Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Grande Neuvaine à la Miséricorde Divine précédant le Dim. de la Mis. Divine.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Hier à 18:35

» Un Carême pour la Vie éternelle (Missionnaires de la Miséricorde divine)
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Hier à 18:17

» La Nuit obscure et la montée du Carmel.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Hier à 11:51

» Profanation
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Hier à 11:39

» Saint François d'Assise... Le Film !
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Hier à 9:21

» La vie dans nos diocèses - Eglise en Lozère.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Hier à 7:48

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Jeu 18 Avr - 22:35

» Vendredi Saint avec Sainte Faustine
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 18 Avr - 22:28

» Chemin de Croix au Colisée à Rome 2019 :
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 18 Avr - 22:11

» Notre Dame de Paris en feu.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Jeu 18 Avr - 14:01

» Que Notre Dame de Garabandal nous bénisse tous !
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Jeu 18 Avr - 11:31

» Mgr Schneider
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Jeu 18 Avr - 0:42

» 18 avril : Bienheureuse Marie de l'Incarnation (Mme Acarie)
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 17 Avr - 22:56

» Jeudi Saint avec Sainte Faustine
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 17 Avr - 22:37

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 17 Avr - 22:29

» Ça y est on se réveille ?
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Mer 17 Avr - 22:07

» De tout et de rien !
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Mer 17 Avr - 16:30

» Texte du secret de La Salette
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Mer 17 Avr - 13:34

» La rose des roses
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Mer 17 Avr - 10:59

» SPARTACUS, l'Histoire d'un esclave qui fit trembler Rome.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Mer 17 Avr - 8:00

» Du blog de Jeanne Smits...
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Mer 17 Avr - 7:31

» Notre Drame, pardon, Notre Dame de Paris.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Mar 16 Avr - 23:54

» Mercredi Saint avec Sainte Faustine
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Mar 16 Avr - 22:40

» 17 avril : Sainte Kateri Tekakwitha
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Mar 16 Avr - 22:28

» C'est par tes souffrances, Seigneur, que nous sommes sauvés.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Mar 16 Avr - 6:22

» Mardi Saint avec Sainte Faustine
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Lun 15 Avr - 22:42

» 16 avril : Saint Benoît-Joseph Labre
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Lun 15 Avr - 22:30

» Et soudain le Pape s'est mis à genoux pour implorer des hommes politiques.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Lun 15 Avr - 16:52

» Grâce à Dieu : un film de François Ozon sur l'affaire Preynat.
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Lun 15 Avr - 16:41

» Lundi Saint avec Sainte Faustine
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Dim 14 Avr - 22:13

» 15 avril : Vénérable Mariana de San José
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Dim 14 Avr - 22:04

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Dim 14 Avr - 21:26

» Cardinal Sarah
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Philippe Dim 14 Avr - 17:18

» Dimanche des Rameaux
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar ami de la Miséricorde Dim 14 Avr - 7:55

» Connaissez-vs les messages donnés par le Ciel à Bartholomaeo ?
Octobre, le mois du Rosaire.  Emptypar Françoise Sam 13 Avr - 20:18


Partagez
 

 Octobre, le mois du Rosaire.

Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 2606
Date d'inscription : 12/06/2016

Octobre, le mois du Rosaire.  Empty
MessageSujet: Octobre, le mois du Rosaire.    Octobre, le mois du Rosaire.  EmptyMar 2 Oct - 19:23

Invitation à prier la neuvaine à Notre Dame du Rosaire. 

Saint Pio de Pietrelcina appelé le Padre Pio a dit : "Ceci est mon testament et mon héritage : aimez et faites aimer la Sainte Vierge et faites prier le Rosaire".

Dans les apparitions privées ou publiques, la Vierge a toujours encouragé et demandé la récitation du Rosaire.

 Nous fêterons Notre Dame du Rosaire le 7 octobre et nous pouvons prier pour implorer les grâces dans les cas les plus désespérés. Cette neuvaine à la Vierge du Rosaire de Pompéi était priée par le Padre Pio qui la recommandait chaleureusement à tous ceux qui voulaient obtenir des grâces.

****

Neuvaine à Notre-Dame du Rosaire de Pompéi


Bartolo Longo éprouva la nécessité d’écrire une neuvaine à la Vierge de Pompéi pour être constamment en sa présence. 

Comment réciter les prières qui suivent pour bien faire cette neuvaine ? 


Devant l'image de Notre-Dame du Rosaire de Pompéi allumez deux cierges, si vous le pouvez. Puis prenez en mains, votre rosaire, et commencez ainsi :
« Sainte Catherine de Sienne, ma Protectrice et ma Maîtresse, vous qui assistez du Ciel ceux qui ont l'habitude de vous prier lorsqu'ils récitent le Rosaire de Marie, assistez-moi en ce moment, et daignez réciter, en même temps que moi, la Neuvaine à la Reine du Rosaire qui a établi le trône de ses grâces dans la vallée de Pompéi, afin que, par votre intercession, j'obtienne la grâce que je désire. Ainsi soit-il! »
- Dieu, venez à mon aide !
- Seigneur, à notre secours !
- Gloire au Père... 


Prière à dire sur le premier gros grain du chapelet :


« 0 Vierge Immaculée et Reine du Saint Rosaire, en ces temps où la foi est morte et où l'impiété triomphe, vous avez voulu établir votre siège de Reine et de Mère sur l'antique terre de Pompéi, séjour des païens morts. Et de ce lieu où l'on adorait les idoles et les démons, vous, aujourd'hui, comme Mère de la Grâce Divine, vous répandez partout les trésors des miséricordes du Ciel ! Ah ! de ce trône où vous régnez, pleine de pitié, jetez sur moi aussi un regard bienveillant, 0 Marie, et prenez pitié de moi qui ai tellement besoin de votre secours. Comme vous vous êtes révélée à tant d'autres, montrez-vous, à moi aussi, véritable MERE DE MISERICORDE : «Monstra Te esse Matrem! », alors que, de tout cœur, je vous salue et je vous invoque, ma Souveraine et Reine du Très Saint Rosaire. Ainsi soit-il ! » 


Sur les petits grains du chapelet, dire 10 Je vous salue Marie


Terminer la dizaine par Gloire au Père et le Salve Regina


Texte latin du Salve Regina :
Salve, Regina, mater misericordiae. Vita, dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules filii Hevae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! Amen.


Texte français du Salve Regina
Salut, Reine, Mère de Miséricorde, notre Vie, notre Douceur, et notre espérance, salut.
Vers toi nous élevons nos cris, pauvres enfants d'Ève exilés.
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Tourne donc, ô notre Avocate, tes yeux miséricordieux vers nous.
Et, Jésus, le fruit béni de tes entrailles, montre-le nous, après cet exil.
O clémente, ô pieuse, ô douce Vierge Marie ! Amen.


Prière à dire sur le deuxième gros grain du chapelet :


« Prosterné au pied de votre trône, 0 grande et glorieuse Dame, mon âme vous vénère au milieu des gémissements et des angoisses qui pèsent lourdement sur elle. Dans ces craintes et ces agitations où je me trouve, je lève les yeux vers vous avec confiance. Vous avez daigné choisir pour demeure les campagnes des paysans pauvres et abandonnés. Et là, face à la ville et à l'amphithéâtre des plaisirs mondains où règnent le silence et la ruine, vous, comme REINE DES VICTOIRES, Vous avez élevé votre voix puissante pour appeler de toutes les régions de l'Italie et du monde catholique, vos fils spirituels pour vous construire un Temple. Prenez enfin pitié de mon âme tombée misérablement dans la boue. Ayez pitié de moi, 0 Dame, ayez pitié de moi, je suis submergé de misères et d'humiliation. Vous qui êtes l'extermination des démons, prenez ma défense ! Vous qui êtes le SECOURS DES CHRÉTIENS, sauvez-moi de ces souffrances dans lesquelles je suis malheureusement plongé. Vous qui êtes NOTRE VIE, soyez victorieuse de la mort qui menace mon âme au milieu des dangers où elle se trouve exposée. Redonnez-moi la paix, la tranquillité, l'amour, la santé ! Ainsi soit-il ! » 


Sur les petits grains du chapelet, dire 10 Je vous salue Marie


Terminer la dizaine par Gloire au Père et le Salve Regina


Prière à dire sur le troisième gros grain du chapelet :


« Entendre que nombreux sont ceux que Vous avez comblés de bienfaits uniquement parce qu'ils ont eu recours à vous avec Foi, voilà qui met en moi une ardeur nouvelle et le courage de Vous appeler à mon secours. Vous avez assuré autrefois à Saint Dominique que celui qui veut des grâces, les obtiendra par votre Rosaire. Avec votre chapelet à la main, moi, je Vous appelle, 0 Mère, à ne pas manquer à vos maternelles promesses. Bien plus, vous-même, vous faites, de nos jours, de continuels prodiges pour appeler vos enfants à vous honorer dans le Temple de Pompéi. Vous voulez essuyer nos larmes, Vous voulez adoucir nos craintes ! Et moi, le cœur sur les lèvres, je Vous appelle et je Vous invoque avec une foi vive : « Ma Mère... chère Mère... Mère si belle !... Très douce Mère, venez à mon aide ! MÈRE ET REINE DU SAINT ROSAIRE DE POMPEI, ne tardez plus à étendre votre main puissante pour me sauver, car si Vous tardez à le faire, Vous voyez que, pour moi, c'est la ruine ! Ainsi soit-il ! »
Sur les petits grains du chapelet, dire 10 Je vous salue Marie


Terminer la dizaine par Gloire au Père et le Salve Regina




Prière à dire sur le quatrième gros grain du chapelet :


« Et à qui puis-je avoir recours, sinon à Vous, qui êtes le SOULAGEMENT DES MALHEUREUX, le RÉCONFORT DES ABANDONNES, la CONSOLATION DES AFFLIGES ? Oh, je vous l'avoue, mon âme est misérable, elle est chargée de péchés énormes, elle mérite le feu de l'enfer, elle n'est pas digne de recevoir vos grâces... Mais n’êtes-vous pas L'ESPÉRANCE DES DÉSESPÉRÉS, la grande MÉDIATRICE entre l'homme et Dieu, notre puissante AVOCATE auprès du Trône du Très-Haut, le REFUGE DES PÉCHEURS ?... Oh, il suffit que vous disiez une parole en ma faveur à votre Fils, et lui, Vous exaucera. Demandez-lui donc, 0 Mère, cette grâce dont j'ai tellement besoin... (on formule la grâce désirée) Vous seule pouvez me l'obtenir, Vous qui êtes mon unique espérance, ma consolation, ma douceur, toute ma vie. Ainsi j'espère ! Ainsi soit-il ! » 


Sur les petits grains du chapelet, dire 10 Je vous salue Marie


Terminer la dizaine par Gloire au Père et le Salve Regina


Prière à dire sur le cinquième gros grain du chapelet :


« 0 Vierge et Reine du Saint Rosaire, vous qui êtes la Fille du Père Céleste, la Mère du Divin Fils, l’Épouse de l'Esprit Septiforme, Vous qui pouvez tout auprès de la Sainte Trinité, Vous devez implorer pour moi cette grâce dont j'ai tant besoin, pourvu qu'elle ne soit pas un obstacle à mon salut (on expose la grâce désirée). Je Vous la demande par votre Immaculée Conception, par votre Divine Maternité, par vos joies, par vos douleurs, par vos triomphes. Je Vous la demande par le Cœur de votre Jésus d'Amour, par ces neuf mois pendant lesquels Vous l'avez porté dans votre sein, par les souffrances de sa vie, par sa cruelle Passion, par sa mort sur la Croix, par son Nom très Saint, par son Sang très précieux. Je Vous la demande enfin par votre Cœur très doux, en votre Nom glorieux, 0 Marie, qui êtes L'ÉTOILE DE LA MER, la DAME PUISSANTE, la MÈRE DES DOULEURS, la PORTE DU CIEL et la MÈRE DE TOUTE GRACE. J'ai confiance en vous. J'espère tout de Vous. Vous devez me sauver ! Ainsi soit-il ! »


Sur les petits grains du chapelet, dire 10 Je vous salue Marie


Terminer la dizaine par Gloire au Père et le Salve Regina


A la fin du rosaire complet (quatrième chapelet) vous récitez les prières :


- Rendez-moi digne de vous louer, Vierge très pure !
- Donnez-moi le courage contre vos ennemis ! - Priez pour nous, Reine du Très Saint Rosaire ! - Afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ !


Prions - Dieu, dont le Fils Unique, par sa vie, sa mort et sa résurrection, nous a mérité la grâce du salut éternel, faites, nous Vous en prions, qu'en méditant ces Mystères par le Très Saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Jésus-Christ, notre Seigneur.


(Et l'on ajoute un « Ave Maria » pour l’Avocat Bartolo Longo)


Prières de Bartolo Longo à la Vierge de Pompéi


Bartolo Longo écrivit de nombreuses prières à la Vierge de Pompéi. En voici quelques-unes : 


« Me voici à vos genoux, ô Mère Immaculée de Jésus, vous qui aimez à être invoquée sous le nom de Notre Dame du Rosaire de Pompéi. La joie au cœur, l'âme remplie de la plus vive reconnaissance, je reviens à vous, ô ma généreuse bienfaitrice, ma douce patronne, souveraine de mon cœur, à vous, qui vous êtes montrée véritablement ma Mère, et Mère pleine d'amour pour moi. Je gémissais, et vous m'avez écouté ; j'étais affligé, et vous m'avez consolé ; j'étais dans les angoisses, et vous m'avez rendu la paix. Des douleurs et des peines mortelles assiégeaient mon cœur, et vous, ô Mère, du haut de votre Trône de Pompéi, vous m'avez rasséréné l'esprit d'un seul de vos regards miséricordieux. Qui s'est jamais adressé à vous avec confiance sans être exaucé ? Ah ! si le monde connaissait mieux votre bonté, votre compassion pour ceux qui souffrent, comme toutes les créatures recourraient à vous ! Soyez bénie à jamais, ô Vierge Souveraine de Pompéi, bénie par moi et par tous, par les hommes et par les anges, par la terre et par le ciel. Amen. »




« Je rends grâce à Dieu et à vous, Divine Mère, des nouveaux bienfaits qui m'ont été accordés par l'effet de votre bonté et de votre miséricorde. Que serai-je devenu su vous aviez repoussé mes soupirs et mes larmes ? Je supplie les Anges du Paradis, les chœurs des apôtres, des martyrs, des vierges et des confesseurs de vous remercier pour moi. Je fais la même prière à ces innombrables âmes jadis pécheresses, qui ont été sauvées par vous et qui jouissent maintenant au Ciel de la vision de votre immortelle beauté. Je voudrais vous voir aimée de toutes les créatures et entendre le monde entier se faire l'écho de mes actions de grâces. Que puis-je vous offrir, ô Reine, si riche en bonté et en magnificence ? Je vous consacre ce qui me reste de vie, et je l'emploierai a propager partout votre culte, ô Vierge du Rosaire de Pompéi, vous dont l'invocation m'a valu les grâces du Seigneur. Je répandrai partout la dévotion de votre Rosaire, je dirai à tous les miséricordes que vous avez obtenues pour moi et je ne cesserai de redire vos bontés à mon égard, afin que même ceux qui sont d'indignes pécheurs, comme moi, s'adressent à vous avec confiance à vous. »




« Quels noms vous donnerai-je, ô blanche colombe de paix ? Sous quels titres vous invoquerai-je vous que les saints docteurs ont appelée Maîtresse du monde, Porte de la Vie, Temple de Dieu, Palais de Lumière, Gloire des Cieux, Sainte entre les saints, Prodige des prodiges, Paradis du Très-Haut ? Vous êtes la trésorière des grâces, la Toute Puissance suppliante, que dis-je ? La Miséricorde même de Dieu descendant sur les malheureux. Mais je sais aussi, qu'il vous est doux d'être appelée Reine du Rosaire de Pompéi. Et en vous donnant ce titre, je sens la douceur de votre nom mystique, ô Rose du paradis transplantée dans cette vallée de larmes pour adoucir nos angoisses, à nous, pauvres exilés, enfants d'Ève ; Rose symbole de charité, plus odorante que tous les arômes du Liban, vous qui dans cette vallée attirez, par le parfum de votre suavité céleste, le cœur des pécheurs vers le Cœur de Dieu. Vous êtes la Rose éternellement fraîche, qui, arrosée par les eaux du Ciel, avez jeté vos racines dans la terre desséchée par une pluie de feu ; la Rose d'une beauté Immaculée, qui avez fait du lieu de la désolation le Jardin des délices du Seigneur. Loué soit Dieu pour avoir rendu votre nom si digne d'admiration ! Bénissez, ô peuple, Notre Dame de Pompéi, car toute la terre est pleine de miséricorde. » 




« Du milieu des tempêtes qui m'avaient submergé, j'ai levé les yeux vers vous, nouvelle étoile d'espérance, apparue de nos jours au-dessus de la vallée des ruines. Du fond de mes amertumes j'ai élevé la voix vers vous, ô Reine du Rosaire de Pompéi ; et j'ai éprouvé la puissance de ce titre qui vous est si cher. Je m'écrierai donc toujours : je vous salue, ô Mère de miséricorde, océan de grâces, de bonté et de compassion ! Qui chantera dignement les gloires nouvelles de votre Rosaire, les récentes victoires de votre chapelet ? Au monde qui s'arrache des bras de Jésus pour se livrer au démon, vous préparez le salut dans cette vallée où Satan dévorait les âmes. Vous avez refoulé aux pieds en triomphatrice les restes des temples païens ; et sur les ruines de l'idolâtrie vus avez placé le triomphe de votre souveraineté. Vous avez changé la lande de la mort en une terre de résurrection et de la vie ; et sur le sol subjugué par votre ennemi vous avez planté la citadelle, le refuge o vous recevez les peuples pour les sauver. Et voici que vos fils répandus dans le monde vous ont élevé en ce lieu un trône, vrai signe de vos prodiges, trophée de vos miséricordes. Du haut de ce trône, vous m'avez appelé, moi aussi, parmi vos enfants de prédilection, et le regard de votre commisération s'est reposé sur moi, pauvre malheureux. Que vos œuvres soient éternellement bénies, ô ma souveraine ! Et que bénis soient tous les prodiges opérés par vous dans la vallée de la désolation et de la ruine ! »




« Que toutes langues fassent retentir votre gloire, ô Marie ! Et que le soir redise au matin le concert de nos bénédictions ! Tous les peuples vous appellent Bienheureuse ; que toutes les plages de la terre, que toutes les régions des cieux répètent que vous êtes bienheureuse ! Et moi aussi je vous appellerai trois fois bienheureuse, avec les Anges ; avec les Archanges ; avec les Principautés : trois fois Bienheureuse avec les Puissances Angéliques ; avec les Vertus des Cieux ; avec les Dominations. Je vous proclamerai Bienheureuse parmi les Bienheureux ; avec les Trônes ; avec les Chérubins ; avec les Séraphins. O ma souveraine Libératrice, ne cessez pas d'abaisser vos regards miséricordieux sur notre famille, sur notre nation, sur l'Église tout entière. Et surtout, ne me refusez pas la grâce des grâces, c'est à dire que jamais ma fragilité ne me sépare de vous. Faites que je persévère jusqu'au dernier soupir dans cette foi et cet amour dont brûle en cet instant mon âme. Et que tous ceux qui concourent à l'érection de votre Sanctuaire de Pompéi soient un jour du nombre des élus ! O couronne du Rosaire de ma Mère, je vous serre sur mon cœur et je vous couvre de baisers respectueux (ici embrassez votre chapelet). Vous êtes la voie qui mène à toutes les vertus, le trésor des mérites pour l'éternité, le présage de ma prédestination, la chaîne solide qui enlace l'ennemi, là une source de paix pour celui qui vous honore pendant la vie, un gage de victoire pour qui vous porte à ses lèvres à l'instant de la mort. Dans cette heure suprême, je vous attends, ô ma Mère : votre apparition sera le signal de mon salut ; votre Rosaire m'ouvrira les portes du Ciel. Ainsi soit-il. » 




« O Vierge Très Sainte et Immaculée, Reine du Saint Rosaire, Tu as choisi notre siècle de peu de foi pour établir Ton siège à Pompéi, et Tu as fait venir du monde entier Tes enfants pour les engager à ériger en ce lieu un sanctuaire. Innombrables dans le monde entier sont ceux que Tu as secourus, parmi ceux qui Te vénèrent en cette statue miraculeuse. Et moi aussi, bonne Mère, Tu me vois Te vénérer en esprit en ce lieu de grâces et Tu m'entends crier vers Toi : Ô Glorieuse Reine du Saint Rosaire de Pompéi, viens à mon secours ! A ceux qui Te vénèrent le chapelet à la main, Tu as promis de grandes grâces. C'est aussi le chapelet à la main que Tu me vois faire appel à Toi ! Tu es la Consolatrice des affligés, le Salut des malades, le Refuge des pécheurs, l'Espoir des désespérés ; Tu es la Dispensatrice des grâces et des miséricordes de Dieu. Du haut de Ton trône à Pompéi, bénis-moi ! Ô Reine du Saint Rosaire de Pompéi, prie pour nous ! Amen. » 
Revenir en haut Aller en bas
 
Octobre, le mois du Rosaire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Octobre, le mois du ROSAIRE*!!
» Octobre mois du Rosaire/
» MOIS D'OCTOBRE, MOIS DU ROSAIRE
» Notre-Dame du Rosaire (7 octobre)
» Octobre c'est le mois du Saint-Rosaire "récite ton chapelet"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR :: PRIÈRE CONTINUELLE ET SACRIFICE PERPÉTUEL :: Le Saint Rosaire quotidien - Protection et Victoire-
Sauter vers: