Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» solennité de la Penctecôte
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:27

» La Mère du Sauveur et notre vie intérieure par Fr. Garrigou
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:17

» Du 23 au 31 mai 2020 Neuvaine au Saint Esprit
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:12

» 30 mai : Sainte Jeanne d'Arc
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 8:10

» Deux trois mots sur l'exorcisme
Les rogations et leur histoire Emptypar Philippe Ven 29 Mai - 10:34

» 29 mai : Sainte Ursule Ledochowska
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 28 Mai - 22:20

» 28 mai : Saint Germain de Paris
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mer 27 Mai - 21:47

» Suppression des sacrements. Pardon Seigneur
Les rogations et leur histoire Emptypar Philippe Mer 27 Mai - 10:34

» 27 mai : Saint Augustin de Canterbury
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mar 26 Mai - 22:49

» Auguste Reine des Cieux...prière de protect° contre les démons.
Les rogations et leur histoire Emptypar Françoise Mar 26 Mai - 22:33

» Du nouveau sur Garabandal : la sortie prochaine d'un film... et même de 2 !
Les rogations et leur histoire Emptypar Françoise Mar 26 Mai - 18:49

» GARABANDAL Sortie du film
Les rogations et leur histoire Emptypar Françoise Mar 26 Mai - 18:32

» 26 mai : Saint Philippe Néri
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Lun 25 Mai - 22:58

» 25 mai : Saint Grégoire VII
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Dim 24 Mai - 23:39

» 24 mai : Saint Syméon le Stylite (le jeune)
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Sam 23 Mai - 23:11

» 22 mai : Sainte Rita de Cascia
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Ven 22 Mai - 7:48

» L'Ascension du Seigneur
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 21 Mai - 8:26

» 20 mai : Saint Bernardin de Sienne
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mar 19 Mai - 22:32

» 19 mai : Saint Crispin de Viterbe
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Lun 18 Mai - 22:38

» 18 mai : Saint Venant de Camérino
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Dim 17 Mai - 21:42

» 17 mai : Saint Pascal Baylon
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Dim 17 Mai - 7:37

» 16 mai : Saint Simon Stock
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Sam 16 Mai - 8:08

» 15 mai : Saint Michel Garicoïts
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 14 Mai - 22:28

» 14 mai : Saint Matthias
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mer 13 Mai - 22:50

» 13 mai : Notre Dame de Fatima
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mar 12 Mai - 22:54

» Mise au point de Mgr Vigano sur la pandémie
Les rogations et leur histoire Emptypar Monsieur Charles Mar 12 Mai - 0:10

» 12 mai : Bienheureux Alvaro del Portillo
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Lun 11 Mai - 22:57

» 11 mai : Saint Mamert de Vienne
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Dim 10 Mai - 21:03

» 10 mai : Saint Jean d'Avila
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Sam 9 Mai - 22:38

» Véronique Lévy
Les rogations et leur histoire Emptypar Philippe Sam 9 Mai - 14:30

» Le remède : la chloroquine
Les rogations et leur histoire Emptypar Philippe Sam 9 Mai - 0:08

» 9 mai : Saint Pacôme le Grand
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Ven 8 Mai - 22:55

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Ven 8 Mai - 22:42

» 8 mai : Fête de St Michel Archange sur le Mont Gargan
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 7 Mai - 22:35

» 7 mai : Bienheureuse Marie-Louise Trichet
Les rogations et leur histoire Emptypar ami de la Miséricorde Mer 6 Mai - 23:11

Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

 

 Les rogations et leur histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
violaine
regardant
violaine

Messages : 160
Date d'inscription : 11/05/2017

Les rogations et leur histoire Empty
MessageSujet: Les rogations et leur histoire   Les rogations et leur histoire EmptyVen 24 Mai - 20:44


Les rogations et leur histoire Flechebleue
Les rogations et leur histoire

Les rogations et leur histoire Rogations
 
D’où viennent ces processions champêtres que l’on dénomme les rogations et qui nous permettent de bonnes récoltes ? Encore une idée géniale de notre patrie !

Tout a débuté au Vème siècle, dans le Dauphiné. Vienne, aujourd’hui petite ville tranquille au sud de Lyon, était une métropole importante de l’église de Gaule.  Saint Mamert en devient évêque en 463, il sera rappelé à Dieu en 477. Sa fête est célébrée le 11 mai, mais ses reliques, qui étaient vénérées dans la cathédrale d’Orléans, ont hélas été détruites par les huguenots au XVI° siècle. Ce prélat fut renommé, outre sa sainteté, par son savoir et ses miracles.  Cette époque était calamiteuse, elle est connue pour être le temps des grandes invasions, par l’irruption des nations barbares des Huns et des Goths. Mais en outre, la région de Vienne a subi de nombreux autres malheurs : tremblements de terre,  famines, épidémies…  Le saint évêque encourageait son peuple en insistant sur  la nécessité  d’implorer  la  clémence   de  notre  Père  du Ciel, et d’expier nos fautes. Il   arriva, nous   rapporte son  successeur  Saint  Avit dans  un  de  ses  sermons, que la nuit de Pâques, un édifice de Vienne prit feu. L’incendie s’étendit avec une telle violence que l’on s’attendait  à un embrasement général. Saint Mamert, se prosternant devant l’au- tel, s’employa en prières instantes qui arrêtèrent l’incendie : tous y virent un miracle. Saint Mamert conçut cette nuit même devant Dieu le projet des rogations. Il fixa les psaumes et les prières, y ajoutant un jeûne, un encouragement à la confession, la componction du cœur. Ce furent les 3 jours précédant l’Ascension qui furent choisis pour cette prière publique locale, qui va rapidement se répandre  dans  toute  la Gaule  puis  en  Occident.  Saint Césaire d’Arles, au début du VI° siècle, signale cette coutume déjà  répandue.  En 511, le  concile  d’Orléans  fixe officiellement  pour toute la Gaule  la période  des  trois jours avant l’Ascension. En 567 le Concile de Tours impose l’obligation  du  jeûne  pendant   ces jours  qui sont également déclarés fériés. Les rogations sont établies en Espagne  au VII°  siècle,  touchent ensuite  l’Angleterre puis la Germanie, et Rome adopta cette coutume à la fin du  VIII° siècle, sous saint Léon III, le pape qui couronna Charlemagne.  La liturgie  de l’Eglise  va ensuite  adopter cet usage et le répandre dans le monde entier.

Dès son origine, cette prière consiste en une procession, c’est-à-dire   une  marche   solennelle   accompagnée   de cantiques de supplication. Avec le temps, ces processions furent surtout destinées à demander de bonnes récoltes, en y ajoutant comme de manière annexe une protection contre les calamités ou les guerres, qui débutaient sou- vent au printemps. Prier et faire pénitence à cette époque peut aussi inciter à une véritable tempérance en une saison  où le  corps  veut  dominer  l’âme  du chrétien.  Il faut  avouer  qu’une  famine  pouvait toujours  menacer l’Europe et était un des dangers principaux pour les populations.

Au départ de la cérémonie, on imposait les cendres sur la tête  des processionnaires, puis venait l’aspersion de l’eau  bénite  et  le  cortège  se  mettait  en  marche. Tous, clercs et laïcs, étaient nu-pieds et chantaient des antiennes, des psaumes et, comme  actuellement, les litanies des saints.  Rappelons  qu’on appelle  rogations  les  litanies mineures, à ne pas confondre avec les litanies majeures (lors  de la fête  de Saint  Marc, non célébrées  aujourd’hui). L’évêque d’Arles, Saint Césaire, ajoute que la procession  durait  6  heures ! On se rendait jusqu’à une basilique où l’on célébrait le saint Sacrifice de la messe. Si telle était la pratique citadine, aujourd’hui oubliée, dans les   campagnes,  on faisait  un circuit délimité par des croix temporaires  ou fixes,  avec  des haltes dans des chapelles ou des reposoirs  ornés  de fleurs. Le premier jour était normalement dédié aux prés, le second aux champs et le troisième aux vignes ou autres cultures secondaires. Masi bien entendu, les usages ont pu s’adapter selon les nécessités locales.

Une curieuse coutume existait en Gaule lors des rogations : celle de porter, derrière la croix, un dragon avec une  longue  queue emplie  de  paille,  les  deux premiers jours. La queue était  vidée le  troisième. Cela  signifiait que le diable régnait  en ce monde au premier  jour, temps avant la loi de Moïse ; puis au second jour sous la loi, au temps de la grâce, après la Passion de Notre-Seigneur, il est chassé du royaume.

Ne délaissons pas la sainte pratique de cette procession et sachons en conserver l’esprit. L’Eglise et notre histoire nationale nous ont légué les rogations comme un patrimoine à défendre et comme une prière à utiliser dans les temps  difficiles, un paratonnerre liturgique.  Bien  des agriculteurs pourront nous en expliquer   l’efficacité concrète.  Sachons  y participer, car non seulement  nos champs  mais  notre  patrie et l’Eglise  catholique ont besoin  d’une aide  particulière en ce moment.   Efforçons- nous enfin d’en adopter l’esprit de pénitence qui accompagne nos supplications et notre confiance surnaturelle en la divine providence.
 
Abbé Bruno France


Violaine
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1430
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation : Maisons Laffitte

Les rogations et leur histoire Empty
MessageSujet: Re: Les rogations et leur histoire   Les rogations et leur histoire EmptyLun 27 Mai - 14:02

Oui mais comment appliquer ça maintenant ? tu as une idée ?

====================================================================================
Les rogations et leur histoire Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
violaine
regardant
violaine

Messages : 160
Date d'inscription : 11/05/2017

Les rogations et leur histoire Empty
MessageSujet: Re: Les rogations et leur histoire   Les rogations et leur histoire EmptyLun 27 Mai - 21:24

il est évident que dans nos églises conciliaires les rogations sont tombés dans les oubliettes, je pense même que beaucoup de chrétiens ne connaissent pas cela, la faute à notre église qui oublie et fait oublier la vraie pratique de la tradition.
Dans la tradition la Fraternité Saint Pie X fait les cérémonies des rogations, ce sont eux qui restent et resteront les garants de la foi, prions pour que ces pretres restent fidèles et ne sont pas détournés de leur sacerdoce.

nos anciens par ses processions imploraient le ciel d'avoir de bonnes récoltes, de la pluie et ils étaient exaucés maintenant on incrimine le changement climatique, du vent tout cela, c'est Dieu qui fait le temps et le changement climatique, nous avons ce que nous méritons, et dans les prophéties il est bien indiqué que les saisons changeront et que le soleil ne donnera plus qu'un partie de son éclat;

maman me disait souvent " drole de temps drole de gens" c'est bien cela, notre planete va avec les gens qui y vivent, plus de foi , plus de morale, plus d'amour , plus de charité c'est bien le temps de satan ou le mal regne et regnera de plus en plus , nous ne sommes qu'au début des évenements

Violaine
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 3928
Date d'inscription : 12/06/2016

Les rogations et leur histoire Empty
MessageSujet: Re: Les rogations et leur histoire   Les rogations et leur histoire EmptyMar 28 Mai - 7:02

Merci, chère @ Violaine, pour ta réponse ô combien juste et vraie.

Dans la France profonde, il nous arrive encore de voir des bénédictions (avec un lien avec les Rogations).

Dimanche dernier, j'étais en AUBRAC (couvrant la Lozère et l'Aveyron) et nous avons assisté à la bénédiction des troupeaux lors de la transhumance qui mène les troupeaux vers les alpages durant la saison d'été.

Bien sûr, il y a tout le folklore qui va avec cette grande fête de la Transhumance des troupeaux, mais cela reste quand même un exemple haut et fort en couleurs... et La France entière (même en ce jour d'élections européennes que fut le 26 mai 2019) se déplace massivement.

C'est le retour aux sources, aux vraies valeurs d'autrefois et on y retrouve la chaleur humaine, la vraie vie que l'on a connu dans notre enfance.
 Là, le député côtoie le peuple, le riche côtoie le pauvre, le citadin côtoie le monde paysan, sans supériorité. Tout le monde est logé à la même enseigne. 

J'aime beaucoup cette fête de la transhumance où la très Sainte Vierge Marie est présente... Celle qui va écraser la tête du serpent qu'est la franc-maçonnerie et toutes ces mauvaises organisations secrètes qui nous dominent actuellement... Oui La toute simple et belle Vierge Marie est fêtée et chantée à juste titre. FIAT.

Bon et saint Mardi des Rogations à tous, sous le manteau bienveillant de Notre Très Sainte Mère du Ciel. FIAT.

Ps :Voir le fil : http://www.monastere.biz/t3047-terre-d-aubrac-en-fete-chantons-la-vierge-de-la-montagne#8106
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les rogations et leur histoire Empty
MessageSujet: Re: Les rogations et leur histoire   Les rogations et leur histoire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rogations et leur histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR ::  FORMATION-
Sauter vers: