suivis d’un cocktail, à l’instar du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), de la rupture du jeûne de l’Aïd des musulmans ou encore de la cérémonie des vœux de la Fédération protestante de France.
Établir la liste des invités a été « un casse-tête, reconnaît Vincent Neymon, directeur de communication de la CEF, car nous sommes limités en nombre. » Ministres, parlementaires, personnalités du monde de l’entreprise (Emmanuel Faber, Vincent Montagne,…), de la culture (Hélène Carrère d’Encausse, Rémi Brague, Grégory Turpin, Glorious,…), des médias (Jérôme Chapuis, Guillaume Goubert, directeur de la rédaction de La Croix,…), représentants des autres religions en font partie. Côté épiscopat, il a fallu se limiter aux 15 archevêques métropolitains, évêques membres des commissions, aux responsables des services et mouvements, des religieux et religieuses, des représentants des grandes associations caritatives catholiques. Une vingtaine de personnes « en fragilité » ont été également conviées.

La réception s’ouvrira par trois témoignages de personnes « en fragilité », en binôme avec les bénévoles qui les accompagnent au sein des associations catholiques retenues : l’Office chrétien des personnes handicapées (OCH), l’Association pour l’amitié (APA) et la Société de saint Vincent de Paul. Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la CEF, prononcera un discours auquel répondra le président de la République.

****
Mon tout petit commentaire : A moins d'une conversion radicale de notre manager (E.Macron) sur le chemin du Collège des Bernardins, comme celle de St Paul sur le chemin de Damas,  il y a peu à attendre de cette réunion mondaine qui va coûter un bras à l'Eglise de France.

Bon Vendredi de Pâques à tous !


Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 6 Avr - 10:48

  ... Mais non les abeilles, battez-vous !

BIOETHIQUE L'ACADEMIE PONTIFICALE POUR LA VIE - Virage à l'Académie Pontificale pour la Vie - Sous l'impulsion du nouveau président, Mgr Paglia, protégé du Pape, on y efface toutes les traces de Jean-Paul II (23/1/2017) ...

http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/virage-a-lacademie-pontificale-pour-la-vie.html

En octobre dernier, Sandro Magister sur son blog "Settimo Cielo", sous le titre 'TREMBLEMENT DE TERRE À L'ACADÉMIE PONTIFICALE POUR LA VIE. AVEC L'ÉPURATION DES NON-ALIGNÉS' donnait déjà la nouvelle du changement de statut, et du virage qui devait en résulter, de l'Académie Pontificale pour la Vie dirigée par Mgr Paglia, critique insidieux de Benoît XVI et courtisan zélé de François qui venait de le nommer à ce poste (cf. benoit-et-moi.fr/2016).
Ce n'était encore qu'une annonce...
Il est désormais difficile, après la cascade de nouvelles qui se succèdent jour après jour en provenance du Vatican (et que les médias ignorent, ou minimisent ostensiblement) de persister à dire que ce n'est pas le Pape lui-même qui, à travers les hommes qu'il a nommés, est à l'origine de cette rupture avec les pontificats précédents.
Riccardo Cascioli titre son éditorial d'aujoud'hui "l'effet Paglia", mais c'est une simple antiphrase pour éviter de nommer le vrai responsable...

+ + + + +

EFFET PAGLIA: 
À L'ACADÉMIE PONTIFICALE POUR LA VIE, ON EFFACE LES TRACES DE SAINT JEAN-PAUL II

Riccardo Cascioli
23 janvier 2017
www.lanuovabq.it 
Ma traduction

+ + + + +

Tout était déjà organisé dans les moindres détails, mais le séminaire international du 2 Mars pour les trente ans de Donum Vitae, a été d'abord reporté, puis aujourd'hui annulé. Ce n'est que le dernier épisode en date qui illustre le démantèlement de l'Académie pontificale pour la vie, telle que le Pape Jean Paul II l'avait voulue en 1994 pour répondre à l'attaque du monde contre la vie et la dignité humaine. Il a suffi de quelques mois au nouveau président Mgr Vincenzo Paglia pour imposer un virage qui dénature l'Académie.

Ce dernier pas est emblématique. Le 22 février prochain on célèbrera le trentième annversaire de la promulgation de l'Instruction Donum Vitae, par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et approuvée par le Pape Jean-Paul II (voir ici une brève explication du document - en italien). Développement de l'encyclique de Paul VI Humanae Vitae (1968) - mise à jour avec les dernières découvertes scientifiques et les nouvelles possibilités offertes par la technologie - et fondement d'encycliques ultérieures, Donum Vitae est un jalon important dans la construction de cette «culture de la vie» à laquelle Jean-Paul II tenait énormément pour contrer ce qu'il qualifiait de «culture de mort», désormais majoritaire en Occident.

On pouvait s'attendre à ce que l'Académie pontificale pour la Vie voulût dédier à ce document un grand séminaire. Il était en effet prévu pour le 2 Mars, sous le titre “Technology and Human Generation”, avec un programme déjà défini depuis longtemps. Et puis à l'improviste, avant Noël, il a été reporté sous prétexte du «récent renouvellement du statut de l'Académie» et de certaines «questions d'organisation connexes» non précisées (l'avis est toujours sur le site www.academiavita.org). 

Les optimistes pensaient que le report suivait celui de l'assemblée générale de l'Académie, déplacé en Juin pour laisser le temps d'effectuer les nouvelles nominations. C'était une illusion, le véritable objectif était de faire exploser tout, le thème et l'approche pro-vie qui caractérisaient le «workshop» ne sont pas les bienvenus pour la nouvelle présidence. 

Ainsi, sans le faire savoir publiquement, le 13 Janvier, les modérateurs des différentes sessions du Séminaire ont reçu une lettre dans laquelle le chancelier de l'Académie, Mgr Renzo Pegoraro, annonçait l'annulation définitive du séminaire, en des termes qui montrent que le vrai problème est qu'on préfère éviter le sujet. Devent se justifier, Mgr Pegoraro affirme en effet d'une part que la nomination des nouveaux membres de l'Académie «prendra un certain temps»: «Nous ne serons en mesure de fixer le séminaire qu'après que le processus sera mené à son terme», dit-il. Mais c'est là qu'arrive la véritable explication: «De même, dans la programmation du nouveau séminaire, nous devrons tenir compte de la nouvelle direction et les nouveaux défis de l'Académie». 

En d'autres termes, oubliez de vous concentrer encore sur la fécondation artificielle, la maternité de substitution, et des choses de ce genre. La musique a changé et les études de l' Académie sont vouées à changer d'orientation. Mgr Paglia, en effet, a montré à plusieurs reprises qu'il se sentait trop à l'étroit dans le Magistère catholique, réaffirmé à la fois dans Humanae Vitae et dans Donum Vitae, auxquelles renvoient également l'encyclique Evangelium Vitae (1995) et l'Instruction Dignitas Personae (2008). 

La confirmation de la relation essentielle et contraignante entre la signification unitive [ndt: dans le sens "qui tend à unir"] et procréatrice de l'acte conjugal est le fondement qui porte à la condamnation de la contraception d'une part et de la fécondation in vitro de l'autre. Il semble que dans le nouveau cours de l'Église même celles-ci soient devenues des murs à abattre, si bien qu'en tant que président du Conseil pontifical pour la famille, Mgr Paglia a fait appel au théologien moraliste milanais don Maurizio Chiodi, résolument plus libéral sur le sujet, pour donner des conférences et dicter les lignes théologiques et morales aux membres du Conseil. Il y a lourd à parier que don Chiodi sera l'un des appelés dans la nouvelle Académie pour la vie.

Et en effet, pour pouvoir changer la musique plus rapidement, Mgr Paglia met aussi la main aux musiciens. Le nouveau statut de l'Académie pour la vie, en vigueur depuis le 1er Janvier dernier, prévoit un important remaniement parmi les membres ordinaires: plus de nominations à vie d'experts, basées sur des compétences universitaires et scientifiques objectives conjuguées au dévouement sincère en faveur de la la vie, mais des nominations de cinq ans qui peuvent être renouvelées. La disposition a un effet rétroactif, de sorte qu'on peut déjà parier que dans les prochains mois, nous allons assister à la «retraite» d'experts totalement en phase avec Donum Vitae (pour faire court), et à l'entrée de nouveaux membres déterminés à dépasser la leçon de saint Jean-Paul II. Ce n'est pas pour rien que le nouveau statut a beaucoup atténué la nécessité d'une vision en phase avec la doctrine de l'Église pour pouvoir entrer à l'Académie: pour les membres ordinaires, on a éliminé l'obligation de souscrire l'«Attestation des serviteurs de la vie» et la Congrégation pour la doctrine de la foi disparaît en tant qu'organisme vatican de coopération avec l'Académie.

Pour mieux se rendre compte de la portée de la volte-face, il faut se rappeler que l'Instruction Donum Vitae, à l'instar de ce qui s'est passé avec Humanae Vitae, a provoqué de nombreuses réactions négatives de la part de quelques scientifiques et experts catholiques déjà engagés dans la recherche sur les techniques de procréation, considérées par la doctrine de l'Église comme moralement illicites. Ainsi, il y a également eu plusieurs épisodes de rébellion ouverte, avec des universités et des hôpitaux catholiques qui ont continué sur leur chemin. La situation était devenue telle que presque deux ans après la promulgation de Donum Vitae, le 21 décembre 1988, l'Osservatore Romano intervenait avec une note (ndt: non traduite en français) pour réaffirmer que l'instruction en question a une valeur doctrinale parce que «sur la dignité de la personne, la valeur de la vie humaine et la noblesse de l'amour conjugal», elle propose un enseignement qui «apparaît absolument essentiel pour la réalisation de la mission salvifique de l'Eglise».

Aujourd'hui, avec Paglia à la tête de l'Académie, il est facile de prévoir un déplacement graduel vers les positions des cliniques universitaires catholiques rebelles. Déplacement qui passe aussi par la relativisation du problème: c'est le même Mgr Paglia qui a expliqué que l'Académie pontificale pour la Vie est appelée à élargir ses horizons. On ne parlera plus en priorité de l'origine de la vie, une question qui était chère à Jea-Paul II, mais de «tout ce qui concerne la personne humaine, dans les différents âges de la vie, dans le respect entre genres et générations, dans la défense de la personne humaine, dans la promotion de la qualité de la vie, qui intègre "la valeur matérielle et spirituelle"». A noter également l'introduction d'une nouvelle terminologie, comme "genres", beaucoup plus conforme à l'esprit du monde.

Quoi qu'il en soit, il est clair que le but est de supprimer toute trace de l'enseignement et de l'action de saint Jean-Paul II.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 6 Avr - 12:42

Azaïs (Bruno de Vergeron) nous fait passer le communiqué suivant :

J'invite  à écrire à votre Evêque via votre curé : 


Les propositions de demande à faire connaitre  publiquement ou en privé aux autorités dans le cadre des Etats Généraux bioéthiques  que nous avons commencé à proposer après ces 7 semaines de travail réalisé en continu pour répondre à leur appel de début Février : nous remontons l'ascenseur ... en quelque sorte 

 http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/04/macron-aux-bernardins-propositions-du.html


 

MACRON AUX BERNARDINS : PROPOSITIONS DE BIOETHIQUE ET CATHOLIQUE



APPEL à tous les lecteurs du blog 

 Vous êtes invités à apporter vos commentaires et ajouts possibles à ces propositions dans les espaces commentaires prévus à cet effet : Nous avons besoin des lumières de tous ! 



L’ÉGLISE RECEVRA EMMANUEL MACRON LORS D’UNE SOIRÉE AUX BERNARDINS LE 9 AVRIL
Propositions pour le 9 avril (à diffuser de toutes manières possibles aux évêques concernés) : 

1 - Demander que la FIV ne procède plus en fabriquant des embryons congelés. Ceux-ci sont actuellement tous voués à alimenter en matériau de recherche des recherches où un être humain ( doté d’une âme immortelle) sont manipulés, déshumanisés à des fins utilitaristes. Or c'est possible de réviser le mode de fécondation in vitro par exemple : n’autoriser  la fécondation de 2 (ou 3) ovocytes à la fois permet d’éviter la destruction et la créer ton d’êtres humains qui ne seront pas implantés . Il est éthiquement et médicalement nettement préférable de congeler et vitrifier des ovocytes plutôt que des êtres humains déjà conçus et qui sont en droit moral des personnes humaines à part entière dès la conception et l’individuation à l’apparition du génome. Cette vitrification d’ovocyte est pleinement maîtrisée et permet des taux de conservation bien au delà de celle des embryons fécondés. Les embryons conçus et obtenus chaque année en PMA : 400.000 /an, (même s’ils ne sont pas tous issus de la FIV) appellent à la conscience de l’État, des français et des médecins pour faire cesser ce carnage humain … Si les parents s'engagent à les garder pour eux ou l'adoption en cas de congélation inévitable …la congélation de leur enfant ne devrait être qu’un pis aller préférable à la destruction de l’enfant surnuméraire non implanté. La congélation des embryons n'est généralement aujourd’hui dans l’état de la science et des techniques ni nécessaire ni humaine. 

2 - Demander que le clonage humain des embryons soit interdit par la Loi ce qui N'EST PAS LE CAS en France, comme un symbole que la France ne se veut pas être coupable d'un glissement d'un eugénisme d’État, condamné à juste titre par la conscience collective européenne et individuelle à Nuremberg , vers un eugénisme démocratique indolore, mais à l'insu de tous, qui ne peut être acceptable ni tolérable. 

3 - Demander que soit interdite la conception humaine en dehors de traitement pathologique de la procréation humaine et en dehors de paternité et maternité responsable. Il convient expressément de prendre  en considération les conséquences psychiques, juridiques, sociales des errances que les études scientifiques sérieuses sur ces questions à l'étranger démontrent, (et que le CCNE ne peut nier ni les hommes de bonne foi qui se penchent sur ces questions ), comme  de la même façon les observations que la biologie fait à propos des incidences psychiques-d’autant plus lourdes de conséquences qu’elle opère précocement sur l’être humain embryonnaire (et a fortiori en cours de conception) de l’épigenèse de la conception et du développement précoce de l'embryon humain.

4 - Demander de proscrire toute tentative de modification et de mutation du génome humain:  il s'agit de volonté de modification de l'espèce humaine, dans un Lieu et un Instant de Création où Dieu se rend présent pour créer une âme humaine et un enfant de Dieu. Toute dérive sera considérée par L’Église comme un Sacrilège "dans le Sanctuaire de la création humaine réservée à Dieu seul " (Pdt J Chirac, Février 2001, salon Biovision à Lyon).

5 - Demander enfin que ni en début de vie ni en fin de vie l’être humain ne soit considéré comme un donneur d’organes et de tissus humain  alors même qu’il n’y a pas consenti ( ou ne peut le faire compte tenu de son état ) et qu’il est encore animé , autrement dit non réellement mort . Le critère mort clinique par mort cérébrale est actuellement à remettre en question dans les décisions qui sont prises par la médecine à qui l’accès des organes de personnes décidées a été donnée . De la même façon il devra être procédé au respect des êtres humains embryonnaires  qui ne sont pas encore morts et à l’instar des directives en cours aux USA de privilégier les tissus d’enfants mort nés (prématuré ou non)


6 - Demander que soit révisée et strictement encadré l’élimination d’enfants conçus après DPI et DPN notamment sous prétexte de risque de maladie lors même que ces maladies sont tout à fait du ressort de la médecine de les soigner et voire de les prévenir. L’embryon humain n’est pas humain parce qu’il n'est pas porteur de maladies ou que des parents ne se sentent pas capable ou désireux d’assumer. Dans tous les cas l’Église se doit de rappeler que l’être humain EST une personne en droit naturel quelle que soit son état de santé présent et futur.





C'est Ok, Bruno, message reçu .... Je fais suivre à mon vicaire général !

Françoise. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Sam 7 Avr - 7:45

... Et le collectif du blog "Bioéthique catholique" - en marge de la réunion avec E. Macron au Collège des Bernardins le 9 avril prochain - écrit directement  aux Evêques, à tous les Evêques de France et de Navarre !

https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/04/rencontre-pdt-macron-aux-bernardins-le.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+BioethiqueCatholique+(BIOETHIQUE+CATHOLIQUE)

On ne pourra pas dire que nous n'avons rien fait... et toujours dans la bonne humeur !  Very Happy 

On compte sur vous pour interpeller  vos prêtres, vos proches ! Oui, on compte sur vous.

Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Lun 9 Avr - 0:44

@Françoise a écrit:
... Et le collectif du blog "Bioéthique catholique" - en marge de la réunion avec E. Macron au Collège des Bernardins le 9 avril prochain - écrit directement  aux Evêques, à tous les Evêques de France et de Navarre !

https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/04/rencontre-pdt-macron-aux-bernardins-le.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+BioethiqueCatholique+(BIOETHIQUE+CATHOLIQUE)

On ne pourra pas dire que nous n'avons rien fait... et toujours dans la bonne humeur !  Very Happy 

On compte sur vous pour interpeller  vos prêtres, vos proches ! Oui, on compte sur vous.

le lien ci dessus a probablement été modifié 

 voici le bon  ( page d'accueil ): https://bioethiquecatholique.blogspot.fr

l'article donnent les 7 propositions pour contribuer au débat bioethqie CCNE sont dans la liste des articles du mois d'avril ( à droite des articles et en dessous des articles ou pages les plus lues )
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Lun 9 Avr - 17:58

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 10 Avr - 8:18

Question Cette vidéo aurait peut-être dû mise sous un autre fil que celui de la bioéthique catholique ! ... Il est toujours possible de la déplacer... dites nous si vous souhaite qu'on le fasse. 



Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 11 Avr - 9:22

Lu sur "Le Salon Beige" ce matin : Euthanasie - PMA - Avortement : il faut rappeler que la loi peut être illégitime. (Guillaume de Thieulloy)


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/04/euthanasie-pma-avortement-il-faut-rappeler-que-la-loi-peut-%C3%AAtre-ill%C3%A9gitime.html
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mer 11 Avr - 16:50

Lu sur "Riposte catholique" : La MRJC et le JOC se lavent les mains de l'euthanasie.

https://www.riposte-catholique.fr/en-une/le-mrjc-et-la-joc-se-lavent-les-mains-de-leuthanasie

 .... Voilà où conduit le relativisme ambiant si présent dans nos paroisses !  Question No

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 12 Avr - 7:44

Voilà encore une fois ce foutu CESE qui se met de la partie pour contrevenir à la loi de Dieu : Le CESE vote en faveur de la sédation "explicitement létale".


Adieu le beau discours de E. Macron au collège des Bernardins lundi 9 avril 2018... c'était du flan pour endormir les gentils cathos que nous sommes... mais nous restons vigilant et surtout pas dupe !   drunken



Lu sur "20 minutes" : 

https://www.20minutes.fr/societe/2252571-20180410-euthanasie-cese-vote-faveur-sedation-explicitement-letale
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 12 Avr - 11:04

et la relance de la guerre contre le gouvernement Syrien accusé de lacher de gaz chimiques alors que ce sont la casques blancs : re scenario d'y il ya trois ans  du temps de Hollande /Fabius 

le lendemain des Bernardins  (Mgr Ponthier avait juste invité la France à proteger les syriens )... Macron a choisi de mettre la tete sous les feux de nos armements et ceux de la coalition pro daesh ces pauvres gens et la nation . Il lui reste à devoir s'expliquer un jour avec Poutine peut être ... et le Bon Dieu 
https://www.facebook.com/bruno.devergeron/posts/1737369959617898 voltaire syrie casques blancs 
https://www.facebook.com/bruno.devergeron/posts/1730129877008573. syrie devoile goutha
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 13 Avr - 7:13

Loi bioéthique


Saluons le travail de Mgr. Michel Aupetit et son invitation à se former... Ah, si tous les diocèses suivaient son exemple et comprenaient l'enjeu  !!!!
 Merci Mon Dieu pour Mgr. Aupetit, à la tête du diocèse de Paris.


****

Lu sur "Riposte catholique" ce matin :




3 mai : conférence de Mgr Aupetit sur la bioéthique

12 AVRIL 2018 / PAS DE COMMENTAIRES


Le diocèse de Paris se mobilise pour aider chacun à comprendre les enjeux de la révision de la loi bioéthique : « Comment s’informer et se former ».
Il organisera 5 soirées bioéthiques en présence de Mgr Aupetit dont une à la paroisse Saint Léon jeudi 3 mai à 20h30.
Ouvertes à toutes et tous, catholiques ou non, cette soirée sera introduite et conclue par Mgr Aupetit et conduite par plusieurs intervenants.
1, place du cardinal Amette 75015 Paris
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 13 Avr - 13:05


[size=32]Bioéthique : encourager le progrès, apprécier les limites[/size]
A l’occasion des Etats Généraux de la Bioéthique, grande conférence diocésaine « Encourager le progrès, apprécier les limites », le Jeudi 12 avril à 20h30 à la cathédrale St Louis de Versailles.Intervenants :
Père Brice de MALHERBE (département d’éthique biomédicale aux Bernardins)
• Tugdual DERVILLE (Délégué Général d’Alliance Vita)
• Docteur Anne-Cécile COURAU (Unité soins palliatifs Centre Hospitalier Puteaux)
https://www.catholique78.fr/evenement/bioethique-encourager-progres-apprecier-limites/


prise de notes 
L’expose le plus clair et instructif fut sur celui remarquable du Dr AM Courau : l’euthanasie est un appel au secours . il s’agit de tendre la main à une personne qui se sent mal plutot que de la laisser se noyer , pire en contribuant à la maintenir la tête sous l’eau. A contrario le Dr Courau expose plusieurs types de sédations qui servent à passer des caps de douleurs ( y c des patients dont le mal est psychique) qui ont toujours ete pratiquées comme soin. Trois exemples de personnes qui ont demandé l’euthanasie à Puteaux  illustreront la qualité des soins palliatifs qui répondent à cette attente des patients: inclus un militant (et sa femme) de l’ADMD ( défense du droit à mourir dans la dignité)  qui aujourd’hui est retourné chez lui ..et se porte bien , transformé. Les deux autres sont partis naturellement et en paix apres avoir retrouvé les leurs et la joie de vivre « la fin de vie  est la fin d’une vie »…

L’exposé de M T Derville était « fourni, vantant la France se défendant dans un contexte  environnant de détérioration de la bioéthique: enfants à 3 parents au Mexique, procréation pour tous et gestation d’enfant, commercialisation d’organes et de gamètes. Il s’agit de promouvoir une éthique contre le transhumanisme vers une l’immortalité… mortifère. … A l’exemple des Bernardins mettant en avant la vulnérabilité des personnes fragiles comme le meilleur témoignage et sens de la personne humaine auprès de nos responsables et des français plus imbus de dominer (pouvoir) que d’attention et de sens de l’autre.   

Le P Brise de Malherbe exposa l’évolution de la médecine des années 70 (éthique médicale ) à la Bioeéthique actuelle menant du respect de la sacralité humaine à la fragilisation de l’humain par une éthique du compromis, sa réduction à un projet de vie (fin de vie) parental (conception- embryon) ou d’objet, puis à la bio- économie … or « ce qui n’a pas de prix est ce qui a une dignité : l’être humain »
Comment être acteur de ce qui se passe  : à nous de nous exprimer répondit il (au-delà des prises de positions juridiques avancées sur la non disponibilité et la non patrimonialité du corps humain et la protection au Parlement européen des données personnelles) pour contrer la dérive marchande. il convient de résister à des courants voulant imposer  des revendications de santé parfaite , d’avortement, de procréation PMA pour des personnes naturellement fertiles, d’euthanasie .. et de proposer une écologie humaine « dans le respect des limites inhérente à la vie humaine de sa dignité sacrée , da la dignité d’être appelé enfant de Dieu »

Un long dialogue de L’abbe Grosjean de Padreblog avant les questions dont celle de  l’anthropologie ( 3 furent retenues pour «abréger la soirée» ): 

  • sur le don d’organe : le p B de M répondit que nous sommes sous consentement présumé sans si nous nous inscrivons volontairement au registre des refus.. la famille ne sera qu’informé du dépouillement des organes de leur parent malade . Il précisa que des greffes même du vivant ne sont pas évidentes , citant le cas d’une famille ou le greffé d’un rein mourra suicidé un mois plus tard (analogie illustrant des cas récurrents tels l’affaire Pechanski , bref blog dons d’organes) 
  • l’anthropologie: comment faire. P. BdeM invite à dialoguer sur des pistes: la vulnérabilité, l’écologie humaine; à reconquérir un espace ce qui est du bon sens nous ne sommes pas seulement des esprits mais aussi un corps habité.. Nous avons des ressources (ex: l’évangile «tout ce que tu voudras pour toi«  peut vaincre le désir de mourir ou de faire mourir): « tout homme expérimente quelque chose de ce qu’est l’homme  et  dire qu’il est, c’est évangéliser »
  • question des limites (effets cliquets des lois) y a-t-il espoir possible ? P B de M dit sa conviction en sa capacité à changer le cours des choses.TD « il y a quelque chose de la France (JP II au Bourget) qui se rebelle quand l’Etre humain est baffoué ». Dr A-M C « la médecine doit s’imposer des limites et laisser la place à une mort naturelle : a contrario la sédation prolongée et létale avec intention de mener à la mort , qui a été votée par le CESE , est une mise à mort : « appelons un chat un chat « 






Attente  et questions non évoquées ni retenues  :
 la procréation humaine , l’embryon humain, l’âme humaine dans l’embryon (animation immédiate de JP II et des Académies Pontificales), ce qu’en dit l’Eglise et Dieu dans l’Ecriture Sainte, l’emprise de la science et bioéthique dans le corps embryonnaire avant, pendant et après sa conception (blog :et Dieu dans tout ça?), les propositions possibles à faire remonter dans les consultations ou les délégués diocésains bioéthique pour : stopper la  congélation d’embryon (à substituer par celle des ovocytes en PMA), leur destruction (400.000 embryons détruits par la PMA et la recherche tous les ans), la légalisation du clonage humain (loi  6-8-2004 et 2013), la création et constitution d’êtres humains à partir de gamètes artificielles (loi 26-1-2016), de ne pas contraindre au consentement présumé de don des ses organes pour la recherche qui désormais s’investit dans le champ de la procréation, la mutation  et modification génétique de l’humain, une pastorale de la vie , du mariage et de la fécondité ( mariage procréation. relation sexuelle contraception progestative qui fait plus de 3 fois 6 millions de conceptions /an en France) etc.. 


  Au total la brochure du CEF Bioethique Paris ( Mgr Au Petit ) 
 ( fin de page : https://www.paris.catholique.fr/-etats-generaux-de-la-bioethique-2646-.html#rendezvous  ) 
tres fournie en explications et convictions à  promouvoir pour defendre l'humanité dans les plus exposés ( en particulier les embryons ) etait distribuée aux 700 participants invités à aller sur le site CCNE en ligne avant le 30 avril 
( rappel pratique : https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/blog-page_47.html) ... 
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 17 Avr - 8:21

Pour ceux qui veulent se former un peu plus à ces sujets liés à la bioéthique, voici un lien intéressant à sonder :

http://www.genethique.org/fr/abonnez-vous-1194.html

Très bon et saint Mardi de la 3 ème semaine de Pâques, dans la Paix et l'Amour de Dieu. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 17 Avr - 9:01

... Petit Retour sur la réunion à l'appel des Evêques de France avec Emmanuel Macron au Collège des Bernardins ! 

J'emprunte à Hercule, avec qui nous travaillons étroitement, son intervention provenant de son blog dont je remets le lien, à toutes fins utiles.

http://revelation-apoc-key.forumactif.com/

 Merci à Bruno, Jean-Noël, Hercule et tout le collectif de "Bioéthique catholique" pour leur travail. sunny 

BIOETHIQUE ET ENFUMAGE POLITIQUE - Intervention du Pdt Macron aux Bernardins ...

https://bioethiquecatholique.blogspot.fr/2018/04/intervention-du-pdt-macron-aux.html

+ + + + +

Posted: 11 Apr 2018 02:46 PM PDT

Nous faisons nôtres les déclarations d'un internaute sur un forum catholique :

Je résume la TRAME du discours aux évêques avec son fil conducteur :

"" L'exemple du colonel Beltrame ..... illustre ce point de vue d'une manière que je crois éclairante.

""Beaucoup, lors de la journée tragique du 23 mars, ont cherché à nommer les ressorts secrets de son geste ''" héroïque : 

- Les uns y ont vu l'acceptation du sacrifice ancrée dans sa vocation militaire.
- Les autres y ont vu la manifestation d'une fidélité républicaine nourrie par son parcours maçonnique.
- D'autres enfin, et notamment son épouse, ont interprété son acte comme la traduction de sa foi catholique ardente, prête à l'épreuve suprême de la mort.

" Ces dimensions en réalité sont tellement entrelacées qu'il est impossible de les démêler, et c'est même ""inutile, car cette conduite héroïque c'est la vérité d'un homme dans toute sa complexité qui s'est livrée.... "

""Mais dans ce pays de France qui ne ménage pas sa méfiance à l'égard des religions, je n'ai pas entendu ""une seule voix se lever pour contester cette évidence, gravée au cœur de notre imaginaire collectif et qui ""est celle-ci : lorsque vient l'heure de la plus grande intensité, lorsque l'épreuve commande de rassembler ""toutes les ressources qu'on a en soi au service de la France, la part du citoyen et la part du catholique ""brûlent, chez le croyant véritable, d'une même flamme.""

Autrement dit : mélangez le catholique engagé, chrétien amoureux des valeurs de la république, ajoutez le nec plus ultra : formaté par la franc-maçonnerie, et vous avez le cocktail de la ligne politique que je vous propose. 

+ + + + +

Puis ce témoignage de clarification de Serge Abad-gallardo :

Puisque ce drame terrible me touche de près, au sens géographique (j'habite Narbonne, à 60 km de Trèbes ) et au sens personnel ( j'ai été franc-maçon 24 ans avant de revenir à la foi et à l’Église catholique), au point que je suis auteur d'ouvrages et conférencier sur le thème de la franc-maçonnerie, il me semble nécessaire d'apporter quelques éléments. En confirmation du décret du 26 novembre 1983 ( dont le Pape Saint Jean Paul II a ordonné la publication, ce qui lui donne une autorité incontestable ), voir le commentaire sur ce décret publié le 11 mars 1985 dans l'Osservatore Romano et que l'on trouve sur www.vatican.roman_curia ... "Impossibilité de conciliation entre foi chrétienne et maçonnerie". Texte limpide dont extrait pertinent: "...pour un chrétien catholique, il ne lui est pas possible de vivre sa relation avec Dieu de deux façons, c'est à dire en la scindant sous une forme humanitaire : supra-confessionnelle, et sous une forme interne : chrétienne. Il ne peut entretenir de relations de deux sortes avec Dieu, ni exprimer son rapport avec le Créateur par des formes symboliques de deux natures". Je rappelle que le Grand Architecte de l'Univers, qui est le "dieu" de la franc-maçonnerie la plus déiste ( ou théiste selon les obédiences ) n'est pas le Dieu des Chrétiens. Ce que je peux démontrer sans difficulté. 

Par ailleurs, je suis révolté par la tentative de récupération de la GLDF : A un ami du Colonel Beltrame, qui affirmait au journal La Croix que l'officier avait pris ses distances avec la Franc maçonnerie, le Grand Maître de la GLDF répond par la négative et voudrait préciser que le héros de Trèbes "était assidu aux tenues de loge... l'an dernier, il est y venu 4 fois". Je ne rappellerai pas à ce dignitaire, qui ne peut l'ignorer, que les tenues obligatoires en loge bleue sont au nombre de 2 par mois et que l'année maçonnique s'étend de septembre à fin juin. Pour être considéré comme franc-maçon assidu ( au risque dans le cas contraire d'être radié le cas échéant ) il faut donc participer à une 20aine de tenues par an ( quelques absences justifiées sont tolérées ) et non pas à 4 ! Le colonel Beltrame a sans doute été un franc-maçon assidu. MAIS IL NE L’ÉTAIT PLUS. Et pour cause, il revenait à la foi ! Enfin, et pour répondre ( sans aucune animosité ) à l'objection sur le thème de la relation entre acte et valeur confessionnelle, il me semble pour paraphraser le journaliste Eric Zemmour qui évoquait le choix de mourir pour ce à quoi on croit ( ce qui lui a valu des ennuis judiciaires du chef surprenant à l'égard de cet homme "d'apologie du terrorisme ).  

Le Colonel Beltrame avait le choix entre deux attitudes à Trèbes : suivre Hiram, le héros maçonnique qu'il avait connu 2 ou 3 ans, et Jésus, auprès duquel il avait décidé de revenir. Il est aisé de démontrer pourquoi, au delà de toute supputation néo maçonnique, le Colonel a choisi Jésus et quitté Hiram: Jésus donne sa vie volontairement. Pour nous sauver et nous donner le Salut. A Gethsemani, il aurait pu s'enfuir, mais il se livre lui-même pour sauver les disciples etpour accomplir les Ecritures. On lit dans l'Evangile de Jean ( que certaines obédiences disent connaître ! ) "Jésus répondit...Si donc c'est moi que vous cherchez, laissez ceux-là s'en aller..." (Jn 18,. En revanche, Hiram est assassiné par 3 mauvais compagnons, dont le dernier lui porte un coup fatal. Hiram ne livre pas sa vie. Il s'enfuit ! Mais sa fuite est empêchée par les 3 compagnons qui bloquent les sorties du temple ! Hiram meurt parce qu'il ne voulait pas révéler aux "profanes" le secret de la franc-maçonnerie. Quant Jésus se livre lui même à la mort pour nous révéler l'Amour et la Parole de Dieu. 

Le colonel Beltrame a incontestablement choisi Jésus et non Hiram ! Que notre admiration pour l'acte et la foi de cet homme soient constantes ! 

SERGE ABAD-GALLARDO

+ + + + +

Commentaire du Blog :

Pour revenir à la réalité, le lendemain de cette belle déclaration pleine de belles intentions, le CESE vote l'euthanasie . 250 000 signatures auront suffit pour obtenir une décision alors que les 700 000 signatures des opposants au mariage pour tous auront été mis à la poubelle. 
Les catholiques pourront continuer à enterrer leurs morts et certains pourront même être obligés de les aider à mourir, jouant ainsi leur rôle dévolu par le pouvoir, en opposition avec leur foi, comme c'est déjà le cas pour l'avortement, les manipulations génétiques et autres transgressions  ! Les grenouilles peuvent rester dans leur bain douillet et on va pouvoir continuer à augmenter le feu ! 

Suivre le lien pour voir la décision du CESE
http://www.lecese.fr/content/fin-de-vie-la-france-lheure-des-choix-le-cese-adopte-son-avis

Jean Noël

+ + + + +

Commentaire d'Hercule

- "On" lui demande de s'occuper des gens fragiles et des chretiens en syrie ... 
- Le lendemain de cette conférence : l'euthanasie est votée par le CESE ... 
- Le sur-lendemain : la France vote contre la Syrie accusée mensongerement, d'attaques chimiques proférées par les autres ... 
- On avait fini, il y a 3 ans par la destruction des missiles de Obama envoyés sur Damas ... 
- Un samedi apres demande de prière et de jeune demandée par le papeFrançois, rejoint par le Mufti du caire et les orthodoxes de toutes confessions ; C'est poutine qui a montré qu'il marchait bien dans ce domaine ...
- Et le Président Macron partait faire le va-t-en-guerre en bombardant la Syrie ...
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Mar 17 Avr - 17:06

...Mais à qui se fier aujourd'hui ??? Les AFC - associations familiales catholiques - par la voix de son Président - ont voté pour l'euthanasie, lors du vote du CESE : 

https://www.la-croix.com/Journal/Le-vote-certains-mouvements-chretiens-Cese-interroge-2018-04-16-1100931878
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Jeu 19 Avr - 8:39

silent  ... Cela fait toujours couler beaucoup d'encre, avec raison d'ailleurs, cette défection des jeunes mouvements chrétiens à propos de leur incapacité à se prononcer contre l'euthanasie, lors du vote du CESE.

Du grand n'importe quoi émanant de mouvements subventionnés par l'Eglise de France... cela fait plutôt désordre dans une Eglise déjà bien dispersée !

***

https://www.ndf.fr/nos-breves/18-04-2018/cese-les-scouts-et-guides-de-france-la-joc-et-le-mrjc-pas-capables-de-se-prononcer-contre-leuthanasie/

CESE : les Scouts et Guides de France, la JOC et le MRJC incapables de se prononcer contre l’euthanasie



Eric Martin
18 avril 2018
Histoire de comprendreNos brèvesPolitique
1 Commentaire

Qui ne dit mot consent :

Citation :
[size=16]Trois jours après sa publication, l’avis voté par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la fin de vie dérange toujours. La Vie avait révélé la position des trois mouvements d’Église membres du groupe groupe des Organisations étudiantes et mouvements de jeunesse – Scouts et guides de France (SGDF), Joc et MRJC – qui n’ont « pas pris part au vote », parce qu’ils n’étaient pas, selon eux, concernés par un tel sujet de type « sociétal ». Il ne s’agit pas d’une abstention, au niveau juridique du terme, puisqu’ils ne se sont pas rendus aux urnes et ne sont donc pas comptabilisés dans le nombre d’« abstentions ». Ils ne sont simplement comptabilisés nulle part.
[/size]

Ces trois mouvements sont subventionnés par l’Église catholique en France (574 000 euros par an rien que pour le MRJC).
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 20 Avr - 21:26

Vu et entendu sur la radio RCF !
 Dommage que dans la bouche de Mgr. d'Ornellas, on entende si peu parler de Dieu mais au moins ce "dialogue" a eu le mérite d'exister.
 Tant de diocèses sont muets comme une carpe sur le sujet et ce n'est pas le fait que nous les laïcs, nous n'ayons pas insisté pour obtenir des intervenants qui parlent en VERITE.  silent

https://rcf.fr/actualite/debat-i-l-eglise-face-aux-questions-de-bioethique
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Ven 20 Avr - 21:50

Est-ce cela que nous voulons ?? 

La dernière lettre du Professeur JOYEUX, datée de ce jour 20 avril 2018, pose la question.

L'euthanasie pour tous à tous les âges de la vie.


https://professeur-joyeux.com/2018/04/20/bioethiqueivleuthanasie-pour-tous-a-tous-les-ages-de-la-vie/
Revenir en haut Aller en bas
azais



Messages : 44
Date d'inscription : 07/03/2018

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Dim 22 Avr - 1:34

en voila un à DIFFUSER et suivre 

https://www.facebook.com/bruno.devergeron/posts/1746838452004382

  et celui la aussi 



https://www.facebook.com/bruno.devergeron/posts/1746828768672017

le resumé de l'enjeu majeur que PERSONNE ne connait et que TOUS IGNORENT : TOUS  trop "pris"  et trop bien renseignés par les "classiques " de l'endormissement général 

 A  Lourdes avec 250 patients pelerins : moi je n'ai qu'une equipe de 17 pelerins à accompagner dont trois lourds : service en chambre .... pour le lever , le repos apres midi et le coucher ... et la nuit 

 je n'embetterai plus pendant 8 jours !!
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Dim 22 Avr - 7:34

Courage, Azaïs !
 Le Seigneur voit ce que tu fais et ton travail ainsi que celui du collectif "Bioéthique catholique" est exemplaire. Avec peu de moyens, vous nous permettez d'ouvrir les yeux sur un sujet qui nous dépassait complètement,  il y a quelque temps.

Dis-toi bien que les premiers risquent, à la fin, d'être les derniers ! Il nous faut juste tenir dans la durée mais avec la grâce de Dieu, tout est possible.

Mes humbles prières t'accompagneront tout au long de cette semaine, toi et ton groupe de pèlerins malades, à la Grotte de Lourdes, avec la récitation du chapelet quotidien.

Que Notre Très Sainte Mère remplie de l'Esprit-Saint - Notre Dame de Lourdes - vous guide, vous protège et vous donne la Force d'avancer sur le vrai Chemin qui est Celui de son Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ.

Bon et saint dimanche du Bon Pasteur.
Françoise.


Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Lun 23 Avr - 6:56

Bonjour,

Sujet vu 634 fois... donc cela vaut le coup de rechercher TOUJOURS la VERITE !   

Azaïs, infatiguable bonhomme en pélerinage diocésain à Lourdes en ce moment, nous donne quelques conseils afin de prendre part au débat sur la bioéthique... Il ne reste que quelques jours jusqu'à fin avril ! 

http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/p/blog-page_47.html

Bonne et sainte semaine à tous, en union de prière.
Françoise.

Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1957
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   Lun 23 Avr - 7:43

Relais ici et là du commentaire "facebook" de Bruno de Vergeron - pseudo Azaïs sur ce forum - en clair :
Si ce sujet vous intéresse et vous préoccupe, faites de même : RELAYER !

*****






Bruno de Vergeron a partagé une publication.
Hier, à 01:21 · 






Bioethique ET Catholiques

J’aime la Page


Hier, à 01:20 · 


URGENTISSIME LISEZ DIFFUSEZ PARTAGEZ
REVISITEZ CE LIEN de propositions CONCRETES à diffuser sur le site de consultation du CCNE 
AVANT le 30 avril ! 
Apres ce sera trop tard
http://bioethiquecatholique.blogspot.fr/…/macron-aux-bernar…
Postez ces propositions apres vous etres inscrits sur ce site indiqué aussi sur le ême blog à l'ONGLET PARTICIPER AUX DEBATS CCNE : le chemin vous est indiqué pas à pas . 
une fois inscrits vous postez ces propositions aux thèmes principaux " Procréation et Société " et recherche sur l'Embryon humain "
VOUS éviterez à notre pays un Chatiment sévère et des millions d'êtres humains massacrés et transformés en esclaves de leurs maitres car ils seront sans père ni mère : la loi bioethique ( 6 aout 2013 et du 26 janvier 2016 AUTORISE ces fabrications à partir 'dembryons PMA : la pma pour toutes n'a d'utilité que pour fournir 100 fois plus de matière première humaine : les embryons fecondés in vitro et congelés )
NE RATEZ PAS CCE RENDEZ VOUS AUQUEL LA RESPONA SABILITE DE CHACUN EST EN JEU et l'avenir de l'humanité en immense péril comme JAMAIS IL N'A ETE. Partagez ce Lien à tous vos amis courriel et face book , vos eveques et vos curés
Merci pour la petite poignée qui se donnera cette petite goutte d'eau de peine pour le salut de toutes les ames et de notre pays et de notre humanité








Macron aux Bernardins : propositions de bioethique et catholique
APPEL à tous les lecteurs du blog Vous êtes invités à apporter vos commentaires et ajouts possibles à ces propositions dans les espaces...
BIOETHIQUECATHOLIQUE.BLOGSPOT.FR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
» Lois de Bioéthique
» débat bioéthique
» Master 2 - Droit de la bioéthique et de la santé
» Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: ACTUALITÉ INFO-
Sauter vers: