Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 24 mai : Saint Syméon le Stylite (le jeune)
par ami de la Miséricorde Hier à 23:00

» Don Guéranger pour le Jeudi de la Pentecôte
par ami de la Miséricorde Hier à 22:43

» MAI, le mois de Marie
par ami de la Miséricorde Hier à 22:33

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 22:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:52

» De tout et de rien !
par Françoise Hier à 16:01

» Cardinal Sarah
par Philippe Hier à 11:24

» Julia Gillard ne mâche pas Ses mots sur l'Islam
par Philippe Mar 22 Mai - 23:25

» Mystiques: Marcel van
par Françoise Mar 22 Mai - 20:49

» Sainte Rita (chanson profane par Roland Gerbeau décédé en 2012)
par Françoise Mar 22 Mai - 18:58

» FATIMA
par Françoise Mar 22 Mai - 15:23

» 22 mai Sainte Rita de Cascia
par ami de la Miséricorde Mar 22 Mai - 10:49

» 21 mai : Saint Eugène de Mazenod
par ami de la Miséricorde Lun 21 Mai - 2:33

» Gloire à Toi, je veux chanter pour Toi.
par Françoise Lun 21 Mai - 0:25

» Comme un grand vent (N. Colombier - musique J. Berthier.)
par Françoise Dim 20 Mai - 20:27

» La vie dans nos diocèses - Eglise en Lozère.
par Françoise Dim 20 Mai - 19:52

» En son temps, Marie-Julie JAHENNY (1850/1941) prophétisait ...
par Françoise Dim 20 Mai - 18:51

» VENI CREATOR SPIRITUS
par Françoise Dim 20 Mai - 18:04

» Pentecôte
par Philippe Dim 20 Mai - 18:01

» Le blog de Philippe Poindron
par Philippe Sam 19 Mai - 13:16

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
par Philippe Sam 19 Mai - 7:36

» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
par Françoise Sam 19 Mai - 6:36

» Neuvaine à l’Esprit Saint - pour demander les sept dons sacrés...
par Françoise Ven 18 Mai - 23:04

» 19 mai Saint Yves de Hélory
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 21:15

» Saint Jude Apôtre pour la Vigile de la Pentecôte
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 21:03

» 19 mai : Saint Crispin de Viterbe
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 20:37

» la sainte qui a fait de la France la « Fille aînée de l’Église
par Philippe Ven 18 Mai - 9:38

» 18 mai Saint Venant de Camérino
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Mai - 22:42

» Fin de chemin de croix avec Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Mai - 22:11

» Marie, Mère de l'Eglise sera fêtée le Lundi de Pentecôte.
par Françoise Jeu 17 Mai - 18:47

» Un prêtre dénonce le nouvel ordre mondial.
par Françoise Jeu 17 Mai - 14:24

» 17 mai Saint Pascal Baylon
par ami de la Miséricorde Mer 16 Mai - 23:35

» Appel urgent pour ce 13 mai 2018
par Françoise Mer 16 Mai - 17:36

» Politique et économie... Est-ce que nous suivons bien l'actualité ?
par Françoise Mer 16 Mai - 11:53

» Affaire Alfie Evans - Le silence de l'Eglise et le tweet du Pape (12/04/18)
par Françoise Mer 16 Mai - 6:45


Partagez | 
 

 De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)

Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1791
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)   Mer 5 Juil - 7:04

Bonjour,

Cotignac (St Joseph) et la Sainte Baume (Sainte Marie-Madeleine) seront des lieux de pélerinage, pour cet été. Il faut s'y préparer !

Ce week-end du 2 juillet, c'était le pélerinage des pères de famille à Cotignac. Mgr. Rey était présent.

En partage quelques liens :

https://www.lejourduseigneur.com/tant-de-peres-de-famille-pelerinage-de-cotignac/

https://www.lejourduseigneur.com/jds_referent_videos/messe-2-juillet-2017-a-cotignac-documentaire-freres-de-joseph/

Histoire de l'apparition de Saint Joseph à Cotignac :

Le 7 juin 1660, le jour même où Louis XIV accueille l’Infante d’Espagne pour leur prochain mariage à Saint-Jean-de-Luz, un homme d’imposante stature apparaît au Bessillon et vient au secours du berger Gaspard Ricard assoiffé, en lui désignant un lourd rocher : « Je suis Joseph, enlève-le et tu boiras ». 


Les mots de Saint Joseph à Cotignac « Je suis Joseph, enlève-le et tu boiras » : 



Sur le Mont Bessillon, le 7 juin 1660, un jeune berger Gaspard Ricard faisait paître ses moutons par une intense chaleur. Épuisé de soif il s’allongea sur le sol brûlant et voici qu’un homme d’imposante stature se tint soudain là près de lui et lui indiqua un rocher en lui disant :« Je suis Joseph, enlève-le et tu boiras » . 

La pierre était lourde. Plus tard, huit hommes pourront à peine la soulever. Gaspard crut à une plaisanterie, mais le « vénérable vieillard » comme disent les récits de l’époque, réitéra son ordre. Gaspard obéit, déplaça sans peine le rocher et découvrit une eau fraîche qui commençait à ruisseler. Il but avec avidité, mais quand il se releva, il était seul. 

« C’est tout ; comme dans l’Évangile, saint Joseph n’est pas bavard. Rien de plus simple, de plus pauvre que cette intervention, qui est, à ma connaissance, la seule apparition de ce genre de saint Joseph dans l’histoire de l’Église, sur une terre que s’était réservée Notre-Dame » . (Mgr Barthe, évêque de Fréjus-Toulon. Lettre pastorale du 1er février 1971) 

Gaspard ne doute pas de la réalité du fait, les habitants de Cotignac non plus. Avec une extraordinaire rapidité la nouvelle se répand, les pèlerins se rendent à la fontaine de tous les endroits de la province et des pays environnants, des infirmes et des malades de toutes sortes dont la plupart s’en retournent guéris ou bien consolés dans leurs infirmités. Les rassemblements sont considérables et après la construction immédiate d’un oratoire sur le lieu même de l’apparition, une chapelle plus vaste est consacrée en 1663, celle que nous voyons aujourd’hui avec sa poutre de gloire portant le texte du Prophète Isaïe si évocateur en ce lieu : 

« Venez puiser avec joie aux sources du Sauveur », 
« Haurietis aquas in gaudio de fontibus Salvatoris ». 

Cette chapelle fut confiée aux Pères Oratoriens de Notre-Dame de Grâces. Dans la « solitude du Bessillon », ils édifièrent un petit couvent, lieu de retraite, de silence et de prière. 

Vint la Révolution. Chapelle et couvent durent être abandonnés. Le couvent tomba en ruines, mais la chapelle resta debout et fut toujours entretenue par les soins de la Paroisse et des curés de Cotignac. Deux à trois fois l’an, elle était ouverte à la dévotion des fidèles et, toujours, le 19 mars, on y venait de Cotignac honorer le grand Saint. 



Comme disait Mgr Barthe dans cette même lettre citée plus haut : « nous avons sans doute trop oublié le privilège de cette visite du saint Patriarche à l’un des plus humbles enfants de chez nous. Il s’est retranché de nouveau dans son silence, mais la source continue de couler, témoin de son passage. Il fut un temps où les pèlerins venaient plus nombreux le prier. Dans les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses de ce temps, que de leçons pouvons-nous apprendre auprès de saint Joseph le juste, attentif et silencieux bienfaiteur. Que de grâces nous avons à lui demander pour l’humanité, pour l’Église dont il est le Patron, pour notre pays, pour notre diocèse ». 



Le Seigneur entendit la prière de son évêque et fit sonner l’heure de la résurrection de ces lieux. 
En l’année sainte 1975, Il ramenait en France les Bénédictines du monastère Saint Benoît de Médéa (Algérie) et, unissant en notre temps les deux grands témoins de sa paternité, saint Joseph et saint Benoît, Il redonnait vie au sanctuaire du Bessillon. 

Attentives aux affinités spirituelles de saint Joseph, chef de la Sainte Famille, et de saint Benoît, patriarche des moines d’Occident, elles les voyaient tous les deux enveloppés d’humble silence en la présence de la Divinité. C’est pourquoi elles voulurent acquérir le sanctuaire de 1663, et relever les ruines du Couvent des Oratoriens du XVIIe attenant au sanctuaire qui servirent de point de départ à la construction de leur nouveau monastère. La consécration de l’autel eut lieu le 3 décembre 1978. 



La Providence avait mis sur leur route l’architecte Fernand Pouillon qui proposa de faire gracieusement les plans du monastère et choisit ses meilleurs collaborateurs pour diriger la construction elle-même. Ce très grand artiste réussit une œuvre d’une sobre beauté, à la fois originale et traditionnelle, harmonisant à merveille les nouveaux bâtiments à ceux du XVIIe encore debout. 

Les Bénédictines, placées désormais sous le double patronage de saint Joseph, Patron de l’Eglise, et de saint Benoît (480-547), Patron de l’Europe, y continuent maintenant leur vie monastique rythmée par la prière liturgique, sept fois par jour, rendant gloire à Dieu et intercédant pour le monde. 

Comme contemplatives, elles participent, selon leur vocation, à la nouvelle évangélisation voulue par Saint Jean-Paul II.



Source : http://site-catholique.fr/index.php?post/Apparition-de-Saint-Joseph-a-Cotignac
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)   Jeu 6 Juil - 15:23

Merci beaucoup. Saint Joseph, tout le monde devrait le prier tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 1791
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)   Mer 25 Avr - 15:34

Notre Dame de Grâces - Cotignac, dans le Var se prépare à un bel anniversaire en 2019 !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'importance de Saint Joseph dans nos vies... Cotignac (Var)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR :: FRATERNITÉ-
Sauter vers: