Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La franc Maçonnerie
par Panetier Aujourd'hui à 16:13

» Si on parlait des gilets jaunes
par Panetier Aujourd'hui à 10:25

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
par Françoise Hier à 23:18

» 10 décembre : Sainte Eulalie de Mérida
par ami de la Miséricorde Hier à 22:06

» 10 décembre :Translation de la Maison de Lorette
par ami de la Miséricorde Hier à 21:47

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 21:30

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:43

» Un peu plus loin que la grotte de Lourdes...
par Panetier Hier à 14:30

» Sal Solo - San Damiano
par Panetier Hier à 13:49

» Charte du Monastère Intérieur.
par Panetier Hier à 13:22

» Les canonisations express, une arnaque ?
par Panetier Hier à 12:34

» 9 décembre : Sainte Anne (Hanna), mère du Prophète Samuel
par ami de la Miséricorde Hier à 0:02

» 9 décembre Saint Pierre Fourier
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 23:49

» 8 décembre Saint Romaric de Luxeuil
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 0:54

» 8 décembre Solennité de L'Immaculée Conception
par ami de la Miséricorde Sam 8 Déc - 0:31

» Le combat spirituel
par Panetier Ven 7 Déc - 10:36

» 7 décembre Saint Ambroise de Milan
par ami de la Miséricorde Ven 7 Déc - 9:21

» 7 décembre : Sainte Maria Giuseppa Rossello
par ami de la Miséricorde Ven 7 Déc - 9:06

» Comment être chrétien dans un monde qui ne l'est plus - Rod DREHER
par Panetier Jeu 6 Déc - 22:01

» LETTRE A DON CAMILLO
par Panetier Jeu 6 Déc - 20:08

» cardinal Burke
par Panetier Jeu 6 Déc - 18:42

» Le Concile œcuménique Vatican II
par Panetier Jeu 6 Déc - 18:27

» "Viens maintenant, Sauveur des païens" - cantate de Bach à l'orgue
par Panetier Jeu 6 Déc - 16:08

» 6 décembre : Bienheureux János Scheffler
par ami de la Miséricorde Jeu 6 Déc - 9:52

» 6 décembre Saint Nicolas de Myre
par ami de la Miséricorde Jeu 6 Déc - 9:45

» Saint Curé d'Ars pour le 1er dimanche de l'Avent
par ami de la Miséricorde Jeu 6 Déc - 9:37

» 5 décembre : Saint Sabas le sanctifié (de Mutalasque)
par ami de la Miséricorde Mer 5 Déc - 1:31

» 5 décembre : Vénérable Jean-Baptiste Fouque
par ami de la Miséricorde Mer 5 Déc - 1:10

» 1er sermon de Saint Bernard pour l'Avent
par ami de la Miséricorde Mer 5 Déc - 0:29

» Le père Scalese
par Panetier Mar 4 Déc - 21:36

» Abbé Wothké, trois chants religieux.
par Panetier Mar 4 Déc - 16:43

» Billet d'humeur d'un panetier (Eglise & société)
par Panetier Mar 4 Déc - 16:16

» Le petit Lourdes de Bretagne : KEREZINEN
par Panetier Lun 3 Déc - 23:07

» 4 décembre: Saint Jean Damascène (ou de Damas)
par ami de la Miséricorde Lun 3 Déc - 22:10

» 4 décembre : Saint Clément d'Alexandrie
par ami de la Miséricorde Lun 3 Déc - 22:00


Partagez | 
 

 17 septembre Saint Robert Bellarmin

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 2195
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: 17 septembre Saint Robert Bellarmin   Dim 16 Sep - 23:41



17 septembre : Saint Robert Bellarmin :

 Cardinal et Docteur de l'Eglise


Robert François Romain Bellarmin naquit à Montepulciano en Toscane (Italie) le 4 octobre 1542. 
Après avoir fait des études au collège de sa ville natale, Robert hésita entre la médecine et la vie religieuse.
Il choisit d'entrer chez les Jésuites le 20 septembre 1560. Après des études de théologie, il enseigna à la faculté de Louvain. Ordonné prêtre le 19 mars 1570, il fut rapidement reconnu comme un très bon prédicateur. 
Appelé à Rome en 1576, pour y tenir la " chaire des controverses", il s'y illustra pour ses brillantes compétences théologiques. 
Il fit connaissance de Saint Louis de Gonzague dont il devint le père spirituel. 
Théologien du pape Clément VIII qui le créa cardinal en 1599, celui-ci ordonna qu'on utilisa en paroisse le catéchisme de Bellarmin, Doctrina christiana breve de 1597. 
Nommé Archevêque de Capoue en 1601, il ne fut pas élu pape suite au véto de l'Espagne en 1605. 
Il mourut le 17 septembre 1621 à Rome.

Biographie de Saint Robert Bellarmin.
http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/vie-des-saints/septembre/saint-robert-bellarmin-jesuite-cardinal-docteur-de-l-eglise-1542-1621.html

Extrait du Traité sur la montée de l'âme vers Dieu
https://www.jesuites.com/saint-robert-bellarmin-sj-17-septembre/

Un extrait du Gémissement de la Colombe de Saint Robert Bellarmin,

Chapitre V.
Autres preuves tirées de Jérémie.
Jérémie, au second Chapitre de ses Lamentations, parle ainsi au peuple d’Israël : Versez jour et nuit des torrents de larmes. Ne vous donnez point de repos; et que vos yeux ne cessent jamais de pleurer. Levez-vous, louez le Seigneur durant la nuit, au commencement de chaque veille : épanchez votre cœur, comme de l'eau, en sa présence; levez les mains vers lui, au sujet de vos petits enfants qui sont morts de faim dans toutes les rues. 
  Le Prophète par ces paroles excite les Juifs à la pénitence, parce qu’ils avaient grièvement offensé Dieu, et qu’après la ruine de Jérusalem, prise et saccagée par le Roi de Babylone, il leur restait encore soixante-dix ans d’une très-fâcheuse captivité. Il leur montre bien par-là qu’une véritable pénitence demande des gémissements et des pleurs; et il semble qu’il soit impossible de rien ajouter à ce qu’il en dit. 
  Versez des torrents de larmes. Il ne se contente pas de quelques larmes, il en veut une si grande abondance, qu’on les puisse comparer à des torrents qui courent avec impétuosité, et auxquels rien ne résiste. Il veut même qu’elles coulent jour et nuit, pour montrer qu’elles ne doivent jamais s'arrêter; tout au contraire des torrents qui vont vite, mais qui sont bientôt à sec. Il faut qu’elles aient, avec la rapidité des torrents, le cours perpétuel des rivières. Pleurer jour et nuit, selon la pensée du prophète, n’est donc autre chose que ne point cesser de pleurer. C’est pour cela qu’il ajoute : Ne vous donnez point de repos, et ayez toujours les larmes aux yeux. Ne vous laissez point aller au sommeil : car il n’est pas temps de vous reposer, lorsque le Seigneur a la main levée sur vous, et qu’il est prêt à vous frapper. Ayez toujours les larmes aux yeux; implorez sans cesse la Miséricorde Divine*, non par la parole, mais par les larmes, non pas de la langue, mais des yeux. Car cette manière de prier est d’une grande efficacité pour fléchir le souverain Juge. 
  Mais parce que la faiblesse humaine demande quelque repos, on nous avertit de veiller au moins une partie de la nuit, qui est le temps le plus propre pour vaquer à l’Oraison, et pour gémir devant Dieu, Levez-vous, dit le Prophète, et louez le Seigneur durant la nuit; c’est-à-dire, quand vous vous serez un peu reposé durant le jour, appliquez-vous à la prière, et n’attendez pas pour cela que la nuit soit bien avancée. La nuit se divise en quatre veilles; commencez chacune de ces veilles par vous recueillir et par élever votre cœur à Dieu : Épanchez en sa présence votre cœur comme de l’eau; c’est-à-dire, faite-lui un aveu sincère de vos péchés; purgez-en si bien votre cœur qu’il n’y reste rien, comme il ne reste nulle goutte d’eau dans le vase, quand on l’a vidé. Car voici le temps de trouver grâce devant Dieu, en confessant que l’on a péché, et reconnaissant humblement et avec larmes que l’on mérite d’être puni. C’est là le sens que saint Ambroise donne à ce verset du Psaume 61 : Epanchez vos cœurs en sa présence. 
  Mais ce n’est pas assez de pleurer amèrement nos péchés, il faut encore pleurer ceux de nos frères, et contribuer autant qu’il nous est possible à leur conversion. C’est ce que veut dire Jérémie par ces paroles : Levez les mains vers le Ciel pour l’âme de vos petits enfants qui sont morts de faim dans toutes les rues. Il ne parle pas ici des enfants qui périrent durant le siège de Jérusalem, et qui n’avaient pas besoin de prières. Car, lever les mains au Ciel, selon le style de l’Ecriture, c’est implorer le secours de Dieu : ainsi le Prophète disait : Elevez vos mains durant la nuit vers le Sanctuaire, et bénissez Dieu. Ce n’est donc pas sans raison que saint Jérôme, ou l’Auteur des Commentaires sur les Lamentations de Jérémie, qui sont attribuées à ce Père, dit que sous le nom de petits enfants, il faut entendre les gens ignorants et grossiers, qui mouraient dans toutes les villes, sans qu’il se trouvât personne pour leur distribuer le pain de la parole de Dieu et de fait, cette divine nourriture ne manqua jamais plus aux Juifs, qu’après la ruine de Jérusalem, et durant leur captivité dans Babylone. Ils avaient en ce temps-là des Rois sans Religion, des Prêtres sans piété, et tellement ignorants, qu’à peine pouvait-on savoir ce qu’étaient devenues les Ecritures. Le peuple infecté des mêmes vices persécutait cruellement les Prophètes envoyés de Dieu, et les seuls Prédicateurs capables de ramener les pécheurs à leur devoir. Jérémie et Ezéchiel en furent les victimes. N’était-il donc pas à propos d’exciter les gens de bien à lever les mains au Ciel, pour le salut de tant de personnes, qui faute de nourriture spirituelle, périssaient de tous côtés dans les rues, c’est-à-dire, publiquement, et aux yeux de tout le monde? 
  Ce que nous venons de dire, peut justement s’appliquer à ces derniers temps aussi déplorables que ceux des anciens Prophètes. Car il y a aujourd’hui une infinité de gens qui se perdent manque d’instruction; et hors des villes Catholiques qui ont reçu et qui conservent encore la pure doctrine de l’Evangile, on ne sait du tout ce que c’est que de manger ce pain divin; comme il arrive parmi les nations infidèles, ou si on le mange, il est corrompu et empoisonné, comme parmi les peuples hérétiques.
 
Source : jesusmarie.free.fr

l'échelle sainte

http://jesusmarie.free.fr/robert_bellarmin_l_echelle_du_ciel.html

le Gémissement de la colombe ou le don des larmes
http://jesusmarie.free.fr/robert_bellarmin_le_gemissement_de_la_colombe_plan.html

les Discours tome 1 et 2 ,
http://jesusmarie.free.fr/robert_bellarmin_les_discours_1_2.pdf

tome 3 et 4
http://jesusmarie.free.fr/robert_bellarmin_les_discours_1_2.pdf

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
 
17 septembre Saint Robert Bellarmin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traduction de "De Romano Pontifice", livre II, chap. 30 de Saint Robert Bellarmin et questions des membres
» Échelle du Ciel. (SAINT ROBERT BELLARMIN)
» Saint Robert Bellarmin
» 17 septembre : Saint Robert Bellarmin
» Saint Robert Bellarmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: LES SAINTS DU JOUR.-
Sauter vers: