Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 9 juillet : Sainte Véronique Giuliani
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:05

» La Mère du Sauveur et notre vie intérieure par Fr. Garrigou
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:45

» Veillons et prions : CHAPELET quotidien à la Grotte de Lourdes.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Hier à 19:41

» 8 juillet : Saints Aquila et Prisca
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mar 7 Juil - 23:02

» Neuvaine à Notre-Dame du Mont Carmel du 8 au 16 juillet
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mar 7 Juil - 22:49

» 7 juillet : Bienheureuse María Romero Meneses
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Lun 6 Juil - 21:41

» Maria Goretti victime de la pureté.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Lun 6 Juil - 18:55

» 6 juillet : Saint Isaïe
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Dim 5 Juil - 22:31

» 5 juillet : Saint Antoine- Marie Zaccaria
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Dim 5 Juil - 8:21

» 4 juillet : Bienheureux Pier Gorgio Frassati
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Sam 4 Juil - 0:33

» Le curé enragé
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 14:17

» Dossier Chine
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 9:53

» Encore un qui tombe ?
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 9:09

» 3 juillet : Saint Thomas Apôtre (Didyme)
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 2 Juil - 22:57

» 2 juillet Bienheureuse Eugénie Joubert
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mer 1 Juil - 22:53

» Décès de Mgr. Georg Ratzinger.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Mer 1 Juil - 13:02

» 1er juillet : Solennité du Précieux Sang
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mar 30 Juin - 23:18

» 30 juin saint Martial de Limoges
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Lun 29 Juin - 21:43

» Du site "Benoit et moi 2020.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Lun 29 Juin - 9:48

» Bergoglio accuse les prêtres « adolescents » qui ont bravé le confinement
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Lun 29 Juin - 8:24

» Rubrique De tout et de rien !
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Lun 29 Juin - 8:08

» 29 juin Saint Pierre et Saint Paul
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Dim 28 Juin - 23:19

» Mgr. Vigano invite à reconnaitre l'infiltrat° de l'ennemi dans l'Eglise.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 21:29

» Je n'y crois plus ! Conversat° fictive entre un éveillé et un endormi.
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 21:16

» Du site "Ben Garneau 2020" - Fléau biblique ?
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 20:56

» 28 juin : Saint Irénée de Lyon
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin - 23:22

» 27 juin : Saint Cyrille d'Alexandrie
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin - 7:53

» 26 juin : Saint Josémaria Escriva de Balaguer
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 25 Juin - 22:05

» 25 juin : Saint Maxime de Turin
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mer 24 Juin - 22:45

» 24 juin Nativité de Saint Jean-Baptiste
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Mar 23 Juin - 22:40

» 23 juin : Saint Joseph Cafasso
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Lun 22 Juin - 23:29

» 22 juin : Saint Zénon
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin - 22:54

» Sœur Lucia la dévotion au Cœur Immaculé est un «must»
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar Philippe Dim 21 Juin - 9:55

» 21 juin saint Louis de Gonzague
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin - 1:02

» 20 juin 2020: Solennité du Coeur Immaculé de Marie
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Emptypar ami de la Miséricorde Ven 19 Juin - 22:31

Le Deal du moment : -29%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
389 €

 

 Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.

Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise
consacré
consacré
Françoise

Messages : 3946
Date d'inscription : 12/06/2016

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty
MessageSujet: Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.   Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. EmptyMer 8 Mai - 8:42

Une belle âme nous quitte. Qu'il repose en paix, que Dieu l'accueille dans Sa Maison !


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/jean-vanier-fondateur-de-l-arche-est-mort-20190507


Dernière édition par Françoise le Jeu 9 Mai - 8:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1441
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation : Maisons Laffitte

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty
MessageSujet: Re: Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.   Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. EmptyMer 8 Mai - 23:36

Oui mais.......décidément nous sommes vraiment dans les temps de la confusion.

https://www.lifesitenews.com/opinion/jean-vanier-supports-legalizing-assisted-suicide-in-cbc-interview

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. 548257391_1280x720_810_500_75_s_c1
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Jpmeenan-portrait_100_100_75gray_s_c1John Paul MeenanSuivre John Paul





OPINION EGLISE CATHOLIQUE , FIN DE VIE mar 7 juin 2016 - 14h42 HNE
Jean Vanier soutient la légalisation du suicide assisté dans une interview à CBC
 Suicide Assisté Décision Du Carter Catholique Jean Vanier
7 juin 2016 ( LifeSiteNews ) - À la fin mai, Jean Vanier a été interviewé à la CBC par Carol Off pour l'émission de soirée As it Happens . Comme la plupart d'entre vous le savent, Vanier est une figure très vénérée, un «saint vivant», pourrait-on dire, la fondatrice de L'Arche , qui s'occupe des personnes gravement handicapées et ayant des problèmes de développement, travail héroïque que je n'aurais guère pu envisager de faire. J'ai visité L'Arche à Inverness, en Écosse, en 2003, alors que deux de mes étudiants y travaillaient l'été. J'étais vraiment impressionné. 
L’entretien avait pour thème l’assistance médicale à mourir et, pour être juste envers le Dr Vanier (il avait obtenu un doctorat en éthique d’Aristote à l’ Institut catholique de Paris au milieu des années 1960), il passait l'essentiel de la discussion à le thème des soins aux malades, de l’accompagnement, de l’aide et de l’amour mutuel, passant du modèle du moi au modèle du «nous» et des soins palliatifs. 
Au début de l'entretien, Carol Off lui demande directement s'il est favorable au projet de loi sur le suicide assisté et Vanier évite de répondre directement, mais plus tard au cours de l'entretien, il avoue de son propre chef qu'il est en faveur d'une loi. Vous pouvez parcourir l' intégralité du clip ici . L'entretien avec Jean Vanier commence à la minute 29 et commence à la fin de la minute 36.
Voici Vanier dans ses propres mots, après une préface nuancée:
Citation :
Ne devrions-nous pas avoir une loi pour permettre cela? Je dis oui, mais mettons en sauvegardes ...
Curieusement, cet extrait ne figure pas sur la propre transcription écrite de la CBC , pour des raisons que je ne peux pas discerner. Quelques instants plus tard, alors qu'ils terminent leur discussion, Mme Off demande à Vanier s'il envisagerait jamais de mettre fin à ses jours:
Citation :
C'est certainement une question très personnelle, et je dirais non ... Mais je n'ai jamais vécu de douleur intense ...
En supposant que sous l'influence d'une telle «douleur intense», il pourrait se prévaloir de cette option? Ou que d'autres peuvent? 
"Ne devrions-nous pas avoir une législation pour autoriser cela? Je dis oui, mais mettons des sauvegardes ..."
Il faut préciser ce que le projet de loi (projet de loi C-14) légalise: pas le suicide (qui est déjà légal), ni l'administration d'analgésiques pour soulager la douleur, même si cela hâte un peu la mort, une pratique également déjà légale et, en fait, moralement justifié. Comme le dit le pape Saint Jean-Paul II dans son encyclique Evangelium Vitae de 1995 (par. 65):
Citation :
Parmi les questions qui se posent dans ce contexte, figure celle de l'utilisation licite de divers types d'analgésiques et de sédatifs pour soulager la douleur du patient lorsque cela risque de raccourcir la vie. Bien que des éloges puissent être adressés à la personne qui accepte volontairement la souffrance en renonçant au traitement avec des analgésiques afin de rester pleinement lucide et, si un croyant, de partager consciemment la Passion du Seigneur, un tel comportement "héroïque" ne peut être considéré comme le devoir du toutes les personnes. Pie XII a affirmé qu’il est licite de soulager la douleur par des stupéfiants, même lorsque la conscience est diminuée et que la vie s’est raccourcie ", s’il n’existe aucun autre moyen et si, dans les circonstances données, cela n’empêche pas la réalisation de devoirs religieux et moraux "Dans un tel cas, la mort n'est ni voulue ni recherchée,
La loi canadienne proposée légalise plutôt le suicide assisté par un médecin, ce qui revient à donner aux médecins le droit (et éventuellement le devoir de certaines juridictions) de mettre délibérément et consciemment fin à la vie de leurs patients, s'ils (jusqu'à présent) demandent volontairement il.  
Aucun catholique, ni même une personne de bonne conscience, ne peut soutenir une législation "d'euthanasie" et il n'y a aucune position de "compromis" à ce sujet moralement acceptable. Encore une fois, Jean Paul II de Evangelium Vitae (paragraphes 72 à 73):
Citation :
… Les lois qui légitiment l'assassinat direct d'êtres humains innocents par l'avortement ou l'euthanasie s'opposent totalement au droit inviolable à la vie propre à chaque individu; ils nient ainsi l'égalité de tous devant la loi. On pourrait objecter que ce n’est pas le cas dans l’euthanasie, lorsque cela est demandé en pleine connaissance de cause par la personne concernée. Mais tout État qui légitimerait une telle demande et en autoriserait la légalisation légaliserait un cas de suicide-meurtre, contraire aux principes fondamentaux du respect absolu de la vie et de la protection de toute vie innocente. Ainsi, l’État contribue à diminuer le respect de la vie et ouvre la porte à des modes d’action destructeurs de la confiance dans les relations entre les peuples ...
L'avortement et l'euthanasie sont donc des crimes qu'aucune loi humaine ne peut prétendre légitimer. En conscience, il n'y a aucune obligation d'obéir à de telles lois; au lieu de cela, il existeune obligation grave et claire de les opposer par objection de conscience .
LifeSiteNews a demandé au Dr Vanier de clarifier ses propos, en soulignant la citation problématique ci-dessus, et il en a proposé un, dont le texte complet est fourni à la fin de cet article, en français et en anglais. Il déclare:
Citation :
Je maintiens tout ce que j'ai dit. Dans tous les cas, l’essentiel est de soutenir la vie et d’éviter toutes les situations de suicide résultant d’une situation de dépression et de solitude .
On peut donc présumer que le Dr Vanier pense qu'il existe des cas, en dehors de la dépression et de la solitude, dans lesquels le suicide, assisté ou non, devrait être permis, même aidé par la loi et les médecins légalement? C'est apparemment ce que veut dire Vanier lorsqu'il clarifie:
Citation :
Si le sédatif ou le médicament adéquat n'a pas été trouvé, on ne peut obliger quelqu'un à vivre une agonie implacable.
En supposant, encore une fois, que nous devrions les sortir de leur "agonie implacable" en leur proposant une "suicide" assistée.
Enfin, Vanier termine sa clarification en déclarant que 
Citation :
Le pape François continue de nous dire que tout ne peut pas être réglementé par une loi et il y a toujours des exceptions.
Vanier semble faire référence à la récente exhortation Amoris Laetitia(et à d'autres déclarations du pape) dans laquelle le Saint-Père met en garde contre un recours strict et casuistique à la «loi», en particulier aux lois régissant le mariage. Ce n’est pas le lieu d’entrer dans les complexités de cette discussion, mais disons pour le moment que, même s’il peut y avoir des exceptions au droit humain , il n’ya jamais d’exception à la loi morale naturelle , parmi lesquelles le suicide et le meurtre, les violations de la loi . il faut résister même jusqu’au martyre, comme l’a déclaré si énergiquement le pape Jean-Paul II dans son encyclique de 1993, Veritatis Splendor (cf., par. 76; 90-94).  
Les réponses de Vanier sous-entendent que la souffrance est «insupportable» et que nous devons prendre l'initiative de mettre fin à cette souffrance en menant un suicide-meurtre légalement sanctionné. Il ferait bien de parcourir la lettre de 1984 du pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris , une profonde méditation sur le pouvoir salvifique de la souffrance. Dieu fournit toujours l'aide et les grâces nécessaires pour supporter les souffrances qu'il envoie, que ce soit par des moyens naturels ou médicaux ou par des moyens surnaturels inspirés par la grâce. 
De toute façon, nous ne pouvons et ne devons pas usurper la maîtrise de Dieu sur la vie et la mort, et prendre le parti de mettre fin à ces souffrances par le suicide ou le meurtre, quels que soient nos motifs de compassion. Non seulement cela est contraire à la loi de Dieu et à la dignité humaine, mais même au niveau pratique, qui peut dire quelles souffrances sont supportables ou non? Le pape Jean-Paul II indique clairement dans sa lettre qu'une grande partie du «monde de la souffrance humaine» est subjective et spirituelle, largement opaque pour l'analyse empirique et médicale. Les gens peuvent vivre dans la joie au cœur d'une grande douleur physique, tandis que d'autres en pleine santé physique sont déprimés et suicidaires.
Et sur un plan plus personnel et personnel, le Dr Vanier ne se rend pas compte que les premières victimes de toute extension non consensuelle de la loi sur l’euthanasie (ce qui est plus que probable, comme l’atteste l’histoire) seront des personnes comme son bien-aimé et très membres clés vulnérables de L'Arche ? Ne réalise-t-il pas ce qu'il adviendra des "garanties" qu'il propose avec la législation mise en place? 
C'est vraiment triste et j'ai même hésité à écrire à ce sujet. J'ai dû écouter l'audio plus de quelques fois pour être sûr de ce que j'entendais, mais la déclaration de Vanier à LifeSiteNews précise plus ou moins clairement sa position. Je crains que Radio-Canada ne l’ait invoqué comme la voix d’un catholicisme rationnel, compromis et compatissant, défendant doucement le projet de loi «Aide médicale à mourir», dans de rares cas, avec amour et toutes les «garanties» appropriées, bien sûr. 
Radio-Canada a bien choisi son choix, car Jean Vanier est en effet l’un des grands catholiques du siècle dernier et de ce siècle. Il a donné sa vie, y compris son mariage et sa famille, pour travailler avec les plus faibles et les plus vulnérables d’entre nous. J'ai eu l'honneur de l'entendre parler et de le rencontrer brièvement il y a quelques années lors d'une conférence qu'il a donnée à Kingston.
Mais c’est la raison pour laquelle ses propos sont un scandale et peuvent amener d’autres qui sont sur la clôture à soutenir le projet de loi proposé, voire à envisager de se prévaloir de l’euthanasie, ainsi que de ceux de leurs proches. Dans sa clarification, M. Vanier a averti qu'il ne fallait pas "prendre part à une série de remarques ... hors contexte", et j'espère ne pas l'avoir fait ici. En fait, vous pouvez lire tout le contexte vous-même. Pour être clair, je ne pense pas que le Dr Vanier soit un «pro-euthanasie», et il met l'accent sur l'accompagnement des mourants via des soins palliatifs. J'espère toujours que ses paroles découlent d'une certaine confusion au sujet du droit ou de son contenu. 
Cela dit, les suicides et les meurtres ne sont jamais justifiés, même dans les cas les plus extrêmes, et de nombreux soins palliatifs ne peuvent compenser un seul meurtre délibéré. Nous devrions prier pour que Jean Vanier retire ses paroles et reconsidère sa position. Ou encore, il se peut que l’Église doive reconsidérer toutes les écoles qui portent son nom (je n’ai jamais aimé nommer des bâtiments catholiques après des personnes vivantes, ce qui était contraire à la pratique de l’Église). 
Il serait triste de voir une si belle vie se terminer sur une note aussi triste. 
John Paul Meenan est professeur de théologie et de sciences naturelles au siège Notre-Dame de la sagesse à Barry's Bay, en Ontario. Il est éditeur de Catholic Insight et blogue régulièrement sur johnpaulmeenan.com .
 

Déclaration complète de Jean Vanier à LifeSiteNews sur le suicide assisté

traduction anglaise
Je maintiens tout ce que j'ai dit. Dans tous les cas, l’essentiel est de soutenir la vie et d’éviter toutes les situations de suicide résultant d’une situation de dépression et de solitude.
Ma soeur Thérèse, qui était médecin en soins palliatifs, a toujours dit que 97% des personnes décèdent complètement conscientes et sans souffrir. Pour les 3% restants, ils ont travaillé à trouver un moyen d'administrer des médicaments afin que tous puissent mourir sans souffrir.
Si le sédatif ou le médicament adéquat n'a pas été trouvé, on ne peut obliger quelqu'un à vivre une agonie implacable.
Il ne faut pas prendre part à une série de remarques et les sortir de leur contexte. L'important est d'accompagner les personnes chez un médecin compétent et, si possible, dans les soins palliatifs.
Le pape François continue de nous dire que tout ne peut pas être réglementé par une loi et il y a toujours des exceptions.

====================================================================================
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://leschretienspourtous.forumactif.com
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1441
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation : Maisons Laffitte

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty
MessageSujet: Re: Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.   Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. EmptyMer 26 Fév - 17:49

 · 




Dysmas de Lassus a reçu La Vie à son monastère de la Grande Chartreuse, alors qu’il publie un livre, fruit de ses réflexions sur les abus dans les communautés religieuses. La neig...

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Safe_image.php?d=AQBlnGFvfp-iy2PG&w=540&h=282&url=http%3A%2F%2Fwww.lavie.fr%2Fimages%2F2020%2F02%2F24%2F104112_20200211-4826bis



LAVIE.FR

Abus dans l'Église : Le prieur des Chartreux sort de son silence


====================================================================================
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://leschretienspourtous.forumactif.com
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1441
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation : Maisons Laffitte

Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty
MessageSujet: Re: Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.   Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. EmptyMer 26 Fév - 18:06

Et ça c'est pas mal aussi comme complément

https://www.famillechretienne.fr/eglise/vie-de-l-eglise/elle-soigne-les-victimes-d-abus-spirituels-270108?utm_content=bufferb54ba&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer&fbclid=IwAR0QVuY-W0qvxd3LAb9p4OAjR7DmiAqFnS_HODKPEVMnCsKVWX5t2vCizw8




Elle soigne les victimes d’abus spirituels
[ltr]
ARTICLE | 24/02/2020 | Numéro 2198 | Par Antoine Pasquier
Commenter |Imprimer | Classer
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Dr-chartier-siben_article
Le Dr Isabelle Chartier-Siben
 ©T.DELSOL- HANS LUCAS POUR FC
Depuis près de vingt ans, cette psychologue et médecin accompagne des religieux, prêtres et laïcs victimes d’abus spirituels. Avec une seule mission : essayer de les reconstruire.
Ils sont des centaines à lui avoir livré leur lourd secret. Des religieux ex-claustrés, d’autres qui ont quitté leur communauté, d’autres encore qui y sont toujours, des prêtres en poste, des clercs reconduits à l’état laïc à leur demande, des laïcs consacrés... Depuis vingt ans, le Dr Isabelle Chartier-Siben, médecin, psychothérapeute et victimologue, écoute et accompagne avec discrétion et professionnalisme des victimes d’abus spirituels commis au sein de l’Église. « On en parle beaucoup aujourd’hui, mais il y a des années que j’en entends parler et que j’en parle », lâche cette chrétienne convaincue, assise dans une salle de l’église Notre-Dame-de-Compassion – la bien-nommée ! – que la paroisse parisienne du 17e met à disposition de son association C’est à dire (voir ci-dessous).

Son parcours



[size=14]Docteur en médecine et formatrice sur les questions affectives et sexuelles en établissement scolaire, Isabelle Chartier-Siben s’est formée en psychologie, psychothérapie et victimologie après avoir rencontré des élèves maltraités. En 2002, elle crée avec des juristes et des professionnels de la santé C’est à dire, association d’aide aux victimes d’abus physiques, psychiques et spirituels.

Même si elles sont étroitement liées, les récentes affaires d’agressions sexuelles perpétrées par des clercs ont un peu mis de côté cette autre forme d’abus que dénonce avec force le prieur de la Grande Chartreuse, Dom Dysmas de Lassus. Pourtant, leurs conséquences sont tout aussi destructrices. « Les victimes d’abus spirituels présentent les mêmes traumatismes que les victimes d’attentat », rappelle la praticienne qui a reçu de nombreuses personnes touchées directement par les attaques terroristes de 2015. « En général, les patients que je reçois vont très mal. Ils sont au départ dans une grande confusion par rapport à leur histoire. Beaucoup d’entre eux sont sous psychotropes. Et certains sont au bord du suicide. »
[/size][/ltr]
Citation :
Les victimes d’abus spirituels présentent les mêmes traumatismes que les victimes d’attentat.
 Dr Isabelle Chartier-Siben
[ltr]
Il faut un œil d’expert pour percevoir avec précision et lucidité les diverses formes que peut prendre cette emprise spirituelle. « On ne peut se rendre compte de la gravité et de l’impact de ces abus si l’on n’est pas formé, assène Isabelle Chartier-Siben. Les sciences humaines ont aidé à prendre conscience de la gravité de ce sujet. » Sans elles, l’Église aurait-elle réussi à prendre la mesure de ces graves atteintes proférées contre ce que l’homme a de plus intime, c’est-à-dire sa conscience et sa foi ? Probablement pas. Si désormais de jeunes évêques « mouillent le maillot », il n’en a pas toujours été ainsi. « J’ai rencontré plusieurs responsables parle passé qui étaient dans l’incapacité de se rendre compte de la gravité de la situation. » Quand ils ne fermaient pas tout bonnement les yeux...


« Toujours du cas par cas »



Que recouvrent au juste ces abus spirituels ? Au cours de ses années de pratique, Isabelle Chartier-Siben a établi trois typologies. Il s’agit d’abord de vertus bonnes qui ont été détournées. « L’obéissance qui se transforme en abus de pouvoir, voire en une forme d’esclavage », telles ces religieuses chargées de servir leur supérieure allongée sur son lit. « L’humilité qui devient humiliation », comme les femmes de cette communauté nouvelle que l’on affame. « La louange qu’on change en acte magique ou qui vise à nier ce que ressent la personne », en l’obligeant par exemple à louer Dieu au moment de la mort d’un proche sans laisser de place au deuil. Ou encore le silence imposé « pour cacher la vérité lors du passage d’évêques ou de visites canoniques, afin de soi-disant préserver «l’équilibre de la communauté» ou ne pas divulguer «les grâces particulières reçues ». Silence imposé également entre les membres de la communauté. »
À côté de ces vertus dévoyées apparaissent des notions complètement inventées pour asseoir l’emprise : la transparence totale demandée par le supérieur avec l’obligation de tout lui dire, « même ce qui relève du secret de l’accompagnement spirituel et du secret de confession » ; le vœu d’unité qui « interdit toute critique du supérieur ou du fonctionnement de la communauté » ; l’ingérence du supérieur dans la vie de prière personnelle « qui sait mieux que la personne elle-même ce qu’elle doit faire, croire et penser ».

► À LIRE AUSSI : Mgr d'Ornellas : « Nous devons faire face à l’énigme Jean Vanier »
Enfin, la troisième typologie concerne la confusion volontairement provoquée, comme celle entre for interne et for externe, l’utilisation systématique de la prière de délivrance devant toute résistance ou tout questionnement, l’utilisation de menaces spirituelles et le détournement de paroles bibliques pour justifier certaines pratiques. Cette classification ne permet cependant pas d’établir un schéma typique d’abus. « C’est toujours du cas par cas », précise le Dr Chartier-Siben. Idem pour les profils des abuseurs : si de grandes tendances existent (voir encadré), il est difficile de prévoir qui deviendra bourreau...
Ce « cas par cas » nécessite une écoute et un suivi « chirurgical » des victimes pour les aider à se reconstruire. « Plusieurs de mes patients m’ont qualifiée de “chirurgien des âmes et du psychisme” », confie Isabelle Chartier-Siben, qui sera auditionnée le 28 février par la commission Sauvé. La tâche la plus difficile est de faire prendre conscience à la victime des abus qu’elle a subis. « Elle perçoit que des choses anormales se sont passées dans sa communauté ou qu’elle a été manipulée, mais elle reste toujours sous emprise. » Souvent, d’ailleurs, elle ne dit pas tout lors des premiers entretiens, car « l’interdit de parler fait partie du système de l’abuseur ». Progressivement, la psychothérapeute va s’employer à déconstruire l’emprise. « Le système abusif a été intériorisé par la victime. Il faut pouvoir le nommer pour l’extraire. » Vient ensuite l’étape de la reconstruction avec l’attribution qui vise à aider la victime à comprendre comment elle en est arrivée là.
Pour que de tels faits ne se reproduisent plus, le Dr Chartier-Siben travaille avec des maîtres des novices et des prieurs de communautés « qui fonctionnent bien et qui veulent se former pour éviter de telles déviances », mais également avec « des responsables de communautés en difficulté qui désirent reprendre un fonctionnement respectueux des personnes ». Son association donne aussi des formations pour aider à comprendre le phénomène des abus spirituels. « C’est tous ensemble, unis et formés, que nous réussirons à éviter que cela ne recommence. »

Les profils des abuseurs



Les individus perpétrant des abus spirituels ne présentent pas tous le même profil.
Selon Isabelle Chartier-Siben, on trouve d’abord de « bonnes personnes au départ » qui, faute d’expérience humaine et spirituelle, glissent progressivement vers une situation d’abuseurs par « goût du pouvoir, à cause d’une réussite ou parce qu’elles sont satisfaites d’être dans une position en vue ». Progressivement, elles prennent goût à cette situation jusqu’au premier mensonge « qui va les enfermer et les empêcher de faire machine arrière ».
Le second profil d’abuseurs est malheureusement plus connu : présentant une faille affective et sexuelle, ceux-ci vont exploiter les autres pour combler cette faille.
L’existence de statuts reposant sur une théologie déviante ou dépourvue de contre-pouvoirs facilite le passage à l’acte des abuseurs.
[/ltr]

====================================================================================
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://leschretienspourtous.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty
MessageSujet: Re: Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.   Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au revoir Jean Vanier, apôtre des plus fragiles.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: ACTUALITÉ INFO-
Sauter vers: