Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Les prophéties de la Fraudais de la stigmatisée Marie-Julie Jahenny.
par Françoise Hier à 8:04

» 18 août : Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Ven 17 Aoû - 23:51

» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Ven 17 Aoû - 23:37

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Ven 17 Aoû - 23:24

» témoignage sur l'enfer éternel
par Philippe Ven 17 Aoû - 13:17

» Marie, douce Lumière.
par Françoise Ven 17 Aoû - 7:22

» 17 août Bienheureuse Léopoldina Naudet
par ami de la Miséricorde Ven 17 Aoû - 0:06

» 17 août : Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Jeu 16 Aoû - 23:48

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Jeu 16 Aoû - 20:53

» Les martyr d'Otrante
par Philippe Jeu 16 Aoû - 20:02

» Le satanisme
par Philippe Jeu 16 Aoû - 18:37

» Mon Dieu, Tu es Grand, Tu es beau (d'après le psaume de la Création)
par Françoise Jeu 16 Aoû - 7:24

» Pardon, Seigneur, pardon (Jeunesse en mission)
par Françoise Jeu 16 Aoû - 7:15

» 16 août : Saint Roch
par ami de la Miséricorde Jeu 16 Aoû - 0:00

» 16 août : Saint Etienne de Hongrie
par ami de la Miséricorde Mer 15 Aoû - 23:49

» Regarde l'étoile (Cté de l'Emmanuel).
par Françoise Mer 15 Aoû - 14:15

» Père James Manjackal
par Philippe Mer 15 Aoû - 8:04

» Cardinal Sarah
par Philippe Mer 15 Aoû - 7:58

» Marie Ostensoir de l'Hostie.
par Françoise Mer 15 Aoû - 6:29

» 15 août Saint Hyacinthe de cracovie
par ami de la Miséricorde Mer 15 Aoû - 0:36

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mer 15 Aoû - 0:24

» Le père Jean Edouard Lamy
par Philippe Mar 14 Aoû - 11:10

» Père Boulad
par Françoise Mar 14 Aoû - 9:08

» 14 août : Saint Maximilien Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 22:57

» Le Notre Père de Sainte Mechtilde pour les âmes du Purgatoire.
par Françoise Lun 13 Aoû - 20:55

» Abbé Guy Pagès.
par Françoise Lun 13 Aoû - 19:55

» De tout et de rien !
par Françoise Lun 13 Aoû - 14:04

» Que Notre Dame de Garabandal nous bénisse tous !
par Françoise Lun 13 Aoû - 10:07

» 13 août Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 9:23

» 13 août : Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 9:16

» 13 août : Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 9:04

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 8:41

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Lun 13 Aoû - 8:05

» Louez La Bonté du Seigneur (chant de l'Emmanuel)
par Françoise Lun 13 Aoû - 6:45

» Biergo de la montanha / VIERGE de la MONTAGNE
par Françoise Dim 12 Aoû - 22:04


Partagez | 
 

 Le blog de Philippe Poindron

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Le blog de Philippe Poindron   Lun 14 Mai - 12:24

http://politis-philippe.blogspot.fr/2018/05/lundi-14-mai-2018-nouvelles-du-pari.html

lundi 14 mai 2018
Lundi 14 mai 2018. Nouvelles du pari bénédictin. Pas bon le relativisme ! Pas bon du tout !

-
Au lieu d’un château fort dressé au milieu des terres, pensons plutôt à l’armée des étoiles jetée dans le ciel !
-
1. IL EXISTE DES FAITS INCONFORTABLES.
-
"La tâche primordiale d'un professeur capable est d'apprendre à ses élèves à reconnaître qu'il y a des faits inconfortables, j'entends par là des faits qui sont désagréables à l'opinion personnelle d'un individu ; en effet, il existe des faits extrêmement désagréables pour chaque opinion, y compris la mienne. Je crois qu'un professeur qui oblige ses élèves à s'habituer à ce genre de choses accomplit plus qu'une œuvre purement intellectuelle, je n'hésite pas à prononcer le mot 'd'œuvre morale', bien que cette expression puisse peut-être paraître trop pathétique pour désigner une évidence aussi banale. Le prophète et le démagogue n'ont pas leur place dans une chaire universitaire. Il est dit au prophète aussi bien qu'au démagogue : 'va dans la rue et parle en public', ce qui veut dire par là qu'on peut te critiquer. Dans un amphithéâtre, au contraire, on fait face à son auditoire d'une tout autre manière : le professeur y a la parole, mais les étudiants sont condamnés au silence."
Max WEBER.
(Le savant et le Politique, UGE, 10/18, 1959 pp 82-83, in Henri PENA-RUIZ. La Laïcité. Textes choisis et présentés. Collection « GF» Flammarion, Paris, 2003.)
-
2. PAS BON LE RELATIVISME ! PAS BON DU TOUT !
-
"Supposons que l’Europe moderne eût vu les fidèles déserter les églises chrétiennes pour adorer ALLAH ou BRAHMĀ, pour suivre les préceptes de CONFUCIUS ou de BOUDDHA, ou pour adopter les maximes du SHINTO. Nous pouvons alors imaginer une grande confusion de toutes les races du monde, dans laquelle mollahs arabes, littérateurs chinois, bonzes japonais, lamas tibétains, pandits hindous, prêcheraient pêle-mêle le fatalisme et la prédestination, le culte des ancêtres et la dévotion au souverain divinisé, le pessimisme et la libération par l’anéantissement. Et dans cette confusion, tous ces prêtres élèveraient dans nos cités des temples d’une architecture exotique où ils célèbreraient leurs rites disparates. Ce rêve, que peut-être l’avenir rendra réel, nous offrirait alors une image assez exacte de l’incohérence religieuse dans laquelle se débattait le monde antique avant CONSTANTIN"."
La citation semble traduite de la version italienne du livre de F. CUMONT, Le reliugioni orientali nel paganesimo romano. Traduction en italien par BARI, LATERZA, 1967.
Cité par :
Roberto de MATTEI.
La dictature du relativisme. (Collection "Riposte catholique" ; page 15.)
Muller édition, Asnières-sur-Seine, 2011.
-
3. COMMENTAIRES.
-
Avec le relativisme moral, l’areligiosité, la négation des faits dérangeants que sont les origines chrétiennes de notre chère patrie, l’histoire de nos grands saints (et Dieu sait s’ils sont nombreux, et que leur œuvre fut d’une extraordinaire fécondité !), l’intolérable prédiction salafiste, nous en arrivons à ce point extrême de décomposition que je signalai dans mon billet daté de dimanche : le fait que l’on puisse donner la nationalité française à un tchetchène qui était fiché S (ou le sera après sa naturalisation) et s’est révélé être un banal terroriste en dit long sur notre capacité à protéger notre patrimoine culturel, sans parler de la vie de nos concitoyens.
Oui, nos églises se sont vidées, oui Mahomet envahit bien des secteurs de la vie sociale et politique de la France, oui, le bouddhisme fait des adeptes de plus en plus nombreux !
Pour ce qu'il en est de l'islam et des immigrés musulmans, il y a cependant un « mais » :J’ai toujours pensé et continue de le faire que notre premier devoir de Français est de les évangéliser. Il suffit à cela de trois conditions : (a) connaître l’islam, son histoire et le Coran, savoir en faire la critique historique et littéraire ; (b) avoir un peu de courage, ce qui suppose que nous ne pouvons pas accepter sur notre sol des personnes qui visent à détruire notre société en lui imposant la violence, la contrainte, le mépris de la femme et celui de la vie humaine ; (c) mais par-dessus tout avoir de l’amour. Je ne connais personne qui ne soit pas bouleversé par l’amour authentique qu’on lui porte.
Les marches blanches, les coups de menton républicains et mâles, les « nous vous protégeons », le déni de la réalité nous conduisent là où nous en sommes. Encore un en petit effort et nous sommes bons pour la servitude ou le martyre. Des deux je préfère la deuxième circonstance qui, quoique qu’inconfortable, me dispense de la violence et sert de témoignage. Mais (comme l’indique le premier lien ci-dessous), il suffit de réunir ces trois conditions pour amener ces frères en humanité à Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.
-
4. LIENS UTILES.
-
Je puis vous dire, car j’en ai été le témoin, que nombre de musulmans rencontrent Jésus, l’aiment et s’avancent vers l’Église.

http://www.christianophobie.fr/agenda/paris-la-bonne-nouvelle-du-christ-annoncee-aux-musulmans?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29

Souvenons-nous !

https://minurne.org/billets/15699

Voilà la véritable raison de la haine de « l’Europe » de Bruxelles pour ORBAN.

(Lequel n’est peut-être pas un saint mais offre à nos yeux étonnés le spectacle d’un gouvernant droit dans ses bottes.)

http://www.medias-presse.info/viktor-orban-pour-une-europe-chretienne-loin-de-se-laisser-intimider-par-les-menaces-de-bruxelles-persiste-et-signe-pour-une-europe-chretienne/91596/

Merci au peuple roumain.

http://www.medias-presse.info/la-roumanie-soutient-le-mariage-traditionnel-et-combat-sa-denaturation/91649/

Une école du pari bénédictin recrute !

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/05/le-groupe-scolaire-saint-dominique-du-pecq-78-recrute.html

« Ils » s’apprêtaient à le tuer !

https://www.laselectiondujour.com/index.php?143477&lsdj=320639







Convergence des luttes ?


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/05/convergence-des-luttes-cgt-lmpt-.html

Je dois dire que j'approuve TOTALEMENT cette revendication !


Affiche-cgt-lmpt
Publié par Philippe POINDRON à 11:32:00 AM
Libellés : Faits inconfortables, Franz Cumont, Max Weber, Relativisme, Roberto de Mattei

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Lun 14 Mai - 13:03

... Ah bien, enfin tu te décides, Philippe ! ... Depuis le temps que je te demandais le lien de ce blog, tu nous fais l'honneur de le mettre sur le forum... Merci ! J'espère que ton ami Philippe Poindron, scientifique confirmé, va se joindre à nous pour avancer ensemble sur le Chemin vers Dieu.   Smile
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Mer 16 Mai - 23:21

LE PARI BÉNÉDICTIN.


mercredi 16 mai 2018


Mercredi 16 mai 2018. Nouvelles du pari bénédictin. Quelques pistes d'action.




Au lieu d’un château fort dressé au milieu des terres, pensons plutôt à l’armée des étoiles jetée dans le ciel !


Je voudrais faire à l’intention de quelques amis et à celle de lecteurs un peu trop timides une mise au point, concernant le pari bénédictin.
Le pari bénédictin ne consiste pas à détester le monde. Il consiste bien au contraire à l’affronter en proposant une alternative spirituelle ET humaine aux initiatives matérialistes et inhumaines qui sont quotidiennement déversées sur nos têtes et dans nos esprits par les hommes politiques, les puissances d’argent, les sociétés de pensée (qui se disent discrètes et qui n’ont qu’une volonté : détruire l’Église et dominer le monde), et par le monde qui se dit de la culture.
Je voudrais vous donner à cet égard quelques indications sur la pression insidieuse qu’exercent sur nous ces puissances. TF1, dans son Mag, nous présente hier l’histoire d’un champion olympique de canoé qui désire devenir une femme. On nous étale dans les détails des images complaisantes, sans le moindre recul. Sur les murs du Métro parisien, vous pouvez voir une affiche de publicité pour un film où trois hommes sont dans un lit et dont le titre (qui m’échappe) est des plus racoleurs. Au festival de Cannes figurent en compétition plusieurs films sinon pornographiques du moins au-delà de l’érotique, sans compter l’abominable production de Lars von TRIER qui a fait fuir (tout de même) des dizaines de spectateurs. Voilà les fruits vénéneux de cette culture pourrisseuse.
Nous pouvons très simplement indiquer que ces tentatives culturelles s’inspirent des philosophies qui comptent pour rien le corps, la nature et le fait que l’homme soit un être incarné. C’est une version revisitée du catharisme.
Autres tentatives, toutes celles qui consiste à présenter des hypothèses (souvent très hardies) comme des faits scientifiques qui incitent à contester radicalement l’origine de l’homme : on nous mélange l’homme de Néanderthal et l’Homo sapiens sapienssauf que nul n’est en mesure de nous dire ce que pensaient les uns et les autres. Soyons bien conscients que si l’espère humaine a plusieurs origines, alors le racisme peut se justifier. Ne parlons pas de ces hypothèses sur la possible existence de planètes habitées. Personne ne le sait et ce n’est pas demain qu’on le saura. Il nous est alors possible au titre du pari bénédictin d’attirer l’attention de nos interlocuteurs sur ce qui est, de leur demander où il trouve le sens de ce qu’il voit, de leur propre fond ou de la réalité elle-même.
Au titre du pari bénédictin nous devons affirmer que toutes les « vérités » ne se valent pas, et refouler impitoyablement le relativisme moral, religieux et surtout spirituel dans les catacombes du véritable obscurantisme.
Nous devons demander à nos interlocuteurs incrédules d’où leur vient le jugement sur ce qui est bien ou mal : de l’État, de la loi, de la conscience, de l’opinion artificielle manipulée par les médias ?
Nous devons par-dessus tout donner un témoignage d’amour total, illimité pour tous les hommes ; cet amour ne nous dispense pas du discernement, mais rend insupportable tout jugement moral des personnes et parfaitement légitime le jugement moral des faits.
Nous devons créer des communautés fraternelles, priantes, aimant la culture qui a façonné notre continent, sans pour autant idolâtrer cette culture. Nous devons nous tenir informer auprès de sources fiables, pondérées et chrétiennes. Je vous donnerai des références.
Bref. Le pari bénédictin consiste à relever le défi qui est porté aux fidèles du Christ, qu’ils soient catholiques, orthodoxes, protestants ou évangéliques. Le pari bénédictin n’est pas le pari de PASCAL. Il est un pari gagnant, fondé sur l’espérance, l’une des trois vertus théologales dont il semble bien qu’elle soit tombée en déshérence faute d'héritiers dignes d'en vivre.
Je vous donne ci-dessous quelques liens qui vous montrent comment se diffuse cette culture post-moderne, parfaitement mortifère et résolument irréaliste.
-
LIENS UTILES ET PISTES D’ACTION DU PARIEUR.
-
Dans la cité, donner sa vraie place à la famille.


Dans la cité, respecter le corps des femmes.


Avoir une idée juste du couple et dénoncer les déviances que l'on a de sa réalité.



Avoir une idée juste de la femme.


Relever les bêtises ou les mensonges distillés par les médias ou les hommes politiques.


Vénérer nos martyrs.


Promouvoir le dialogue.


Interpeller nos pasteurs.


Court-circuiter les puissances d’argent partout où cela est possible.


Se poser les bonnes questions.




Juger sur pièces et non pas sur l’opinion des médias.


Avoir de l’humour.


Et s’il le faut, faire de la politique !


Publié par Philippe POINDRON à 5:12:00 PM 

Libellés : Contre-culture, [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Culture post-moderne]Culture post-moderne[/url], [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Pari b%C3%A9n%C3%A9dictin]Pari bénédictin[/url], [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Pistes d%27action]Pistes d'action[/url]

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Jeu 17 Mai - 16:41

http://politis-philippe.blogspot.fr/2018/05/jeudi-17-mai-2018-nouvelles-du-pari.html

eudi 17 mai 2018. Nouvelles du pari bénédictin. Programme de vie pour un parieur (1)

-
Au lieu d’un château fort dressé au milieu des terres, pensons plutôt à l’armée des étoiles jetée dans le ciel !
-
Thomas d’AQUIN n’est pas seulement un immense philosophe, un théologien de premier plan. C’est aussi un très fin observateur de la nature humaine et donc un très bon psychologue.
Il identifie dans l’homme trois facultés : la sensibilité, l’intelligence et la volonté. Bien avant que les physiologistes et les anatomistes n’étudient la structure du corps humain, et sans le savoir, l’Aquinate ― tout être de bonne foi en conviendra ― fait dépendre la sensibilité des cinq sens : vue, odorat, ouïe, goût et toucher, l’intelligence des aires cérébrales corticales intégratrices, et la volonté des aires cérébrales motrices volontaires.
Le parieur bénédictin doit s’efforcer d’être un être équilibré et de faire usage de ces trois facultés, sans en privilégier aucune. Soyons concret, puisqu’il paraît que je ne le suis pas, et voyons comment le susdit parieur peut utiliser ces facultés, sans sombrer dans un déséquilibre ridicule, mortifère ou tyrannique. Aujourd’hui, commençons par la vue.

Le parieur va utiliser d’abord ses sens pour affiner et orienter sa sensibilité. Utilisant la vue, il aime aussi bien les miniatures persanes ou les peintures chinoises – car il est ouvert d’esprit ― que les primitifs italiens, allemands, flamands ou hollandais, les peintres de la Renaissance italienne, française ou espagnole, ou allemande, les peintres classiques (le Caravage, le Titien, Poussin, etc.), il survole avec amusement les peintres légers du XVIIIe siècle, (mais il apprécie Chardin ou madame Vigée-Lebrun) et admire Ingres, Géricault, l’immense Delacroix, Monet, Van Gogh, et bien d’autres. Il ressent de l’émotion devant un Nicolas de Staël ou un Manessier, fait le tri entre la provocation, la hideur et le génie d’un Picasso ou d’un Dali. Bien entendu il admire la sculpture grecque, l’art gréco-bouddhique, l’art dit bien à tort primitif, la sculpture romane, ou gothique ou classique ; il aime Rodin, mais aussi Brancusi, Germaine Richier, et tant d’autres. Il aime la puissance des temples égyptiens, mésopotamiens, mais aussi les admirables mosquées iraniennes ou syriennes, les temples bouddhiques, les tombeaux des empereurs chinois, et par-dessus tout il est émerveillé par l’art roman, par les cathédrales, par les superbes bâtiments du classicisme européens, et il ne dédaigne pas admirer les bâtiments du XIXe dont Haussmann est un des concepteurs les plus féconds, ou encore Garnier et son opéra. Il aime les jardins anglais, les jardins japonais, et bien entendu aussi les jardins à la française, expression la plus pure du génie de notre patrie.
Mais le parieur, utilisant la vue, tombe à genoux devant un ciel étoilé, une orchidée sauvage ou un papillon des tropiques. Il est en admiration devant le foisonnement de la vie dans les océans, dans les forêts, dans les savanes et même dans les steppes arides. Bref, il écarquille tout grand les yeux et il ne peut que louer Celui en qui toutes ces beautés trouvent leur source et leur sens.
Et puis il se pose quand même quelques questions de fond.
Quel changement philosophique a-t-il poussé les peintres à passer de l’art figuratif à l’art abstrait ? Du monde réel au monde imaginaire. Cet art figuratif qui a nourri l’humanité pendant des siècles, où que ce soit sur la planète, pourquoi est-il aujourd’hui ringardisé (essentiellement par les galeristes qui trouve leur fonds de commerce et leur pitance dans ces innovations picturales toute plus insanes les unes que les autres [je pense au monochrome de Y. Klein, pour ne citer que lui ou au Cloaca de Wim DELVOYE, une machine qui produit des excréments (là, je suis TRÈS poli)]. Il y a derrière tout cela une raison philosophique qui tient à l’idée que les modernes et post-modernes ont de l’homme.
Vous voyez bien que cette énumération est une sorte de programme éducatif pour nous-mêmes et pour nos enfants et/ou petits-enfants. Une école qui n’embrasse pas cet ensemble et ne s’intéresse qu’au strict contemporain, est une école décervelante, une école en apesanteur, une école de servitude.
Demain, nous passons à l’ouie.
-
LIENS UTILES.
-
Illustration de la rupture philosophique de la modernité/post-modernité.

http://www.bvoltaire.com/ni-homme-ni-femme-mais-ils/?mc_cid=232803dedd&mc_eid=70a17346c4

Acharnement anti-scientifique des médias publics !

Belle réponse à des incultes. Ils ne connaissent ni TRESMONTANT, ni CARMIGNAC ni MARION et ils ignorent les découvertes archéologiques.

https://reinformation.tv/historicite-evangiles-france-2-secrets-histoire-marie-christine-ceruti-cendrier-84367-2/

Merci aux Jamaïcains.

https://reinformation.tv/jamaicains-avortement-immoral-peche-majorite-smits-84406-2/

Le monde a cessé d’être chrétien, certes, mais il y a toujours des chrétiens.

https://reinformation.tv/guillaume-cuchet-comment-notre-monde-cesse-etre-chretien-thibault-84196-2/

Le « blasphème » se porte bien dans un monde qui a tué Dieu.

Seuls les blasphémateurs ne voient point qu’ils sont ridicules !

https://reinformation.tv/met-gala-2018-new-york-defile-blaspheme-corps-celestes-smits-84188-2/

Pour apprendre à discerner.

https://www.revue-christus.com/article/le-discernement-en-quelques-mots-4751

L’espérance du parieur.

https://hozana.org/publication/34252-jour-78---vases-d-argile-grace-infinie---hillsong?utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=nouvelle_CP_7442&utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=nouvelle_CP_7442



Publié par Philippe POINDRON à 8:38:00 AM
Libellés : Pari bénédictin, Programme éducatif de la vue, Sensibilité, Thomas d'Aquin, Vue
Aucun commentaire:
Enregistrer un commentaire
Article plus ancien Accueil
Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Sam 19 Mai - 13:06

http://politis-philippe.blogspot.fr/2018/05/samedi-19-mai-2018-grosse-poussee-rhino.html

amedi 19 mai 2018


Samedi 19 mai 2018. Grosse poussée rhino-mourtardière (1).


Chers tous, je suis pris d’une grande poussée rhino-moutardière, tant je suis exaspéré par la manière dont les médias et les hommes politiques traitent la réalité.
On peut détruire des églises en Chine ou au Soudan, les brûler en France, au Nigéria, en Inde ou ailleurs, les médias s’en moquent. Mais ils montent en épingle la moindre critique (rationnelle, cela va sans dire ; les critiques haineuses ne m'intéressent pas) que l’on fait de l’islam et taxent sans pudeur d’islamophobes ceux qui osent le faire (j'ajoute que je respecte les fidèles qui ont de Dieu un sens admirable de sa transcendance, mais je considère qu'ils sont dans l'erreur) . Il ne leur vient pas à l’idée que tous les jours des prêtres, des chrétiens sont tués, décapités, emprisonnés, condamnés à mort, torturés. Ils le sont pour leur fidélité au Christ, et leur sang témoignent de la divinité du Fils. De cela, ce monde du fric, de la puissance, de l'égoïsme, du chacun pour soi S'EN FOUT
La nature nous a fait homme et femme. Les hommes ont des testicules et une verge, les femmes, un vagin. Voilà des réalités incontestables. On pourrait penser que l’être humain va trouver son accomplissement dans l’assomption de sa nature sexuée et la complémentarité naturelle et anatomique des sexes. Et il me semble que ce serait rendre un grand service à nos jeunes que de leur apprendre ce que cela signifie. Mais le puissant mouvement des LGBT s’impose partout. La télévision fait un reportage – je l’ai déjà dit – sur ce champion olympique qui veut devenir une femme, ce qui implique une opération chirurgicale délicate. Foin du sexe, des testicules et de l’encombrante verge. On nous annonce – le journal bien nommé Le Monde en fait tout une page  que le comédien Océan veut changer de genre ;
L’éducation nationale fait la propagande de ce mouvement (Cf. http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/05/leducation-nationale-au-service-du-lobby-lgbt.html)
La position de l’Église catholique sur l’homosexualité est qualifiée d’homophobe
(Cf.
On ostracise les journalistes qui ont le courage et le talent de montrer le réel
(Cf.
Monsieur Erwan BINET, le député socialiste rapporteur de la loi TAUBIRA, heureusement ramené à ses chères études lors des dernières élections législatives ose dire ce que vous voyez ci-dessous. Moi, je les ai vues ces poussettes, lui, non. Et je vous jure qu'elles n'étaient pas néo-nazies. Cet imbécile (au sens de BERNANOS) prend ses désirs pour des réalités. Il est incurablement atteint de cécité intellectuelle. Je le plains. Et il me faut pourtant l'aimer !



Un député LREM (je pense qu’il marche en arrière) ose dire  de son côté que les prêches se font en latin dans les églises catholiques, à quoi lui répond avec humour Céline PINA (Cf. http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/05/17/31001-20180517ARTFIG00123-celine-pina-meme-en-latin-les-catholiques-ne-prechent-pas-l-appel-au-meurtre.php)
Ne parlons pas des multigenres qui se prétendent à la fois homme et femmes et parlent d’eux au pluriel. On appelle ça le progrès, et en fait c’est un retour au mythe de l’androgyne de PLATON.
Bref, ce qu’on nous présente comme une libération, un progrès, n’est qu’un immense retour à une barbarie que l’on pensait à jamais disparue. Il est temps de rappeler quelques vérités : le point de vue sur le réel dépend du réel, et non le réel du point du vue (Cf. Bertrand VERGELY).
Non la pornographie n’est pas humanisante, non la fornication ne conduit pas au bonheur et à la liberté, non la masturbation n’est une libération du corps mais un asservissement, non l’homosexualité n’est pas conforme à la nature et au réel. Non l’homme n’est pas tout puissant. Oui, il y a une vérité, certes difficile à percevoir, et qui demande pour être approchée un effort de pensée et de réflexion. Mais ce n’est pas madame TAUBIRA, les grands-maîtres des Loges maçonniques, la loi, ou le mouvement LGBT, sans compter les officines qui se font du fric sur le ventre des femmes, qui expriment la vérité. Il en est un qui l'a affirmé et prouvé au prix de sa vie et de sa victoire sur la mort. "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie".
J’ai une grosse poussée rhino-moutardière déjà pour ce qui concerne les lois sociétales et la persécutions des chrétiens. J’en aurait une autre à propos des innovations politiques, toutes plus totalitaires les unes que les autres. Et pourtant, le Maître me fait une obligation d'aimer nos ennemis. C'est bien difficile. Et quelquefois, une sainte colère permet de se débonder et de se lâcher !


Publié par Philippe POINDRON à 11:38:00 AM 

Libellés : AsservissementChristianophobies, [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Erwan Binet]Erwan Binet[/url], [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Lois soci%C3%A9tales]Lois sociétales[/url], [url=http://politis-philippe.blogspot.fr/search/label/Pouss%C3%A9e rhino-moutardi%C3%A8re]Poussée rhino-moutardière[/url]

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Sam 19 Mai - 13:16

A la fin du monde, le dernier martyr des chrétiens sera de mourir de rire, en voyant à quel point le diable et ses suppôts sont ridicules.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Jeu 24 Mai - 11:50

http://politis-philippe.blogspot.fr/2018/05/jeudi-24-mai-2018-nouvelles-du-pari.html

Jeudi 24 mai 2018. Nouvelles du pari bénédictin. Beaucoup en en ont parlé. Il est temps de le faire.



-
Au lieu d’un château fort dressé au milieu des terres, pensons plutôt à l’armée des étoiles jetée dans le ciel.
-
1. CREER DES CENTRES DE RÉSISTANCE.
-
"Tel est bien, en effet, le trait sans doute le plus paradoxal de notre époque. D’autres époques ont connu la servitude, mais la nôtre est la première qu’on ait vue marcher à la servitude sous le drapeau de la liberté. Peut-être vaut-il la peine de se demander le pourquoi de ce curieux privilège."

"Ainsi nous sommes tous entraînés dans un courant qui est devenu un torrent, dans un torrent qui est devenu une cataracte, et contre lequel, tant que durera le règne des masses falsifiées, vulgarisées, barbarisées, il serait aussi insensé de lutter que de prétendre remonter le Niagara à la nage. Mais il n’est pas toujours [im]possible de s’en garer ou de s’en dégager, et alors de se retirer dans ce "lieu écarté" dont parle leMisanthrope pour y cultiver, dans la solitude ou une intimité choisie, loin des propagandes grossières et de leurs mensonges infâmes, la vérité, la pureté, l’authenticité. Que des sécessions de ce genre se multiplient, qu’elles se groupent, se fédèrent, elles ne tarderont pas à polariser un nombre immense d’esprits droits et de bonnes volontés sincères, qui ont pris le siècle en horreur, mais qui ne savent ni à qui ni à quoi se vouer. Ainsi pourraient se constituer des centres de résistance inviolables, des équipes de fabricants d’arches en vue du prochain Déluge, des groupes de reconstructeurs pour le lendemain de la catastrophe inéluctable. Qui veut faire partie de cette société de sauvetage d’un nouveau genre ? Elle débuterait petitement sans doute, mais c’est toujours petitement que débutent les grandes choses ; et il ne s’agit pas ici de quantité, mais de qualité."
In
René GILLOUIN.
L’homme moderne bourreau de lui-même.
Le portulan, [sans mention de lieu, Paris probablement], 1951. (Pages 44 et 68.)
-
2. CHESTERTON PARLE DES MONASTÈRES.
-
"[…]. Il se peut que vous n’aimiez pas les monastères ou la civilisation conservée par les monastères, mais il est absolument certain que c’était alors la seule civilisation qui fût. […]." (CHESTERTON fait allusion aux âges sombres.)
In
Gilbert Keith CHESTERTON.
Pourquoi je suis catholique. (Traduction collective.)
Via Romana, Versailles, 2017. (Page 172.)
-
3. COMMENTAIRES.
-
Il est tout de même très curieux, et très instructif, que des auteurs aussi différents que le peu connu (mais remarquable) GILLOUIN et le très connu CHESTERTON, rejoignent dans leur analyse et leur constat ce que Rod DREHER synthétise avec force dans son ouvrage sur le pari bénédictin.
Partout dans le monde, s’élèvent des tours de Babel. L’homme s’essaye avec elles de se faire plus haut que Dieu. La tour la plus haute à Dubai (1 km de hauteur), le barrage le plus audacieux sur le Yant zi jiang, les tunnels les plus longs en Suisse et au Japon en disent beaucoup sur la folie humaine, sur sa démesure, sur l’ubris qui aveugle les plus intelligents des êtres humains. On envoie des satellites, des fusées, vers Mars, vers la Lune, vers la comète Tchouri, que sais-je encore.
Quel profit l’humanité tire-t-elle de ces entreprises ? Que signifient-elles ? Je laisse à chacun le soin de donner sa réponse à ces questions. J’ai la mienne.
Quand la politique se résume à imposer au peuple, sous le fallacieux prétexte de démocratie, les solutions élaborées par des experts, des techniciens, des irresponsables, en fait, alors il arrive un moment où le peuple n’en peut plus et se révolte, souvent avec violence. 
Parlons maintenant concrètement de notre patrie.
Imposer aux Français, comme le fait le très intelligent Président de la République des solutions (qui créent plus de problèmes qu’elles n’en résolvent) de nature purement techniques et matériels à des organismes ou une société qui vit un malaise d’une autre origine que technique et matérielle, c’est manquer sa cible. Certes, la SNCF n’appartient pas aux syndicats, mais aux Français. Mais négliger le capital social, la psychologie sociale qui se vit dans la société des cheminots – une sorte de fraternité vivante, de complicité amicale – c’est une erreur de première grandeur. Ce n’est pas parce qu’un polytechnicien a pensé tout seul dans son burlingue à la manière d’introduire la concurrence dans le transport par chemin de fer, pour obéir à une Europe (enfin aux mondialistes américanophiles libéraux incarné par le très nul Jean-Claude JUNCKER) que SA solution est la bonne. Nous avons des exemples qui montrent combien cette solution peut présenter quelques avantages, mais surtout des inconvénients. Le polytechnicien s’en fout. Il prend l’avion ou il a une voiture de fonction avec chauffeur.
Alors il nous reste la solution de créer ces centres de résistance, ces petits monastères laïcs, tels que le préconise DREHER et GILLOUIN, et de donner au monde, par notre joie de vivre, notre tempérance, l’amour du beau, du vrai et du bien, un témoignage, LE témoignage de civilisation que donnèrent jadis saint BENOÎT de NURSIE, saint ANSELME et tant d’autres moines. C'est ce dit par exemple le cardinal SARAH.
-
4. LIENS UTILES.
-
Signe des temps ?

La main dans le sac ou le bidonnage révélé.
Témoignage bénédictin.
Témoignage africain.
A lire IMPÉRATIVEMENT, surtout vous, les jeunes.
Voici un extrait de cette homélie. "Cher peuple de France, ce sont les monastères qui ont fait la civilisation de ton pays. Ce sont les personnes, les hommes et les femmes, qui ont accepté de suivre Jésus jusqu’au bout, radicalement, qui ont construit l’Europe chrétienne. Parce qu’ils ont cherché Dieu seul, ils ont construit une civilisation belle et paisible comme cette cathédrale."
Puisse le cardinal devenir un jour pape.
Et quand ils auront tué tous les prêtres, il ne restera que des voyants et des satanistes
Soutenir les écoles du pari bénédictin.
Petits blancs ou mâles blancs de monsieur MACRON.

Belle élégance de la pensée macronienne !

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   Jeu 24 Mai - 11:51

Ça va très loin. Et personnellement je rejoins les idées de Teilhard de Chardin, comme d'ailleurs aussi celles du libertarianisme Chrétien. Pour l'instant, l'humanité en tant qu'entité organique n'existe pas. Elle n'est qu'une masse plus ou moins organisée virtuellement et légalement autours de personnes légales qui la représente plutôt mal que bien. Ou plutôt SI, l'humanité existe déjà : Le christ totale, le corps mystique du Christ. Le Christ est LA PERSONNE de l'humanité. 
Pour l'instant cette idée de Corps mystique du Christ n'a qu'une réalité mystique, mais demain et même pas après-demain on peut envisager l'émergence d'une humanité en tant que personne indivis, supra biologique, avec un corps constitué non pas de cellules mais d'hommes acceptant librement d'adhérer à ce corps. Les autres se rejetant d'eux-mêmes, et Teilhard parle d'une nouvelle ramification.... 

je délire ? j'ai fumé de la moquette ? Mais tous les mystiques parlent d'une ère nouvelle, et l'Esprit Saint semble délaisser toute autorité légale. Marthe Robin parle d'une grande pentecôte fraternelle qui va tomber sur le monde, et Luisa Piccarreta de l'ère de la Divine Volonté. Beaucoup pensent qu'il va y avoir un premier retour glorieux du Christ, mais d'abord dans le secret du cœur de ses fidèles, avant le retour finale de la fin du monde. Et moi je pense que c'est le retour du Christ en tant que personne vivante et biologique de l'humanité. Un Christ qui sera à tu et à toi avec l'homme et tout homme comme l'était Adam avant sa chute, car avouons-le, qu'est-ce qu'il faut ramer pour trouver enfin la Vérité...... 

C'est déjà commencé ; on peut déjà en vivre, et ça dépasse toute création d'un nouvel ordre religieux, groupe, mouvement, ou que sais-je encore, car c'est toute l'humanité qui est en jeux. Et point besoin pour cela d'attendre je ne sais quels dons préternaturels ou télépathiques qui nous serons sans doute donnés au moment du choc décisif. Non! la communion suffit. je ne donnerai qu'un exemple : En désobéissant et en refusant la taxe sur le sel imposée par les Anglais, Gandhi a fait basculer l'ordre colonial en Inde. Conclusion : nous sommes très fort, mais nous ne le savons pas. 

Mais pour l'heure nous sommes encore très peu nombreux. Alors oui ! Faisons le pari Bénédictin. et comme nous le préconise le cardinal Sarah, rejoignons les monastères, à commencer par notre monastère intérieur. Formons aussi des petites communions et groupes de prière car les petits ruisseaux feront de grandes rivières, mais sans structuration car ce qui se passe en ce moment transcende l'ordre cosmique lui-même. 

Allez courage ; la Vérité finit toujours par triompher.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le blog de Philippe Poindron   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le blog de Philippe Poindron
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre d'axiomatique des maths de collège (par Philippe Colliard) : www.mathemagique.com
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» PETITS SOLDATS DE STRASBOURG BLOG
» Mon blog sur waterloo et Tactique, wargame avec figurines
» Tombeau de Philippe Pot, Grand Sénéchal de Bourgogne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: La pensée du jour-
Sauter vers: