Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Aujourd'hui à 20:16

» Si on parlait des gilets jaunes
par Panetier Aujourd'hui à 19:14

» Cadeaux de Noël "Dieu est Amour" à 1 ou 2 euros : offrez !
par Panetier Aujourd'hui à 14:30

» Gaudete / chant médiéval - Chorale du Collège de Cambridge
par Panetier Aujourd'hui à 13:22

» Les canonisations express, une arnaque ?
par Panetier Aujourd'hui à 10:05

» 16 décembre : Saints Ananias, Azarias et Misaël
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 8:10

» 16 décembre : Saint Aggée
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 8:03

» Prière et Antienne pour le 16 décembre
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 7:49

» Du 16 au 24 décembre Neuvaine de la Nativité de Jésus
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 7:44

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 7:29

» 15 décembre : Ste Marie-Crucifiée de Rose
par ami de la Miséricorde Hier à 10:46

» 15 décembre : Sainte Ninon (Nina) de Georgie
par ami de la Miséricorde Hier à 10:37

» 15 décembre : Bienheureux Charles Steeb
par ami de la Miséricorde Hier à 10:27

» Charte du Monastère Intérieur.
par Philippe Hier à 1:17

» Prémices de la guerre
par Panetier Hier à 0:04

» Conférence de Marrakech: le St-Siège soutient le Pacte sur les migrations
par Françoise Ven 14 Déc - 16:51

» Une nouvelle Constitut° apostolique précisant le rôle du synode des Evêques.
par Philippe Ven 14 Déc - 12:06

» Page humour (vidéos etc...)
par Panetier Ven 14 Déc - 10:39

» 14 décembre Saint Nicaise, ses compagnons, sa soeur Eutropie
par ami de la Miséricorde Ven 14 Déc - 0:23

» 14 décembre Saint Jean de la Croix
par ami de la Miséricorde Ven 14 Déc - 0:09

» 14 décembre Sainte Odile d'Alsace (d'Honenbourg)
par ami de la Miséricorde Jeu 13 Déc - 23:57

» Mgr Fulton Sheen sur le Faux Prophète et l'Antéchrist
par Panetier Jeu 13 Déc - 20:53

» Venez Divin Messie (chant de Noël)
par Panetier Jeu 13 Déc - 19:54

» 13 décembre : Sainte Lucie de Syracuse
par ami de la Miséricorde Mer 12 Déc - 22:23

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Mer 12 Déc - 22:05

» La pensée du jour
par Panetier Mer 12 Déc - 11:05

» FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?
par Panetier Mer 12 Déc - 10:31

» 12 décembre Saint Corentin de Quimper
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 23:43

» 12 décembre Notre Dame de Guadalupe
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 23:34

» Pierre Éliane - Ma vie n'est qu'un instant (Ste Thérèse de l'E-J)
par Panetier Mar 11 Déc - 22:18

» 11 décembre Saint Damase 1er
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 8:28

» 11 décembre : Sainte María Maravillas de Jesús
par ami de la Miséricorde Mar 11 Déc - 8:21

» La franc Maçonnerie
par Panetier Lun 10 Déc - 16:13

» La Divine Volonté Pères J-Jacques et Dominique/ & homélies
par Françoise Dim 9 Déc - 23:18

» 10 décembre : Sainte Eulalie de Mérida
par ami de la Miséricorde Dim 9 Déc - 22:06


Partagez | 
 

 Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 889
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra   Sam 16 Sep - 23:55

https://www.infocatho.fr/face-a-crise-de-leglise-derniers-mots-cardinal-caffarra-auraient-ete-apotres-etaient-douze-seigneur-recommencera-quelques-uns/






De nombreux catholiques, ces dernières années, ont regardé le cardinal Carlo Caffarra comme l’une des rares lumières dans l’obscurité actuelle.


Un prêtre me confie qu’il y a quelques jours, il est allé lui dire sa douleur pour le désastre quotidien que l’on vit dans l’Église, lui rapportant plusieurs faits.


Le cardinal a fondu en larmes et lui a dit : « Le Seigneur n’abandonnera pas son Eglise. Les Apôtres étaient douze et le Seigneur recommencera avec quelques-uns. Imaginez la souffrance de Saint Athanase, qui a été laissé seul pour défendre la vérité par amour du Christ, de l’Eglise et des hommes. Nous devons avoir la foi, l’espoir et le courage ».


Ce prêtre me confie : « le cardinal était très peiné, mais il m’a transmis beaucoup de courage et beaucoup d’amour pour l’Eglise ».


La référence de Caffara à Saint Athanase [ndt: auquel Benoît XVI consacra sa catéchèse du 20 juin 2007, dans la série dédiée au Pères de l’Eglise, cf. beatriceweb.eu] renvoie au moment le plus sombre de l’histoire de l’Eglise. Quand les hérétiques ariens au quatrième siècle prirent le contrôle de l’Église .


Presque seule s’éleva la voix de l’évêque Athanase en défense de la vérité catholique. Il fut excommunié par le pape et subit quatre fois l’exil.


Mais peu de temps après, l’Eglise revint à la vraie foi et, à la suite, elle canonisa Athanase, le proclamant Père et Docteur de l’Eglise.


Le prêtre qui a parlé avec le cardinal répète qu’il était très peiné. On peut penser qu’il est mort d’avoir le cœur brisé. Certainement, dans le secret de la prière, il avait offert à Dieu sa vie pour cette pauvre chrétienté perdue.


Il était sûr que dans le monde et dans l’Eglise, à la fin, le Seigneur allait vaincre. Ainsi, au cours des dernières années, il s’est retrouvé protagoniste d’une défense puissante de la foi catholique et des sacrements face à l’Amoris laetitia du Pape Bergoglio .


Ce qui le réconfortait, dans ce témoignage, c’étaient les paroles prophétiques qu’il avait reçues des années plus tôt de Sœur Lucie de Fatima, dans une lettre dans laquelle elle lui avait écrit que « la bataille finale entre Dieu et Satan sera sur la famille et le mariage ».


Cette histoire – en plus de révéler à tous sa sagesse, sa foi et son courage – a mis aussi en lumière sa profonde humanité .


J’en ai un souvenir personnel. C’était le 15 Août 2010, fête de l’Assomption. Ma fille Catherine venait de se réveiller d’un coma et avait été admise à la « Maison des réveils », sur les collines de Bologne. Ce jour-là – à notre grande surprise – nous avons vu arriver, dans la chaleur, avec sa manière réservée et simple, le cardinal Carlo Caffarra archevêque de Bologne. Il était venu voir Catherine, dont il avait suivi le drame (nous étions en contact indirect) et il est resté avec nous toute la journée . Il était habillé comme un simple prêtre. Il est aussi allé saluer et bénir tous les autres, les patients et leurs familles. Un véritable homme de Dieu. Je le connaissais jusque-là comme un théologien de grande épaisseur, ami et collaborateur de Jean-Paul II et Benoît XVI, qui le respectaient beaucoup. Mais ce jour-là – dans ce lieu de souffrance et d’espoir – je l’ai découvert comme un vrai père. Son humanité et sa sagesse paternelle m’ont frappé et je les ai entièrement retrouvées dans sa dernière mission pour l’Eglise.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes périmés mais mangeables (Des aliments qui se conservent parfois longtemps)
» Nous sommes des méssagers
» Nous sommes vos enfants, Très Sainte Vierge Marie
» Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"
» Parole de Vie pour le carême : « Par ses blessures nous sommes guéris »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: La pensée du jour-
Sauter vers: