Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 16 février Sainte Julienne de Nicomédie
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:57

» 16 février Saint Pamphile de Césarée
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:49

» Le secret de l'âme par Sainte Faustine
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:27

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:20

» meutre du Père Popieluszko
par violaine Hier à 22:13

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:42

» Abbé Guy Pagès.
par Philippe Hier à 9:45

» 15 Février Saint Claude la Colombière
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:21

» 15 février Bienheureux Michel Sopocko
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Fév - 22:15

» Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)
par Philippe Jeu 14 Fév - 15:06

» 14 février Saints Cyrille et Méthode
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 22:03

» 14 février Saint Valentin de Terni
par ami de la Miséricorde Mer 13 Fév - 21:55

» 13 février Bienheureux Jourdain de Saxe
par ami de la Miséricorde Mar 12 Fév - 22:02

» Profanation
par violaine Mar 12 Fév - 21:37

» Vivre d'amour chanté par les Carmélites de France.
par Françoise Mar 12 Fév - 20:47

» Cardinal Sarah
par Françoise Mar 12 Fév - 17:20

» Du blog de Jeanne Smits...
par Françoise Mar 12 Fév - 15:08

» Notre volonté et celle du Père.
par Philippe Mar 12 Fév - 13:43

» Anima christi (Marco Frisina)
par Françoise Mar 12 Fév - 7:09

» Vassula
par Philippe Mar 12 Fév - 6:57

» 12 février Saint Saturnin d'Abitène et ses compagnons
par ami de la Miséricorde Lun 11 Fév - 22:49

» 12 février Sainte Eulalie de Barcelone
par ami de la Miséricorde Lun 11 Fév - 22:36

» Du 3 au 11 février 2019 : Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes
par Françoise Lun 11 Fév - 20:33

» 11 février Vénérable Francesco Convertini
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:27

» 11 Février Saint Pierre de Jésus Maldonado Lucero
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:22

» 11 février Notre-Dame de Lourdes
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 22:13

» 10 février Saint Guillaume de Malavalle
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:48

» « Manifeste pour la foi » du cardinal Müller.
par Philippe Dim 10 Fév - 7:43

» 10 février Bienheureux Arnaud Cataneo (de Padoue)
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:37

» 10 février Sainte Scholastique
par ami de la Miséricorde Dim 10 Fév - 7:25

» 9 février Saint Maron
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:29

» 9 février : Sainte Apolline d'Alexandrie
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:20

» 9 février Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich
par ami de la Miséricorde Sam 9 Fév - 0:14

» Roberto de Mattei rejette le principe de "fraternité"
par Philippe Ven 8 Fév - 10:06

» Perplexité d'un prêtre
par Philippe Ven 8 Fév - 7:03


Partagez | 
 

 avortement

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 949
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: avortement   Sam 18 Fév - 23:55

http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/bioethique/mgr-lebrun-sur-l-ivg-c-est-toute-la-societe-qui-devrait-se-revolter-211001

Pour Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, la société française est traversée par un incroyable paradoxe : elle fait de grands progrès dans la protection des plus faibles et des plus démunis, tout en proposant la suppression de l'enfant conçu comme une solution. Or il est impossible de faire une différence entre les personnes vulnérables, qu'elles soient en situation précaire, malades, handicapées ou enfants à naître.

Vous avez été le premier évêque à participer à la Marche pour la Vie en 2010, pourquoi est-ce important que les évêques soient présents à ce rendez-vous ?

Pour moi, l'avortement est une question cruciale. Il est important que les évêques soient présents pour toutes les personnes en difficulté, en particulier les plus précaires ou les plus loin de Dieu. Cette année, le jour de la Marche pour la vie, je célébrerai les 10 ans de la mort de l'abbé Pierre à Esteville où il s'était retiré. L'abbé Pierre est emblématique du cri lancé pour les plus démunis. Or, y a-t-il plus démuni que l'embryon menacé, l'enfant à naître dont on peut décider qu'il ne naîtra pas ? « Tout est lié » dit le Pape François : « Un chemin éducatif pour accueillir les personnes faibles de notre entourage, qui parfois dérangent et sont inopportunes, ne semble pas praticable si l'on ne protège pas l'embryon humain, même si sa venue cause de la gêne et des difficultés » (Laudato si' n° 120).

Y a-t-il plus démuni que l'embryon menacé, l'enfant à naître dont on peut décider qu'il ne naîtra pas ?
Que vous inspire la situation de la vie en France, en particulier avec le délit d'entrave numérique ?

Nous sommes dans un paradoxe incroyable. De grands progrès sont effectués en direction des personnes faibles ou en précarité. Je pense aux personnes handicapées. Évêques et fidèles catholiques, nous pourrions faire notre autocritique sur notre retard à les prendre en considération concrètement comme le font magnifiquement des associations comme l'Arche, À bras ouverts et tant d'autres. Je pense aux églises construites avec des volées de marches, et donc inaccessibles à bien des personnes. Comment cela se fait-il que nous ne prenions pas plus soin des petits d'homme ? Après douze semaines et un jour de vie, les soignants font des miracles pour sauver les embryons. À douze semaines moins un jour, leur vie est mise en danger : les mêmes soignants peuvent être sommés de les éliminer. Je ne comprends pas le blocage. Il ne faut pas faire des acteurs politiques ni des soignants des boucs émissaires, même s'ils ont leur part de responsabilité. C'est toute la société qui devrait se révolter. Le projet de loi sur le délit d'entrave est grave. Est-ce une tentative pour étouffer une révolte dont je pense qu'elle viendra tôt ou tard ?

Quel rôle peut jouer l'Église dans un meilleur accueil de la vie ?

Parmi les causes, il y a évidemment la détresse de femmes sans oublier la responsabilité des hommes. Beaucoup de personnes retroussent heureusement leur manche pour proposer des aides alors que la société privilégie comme « solution » la disparition de l'enfant conçu. Nous devons nous engager plus fermement dans cette voie.

Il y a parfois une sorte de gêne ou de tabou dans nos communautés. C'est le signe de la gravité de la question et, peut-être, de notre culpabilité collective. Dans un grand amour et respect pour les femmes qui ont subi un avortement, je souhaite que nous puissions davantage en parler, non pour condamner mais pour sauver, à la suite de Jésus. Dans nos écoles catholiques, nous devons faire un effort pour l'éducation à la vie, et au respect de la vie.

Et, surtout, ne cessons pas de nous émerveiller : « Pensons à ce que vaut cet embryon dès l'instant où il est conçu ! Il faut le regarder de ces yeux d'amour du Père, qui voit au-delà de toute apparence », écrit le Pape François (Amoris laetitia n° 168).

Pierre Jova
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
 
avortement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'avortement, un dernier recours ou un droit?
» Prière contre l'avortement
» prière contre le péché de l'avortement
» 40% des évangéliques favorables au « droit à l’avortement » ?
» L'AVORTEMENT AU CANADA : UNE BOUCHERIE ÉCOEURANTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: L’ÉTERNELLE VÉRITÉ-
Sauter vers: