Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 5 juillet : Saint Antoine- Marie Zaccaria
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 8:21

» La Mère du Sauveur et notre vie intérieure par Fr. Garrigou
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 8:08

» Veillons et prions : CHAPELET quotidien à la Grotte de Lourdes.
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Hier à 21:14

» 4 juillet : Bienheureux Pier Gorgio Frassati
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 0:33

» Le curé enragé
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 14:17

» Dossier Chine
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 9:53

» Encore un qui tombe ?
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Ven 3 Juil - 9:09

» 3 juillet : Saint Thomas Apôtre (Didyme)
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 2 Juil - 22:57

» 2 juillet Bienheureuse Eugénie Joubert
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mer 1 Juil - 22:53

» Décès de Mgr. Georg Ratzinger.
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Mer 1 Juil - 13:02

» 1er juillet : Solennité du Précieux Sang
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mar 30 Juin - 23:18

» 30 juin saint Martial de Limoges
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Lun 29 Juin - 21:43

» Du site "Benoit et moi 2020.
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Lun 29 Juin - 9:48

» Bergoglio accuse les prêtres « adolescents » qui ont bravé le confinement
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Lun 29 Juin - 8:24

» Rubrique De tout et de rien !
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Lun 29 Juin - 8:08

» 29 juin Saint Pierre et Saint Paul
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Dim 28 Juin - 23:19

» Mgr. Vigano invite à reconnaitre l'infiltrat° de l'ennemi dans l'Eglise.
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 21:29

» Je n'y crois plus ! Conversat° fictive entre un éveillé et un endormi.
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 21:16

» Du site "Ben Garneau 2020" - Fléau biblique ?
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Françoise Dim 28 Juin - 20:56

» 28 juin : Saint Irénée de Lyon
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin - 23:22

» 27 juin : Saint Cyrille d'Alexandrie
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin - 7:53

» 26 juin : Saint Josémaria Escriva de Balaguer
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 25 Juin - 22:05

» 25 juin : Saint Maxime de Turin
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mer 24 Juin - 22:45

» 24 juin Nativité de Saint Jean-Baptiste
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mar 23 Juin - 22:40

» 23 juin : Saint Joseph Cafasso
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Lun 22 Juin - 23:29

» 22 juin : Saint Zénon
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin - 22:54

» Sœur Lucia la dévotion au Cœur Immaculé est un «must»
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Dim 21 Juin - 9:55

» 21 juin saint Louis de Gonzague
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin - 1:02

» 20 juin 2020: Solennité du Coeur Immaculé de Marie
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Ven 19 Juin - 22:31

» Que faire ?
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar Philippe Jeu 18 Juin - 23:03

» Mgr Vigano Vatican II, le ver était dans le fruit
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 18 Juin - 22:35

» 19 juin 2020 : Fête du Sacré Coeur de Jésus
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 18 Juin - 22:04

» 18 juin : Sainte Marine de Bythinie
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mer 17 Juin - 20:52

» 17 juin : Bienheureux Marie-Joseph Cassant
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Mar 16 Juin - 22:07

» 16 juin : Saint Jean François Régis
Message sur la lutte contre le coronavirus Emptypar ami de la Miséricorde Lun 15 Juin - 21:08

Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Message sur la lutte contre le coronavirus

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
Philippe

Messages : 1440
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 72
Localisation : Maisons Laffitte

Message sur la lutte contre le coronavirus Empty
MessageSujet: Message sur la lutte contre le coronavirus   Message sur la lutte contre le coronavirus EmptyDim 22 Mar - 9:24

 Message sur la lutte contre le coronavirus, COVID-19
LE 21 MARS 2020
Chers amis,
Depuis quelque temps, nous luttons contre la propagation du coronavirus COVID-19. D'après tout ce que nous pouvons dire - et l'une des difficultés du combat est que tant de choses sur la peste ne sont pas claires -, la bataille continuera encore pendant un certain temps. Le virus impliqué est particulièrement insidieux, car il a une période d'incubation relativement longue - certains disent 14 jours et certains disent 20 jours - et est très contagieux, beaucoup plus hautement contagieux que les autres virus que nous avons connus.
L'un des principaux moyens naturels de se défendre contre le coronavirus est d'éviter tout contact étroit avec les autres. Il est important, en fait, de toujours garder une distance - certains disent une verge (mètre) et certains disent six pieds - les uns des autres, et, bien sûr, d'éviter les rassemblements de groupe, c'est-à-dire les rassemblements dans lesquels un certain nombre de les gens sont à proximité les uns des autres. De plus, comme le virus est transmis par de petites gouttelettes émises lorsque l'on éternue ou se mouche, il est essentiel de se laver les mains fréquemment avec du savon désinfectant et de l'eau tiède pendant au moins 20 secondes, et d'utiliser un lavage des mains et des lingettes désinfectantes. Il est également important de désinfecter les tables, chaises, plans de travail, etc., sur lesquels ces gouttelettes peuvent avoir atterri et à partir desquelles elles sont capables de transmettre la contagion pendant un certain temps. Si nous éternuons ou nous mouchons, il est conseillé d'utiliser un mouchoir en papier, de le jeter immédiatement, puis de se laver les mains. Bien sûr, ceux qui sont diagnostiqués avec le coronavirus doivent être mis en quarantaine, et ceux qui ne se sentent pas bien, même s'il n'a pas été déterminé qu'ils souffrent du coronavirus, devraient, par charité envers les autres, rester à la maison, jusqu'à ce qu'ils se sentent mieux.
Vivant en Italie, où la propagation du coronavirus a été particulièrement meurtrière, en particulier pour les personnes âgées et celles qui sont déjà dans un état de santé délicat, je suis édifié par le grand soin que les Italiens prennent pour se protéger et protéger les autres de la contagion. Comme vous l'avez peut-être déjà lu, le système de santé italien est sévèrement mis à l'épreuve pour essayer de fournir l'hospitalisation et les soins intensifs nécessaires aux plus vulnérables. Merci de prier pour le peuple italien et en particulier pour ceux pour qui le coronavirus peut être mortel et pour ceux qui sont chargés de leurs soins. En tant que citoyen des États-Unis, j'ai suivi la situation de la propagation du coronavirus dans mon pays d'origine et je sais que ceux qui vivent aux États-Unis sont de plus en plus soucieux de stopper sa propagation,
Toute la situation nous expose certainement à une profonde tristesse et aussi à la peur. Personne ne veut contracter la maladie liée au virus ou demander à quelqu'un d'autre de la contracter. Nous ne voulons surtout pas que nos personnes âgées bien-aimées ou d'autres qui souffrent de problèmes de santé soient mises en danger de mort par la propagation du virus. Pour lutter contre la propagation du virus, nous sommes tous sur une sorte de retraite spirituelle forcée, confinée dans des quartiers et incapable de montrer des signes habituels d'affection à la famille et aux amis. Pour les personnes en quarantaine, l'isolement est clairement encore plus sévère, ne pouvant avoir de contact avec personne, même à distance.
Si la maladie elle-même associée au virus ne suffisait pas à nous inquiéter, nous ne pouvons ignorer la dévastation économique que la propagation du virus a causée, avec ses graves effets sur les individus et les familles, et sur ceux qui nous servent de tant de façons dans notre la vie quotidienne. Bien sûr, nos pensées ne peuvent qu’empêcher la possibilité d’une dévastation encore plus grande de la population de nos pays d’origine et, en fait, du monde.
Certes, nous avons raison d'apprendre et d'employer tous les moyens naturels pour nous défendre contre la contagion. C'est un acte fondamental de charité d'utiliser tous les moyens prudents pour éviter de contracter ou de propager le coronavirus. Le moyen naturel de prévenir la propagation du virus doit cependant respecter ce dont nous avons besoin pour vivre, par exemple l'accès à la nourriture, à l'eau et aux médicaments. L'État, par exemple, en imposant des restrictions de plus en plus strictes à la circulation des personnes, prévoit que les particuliers peuvent se rendre au supermarché et à la pharmacie, en respectant les précautions de distanciation sociale et d'utilisation de désinfectants de la part de toutes les parties concernées. .
En considérant ce qui est nécessaire pour vivre, nous ne devons pas oublier que notre première considération est notre relation avec Dieu. Nous rappelons les paroles de Notre Seigneur dans l'Évangile selon Jean: «Si un homme m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera, et nous viendrons à lui et établirons notre maison avec lui» (14, 23 ). Le Christ est le Seigneur de la nature et de l'histoire. Il n'est pas distant et désintéressé de nous et du monde. Il nous a promis: «Je suis toujours avec toi jusqu'à la fin des temps» (Mt 28, 20). Pour combattre le mal du coronavirus, notre arme la plus efficace est donc notre relation avec le Christ par la prière et la pénitence, les dévotions et le culte sacré. Nous nous tournons vers Christ pour nous délivrer de la peste et de tout mal, et Il ne manque jamais de répondre avec un amour pur et désintéressé. C’est pourquoi il est essentiel pour nous,
Tout comme nous pouvons acheter de la nourriture et des médicaments, tout en veillant à ne pas propager le coronavirus dans le processus, nous devons également pouvoir prier dans nos églises et chapelles, recevoir les sacrements et nous engager dans des actes de prière et de dévotion publiques. , afin que nous connaissions la proximité de Dieu avec nous et que nous restions proches de lui, faisant appel à son aide. Sans l'aide de Dieu, nous sommes en effet perdus. Historiquement, en période de peste, les fidèles se rassemblaient dans une prière fervente et participaient aux processions. En fait, dans le Missel romain, promulgué par le Pape Saint Jean XXIII en 1962, il y a des textes spéciaux pour la Sainte Messe à offrir en temps de peste, la Messe votive pour la délivrance de la mort en temps de peste ( Missae Votivae ad Diversa, n. 23). De même, dans la litanie traditionnelle des saints, nous prions: "De la peste, de la famine et de la guerre, Seigneur, délivre-nous."
Souvent, lorsque nous nous trouvons dans de grandes souffrances et même face à la mort, nous demandons: "Où est Dieu?" Mais la vraie question est: "Où sommes-nous?" En d'autres termes, Dieu est assurément avec nous pour nous aider et nous sauver, surtout au moment d'épreuves sévères ou de mort, mais nous sommes trop souvent loin de lui à cause de notre incapacité à reconnaître notre dépendance totale à son égard et, par conséquent, à priez-le quotidiennement et offrez-lui notre adoration.
En ces jours, j'ai entendu de nombreux catholiques dévots qui sont profondément attristés et découragés de ne pas pouvoir prier et adorer dans leurs églises et chapelles. Ils comprennent la nécessité d'observer la distance sociale et de suivre les autres précautions, et ils suivront ces pratiques prudentes, qu'ils peuvent assez facilement faire dans leurs lieux de culte. Mais, assez souvent, ils doivent accepter la profonde souffrance de voir leurs églises et chapelles fermées et de ne pas avoir accès à la Confession et à la Très Sainte Eucharistie.
De la même manière, une personne de foi ne peut pas considérer la calamité actuelle dans laquelle nous nous trouvons sans considérer aussi à quel point notre culture populaire est éloignée de Dieu. Il est non seulement indifférent à sa présence parmi nous, mais ouvertement rebelle envers lui et le bon ordre avec lequel il nous a créés et nous soutient dans notre existence. Il suffit de penser aux violentes attaques courantes contre la vie humaine, masculine et féminine, que Dieu a faites à son image et à sa ressemblance (Gn 1, 27), les attaques contre les enfants à naître innocents et sans défense, et contre ceux qui ont le premier titre à nos soins, ceux qui sont lourdement accablés par une maladie grave, des années avancées ou des besoins spéciaux. Nous sommes quotidiennement témoins de la propagation de la violence dans une culture qui ne respecte pas la vie humaine.
De même, il suffit de penser à l'attaque omniprésente contre l'intégrité de la sexualité humaine, à notre identité d'homme ou de femme, avec la prétention de nous définir, en employant souvent des moyens violents, une identité sexuelle autre que celle que Dieu nous a donnée. . Avec une préoccupation toujours plus grande, nous assistons à l'effet dévastateur sur les individus et les familles de la soi-disant «théorie du genre».
Nous assistons aussi, même au sein de l'Église, à un paganisme qui vénère la nature et la terre. Il y a ceux au sein de l'Église qui se réfèrent à la terre comme notre mère, comme si nous venions de la terre, et la terre est notre salut. Mais nous venons de la main de Dieu, créateur du ciel et de la terre. En Dieu seul, nous trouvons le salut. Nous prions dans les paroles divinement inspirées du psalmiste: «[Dieu] seul est mon rocher et mon salut, ma forteresse; Je ne serai pas ébranlé »(Ps 62 [61], 6). Nous voyons comment la vie de foi elle-même est devenue de plus en plus sécularisée et a ainsi compromis la seigneurie du Christ, Dieu le Fils incarné, roi du ciel et de la terre. Nous assistons à tant d'autres maux qui dérivent de l'idolâtrie, de l'adoration de nous-mêmes et de notre monde, au lieu d'adorer Dieu, la source de tout être. Nous voyons tristement en nous-mêmes la vérité des paroles inspirées de saint Paul concernant «l'impiété et la méchanceté des hommes qui par leur méchanceté suppriment la vérité»: «ils ont échangé la vérité sur Dieu contre un mensonge et ont adoré et servi la créature plutôt que le Créateur, qui est béni pour toujours! " (Rom 1, 18. 25).
Beaucoup avec qui je suis en communication, réfléchissant à la crise sanitaire mondiale actuelle avec tous ses effets, m'ont exprimé l'espoir qu'elle nous conduira - en tant qu'individus et familles, et en tant que société - à réformer nos vies, à tournez-vous vers Dieu qui est sûrement proche de nous et qui est incommensurable et incessant dans sa miséricorde et son amour envers nous. Il ne fait aucun doute que de grands maux comme la peste sont un effet du péché originel et de nos péchés réels. Dieu, dans sa justice, doit réparer le désordre que le péché introduit dans nos vies et dans notre monde. En fait, il remplit les exigences de la justice par sa miséricorde surabondante.
Dieu ne nous a pas laissés dans le chaos et la mort que le péché introduit dans le monde, mais il a envoyé son Fils unique, Jésus-Christ, pour souffrir, mourir, ressusciter des morts et monter dans la gloire à sa droite, afin rester toujours avec nous, nous purifier du péché et nous enflammer de son amour. Dans sa justice, Dieu reconnaît nos péchés et la nécessité de leur réparation, tandis que, dans sa miséricorde, il nous montre la grâce de nous repentir et de réparer. Le prophète Jérémie a prié: «Nous reconnaissons, ô Éternel, notre méchanceté, la culpabilité de nos pères; que nous avons péché contre toi », mais il a aussitôt poursuivi sa prière:« Pour l'amour de ton nom, ne nous rejette pas, ne déshonore pas le trône de ta gloire; souvenez-vous de votre alliance avec nous, et ne la rompez pas »(Jér 14, 20-21).
Dieu ne nous tourne jamais le dos; Il ne rompra jamais son alliance d'amour fidèle et durable avec nous, même si nous sommes si souvent indifférents, froids et infidèles. Alors que la souffrance actuelle nous révèle tant d'indifférence, de froideur et d'infidélité de notre part, nous sommes appelés à nous tourner vers Dieu et à implorer Sa miséricorde. Nous sommes convaincus qu'il nous entendra et nous bénira avec ses dons de miséricorde, de pardon et de paix. Nous joignons nos souffrances à la Passion et à la Mort du Christ et ainsi, comme le dit saint Paul, «complétons ce qui manque aux afflictions du Christ pour son corps, c'est-à-dire l'Église» (Col 1, 24). Vivant en Christ, nous connaissons la vérité de notre prière biblique: «Le salut des justes vient de l'Éternel; il est leur refuge au temps de la détresse »(Ps 37 [36], 39). Dans le Christ, Dieu nous a pleinement révélé la vérité exprimée dans la prière du psalmiste: «La miséricorde et la vérité se sont rencontrées; la justice et la paix se sont embrassées »(Ps 85 [84], 10).
Dans notre culture totalement sécularisée, il y a une tendance à voir la prière, les dévotions et le culte comme toute autre activité, par exemple aller au cinéma ou à un match de football, ce qui n'est pas essentiel et peut donc être annulé pour prendre tous les précaution pour freiner la propagation d'une contagion mortelle. Mais la prière, les dévotions et l'adoration, avant tout, la confession et la sainte messe, sont essentielles pour que nous restions sains et forts spirituellement, et pour que nous recherchions l'aide de Dieu en une période de grand danger pour tous. Par conséquent, nous ne pouvons pas simplement accepter les déterminations des gouvernements laïques, qui traiteraient l'adoration de Dieu de la même manière que d'aller au restaurant ou à une compétition sportive. Autrement,
Nous, évêques et prêtres, devons expliquer publiquement la nécessité pour les catholiques de prier et d'adorer dans leurs églises et chapelles, et d'aller en procession dans les rues et les voies, en demandant la bénédiction de Dieu à son peuple qui souffre si intensément. Nous devons insister pour que les règlements de l'État, également pour le bien de l'État, reconnaissent l'importance distincte des lieux de culte, en particulier en période de crise nationale et internationale. Dans le passé, en fait, les gouvernements ont compris, avant tout, l'importance de la foi, de la prière et du culte du peuple pour surmonter une peste.
Même si nous avons trouvé un moyen de subvenir aux besoins en nourriture et en médicaments et autres nécessités de la vie pendant une période de contagion, sans risquer de manière irresponsable de propager la contagion, nous pouvons donc, de la même manière, trouver un moyen de subvenir aux besoins de notre vie spirituelle. Nous pouvons offrir plus d'opportunités pour la Sainte Messe et les dévotions auxquelles un certain nombre de fidèles peuvent participer sans violer les précautions nécessaires contre la propagation de la contagion. Beaucoup de nos églises et chapelles sont très grandes. Ils permettent à un groupe de fidèles de se rassembler pour la prière et le culte sans violer les exigences de la «distance sociale». Le confessionnal avec l'écran traditionnel est généralement équipé ou, sinon, peut être facilement équipé d'un voile mince qui peut être traité avec un désinfectant, afin que l'accès au sacrement de la confession soit possible sans grande difficulté et sans danger de transmission du virus. Si une église ou une chapelle ne dispose pas d'un personnel suffisamment grand pour pouvoir désinfecter régulièrement les bancs et autres surfaces, je ne doute pas que les fidèles, en reconnaissance pour les dons de la Sainte Eucharistie, de la confession et de la dévotion publique, aider avec plaisir.
Même si, pour une raison quelconque, nous ne pouvons pas accéder à nos églises et chapelles, nous devons nous rappeler que nos maisons sont une extension de notre paroisse, une petite église dans laquelle nous amenons le Christ de notre rencontre avec lui dans la plus grande église. Que nos maisons, en cette période de crise, reflètent la vérité que le Christ est l'invité de chaque maison chrétienne. Tournons-nous vers lui par la prière, en particulier le chapelet et d'autres dévotions. Si l'image du Sacré-Cœur de Jésus, ainsi que l'image du Cœur Immaculé de Marie, ne sont pas déjà intronisées dans notre maison, le moment serait venu de le faire. Le lieu de l'image du Sacré-Cœur est pour nous un petit autel à la maison, où nous nous rassemblons, conscients de la demeure du Christ avec nous par l'effusion du Saint-Esprit dans nos cœurs, et place nos cœurs souvent pauvres et pécheurs dans Son glorieux Cœur transpercé - toujours ouvert pour nous recevoir, pour nous guérir de nos péchés et pour nous remplir de l'amour divin. Si vous souhaitez introniser l'image du Sacré-Cœur de Jésus, je vous recommande le manuel,L'intronisation du Sacré-Cœur de Jésus , disponible auprès de l'Apostolat Catéchiste Marial. Il est également disponible en traductions polonaise et slovaque.
Pour ceux qui ne peuvent pas avoir accès à la Sainte Messe et à la Sainte Communion, je salue la pratique dévote de la communion spirituelle. Lorsque nous sommes à juste titre disposés à recevoir la sainte communion, c'est-à-dire lorsque nous sommes en état de grâce, n'ayant conscience d'aucun péché mortel que nous avons commis et pour lequel nous n'avons pas encore été pardonnés dans le sacrement de pénitence, et désir de recevoir notre Seigneur dans la sainte communion, mais nous ne pouvons pas le faire, nous nous unissons spirituellement au Saint Sacrifice de la Messe, priant Notre Seigneur eucharistique dans les paroles de saint Alphonse Liguori: «Puisque je ne peux pas maintenant vous recevoir sacramentellement, venez au moins spirituellement dans mon cœur. " La communion spirituelle est une belle expression d'amour pour Notre-Seigneur dans le Saint-Sacrement. Il ne manquera pas de nous apporter une grâce abondante.
En même temps, lorsque nous sommes conscients d'avoir commis un péché mortel et que nous ne pouvons pas accéder au sacrement de pénitence ou de confession, l'Église nous invite à faire un acte de parfaite contrition, c'est-à-dire de tristesse pour le péché, qui «Naît d'un amour par lequel Dieu est aimé par-dessus tout.». Un acte de contrition parfaite «obtient le pardon des péchés mortels s'il comprend la ferme résolution de recourir le plus tôt possible à la confession sacramentelle» ( Catéchisme de l'Église catholique , n ° 1452). Un acte de contrition parfaite dispose notre âme pour la communion spirituelle.
En fin de compte, la foi et la raison, comme elles le font toujours, travaillent ensemble pour trouver la solution juste et juste à un défi difficile. Nous devons utiliser la raison, inspirée par la foi, pour trouver la bonne manière de faire face à une pandémie mortelle. Cette manière doit donner la priorité à la prière, à la dévotion et à l'adoration, à l'invocation de la miséricorde de Dieu sur son peuple qui souffre tant et est en danger de mort. Fabriqués à l'image et à la ressemblance de Dieu, nous jouissons des dons de l'intellect et du libre arbitre. En utilisant ces dons de Dieu, unis aux dons de foi, d'espoir et d'amour également donnés par Dieu, nous trouverons notre chemin dans le temps actuel de l'épreuve mondiale qui est la cause de tant de tristesse et de peur.
Nous pouvons compter sur l'aide et l'intercession de la grande armée de nos amis célestes, à qui nous sommes intimement unis dans la communion des saints. La Vierge Mère de Dieu, les saints Archanges et Anges gardiens, Saint Joseph, Véritable Conjoint de la Vierge Marie et Patronne de l'Église Universelle, Saint Roch que nous invoquons en période d'épidémie, et les autres saints et bienheureux vers qui nous nous tournons régulièrement dans la prière sont à nos côtés. Ils nous guident et nous assurent constamment que Dieu ne manquera jamais d'entendre notre prière; Il répondra par sa miséricorde et son amour incommensurables et incessants.
Chers amis, je vous offre ces quelques réflexions, profondément conscientes de combien vous souffrez à cause du coronavirus pandémique. J'espère que ces réflexions pourront vous être utiles. Par-dessus tout, j'espère qu'ils vous inspireront à vous tourner vers Dieu dans la prière et l'adoration, chacun selon ses possibilités, et ainsi expérimenter sa guérison et sa paix. Avec les réflexions vient l'assurance de mon souvenir quotidien de vos intentions dans ma prière et ma pénitence, en particulier dans l'offrande du Saint Sacrifice de la Messe.
Je vous demande de vous souvenir de moi dans vos prières quotidiennes.
Je reste vôtre dans le Sacré-Cœur de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie, et dans le Cœur le plus Pur de Saint Joseph,

Message sur la lutte contre le coronavirus Signature-RLCB
Raymond Leo Cardinal Burke
21 mars 2020
Fête de Saint Benoît, Abbé

====================================================================================
Message sur la lutte contre le coronavirus Sacry_12
Revenir en haut Aller en bas
http://leschretienspourtous.forumactif.com
 
Message sur la lutte contre le coronavirus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: LES FORUMS CHRÉTIENS :: NOS PRÊTRES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: