Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» De tout et de rien !
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Aujourd'hui à 10:31

» Dom Pius Parsch au sujet de la patience
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:38

» MAI, le mois de Marie
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:26

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:18

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Hier à 20:11

» Le curé enragé
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 18:41

» Vous en pensez quoi ?
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 18:18

» Il parait que...
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 13:23

» Libre de nos chaines
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 12:50

» ALERTE URGENTE Vincent lambert
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 11:04

» Première victoire pour Vincent Lambert
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Hier à 1:10

» Du blog de Jeanne Smits...
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Mar 21 Mai - 23:33

» Demande de prière pour Vincent Lambert
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Philippe Mar 21 Mai - 23:14

» 22 mai Sainte Rita de Cascia
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Mar 21 Mai - 22:14

» Neuvaine de la Visitation - du 23 mai au 31 mai 2019 -
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 21 Mai - 13:11

» Vie de Saint Maximilien Kolbe et consécration à l Immaculée.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 21 Mai - 7:14

» Neuvaine à Notre Dame de Fatima.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Mar 21 Mai - 7:07

» Rendons gloire à Notre Dieu, Lui qui fit des merveilles !
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 22:50

» 21 mai : Saint Eugène de Mazenod
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Lun 20 Mai - 22:36

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 21:01

» Père Boulad
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 20:51

» San Damiano - Apparitions non reconnues par l'Eglise, et pourtant...
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 17:23

» Les prophéties de la Fraudais de la stigmatisée Marie-Julie Jahenny.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 14:50

» 20 mai Saint Bernardin de Sienne
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Lun 20 Mai - 13:12

» le soir approche et déjà le jour baisse
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Lun 20 Mai - 9:23

» Prière de Maximilien Kolbe pour Vincent Lambert
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Lun 20 Mai - 7:12

» 19 mai : Saint Crispin de Viterbe
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Sam 18 Mai - 23:44

» Jésus à Ste Faustine : incite les âmes à dire ce chapelet
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Ven 17 Mai - 22:09

» 18 mai Saint Venant de Camérino
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Ven 17 Mai - 21:57

» Des érudits accusent le pape François d'hérésie.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Jeu 16 Mai - 21:29

» 17 mai Saint Pascal Baylon
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 16 Mai - 21:04

» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar azais Jeu 16 Mai - 12:25

» Notre Dame du Laus... et la prière de Benoite.
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar Françoise Jeu 16 Mai - 7:21

» 16 mai : Saint Honoré d'Amiens (Honorat)
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Mer 15 Mai - 21:52

» 15 mai : Saint Michel Garicoïts
Cardinal Pell, persécution religieuse Emptypar ami de la Miséricorde Mar 14 Mai - 21:14


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Cardinal Pell, persécution religieuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1051
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

Cardinal Pell, persécution religieuse Empty
MessageSujet: Cardinal Pell, persécution religieuse   Cardinal Pell, persécution religieuse EmptySam 2 Mar - 8:18

http://www.ncregister.com/daily-news/calling-cardinal-pells-prosecution-what-it-is-religious-persecution

Cardinal Pell, persécution religieuse Ncregister-logo-385x115

Cardinal Pell, persécution religieuse GettyImages-1132406974
Le cardinal George Pell arrive à la Cour de comté de Melbourne le 27 février à Melbourne, en Australie. Le cardinal Pell a été reconnu coupable le 11 décembre, mais le résultat a fait l'objet d'une ordonnance de suppression et n'a pu être signalé que depuis mardi. (Scott Barbour / Getty Images)
COMMENTAIRE  | 1ER MARS 2019

Appeler la poursuite du cardinal Pell Ce que c'est: Persécution religieuse
COMMENTAIRE: Maintenant que l'ordre de suppression a été levé, nous sommes libres de dire ce qui est évident depuis plusieurs années maintenant.
Père Raymond J. de Souza
Le cardinal George Pell était exactement où il aurait dû être mercredi soir à Melbourne: en prison.

Laissons Henry David Thoreau expliquer: «Sous un gouvernement qui emprisonne injustement toute personne, la vraie place pour un homme juste est aussi une prison» (désobéissance civile) .

Maintenant que le «décret de suppression» particulier en Australie a été levé, nous sommes libres d’énoncer ce qui est évident depuis plusieurs années maintenant. Poursuivre le cardinal Pell est une énorme erreur judiciaire, une persécution religieuse pratiquée par des moyens de poursuites.

Le cardinal Pell a été condamné en décembre dernier pour avoir agressé sexuellement deux garçons de 13 ans en 1996. Le processus qui a abouti aux condamnations constituait, dès le début, une stratégie soutenue et calculée pour corrompre le système de justice pénale à des fins politiques.

Et maintenant, le cardinal Pell est en prison et attend sa sentence le mois prochain. Il n'y a aucune honte à ce que le cardinal Pell soit en prison; la honte est suffisamment abondante pour être portée par tous ceux qui l'ont mis là.



Fausses accusations

Des erreurs judiciaires se produisent. Le cardinal Pell lui-même a été faussement accusé en 2002 et, avant lui, le cardinal Joseph Bernardin de Chicago était faussement accusé en 1993. Ces deux accusations ont été résolues par un recours à la police ou aux tribunaux.

Le cas du cardinal Pell, cependant, n’était pas une fausse couche qui ressemblait à une erreur. Cela a été fait avec la malveillance de la police et du parquet.

Les Américains ne devraient pas en être étonnés, car la liste des personnes condamnées à tort est très longue. Même certains condamnés à mort ont été exonérés avant que leurs exécutions puissent avoir lieu.



Poursuite malveillante de personnalités

Le cas le plus célèbre récemment enregistré aux États-Unis est la condamnation en 2008 du sénateur Ted Stevens, R-Alaska, qui a perdu une offre de réélection restreinte après une condamnation pour ne pas avoir signalé un cadeau présumé. Stevens n'a été exonéré que lorsqu'un dénonciateur du FBI a révélé que le comportement répréhensible du procureur avait été répréhensible . Il est arrivé trop tard pour sa réélection, mais sa réputation a été restaurée. Stevens est décédé en 2010.

Si un ministère de la justice dirigé par un républicain peut condamner délibérément, délibérément et abusivement le sénateur le plus ancien de la République, toujours populaire dans son pays d'origine, les procureurs de Victoria (l'État d'origine du cardinal Pell en Australie) joueront un rôle Le cardinal Pell, qui a fait l'objet d'une longue campagne de diffamation dans les médias en Australie, a été condamné délibérément, avec malveillance et à tort. L'intensité de la diffamation était telle qu'il serait probablement possible de trouver à Melbourne un jury composé de 12 personnes qui penseraient que le cardinal Pell a également agressé sexuellement les garçons.

Néanmoins, l’affaire contre le cardinal Pell était tellement fantasmagorique qu’il a fallu deux tentatives aux procureurs pour obtenir les déclarations de culpabilité. Le premier procès, en septembre, s'est terminé par un jury suspendu, les jurés ayant apparemment voté 10 voix contre 2 pour acquitter. Un nouveau procès s'ensuivit, le jury atteignant l'unanimité nécessaire pour condamner en décembre.



Les supposés faits de l'affaire

Il est important que les catholiques connaissent les détails de l'affaire, et pas seulement les déclarations résumées selon lesquelles l'affaire était «faible». C'était impossible.

L'accusation a déclaré que le cardinal Pell, au lieu de saluer les gens après la messe, a immédiatement laissé tout le monde à la cathédrale Saint-Patrick et s'est rendu non accompagné à la sacristie. Arrivé seul dans la sacristie, il trouva deux garçons de chœur qui avaient quitté le cortège des cinq autres douzaines de garçons de chœur et sifflaient du vin d'autel.

Après les avoir surpris en flagrant délit, il a rapidement décidé de les agresser sexuellement - de "pénétration orale", pour être désagréablement précis.

Ce qu’il a accompli immédiatement après la messe, avec la porte de la sacristie ouverte, malgré le fait qu’il portait tous ses vêtements et avec l’attente raisonnable que le sacristain, le maître des cérémonies, les serveurs ou les concélébrants puissent entrer et sortir ou même passer par la porte ouverte, comme il est d'usage après la messe.

Pendant ce temps, il y avait des dizaines et des dizaines de personnes dans la cathédrale, en train de prier ou de fouiner.

Toute l’affaire s’est déroulée dans les six minutes, après quoi les garçons sont allés à la pratique de la chorale et n’en ont jamais parlé à qui que ce soit pendant vingt ans, même pas les uns aux autres. En effet, l'un des garçons, décédé d'une overdose d'héroïne en 2014, a explicitement déclaré à sa mère, avant son décès, qu'il n'avait jamais été agressé sexuellement.

Les faits supposés sont pratiquement impossibles à compléter. Demandez à n'importe quel prêtre d'une paroisse de taille normale - sans parler d'une cathédrale - s'il serait possible de violer des enfants de choeur dans la sacristie immédiatement après la messe. Soixante secondes - et encore moins six minutes - ne passeraient pas sans que quelqu'un, ou plusieurs personnes, n'arrive et dehors, ou du moins en passant par la porte ouverte. Demandez à n'importe quel prêtre s'il est habituellement seul dans la sacristie immédiatement après la messe, alors qu'il y a encore des gens dans l'église et que le sanctuaire n'a pas encore été effacé.

De plus, là encore, avec des excuses pour avoir été graphique, il est impossible d’effectuer la prétendue pénétration quand la messe est entièrement investie. Encore une fois, demandez à tout prêtre - et encore moins à un archevêque plus lourdement investi - de la gêne de devoir se rendre à la salle de bain, si nécessaire, après acquisition. Cela nécessite de désinvestir, au moins en partie, ou de se livrer à une manipulation délicate des divers vêtements, ce qui rend difficile l’utilisation des toilettes, sans parler d’une agression sexuelle.

Le plaignant a déclaré que le cardinal Pell venait de déplacer ses vêtements de côté, ce qui est impossible, compte tenu du fait que son aube ne dispose pas de telles ouvertures.

Ce que le cardinal Pell a été accusé de faire est tout simplement impossible, même s’il avait été assez fou pour le tenter. En outre, tout homme qui tente de violer des garçons dans un lieu public avec des gens est le genre de délinquant téméraire à propos duquel il y aurait une longue histoire de tels comportements. Il n'y a bien sûr pas d'histoire de ce genre.



La corruption de la police

Il n’est pas étonnant qu’un jury composé de 12 citoyens ordinaires puisse être convaincu, contrairement à la preuve et au bon sens, que le cardinal Pell était coupable. Après tout, des dizaines et des dizaines de policiers et de procureurs hautement qualifiés et expérimentés ont décidé que l'ancien archevêque de Sydney était coupable avant même que des accusations ne soient portées. Telle est la haine australienne pour l’Église catholique en général et pour George Pell en particulier.

En 2013, la police de Victoria a lancé « Operation Tethering » pour enquêter sur le cardinal Pell, bien qu'aucune plainte n'ait été déposée contre lui. S'en est suivi une campagne de quatre ans visant à trouver des personnes prêtes à alléguer les abus sexuels, campagne dans laquelle la police de Victoria a publié des annonces dans les journaux réclamant des plaintes pour abus sexuel à la cathédrale de Melbourne - avant qu'il n'y en ait eu.

La police avait son homme et avait juste besoin d'une victime.

Alors que l’Australie passait par l’agonie d’une enquête de la Commission royale sur les abus sexuels - avec l’église catholique retenant l'attention du lion - ce n'était qu'une question de temps avant que quelqu'un puisse être trouvé pour dire quelque chose, ou se souvenir de quelque chose, ou, si nécessaire, fabriquez-le tout à fait. Après tous ces efforts, la police de Victoria n'a pu que mettre en place une affaire aussi fragile est en soi un puissant indice que le cardinal Pell n'est pas un agresseur sexuel.



Témoignage - ou pas - des plaignants

Dans les affaires d'abus sexuels à Victoria, la victime témoigne à huis clos. Le public ne sait donc pas et ne peut pas évaluer la crédibilité de ce qui a été dit.

Lors du premier procès, la plaignante a témoigné devant le jury. Ils ont voté pour ne pas condamner. Lors du deuxième procès, le requérant n'a pas du tout témoigné, mais les enregistrements de son témoignage lors du premier procès ont été consignés. Il semble que le premier jury, qui a entendu le requérant en vie, l’a trouvé moins crédible que le second jury, qui ne l’a pas rencontré en direct.

Le cardinal Pell a donc été reconnu coupable sur le témoignage d'un seul témoin qui a présenté une histoire incroyable, sans corroboration, sans aucune preuve physique ni comportement antérieur, sur l'insistance acharnée de l'auteur présumé pour que rien de la sorte ne se soit produit. Cela, presque par définition, répond à la norme du doute raisonnable.

Encore plus étonnant, le jury a déclaré le cardinal Pell coupable d’avoir agressé le deuxième garçon, alors même qu’il avait nié avoir jamais été agressé par sa famille. La deuxième victime présumée est décédée en 2014. Il n'a jamais porté plainte, n'a jamais été interrogé par la police et n'a jamais été examiné par un tribunal.

Sans la haine publique envers le cardinal Pell, un tel cas n'aurait jamais été porté devant les tribunaux. Mais tout comme la police avait son homme avant qu’il n’y ait des allégations ou des preuves, les procureurs savaient qu’ils avaient de bonnes chances d’avoir un jury qui était si déterminé à obtenir le cardinal Pell qu’il leur suffisait de leur donner une chance.



Un procès secret

En vertu de la loi de Victoria, un juge peut émettre une «ordonnance de suppression» interdisant tout signalement dans une affaire si cela est jugé nécessaire pour protéger un procès des pressions indues du public. L'ordonnance de suppression, qui signifiait que même les accusations portées contre le cardinal Pell n'avaient été dévoilées que cette semaine, plus de deux mois après sa condamnation, visait apparemment à protéger le droit du cardinal Pell à un procès équitable.

En effet, cela évitait aux procureurs de défendre la faiblesse de leur affaire devant le tribunal de l'opinion publique. Si, il y a presque deux ans, les procureurs avaient dû déclarer en public que le cardinal Pell avait violé deux enfants de choeur dans une cathédrale bondée immédiatement après la messe dominicale, le procureur général de Victoria aurait au moins subi des pressions pour déterminer si la justice populaire à pied, comme ce fut le cas l’année dernière en Australie, où l’archevêque Philip Wilson d’Adélaïde a été reconnu coupable d’avoir dissimulé une affaire de sévices sexuels. Il fut condamné et, bien qu'il ne veuille pas démissionner avant que son appel soit entendu, les pressions du Vatican, de ses frères évêques et du Premier ministre australien le chassèrent de force.

Quelques mois plus tard, il a été acquitté en appel. Le juge de la cour d'appel a alors décidé que le jury qui l'avait déclaré était probablement influencé par la fureur publique contre l'Église catholique.

Cela est arrivé à nouveau.

Le père Raymond J. de Souza  est le rédacteur en chef du  magazine Convivium  .

====================================================================================
Cardinal Pell, persécution religieuse Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
Cardinal Pell, persécution religieuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La persécution des chrétiens dans le monde, un des signes de l'Apocalypse ?
» Persécution des chrétiens en Inde !!!!!
» La persécution antichrétienne
» La persécution des chrétiens dans le monde ( moderne )
» La persécution, signe des temps

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: NOS PRÊTRES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: