Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Je vous salue Marie - Ecclesia cantic -
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Aujourd'hui à 7:07

» Rubrique De tout et de rien !
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Aujourd'hui à 6:55

» L'Evangile du jour... Prions, méditons.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Aujourd'hui à 6:44

» 20 novembre : Vénérable Agnelo de Souza
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:11

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:06

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Hier à 18:55

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 9:53

» Cardinal Pell, persécution religieuse
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 9:23

» Les fidèles doivent-ils participer à l'indemnisat° des victimes des prêtres pédo
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Hier à 6:45

» 19 novembre : Saint Philarète de Moscou
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Lun 18 Nov - 22:03

» La nouvelle prière du pape émérite Benoit XVI.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 18 Nov - 16:33

» Père Dominique Auzenet.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 18 Nov - 7:58

» 18 novembre : Saint Odon de Cluny
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Dim 17 Nov - 22:25

» Mgr. Schneider dénonce les cultes idolâtres à Rome.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Dim 17 Nov - 16:53

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Dim 17 Nov - 13:35

» Les mystères des reliques de Saint Pierre.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Dim 17 Nov - 6:58

» L'enfer, Fatima, description des trois enfants.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Dim 17 Nov - 6:47

» Sainte Elizabeth Canori Mora
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Dim 17 Nov - 1:41

» 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Sam 16 Nov - 22:54

» Vassula Ryden ... Message mis à jour.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Sam 16 Nov - 8:41

» Incendie à la cathédrale d'Eauze (Gers) : la piste d'un acte de satanisme.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Sam 16 Nov - 8:33

» 16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Ven 15 Nov - 22:57

» Le blog de Philippe Poindron
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Ven 15 Nov - 17:32

» 15 novembre : Saint Albert le Grand
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 14 Nov - 21:18

» L'influence internationale du Vatican.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Jeu 14 Nov - 20:10

» Du blog de Jeanne Smits...
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Jeu 14 Nov - 6:54

» 14 novembre : Saint Sérapion d'Alger
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Mer 13 Nov - 22:19

» Du site "Benoit et moi" 2019.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Mer 13 Nov - 21:03

» Le pape François ou la ruine de l'Eglise catholique.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mer 13 Nov - 8:09

» 13 novembre : Saint Jean le Miséricordieux ou (l'Aumônier)
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Mar 12 Nov - 20:48

» Notre Dame de Fatima et les âmes du Purgatoire.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 12 Nov - 13:19

» Ardèche - Le Teil - Au lendemain du séisme, les habitants sous le choc.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 12 Nov - 13:10

» Le péché du pape François par omission.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 12 Nov - 12:51

» Actes anti-chrétiens : Silence, on tue !(Polit'mag)
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 12 Nov - 11:47

» Les encouragements du pape à un capitalisme inclusif !
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 12 Nov - 9:48


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Cardinal Pell, persécution religieuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1288
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptySam 2 Mar - 8:18

http://www.ncregister.com/daily-news/calling-cardinal-pells-prosecution-what-it-is-religious-persecution

Cardinal Pell, persécution religieuse Ncregister-logo-385x115

Cardinal Pell, persécution religieuse GettyImages-1132406974
Le cardinal George Pell arrive à la Cour de comté de Melbourne le 27 février à Melbourne, en Australie. Le cardinal Pell a été reconnu coupable le 11 décembre, mais le résultat a fait l'objet d'une ordonnance de suppression et n'a pu être signalé que depuis mardi. (Scott Barbour / Getty Images)
COMMENTAIRE  | 1ER MARS 2019

Appeler la poursuite du cardinal Pell Ce que c'est: Persécution religieuse
COMMENTAIRE: Maintenant que l'ordre de suppression a été levé, nous sommes libres de dire ce qui est évident depuis plusieurs années maintenant.
Père Raymond J. de Souza
Le cardinal George Pell était exactement où il aurait dû être mercredi soir à Melbourne: en prison.

Laissons Henry David Thoreau expliquer: «Sous un gouvernement qui emprisonne injustement toute personne, la vraie place pour un homme juste est aussi une prison» (désobéissance civile) .

Maintenant que le «décret de suppression» particulier en Australie a été levé, nous sommes libres d’énoncer ce qui est évident depuis plusieurs années maintenant. Poursuivre le cardinal Pell est une énorme erreur judiciaire, une persécution religieuse pratiquée par des moyens de poursuites.

Le cardinal Pell a été condamné en décembre dernier pour avoir agressé sexuellement deux garçons de 13 ans en 1996. Le processus qui a abouti aux condamnations constituait, dès le début, une stratégie soutenue et calculée pour corrompre le système de justice pénale à des fins politiques.

Et maintenant, le cardinal Pell est en prison et attend sa sentence le mois prochain. Il n'y a aucune honte à ce que le cardinal Pell soit en prison; la honte est suffisamment abondante pour être portée par tous ceux qui l'ont mis là.



Fausses accusations

Des erreurs judiciaires se produisent. Le cardinal Pell lui-même a été faussement accusé en 2002 et, avant lui, le cardinal Joseph Bernardin de Chicago était faussement accusé en 1993. Ces deux accusations ont été résolues par un recours à la police ou aux tribunaux.

Le cas du cardinal Pell, cependant, n’était pas une fausse couche qui ressemblait à une erreur. Cela a été fait avec la malveillance de la police et du parquet.

Les Américains ne devraient pas en être étonnés, car la liste des personnes condamnées à tort est très longue. Même certains condamnés à mort ont été exonérés avant que leurs exécutions puissent avoir lieu.



Poursuite malveillante de personnalités

Le cas le plus célèbre récemment enregistré aux États-Unis est la condamnation en 2008 du sénateur Ted Stevens, R-Alaska, qui a perdu une offre de réélection restreinte après une condamnation pour ne pas avoir signalé un cadeau présumé. Stevens n'a été exonéré que lorsqu'un dénonciateur du FBI a révélé que le comportement répréhensible du procureur avait été répréhensible . Il est arrivé trop tard pour sa réélection, mais sa réputation a été restaurée. Stevens est décédé en 2010.

Si un ministère de la justice dirigé par un républicain peut condamner délibérément, délibérément et abusivement le sénateur le plus ancien de la République, toujours populaire dans son pays d'origine, les procureurs de Victoria (l'État d'origine du cardinal Pell en Australie) joueront un rôle Le cardinal Pell, qui a fait l'objet d'une longue campagne de diffamation dans les médias en Australie, a été condamné délibérément, avec malveillance et à tort. L'intensité de la diffamation était telle qu'il serait probablement possible de trouver à Melbourne un jury composé de 12 personnes qui penseraient que le cardinal Pell a également agressé sexuellement les garçons.

Néanmoins, l’affaire contre le cardinal Pell était tellement fantasmagorique qu’il a fallu deux tentatives aux procureurs pour obtenir les déclarations de culpabilité. Le premier procès, en septembre, s'est terminé par un jury suspendu, les jurés ayant apparemment voté 10 voix contre 2 pour acquitter. Un nouveau procès s'ensuivit, le jury atteignant l'unanimité nécessaire pour condamner en décembre.



Les supposés faits de l'affaire

Il est important que les catholiques connaissent les détails de l'affaire, et pas seulement les déclarations résumées selon lesquelles l'affaire était «faible». C'était impossible.

L'accusation a déclaré que le cardinal Pell, au lieu de saluer les gens après la messe, a immédiatement laissé tout le monde à la cathédrale Saint-Patrick et s'est rendu non accompagné à la sacristie. Arrivé seul dans la sacristie, il trouva deux garçons de chœur qui avaient quitté le cortège des cinq autres douzaines de garçons de chœur et sifflaient du vin d'autel.

Après les avoir surpris en flagrant délit, il a rapidement décidé de les agresser sexuellement - de "pénétration orale", pour être désagréablement précis.

Ce qu’il a accompli immédiatement après la messe, avec la porte de la sacristie ouverte, malgré le fait qu’il portait tous ses vêtements et avec l’attente raisonnable que le sacristain, le maître des cérémonies, les serveurs ou les concélébrants puissent entrer et sortir ou même passer par la porte ouverte, comme il est d'usage après la messe.

Pendant ce temps, il y avait des dizaines et des dizaines de personnes dans la cathédrale, en train de prier ou de fouiner.

Toute l’affaire s’est déroulée dans les six minutes, après quoi les garçons sont allés à la pratique de la chorale et n’en ont jamais parlé à qui que ce soit pendant vingt ans, même pas les uns aux autres. En effet, l'un des garçons, décédé d'une overdose d'héroïne en 2014, a explicitement déclaré à sa mère, avant son décès, qu'il n'avait jamais été agressé sexuellement.

Les faits supposés sont pratiquement impossibles à compléter. Demandez à n'importe quel prêtre d'une paroisse de taille normale - sans parler d'une cathédrale - s'il serait possible de violer des enfants de choeur dans la sacristie immédiatement après la messe. Soixante secondes - et encore moins six minutes - ne passeraient pas sans que quelqu'un, ou plusieurs personnes, n'arrive et dehors, ou du moins en passant par la porte ouverte. Demandez à n'importe quel prêtre s'il est habituellement seul dans la sacristie immédiatement après la messe, alors qu'il y a encore des gens dans l'église et que le sanctuaire n'a pas encore été effacé.

De plus, là encore, avec des excuses pour avoir été graphique, il est impossible d’effectuer la prétendue pénétration quand la messe est entièrement investie. Encore une fois, demandez à tout prêtre - et encore moins à un archevêque plus lourdement investi - de la gêne de devoir se rendre à la salle de bain, si nécessaire, après acquisition. Cela nécessite de désinvestir, au moins en partie, ou de se livrer à une manipulation délicate des divers vêtements, ce qui rend difficile l’utilisation des toilettes, sans parler d’une agression sexuelle.

Le plaignant a déclaré que le cardinal Pell venait de déplacer ses vêtements de côté, ce qui est impossible, compte tenu du fait que son aube ne dispose pas de telles ouvertures.

Ce que le cardinal Pell a été accusé de faire est tout simplement impossible, même s’il avait été assez fou pour le tenter. En outre, tout homme qui tente de violer des garçons dans un lieu public avec des gens est le genre de délinquant téméraire à propos duquel il y aurait une longue histoire de tels comportements. Il n'y a bien sûr pas d'histoire de ce genre.



La corruption de la police

Il n’est pas étonnant qu’un jury composé de 12 citoyens ordinaires puisse être convaincu, contrairement à la preuve et au bon sens, que le cardinal Pell était coupable. Après tout, des dizaines et des dizaines de policiers et de procureurs hautement qualifiés et expérimentés ont décidé que l'ancien archevêque de Sydney était coupable avant même que des accusations ne soient portées. Telle est la haine australienne pour l’Église catholique en général et pour George Pell en particulier.

En 2013, la police de Victoria a lancé « Operation Tethering » pour enquêter sur le cardinal Pell, bien qu'aucune plainte n'ait été déposée contre lui. S'en est suivi une campagne de quatre ans visant à trouver des personnes prêtes à alléguer les abus sexuels, campagne dans laquelle la police de Victoria a publié des annonces dans les journaux réclamant des plaintes pour abus sexuel à la cathédrale de Melbourne - avant qu'il n'y en ait eu.

La police avait son homme et avait juste besoin d'une victime.

Alors que l’Australie passait par l’agonie d’une enquête de la Commission royale sur les abus sexuels - avec l’église catholique retenant l'attention du lion - ce n'était qu'une question de temps avant que quelqu'un puisse être trouvé pour dire quelque chose, ou se souvenir de quelque chose, ou, si nécessaire, fabriquez-le tout à fait. Après tous ces efforts, la police de Victoria n'a pu que mettre en place une affaire aussi fragile est en soi un puissant indice que le cardinal Pell n'est pas un agresseur sexuel.



Témoignage - ou pas - des plaignants

Dans les affaires d'abus sexuels à Victoria, la victime témoigne à huis clos. Le public ne sait donc pas et ne peut pas évaluer la crédibilité de ce qui a été dit.

Lors du premier procès, la plaignante a témoigné devant le jury. Ils ont voté pour ne pas condamner. Lors du deuxième procès, le requérant n'a pas du tout témoigné, mais les enregistrements de son témoignage lors du premier procès ont été consignés. Il semble que le premier jury, qui a entendu le requérant en vie, l’a trouvé moins crédible que le second jury, qui ne l’a pas rencontré en direct.

Le cardinal Pell a donc été reconnu coupable sur le témoignage d'un seul témoin qui a présenté une histoire incroyable, sans corroboration, sans aucune preuve physique ni comportement antérieur, sur l'insistance acharnée de l'auteur présumé pour que rien de la sorte ne se soit produit. Cela, presque par définition, répond à la norme du doute raisonnable.

Encore plus étonnant, le jury a déclaré le cardinal Pell coupable d’avoir agressé le deuxième garçon, alors même qu’il avait nié avoir jamais été agressé par sa famille. La deuxième victime présumée est décédée en 2014. Il n'a jamais porté plainte, n'a jamais été interrogé par la police et n'a jamais été examiné par un tribunal.

Sans la haine publique envers le cardinal Pell, un tel cas n'aurait jamais été porté devant les tribunaux. Mais tout comme la police avait son homme avant qu’il n’y ait des allégations ou des preuves, les procureurs savaient qu’ils avaient de bonnes chances d’avoir un jury qui était si déterminé à obtenir le cardinal Pell qu’il leur suffisait de leur donner une chance.



Un procès secret

En vertu de la loi de Victoria, un juge peut émettre une «ordonnance de suppression» interdisant tout signalement dans une affaire si cela est jugé nécessaire pour protéger un procès des pressions indues du public. L'ordonnance de suppression, qui signifiait que même les accusations portées contre le cardinal Pell n'avaient été dévoilées que cette semaine, plus de deux mois après sa condamnation, visait apparemment à protéger le droit du cardinal Pell à un procès équitable.

En effet, cela évitait aux procureurs de défendre la faiblesse de leur affaire devant le tribunal de l'opinion publique. Si, il y a presque deux ans, les procureurs avaient dû déclarer en public que le cardinal Pell avait violé deux enfants de choeur dans une cathédrale bondée immédiatement après la messe dominicale, le procureur général de Victoria aurait au moins subi des pressions pour déterminer si la justice populaire à pied, comme ce fut le cas l’année dernière en Australie, où l’archevêque Philip Wilson d’Adélaïde a été reconnu coupable d’avoir dissimulé une affaire de sévices sexuels. Il fut condamné et, bien qu'il ne veuille pas démissionner avant que son appel soit entendu, les pressions du Vatican, de ses frères évêques et du Premier ministre australien le chassèrent de force.

Quelques mois plus tard, il a été acquitté en appel. Le juge de la cour d'appel a alors décidé que le jury qui l'avait déclaré était probablement influencé par la fureur publique contre l'Église catholique.

Cela est arrivé à nouveau.

Le père Raymond J. de Souza  est le rédacteur en chef du  magazine Convivium  .

====================================================================================
Cardinal Pell, persécution religieuse Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1288
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyLun 19 Aoû - 10:41

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/08/12/la-lettre-de-prison-du-cardinal-pell/?fbclid=IwAR10d5Pf2IEp00xFgXPI-BDlPbUxZW1fsq7mjc9ytDbsfzvKGj8lVIZr4X0

La lettre de prison du cardinal Pell
Août 12, 2019 | ActualitésPremier plan
Aldo Maria Valli fait un bref historique de l’affaire, et souligne à quel point le malheureux cardinal a été la victime d’une campagne de diffamation et d’une chasse aux sorcières sans précédent. Mais « avec la prison, il a mérité la meilleure des promotions ecclésiastiques, approchant la condition originelle des apôtres dans les premières années de l’Église ».


[size]

Cardinal Pell, persécution religieuse Menottes-pell

La lettre de prison du cardinal Pell


[/size]

[size]

Aldo Maria Valli
12 août 2019
Ma traduction

La « lettre de prison » écrite par le cardinal George Pell a fait sensation: le cardinal, qui est en prison pour abus sur mineurs, y exprime sa préoccupation pour l’avenir de l’Eglise, menacée, à son avis, par le prochain synode sur l’Amazonie.
Incarcéré à la prison d’évaluation de Melbourne, le cardinal australien est malgré tout bien informé des événements de l’Eglise et a ressenti le besoin de confier ses pensées à deux pages écrites. La date est celle du 1er août et la publication de la lettre, qui figurait sur la page Twitter « Cardinal George Pell Supporters« , un profil ouvert par les soutiens du cardinal, fait l’objet d’une enquête par le ministère de la Justice et de la Sécurité, pour vérifier comment il était possible de diffuser le texte, puisque les prisonniers ne sont pas autorisés à accéder à Internet et aux réseaux sociaux.
« Il y a de quoi être troublé par l’Instrumentum laboris du synode amazonien », écrit Pell, qui ajoute ensuite: « Ce n’est pas le premier document de basse qualité produit par le secrétariat synodal ».
En fait, le cardinal australien en sait quelque chose, puisque déjà à l’occasion du double synode sur la famille, il avait décidé de monter au créneau pour défendre la doctrine correcte.
« Amazonie ou pas Amazonie, dans aucune terre, l’Église ne peut permettre qu’une quelconque confusion, et encore moins un quelconque enseignement contraire, porte atteinte à la Tradition apostolique », affirme le cardinal, qui tient à répéter: « Un point est fondamental, la Tradition apostolique, l’enseignement de Jésus et des apôtres, tiré du Nouveau Testament et enseigné par les papes, les conciles et le Magistère, est le seul critère valable sur le plan doctrinal pour tous les enseignements relatifs à la doctrine et à la pratique ».
Dans la lettre, Pell mentionne aussi sa souffrance pour sa détention, remercie tous ceux qui lui ont envoyé des messages de solidarité et dit : « La conscience que ma petite souffrance peut être utilisée pour un bon objectif en union avec la souffrance de Jésus me donne un but et une direction ».
Pell purge une peine de six ans de prison, un verdict que beaucoup ont jugé scandaleux puisqu’il repose exclusivement sur le témoignage d’un présumé agresseur (l’autre est mort il y a des années d’une overdose) qui a raconté les violences sexuelles subies de la part du cardinal au milieu des années 90 dans la sacristie de la cathédrale St Patrick à Melbourne, immédiatement après une messe dominicale, dans des circonstances totalement invraisemblables.
Entré au tribunal avec les menottes aux poignets, le cardinal a été offert en pâture aux médias, comme un condamné déjà en partance vers sa peine. En réalité, un premier jury appelé à se prononcer sur l’affaire n’a pas été en mesure d’établir si les accusations étaient vraies ou fausses, tandis qu’un deuxième jury a rendu son verdict de culpabilité dans un climat de chasse aux sorcières.
La peine de six ans et demi de prison s’est donc ajoutée à la détention obligatoire, malgré l’âge avancé du cardinal.
Devant les juges d’appel, le procureur de la République n’a pas été en mesure d’expliquer comment l’archevêque de Melbourne, alors numéro un de l’Église catholique en Australie, a pu abuser de deux jeunes garçons dans la sacristie, encore revêtu des parements liturgiques, au milieu d’une quantité de gens et alors qu’il saluait (un fait confirmé par les intéressés) de nombreux fidèles. Le même juge a qualifié les circonstances décrites par les deux accusateurs de « hautement improbables ». Mais dès le début, il est devenu évident que Pell a été traduit en justice non pas tant par soif de justice que par désir de frapper l’Église.
Le procès contre Pell « a toute l’apparence d’un sacrifice sur les autels d’un vilain agenda politique », écrit Anna Silvas de l’Université de la Nouvelle-Angleterre. 
La persécution contre le cardinal vient de loin, au moins depuis 1996, quand Pell refusa de donner la communion à un groupe de militants qui avaient organisé une manifestation « arc-en-ciel » pendant la messe dominicale. Le milieu homosexuel australien ne le lui a pas pardonné.
Anna Silvas écrit : « L’une des attaques les plus brutales contre le cardinal, ces derniers temps, a été celle de David Marr, un intellectuel engagé de la gauche australienne, homosexuel déclaré depuis longtemps, défenseur de la cause gay et anti-catholique viscéral ».
Mais Pell a longtemps été la cible de certains secteurs de l’Église australienne, qui l’accusent de conservatisme et d’avoir défendu l’encyclique Humanae vitae.
Nous-mêmes avons souvenir qu’en 2008, lorsque nous nous sommes rendus en Australie à l’occasion des Journées mondiales de la Jeunesse avec Benoît XVI, le cardinal Pell était déjà l’objet de graves attaques de la part de secteurs ‘libéraux‘ et des catholiques progressistes.
Andrew Bolt, éditorialiste à News Corp Australia, dit que Pell a été victime d’une persécution judiciaire sans précédent : « Un homme a été déclaré coupable non pas sur la base des faits, mais en raison de préjugés ».
Miranda Devine, chroniqueuse dans plusieurs journaux australiens, parle à propos de Pell de verdict « dévastateur », fruit d’une « campagne de diffamation », mettant en doute à la fois l’impartialité du jury et la légitimité de certaines actions policières.
Il est probable, commente Anna Silvas, qu’avec la Prison Pell a mérité la meilleure des promotions ecclésiastiques possibles, approchant ce qui était la condition originelle des apôtres dans les premières années de l’Église.
[/size]

====================================================================================
Cardinal Pell, persécution religieuse Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 3734
Date d'inscription : 12/06/2016

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyMer 21 Aoû - 10:22

Lu sur "Infocatho.fr"

* Australie : L'appel du cardinal Pell rejeté.

... Incroyable ! ... Eh bien, nous sur ce forum, nous restons persuadés de l'innocence du cardinal Pell ! Gardons-le dans nos prières. 

https://www.infocatho.fr/australie-lappel-du-cardinal-pell-rejete/

====================================================================================
Seigneur, aide-nous maintenant à être vraiment catholique et à rester dans la grande vérité, en ton Dieu, et ainsi vivre et mourrir.Cardinal Pell, persécution religieuse Amen_p11
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 3734
Date d'inscription : 12/06/2016

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyMer 21 Aoû - 10:34

Citation :
Australie : la condamnation pour pédophilie du cardinal Pell confirmée en appel
Le prélat de 78 ans, ancien numéro trois du Vatican, avait été condamné à six ans de prison pour viol et agressions sexuelles sur deux mineurs de moins de 16 ans dans les années 1990.
Le Monde avec AFP et Reuters Publié aujourd’hui à 02h03, mis à jour à 08h07
Temps de Lecture 3 min.
   
Le cardinal australien George Pell est escorté en dehors de la Cour suprême de l’Etat de Victoria, à Melbourne, le 21 août.
Le cardinal australien George Pell est escorté en dehors de la Cour suprême de l’Etat de Victoria, à Melbourne, le 21 août. WILLIAM WEST / AFP

La Cour suprême de l’Etat australien de Victoria a rejeté mercredi 21 août l’appel du cardinal George Pell contre sa condamnation pour agressions sexuelles contre des enfants de chœur, et l’a maintenu en détention.
« Il continuera à purger sa peine de six ans d’emprisonnement », a annoncé la juge Anne Ferguson en rejetant les treize appels interjetés par les défenseurs du prélat australien de 78 ans, ancien numéro trois du Vatican.
Rassemblés devant le palais de justice de Melbourne, des groupes de militants et des victimes d’abus sexuels ont applaudi à l’annonce du verdict rendu par les trois juges d’appel après deux mois de délibéré.
Plus haut représentant de l’Eglise catholique jamais condamné pour viol sur mineur, le cardinal Pell, qui clame son innocence, a été reconnu coupable en décembre de cinq chefs d’accusation, notamment d’avoir imposé une fellation en 1996 à un garçon de 13 ans et de s’être masturbé en se frottant contre l’autre.
« Témoin convaincant »

Les faits avaient eu lieu dans la sacristie de la cathédrale St Patrick de Melbourne, dont Mgr Pell était l’archevêque, où les deux victimes s’étaient cachées pour boire du vin de messe. Deux mois plus tard, M. Pell, alors archevêque de Melbourne, avait poussé l’un des adolescents contre un mur et lui avait empoigné les parties génitales.
Ses avocats soutiennent que le verdict rendu en première instance ne repose que sur le témoignage d’une des deux victimes – l’autre étant morte en 2014 – et estiment qu’il est impossible que la décision des jurés ait été prise « au-delà de tout doute raisonnable ».
La Cour d’appel de l’Etat de Victoria a cependant estimé mercredi que la condamnation était appropriée, deux des trois juges affirmant que la victime survivante « était un témoin convaincant, qui n’était clairement pas un menteur ni un mythomane et qu’il était un témoin de la vérité ».
Aujourd’hui adulte – son identité ne peut être dévoilée pour des raisons juridiques –, il a déclaré que ces quatre années de combat judiciaire avaient été « angoissantes » et l’avaient plongé « dans des états, aux moments les plus sombres, qui m’ont fait craindre de ne pas pouvoir en revenir ». « Après avoir assisté aux funérailles de mon ami d’enfance (…), j’ai ressenti le devoir de témoigner », a-t-il ajouté dans un communiqué lu par son avocat. « Je ne suis par un héraut de la cause des survivants d’agressions sexuelles », a-t-il aussi assuré. Lisa Flynn, avocate du père de la victime décédée, a, elle, déclaré que pour celui-ci « un poids avait été levé ». « Il estime que justice a été rendue aujourd’hui. Il est vraiment soulagé que George Pell soit derrière les barreaux ce soir », a ajouté l’avocate.
« Le cardinal Pell est évidemment déçu par la décision d’aujourd’hui », a déclaré l’Eglise dans un communiqué, ajoutant que son équipe juridique examinait le jugement, disposant à présent de 28 jours pour décider d’un ultime recours.
George Pell pourra prétendre à une libération conditionnelle après trois ans et huit mois de réclusion. Il sera alors âgé de 81 ans. Il peut encore faire appel de ce verdict devant la Haute Cour d’Australie, la plus haute juridiction du pays.
Lire aussi Pourquoi les médias australiens n’ont pas pu parler de la condamnation du cardinal George Pell
Visé par une autre procédure civile

Mais le prélat risque de nouveaux démêlés avec la justice après avoir été accusé dans une plainte portée au civil d’avoir couvert un prêtre dont il savait qu’il abusait d’enfants.
La plainte a été déposée vendredi 7 juin, auprès de la Cour suprême de l’Etat de Victoria, par un homme qui affirme avoir été abusé par le frère Edward « Ted » Dowan lors de sa scolarité à Melbourne, au début des années 1980, a rapporté la presse locale.
George Pell, qui était à l’époque évêque vicaire à l’éducation pour la région de Ballarat, est accusé d’avoir permis à l’ecclésiastique de passer d’une école à une autre alors qu’il était au courant de faits qui lui étaient reprochés.
Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions






... Retrouvons nos vraies valeurs dans ce monde inversé ! Les bons trinquent pendant que les méchants continuent leurs trompeuses actions en toute impunité... Nous le dénonçons ouvertement sur ce forum. Il n'y aura qu'une action divine pour remettre la vérite à sa place.
 Mon Dieu, que ce monde est perverti. Ecoutez nos pauvres prières qui montent vers le Ciel. 

====================================================================================
Seigneur, aide-nous maintenant à être vraiment catholique et à rester dans la grande vérité, en ton Dieu, et ainsi vivre et mourrir.Cardinal Pell, persécution religieuse Amen_p11
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1288
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyMer 21 Aoû - 21:50

Aux Laudes ce matin : 

J'ai fait une demande prière pour le Cardinal Pell, victime d'une odieuse machination>>>>>Aucune réaction. Rebelote à la sortie de la messe où j'ai voulu parlé du message de la Salette à quelqu'un>>>>>on est venu me couper sans aucune politesse pour une personne qui boit un peu trop.

Là j'ai quand même voulu vivre une réconciliation avec quelqu'un en parlant à propos de ce qui était un quiproquo>>>>>>refus absolu et définitif de parler, et s'est branché sur la conversation à propos de la soûlarde en m'ignorant complètement. Je n'existais tout simplement plus. 

Je me demande parfois si on a le même Bon Dieu.

====================================================================================
Cardinal Pell, persécution religieuse Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 3734
Date d'inscription : 12/06/2016

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyLun 21 Oct - 8:37

Une émission TV Libertés - Terre de Mission n° 144 - 20 octobre 2019 - en partage.

N'oublions pas le Cardinal Pell dans nos humbles prières qui montent vers Dieu : aucune prière n'est perdue.

* Un Cardinal en prison. 



… Ah, elle est belle la justice des hommes ! Ayons davantage Confiance dans la Justice de Dieu. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1288
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptyHier à 9:23

Plusieurs personnalités australiennes sortent du bois pour exprimer leurs doutes sur la culpabilité du cardinal.
Une grande chaîne de télévision australienne d’information en continu, Sky News Australia prend ouvertement position en sa faveur, à travers l’un de ses chroniqueurs-vedettes, Andrew Bolt. Et un ex-ministre travailliste, Peter Baldwin, publie une tribune retentissante dans le très influent quotidien The Australian, dans laquelle il remet en cause les précédents jugements. La nouveauté, c’est que cette fois, la défense du cardinal ne vient pas de ses amis (Edward Pentin).
http://www.benoit-et-moi.fr/…/affaire-pell-un-basculement-…/


Cardinal Pell, persécution religieuse 72727540_10215677388508790_2225633872190636032_n.jpg?_nc_cat=104&_nc_oc=AQnImIqQqJjjZXuHN01eE6oCBgfpGZYcqaGffEriWoBMtHCxKIKlOf-13XMefleAT_k&_nc_ht=scontent.fcdg2-1






  • Cardinal Pell, persécution religieuse 59451306_110238173528752_8563517523767590912_n.jpg?_nc_cat=110&_nc_oc=AQloWELbqKZSQOVLqFryDjkl3yxsdRguuIldC6V_4nWgWowGB6Q2W2qtxic-3BhjMg8&_nc_ht=scontent.fcdg2-1
    Emma Barton En tant qu'Australien, j'ai honte que le Cardinal Pell ait dû supporter la destruction de sa réputation, deux procès, une erreur judiciaire choquante et près d'un an d'emprisonnement. Je veux voir une enquête judiciaire sur ces accusations et la décision de la police de faire de la publicité pour des informations sur les infractions sexuelles possibles à la cathédrale St Patrick de Melbourne, avant que de telles infractions aient été signalées. Je veux connaître le nom de la victime présumée pour que sa réputation puisse être vérifiée, y compris un possible casier judiciaire. Je veux savoir quelle implication le gouvernement de l'État victorien a joué dans cette affaire et s'il y a eu un contact entre le gouvernement et le Vatican avant que des accusations ne soient portées. Par-dessus tout, bien sûr, je veux que le Cardinal Pell soit disculpé par la Haute Cour.




Affaire Pell: un basculement de l’opinion publique?
18 Nov 2019 | Actualités
Une grande chaîne de télévision australienne d’information en continu, Sky News Australia prend ouvertement position en sa faveur, à travers l’un de ses chroniqueurs-vedettes, Andrew Bolt. Et un ex-ministre travailliste, Peter Baldwin, publie une tribune retentissante dans le très influent quotidien The Australian, dans laquelle il remet en cause les précédents jugements. La nouveauté, c’est que cette fois, la défense du cardinal ne vient pas de ses amis (Edward Pentin).



Voir aussi






Cardinal Pell, persécution religieuse D%C3%A9fense-pellPell autorisé à faire appel du jugement (Andrew Bolt)









L’opinion publique australienne est-elle en train de basculer en faveur du cardinal Pell?






Plusieurs personnalités australiennes sortent du bois pour exprimer leurs doutes sur la culpabilité du cardinal.

Edward Pentin
National Catholic Register
17 novembre 2019
Ma traduction

Bien qu’il y ait beaucoup d’opinions négatives et de colère, un certain nombre de commentateurs commencent à douter de la culpabilité du cardinal Pell.
L’un d’entre eux est Andrew Bolt, un journaliste de Sky News Australia, qui n’a cessé d’exprimer son scepticisme sur cette affaire, mais le 13 novembre dernier, il a fait sa déclaration la plus ferme à ce jour: le cardinal est innocent et a été emprisonné « pour un crime [qu’il] n’aurait pu commettre ».



Il a également dit que les militants « tentent de punir Sky et ses annonceurs » chaque fois qu’il souligne ce qu’il appelle « des problèmes incroyables avec cette condamnation extraordinaire ».
« Nous payons un prix chaque fois que j’en parle à Sky, mais bon sang, la justice doit compter pour quelque chose dans ce pays », a dit Bolt. « Nous devons protester, chacun d’entre nous, chaque fois qu’un homme ou une femme est emprisonné pour un crime qu’il n’aurait pas pu commettre. Et si ça nous coûte cher, eh bien tant pis. Je veux que vous réfléchissiez à ce que l’injustice a coûté au Cardinal Pell, enfermé dans sa cellule, dans la honte »
« Et souvenez-vous en », a conclu Bolt. « Si vous êtes accusé à tort et condamné à tort, soyez heureux que certains d’entre nous puissent vous défendre contre la foule, et puisse la Haute Cour règler ce scandale. »
D’autres personnalités publiques ont également soutenu le cardinal lorsque la condamnation a été rendue publique en février, dont deux anciens premiers ministres.
Mais plus importants encore sont ceux qui défendent le cardinal Pell, qui ne sont pas ses amis, ses alliés ou ses sympathisants – et qui sont néanmoins prêts à subir la colère d’une opinion publique hostile dans ce procès.
C’est le cas de Peter Baldwin, ancien ministre des gouvernements travaillistes de Bob Hawke et Paul Keating, qui a écrit un éditorial le 15 novembre pour The Australian sous le titre « George Pell Sex Abuse Conviction Must Be Examined » (la culpabilité de George Pelle pour abus doit être examinée).
« Je n’ai jamais été un grand fan de George Pell, ne partageant ni ses convictions religieuses ni sa vision conservatrice du monde », commence Baldwin dans son article. « Cependant, j’ai été soulagé par la décision de cette semaine de la Haute Cour d’entendre son dernier appel. »
Rappelant sa stupéfaction quand l’appel du cardinal Pell a été rejeté en août, il dit que cela l’a incité à parcourir les 325 pages du jugement de la Cour d’appel dans son intégralité. Un certain nombre d’aspects l’ont surpris « dès le début », dit-il.
L’un d’eux est de savoir comment une infraction pouvait être jugée « hors de tout doute raisonnable » sur la seule base du témoignage non corroboré d’un plaignant, et d’autant plus au vu d’une preuve contraire substantielle? « Ne s’agit-il pas de culpabilité par association? » (se dit quand quelqu’un rejette une assertion simplement parce que des personnes qu’il n’aime pas l’affirment) demande Baldwin, faisant écho à une question que les partisans du Cardinal Pell posent depuis des mois.
« Comment une condamnation pourrait-elle être maintenue alors que l’une des deux victimes présumées a nié avoir été victime de mauvais traitements? Ce fait à lui seul ne fait-il pas planer un doute raisonnable? »
Faisant référence à la décision partagée de la cour d’appel de Victoria, Baldwin rappelle que le juge dissident Mark Weinberg avait conclu que de nombreux témoignages en défense du cardinal Pell étaient « raisonnablement possibles » et pourtant cette phrase ne se trouve nulle part dans le jugement des deux juges, Anne Ferguson et Chris Maxwell, qui ont confirmé la condamnation.
Ces deux juges, dit-il, ont au contraire considéré que le jury avait condamné le cardinal à juste titre en se basant uniquement sur le témoignage du plaignant qui avait un « fond de vérité « , malgré « de multiples erreurs et incohérences ». Weinberg, en revanche, a noté que dans certains cas, le témoignage du plaignant « n’avait aucun sens », ajoute-t-il.
Baldwin compare l’affaire à un récent scandale en Grande-Bretagne: une opération policière appelée « Opération Midland » avait été déclenchée après qu’un certain Carl Beech eût porté des accusations non corroborées accusant l’ancien premier ministre Edward Heath et une série d’autres personnalités de faire partie d’un réseau pédophile. Les accusations ont toutes été jugées fausses et en juillet, Beech a été condamné à 18 ans de prison pour avoir entravé le cours de la justice et pour faux, mais pas avant que la réputation de personnalités publiques âgées, certaines mortes et incapables de se défendre, ait été détruite. Tout comme l’accusateur du cardinal Pell, Baldwin fait remarquer que les affirmations de Beech avaient un « fond de vérité ».
Baldwin conclut en soulignant la grande différence entre les jugements de Weinberg et de Ferguson/Maxwell, en particulier l’argument de Weinberg selon lequel « la possibilité réaliste que le témoignage disculpatoire soit exact signifie que le jury doit acquitter ».
Si le témoignage erroné du plaignant et le déni de l’une des deux victimes présumées « ne falsifient pas l’accusation, que faut-il pour justifier un acquittement? » demande Baldwin.
Il souligne également l’invraisemblance que le cardinal Pell ait commis un délit aussi ehonté à un moment où les abus sexuels cléricaux étaient « devenus une préoccupation de premier plan » et où le cardinal avait seulement quelques mois auparavant préparé sa « Réponse de Melbourne » aux allégations d’abus sacerdotal.
« Si la décision est maintenue, tous les Australiens devraient trembler », conclut Baldwin.

====================================================================================
Cardinal Pell, persécution religieuse Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Contenu sponsorisé




Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Re: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cardinal Pell, persécution religieuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NGC 884/869 le double amas de Persée
» Youpi, ma religion à moi!
» Les Jacobins. (complet)
» présentation de nonette
» Execution à la pendaison

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: NOS PRÊTRES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: