Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Planète X serait une réalité et se rapprocherait du Soleil de la Terre
Aujourd'hui à 18:37 par Françoise

» De tout et de rien !
Aujourd'hui à 13:10 par Françoise

» Nous annonçons le Roi, Alléluia.
Aujourd'hui à 7:27 par Françoise

» L'ésotérisme en vogue... sachez-le !
Aujourd'hui à 7:20 par Françoise

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Aujourd'hui à 0:51 par ami de la Miséricorde

» 22 septembre Saint Maurice et ses compagnons
Aujourd'hui à 0:44 par ami de la Miséricorde

» Septembre : LE MOIS DE SAINT MICHEL ARCHANGE
Aujourd'hui à 0:27 par ami de la Miséricorde

» Du 21 au 29 septembre neuvaine à Saint Michel
Aujourd'hui à 0:09 par ami de la Miséricorde

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
Hier à 21:55 par Françoise

» Offrande (P. Baloche)
Hier à 7:37 par Françoise

» Il est temps de quitter vos tombeaux (V. Hendricks)
Hier à 7:13 par Françoise

» 21 septembre Saint Matthieu Evangéliste
Mer 20 Sep - 23:16 par ami de la Miséricorde

» 21 septembre Sainte Déborah
Mer 20 Sep - 22:58 par ami de la Miséricorde

» le pape est-il un antipape ?
Mer 20 Sep - 11:34 par Philippe

» En Jésus seul (S.Towend/K.Getty)
Mer 20 Sep - 8:51 par Françoise

» Neuvaine au Saint Padre Pio de Pietrelcina - 15 au 23 septembre 2017 -
Mer 20 Sep - 7:54 par Françoise

» Le Père James Manjackal à Nevers (58) les 15 - 16 et 17 septembre 2017
Mer 20 Sep - 7:04 par Françoise

» Méditation sur l'éternité des peines de l'Enfer
Mer 20 Sep - 1:26 par ami de la Miséricorde

» 20 septembre Vénérable Yves Mahyeuc de Rennes
Mer 20 Sep - 1:05 par ami de la Miséricorde

» Prière pour se protéger des périls
Mer 20 Sep - 0:34 par ami de la Miséricorde

» Car Dieu est un Dieu puissant (R. Mullins)
Mar 19 Sep - 12:35 par Françoise

» Mon secours est en Toi (S.Corn)
Mar 19 Sep - 9:30 par Françoise

» Curé d'Ars: 10 moyens contre le démon.
Mar 19 Sep - 8:13 par Philippe

» Que ces lieux soient visités (C. Lafitte)
Mar 19 Sep - 8:11 par Françoise

» 19 septembre 1ère apparition de Notre Dame de la Salette
Mar 19 Sep - 1:52 par ami de la Miséricorde

» 19 septembre Sainte Marie- Emilie de Rodat
Mar 19 Sep - 1:36 par ami de la Miséricorde

» 19 septembre Saint Janvier de Bénévent (de Naples)
Mar 19 Sep - 1:26 par ami de la Miséricorde

» LE CURÉ ENRAGÉ
Lun 18 Sep - 15:08 par Philippe

» En Egypte kidnapping de jeunes Chrétiennes pour les vendre
Lun 18 Sep - 14:27 par Philippe

» 18 septembre Saint Joseph de Cupertino
Dim 17 Sep - 22:51 par ami de la Miséricorde

» 17 septembre Sainte Hildegarde de Bingen
Dim 17 Sep - 2:13 par ami de la Miséricorde

» 17 septembre Saint Robert Bellarmin
Dim 17 Sep - 1:57 par ami de la Miséricorde

» 17 septembre Les Stigmates de Saint François d'Assise
Dim 17 Sep - 1:47 par ami de la Miséricorde

» Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra
Sam 16 Sep - 23:55 par Philippe

» Les sept douleurs de Marie
Sam 16 Sep - 12:36 par Philippe

Sujets les plus vus
Voix séparées pour la chorale des Veilleurs
De tout et de rien !
Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
Kirié des Gueux.
Le chant de l'Espérance.
Présentation
Agnès-Marie JOIE de DIEU... messages.
... Et si on parlait des élections présidentielles 2017 en France !
le pape est-il un antipape ?
C Emerich La fausse Eglise

Partagez | 
 

 Germaine Cousin: Un Saint pour notre temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Admin


Messages : 308
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 69
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Germaine Cousin: Un Saint pour notre temps   Ven 7 Juil - 12:24

Germaine Cousin: Une Sainte pour notre temps


Image: Statue de Sainte Germaine Cousin par Alexandre Falguière
https://onepeterfive.com/germaine-cousin-saint-time/



Germaine Cousin était une bergère du 16ème siècle qui vivait de 1579 à 1601. Né avec une main droite boiteuse et la maladie scrofula (une infection non tuberculeuse des ganglions lymphatiques du cou), elle a projeté une apparence assez disgracieuse. Le seul enfant de Laurent Cousin et Marie Laroche, Germaine vécut à environ 1,5 milles à l'ouest de Pibrac, en France. Quand elle avait seulement cinq ans, la peste a soudainement pris sa mère, et son père peu après s'est remarié. Germaine a été maltraitée physiquement et mentalement par sa nouvelle belle-mère Armande de Rajols.

La haine d'Armande contre la petite Germaine était si intense qu'elle l'a forcée à vivre 17 ans dans la grange familiale et à regarder les moutons près de la forêt de La Bouconne infestée de loup, en espérant que les loups la tueraient. Isolé, froid et solitaire, Germaine embrassa une vie de prière, de pénitence et d'aumônière; Elle a aidé les pauvres et la faim, même si elle était malnutrie. Elle a offert ses souffrances à Dieu.

C'était alors que ces abus commençaient à faire des miracles miraculeux qui entouraient Germaine. Les gens du village l'ont vu, à plusieurs reprises, en séparant les eaux de printemps turbulentes du Courbet, qu'il fallait traverser pour arriver à la messe le matin.

Autrefois, Germaine avait rempli son tablier avec du pain excédentaire de ses rations quotidiennes maigres afin qu'elle puisse nourrir les pauvres. Sa belle-mère l'a poursuivie dans la ville, dans l'espoir de l'exposer aux citadins comme un mécontenteur et un voleur qui volait à son garde-manger. Après l'avoir rattrapé sur la place publique, elle l'a forcée à révéler le contenu de son tablier. Quand Germaine ouvrit son tablier, ce n'était pas du pain qui coulait, mais des fleurs d'été. C'était le milieu de l'hiver. Tout le monde était émerveillé et a commencé à voir Germaine dans une lumière différente. La belle-mère, cependant, était impassible et continuait à persécuter la jeune fille jusqu'à sa mort. Ce n'était pas beaucoup plus longtemps, car Germaine est morte bientôt seule dans la grange où elle avait dû vivre 17 ans.

Des lumières mystérieuses ont enveloppé la grange la nuit où elle est morte. Deux moines qui voyagent de Gascogne ont remarqué la lumière de loin. S'étant approchés avec précaution, ils ont assisté à des anges descendant sur la grange en grand nombre et à prendre une robe d'âme dans une robe vierge au paradis. Ce n'est qu'au lit de mort de Germaine que la belle-mère a finalement commencé à pleurer amèrement pour son mauvais traitement à la jeune fille; Elle s'est finalement repentie.

L'histoire de la vie de Germaine fut bientôt oubliée.

En 1644, environ 43 ans après sa mort, le corps d'une femme noble était enterré devant le sanctuaire de l'église quand un ouvrier a exhumé accidentellement le corps incorruptible de Germaine sous le sol de lazelle. Son corps regardait et sentait aussi frais que le jour de sa mort. Les nouvelles se sont répandues comme des feux de forêt dans toute la ville. Son corps a été exposé dans l'église dans l'espoir de susciter la ferveur religieuse.

Madame de Beauregard, une femme éminente, a mis fin à cela. Elle se plaignait au curé de l'exposition dégueulasse d'un cadavre près de son banc. Elle a menacé de retenir l'aumône si le cadavre de Germaine continuait à être exposé. Le prêtre a respecté sa demande et a retiré le cercueil.

Peu de temps après, madame de Beauregard fut frappée d'une maladie mortelle. Affligé par l'état de sa femme et son irrévérence envers un saint possible, son mari plaida sa vie devant le tabernacle de l'église, demandant que Germaine intercesse. Quelques instants plus tard, Germaine apparut en esprit à madame de Beauregard et la guérit instantanément de sa maladie.

En dépit de ces signes apparents de sainteté et de plusieurs tentatives d'initiation à la cause de sa canonisation, Germaine n'a été béatifiée que le 7 mai 1854 - 210 ans après la découverte de son corps incorruptible. Sa canonisation a finalement eu lieu le 29 juin 1867.

Saint Germaine a été oubliée, négligée et désintéressée pendant la plus grande partie de sa vie. Même après sa mort, il semblait que le Seigneur la gardât bien cachée. La plupart des catholiques n'ont jamais entendu parler d'elle, et cela comprend les religieux et les prêtres. Dans notre monde complexe et accéléré, la simplicité, la charité et la piété de Germaine ne semblent pas entrer dans n'importe où.

La raison en est que nous avons maintenant créé des générations entières de jeunes titulaires qui se considèrent comme essentiels au but de l'univers. Ils sont les premiers à se plaindre si les choses ne se passent pas. Dans les nouvelles récentes, n'est-il pas surprenant d'apprendre à propos d'une femme poignardant son fiancé sur son schéma de mariage? Nous assistons aux conséquences d'une culture narcissique qui cherche du plaisir sans aucune sorte de boussole morale pour guider la conscience.

Comment l'histoire de la vie de Germaine pourrait-elle entrer dans une telle culture? Il semblerait que nous ne sommes pas encore prêts.

Nous et nos enfants avons été élevés sur l'idée que notre «estime de soi» devait être améliorée. De cette façon, nous avons rendu toute une génération incapable de voir sa propre obscurité, dotée de la perception de sa propre force et de ses dons uniques. Dans le même temps, les enfants de cette génération, déconnectés de toute boussole morale, pensent qu'ils ne peuvent pas nuire. Pendant ce temps, une mère dans la trentaine a été frappée par un ventre en marchant avec sa fille. Aucune raison apparente n'a été signalée, mais le public a été scandalisé que de tels actes de violence aléatoires pourraient avoir lieu. C'était une partie du «jeu knock-out», une forme de divertissement dépravée pour les jeunes.

Il est impératif que nous commencions, une fois de plus, à parler à nos enfants de vivre des vies vertueuses de l'effacement personnel et non de l'autonomisation - des vies de tempérance et pas d'indulgence excessive. Il est pressant que nous partageons avec nos enfants l'idée de vivre une vie plus simple ancrée dans l'amour, la pénitence, l'aumône et la prière.

Nos enfants doivent entendre que le Seigneur Jésus est attiré par ceux qui sont petits, cachés et purs, non seulement pour ceux qui sont intelligents, riches, attrayants et autonomes.

Dans le livre Germaine: Requiem d'une âme , Andrew St-James raconte l'histoire complète de Saint Germaine. C'était une âme pure qui s'est complètement abandonnée à la divine providence, qui a appris à rendre complètement sa volonté à Dieu.

Cette histoire inspirante brise toutes les théories conventionnelles que l'homme moderne peut avoir sur Dieu et sur les concepts modernes de l'autonomisation. Car quand Jésus s'approche, il ne renforce pas et n'autorise pas l'individu, comme l'affirment la plupart des évangélistes protestants. Au lieu de cela, comme l'écrit Jean-Pierre de Caussade, «quand le Seigneur approche, il affaiblit».

Dieu n'est pas éloigné de la souffrance de l'homme. L'histoire de Germaine Cousin témoigne de cette vérité. Les événements qui entourent la vie de Saint Germaine ont été clairement documentés et peuvent être considérés comme un récit historique fiable de sa vie la plus remarquable. C'est une histoire qui a été perdue, mais il est maintenant temps qu'elle soit informée à nos enfants et à nos proches.

«quand le Seigneur approche, il affaiblit».

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
Admin
avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: Germaine Cousin: Un Saint pour notre temps   Ven 7 Juil - 14:34

Merci Philippe. L'histoire de sainte Germaine de Pibrac (Dordogne) est vraiment à connaitre. Nous la fêtons le 15 juin :

http://www.monastere.biz/t278-15-juin-sainte-germaine-de-pibrac?highlight=ste+germaine+de+pibrac



Commencée en 1901, la basilique fut consacrée en 1967. Un décret du pape Benoît XVI lu le 15 juin 2011 érige la basilique en « basilique mineure ». L'église paroissiale, la basilique, la maison natale à 2km5, la fontaine, un chemin de croix constitue le sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Germaine Cousin: Un Saint pour notre temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poésie pour notre temps, par le Père Pro
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» Directives pour notre temps : Message de Jésus à Anne !
» Prophéties d'Anne-Catherine Emmerich pour notre temps
» Prophétie de Saint Nylus pour notre temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: Accueil, Présentation des membres, Détente et Pause café.-
Sauter vers: