Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 23 janvier : Saint Ildefonse de Tolède
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:39

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:50

» Fin de la concorde entre les Papes
josepha Menendez Emptypar Philippe Hier à 20:04

» GARABANDAL Sortie du film
josepha Menendez Emptypar Philippe Hier à 9:00

» 22 janvier : Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Mar 21 Jan - 21:40

» Pas de pape sans sede vacante
josepha Menendez Emptypar Philippe Mar 21 Jan - 14:43

» 14 mai 2020 ??? Le pape lance le pacte éducatif "en vue d'une humanité plus frat
josepha Menendez Emptypar Philippe Mar 21 Jan - 14:30

» Quelques vérités
josepha Menendez Emptypar Philippe Lun 20 Jan - 22:51

» Hérésies de Jorge Bergoglio
josepha Menendez Emptypar Philippe Lun 20 Jan - 22:43

» 21 janvier : Sainte Agnès de Rome
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Lun 20 Jan - 22:01

» 20 Janvier : Saint Sébastien
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Dim 19 Jan - 20:42

» Benoit XVI démontre que l'Eglise a tjrs voulu le célibat sacerdotal (RCF)
josepha Menendez Emptypar Françoise Dim 19 Jan - 18:08

» 19 janvier : Vénérable Juliette Colbert de Barolo
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Sam 18 Jan - 21:39

» 18 janvier : Bienheureux André Grego de Peschiera
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Sam 18 Jan - 7:59

» Du site "Benoit et moi 2020.
josepha Menendez Emptypar Françoise Ven 17 Jan - 17:03

» Appel de Mgr. LEONARD à ses frères Evêques/Rejoindre la supplique du Cal SARAH..
josepha Menendez Emptypar Françoise Ven 17 Jan - 16:20

» Du blog de Jeanne Smits...
josepha Menendez Emptypar Françoise Ven 17 Jan - 15:49

» 17 janvier : Notre Dame de Pontmain
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 16 Jan - 21:54

» Apparitions reconnues par l'Eglise.
josepha Menendez Emptypar Philippe Mer 15 Jan - 23:24

» 16 janvier : Saint Honorat d'Arles
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Mer 15 Jan - 22:20

» L'Evangile du jour... Prions, méditons.
josepha Menendez Emptypar Françoise Mer 15 Jan - 17:09

» Rubrique De tout et de rien !
josepha Menendez Emptypar Philippe Mer 15 Jan - 16:47

» deux Questions auxquelles Gänswein refuse de répondre
josepha Menendez Emptypar Philippe Mer 15 Jan - 8:40

» 15 janvier : Saint Macaire d'Egypte
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Mar 14 Jan - 21:42

» LE PAPE ACTIVE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL
josepha Menendez Emptypar Philippe Mar 14 Jan - 13:18

» 14 janvier : Vénérable Anne de Guigné
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Lun 13 Jan - 21:02

» 13 janvier : Saint Hilaire de Poitiers
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Dim 12 Jan - 21:32

» 12 janvier : Le Baptême du Seigneur
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Sam 11 Jan - 23:13

» 12 janvier : Saint Aelred de Rievaulx
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Sam 11 Jan - 22:15

» 11 janvier : Bienheureux Bernard de Scammacca
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Ven 10 Jan - 21:25

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
josepha Menendez Emptypar Françoise Ven 10 Jan - 14:30

» Nouvelles profanations en France... Cela continue encore et encore.
josepha Menendez Emptypar Françoise Ven 10 Jan - 14:02

» 9 janvier : Bienheureuse Alix Le Clerc
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Mer 8 Jan - 21:29

» 8 janvier : Saint Laurent Justinien
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Mar 7 Jan - 22:21

» 7 janvier : Saint André Bessette
josepha Menendez Emptypar ami de la Miséricorde Lun 6 Jan - 21:11


Partagez
 

 josepha Menendez

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1350
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 71
Localisation : Maisons Laffitte

josepha Menendez Empty
MessageSujet: josepha Menendez   josepha Menendez EmptyJeu 31 Oct - 11:58


josepha Menendez 73043304_715782372234161_6123104139674124288_o.jpg?_nc_cat=103&_nc_oc=AQnYp08dTyigrBVZm37IyeOjXYw1XkvOglpFNb5GPPE5YOxIY9dMqj1HIWJiKiqn-f8&_nc_ht=scontent.fcdg2-1

Matthew Taylor

Sister Josefa Menendez, the devil and Hell
.
“The devil will work assiduously to make you fall, but My grace is more powerful than his infernal malice” -Jesus t…
Afficher la suite

Soeur Josefa Menendez, le diable et l'enfer
.
"Le diable va travailler assidûment pour vous faire tomber, mais ma grâce est plus puissante que sa malice infernale"-Jésus à Josefa Menendez, 6 avril 1921
.
L ' une des nombreuses âmes victimes qui ont dû subir des attaques horribles des mauvais esprits était le mystique né espagnol, Josefa Menendez (1890-1923), qui est devenu nonne en France. Le diable lui est souvent apparu sous la forme d'un chien noir terrifiant, d'un serpent noir, ou sous la forme d'un homme " ombre
.
Le 4 décembre 1921, Josefa a été violemment tiré de son lit et elle a été jetée au sol, puis frappé par un barrage de coups démoniaques qu'elle a été faite pour écouter des blasphèmes abominables contre Notre Seigneur et Notre Dame. Les longues heures ont été passées, et la torture a été renouvelée les deux nuits suivantes. Après une si terrible nuit, elle a écrit le matin du mardi 6 décembre :
.
" Incapable d'en supporter plus, je me suis agenouillé à côté de mon lit, essayant d'oublier l'horreur de cette voix malveillante insultant Notre Seigneur et Notre Dame. Soudain, j'ai entendu des grincements de dents et un cri de rage. Puis tous ont disparu et avant moi, nous avons tenu notre Dame, toute beauté.
.
" Ne crains pas, ma fille ; je suis là."
.
" Je lui ai dit à quel point j'étais terrifié par le diable, qui m'a tellement fait souffrir.
.
" Il peut te tourmenter, mais il n'a pas de pouvoir pour te faire du mal. Sa fureur est très grande à cause des âmes qui lui échappent. .. Les âmes sont d'une si grande valeur. .. Si vous saviez la valeur d'une seule âme !"
.
"Donne-moi sa bénédiction, elle dit :" N ' aie pas peur. ' '
.
" J ' ai embrassé sa main et elle est partie."
.
Plus tard Jésus est apparu à Josefa, et elle lui a immédiatement dit de sa plus grande préoccupation -- la crainte que dans ces tourments atroces que son âme ait perdu quelque chose de sa pureté, ou à tout rythme de son ancienne innocence. " Parce que je ne sais jamais rien de toutes ces choses avec lesquelles le diable me tourmente."
.
Jésus lui répondit : " N ' ayez pas peur ; votre âme est imprégnée de mon sang, et rien de cela ne peut la tacher."
.
Puis on fait allusion à un mot spécifique qui, plus d'une fois dans les jours précédents, avait donné sa force : " Vos mères ont trouvé la parole ".. " Abandon ". Le diable n'a pas de pouvoir mais ce qui lui est donné de haut. Dites à vos mères que je suis suprême."
.
[Les "mères" dans la citation de Jésus donnée à Josefa se réfèrent à la mère supérieure de son couvent et aussi à la mère maître de novices qui était personnellement responsable de Josefa pendant cette période. - Éditeur]
.
Néanmoins, les démons cherchaient à la décourager de sa mission de sacrifice et de souffrance pour les âmes, et ils se sont efforcés par tous les moyens de la conduire au désespoir, et elle les a entendus dire des choses telles que :
.
" Tu seras l'un des nôtres ! ... nous allons vous fatiguer ! ... nous vous surmonter ! ... Ne la laissez pas partir ; soyez sur votre garde pour la tourmenter de n'importe quelle façon que vous pouvez ! ... elle ne doit pas s'échapper !... nous devons la provoquer au désespoir !
.
Et dans la vie de Josefa Menendez, il y a eu un phénomène encore plus grand qui est très rare dans la vie des saints : Dieu a permis au diable de l'emmener en enfer. Là, en enfer, elle a passé de longues heures, parfois toute une nuit, dans des souffrances indicibles. Bien qu'elle ait été traînée dans le puits sans fond plus d'une centaine de fois, chaque séjour lui semblait être le premier, et semblait durer d'innombrables âges. Elle a enduré toutes les tortures de l'enfer, à la seule exception : celle de la haine de Dieu. Pour Josefa, le plus douloureux de ces tourments était d'entendre les horribles confessions des damnés, leurs cris de haine, de douleur et de désespoir.
.
Sous les yeux de ceux qui sont dans son couvent, Josefa disparaîtrait soudainement, et après une longue recherche, elle serait retrouvée jetée dans un loft, ou sous des meubles lourds, ou dans un endroit soir. En leur présence, elle a été brûlée, et sans voir le diable, ils ont vu ses vêtements consommés et sur son corps des traces de feu, qui ont causé des blessures qui ont pris très longtemps à guérir. De même, les effets du feu qui l'ont brûlé ont été vus sur ses vêtements et sa chair ; des fragments de lin brûlé sont encore conservés à ce jour. Dix fois dans tous les Josefa ont donc été mis en feu. Elle a vu le diable vomir sur ses flammes dont des traces visibles n'ont pas été vues sur ses vêtements seulement, mais sur sa personne. Des blessures douloureuses qui ont pris longtemps pour guérir à gauche sur les cicatrices de son corps qu'elle a porté à la tombe. Le mal a suggéré des pensées désespérées, des blasphèmes, et des tentations méchantes qui se sont poursuivies pendant des jours et des nuits, pendant lesquelles Dieu s'est caché, et Josefa, perplexe, se sentait comme s'il était abandonné et à la merci des bourreaux les plus ignobles et les plus infâmes. Pourtant, quand enfin elle est revenue à la vie, complètement usée et passée, son corps rongé par la douleur, elle n'a regardé aucune souffrance, aussi sévère soit-elle, comme trop à supporter, "... si par elle je devrais sauver une âme de cette redoutable demeure de tourment."
.
" Dans la nuit du 16 mars vers dix heures," a écrit Josefa, " J ' ai pris conscience, comme les jours précédents, d'un bruit confus de cris et de chaînes. Je me suis rose rapidement et habillé, et tremblant de peur, je me suis agenouillé près de mon lit. Le tumulte approchait, et ne pas savoir
Que faire, j'ai quitté le dortoir, et je suis allé à notre cellule des supérieurs, puis je suis revenu au dortoir. Les mêmes sons terrifiants étaient tout autour de moi ; puis tout d'un coup j'ai vu devant moi le diable lui-même."
.
" Attachez ses pieds et attachez ses mains," a-t-il pleuré. .. .
.
" instantanément, j'ai perdu de vue où j'étais, et je me suis senti serré et j'ai été traîné.
.
D ' autres voix ont crié : " Il n'est pas bon de lier ses pieds ; c'est son cœur que vous devez lier."
.
" Il ne m'appartient pas." est venu la réponse du diable.
.
" Puis j'ai été traîné le long d'un passage très sombre et long, et de tous les côtés retentit des cris terribles. Sur les côtés opposés des murs de ce couloir étroit étaient des niches qui ont coulé de la fumée, mais avec très peu de flamme, et qui ont émis une puanteur intolérable. De ces recoins vint des voix blasphème, dire des mots impurs. Certains ont maudits leurs corps, d'autres leurs parents. D ' autres se sont à nouveau reproché d'avoir refusé la grâce, et n'ont pas évité ce qu'ils savaient être un péché. C ' était un mélange de cris confus de rage et de désespoir. J ' ai été traîné à travers ce genre de couloir, qui semblait sans fin. Puis j'ai reçu un coup de poing violent qui m'a doublé en deux, et m'a forcé dans l'une des niches. J ' ai eu l'impression d'être pressé entre deux planches en feu et percé à travers et à travers des points d'aiguille brûlant. En face et à côté de moi, les âmes étaient blasphème et me jurer. Qu ' est-ce qui m'a le plus causé
souffrance. .. et avec lequel aucune torture ne peut être comparée, a été l'angoisse de mon âme de me retrouver séparée de Dieu. ..
.
" Il me semblait que j'ai passé de longues années dans cet enfer, pourtant cela n'a duré que six ou sept heures. .. .
.
Tout à coup, j'ai été violemment sorti de la niche, et je me suis retrouvé dans un endroit sombre ; après m'avoir frappé, le diable a disparu et m'a laissé libre. .. . Comment puis-je décrire mes sentiments en réalisant que j'étais encore en vie, et je pourrais toujours aimer Dieu !
.
" Je ne sais pas ce que je ne suis pas prêt à supporter pour éviter l'enfer, malgré ma peur de la douleur. Je vois clairement que toutes les souffrances de la terre ne sont rien en comparaison avec l'horreur de ne plus être capable d'aimer, car dans ce lieu tous respire la haine et la soif de maudits autres âmes."
.
(Pris principalement de " Josefa Menendez, la voie de l'amour divin)


====================================================================================
josepha Menendez Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
josepha Menendez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS ::  PROPHÉTIES ET APPARITIONS-
Sauter vers: