Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Séparation de l'Eglise et de l'Etat.
par Philippe Aujourd'hui à 9:32

» 22/02 Chaire de Saint Pierre, apôtre
par ami de la Miséricorde Hier à 22:20

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 22:12

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:18

» 21 février Saint Pierre Damien
par Philippe Hier à 12:04

» 21 février Saint Robert Southwell
par ami de la Miséricorde Mer 20 Fév - 21:44

» 20 février Sainte Jacinta Marto
par ami de la Miséricorde Mar 19 Fév - 22:49

» Formation du Temps de la Septuagésime
par ami de la Miséricorde Mar 19 Fév - 22:39

» "Où va l'Eglise ?" - Lettre des Cardinaux Burke et Brandmüller.
par Françoise Mar 19 Fév - 20:57

» 19 février Saint Gabin de Rome
par ami de la Miséricorde Lun 18 Fév - 23:20

» 19 février Vénérable Romano Bottegal
par ami de la Miséricorde Lun 18 Fév - 23:01

» Pendant la Sainte Messe avec Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Lun 18 Fév - 22:48

» Marion Sigaut
par Philippe Lun 18 Fév - 10:29

» Françoise.
par Philippe Lun 18 Fév - 9:32

» Le temps de l’abandon à la divine Volonté
par Philippe Lun 18 Fév - 9:26

» 18 février Bienheureux Jean de Fiesole ou Fra Angelico
par ami de la Miséricorde Dim 17 Fév - 22:44

» 18 février Sainte Bernadette Soubirous
par ami de la Miséricorde Dim 17 Fév - 22:35

» Dimanche de la Septuagésime
par ami de la Miséricorde Dim 17 Fév - 8:22

» 16 février Sainte Julienne de Nicomédie
par ami de la Miséricorde Sam 16 Fév - 6:57

» 16 février Saint Pamphile de Césarée
par ami de la Miséricorde Sam 16 Fév - 6:49

» Le secret de l'âme par Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Sam 16 Fév - 6:27

» meutre du Père Popieluszko
par violaine Ven 15 Fév - 22:13

» Abbé Guy Pagès.
par Philippe Ven 15 Fév - 9:45

» 15 Février Saint Claude la Colombière
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:21

» 15 février Bienheureux Michel Sopocko
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:15

» Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)
par Philippe Jeu 14 Fév - 15:06

» 14 février Saints Cyrille et Méthode
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 22:03

» 14 février Saint Valentin de Terni
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 21:55

» 13 février Bienheureux Jourdain de Saxe
par ami de la Miséricorde Mar 12 Fév - 22:02

» Profanation
par violaine Mar 12 Fév - 21:37

» Vivre d'amour chanté par les Carmélites de France.
par Françoise Mar 12 Fév - 20:47

» Cardinal Sarah
par Françoise Mar 12 Fév - 17:20

» Du blog de Jeanne Smits...
par Françoise Mar 12 Fév - 15:08

» Notre volonté et celle du Père.
par Philippe Mar 12 Fév - 13:43

» Anima christi (Marco Frisina)
par Françoise Mar 12 Fév - 7:09


Partagez | 
 

 Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 954
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra   Sam 16 Sep - 23:55

https://www.infocatho.fr/face-a-crise-de-leglise-derniers-mots-cardinal-caffarra-auraient-ete-apotres-etaient-douze-seigneur-recommencera-quelques-uns/






De nombreux catholiques, ces dernières années, ont regardé le cardinal Carlo Caffarra comme l’une des rares lumières dans l’obscurité actuelle.


Un prêtre me confie qu’il y a quelques jours, il est allé lui dire sa douleur pour le désastre quotidien que l’on vit dans l’Église, lui rapportant plusieurs faits.


Le cardinal a fondu en larmes et lui a dit : « Le Seigneur n’abandonnera pas son Eglise. Les Apôtres étaient douze et le Seigneur recommencera avec quelques-uns. Imaginez la souffrance de Saint Athanase, qui a été laissé seul pour défendre la vérité par amour du Christ, de l’Eglise et des hommes. Nous devons avoir la foi, l’espoir et le courage ».


Ce prêtre me confie : « le cardinal était très peiné, mais il m’a transmis beaucoup de courage et beaucoup d’amour pour l’Eglise ».


La référence de Caffara à Saint Athanase [ndt: auquel Benoît XVI consacra sa catéchèse du 20 juin 2007, dans la série dédiée au Pères de l’Eglise, cf. beatriceweb.eu] renvoie au moment le plus sombre de l’histoire de l’Eglise. Quand les hérétiques ariens au quatrième siècle prirent le contrôle de l’Église .


Presque seule s’éleva la voix de l’évêque Athanase en défense de la vérité catholique. Il fut excommunié par le pape et subit quatre fois l’exil.


Mais peu de temps après, l’Eglise revint à la vraie foi et, à la suite, elle canonisa Athanase, le proclamant Père et Docteur de l’Eglise.


Le prêtre qui a parlé avec le cardinal répète qu’il était très peiné. On peut penser qu’il est mort d’avoir le cœur brisé. Certainement, dans le secret de la prière, il avait offert à Dieu sa vie pour cette pauvre chrétienté perdue.


Il était sûr que dans le monde et dans l’Eglise, à la fin, le Seigneur allait vaincre. Ainsi, au cours des dernières années, il s’est retrouvé protagoniste d’une défense puissante de la foi catholique et des sacrements face à l’Amoris laetitia du Pape Bergoglio .


Ce qui le réconfortait, dans ce témoignage, c’étaient les paroles prophétiques qu’il avait reçues des années plus tôt de Sœur Lucie de Fatima, dans une lettre dans laquelle elle lui avait écrit que « la bataille finale entre Dieu et Satan sera sur la famille et le mariage ».


Cette histoire – en plus de révéler à tous sa sagesse, sa foi et son courage – a mis aussi en lumière sa profonde humanité .


J’en ai un souvenir personnel. C’était le 15 Août 2010, fête de l’Assomption. Ma fille Catherine venait de se réveiller d’un coma et avait été admise à la « Maison des réveils », sur les collines de Bologne. Ce jour-là – à notre grande surprise – nous avons vu arriver, dans la chaleur, avec sa manière réservée et simple, le cardinal Carlo Caffarra archevêque de Bologne. Il était venu voir Catherine, dont il avait suivi le drame (nous étions en contact indirect) et il est resté avec nous toute la journée . Il était habillé comme un simple prêtre. Il est aussi allé saluer et bénir tous les autres, les patients et leurs familles. Un véritable homme de Dieu. Je le connaissais jusque-là comme un théologien de grande épaisseur, ami et collaborateur de Jean-Paul II et Benoît XVI, qui le respectaient beaucoup. Mais ce jour-là – dans ce lieu de souffrance et d’espoir – je l’ai découvert comme un vrai père. Son humanité et sa sagesse paternelle m’ont frappé et je les ai entièrement retrouvées dans sa dernière mission pour l’Eglise.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
Mais nous sommes là pour ça Cardinal Caffarra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes plus que jamais dans une immense tristesse pour ce qui vient.
» Nous sommes appelés à marcher dans la Vérité !
» Nous sommes tous Alain Térieur !
» Nous sommes comme des livres ...
» Par le baptême, nous sommes Prêtres, Prophètes et Rois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: La pensée du jour-
Sauter vers: