Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 16 février Sainte Julienne de Nicomédie
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:57

» 16 février Saint Pamphile de Césarée
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:49

» Le secret de l'âme par Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:27

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:20

» meutre du Père Popieluszko
par violaine Hier à 22:13

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:42

» Abbé Guy Pagès.
par Philippe Hier à 9:45

» 15 Février Saint Claude la Colombière
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:21

» 15 février Bienheureux Michel Sopocko
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:15

» Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)
par Philippe Jeu 14 Fév - 15:06

» 14 février Saints Cyrille et Méthode
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 22:03

» 14 février Saint Valentin de Terni
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 21:55

» 13 février Bienheureux Jourdain de Saxe
par ami de la Miséricorde Mar 12 Fév - 22:02

» Profanation
par violaine Mar 12 Fév - 21:37

» Vivre d'amour chanté par les Carmélites de France.
par Françoise Mar 12 Fév - 20:47

» Cardinal Sarah
par Françoise Mar 12 Fév - 17:20

» Du blog de Jeanne Smits...
par Françoise Mar 12 Fév - 15:08

» Notre volonté et celle du Père.
par Philippe Mar 12 Fév - 13:43

» Anima christi (Marco Frisina)
par Françoise Mar 12 Fév - 7:09

» Vassula
par Philippe Mar 12 Fév - 6:57

» 12 février Saint Saturnin d'Abitène et ses compagnons
par ami de la Miséricorde Lun 11 Fév - 22:49

» 12 février Sainte Eulalie de Barcelone
par ami de la Miséricorde Lun 11 Fév - 22:36

» Du 3 au 11 février 2019 : Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes
par Françoise Lun 11 Fév - 20:33

» 11 février Vénérable Francesco Convertini
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:27

» 11 Février Saint Pierre de Jésus Maldonado Lucero
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:22

» 11 février Notre-Dame de Lourdes
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:13

» 10 février Saint Guillaume de Malavalle
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:48

» « Manifeste pour la foi » du cardinal Müller.
par Philippe Dim 10 Fév - 7:43

» 10 février Bienheureux Arnaud Cataneo (de Padoue)
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:37

» 10 février Sainte Scholastique
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:25

» 9 février Saint Maron
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:29

» 9 février : Sainte Apolline d'Alexandrie
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:20

» 9 février Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:14

» Roberto de Mattei rejette le principe de "fraternité"
par Philippe Ven 8 Fév - 10:06

» Perplexité d'un prêtre
par Philippe Ven 8 Fév - 7:03


Partagez | 
 

 Perplexité d'un prêtre

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 949
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Perplexité d'un prêtre   Ven 8 Fév - 7:03

http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/lettre-dun-pretre-desampare-.html?fbclid=IwAR3T1-CTnkJ0CxhjTGOgTfziM1U-8Lemfwxyib3iCGM4pXRJHAPqRIAUgTg

Lettre d'un prêtre désemparé




Ce n'est pas le premier... Il écrit à AM Valli pour lui confier son désarroi face à ce pontificat dérangeant (7/2/2019) 

>>> Voir aussi: Les dubia d'un prêtre

 

JAMAIS JE N'AURAIS PENSÉ ÉPROUVER UNE TELLE PERPLEXITÉ

www.aldomariavalli.it/ 
6 février 2019

* * *

Je suis un prêtre du diocèse de Gênes et je n'aurais jamais pensé arriver à nourrir une telle perplexité à l'égard de celui qui siège sur la Chaire de Pierre. J'ai toujours considéré le Pape comme une référence inamovible dans ma vie chrétienne. Ceux qui, comme moi, ont grandi avec Jean-Paul II, ont vu dans les papes de grands exemples de foi vécue dans le concret et dans la sainteté.
J'ai accueilli avec regret la démission du pape Benoît XVI. Il n'utilisait jamais de mots au hasard, il était sage, il m'a aidé à m'élever vers le transcendant: un homme de Dieu.
J'ai vécu l'élection de l'archevêque de Buenos Aires sans préjugé:je ne le connaissais pas, et puis d'un autre côté le Pape est le Pape.
Pendant des mois, j'ai écouté avec intérêt ses paroles, voyant en lui une simplicité qui m'a fait dire: «Au vu de sa capacité à entrer dans le cœur des gens, de sa sensibilité envers ceux qui souffrent, il réussira peut-être à être plus incisif dans l'annonce du Christ et des vérités de la foi, de manière à réveiller les peuples occidentaux de cette anesthésie des consciences».
Mais jour après jour, j'ai commencé à percevoir un crescendo d'ambiguïté très subtil. Dans ses messages, je notais quelque chose de déformé. Au début, je ne le comprenais pas bien, mais c'était comme si de ses paroles, de ses réparties, de ses interviews, émergeait un regard complètement horizontal sur la vie, à l'exclusion du plan vertical et du jugement de Dieu et avec un mépris bien peu miséricordieux pour ceux qui ont d'autres opinions.

Aujourd'hui, je dois dire que dans l'Église catholique, je me sens presque dans une religion différente de celle dans laquelle j'ai été élevé quand j'étais enfant. L'obsession pour les thèmes sociaux est insupportable. Il semble qu'aient été oubliés les grands saints de la charité, pour lesquels l'attention au frère naissait de la contemplation et de l'adoration du Christ. Les appels de Bergoglio sonnent comme ceux d'un homme politique. L'Église «en sortie» et «hôpital de campagne» est considérée comme une agence de services sociaux.
Franchement, tout en partageant l'importance d'aider les pauvres et les nécessiteux, une Église comme celle-là ne m'attire pas, elle n'est pas la communauté de ceux qui sont sauvés par Christ.
Je suis également frappé par l'ambiguïté sur les questions familiales. Parfois, les discours du Pape semblent beaux, mais ensuite, en y repensant, je me rends compte qu'ils ne transmettent pas une vision claire. À quoi Amoris letitiae a-t-elle abouti? A une grande confusion. Concrètement, aujourd'hui chacun fait ce qu'il veut, met l'homme au premier plan et oublie le commandement divin.

Cette confusion, ce manque de clarté, sont inquiétants: ils semblent intentionnels. Mais dans quel but?
Dans la foi, je cherche la clarté, la solidité. Je cherche le salut. Mais aujourd'hui, il semble que le pape nous dise qu'il suffit de faire un peu de bien à l'autre et pour le reste tout va bien. Il n'y a plus l'annonce du Christ comme unique sauveur, plus l'appel à la vie éternelle et aux choses du ciel.
Je n'aurais jamais pensé éprouver une telle perplexité face à la figure du successeur de Pierre, mais franchement je ne la comprends pas, je me sens perdu. Je continue parce que sans le Seigneur, la vie n'est que désespoir et j'essaie de rester fidèle à cet ineffaçable depositum fidei bimillénaire. Je me nourris de la vie des saints, j'écoute les paroles de Marie dans les apparitions, qui rappellent le sens vertical de la vie. Et j'avoue avec tristesse que j'ai du mal à prononcer le nom de notre Pape pendant la messe. J'ai du mal à le voir à la télévision et quand des gens m'interrogent à son propos, j'essaie de changer de sujet. Je suis oppressé par l'idée que celui qui devrait être pour moi le chef de l'Église sur terre n'est qu'un obstacle que je préfère désormais éviter.

Où nous mène le successeur de Pierre? Où veut nous conduire cette Église qui ne nous indique pas le péché mortel et ne nous aide pas à l'éviter? Que veut-elle nous dire quand elle oublions d'affirmer que le Christ est le seul sauveur et que les religions ne sont pas toutes égales? Veut-on nous emmener au ciel, ou bien ailleurs ?
Un prêtre

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
Perplexité d'un prêtre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phobie sociale ou Anxiété sociale - Définition DSM-IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: L’ÉTERNELLE VÉRITÉ-
Sauter vers: