Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La purge commence (Mgr Schneider, soeurs de la m- du rédempteur...)
par Philippe Aujourd'hui à 10:55

» 15 novembre : Saint Eugène 1er de Tolède
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 0:09

» 15 novembre Bienheureuse Marie de la Passion Chappotin
par ami de la Miséricorde Hier à 23:59

» 15 novembre Saint Albert le Grand
par ami de la Miséricorde Hier à 23:51

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 23:42

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:29

» Flash Mob, Hallelujah
par Philippe Hier à 17:18

» Père Amorth: Padre Pio a déclaré que le troisième secret de Fatima était une «fa
par Philippe Hier à 12:22

» Le Purgatoire, une Miséricorde de Dieu
par Panetier Hier à 10:48

» Des religieuses victimes d'un cléricalisme méprisant et sans vergogne
par Philippe Hier à 10:42

» La pensée du jour
par Panetier Hier à 10:01

» Mgr Fulton Sheen sur le Faux Prophète et l'Antéchrist
par Philippe Hier à 0:55

» 14 novembre : Toussaint de l'Ordre du Carmel
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 22:58

» 14 novembre : Saint Sérapion d'Alger
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 22:51

» Messages du Ciel à Robert Brasseur.
par Panetier Mar 13 Nov - 22:41

» Arche d'Alliance - Le chant de la miséricorde
par Panetier Mar 13 Nov - 22:12

» L'Islam
par Philippe Mar 13 Nov - 12:31

» honorer ceux de 14/18
par jardin des oliviers Mar 13 Nov - 10:11

» Saint Stanislas Kostka rencontre une âme du Purgatoire
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 8:00

» 13 novembre : Saint Stanislas Kostka
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 7:54

» 13 novembre Saint Eugène de Tolède
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 7:44

» 12 novembre : Saint Didace (Diego)d'Alcala
par ami de la Miséricorde Lun 12 Nov - 8:30

» 12 novembre : Saint Jean le Miséricordieux ou (l'Aumônier)
par ami de la Miséricorde Lun 12 Nov - 8:23

» 11 novembre Saint Martin de Tours
par Panetier Dim 11 Nov - 23:05

» Re-bonjour
par Panetier Dim 11 Nov - 22:39

» blocage du périph. sympa, non ?
par Panetier Dim 11 Nov - 22:18

» Agni Parthene - chant orthodoxe
par jardin des oliviers Dim 11 Nov - 22:00

» Prions une dizaine de chapelet avec le pape Benoît XVI
par jardin des oliviers Dim 11 Nov - 21:11

» Le Club des hommes en noir
par Panetier Dim 11 Nov - 13:22

» 11 novembre : Saint Théodore le Studite
par ami de la Miséricorde Dim 11 Nov - 0:00

» Soeur Marie Keyrouz - Touba
par Panetier Sam 10 Nov - 21:41

» Blogs catholiques (où trouver encore de l'info catho...)
par Panetier Sam 10 Nov - 21:22

» Mgr Ottavio Michelini
par Panetier Sam 10 Nov - 20:55

» 10 novembre : Saint Léon le Grand
par ami de la Miséricorde Sam 10 Nov - 7:40

» 10 novembre : Saint Noé Patriarche
par ami de la Miséricorde Sam 10 Nov - 7:25


Partagez | 
 

 L'Islam

Aller en bas 
AuteurMessage
violaine
regardant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 11/05/2017

MessageSujet: pour bientot la conversion de la France à l'Islam   Lun 29 Mai - 22:36

L’Afrique déborde et l’Occident fait office de serpillère ! Les arrivées massives des clandestins, qui se poursuivent dans un silence assourdissant, les banlieues où l’Etat n’a plus doit de cité et la constante infiltration culturelle de l’Islam en France contribuent à l’aggravation de ce début de guerre civile qui ne dit pas son nom.
Voilà pourquoi les attentats vont se poursuivre et que nous allons constater une escalade en termes d’abjections et d’imbécilités. Abjections des meurtriers et imbécilité des dirigeants et d’une population qui, très majoritairement, refuse d’ouvrir les yeux ou cherche à temporiser en se disant que “’ça finira bien par se tasser tout seul”. Eh bien non, cette malédiction qu’est l’Islam s’est profondément introduite en Occident et, ses armées étant désormais assez puissantes pour le faire vaciller, la question de la soumission de l’Europe à Mahomet en échange de la paix – tout comme celle de partitions de territoires -, sera bientôt posée.
Nous rejoignons ici les prophéties annonçant la conversion de la France à l’Islam; les foules se précipitant afin de se convertir pour sauver leur peau, sans la moindre pensée pour Jésus-Christ ni pour la damnation qui leur est promise pour leur apostasie.

Luc 12:8-9 : Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu; mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.
Saint-Jean avait annoncé les dangers qui menaçaient les Chrétiens s’ils accueillaient des hommes qui rejetaient la divinité du Christ:
2 Jean 1:8-11
“Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres.”
L’Occident participe désormais à cette iniquité qu’est l’Islam. La déchristianisation révolutionnaire a fait son œuvre et cette mécanique se constate en tous lieux où la Foi s’est étiolée au point de disparaître. Il ne subsiste  que quelques voix – celles des Chrétiens d’Occident – pour s’élever et nous avertir de notre terrible futur… celui qu’ils connaissent aujourd’hui, celui qu’ils vivent lorsque l’Islam est le maître et qui nous est destiné.
Extrait de “De Nostradamus à Alois Irlmaier”:
L’archevêque de Mossoul avertit à son tour:
« Nos souffrances d’aujourd’hui constituent le prélude de celles que vous Européens et chrétiens occidentaux subirez aussi dans un proche avenir » déclare Amel Nona, 47 ans, archevêque chaldéen de Mossoul qui a fui à Erbil. Son message est sans ambigüité : le seul moyen d’arrêter l’exode des chrétiens des lieux qui ont vu leur origine à l’époque préislamique, c’est de répondre à la violence par la violence. Nona est un homme blessé, écrasé de douleur mais non résigné. « J’ai perdu mon diocèse. Le lieu physique de mon apostolat a été occupé par les radicaux musulmans qui veulent que nous nous convertissions ou que nous mourions. Mais ma communauté est toujours vivante (…) Je vous prie, essayez de nous comprendre, s’exclame-t-il. Vos principes libéraux et démocratiques ne valent rien ici. Vous devez repenser notre réalité au Moyen-Orient parce que vous accueillez dans vos pays un nombre toujours plus grand de musulmans. Vous aussi vous êtes en danger. Vous devez prendre des décisions fermes et courageuses, même au prix de contredire vos principes. Vous pensez que tous les hommes sont égaux (…). Mais ce n’est pas vrai. L’Islam ne dit pas que tous les
hommes sont égaux. Vos valeurs ne sont pas les leurs. Si vous ne le comprenez pas à temps, vous deviendrez victime de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous ».

L’actuel martyre des Chrétiens d’Orient préfigure celui des Chrétiens d’Occident, et les nations européennes, indifférentes, finissent de perdre leur âme. Le témoignage de Natalia Trouiller, sur le martyre des Chrétiens d’Orient, rejoint en tous points les avertissements prophétiques :
« Tous, ils savaient ce qui les attendait s’ils ne se convertissaient pas. Les premiers qui avaient quitté Mossoul avant la fin de l’ultimatum de l’Etat islamique avaient prévenu les autres : si vous dites que vous êtes chrétiens, ils vous prendront tout. Arrivés aux check-points à la sortie de la ville, ils ont entendu, tous, la question : Es-tu chrétien ?
Tous ont répondu : Oui, je le suis. A tous, les jihadistes ont dit : Récite la chahada et tu pourras partir avec tes affaires. Pas un n’a accepté. »
Marie-Julie nous dit que nous allons connaître tout cela :
« Du haut de ma gloire, je vois entrer avec empressement dans cette religion coupable, sacrilège, infâme, en un mot semblable à celle de Mahomet… »
La Fraudais : (9 juin 1881)
Source : conflit mondial
Violaine
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 30 Mai - 10:49

Merci Violaine. C'est cela la Vérité ! On a beau nous traiter de "complotistes" pour nous contraindre au silence... La Vérité avec un grand V, elle est là !

Bien fraternellement,
Françoise.

Luc 19
39Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples. 40Et il répondit: Je vous le dis, s'ils se taisent, les pierres crieront !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Islam: quand le Père Boulad essaie d’ouvrir les yeux aux catholiques   Mer 26 Juil - 21:27

https://ripostelaique.com/islam-quand-le-pere-boulad-essaie-douvrir-les-yeux-aux-naifs-catholiques.html
Publié le 31 juillet 2016 - par Caroline Alamachère -  Riposte Laïque

Islam : quand le Père Boulad essaie d’ouvrir les yeux aux naïfs catholiques



« Vous êtes les bienvenus chez nous ! », a déclaré le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray aux Mahométans en kamis venus pratiquer la takkyia par dizaines, lors de la cérémonie d’hommage au Père Jacques Hamel égorgé aux cris de « Allah Akhbar ! », Allah est le plus grand, comme ordonné par ce dernier dans la sourate 47:4 (sourate médinoise abrogeante) du coran.

L’ambiance se voulait fraternelle, comme si l’islam n’avait jamais massacré de chrétiens au cours de son existence. De bien drôles de frangins en vérité.

Première épître de Jean 3.12 : « Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? Parce que les actions de Caïn étaient mauvaises, tandis que celles de son frère étaient justes ».

De son côté, le pape François a réclamé le suicide volontaire, à coups de millions de migrants, de l’ensemble des Occidentaux de culture chrétienne, réclamant même aux jeunes des JMJ de combattre, tels des ennemis de guerre, « ceux qui refusent le changement », c’est-à-dire ceux qui manifestent leur manque d’enthousiasme à l’idée de se faire remplacer et déposséder de la terre de leurs plus lointains ancêtres.

Dans une bouffée délirante, François est allé jusqu’à supplier Dieu de bien vouloir toucher « le cœur des terroristes, afin qu’ils reconnaissent le mal de leurs actions et qu’ils reviennent sur le chemin de la paix et du bien », tandis que des grenouilles de bénitier en état de décomposition avancée tendaient ce dimanche la main et les lèvres à ceux qui ont pour obligation divine de les tuer tous sans exception « jusqu’à ce que le culte soit rendu uniquement à Allah » (sourate 9:29), à ceux qui révèrent un bouquin appelant à trancher les têtes (sourate 47:4), invitant des musulmans en leur demeure même pour y réciter un sermon en arabe, la langue de Mahomet, pédophile et assassin sanguinaire multirécidiviste notoire qui aujourd’hui, compte tenu de ses états de service, serait très probablement fiché S avec un bracelet électronique.



Le Père Boulad, authentique chrétien, lui, invitait il y a quelques jours dans une homélie, à ne pas se laisser manipuler, implorant les Européens à sauvegarder leur identité propre, seul rempart à leur survie, à ne pas la souiller et la pervertir par un excès de mortelle dégoulinante gentillesse, signe clairement perçu par l’ennemi dont on ne doit pas prononcer le nom comme étant une faiblesse encourageant à appliquer les sourates médinoises, celles qui incitent au meurtre du monde chrétien, des athées, et plus largement de tous les non musulmans.

« Si le Seigneur nous a donné un cœur pour aimer, il nous a donné une tête pour penser », expliquait-il. « La priorité est à ma famille, est à mes enfants, est à ma femme. (…) Si je continue à lui dire on va tous déménager, on va laisser la place, alors je suis un imbécile. (…) Ca ne s’appelle plus de l’hospitalité, ça s’appelle de la bêtise », a t-il poursuivi, fustigeant l’acceptation jusqu’au suicide collectif les exigences de ceux qui veulent nous imposer leurs coutumes sans lien avec nos coutumes, leurs cultures aussi nombreuses qu’antinomiques avec les nôtres, leurs lois. Il a rappelé que le message de Jésus était qu’une charité bien ordonnée devait commencer par soi-même.

L’une des religieuses attaquées à St Etienne du Rouvray relatait cette fumeuse réponse des égorgeurs du père Hamel : « La paix, c’est ça qu’on veut. Quand vous passerez à la télévision, vous direz à vos gouvernants que tant qu’il y aura des bombes sur la Syrie, nous continuerons les attentats. Et il y en aura tous les jours. Quand vous vous arrêterez, nous arrêterons ». Une takkyia que seul un ignorant de la nature agressive peut avaler.

Publié le 31 juillet 2016 - par Caroline Alamachère -  Riposte Laïque

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Ven 28 Juil - 8:53

Le "J'accuse" du Père Henri Boulad, prêtre égyptien, après les terribles attentats du Dimanche des Rameaux.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Ven 28 Juil - 10:15



http://www.bvoltaire.fr/cest-mensonge-de-dire-ca-na-rien-a-voir-lislam/    

Abbé Fabrice Loiseau : « C’est un mensonge de dire que ça n’a rien à voir avec l’islam »


Abbé Fabrice Loiseau
Prêtre catholique
Fondateur et supérieur des Missionnaires de la Miséricorde divine, curé de Saint-François-de-Paule à Toulon.

L’abbé Fabrice Loiseau est le fondateur et supérieur des Missionnaires de la Miséricorde divine, communauté qui repose sur trois piliers : la miséricorde, l’adoration et l’évangélisation, en particulier auprès des musulmans.

Un an après l’assassinat du père Hamel par des terroristes islamistes et fort de son expérience de terrain, il donne sa vision de l’islam en France et sur une possible cohabitation avec les chrétiens.
Le 26 juillet 2016, le père Hamel tombait sous le couteau de deux terroristes islamistes.
Comment aviez-vous vécu cette journée à cette époque-là ?

Pour nous, c’était la fin des JMJ.
Notre évêque nous l’a annoncé. Il l’a fait devant les 2000 jeunes du diocèse qui étaient là.
Dans un premier temps, ce fut évidemment un traumatisme pour beaucoup.
Beaucoup de jeunes ont compris que c’était une éventualité qui pouvait arriver n’importe où, dans n’importe quelle église, et que n’importe quel endroit retiré pouvait être l’occasion d’un tel drame.
Dans un deuxième temps, cela a été vécu dans la prière et la paix.
On savait qu’on avait un prêtre français martyr qui intercéderait à la fois pour les musulmans et pour notre Église de France.

Vous avez beaucoup travaillé sur la question de l’Islam.
Est-ce que votre vision sur l’Islam, sur une possible cohabitation a changé après cet événement ou est-ce qu’au contraire cela a conforté vos idées sur ce point ?

Cela n’a pas changé quoi que se soit sur les relations que l’on avait ou sur ce que je pensais sur l’Islam.
Dans le cadre de notre communauté, les Missionnaires de la miséricorde, je distingue bien la question des personnes, de celle de l’Islam.
Je vois dans tout musulman un frère et un chercheur de Dieu.
On doit garder cette charité, cette compréhension du phénomène religieux, de la vertu naturelle de religion, et donc du respect du chaque homme. C’est ce que le Concile nous invite à découvrir.
En même temps, j’avoue avoir un jugement sévère sur l’Islam et sur la manière dont cette religion peut être vécue dans beaucoup d’endroits, et particulièrement en France.
L’assassinat du père Hamel mais aussi les 260 morts des attentats en 2 ans n’ont fait que conforté hélas la gravité de la situation.
Je pense qu’il y a un gros problème théologique dans l’Islam aujourd’hui. Il a toujours été, mais tout particulièrement aujourd’hui et en France.
Je vois que l’UOIF est incapable d’analyser un tel événement.
Je condamne tout à fait ceux qui disent que cela n’a rien à voir avec l’Islam.
On est bien d’accord qu’il ne s’agit pas de tous les musulmans et de tout l’Islam.
Toutefois, hélas, cette interprétation violente prend ses sources dans le Coran et dans les hadiths.
Il est inutile de dire que cela n’a rien à voir avec l’islam. C’est un mensonge de dire cela.
J’ai peur que nous allions vers une impasse.

Être prêtre aujourd’hui est devenu un métier dangereux.
Comment avez-vous traité cette question avec les prêtres et les séminaristes dont vous êtes responsables ?

Pour nous, cela n’a rien changé dans notre attitude.
Nous sommes bien sûr toujours appelés à évangéliser avec le même désir.
Je les ai appelés à prier le père Hamel pour lui demander sa protection, puisqu’il est martyr.
Il faut être ni dans la crainte ni de provocation.
Il faut rester soi-même avec le même désir d’annoncer la Foi.
On sait que cela peut arriver n’importe-où, comme on sait qu’on peut avoir de l’audace pendant des années et ne jamais être embêtés.
Il ne sert à rien d’avoir peur.
Je les ai vraiment encouragés à ne pas avoir peur, à être dans la simplicité, la charité vis-à-vis des musulmans, le respect des personnes, et en même temps l’annonce de la Révélation.
Il faut aussi dire la vérité aux musulmans.
Je crois que plus nous cèderons à la crainte, à la peur et au manque d’esprit missionnaire, plus l’Islam violent avancera.
Il est très important que nous ayons une identité forte et une annonce de la Foi de plus en plus forte et dire nos vérités aux musulmans.
Plus nous reculerons par peur, plus nous cèderons la place au terrorisme.

Vous qui êtes en contact avec les musulmans, avez-vous eu des retours de la communauté musulmane même dans sa branche la plus radicale ?
Est-ce que vous avez l’impression que cela a pu choquer, peut-être quelque chose de plus dénoncé que les attentats de manière générale parce que cela touchait au sacré ?

Certains sont effectivement venus nous le dire avec beaucoup de respect et de délicatesse.
D’autres non.
L’Islam est une réalité complexe. Il y a eu toutes les attitudes.
Il est certain qu’il y a plus de manifestations que pour les autres attentats vis-à-vis de nous.
Certains n’ont néanmoins pas changé d’attitude.
Certains sont favorables à une évolution de l’Islam comme les salafistes dit « spirituels », qui sont pour l’application de la Charria, mais qui ne sont pas favorables au terrorisme.
Certains prennent cet attentat comme quelque chose de vulgaire et grossier, mais ils ne savent pas condamner ou faire une herméneutique des appels au meurtre qu’il y a dans les hadiths ou dans le coran.
Il y a un lien abstrait.
Je sens la communauté musulmane un peu dépassée par ces drames. Je sens une grande difficulté de faire une synthèse théologique.
Certains réagissent avec du bon sens et une réelle compassion. C’est déjà cela.
Il y a cependant peu de réponses théologiques pour faire une herméneutique de toute la violence qu’il y a dans les hadiths ou dans la vie du prophète.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Du site "Islam et Vérité" - Très belle homélie de l'Abbé du Dim. 20/08   Lun 21 Aoû - 15:50

Bonjour,

Cette belle homélie de l'Abbé Guy PAGES est à consulter, à méditer :

https://www.islam-et-verite.com/juifs-chiens-etrangers-homelie-20eme-dimanche-t-o-a/

Aussi, dans sa lettre d'information n° 120, on apprend avec consternation que notre brave abbé bien-aimé a encore été censuré... Ah, dès qu'on sort de la pensée unique, la sanction ne se fait pas attendre ! Sad 

 
Lettre d'information d'Islam et Vérité n°120
Loué soit Jésus-Christ !
Chers amis, voici une homélie comme certainement vous les aimez... celle en tout cas de l'abbé Guy Pagès pour la Messe de ce 20ème Dimanche du Temps ordinaire.
En attendant de vous donner des nouvelles de notre site (nous avons oublié de vous dire aussi que la page Wiképedia de l'Abbé a été supprimée et que Tweeter menace son compte de "restrictions"), nous vous assurons de notre détermination à continuer notre oeuvre d'évangélisation des musulmans, de ceux qui sont tentés de le devenir, et de tous ceux qui sont en recherche de la Vérité, Notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: L'Islam    Jeu 24 Aoû - 9:25


L'Islam veut nous soumettre


L'Islam veut nous soumettre et pour l'instant y arrive ; à vue humaine dans trente ans l'Europe sera musulmane à cause de nos mauvais dirigeants. Mais à vue humaine seulement car le Seigneur a d'autres projets. ESPÉRANCE.

surtout n'écoutez pas les sirènes prise par l'idéologie du "NOM". N'écoutez même pas une bonne partie de l'Eglise qui est malade, très malade et dans l'inconscience, dixit = Marie à La Salette. restez fidèle au Christ, à l'Eglise et à la Vérité.


====================================================================================


Dernière édition par Philippe le Mar 12 Sep - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Jeu 24 Aoû - 15:51

Sur ce même sujet, Philippe de Villiers s'étonne à propos des déclarations du Pape sur les migrants.

A voir sur  "Famille chrétienne" :

http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/les-declarations-du-pape-sur-les-migrants-encouragent-le-suicide-de-l-occident-223281

Oui, envers et contre tout, comme le dit la Très Sainte Vierge Marie à La Salette : "restez fidèle au Christ, à l'Eglise et à la Vérité".




Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou revient sur les propositions du pape François sur les migrants, publiées lundi 21 août. Il s’inquiète d’une rupture conceptuelle dans le discours de l’Église et d’un message favorisant le déracinement et le mondialisme.

Est-il légitime, pour un pape, de s’inviter dans un débat aussi sensible que celui des migrants ?

Sur le principe, oui. La doctrine sociale de l’Église établit et développe une « théologie de la cité ». L’Église a le droit, et même le devoir, d’éclairer les fidèles sur la bonne manière de gérer le bien commun et d’organiser la société. Cela dit… cette déclaration du pape François sur les migrants me semble favoriser, par son contenu et sa portée, un vrai suicide de l’Occident.

Le pape voudrait-il vraiment anéantir l’Occident ?!

On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles. A en croire saint Augustin, la politique est, en ce sens, la plus haute forme de la charité.

En quoi les propos du pape François sont-ils si révolutionnaires ?

Il abolit toute possibilité de régulation des flux migratoires. François inaugure une nouvelle théologie mondialiste mortifère pour l’Europe. Le premier élément saillant de son discours est le fait que les États seraient illégitimes face aux migrants. Je fais allusion à cette phrase incompréhensible qui accorde un primat à la « sécurité personnelle » sur la « sécurité nationale ». Jusqu’à présent, les États avaient une justification régalienne : c’était la sécurité nationale qui garantissait la sécurité personnelle. Le pape opère donc un renversement complet qui ressemble à une prime à l’anarchie. Ce discours installe l’Église dans une proximité douteuse avec les mondialistes du transhumanisme et de la marchandisation du monde, qui veulent eux aussi la suppression des souverainetés, des frontières et des États. Dans son catéchisme, l’Église a toujours défendu le droit du migrant de migrer en cas de nécessité, mais aussi le droit légitime des États à limiter les flux migratoires. C’est ce balancement et cet équilibre que le pape semble envoyer aux oubliettes.

Mais vous conviendrez que le pape n’est pas vraiment l’allié du mondialisme libéral et libertaire ?

Il semble confondre l’universalisme catholique avec le mondialisme le plus débridé. Le pape François propose d’annuler toute différence entre les clandestins, les immigrants légaux et les citoyens… Résultat ? La citoyenneté apparait comme un concept périmé quand on prône un « droit d’installation préalable pour les migrants ». En effet, la caractéristique singulière du citoyen par rapport à l’étranger est la pérennité du séjour. Le multiculturalisme prôné par François deviendrait selon lui le seul modèle conforme à l’Évangile. Le migrant, avec un grand M, apparaît dans une vision quasi christique. Le patriotisme devient un péché. On ne pourrait être catholique et patriote. C’est la doxa des mondialistes.

Quel est le risque, pour l’Europe, de renforcer les droits des migrants au nom de la protection des personnes ?

Le risque de se dissoudre. L’Europe est en train de devenir une marqueterie communautaire, multiconflictuelle et multidéculturée. Dans son point 21, le pape évoque le transfert des identités culturelles, autrement dit le refus de l’assimilation. Concrètement, cela porte le risque de l’islamisation de l’Europe avec le voile, le halal, etc. Les chrétiens d’Orient nous ont avertis : « regardez ce qui nous arrive car demain il vous arrivera la même chose. »

Vous ne comprenez pas la sollicitude du pape François pour les migrants ?

Cette sollicitude me semble à sens unique. A aucun moment, le pape François ne parle de l’immense détresse matérielle, morale et spirituelle des citoyens des pays d’accueil, de leur insécurité et de leur confrontation si douloureuse au quotidien avec une autre société aux mœurs incompatibles.

Vous voulez parler de cet islam que vous évoquez dans « Les cloches sonneront-elles encore demain » (Albin Michel) ?

Oui. Ce discours « migrationiste » du pape François risque de mettre en colère beaucoup de Français, de générer beaucoup d’incompréhension chez les chrétiens et de réjouir certains imams radicaux. Il parait bien imprudent de désarmer les consciences et de sous-estimer ainsi la dimension guerrière d’une religion qui est conquérante par essence. Du point de vue de l’Histoire, le grand mouvement de l’islam a recommencé en direction de l’Europe. Nous sommes devant un phénomène inédit du djihad qui planifie une conquête pacifique de notre continent. L’islam fait le pari que l’Europe va se coucher : qu’il n’y aura de sursaut ni démographique, ni spirituel, ni civilisationnel.  

Mais pour revenir à la sollicitude du pape, elle est quand même inscrite dans l’Évangile ?!

À condition de ne laisser personne au bord du chemin. La sollicitude de François est hémiplégique. D’abord pour les pays d’accueil submergés et qui souffrent dans leur chair des attentats ; ensuite pour les pays d’Afrique où tant de gens dans la misère refusent malgré tout de quitter leur pays. Dans son livre « Dieu ou rien », le cardinal Sarah demande aux africains de développer l’Afrique et de ne pas se déraciner. Faute de quoi, ils seront malheureux.  Car un homme déraciné est un homme appauvri, coupé de sa sève et de sa mémoire. Il faut aider les peuples pauvres là où ils vivent plutôt que les pousser à l’errance et à la misère du déracinement. J’ai une expérience personnelle de ce que je vous dis. J’aime profondément l’Afrique. Depuis longtemps, le Puy du Fou aide des pays comme Madagascar. Il faut donc aider les pays d’origine – ce que le mondialisme refuse de faire car il encourage la transhumance de l’homme traité comme une marchandise. Un certain capitalisme cherche les bras les moins chers du monde, le pape François s’en est d’ailleurs fait l’écho. C’est pourquoi sa position est incompréhensible. Les siècles à venir jugeront sévèrement toutes les élites mondialistes qui ont déraciné des populations entières après les avoir appauvries. Que sera Rome demain dans une Europe chrétienne qui ne sera plus rien de ce qu’elle fut et de ce qui constitue sa richesse ? Une Europe livrée à la concurrence de deux mondialismes : le mondialisme islamique et le mondialisme hédoniste qui se nourrissent l’un l’autre. Aujourd’hui, la question de l’Europe est simple. Je supplie le pape de la regarder en face : c’est la question de la survie de la chrétienté. J'ai peur que ce pape soit celui du Camp des saints (NDLR : roman de Jean Raspail).

Lire le point de vue de Bruno Nestor-Azérot sur le message du pape : « Ce qui me choquerait, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! »
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Jeu 24 Aoû - 17:17

Famille Chrétienne a écrit:
On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes

Oui c'est ce que je sens aussi. On l'impression d'un refus de pardon pour sa famille qui a dû migrer et fuir l'Europe ; et maintenant qu'il a l'Europe à sa botte, il déguste sa vengeance ?

Et ce n'et pas cohérent = L'Etat du Vatican est le seul lieu d'Europe où l'on ne risque pas de se faire égorger dans un couloir, avec ses murs de quinze mètres de haut et huit barrages de gardes suisses avant d'atteindre le pape. l'Etat le plus fliqué du monde. Qu'il ouvre toute grande les portes du Vatican à tous les migrants s'il veut être crédible et montrer l'exemple.

Nul ne peut juger le pape ?
Il est le principale responsable de la guerre civile qui vient. Je ne sais pas s'il échappera à un Nuremberg bis, mais il n'échappera pas au jugement de l'histoire. Quant à celui de Dieu ?......


====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Sam 26 Aoû - 20:15

Encore une action malfaisante, une de plus à dénoncer ! J'ai l'impression d'être l'oiseau porteur de mauvaise nouvelle.

Revenir en haut Aller en bas
violaine
regardant
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 11/05/2017

MessageSujet: Re: L'Islam    Sam 26 Aoû - 21:20

hélas Françoise, ils arriveront à enlever le christianisme en France , vu le peu qu'il en reste, puisque il viendra un temps ou les chrétiens devrons se réfugier dans les catacombes pour assister au Saint Sacrifice de la messe, on y arrivera bientot vu l'ampleur des horreurs et abominations qui se passent , tous ces migrants se rallieront aux islamistes comme le dit Marie Julie, ( elle parle des étrangers qui seront en france) et ce sont eux qui nous persécuterons au nom d'allah
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Dim 27 Aoû - 16:48

(Audio & vidéo). Pourquoi l’Europe se laisse envahir par les masses islamiques ? Alain Wagner répond à la question, preuves à l’appui.




Alain Wagner est analyste et spécialiste de la problématique islamiste. Il donne des chroniques à différents journaux de la réinfosphère. Il a récemment donné une interview dans laquelle il expose point par point toute la stratégie d’invasion de l’Europe par les masses islamiques, documents officiels à l’appui.



====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Mer 30 Aoû - 7:30

  L’Etat Islamique appelle à kidnapper et tuer des enfants pour terroriser l’Europe !



Citation :
C’est affreux, monstrueux et Satanique ! ... Mais l’Etat islamique ne fait qu’officialiser ce que demande Satan (Allah) dans le Coran !
Ils veulent nous tuer, nous terroriser pour s’emparer de nous et supprimer la religion chrétienne !
Prions Dieu pour que dans Son Amour et sa Miséricorde Il fasse cesser ces situations très rapidement.
TOUT EST POSSIBLE A DIEU !
[size=13] 

Subject: L’Etat Islamique appelle à kidnapper et tuer des enfants pour terroriser l’Europe!

 

[/size]
[ltr]

 
 

 
[size=32]L’Etat Islamique appelle à kidnapper et tuer des enfants pour terroriser l’Europe !






[/ltr][/size]

Le 11ème numéro de Rumiyah, l’un des magazines de propagande de l’Etat Islamique, incite à la guérilla urbaine, avec dispersion des forces, attaques violentes, et usure psychologique.


[size][ltr]





 

Le texte d’ouverture est une véritable dissertation théologique et philosophique sur la justice d’Allah qui motive le meurtre des « croisés » comme une obligation sacrée.
 
Mais la partie la plus choquante, la plus terrifiante, la plus abjecte, concerne l’exhortation à l’enlèvement et au massacre d’enfants « koufars », de nos enfants. Les monstres de l’Etat Islamique avaient déjà franchi toutes les limites de l’horreur, même les plus inimaginables, en Syrie et en Irak à l’encontre des malheureux enfants non musulmans, ou considérés comme hérétiques, tombés entre leurs mains d’égorgeurs sanguinaires et sans pitié et aujourd’hui ils promettent le même sort à nos enfants.
 
Infiltrés parmi les migrants, ces pauvres « réfugiés » reçoivent l’asile fraternel et chaleureux en Occident et peuvent ainsi tranquillement élaborer leur plan visant à semer la terreur et l’horreur dans nos pays.
 
Jamais, au grand jamais, dans l’histoire de l’Humanité, les peuples ont été sciemment livrés en pâture à leurs ennemis par leurs propres dirigeants et ce, au nom du respect des Droits de l’Homme, au nom d’un humanisme dévoyé, des plus criminels, qui privilégie l’ennemi au résistant.
 
 

 
La valeur tactique du 11ème numéro de Rumiyah (ou comment ensoleiller une défaite et la transformer en victoire pour ne pas affaiblir le moral des troupes d’Allah et les encourager à poursuivre leur œuvre dévastatrice.)
 
Les aspirations théologiques et leur réalisation sont beaucoup plus importantes que la gestion permanente de n’importe quel morceau de terre. L’histoire enseigne que la victoire ne se base pas sur la conquête physique du territoire, mais sur l’acharnement à faire plier la force de la volonté de l’ennemi et le désir farouche de le vaincre. Et l’Etat Islamique rappelle, que la génération actuelle n’assistera pas à l’accomplissement des prophéties. Il ne reconstituera pas ses forces pour reconquérir les territoires perdus de Syrie et d’Irak, mais annonce d’ores et déjà des actions inspirées du « Dominio Rapido » ( stratégie militaire de domination rapide).
 
Le véritable rôle de la génération actuelle de djihadistes sera celui de frapper systématiquement l’Occident grâce à l’évolution des loups solitaires en forces insurrectionnelles. L’ objectif de la propagande (tactique de revendication structurée de manière à donner l’illusion d’une portée globale) dans le court et moyen terme sera celui de continuer à inciter l’expansion du groupe dans les régions où la pénétration djihadiste est relativement faible. La responsabilité d’entamer la guérilla urbaine a été confiée à la génération actuelle, et ce, dans le but de miner la volonté politique des pays occidentaux.
 
La revue Rumiyah contient différents appels effrayants :
 
. « Nous exterminerons les infidèles ou nous mourrons en essayant d’accomplir notre mission. »
 
. « Attaquer les églises et verser le sang des mushikrin Les attaques contre leurs églises ont été bénies par Allah. Mourir en perpétrant ces attaques est un acte solennel, car c’est Allah qui nous a guidés dans ce parcours de la foi. Tuez les mushikrin, ceux qui attribuent des associés à Allah, (les Chrétiens) partout où ils se trouvent. Capturez-les, assiégez-les et tuez-les (religion de paix et d'amour a dit François !). Attendez le moment opportun pour les frapper, mais s’ils se repentent, laissez-les partir, car Allah est miséricordieux. » (quelle chance pour nous !!! )
 
. « Tuer pour la défense d’Allah est permis, mais les mushikrin devront être épargnés s’ils récitent la chahada (comme l'a fait le cardinal Barbarin !) et embrassent la véritable foi. La formule de la Chahada est très brève : أشهد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله (ašhadu an lâ ilâha illa-llâhwa-ašhadu anna muḥammadan rasûlu-llâh), pouvant se traduire par « J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et j’atteste que Mouhammad est le messager d’Allah ». Cette phrase est murmurée à l’oreille de chaque nouveau né musulman et à celle de chacun au chevet de son lit de mort. Le sang des mushikrin n’est pas sacré, à l’exception de celui des dhimmis, ayant accepté le Pacte de soumission à la loi islamique. Ces derniers doivent payer un impôt spécial ( la jiziya ) leur assurant la « protection » en vertu du Pacte. Mais, il s’agit là d’ une mesure exceptionnelle et momentanée. A l’échéance du contrat, leur sang devra baigner la terre. »
 
 « Enlever les enfants des koufars et les tuer »
 
. »Les actions physiques ne sont que le moyen d’atteindre l’objectif spirituel et l’enlèvement d’ enfants d’infidèles en est un. »
 
L’enlèvement avait été théorisé pour la première fois dans le neuvième numéro de Rumiyah. Dans le 11ème numéro, l’enlèvement des enfants des « croisés » est soutenu théologiquement. L’objectif de l’enlèvement n’est pas de demander une rançon, mais de perpétrer un massacre et répandre ainsi la terreur dans le cœur des « infidèles ».
 
. « Séquestrez-les, non pour négocier une rançon, mais pour les tuer. Poursuivez votre mission, jusqu’à ce qu’Allah vous rappelle à lui. Les enfants devront être tués avant l’arrivée de la police. Ne compromettez-pas une opération, si vous ne disposez pas d’une arme à feu, car immense est la récompense pour ceux qui massacrent les croisés avec un couteau. Il suffit d’un peu d’imagination et d’une planification de base.«
 
. « Les otages serviront de boucliers humains et leur massacre distillera la peur dans le cœur des incroyants. L’objectif d’un enlèvement est la publicité, qui en découle. Dans certains cas, il est opportun de maintenir momentanément les otages en vie, d’informer les Autorités et leur expliquer l’enjeu de la mission, que le soldat de l’EI s’apprête à accomplir, car le but est de créer la terreur.«
 
Ce onzième numéro du magazine de propagande de l’Etat Islamique est une prose apocalyptique, entièrement dédiée à encourager ses sympathisants à commettre des crimes. Et malgré cela, la plupart des gouvernements européens continuent leur politique insensée d’ouverture des frontières et laissent même revenir des familles de djihadistes identifiés partis combattre en Irak ou en Syrie…
 
[/ltr][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Charles de Foucauld sur l'Islam   Sam 2 Sep - 11:39

https://fr.aleteia.org/2017/09/01/la-france-et-lislam-ce-que-charles-de-foucauld-disait-il-y-a-plus-dun-siecle/


La France et l’islam : ce que Charles de Foucauld disait il y a plus d’un siècle
 Pierre d'Ussel | 01 septembre 2017





Alors que pas un jour ne se passe sans que l’actualité ne relance le débat sur la place de l’islam en France, une lettre rédigée par le bienheureux Charles de Foucauld, assassiné à Tamanrasset en 1916, vient jeter un éclairage étonnant sur la question.


a-t-il une place pour l’islam en France ? Comment bâtir un « islam de France » ? L’islam est-il compatible avec notre démocratie ? Autant de questions qui surgissent régulièrement aussi bien dans la sphère politique que sur la scène médiatique, sans que de véritables réponses n’aient pu être apportées depuis des années.
La menace du terrorisme islamiste a rendu la problématique encore plus complexe, et les controverses encore plus vives. En témoignent les multiples (sur)réactions engendrées par l’éditorial, signé le 23 août dernier par Riss dans Charlie Hebdo. Après les attentats de Barcelone, il y affirmait notamment : « Aujourd’hui, plus personne ne s’interroge sur le rôle de l’islam dans l’idéologie de Daech. Le bourrage de crâne a réussi à nous faire admettre que le “fait religieux” ne doit pas être discuté. […] On oppose souvent islam et islamisme. Comme si ces deux conceptions religieuses étaient deux planètes étrangères l’une à l’autre. Pour épargner aux musulmans modérés l’affront de relier leur foi à la violence djihadiste, on a méthodiquement dissocié islam et islamisme. Pourtant, l’islamisme fait partie de l’islam. » Avec en filigrane l’angoissante question : si la violence djihadiste était inhérente à l’islam, ne serait-il pas naïf de chercher à promouvoir l’émergence d’un « islam de France » respectueux des valeurs de notre démocratie ?
Dans ce contexte, il peut être instructif de verser au dossier cet extrait d’une lettre envoyée par le bienheureux Charles de Foucauld à l’académicien René Bazin, le 29 juillet 1916, quatre mois avant sa mort survenue le 1er décembre.
Citation :
Tamanrasset, par Insalah, via Biskra, Algérie 29 juillet 1916
Monsieur,
(…)
Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ?
Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du mehdi (NDLR : dans l’Islam, le mehdi est le sauveur attendu à la fin des temps), il n’y en a pas ; tout musulman, (je ne parle pas des libre-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le mehdi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve ; « l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s ’il se tient tranquille, il se retrouve intact le jour de la libération », disent-ils ; ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger ; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIesiècle : mais d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du mehdi, en lequel ils soumettront la France.
De là vient que nos Algériens musulmans sont si peu empressés à demander la nationalité française : comment demander à faire partie d’un peuple étranger qu’on sait devoir être infailliblement vaincu et subjugué par le peuple auquel on appartient soi-même ? Ce changement de nationalité implique vraiment une sorte d’apostasie, un renoncement à la foi du mehdi (…)
Votre humble serviteur dans le cœur de Jésus.
Charles de Foucauld.
[size]

Lire le texte intégral de la lettre

Il convient évidemment de replacer cet extrait dans son contexte historique, celui d’une France ravagée par la Première guerre mondiale, mais encore dotée d’un puissant empire colonial. L’Algérie était composée de trois départements français, mais certains de ses habitants ne bénéficiaient pas des mêmes droits que les autres. Ensuite, il convient de rappeler que, si Charles de Foucault n’était pas aveugle sur la vraie nature de l’islam, il était profondément ami des musulmans. Il préconisait un dialogue fraternel avec eux et il était le premier à dénoncer les injustices dont ils pouvaient être victimes.
Ce texte a maintenant cent ans : il n’en demeure pas moins instructif pour nous, aujourd’hui. Par exemple, pour aider à comprendre la position des pays islamiques, notamment ceux du Golfe, et celle de certains musulmans dits « modérés », tous en guerre contre Daesh : ce n’est pas qu’ils condamnent la guerre sainte, la violence djihadiste, c’est qu’ils estiment que son temps n’est pas encore venu. Pour eux, Daesh représente « l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et casse ses ailes ». Eux tiennent à se retrouver intacts pour le grand jour où ils déclareront la guerre sainte, avec la certitude de la gagner.
Tags:
CHARLES DE FOUCAULDISLAM[/size]

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Ven 8 Sep - 21:10




Puisse cette lettre contribuer à faire réfléchir le Saint Père sur les conséquences incalculables de ses prises de positions. -

http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Lettre-a-Francois


Très Saint Père,

M’appuyant sur le droit canon, je m’autorise à exprimer très respectueusement à Votre Sainteté mon désarroi devant Ses récentes déclarations sur l’immigration et l’Europe.

Elles ont en effet heurté le catholique pratiquant et engagé que je suis et blessé assez profondément le Français fier de sa nation que j’ai le devoir, comme tout citoyen, de défendre et de protéger.

Mon intime conviction est que ces déclarations :

font fi du concept de nation en tant qu’élément constitutif naturel de toute société. Or :
Dieu a bien privilégié un peuple, le peuple d’Israël ;

Saint Paul s’adressait bien aux habitants de Thessalonique, de Colosses ou de Corinthe en tant que communautés telles quelles ;

S.S. Jean Paul II glorifiait encore, il y a quelques années la France en tant que « fille aînée de l’Eglise » ;

montrent un certain mépris pour l’Europe qui a pourtant donné tant et tant de saints depuis 2000 ans ; encouragent les Africains et autres à se déraciner – avec tous les drames humains qui en découlent - car elles créent un appel d’air indéniable et pompent la substantifique moelle des pays concernés.
Quant à la charité, elle est due, me semble-t-il, à l’étranger DE PASSAGE ou TEMPORAIRE. Mais je ne sache qu’elle consiste à donner à manger et à boire durablement à celui qui s’introduit chez vous par effraction et qui vous impose ses lois. Que fera Votre Sainteté quand des migrants viendront s’installer définitivement contre Son gré au sein même du Vatican, au sein même de la Maison Sainte-Marthe, et Lui imposeront la construction d’une mosquée et l’observation du ramadan ? Certes, tous les migrants ne sont pas musulmans mais beaucoup le sont avec la volonté d’imposer à terme l’Islam en Europe.

En tout état de cause, jamais aucun de nos textes sacrés n’a encouragé des populations à venir s’installer chez l’autre et à lui fixer ses lois. Jamais le Christ n’a prescrit à qui que ce soit de venir s’installer à Nazareth. En revanche, Dieu a favorisé le retour chez lui du peuple d’Israël, qu’il se soit implanté en Egypte ou qu’il ait été déplacé sur Babylone. Faut-il rappeler que l’encyclique Rerum Novarum qualifiait de malsains les déplacements de population ?

Le Catéchisme de l’Eglise Catholique précise enfin, en son paragraphe 2241, que «  L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges. » Il est regrettable que Votre Sainteté ne l’ait pas rappelé.

Veuillez agréer, Très Saint Père, l’assurance de ma très haute considération et de mes sentiments filiaux les plus respectueux.

Puisse cette lettre contribuer à faire réfléchir le Saint Père

sur les conséquences incalculables de ses prises de positions.



François de Lochner,

Président de la Fondation de Service politique,

de Liberté politique et de France Audace.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 12 Sep - 11:15




https://www.christianophobie.fr/videos/dialogue-islamo-chretien-selon-cure-enrage


Dialogue Islamo-Chrétien




Une seule vidéo, postée le 3 septembre dernier, aura suffi pour le faire connaître – et apprécier – d’une petite phalange de catholiques non conformistes. Le “curé enragé”, comme il se qualifie, est prêtre – et “en soutanné” – depuis trente ans… L’abbé Stéphane Drillon, puisque c’est de lui dont il s’agit, est juge ecclésiastique et chancelier du diocèse de Nice. Au vu de sa première vidéo, certains ont émis des réserves sur le fait qu’il fumait “ostensiblement” et qu’il avait disposé sur la table une non moins “ostensible” bouteille de pastis… À ceux-là, on conseillera de méditer la parole : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l’homme impur » (Mt 15, 11). Pour ce qui est de ce qui sort de sa bouche, je vous invite à découvrir sa deuxième vidéo qui traite du “dialogue” islamo-chrétien. C’est limpide comme l’anisette avant que l’eau vienne la troubler… À la bonne vôtre !




A propos de l'auteur: Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Terrible vision prophétique sur l'Islam de S.S. Jean-Paul II.   Lun 20 Nov - 10:48

Bonjour,

Ce "copié-collé", je l'emprunte à mon cher Bastiano qui trouve toujours en avant-première des articles intéressants à nous partager. Lisez, cela explique des interrogations passées autour du S.S. Pape Jean-Paul II et son baiser au Coran. Merci pour la traduction par Bastiano - de l'italien en français - de l'article cité en lien en bas de page :


La chronique de Bastiano
 > 
Terrible Vision prophétique sur l'islam de S.S Jean Paul II



Terrible Vision prophétique sur l'islam de S.S Jean Paul II


19 novembre 2017
D'où l'on comprend mieux le baiser donné sur la couverture du livre du Coran, qui a fait tant verser d'encre...En fait ce fut un baiser pour signifier le martyre à venir que nous allions embrasser et par qui nous allions le subir!

"Je vois l'église du troisième millénaire affligée par un fléau mortel, elle s'appelle l'Islam. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Ouest à l'Est: du Maroc à la Libye, de l'Egypte aux pays de l'Est. " C'est la vision choquante de saint Jean-Paul II, jamais publiée auparavant. Témoin de l'aveu de faire du bruit est Monseigneur Mauro Longhi du Presbytère de la Prélature de l'Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais pendant son long pontificat. Le Monsignor Trieste a révélé l'épisode dans l'ermitage « Saints Pierre et Paul » dans Bienno à Val Camonica, lors d'une conférence organisée en mémoire de Jean-Paul II le 22 Octobre, le jour où l'Eglise célèbre la fête du saint .
Pour la clarté nécessaire et encadrer la vision prophétique de Karol Wojtyla tel que rapporté par un prêtre au- dessus de tout soupçon (monsignor Longhi a apprécié le respect personnel non seulement de Giovanni Paolo II , mais aussi de Benedict XVI, à être appelé 97 au Concile du Vatican de la Congrégation du Clergé), certaines références géographiques et temporelles sont nécessaires. 

De 1985 à 1995, le jeune économiste bocconien Mauro Longhi(il sera ordonné prêtre en 95) a accompagné et accueilli le pape Wojtyla dans son ski proverbial et promenades en montagne. Régulièrement, 04h00 à 05h00 fois par an pendant dix ans, et a fait dans ce qui est aujourd'hui la résidence d'été du Séminaire international de la prélature de l'Opus Dei, mais il était alors une maison simple pays pour ceux qui, dans le travail , voulait se préparer à l'enseignement de la prêtrise et de la théologie. Nous sommes dans la province de L'Aquila, à environ 800 mètres, en direction de Piana delle Rocche, fraction d'Ocre. "Le Saint-Père est sorti avec beaucoup de confiance de Rome, accompagné d'une modeste voiture de son secrétaire Mgr Stanislaw Dziwisz et de quelques amis polonais, et au péage de l'autoroute - le seul endroit où tout le monde pouvait le reconnaître - faisait généralement semblant de lire et de mettre un journal devant son visage. Ainsi Mgr. Longhi, inaugurant un piège infini d'anecdotes subtiles (souvent accompagné d'un berger scrupuleux, ce qui est - par des explications théologiques appropriées).

Mais c'est certainement le mystique Karol Wojtyla, celui sur lequel le monsignor a accueilli les auditeurs chanceux, qui a monté à Bienno; ce qui sait peu, le secret et le mystérieux, le grand protagoniste de l'un des plus longs pontificats de l'Église. C'est le pape que Mgr Longhi a rencontré la nuit dans la chapelle de la montagne, agenouillé pendant des heures sur les bancs de bois inconfortables devant le Tabernacle. Et c'est le pape qui, la nuit, qui a vécu dans les Abruzzes, a entendu la Vierge Marie, parfois même de façon animée, avec le Seigneur ou avec sa Mère bien-aimée. 

Pour enquêter sur le mystique Karol Wojtyla (ce qu'Antonio Socci a magistralement fait dans son "Les Secrets de Karol Wojtyla", bien documenté ,publié par Rizzoli en 2008) monsignor Longhi a raconté comment confiait Andrzej Deskur, cardinal polonais par Jean - Paul II était un compagnon du séminaire, à Cracovie illégale. Deskur, pendant des années président de la Commission pontificale pour les Communications Sociales (1973-1984), peut certainement être considéré comme le plus grand ami de Wojtyla, à l' appui de Lolek du pape lui - même avait offert comme une victime - d' accepter la volonté divine accidents vasculaires cérébraux et la paralysie subséquente - dans ce mystère qui est le plus profond « substitution du fait d' autrui » (sera juste pour visiter la souffrance de l' hôpital ami le soir même de l'élection Giovanni Paolo II fera sa première et incroyable " clandestin "évasion du Vatican). 

Voici comment Mgr Longhi dit:"Il a le don de la vision", m'a dit Andrzej Deskur. Je lui ai demandé ce que cela signifiait. "Il parle avec Dieu incarné, Jésus, voit son visage et voit aussi le visage de sa mère." Depuis quand? "De sa première messe le 2 novembre 1946, lors de l'élévation de l'Ostie. Il était dans la crypte San Leonardo de la cathédrale de Wawel à Cracovie, où il a célébré sa première offrande de messe à l'intention de l'âme de son père. Monseigneur Longhi ajoute que le secret dévoilé par le cardinal Deskur - les yeux de Dieu,  fixés sur ces Wojtyła chaque fois que le calice et élève l' hôte - peut paradoxalement imaginer la lecture de la dernière encyclique de Jean - Paul II, Ecclesia de Eucharistia. Ici, au numéro 59 de la « Conclusion », tout comme le pape polonais rappelle le moment de sa première messe, il finit par percer le mystère qui l'a accompagné tout au long de sa vie: « Mes yeux sont fixés sur l'hostie et le calice dans lequel le temps et l'espace sont en quelque sorte des «contractés» et le drame du Golgotha ​​est revenu vivant, révélant sa mystérieuse «contemporanéité».

Parmi les nombreux faits racontés, cependant, l'épisode le plus impressionnant en marchant sur le plateau de l'ermitage de San Bienno, et qui tient lieu de  cadre à l' une des nombreuses promenades sur le massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui a pour but l' islam et l'Europe. Monseigneur Longhi précède les paroles du saint polonais - objectivement impressionnant - d'un prologue très humain, parfois de façon inattendue hilarante, faisant des blagues, échangant des sandwichs, improvisations théatrales sur la publication anticipée du Catéchisme de l'Église catholique fortement voulue par Jean Paul II (et ne pas attendre le ' editio typica latine, en fait, qui engagera des erreurs qui doivent être corrigées par des corrections hâtives). A cette occasion, le Saint - Père et le monsignor, évidemment plus vite que les autres, s'étaient détachés du groupe, dans lequel - comme toujours quand le pape est sorti de Rome - il y avait son secrétaire personnel, Stanislao Dziwisz  digne de confiance, qui , en 2006 Benoît XVI sera ordonné cardinal et est maintenant archevêque émérite du diocèse de Cracovie. Le passage de Msgr. Longhi (avec ses approches de la terrible vision mystique du Pape) doit donc être pleinement rapporté (la conférence est sur YouTube, à partir de la minute 48 il est possible de regarder le passage en question).


Les deux sont appuyés contre un rocher, face à face, mangent un sandwich et attendre que le groupe arrive. Ce récit textuel du monsignor: « J'avais les yeux sur lui, pensant qu'il aurait besoin de quelque chose, cependant, il se rend compte que je regarde, il eut un tremblement dans la main, ce fut le début de la maladie de Parkinson. "Cher Mauro, c'est la vieillesse ..." et j'ai immédiatement dit: "Non, Sainteté, vous êtes jeune!" Quand il était contredit dans certains entretiens familiers, il devenait furieux.

 "Ce n'est pas vrai ! Je dis que je suis vieux parce que je suis vieux! " 
L'opinion de Monseigneur est précisément l'écoulement du temps avec l'introduction de la maladie pour amener le Pape polonais à ressentir le besoin urgent de transmettre cette vision mystique. 
«Alors Wojtyla change de ton et de voix, continue le Monseigneur, et prenant part à une de ses visions nocturnes, il me dit:
 "Rappellez à ceux que vous rencontrerez dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée par une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que ceux de ce millénaire », se référant à ceux du communisme et du totalitarisme nazi. "Ça s'appelle l'Islam. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venant de l'Ouest vers l'Est », et me fait une par une la description des pays, du Maroc à l'Egypte, la Libye, et ainsi de suite jusqu'à l'Est. Le Saint-Père ajoute: "Envahissant l'Europe, l'Europe sera une cave, de vieilles reliques, des ténèbres, des toiles d'araignées. Souvenirs de famille. Vous, l'Eglise du troisième millénaire, devrez contenir l'invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue avec intégrité. " 
C'est le témoignage précieux de qui, pendant des années, a été en contact étroit avec le Saint-Père, et avec ceux-ci il a joué plusieurs fois concélébré. 
Il va sans dire que la confession du pape Wojtyla remonte à mars 1993, et il y a 24 ans, l'image sociale et les chiffres de la présence islamique en Europe étaient très différents
. Ce n'est pas un cas, peut-être, que dans l'exhortation apostolique maintenant oubliée de 2003, Ecclesia en EuropeJean - Paul II a parlé clairement une relation avec l' Islam devait être « correcte », menée avec « prudence, avec des idées claires sur les possibilités et les limites », conscient de l ' « écart énorme entre la culture européenne, a de profondes racines chrétiennes, et la pensée musulmane "(n.57). Bien qu'avec le langage d'un document magistral, par sa nature même, il a semblé que le Saint-Père a imploré l'établissement d'un savoir islamique "objectif" (No.54). Un paradigme et une sensibilité, donc, claires et indubitables, surtout si l'on considère un autre passage d' Ecclesia en Europe,celui dans lequel dans lequel Papa Wojtyla - après avoir dénoncé « la frustration des chrétiens qui accueillent », mais dans de nombreux pays islamiques « se voient interdire tout exercice du culte chrétien » (57) - parlant des flux migratoires est venu même souhaite une «répression ferme des abus» (n ° 101).
Il faut noter que nous sommes confrontés à la lecture politiquement incongrue du phénomène islamique par un pape canonisé par l'Église catholique; une première lecture "prophétique" puis magistrale (il n'est pas difficile d'imaginer que la jeune vision prophétique choquante a influencé l' écriture d'Ecclesia en Europe ). "L'Islam va nous envahir." Peut-être qu'il le fait déjà. Alors qu'il est inexorable, il éteint la lumière sur l'Europe chrétienne, réduite à une cave pleine de vieilles reliques et de toiles d'araignées. "Karol le Grand" a parlé, encore aujourd'hui nous invite à résister à l'invasion avec la foi vécue dans son intégralité.
Valerio Pece
http://www.lanuovabq.it/it/la-visione-di-giovanni-paolo-ii-lislam-invadera-leuropa
Traduction arrangée Bastiano

Posté par Bastiano18 à 20:52 - La chronique de Bastiano - Commentaires [2] - Permalien [#



http://www.lavoieduciel-garabandal.fr/archives/2017/11/19/35881751.html





Commentaires sur Terrible Vision prophétique sur l'islam de S.S Jean Paul II


    Merci pour cette importante prophétie que je ne connaissais pas.Posté par Lépinay Pascal, il y a 12 heures |  Recommander | Répondre



    • De rien 

      Posté par Bastiano18, il y a 11 heures |


Revenir en haut Aller en bas
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
avatar

Messages : 2127
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 60
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Prophétie de Saint Jean Paul II   Mar 21 Nov - 1:09



Prophétie de Saint Jean Paul II 

A Mgr Longhi Mauro de l'Opus Dei :


"Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" - se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. 

Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: 

"Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire, vous devrez contenir l'invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement"». 

Lire
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/11/saint-jean-paul-ii-je-vois-l%C3%A9glise-afflig%C3%A9e-dune-plaie-mortelle-elle-se-nomme-lislamisme.html

Source : le salon beige

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 4:16

Une prophétie de malheur ? 
un véritable prophète  annonce toujours l'espérance, ou le châtiment mais au conditionnel.

Et l'annonce de la civilisation de l'amour faite par Paul VI et Jean Paul II ?
Et l'annonce du grand roi faite par marie Julie Jahenny ?
Et l'annonce de la grande pentecôte d'amour faite par Marthe Robin ?
Et l'annonce de la troisième ère du monde faite par Luisa Piccarreta ?
Et l'annonce des trois jours de ténèbre où tous les méchants vont disparaître ?

Alors, lui, Jean Paul II aurait dit : "Tout est foutu les gars, c'est l'Islam qui va gagner" ?
Je ne pense pas à une prophétie mais une hypothèse lucide.
A vue humaine, oui, tout semble perdu.
Mais c'est sans tenir compte de la puissance du Seigneur.
Et de Marie Immaculée.
Et de nos prières.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 7:07

Bien sûr que l'Espérance brille dans nos coeurs de chrétiens, fidèles au Christ et à l'Evangile : c'est cela notre Foi.

Cependant, cela va passer par les Larmes et le Sang cette terrible épreuve dont le Saint Père Jean-Paul II a eu la vision, ne l'oublions pas !

 Les catastrophes, les luttes atroces dont notre histoire terrestre est remplie n'est que l'écho de la vie terrestre de Dieu et de Ses innommables Souffrances. Nous ne saurions échapper à cela : notre conformité au Christ, Roi de l'Univers, est un impératif catégorique et notre vie doit ressembler à celle du Christ, que nous le voulions ou pas.

Dur dilemme pour nous : soit nous sommes consentant et nous l'acceptons de plein gré, soit nous sommes rebelle contre cette loi. 
 Entre ces deux manières, notre choix est libre. Le monde doit apprendre à connaître dans sa chair les souffrances de Notre Sauveur, tout simplement parce qu'il a refusé d'y penser. Soyons conscient de cela !

 L'après Vatican II a négligé, repoussé les prophéties qu'ils ont dit de "malheur"... mais le Christ est mort pour nous, Il a donné sa vie pour nous et lorsqu'Il s'entretenait avec Moïse et Elie sur la montagne, de quoi pouvait-il donc bien parler, sinon de la Passion. 

A nous de comprendre, de réfléchir, de méditer ! Aujourd'hui, l'avertissement n'est plus écrit sur les murs comme au temps du Prophète Daniel, mais il est écrit dans les faits que nous vivons et en lettres de Sang. Ne négligeons pas cet aspect des choses !

Sur ce, bon et saint mardi à tous, dans la Paix, la Joie, l'Amour de Dieu.

Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 7:26

je pense qu'il en est de l'Occident comme de la maturation d'un homme.
Au début, enfant c'est le dressage, et il est d'accord avec papa maman. 
Puis vient l'adolescence où l'enfant se révolte.
Et vient enfin l'âge adulte où l'homme se réconcilie avec papa et trouve la sagesse. 

Le concile Vatican II a compris ça mais peu de gens comprennent.
Certains veulent rester enfants (les intégristes).
Ou se révoltent comme les adolescents (les progressistes).

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 14:47

... Hop, hop, hop @ Philippe ! Notre ami Bastiano me permet de mettre en public ce qu'il m'a confié en privé. Un forum c'est fait pour discuter, n'est-ce-pas !  Basketball


@Philippe a écrit:
Une prophétie de malheur ? 
un véritable prophète  annonce toujours l'espérance, ou le châtiment mais au conditionnel.

Et l'annonce de la civilisation de l'amour faite par Paul VI et Jean Paul II ?
Et l'annonce du grand roi faite par marie Julie Jahenny ?
Et l'annonce de la grande pentecôte d'amour faite par Marthe Robin ?
Et l'annonce de la troisième ère du monde faite par Luisa Piccarreta ?
Et l'annonce des trois jours de ténèbre où tous les méchants vont disparaître ?

Alors, lui, Jean Paul II aurait dit : "Tout est foutu les gars, c'est l'Islam qui va gagner" ?
Je ne pense pas à une prophétie mais une hypothèse lucide.
A vue humaine, oui, tout semble perdu.
Mais c'est sans tenir compte de la puissance du Seigneur.
Et de Marie Immaculée.
Et de nos prières.



Réponse Bastiano


   1 Une prophétie de malheur ? 
un véritable prophète  annonce toujours l'espérance, ou le châtiment mais au conditionnel
Jonas​ annonce la destruction, seule condition : la conversion et la pénitence... l’espérance est celle là .
Lot ... Les anges lui annoncent la destruction de Sodome et Gomorrhe et de sortir, le péché est à son comble ... pas de conditions ; la seule espérance est pour Lot avec condition de pas se retourner
Faux prophète Jonas ? Les Anges ?


2                 la civilisation d'amour c'est après les tribulations annoncées par ce qu'il dénonce : les prophéties qui annoncent des malheurs provoqués par NOTRE FAUTE, sûr qu'il vaut mieux fermer les yeux par peur, et donc accuser les prophètes . 


3 /4/5 idem
6 ... Quoi ? les 3 jours de ténèbres c'est pas une prophétie de malheur ? Ah bon ... ah Oui, çà va bien quand c'est juste les méchants supposément qui seront seuls à payer le prix ...

Un peu comme ceux qui pensent que seuls les méchants et non encore convertis vont subir l' avertissement, mais pas nous , qui sommes bons et seront dans la joie ! ...
Tous nous serons dans la joie après l'avertissement, tous nous aimerons plus le Seigneur. Mais tous, nous passerons un mauvais quart d'heure ...raccourci !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 17:45

Hop, hop, hop @ Philippe ! Notre ami Bastiano me permet de mettre en public ce qu'il m'a confié en privé. Un forum c'est fait pour discuter, n'est-ce-pas !   

Si bien sûr c'et fait pour discuter. Mais pourquoi ne vient il pas faire sa réponse lui-même ?
Voici quand même ma réponse

  
Bastiano a écrit:
Une prophétie de malheur ? 
un véritable prophète  annonce toujours l'espérance, ou le châtiment mais au conditionnel
Jonas​ annonce la destruction, seule condition : la conversion et la pénitence... l’espérance est celle là .
Lot ... Les anges lui annoncent la destruction de Sodome et Gomorrhe et de sortir, le péché est à son comble ... pas de conditions ; la seule espérance est pour Lot avec condition de pas se retourner
Faux prophète Jonas ? Les Anges ?
Pour Jonas c'était conditionnel à leur repentir. Idem pour Sodome et Gomorrhe s'il y avait eu seulement dix justes. L châtiment est toujours conditionnel.



Bastiano a écrit:
2                 la civilisation d'amour c'est après les tribulations annoncées par ce qu'il dénonce : les prophéties qui annoncent des malheurs provoqués par NOTRE FAUTE, sûr qu'il vaut mieux fermer les yeux par peur, et donc accuser les prophètes . 
Mais là dans ce texte cité on annonce la victoire de l'Islam pour les mille ans à venir ainsi que la décadence de l'Europe et donc aussi de la France, et cela contredit tout le mouvement prophétique. Je pense donc plutôt à un "coup de galgon" de la part du pape. Le combat et même le martyr, certainement, mais les prophètes annoncent tous la victoire prochaine de l'Immaculée ; ce que le pape dans ce texte semble ignorer. C'est le gros problème de l'Eglise, d'ignorer les prophètes ou ne pas en tenir compte.

Bastiano a écrit:

3 /4/5 idem
6 ... Quoi ? les 3 jours de ténèbres c'est pas une prophétie de malheur ? Ah bon ... ah Oui, çà va bien quand c'est juste les méchants supposément qui seront seuls à payer le prix ...

Un peu comme ceux qui pensent que seuls les méchants et non encore convertis vont subir l' avertissement, mais pas nous , qui sommes bons et seront dans la joie ! ...
Tous nous serons dans la joie après l'avertissement, tous nous aimerons plus le Seigneur. Mais tous, nous passerons un mauvais quart d'heure ...raccourci !
Non les trois jours de ténèbre ne sont pas une prophétie de malheur. C'est bien plus que ça. L'Esprit Saint se donne dans la nuit obscure et c'est le moment précis de la grande pentecôte. Ça vient de Dieu, oui, mais cela arrive uniquement parce qu'il se passe un bouleversement incroyable dans le cœur des juste. En quelque sorte, c'est notre vie spirituelle qui va provoquer un bouleversement terrible à l'échelle cosmique. Mais j'y reviendrait plus longuement. Tu n'as qu'a suivre mon post sur TEMOIGNAGE.

====================================================================================


Dernière édition par Philippe le Mar 21 Nov - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Françoise
consacré
consacré
avatar

Messages : 2307
Date d'inscription : 12/06/2016

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 18:23

Ok, Philippe, on va faire comme cela : je suivrai ton post sur tes "témoignages". 

Parce que je me posais des questions sur ce sujet posté par Bastiano, il m'a gentiment répondu et je lui ai demandé si je pouvais mettre sa réponse en ligne, ni plus ni moins. Je préfère rétablir ce qui est juste, et je ne reviendrai plus sur la question dans ce forum. L'écriture rouge du maître est superflue.

Union de prière.
Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 21 Nov - 20:10

Pardon pour l'écriture rouge (que je change). Mais je ne faisais que répondre à Bastiano. En outre crois-moi, je suis ravis qu'un échange puisse commencer à exister sur le Forum. Et s'il y a des opinions différentes, c'est tant mieux.  Smile

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Nigéria. islam : 16 000 chrétiens tués    Mer 21 Fév - 8:40

https://lesobservateurs.ch/2018/02/20/nigeria-islam-16-000-chretiens-tues-en-moins-de-3-ans/

Nigéria. islam : 16 000 chrétiens tués en moins de 3 ans.




Une organisation non gouvernementale, la Société internationale pour les libertés civiles et la primauté du droit a critiqué la passivité du président Muhammadu Buhari face aux violences ethniques qui ravagent le pays.

Dans la lettre, également transmise à Donald Trump, intitulée « Chrétiens à la croisée des chemins au Nigéria », l’organisation présente des données selon lesquelles des centaines d’églises auraient été attaquées et 16 000 chrétiens auraient péri dans des violences, ces trois dernières années. Parmi les victimes, 2 050 seraient mortes suite à la « violence directe de l’Etat », 7 950 lors de gardes à vue ou de détentions pour motif ethnique, 2 050 seraient victimes de l’insurrection de Boko Haram et 3 750 victimes des éleveurs peuls (qui sont très majoritairement aussi musulmans).

« Monsieur, les 30 millions de chrétiens du nord du Nigéria qui constituent la plus grande minorité dans un environnement majoritairement musulman, ont souffert pendant des décennies de marginalisation et de discrimination ainsi que de violences ciblées, notamment des groupes armés violents tels que Boko Haram et les éleveurs peuls […]

Des centaines d’églises dans le nord du Nigeria, notamment le nord-est et le centre-nord du Nigeria ainsi que la partie sud de l’État de Kaduna qui est la population chrétienne prédominante ont été brûlées ou détruites. »

Depuis 2015, les attaques violentes telles que le meurtre de chrétiens, les incendies ou les destructions d’églises auraient augmenté de 62%.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Islam : 1400 ans de pillages, massacres et destructions   Ven 27 Avr - 0:33



"Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, attirant de courageux guerriers pour chaque avancée et partout où la chrétienté n’est pas protégée par les armes puissantes de la science, science contre laquelle elle a vainement lutté, la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. » (Churchill)




Islam de 622 à 2018 : 1400 ans de pillages, massacres et destructions





Horreurs et massacres. Oui, cela ne s'est jamais arrêté, ainsi :
3030 DATES D'EXACTIONS répertoriées ici pour l'islam de l’an 618 à 2000...
N. B. : l’E.I N’EXISTAIT PAS avant l’an 2000 !!
N.B. : Plus de 32600 attentats islamiques depuis le 11 septembre 2001,
voir les listes et détails sur le site The Religion of Peace.


- 392 dates relatant des massacres et pogroms
- 75 dates relatant des expulsions-déportations
- 158 dates relatant des prises de …
- 53 dates relatant des invasions de …
- 284 dates relatant des attaques de ou attentats contre ...
- 112 dates relatant des pillages de …
- 464 dates relatant des églises détruites ou transformées en mosquées, destruction de temples bouddhistes, de cimetières bahaïs ou chrétiens
- 178 dates relatant des actes contre les Chrétiens
- 131 dates relatant des actes contre les Juifs
- 93 dates relatant des actes contre les Chrétiens coptes
- 46 dates relatant des actes contre les Assyriens
- 43 dates relatant des actes contre les Bahaïs
- 38 dates relatant des actes contre les Bouddhistes

618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath

622 : l'an 1 de l’Hégire - début du Jihad.
622 : Mahomet reçoit le verset : "tuez les infidèles où vous les trouverez, faites-les prisonniers..."
622 : Sad fils d’Abou Waqqash lance la première flèche tirée par un musulman

623 : combat de Nakhla ; premières morts violentes ; quatre bédouins tués par huit musulmans.
623 : meutre d'Amrou ben Al Hadhrami, chef de caravane, contre l'avis de Mahomet : premier tué notable par les musulmans.
623 : avis de Mahomet: « ce sont des infidèles,envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une interdiction sacrée »
623 : Mahomet aurait construit une mosquée à Médine en coupant des arbres et en exhumant les sépultures d’infidèles

624 : bataille de Badr ; première victoire sur les infidèles et prise de captifs
624 : razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
624 : après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs
624 : bataille de Badr : Mahomet à Oqba : "je fais à Dieu le voeu que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête".
624 : bataille de Badr; Abou Bakr à Mahomet : « l’infidélité sera exterminée dans le monde ».
624 : bataille de Badr; défaite des infidèles : « les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers »
624 : bataille de Badr ; Mahomet à ses hommes : "quiconque d'entre vous rencontrera Djahl, tranchez-lui la tête et apportez-la moi".
624 : révélation de Mahomet : "il n'a pas été donné à un prophète d'avoir des prisonniers, sans faire de grands massacres sur la terre."
624 : décapitation de Kab ben Asraf, poète critique.
624 : décapitation de deux poètes anonymes après la bataille de Badr.
624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: « ta place et celle des tes enfants est en enfer. s’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer… »
624 : décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam.
624 : exécution d'Asma Bint Marwan, femme ayant critiqué Mahomet.

625 : destruction de l'idole Oubal
625 : expulsion du clan juif des Al Nadir

626 ? : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet: "O vous, singes et cochons..."
626  : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha, liés pendant trois jours, puis décapités au dessus d'un fossé sur la place du marche à Médine, leurs femmes et leurs enfants sont ensuite vendus en esclavage
626 : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s'était moqué de Mahomet
626 : expédition contre les juifs de Kaihbar
626 : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
626 : tentative de meurtre d'Abou Sofyan ordonné par Mahomet
626 : Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir
626 : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme  butin de guerre

627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine
627 : massacre des juifs de Médine ; partage des familles et des biens entre les fidèles
627 : début de la politique d'agression systématique des autres tribus
627 : agression de la tribu des Bani Moustalik

628 : attaque par Mahomet de l'oasis de Khaybar
628 : caravane d'infidèles pillée par Mahomet
628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa : "si vous n'embrassez par l'islam, je vous déclare la guerre"
628 ? : rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
628 ? : attaque des juifs de Khaïbar et torture des prisonniers
628 ? : prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
628 : soumission des juifs de Wadil Qora

629 : destruction des idoles d'Allat, Manat et Al Uzza en Arabie

630 : prise de la Mecque ; 30 exécutions
630 : première agression contre la Perse à Tabuk
630 : bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste
630 : décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
630 : condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
630 : condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
630 : condamnation à mort la Mecque de Hind femme d'Abou Sofyan, en fuite
630 : exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
630 : exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
630 : exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s'était moquée de Mahomet
630 : destruction de l'idole d'Hubal située dans la Kaaba
630 : Mahomet à son ennemi Cafwan : "tu n'as qu'à chosir entre le sabre et l'islam"
630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa
630 : arrachage des vignes en Arabie
630 : destruction de 360 idoles à la Mecque

631 : attaque de la ville byzantine de Tabouk
631 : soumission de Tabouk ; tribut (jizya) pour les chrétiens
631 : attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
631 : destruction par Mahomet de l'idole des Beni Tay
631 : interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
631 : pour les Mecquois : "ceux qui restent:  qu'ils deviennent musulmans, sinon, que le sabre ou la guerre décident"
631 : apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l'origine : soumission ou élimination
631 : soumission des chrétiens de Nadjran

632 : hérésie d'Al Asuad au Yémen
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
632 : soumission d'Al Aswad chef yéménite apostat
632 : appel au meutre de Tolaïha, comme faux prophète
632 : appel au meurtre de Aswad, magicien au Yémen
632 : à la mort de Mahomet, colère d'Omar : "que la langue de ceux qui disent qu'il est mort soit arrachée" (décompte par l'historien  Al Tabari de 62 expéditions guerrières pour Mahomet)
632 : mort officielle du prophète Mahomet.

Liste des expéditions de Mahomet :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

Batailles de Mahomet :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Batailles_de_Mahomet

Liste des meurtres ordonnés ou soutenus par Muhammad [Mahomet]
http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/Liste_des_meurtres_ordonnes_ou_soutenus_par_Muhammad.pdf

Le vrai Mahomet dans les hadiths (meurtres et tortures) :
http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-la-verite-sur-mahomet-rapporte-dans-les-hadiths-1-3-118548404.html

Mohammed : "J'ai vaincu par la terreur" (Bukhari) : ses 10 assassinats les plus horribles
http://lislampourlesnuls.blogspot.com/2017/07/mohammed-jai-vaincu-par-la-terreur.html

Liste d’articles sur Mahomet
http://lislampourlesnuls.blogspot.com/p/mahomet-mohammed.html

--------------------------

1er calife : Abou Bakar (632-633)

Le successeur de Mahomet et premier calife de l'Islam, est Abou Bakr, compagnon et beau-père de Mahomet. Il parachève la conquête de l'Arabie.

633 : menace d'exécution de Sad fils d'Obada pour hypocrisie
633 : ordre de tuer tous les partisans du prophète yéménite Aswad
633 : meurtre d'Aswad: sa tête est exposée
633 : ordre de tuer Tolaïha de la tribu des Beni Asad
633 : au cours de la grande apostasie, ordre par Abou Bakr de convertir ou massacrer toutes les tribus
633 : décapitation de Qorra chef des beni Amir apostats puis massacre de la tribu
633 : exécution par Khalid de Selma fille de Malik, révoltée et apostat
633 : décapitation et crucifixion du brigand Fudja comme apostat à Médine
633 : révolte de la prophétesse chrétienne Sadjah
633 : exécution par erreur de Malik considéré comme apostat
633 : mort au combat de Mosaïlima, prophète concurrent
633 : soumission des apostats de Bahrein; massacre pendant deux jours des prisonniers
633 : décapitation de tous les apostats récalcitrants d'Oman par leur roi jafar
633 : ordre par Abou Bakr de détruire la tribu ds apostats Beni Kinda
633 : mutilation d'une chanteuse qui a chanté contre Mahomet : mains coupées et dents cassées sur ordre d'Abou Bakr

SUITE

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Julia Gillard ne mâche pas Ses mots sur l'Islam   Mar 22 Mai - 23:25

Julia Gillard Première Ministre de l'Australie ne mâche pas Ses mots sur l'Islam:


Julia Gillard Premiere Ministre de l'Australie ne mache pas ces mots sur l'Islam:
L'Australie dit NON. Pour la 2ème fois ! 
Madame Le premier ministre Australien réitère !!
Cette femme devrait être nommée Prix Nobel du courage. Jamais des mots n'ont été aussi justement prononcés! Les répercussions pourraient être phénoménales. Elle n'a pas eu peur de prendre clairement position, sans doute au risque de sa vie.
Julia Gillard - Australia
Les musulmans qui veulent vivre sous la charia islamique ont été priés de quitter l'Australie !
Le gouvernement a ciblé les radicaux dans le but de parer les attaques terroristes potentielles.
Par ailleurs, Mme Gillard a irrité certains musulmans australiens en déclarant mercredi qu'elle soutenait les agences d'espionnage qui surveillent les mosquées présentes sur le sol de la nation.

Citation :
LES IMMIGRANTS, DOIVENT S'ADAPTER. C'est à prendre ou à laisser. Je suis fatiguée que cette nation s'inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture... 
Notre Culture, s'est développée depuis plus de deux siècles après tant de luttes, d'épreuves et de victoires par des millions d'hommes et de femmes qui ont recherché la liberté.
Nous parlons l'anglais et non pas l'espagnol, le libanais, l'arabe, le chinois, le japonais, le russe ou autre langage. Donc, si vous voulez faire partie de notre société, APPRENEZ NOTRE LANGUE !!
La plupart des australiens croient en Dieu. Il n'est pas question ici de "droit chrétien" ou d'une quelconque pression politique. C'est un FAIT parce que les chrétiens hommes et femmes, avec leurs principes Chrétiens ont fondé cette nation. Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles !
Dieu vous offense? Je vous suggère alors d'envisager une autre partie du monde pour y vivre, car Dieu fait partie de notre culture.
Nous acceptons vos croyances sans vous poser de questions.Tout ce que nous vous demandons, c'est de respecter les nôtres, de vivre pacifiquement et en harmonie avec nous. 
Ceci est NOTRE PAYS, NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE et nous vous donnons l'occasion d'en profiter.
Mais à partir du moment ou vous vous mettez à vous plaindre, à gémir et à ronchonner à propos de notre drapeau, notre engagement, nos croyances chrétiennes ou notre style de vie, je vous encourage fortement à profiter d'une autre grande liberté Australienne:
"LE DROIT DE PARTIR....."
Si vous n'êtes pas heureux ici et bien partez !!
Nous ne vous avons pas forcés à venir !
Vous êtes venus de vous-même, alors acceptez le pays qui vous a acceptés, tel qu'il est !

Peut-être que, si nous diffusons ce discours à tous les pays se trouvant dans le même genre de situation avec ses immigrés, nous trouverons le courage de faire entendre nos voix pour exprimer les mêmes vérités ! »
Si vous êtes d'accord avec ce que la 1ère ministre australienne a dit, alors diffusez cet émail autour de vous le plus largement possible !

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Pape François:« Assimiler islam et terrorisme est un mensonge ridicule ».    Mer 30 Mai - 21:52

https://reinformation.tv/pape-francois-assimiler-islam-terrorisme-mensonge-ridicule-mille-84627-2/

 Le pape François frappe encore : « Assimiler islam et terrorisme est un mensonge ridicule »
25 mai 2018 15 h 30 min·



Notre pape est une machine politique ancienne qui frappe sans relâche sur le même clou tiers-mondiste. Cette fois François condamne ceux qui assimilent terrorisme et islam. Formellement, il a raison, mais 
il minimise ainsi le lien qui unit les deux. Où sont le mensonge et le ridicule ?
[size=16]
Depuis le premier entretien qu’il a donné à la Reppublica jusqu’à celui-ci, dans l’Echo de Bergame, François m’écartèle entre le respect que je dois à son état de pape et la consternation que suscitent ses paroles. Puisqu’aujourd’hui tout est soumis à compétition, il faudra un jour organiser le concours du plus mauvais pape de la décennie, du siècle, du millénaire, de tous les temps. Je sais bien que je suis une pauvre pécheresse et qu’on a le clergé qu’on mérite, mais tout de même : chaque fois qu’il parle tout s’effondre en moi.
 

Lier islam et terrorisme, pas un mensonge ridicule pour le pape Benoît
 
Il est courant de tromper sans mensonge formel. François fait son métier de pape lorsqu’il dit que l’Eglise doit servir tous les hommes, que les religions peuvent concourir au vivre ensemble, qu’il faut écouter les gens, etc. Cela ne mange pas de pain. Mais cela détourne la caméra de l’objectif, le terrorisme actuel. Est-il lié à l’islam ? Oui, sans aucun doute. Le pape François fait diversion lorsqu’il dit que les catholiques eux aussi ont commis et commettent des violences. C’est vrai mais ce n’est pas pertinent. Le terrorisme de l’IRA en Irlande était certainement le fait de catholiques, mais en tant que communauté historiquement brimée par la communauté protestante protégée par l’Angleterre. Les terroristes ne tuaient pas au nom du Christ. Le terrorisme de Daech et d’Al Qaïda se fait aux cris de Allah Ou Akbar. Sans doute ne faut-il pas « assimiler » l’islam au terrorisme. Mais dire avec dédain qu’il s’agit d’un « mensonge ridicule » risque de faire perdre de vue au grand nombre, moins subtil que notre jésuite de pape, le lien réel entre islam et terrorisme qui ne signifie pas, faut-il le préciser, que tout musulman serait un terroriste.
 
François frappe fort et assimile le discours mondialiste
 
Le prédécesseur de François, le pape Benoît XVI, avait donné une magistrale leçon à Ratisbonne sur la violence dans l’islam et par l’islam. François devrait aujourd’hui s’en inspirer, mais il est trop pris par son apostolat politique. Il ne pense qu’aux « murs qui ferment le cœur, le scellant comme une tombe », au « chômage des jeunes, péché social », des « modèles de consommation durable », aux « jeunes générations » qui doivent se considérer comme « une seule famille humaine, une communauté sans frontière ». Il n’a pas parlé d’un troupeau à amener au Père, mais d’hommes nouveaux à amener à l’humanisme. Je ne saurais sonder les reins ni le cœur du pape François, mais il tient le discours du mondialisme maçon. 

Pauline Mille

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Ven 24 Aoû - 20:08


====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Islam   Lun 15 Oct - 9:38

http://islamisation.fr/2018/10/13/preface-du-pere-henri-boulad-pour-lessai-leglise-face-a-lislam-de-joachim-veliocas/

Préface du Père Henri Boulad pour l’essai « L’Eglise face à l’islam » de Joachim Véliocas.


Avec l’aimable autorisation des Éditions de Paris, voici en exclusivité la Préface du jésuite père Henri Boulad (révisée par François Sweydan). L’ouvrage de Joachim Véliocas, L’Eglise face à l’islam, entre naïveté et lucidité, Éditions de Paris, 2018, est à commander sur Amazon ou n’importe quelle libraire.
***

Voici de Joachim Véliocas un ouvrage clair, sans concessions, qui se veut vrai et objectif. Un ouvrage solidement documenté, étayé par des faits concrets, s’appuyant sur des textes clairs et citant des références musulmanes indiscutables. Un ouvrage qui rappelle en toute objectivité un certain nombre de vérités qui crèvent les yeux. Un ouvrage qui dissipe bien des malentendus et dénonce bien des ambiguïtés. Un ouvrage qui ne se perd pas en considérations théoriques, mais se fonde sur des réalités historiques et factuelles. L’auteur sait de quoi il parle. D’où la force et la pertinence de ses propos. En d’autres termes, «ce n’est pas du n’importe quoi». Tout cela est le fruit d’un travail acharné d’information, de documentation et de réflexion.
Le but de ce livre est de faire la lumière sur ce qui se dit aujourd’hui en France sur l’islam et de dénoncer l’aplatissement généralisé et la dhimmitude d’un Occident majoritairement inconscient et amnésique. Les Européens feignent-ils d’ignorer le projet hégémonique clairement proclamé des musulmans, qui avance systématiquement sous nos yeux ?
Le cheikh Youssef al-Qaradawi, chef spirituel des Frères musulmans et président de l’Union internationale des savants musulmans, membre du Conseil européen de la Fatwa – entre autres éminents dignitaires religieux musulmans s’exprimant en termes similaires – n’avait-il pas parlé de «conquête pacifique de l’Europe» par la da’wa, la «prédication» – le prosélytisme religieux actif pour la diffusion de l’islam ? Son propos est clair : «L’islam retournera en Europe… Il y est entré deux fois… et deux fois il l’a quittée… La prochaine conquête, avec la volonté d’Allah, se fera par la prédication et l’idéologie. Toute terre n’est pas obligatoirement conquise par l’épée… La conquête de la Mecque ne s’est pas faite par l’épée ou la guerre, mais par un traité [d’Houdaybiya [1]] et par des moyens pacifiques… Nous voulons qu’une armée de prédicateurs et d’enseignants présente l’islam dans toutes les langues et tous les dialectes…»
Ne sommes-nous pas clairement prévenus de ce projet structuré, méthodiquement mis à exécution depuis plus d’une cinquantaine d’années, notamment par les Frères musulmans en Europe [2] ?
L’autre objectif de cet ouvrage est d’inviter l’Église à prendre acte de l’échec du dialogue avec l’islam, initié il y a plus de 50 ans. Il est clair aujourd’hui que ce dialogue a échoué faute d’avoir pris au sérieux ce que l’islam a toujours été, ce qu’il est et s’est toujours voulu, ce qu’il dit de lui-même et qu’il démontre par ses dramatiques actions dans tout l’Orient et dans le monde.
Ce livre dit en toute objectivité un certain nombre de vérités qui dérangeront les censeurs, partisans de la pensée unique. A la traîne de la gauche ‟libérale”, ceux-ci crieront à l’amalgame et à l’imposture de l’‟islamophobie”, pour réduire au mutisme tous ceux qui, comme l’auteur, voient clair.
La pensée unique nous étouffe, nous étrangle, nous asphyxie, cherchant par tous les moyens à nous convaincre que blanc c’est noir. Quand donc mettrons-nous la vérité au cœur de nos rencontres ? L’heure est gravissime. Le totalitarisme et l’intolérance féroce d’une gauche libérale – qui n’a de libéral que le nom – et qui a fait alliance avec un islam agressif, conquérant et fondamentaliste, ne laissera plus bientôt le moindre espace à une quelconque liberté d’expression.
Jésus nous a bien dit : «La vérité vous rendra libres». Or, un Occident aux ordres de l’élite mondialiste s’emploie à toutes les contorsions et les concessions pour nier des évidences qui crèvent les yeux. Il est urgent aujourd’hui de hisser l’étendard de la vérité et de dire les choses telles qu’elles sont, sans se voiler la face.
A titre d’exemple, le dimanche de la Pentecôte 2014, se tenait dans les jardins du Vatican une «prière pour la Paix» rassemblant le Président Shimon Peres chef de l’État d’Israël, et Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité nationale palestinienne, en présence du Pape François et du Patriarche orthodoxe Bartholomée Ier. Au cours de cette rencontre au plus haut niveau, l’imam Turc de la délégation musulmane a récité les derniers versets coraniques de la sourate 2 (La Vache) qui se terminent ainsi : «…Accorde-nous [Allah] la victoire sur les peuples infidèles [3]» (2:286).
Cette sourate prône le jihad et insiste à plusieurs reprises sur le combat contre les mécréants (non musulmans chrétiens) : «Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul» (2:193). «On vous a prescrit le combat, bien que vous ne l’aimiez pas» (2:216), contre les juifs (2:211) et les chrétiens «associationnistes» (2:217). Allah met en garde contre les mariages avec les femmes «associatrices» et les hommes «associateurs» (2:221). Les commentateurs du Coran y lisent clairement la croyance en la Trinité : «Et tuez-les où que vous les rencontriez (…). L’association est plus grave que le meurtre» (2:191, aussi 2:217). Dans cette même sourate, l’enfer est promis aux mécréants qui ressemblent à du bétail (2:171), les femmes sont considérées comme « un champ de labour » (2:223) et peuvent être répudiées trois fois (2:229-230), les juifs falsificateurs de la parole d’Allah (2:75) ; toute la sourate est violemment anti-juive et antichrétienne.
En France et en Europe, au nom d’une vision irénique de l’islam, les distorsions intellectuelles complaisantes et absurdes sont monnaie courante. Avec une naïveté désarmante, les professionnels d’un dialogue à sens unique qui frise la mauvaise foi ou l’ignorance prétendent parler au nom du christianisme, tout en écartant délibérément les chrétiens d’Orient et les néo chrétiens, apostats de l’islam. Pourtant, ceux-ci, mieux placés que quiconque pour s’exprimer sur cette question, ont de l’islam une perception diamétralement opposée à celle de ces ‟experts” occidentaux [4].
Dans une récente rencontre au Caire (avril 2018) avec un religieux catholique français de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire (IDEO), parmi les représentants les mieux placés du dialogue interreligieux islamo-chrétien avec Al-Azhar, je lui demandais ce qu’il pensait du Frère Rachid [5] et de Hamed Abdel-Samad [6] – tous deux mondialement connus pour leur lucidité sur l’islam. Sa réponse a été : «Connais pas…». J’en ai été stupéfié. Aveuglement dangereux et méconnaissance incompréhensible.
Plus surprenant encore, des évêques et des prêtres engagés dans le dialogue interreligieux islamo-chrétien en France de nous conseiller de ne pas diaboliser l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) qui se réclame ouvertement de la confrérie des Frères Musulmans pratiquant – pour l’instant – et depuis une bonne trentaine d’années en Europe le jihad idéologique et politique, culturel et juridique. Pourtant, depuis des décennies cette organisation jihadiste est la première et principale responsable des graves tribulations islamistes en Égypte et en Orient.
Autre curieux exemple. Le dominicain Emmanuel Pisani, précédemment de l’IDEO au Caire, de nous égarer dans les dédales fantasmés d’un soufisme ‟massignonien” imaginaire et idéalisé à souhait, celui des orientalistes romantiques séduits par une mystique exotique. En effet, on nous vante les mérites d’un islam prétendument ‟mystique”, pourtant ultra minoritaire et non reconnu (à peine toléré) par les quatre écoles juridiques, faussement tolérant et abusivement pacifique [7], nullement représentatif de la quasi-totalité du monde musulman. Pourtant, c’est l’arme de conversion des Français crédules abusés et, «en Europe cheval de Troie de l’islamisme», selon les mots de Marie-Thérèse Urvoy [8] ; en effet, éminente stratégie de conquête mise en avant par les Frères musulmans en France.
Fin 2015 à son escale de trois jours en Turquie, le pape François déclare : «Le Coran est un livre de paix, c’est un livre prophétique de paix». De retour de Pologne des JMJ, fin juillet 2016, il déclare : «si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique», occultant curieusement que la violence meurtrière, injonction coranique claire, n’est pas inscrite dans le message de Jésus dans les Évangiles ; comparaison n’est pas raison. Il ose même dire devant des étudiants italiens : «il n’existe pas de terrorisme islamique» ! Dans son discours politique mondialiste récent (mai 2018) le souverain pontife déclare (dans l’Écho de Bergame), qu’«assimiler islam et terrorisme est un mensonge ridicule». Sans doute, a-t-il raison en partie seulement, mais dire que c’est un «mensonge ridicule» risque de nous faire perdre le lien réel qui les unit – et qui ne veut pas dire que tout musulman bienveillant et pacifique serait un terroriste.
***
L’exhortation apostolique Evangelii Gaudium publiée le 24 novembre 2013 (point n° 253 du chapitre 4, consacré aux relations avec l’islam, à l’amplification du dialogue islamo-chrétien, et au devoir d’accueil des musulmans) est aux racines du profond malentendu : « Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence. »
À considérer l’exégèse des commentateurs éminents du Coran et des Hadiths, l’imam Malik (715-795), Ahmed ibn Hanbal (780-855), Al-Boukhari (810-870), Muslim ibn al-Hajjaj (819-875), Tabari (839-923), ibn Taymiyya (1263-1328), Ibn-Kathir (1301-1373), et bien d’autres, notamment jusqu’aux XXe et XXIe siècles, leurs édifiantes analyses des versets coraniques appelant clairement à la violence et au meurtre du non-musulman viennent contredire totalement l’exhortation apostolique du pape François.
Lors de sa première visite officielle à Paris (le 24 mai 2016), cheikh d’Al-Azhar, Ahmed el-Tayeb, déclare dans son discours inaugural d’une conférence interreligieuse à l’Hôtel de Ville (sur le thème « Orient et Occident, civilisations en dialogue ») : « Si certaines lois [européennes] imposent aux musulmans de faire quelque chose qui s’oppose vraiment à leur religion, ils doivent recourir aux voies juridiques qui permettent de faire valoir son droit et qui permettent l’amendement des lois [9]. » Vous lisez bien, le cheikh souhaite changer les lois européennes pour les rendre compatibles avec la loi islamique ! Ce qu’il ne fait pas pour les chrétiens autochtones de son propre pays. Outre le fait qu’il reste totalement silencieux sur les nombreuses et constantes exactions contre les Coptes, il a refusé de condamner l’organisation de l’État islamique et s’était exprimé par le passé sur le bien-fondé du meurtre de l’apostat, sans compter les contre-vérités à l’adresse des Européens au mois de mars 2016 (voir note 4).
La source principale de radicalisation – tant en Égypte que dans le reste du monde – est incontestablement Al-Azhar [10]. Grâce à son université qui forme les imams du monde entier, cette institution a grandement contribué au durcissement de l’islam. Malgré les exhortations répétées du Président al-Sissi, le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed el-Tayyeb, s’obstine à maintenir dans les manuels azharistes des textes incitant à la haine des juifs, des chrétiens et autres non musulmans. Cette institution prétendument modérée, explique à ses élèves et ses étudiants universitaires pourquoi il faut haïr le non-musulman et tuer l’apostat, comment couper les membres d’un contrevenant à la charia et détaille dans ses manuels d’autres châtiments cruels et barbares. Un tel enseignement est colporté dans le monde entier par les centaines de milliers de cheikhs et d’imams formés au Caire.
C’est donc Al-Azhar qui est la cause principale de la majorité des actes de violence commis au nom de la foi musulmane. Il ne fait qu’appliquer la doctrine classique de l’islam sunnite orthodoxe puisée dans le Coran et les Hadiths. Cela n’empêche pas la majorité des musulmans d’être aimables, bienveillants et de souhaiter sincèrement un islam humaniste et pacifié. Mais l’enseignement dispensé par l’islam officiel et les prêches des mosquées – même en Europe et en France – vont dans un sens absolument opposé. Le problème est que les musulmans sont les premières victimes de ce fascisme islamique. Au fond, les terroristes font-ils autre chose que d’appliquer l’enseignement puisé dans les sources mêmes de leur religion ?
En effet, le général égyptien Ahmad Abdou Maher, chercheur en études islamiques, responsable de la lutte contre l’extrémisme religieux dans le gouvernement égyptien du président Abdel Fattah al-Sissi et chargé d’expurger les programmes scolaires égyptiens incitant à la haine, relevait lors d’un colloque [11] à l’Assemblée nationale française que le mal était dans l’islam officiellement enseigné. Il brandit deux ouvrages programmés dans les collèges et lycées d’Égypte qui prescrivent la haine des chrétiens : marquer leurs maisons, leur interdire de construire des églises, appliquer les lois de la dhimmitude, exiger la peine de mort contre les apostats, etc. Son intervention glaçante a été filmée (mais totalement occultée par les médis en France).
Contorsions, compromissions et complaisances occidentales pour nier des évidences flagrantes et défendre l’indéfendable avec un zèle islamophile qui questionne et nous laisse perplexes sur les graves conséquences de cette dhimmitude consentie et assumée.
L’Occident et l’Église ne semblent avoir rien appris de l’Histoire des conquêtes islamiques meurtrières du califat omeyyade, puis celles des Abbassides et enfin celles de l’Empire ottoman. Au nom d’Allah, de son prophète et des injonctions coraniques ils ont mis des siècles durant la Méditerranée à feu et à sang, conquis ses îles, l’Espagne, la moitié de la France et le sud de l’Europe, les Balkans et jusqu’aux deux sièges de Vienne, la bataille navale de Lépante, la chute de Constantinople et j’en passe… Les cruelles persécutions incessantes des chrétiens et des juifs d’Orient dès les débuts des conquêtes et pendant de longs siècles, les conversions forcées, les razzias terrestres et piratages maritimes dans toute la Méditerranée, l’esclavage de millions d’Européens (estimation : plus de 3 millions), mise en danger des routes commerciales maritimes de l’Europe du Sud, etc. Et cette furie islamique a sévi quatre siècles durant avant les Croisades, enfin décidées afin de sauver Jérusalem (et le Saint-Sépulcre incendié et détruit) et l’Europe du danger des conquêtes musulmanes.
Très souvent les tenants du dialogue unilatéral se basent sur des informations puisées à des sources occidentales révisionnistes faussées, partiales ou complaisantes et celles concoctées par les musulmans dissimulateurs, les professionnels de la taqiya [12]. Ils ignorent à peu près tout de ce qui se dit dans les mosquées et s’écrit en arabe sur Internet qui ruine leurs certitudes.
La question de la violence intrinsèque de l’islam perpétrée par les musulmans est reléguée à un niveau sociologique. Elle serait le produit d’individus déséquilibrés, motivés par des considérations non religieuses et non-culturelles. La spécificité islamique de la violence institutionnalisée, injonction coranique claire et codifiée dans les traités de jurisprudence enseignés doctement, est balayée d’un revers de la main ou minimisée, voire niée dans une mauvaise foi qui questionne et laisse perplexe.
Les partisans du dialogue à tout prix nagent dans le malentendu et l’aveuglement délibéré. Ce déni au plus haut niveau de l’Église catholique est vraiment consternant, pour ne pas dire exaspérant et désespérant. Il est éminemment dangereux et met en danger l’Église elle-même !
Dans cet ouvrage, Joachim Véliocas dresse le bilan sans concession de cinquante ans de relations islamo-chrétiennes, en remontant aux racines des malentendus. Chapelles devenues mosquées, mosquées inaugurées par des évêques, instituts catholiques à la dérive… Les fidèles ont de quoi s’inquiéter, être désorientés et écœurés.
L’auteur sait aussi relever les positions courageuses d’évêques et de cardinaux au service de la vérité, au sujet d’une hérésie postchrétienne parmi tant d’autres, que beaucoup refusent de qualifier avec clarté.
Ce qu’il faudrait, c’est un dialogue fondé sur la VÉRITÉ. Il est impératif de refuser le « politiquement correct » et la langue de bois. Si, aux arguments que j’avance, la seule réponse de mon interlocuteur islamique est le mensonge, la dissimulation et la taqiya, sinon la victimisation à outrance, le chantage, la menace ou le meurtre, comment parler de dialogue ? Et pourtant, il faut reconnaître que c’est bien le cas et c’est de cela qu’il s’agit.
Le prédécesseur du pape François, le pape Benoît XVI, avait donné une magistrale leçon à Ratisbonne sur le rapport entre la Foi et la Raison, la violence dans l’islam et par l’islam. Il en était parfaitement conscient. Il demandait de placer la raison au cœur du débat et la recherche d’une base commune de valeurs partagées.
L’Église catholique est-elle prête à aborder franchement avec les musulmans certaines questions sensibles, par exemple l’égalité citoyenne avec les non-musulmans et la liberté religieuse, les droits de l’homme et celui de la femme ? [13] Son refus de la confrontation sous prétexte de paix sociale ne résout strictement rien.
Quoi qu’il en soit, dans ce contexte de crise profonde les Français sont invités d’abord à un sursaut, à un rejet de la manipulation dont ils sont l’objet. Qu’ils n’attendent pas que leur pays sombre dans le chaos pour se réveiller. Il serait alors trop tard. Sont-ils conscients que des siècles d’histoire et de civilisation sont menacés de disparition ? Sentent-ils que la France, qui a été pendant des siècles à l’avant-garde de la pensée, de l’art et de la culture, risque fort de s’effondrer comme un château de cartes ?
Il faut oser parler vrai, et encourager ceux qui ont le courage de résister. Enracinée dans le judéo-christianisme, l’Europe possède un trésor de culture et d’humanisme qu’il faut à tout prix sauver !
Une paix qui n’est pas fondée sur la vérité est viciée à la base. Le psaume 85:11 nous le rappelle : « amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ».
Henri Boulad, s. j.
Texte révisé par François Sweydan
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
___________________________________
Notes
[1] Pacte signé en 628 entre Mahomet et les autorités mecquoises (tribu de Quraych), qui devait permettre au prophète de l’islam et à ses fidèles de se rendre en pèlerinage à La Mecque pendant trois jours l’année suivante. Il prévoyait également une période de paix de dix ans entre les deux parties. Mais, suite à une vendetta, les Mecquois brisèrent le traité l’année suivante, aubaine et prétexte qui décidèrent Mahomet de déclarer la guerre en janvier 630, et de conquérir la ville. Dans notre contexte, ceci est d’autant plus inquiétant que la déclaration de cheikh Youssef al-Qaradawi est ambiguë, contenant intentionnellement une taqiya, dans la mesure où la conquête de la Mecque ne s’est pas faite « par des moyens pacifiques » mais à terme par la guerre ; le pacte (traité de paix) avec les Mecquois n’était qu’une façade, une stratégie de pacification de l’adversaire et tactique de guerre.
[2] En 1958, Saïd Ramadan, le père de Tariq Ramadan, persuade le prince Fayçal d’Arabie saoudite de l’aider à établir des centres islamiques des Frères musulmans en Europe. C’est durant son exil suisse à Genève que tout a commencé. Il envisage de créer dans les principales capitales d’Europe une chaîne de centres islamiques d’obédience frériste, qui seraient indépendants de toute ingérence gouvernementale. Le premier est créé à Munich (aujourd’hui branche allemande des Frères musulmans). En 1961 il fonde le Centre islamique de Genève (le CIG, financé alors par le prince saoudien Fayçal) dont il a été le directeur jusqu’à sa mort en 1995, et soutenu par la Ligue islamique mondiale. Munich et Genève seront les premières bases européennes des Frères musulmans. Un centre est aussi établi à Londres en 1964. Selon le CIG, ces centres auraient été financés par la Ligue islamique mondiale que Saïd Ramadan contribue à fonder à la Mecque en 1962. Il se consacre à la diffusion du panislamisme et collabore à l’établissement du Conseil islamique européen à Londres en 1973. Il a également été soupçonné d’être l’auteur du ‟Projet”, un plan d’islamisation de l’Europe daté de 1982. Hani Ramadan (le frère de Tariq Ramadan) a pris en 1995 la suite de son père à la tête du centre. Un des objectifs du CIG est d’organiser des circuits pour propager l’islam frériste, d’ouvrir en Europe des centres islamiques, des mosquées, des écoles et des jardins d’enfants, inspirés de cette idéologie.
[3] Le jésuite Felix Körner, professeur de dogmatique et de théologie des religions à l’Université pontificale grégorienne, spécialiste de l’islam dans une curieuse interview (par Radio Vatican en allemand, traduite dans les Cahiers libres) ne prend pas en considération les champs lexicaux de toute la sourate. Le jésuite interprète les « infidèles » comme étant « les polythéistes et les païens ». Quant au musulman Adnan Al Mokrani, professeur à l’Université pontificale Grégorienne et à l’Institut Pontifical d’Études Arabes et d’Islamologie, dans une interprétation qui nous égare, les « kouffâr » (pl. de kafir), les « infidèles », ne seraient pas les chrétiens, mais les Arabes de la tribu de Quraych ; pourtant la sourate est claire. En effet, pour le Père Peter Madros, du Patriarcat latin de Jérusalem et docteur en théologie biblique de l’université pontificale Urbaniana, le terme de « kafir » est bien adressé aux chrétiens : « dans le monde contemporain, notamment depuis le sixième siècle après Jésus-Christ, les polythéistes (ou les païens) n’existaient presque plus, pas même en Arabie. Les seuls « kafirin » possibles ou imaginables pour beaucoup de musulmans sont les chrétiens pour lesquels, d’après le Coran, Allah ‟serait l’un de Trois”, gens qui auraient ‟fait de leurs évêques et de Issa fils de Maryam des seigneurs à la place de Dieu” (EEChO, ‟Réflexions sur la prière pour la paix dans les Jardins du Vatican”, 12 juin 2014) ». Quoi qu’il en soit, si le Coran est incréé et de toute éternité, pour tout temps et tout lieu, les interprétations complaisantes ou dissimulatrices sont mal venues.
[4] Au mois de mars 2016, le cheikh d’Al-Azhar, Ahmed el-Tayeb, s’est adressé à l’Occident au « Bundestag » (parlement allemand). Lors d’une conférence, il a fait des déclarations qui contredisent totalement ce qui est prescrit dans le Coran et dans les Hadiths, un discours truffé de contre-vérités à l’intention des parlementaires allemands qui ne connaissent ni l’arabe, ni les textes coraniques. Voir :
I-

https://www.youtube.com/watch?time_continue=153&v=ACOUgoSBevc,
et II-

https://www.youtube.com/watch?v=AK8MQk9GS-4 (en arabe, sous-titrage en français). Le plus curieux et le plus surprenant est que très peu de personnes ont repéré ces inexactitudes, contre-vérités passées sous silence dans la quasi-totalité des médias européens.
[5] Chrétien marocain converti de l’islam, Frère Rachid est l’un des télévangélistes chrétiens évangéliques les plus connus du Moyen-Orient. Il dirige une émission hebdomadaire sur la chaîne satellitaire chrétienne Al-Hayat TV, basée en Égypte, où il présente les réalités et vérités objectives de l’islam par le texte coranique et fait débattre des intellectuels des deux religions.
[6] Auteur de l’ouvrage Le Fascisme islamique, une analyse, Paris, Grasset, 2017.
[7] Voir l’excellent ouvrage d’Ephraïm Herrera (Préface Paul B. Fenton), Les maîtres soufis et les « peuples du Livre »Studia Arabica XXIV (dirigée par Marie-Thérèse Urvoy). Versailles, Éditions de Paris, 2015 ; voir également, L’islam sunnite face au soufirme – par Marie-Thérèse Urvoy (10 mai 2018).
[8] Professeur d’islamologie, de philosophie, d’histoire médiévale arabe et de langue arabe classique à l’Institut catholique de Toulouse, professeur associée à l’École doctorale université Bordeaux III-Michel de Montaigne, Marie-Thérèse Urvoy dirige l’équipe de recherche CISA (Christianisme, islam et sociétés arabes). Le soufisme fait l’objet d’une étude de niveau universitaire dans son ouvrage, Essai de critique littéraire dans le Nouveau Monde arabo-musulman. Éditions du Cerf, 2011, 384 pages, notamment dans les chapitres 3 à 5 ; aussi livre d’entretiens réalisé par Louis Garcia, Entretiens sur l’islam : avec le professeur Marie-Thérèse Urvoy, Éd. Docteur Angélique, 2015.
[9] Le 24 mai 2016, le cheikh Ahmed el-Tayeb, est venu à Paris pour sa première visite officielle en France. Le journal La Croix a relaté cette visite. D’aucun autre journal n’a rapporté cette déclaration surréaliste. Il y avait pourtant matière, d’autant plus que le cheikh incite ouvertement les islamistes au jihad judiciaire.
[10] Père Henri Boulad : « J’accuse l’islam »Dreuz.info, 4 mai 2017.
[11] Colloque à l’Assemblée nationale, du 26 novembre 2016, au Palais Bourbon, salle Colbert : « Terrorisme islamique et méthodes de déradicalisation », à l’invitation de l’OFEDH, Organisation Franco-Égyptienne pour les Droits de l’homme et de l’UNACF, Union des Nord-Africains Chrétiens de France, soutenu par l’IHEMR, la FLEPES et FRANCOPHONIE sous le patronage du député Philippe Folliot, Député du Tarn. Voir : ‟« La source du terrorisme est dans l’enseignement islamique officiel » alerte un général égyptien” (mise en ligne le 28 novembre 2016).
[12] François Sweydan, Dreuz.info, 1 août 2016, « La taqiyya des imams de France – IV : La surenchère de l’islam de France ».
[13] En ce qui concerner les mariages mixtes, par exemple, l’‟islam de France” et les pays arabes du Maghreb – s’ingérant sans vergogne dans les affaires internes de la France – imposent la législation islamique (la charia) aux lois françaises au nom du « vivre ensemble » mais dans la soumission progressive des Français au projet d’islamisation de leur société puisque l’islam exige que le conjoint et les enfants soient de confession musulmane. Est-ce que cela procède du réel « vivre ensemble » et de la vraie laïcité ? Il est clair que la France laxiste et sa laïcité à géométrie variable se soumet progressivement à ces lois liberticides qui ont prévalu dans les pays devenus exclusivement musulmans. En l’état et à moyen terme, avec la chariaislamique qui tend à s’imposer, la France risque de sérieux problèmes sociétaux, culturels et identitaires qui commencent d’ailleurs à se faire sentir d’une manière inquiétante.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Dim 21 Oct - 8:57

La bataille de Lépante et la dévotion au Saint Rosaire








Raymond Dolling
7 octobre, 18:37
La bataille de Lépante et la dévotion au Saint Rosaire
Le XVIème siècle est marqué par l’expansion de l’Empire Ottoman. En effet les Turcs, après avoir occupé presque tout le bassin de la Méditerannée, l’Afrique du Nord, le Moyen Orient, la péninsule baltique, menacent l’Europe occidentale. Ils s’emparent de Belgrade en 1521, enlèvent Rhodes l’année suivante, puis envahissent la Hongrie et mettent le siège devant Vienne en 1529. ­Après avoir été repoussés de justesse et avoir échoué devant Malte, ils se rabattent sur Chypre, colonie vénitienne.
Face à la menace turque, l’Europe a du mal à s’unir. La France entretient même des relations amicales avec Constantinople. Dans ce contexte peu favorable, le pape St Pie V s’efforce avec patience et tenacité de coaliser les différents royaumes européens contre les Turcs. Finalement, il réussit à établir une alliance avec l’Espagne, Venise et Malte. En mai 1571, St Pie V proclame solennellement en la Basilique Saint-Pierre la constitution de la Sainte-Ligue. Une flotte imposante est réunie, qui est confiée à don Juan d’Autriche, frère de Philippe II d’Espagne. Afin d’implorer la protection céleste sur la flotte, St Pie V ordonne un jubilé solennel, un jeûne et la prière publique du Rosaire.
La bataille décisive a lieu le 7 octobre 1571, dans le golfe de Lépante, à la sortie du détroit de Corinthe. Elle met aux prises 213 galères espagnoles et vénitiennes et quelques 300 vaisseaux turcs. Cent mille hommes environ combattent dans chaque camp. La flotte chrétienne remporte une victoire complète, grâce à de l’artillerie lourde embarquée. Presque toutes les galères ennemies sont prises ou coulées. L’amiral turc Ali Pacha est fait prisonnier et décapité. Quinze mille captifs chrétiens sont libérés. A peine un tiers de la flotte turque peut s’échapper, brisant ainsi la légende de l’invincibilité de la flotte musulmane.
Le soir de la bataille, le pape St Pie V va brusquement de son bureau à la fenêtre, où il semble contempler un spectacle. Puis il se retourne et dit aux prélats qui l’entourent : « Allons rendre grâce à Dieu : notre armée est victorieuse ». C’était le 7 octobre un peu avant 5 heures du soir, à l’heure où don Juan, victorieux, s’agenouillait sur le pont de son navire pour remercier Dieu de sa protection. La nouvelle de la victoire ne devait parvenir à Rome que 19 jours plus tard, le 26 octobre, confirmant ainsi la révélation faite au souverain pontife.
En commémoration de la bataille de Lépante, Pie V ajouta aux Litanies de la très Sainte Vierge, une invocation supplémentaire : « Secours des chrétiens, priez pour nous », et il ordonna l’institution de la fête de Notre-Dame des Victoires que Grégoire XIII fera ensuite célébrer, sous le nom de fête du Rosaire, chaque premier dimanche d’octobre dans toutes les églises.
Au sein du peuple catholique la victoire de Lépante contribua ainsi au rapide essor de la dévotion du Rosaire et suscita la fondation d’un grand nombre de confréries. Elle est une date importante de l’histoire du culte marial.


====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Jeu 8 Nov - 10:11

https://reinformation.tv/cardinal-burke-musulmans-chretiens-adorent-meme-dieu-mille-59375-

Cela fait référence à Jean Paul II qui avait dit au Caire à des jeunes musulmans : "nous avons le même Dieu".
Oui ! logiquement et philosophiquement il n'y a qu'un seul Dieu créateur possible, et donc par défaut les musulmans et les Chrétiens se retrouvent avec le même Dieu ? Mais dans ce cas il faut aussi le dire pour la religion Hellénique, Zoroastre, le dieu Baal etc... Mais en fait nous n'avons pas du tout le même Dieu sinon saint Paul aurait été embrasser les pieds de la statut de Jupiter, et il ne l'a pas fait. NON ! celui qui est nommé Allah n'est pas issu du Saint Esprit ; et de loin s'en faut sinon même le contraire. Et Jean Paul II le savait très bien.


Cardinal Burke a écrit:
10 septembre 2016 15 h 30 min·

 
En un temps de débat confus sur l’islam, l’ancien préfet du tribunal suprême de la signature apostolique, le cardinal Raymond Burke, a mis les choses au point : nous chrétiens fidèles à l’Evangile n’adorons pas le même Dieu que les musulmans lecteurs du Coran et de la Charia.
 
Il faut parfois beaucoup de sagacité et de courage dans l’esprit pour énoncer fortement une évidence. Le cardinal Burke n’en manque pas. S’il a été promu représentant suprême de l’église catholique auprès de l’ordre de Malte par un pape François désireux de lui ôter toute responsabilité opérationnelle dans la curie, c’est précisément parce que, notamment dans l’affaire du synode de la famille, il n’hésitait pas à rappeler les évidentes certitudes de la foi face aux sinueuses manœuvres d’un jésuite devenu patron du Vatican.
 

Burke le constate, Evangile et Coran n’adorent pas le même Dieu
 
Aussi a-t-il décidé lors d’une récente conférence de presse de donner un cours de catéchisme élémentaire aux journalistes présents. Le mieux est de retranscrire ses paroles sans presque les commenter. Les voici. « J’entends des gens me dire, bon, nous adorons tous le même Dieu. Nous croyons tous en l’amour. Mais je réponds, arrêtons nous une minute, et examinons avec soin ce qu’est l’islam, et ce que notre foi chrétienne nous enseigne. » La comparaison est facile : « Je ne crois pas qu’il soit vrai que nous adorions tous le même Dieu, parce que le Dieu des musulmans est un chef temporel, la charia est leur loi, et cette loi, qui vient d’Allah, doit dominer tout homme et le tout de l’homme, à la fin. » Poursuivant dans cette voie, le cardinal Burke que le Dieu que les musulmans adorent n’est pas le même que celui des chrétiens parce que la charia « n’est pas une loi fondée sur l’amour. Dire que nous croyons tous en l’amour est simplement faux ».
 

Cardinal, le djihad oppose les musulmans aux chrétiens
 
Puis le cardinal Burke a mis en lumière que les deux religions ne différent pas seulement par la nature de leur foi, mais par leur manière de convertir. Pour les musulmans, en effet, « ce qu’ils croient au plus profond, ce à quoi ils se donnent dans leur cœur, exige qu’ils dirigent le monde ». Ici, les paroles du cardinal Burke font écho à celui d’un archevêque hongrois, Gyula Marfi, pour qui la déferlante des migrants sur l’Europe est le fruit, en grande part, à la « volonté de conquête » des musulmans : « La terre entière doit devenir dar el-Islam, la maison de l’islam, en y introduisant la charia – la loi des musulmans ». C’est d’ailleurs ce qu’a écrit expressément Daech dans son magazine de propagande Dabiq, en réaction aux propos iréniques tenus par le pape François.
 
En prétendant que « l’islam authentique et la lecture correcte du Coran s’opposent à toute forme de violence », le souverain pontife « se bat contre la réalité », note Dabiq. Et, de fait, il est faux que, pour reprendre les propos du pape, « toutes les religions veulent la paix ». D’où la nécessaire mise au point, la respectueuse remontrance, du cardinal Burke : « Ce qui est important pour nous aujourd’hui est de comprendre l’islam à partir de ses propres textes, et non de présumer que nous savons déjà de quoi nous parlons ».
 [size=17]Pauline Mille
[/size]

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Sam 10 Nov - 12:33


====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: L'Islam    Mar 13 Nov - 12:31


====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Islam    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» à abdnasser: absurdité de l'islam
» Un livre pour connaître les vraies racines de l’islam
» L' islam autorise - t - elle vraiment la polygamie ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: LE COIN DES ETUDES, théologie et philosophie ETC...-
Sauter vers: