Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 24 mai : Saint Syméon le Stylite (le jeune)
par ami de la Miséricorde Hier à 23:00

» Don Guéranger pour le Jeudi de la Pentecôte
par ami de la Miséricorde Hier à 22:43

» MAI, le mois de Marie
par ami de la Miséricorde Hier à 22:33

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 22:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:52

» De tout et de rien !
par Françoise Hier à 16:01

» Cardinal Sarah
par Philippe Hier à 11:24

» Julia Gillard ne mâche pas Ses mots sur l'Islam
par Philippe Mar 22 Mai - 23:25

» Mystiques: Marcel van
par Françoise Mar 22 Mai - 20:49

» Sainte Rita (chanson profane par Roland Gerbeau décédé en 2012)
par Françoise Mar 22 Mai - 18:58

» FATIMA
par Françoise Mar 22 Mai - 15:23

» 22 mai Sainte Rita de Cascia
par ami de la Miséricorde Mar 22 Mai - 10:49

» 21 mai : Saint Eugène de Mazenod
par ami de la Miséricorde Lun 21 Mai - 2:33

» Gloire à Toi, je veux chanter pour Toi.
par Françoise Lun 21 Mai - 0:25

» Comme un grand vent (N. Colombier - musique J. Berthier.)
par Françoise Dim 20 Mai - 20:27

» La vie dans nos diocèses - Eglise en Lozère.
par Françoise Dim 20 Mai - 19:52

» En son temps, Marie-Julie JAHENNY (1850/1941) prophétisait ...
par Françoise Dim 20 Mai - 18:51

» VENI CREATOR SPIRITUS
par Françoise Dim 20 Mai - 18:04

» Pentecôte
par Philippe Dim 20 Mai - 18:01

» Le blog de Philippe Poindron
par Philippe Sam 19 Mai - 13:16

» Le site Proliturgia.org et Ses rubriques intéressantes à relayer.
par Philippe Sam 19 Mai - 7:36

» Bioéthique catholique : un blog créé pour les catholiques répondant à l'appel.
par Françoise Sam 19 Mai - 6:36

» Neuvaine à l’Esprit Saint - pour demander les sept dons sacrés...
par Françoise Ven 18 Mai - 23:04

» 19 mai Saint Yves de Hélory
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 21:15

» Saint Jude Apôtre pour la Vigile de la Pentecôte
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 21:03

» 19 mai : Saint Crispin de Viterbe
par ami de la Miséricorde Ven 18 Mai - 20:37

» la sainte qui a fait de la France la « Fille aînée de l’Église
par Philippe Ven 18 Mai - 9:38

» 18 mai Saint Venant de Camérino
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Mai - 22:42

» Fin de chemin de croix avec Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Mai - 22:11

» Marie, Mère de l'Eglise sera fêtée le Lundi de Pentecôte.
par Françoise Jeu 17 Mai - 18:47

» Un prêtre dénonce le nouvel ordre mondial.
par Françoise Jeu 17 Mai - 14:24

» 17 mai Saint Pascal Baylon
par ami de la Miséricorde Mer 16 Mai - 23:35

» Appel urgent pour ce 13 mai 2018
par Françoise Mer 16 Mai - 17:36

» Politique et économie... Est-ce que nous suivons bien l'actualité ?
par Françoise Mer 16 Mai - 11:53

» Affaire Alfie Evans - Le silence de l'Eglise et le tweet du Pape (12/04/18)
par Françoise Mer 16 Mai - 6:45


Partagez | 
 

 Le Fiat de la Rédemption

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Noëlle



Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 46
Localisation : Québec

MessageSujet: Le Fiat de la Rédemption   Ven 7 Juil - 1:30

Le « Fiat de la Rédemption »
 

Luisa parle du « Fiat de la Rédemption » comme le second Fiat de la Trinité qui suit le « Fiat de la Création », et découvre sa provenance dans la « Volonté Éternelle » de Dieu.  Pour restaurer le projet originel de Dieu dans la création par le recouvrement de l’opération continue de l‘homme dans la Divine Volonté, Jésus assuma dans l’Incarnation une nature humaine.  Durant sa vie cachée, il « divinisa » toute activité humaine en devenant une « victime » de tout l’homme intérieur et dans sa Passion il racheta l’humanité en prenant sur lui « deux Passions distinctes » pour ainsi dire, pour expier les péchés.  Comme il avait en lui les vies de toutes les créatures et qu’il divinisait progressivement leurs actes par ses actes divins, Jésus leur acquit une nouvelle naissance.
 

Si Jésus, le nouvel Adam, restaura dans son Humanité le vêtement de lumière qu’Adam avait perdu, il ne rendit pas durant sa vie terrestre à la nature blessées de la créature humaine, la splendeur de la lumière divine que son Humanité ne révélait que par « éclairs et intermittence ».  Luisa affirme que Jésus ne pouvait révéler l’éclat de sa Divinité à la nature blessée qu’il rachetait, car elle était « devenue aveugle et avait perdu sa lumière lui permettant de voir ».
 

Si le péché d’Adam jeta le désordre dans sa nature humaine et dans celle de toutes les générations humaines dont il devait constituer la tête, l’Incarnation et la Rédemption de Jésus ont réordonné et divinisé toute l’activité humaine dans l’Humanité qu’il assuma.  En prenant notre nature humaine blessée, Jésus accomplit des actes divins et souffrit la Passion pour obtenir les « mérites » et la « Rédemption » de toutes les vies humaines.
 

Comme Dieu-homme, Jésus, qui assuma une humanité semblable à la nôtre, opérait infailliblement dans la Volonté Éternelle de Dieu par une succession d’actes temporels et spaciaux.  Luisa insiste sur la différence entre l’opération de Jésus et celle de la créature humaine : contrairement à l’opération de la créature humaine dont les bonnes œuvres et les vertus sont « restreintes dans les limites où Dieu les a placées », et qui « ne pouvaient pas sortir des limites circonscrites par Dieu », elles ne reflètent pas celles de Jésus dont l’humanité « n’avait pas de limites » et qui accomplissait des actes héroïques et continus.
 

Car Jésus possédait toute grâce capable de diviniser la nature humaine et il obtint pour toutes les âmes le « Fiat de la Rédemption » qui influença de manière rétroactive, contemporaine et proactive les actes de tous les êtres humains.  Effectivement, si l’Humanité sans limites de Jésus n’avait pas étendu ses mérites aux actes de toutes les générations humaines, la race humaine et la création aurait couru à sa ruine.
 

Parce que le retrait d’Adam dans la Divine Volonté interrompit dans son humanité et celle des autres humains la formation de ce « royaume » de Dieu, Jésus assuma une humanité semblable à celle d’Adam et mit en lui-même un royaume pour chaque créature.  Ce royaume était constitué de tous les actes divins que tous les humains auraient dû accomplir si Adam n’avait pas péché.  Ces actes divins furent formés dans l’Humanité de Jésus, dont la volonté humaine prit « possession » de la Divine Volonté et vice-versa.
 

Voyons le texte de Luisa Piccarreta dans le Livre du Ciel Tome XX, le 17 septembre, 1927

« Jésus mon amour, si ces vérités concernant ton adorable Volonté contiennent tant de vertus, pourquoi ne pas les avoir révélées à Adam (après le Péché originel) car en les faisant connaître à ses descendants, ils auraient pu mieux aimer et apprécier un si grand bienfait, ce qui aurait disposé leur cœur (à la recevoir) lorsque (le temps fut venu où) toi, le divin Réparateur, allais décréter de nous faire ce grand don du Royaume du Fiat Suprême? »
 

Et Jésus reprit : « Ma fille, aussi longtemps qu’il resta dans l’Éden terrestre, vivant dans la Royaume de la Volonté Suprême, Adam eut toute la connaissance concernant le Royaume qu’il possédait, autant que cela est possible pour une âme.  Mais dès qu’il se fut séparé de ce royaume, son intelligence s’obscurcit, il perdit la lumière de ce royaume et fut incapable de trouver les mots pour révéler la connaissance qu’il avait acquise de la Volonté Suprême (…)  Et chaque fois qu’il se rappelait son retrait de ma Volonté et le bien Suprême qu’il avait perdu, il ressentait une tristesse telle qu’il en était réduit au silence, accablé de douleur par la perte d’un si grand royaume et par des maux si irréparables qu’en dépit de tous ses efforts, il n’était pas en mesure d’offrir une juste réparation.
 

Dieu seul, celui qu’il avait offensé, pouvait offrir un remède.  Parce qu’Adam ne possédait plus l’ordre (divin) de son Créateur, il était de ce fait privé de la capacité de manifester ce don ».
SOURCE : Le Don de la Vie dans la Divine Volonté dans les écrits de Luia Piccarreta, par R.P. Joseph Leo Lannuzzi, Rome 2012, pages 95-96 et 216
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Fiat de la Rédemption
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LE MONASTÈRE INTÉRIEUR :: PRIÈRE CONTINUELLE ET SACRIFICE PERPÉTUEL :: Enseignements de Luisa Piccarreta - La Divine Volonté-
Sauter vers: