Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Chapelet NDML : chaque jour, venez prier avec nous !
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Aujourd'hui à 18:57

» 15 avril : Vénérable Mariana de San José
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 23:34

» Méditation avec Le Traité de l'Amour de Dieu de St François de Sales
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 23:26

» 14 avril : Saint Bénezet d'Avignon
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Sam 13 Avr - 22:48

» 13 avril : Saint Herménégild
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Sam 13 Avr - 10:38

» Abus sexuels dans la Cté St Jean : des religieuses dénoncent la loi du Silence.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Ven 12 Avr - 20:10

» Apparition de Notre Dame de l'Apocalypse Tre Fontane il y a 77 ans.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Ven 12 Avr - 19:20

» 12 avril Sainte Teresa de Los Andes (Jeanne Fernandez Solar)
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Ven 12 Avr - 1:13

» 11 avril : Sainte Gemma Galgani
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 10 Avr - 23:22

» 10 avril : Saint Fulbert de Chartres
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 10 Avr - 7:58

» 9 avril : Bienheureuse Célestine Faron
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Lun 8 Avr - 22:55

» Ô Marie, prends nos prières.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Lun 8 Avr - 20:29

» 8 avril 2024 Annonciation
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Dim 7 Avr - 23:30

» A Toi la gloire, Ô Ressuscité.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 7 Avr - 20:41

» Chapelle de la Colombière à Paray Le Monial.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 7 Avr - 20:30

» Du 29 mars au 6 avril 2024 Neuvaine à la Miséricorde Divine
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 7 Avr - 20:12

» 7 avril 2024 Dimanche de la Miséricorde Divine
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Sam 6 Avr - 23:52

» Prière de guérison et d'intercession pour le monde avec le Père James Manjackal.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Ven 5 Avr - 9:10

» 5 avril : Saint Vincent Ferrier
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 4 Avr - 23:45

» 4 avril : Saint Francisco Marto
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 3 Avr - 23:55

» Appel à mobilisation du Pr. Christian Perronne (2 avril 2024)
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Mer 3 Avr - 19:30

» La dévotion au Sacré-Cœur de Jésus et les neuf premiers vendredis du mois
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Mer 3 Avr - 19:09

» 3 avril : Saint Pancrace de Taormina
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Mar 2 Avr - 22:58

» 2 avril : Saint François de Paule
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Lun 1 Avr - 22:50

» 1er avril : Sainte Marie l'Egyptienne
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Lun 1 Avr - 0:42

» Pâques 2024 endeuillé par une actualité morose.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 31 Mar - 21:54

» Sœur Beghe
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 31 Mar - 21:13

» Du site "La fin des temps"... Journal des prophéties.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Dim 31 Mar - 20:59

» Dimanche de Pâques
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Sam 30 Mar - 23:45

» L'EXULTET de la Vigile Pascale ! ... MAGNIFIQUE.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Sam 30 Mar - 19:00

» PANGE LINGUA GLORIOSI - Chant du Jeudi-Saint au Reposoir -
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Ven 29 Mar - 21:50

» Je cherche le visage par John Littleton.
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar Françoise Ven 29 Mar - 19:23

» Samedi Saint
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Ven 29 Mar - 18:54

» Vendredi Saint
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Ven 29 Mar - 0:06

» 28 mars : Saint Gontran de Bourgogne
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Emptypar ami de la Miséricorde Mer 27 Mar - 23:19

Le Deal du moment :
Réassort du coffret Pokémon 151 ...
Voir le deal

 

 Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 24 Fév - 23:54

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé Arminjon


PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur, et les cieux passeront avec un grand fracas. (II PET., III, 10).

Saint Paul nous apprend que le monde présent est un vaste laboratoire, où toute la nature est en fermentation et en travail jusqu’au jour où, affranchie de toute servitude et de toute corruption, elle s’épanouira dans un ordre radieux et renouvelé (Rom., VIII, 21-22).

L’homme lui-même, dans sa course ici-bas, n’est autre chose qu’un voyageur, voguant sur la mer mobile et orageuse du temps et la terre qui le porte n’est que la barque destinée à le conduire au parage d’une vie immortelle et sans fin.

Les nations, comme les individus, sont aussi destinés à disparaître un jour.
L’histoire de l’humanité ne serait qu’un drame inexplicable, une série de faits isolés sans cohérence et sans but, si tôtou tard elle n’avait son terme et son dénouement.

Dans l’ordre naturel présent tout ce qui commence est appelé à finir ; une chaîne serait sans continuité, si elle n’avait deux anneaux extrêmes.

Le monde actuel, par le fait même qu’il a été créé, tend nécessairement à sa conclusion et à sa fin.

Comment s’opérera cette grande transformation ? Quelles seront les conditions et la forme nouvelle de notre terre, lorsque, détruite et entièrement transfigurée par le feu, elle ne sera plus arrosée par les sueurs de l’homme, et qu’elle aura cessé d’être l’arène agitée et sanglante de nos luttes et de nos passions ? C’est ce que nous dirons prochainement.

Le but que nous nous proposons dans ce premier discours est de rappeler les témoignages des saintes Écritures et spécialement celui de l’Évangile de ce jour, qui nous affirment qu’à la suite d’un espace plus ou moins étendu de siècles, l’ordre des choses visibles d’ici-bas fera place à un ordre nouveau et permanent, et qu’à l’ère changeante du temps succédera l’ère de la stabilité et du repos.

En entreprenant ce sujet délicat et ardu, un des plus importants qui puissent se traiter dans la chaire chrétienne puisqu’il touche à l’état et à l’avènement de notre patrie et de nos destinées, nous croyons utile d’avertir que nous éviterons toute opinion hasardée, que nous ne nous appuierons ni sur des révélations douteuses, ni sur des prophéties apocryphes, et que nous n’émettrons aucune assertion qui ne soit justifiée par la doctrine des Livres saints, ou sanctionnée par l’enseignement authentique des Pères et de la tradition.

Dans les quatre premières conférences, nous rappellerons successivement : d’abord quels doivent être les indices et les signes avant-coureurs de la fin des temps ; secondement, quels seront les traits et les caractères de la persécution de cet homme de péché annoncé par l’apôtre, comme le précurseur du dernier avènement du Fils de Dieu ; troisièmement, quelles seront les circonstances de la résurrection et du jugement ; enfin quel sera le lieu de l’immortalité et l’état du monde après la résurrection.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptySam 25 Fév - 21:04

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Aujourd’hui, commentant les saintes Écritures et principalement le chapitre XXIVede saint Matthieu, nous chercherons à résoudre ces trois questions fondamentales :

Premièrement : La doctrine de la fin des temps est-elle une doctrine indubitable, fondée sur la raison, et en accord avec les données de la science actuelle ?

Secondement : Des paroles de Jésus-Christ est-il permis de conclure si la fin des temps est proche ou éloignée ?

Troisièmement : Par quel mode s’opérera ce cataclysme final, ce grand et suprême changement ?

En face de ces redoutables problèmes qui défient les lumières et la pénétration de l’entendement humain, notre parole est hésitante et ne peut que balbutier. - Puisse, Monseigneur (Mgr Pichenot, archevêque de Chambéry), votre bénédiction l’affermir. Puisse l’Esprit de Dieu éclairer notre esprit, et mettre sur nos lèvres des accents de vérité, de force, de sagesse et de discrétion !

La science matérialiste et athée de notre siècle, celle qui se propage dans les revues, qui s’enseigne dans la plupart des chaires officielles et qu’accréditent les grands courants de l’opinion antichrétienne actuelle, s’obstine à ne voir que l’effet du hasard dans l’ordre et la perfection de l’univers.

Elle affirme l’éternité de la matière... Niant la création, elle ne saurait logiquement admettre que le monde puisse avoir une fin.

Selon cette fausse science, l’univers actuel subsistera toujours, ou s’il va en progressant et en s’améliorant, c’est uniquement par l’effet du génie de l’homme par l’impulsion de plus en plus croissante donnée aux arts et aux conquêtes industrielles, la combinaison et le jeu variés des fluides et des éléments, qui se décomposent et se recomposent pour donner naissance à des formes nouvelles ; en un mot, par l’application et la mise en activité des forces innombrables et encore inconnues, que la nature recèle dans son sein, forces qui par elles-mêmes sont susceptibles d’un essor, d’un développement illimité et indéfini.

Et de même que le ver, en se perfectionnant, est devenu quadrupède ; de quadrupède, bimane ; de bimane, homme, ainsi l’homme, à l’aide de la science, parviendra un jour au point culminant de la souveraineté. Il vaincra le temps et l’espace, il se créera des ailes pour s’élancer jusqu’aux astres et explorer les merveilles des constellations.

Aux yeux de la science athée, le paradis et la vie éternelle, tels que se les figurent les chrétiens, sont une allégorie et un mythe. Le progrès est la fin dernière, la loi et le fondement de la vie de l’homme, le terme, le but où doivent converger toutes ses pensées et toutes ses aspirations.

Que l’homme rejette avec courage les liens et les ténèbres des superstitions et des croyances tyranniques et surannées, qu’il n’ait plus foi qu’en lui-même, et dans un avenir plus ou moins rapproché, il sera investi sur la création et les éléments d’une royauté sans mesure et sans entraves.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Fév - 23:01

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

A La nature, pleinement soumise par son génie, s’ouvrira alors comme une corne d’abondance, pour verser sur une humanité nouvelle la plénitude des biens désirables ; et si les générations actuelles ne parviennent pas à atteindre cet idéal de félicité, elles ont pour se consoler la perspective qu’il sera l’apanage d’une postérité reculée, apanage d’autant plus glorieux pour celle-ci qu’elle l’aura acquis indépendamment et sans le concours de Dieu, qu’il sera le fait exclusif et personnel de sa persévérance, de ses efforts et de son habileté.

Ai-je besoin de dire que ces rêves fantastiques, ces théories grossières et insensées, sont contredites par la raison et la conscience universelle des peuples ? Elles sont contredites par la raison chrétienne.

En effet, si, comme telle est notre foi et notre conviction à nous chrétiens, la vie du temps a eu son principe et son commencement en Dieu, il faut aussi qu’elle ait en Dieu sa consommation et sa destination.

L’homme a été créé pour connaître Dieu, L’aimer et Le servir, et s’il ne parvenait un jour à le posséder et à lui être irrévocablement uni, le plan du créateur, dénué de toute fin rationnelle, ne serait qu’une monstruosité et une aberration.

L’humanité, frustrée dans son amour, dans ses tendances, dans ses aspirations, deviendrait un nouveau Sisyphe, sorte de machine de hasard, s’agitant dans le vide, condamnée à circuler éternellement sur la roue d’une aveugle et fatale nécessité.

Où seraient alors la justice, la morale, la sécurité des familles et des pouvoirs publics, dans un système où tout serait inconséquence et contradiction, où l’idéal ne deviendrait jamais le réel, où le bien ne serait jamais séparé du mal, et qui n’offrirait aucune mesure pour déterminer l’importance de la vie morale et la vraie sanction des actes humains ?

«L’histoire, a dit un auteur sceptique de notre temps, est le juge des peuples, et son jugement, qui se poursuit à travers le temps, rend le jugement dernier inutile et superflu». Mais, répondrons-nous, le jugement de l’histoire n’est pas un jugement public, tandis que le mal est public, et qu’il
s’élève avec une arrogance qui est un scandale pour les hommes et un outrage incessant contre Dieu.

Le jugement de l’histoire est encore un jugement incomplet, parce que toute action bonne ou mauvaise est un principe de bien et de mal, une semence de vie ou de mort, dont son auteur n’a pu ni prévoir, ni pressentir tous les fruits et tous les résultats. C’est pourquoi, si le jugement universel ne nous avait été prédit, nous devrions le demander, l’affirmer, comme une conséquence nécessaire, comme la dernière démarche de cette providence de Dieu qui dirige le mouvement de l’histoire à travers les siècles, comme une dernière mesure pour compléter son œuvre et y mettre son sceau.

Ce jugement universel n’est que le dernier tableau du drame universel : il est l’exécution générale de tous les jugements partiels émanés de la justice de Dieu.C’est seulement à cette condition que l’histoire deviendra claire et compréhensible, que nous la verrons, non telle que se la figurent l’esprit et les regards troublés de l’homme, mais telle qu’elle est en vérité, et comme un livre ouvert à tous les yeux (Hettinger, Apologie du Christianisme, t. IV, ch. XVI).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 27 Fév - 22:29

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Un grand orateur de notre temps a dit : «L’histoire n’est pas faite, elle commencera dans la vallée de Josaphat». La raison chrétienne et la conscience universelle des peuples attestent donc que le monde doit finir et qu’il y aura un ordre nouveau. Cette vérité est également en accord avec la science et l’observation des faits.

C’est un principe constaté, et une loi générale de la nature, que tout ce qui est soumis au mouvement, à la décomposition, emporté par le temps, limité par la mesure, est sujet à s’user, à vieillir et finit par disparaître et par périr.

La science nous apprend qu’aucune force vitale, aucun agent créé, n’a la puissance de déployer son énergie au-delà d’une durée restreinte, et que le champ de son activité, en vertu de la loi créatrice, est circonscrit dans une sphère déterminée dont la limite ne peut être franchie.

Les organismes les plus parfaits et les plus solidement constitués ne sauraient être assujettis à un fonctionnement indéfini. Non seulement les êtres vivants, tels que les animaux et les plantes, mais les minéraux eux-mêmes, sont sollicités par des forces contraires d’affinité et de répulsion, et tendent sans cesse à se désunir pour former de nouvelles agrégations.

Ainsi les rochers et les granits les plus durs subissent une action et un travail corrosifs, qui tôt ou tard les fera chanceler. On voit dans le firmament, des astres s’éteindre et disparaître.

Tout mouvement, même celui des cieux, tend à se ralentir. Des astronomes éminents ont observé dans le soleil et dans les étoiles des déperditions de chaleur et de lumière, imperceptibles à la vérité, sur nos saisons.

Quoi qu’il en soit, il est certain que notre terre n’a plus la même fécondité ni la même force végétative qu’elle avait dans les premiers âges du genre humain. De même que le monde a eu sa jeunesse, ainsi viendra un temps où le monde aura son crépuscule, où il s’accélérera vers son soir et vers son déclin.

Ce sont là des vérités d’observation et de sens commun que la raison saisit aisément, mais dont le christianisme est seul parvenu à démontrer la certitude et la haute convenance : «C’est en quoi, a dit un penseur protestant, la doctrine chrétienne se distingue beaucoup des doctrines philosophiques. Elle affirme qu’une existence nouvelle attend l’homme après cette vie.

Pour que cette existence se réalise, il est absolument indispensable que la nature, qui s’est obscurcie pour l’homme et qui lui est devenue impénétrable, s’explique, s’éclaire dans un état futur, qui établira l’harmonie entre le visible et l’invisible, le transitoire et le perpétuel, la matière et l’esprit. C’est seulement dans cet avenir, dans une telle fin de l’existence humaine, que la conscience de l’homme peut trouver le repos.

Nous sommes redevables de cette espérance au Christ, dont la promesse nous autorise à attendre, après la crise suprême, une nouvelle terre et de nouveaux cieux» (Schelling, Philosophie de la révélation, t. II, p. 222).
Le monde aura donc une fin, mais cette fin est-elle éloignée ou prochaine ? C’est là une question sérieuse, palpitante, non moins digne de la méditation des âmes chrétiennes.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 28 Fév - 22:39

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

La sainte Écriture ne nous laisse pas sur ce point dans une ignorance absolue. Sans doute, Jésus-Christ nous a dit, parlant de la date précise : «Ce jour-là personne ne le connaît, et il est ignoré même des anges qui sont dans les cieux». Mais d’autre part, Il a voulu nous donner des indices et des signes précis, destinés à nous faire connaître que l’avènement des prophéties est proche et que le monde touche à sa fin.

Jésus-Christ a procédé à l’égard du genre humain pris collectivement comme à l’égard des individus : ainsi notre mort est certaine, mais l’heure nous est inconnue. Personne d’entre nous ne peut dire s’il sera en vie dans une semaine, dans un jour, et moi qui vous parle, j’ignore si j’achèverai le discours que j’ai commencé.

Mais, si nous pouvons être surpris à toute heure, il y a cependant des signes qui témoignent que notre dernière heure est imminente, et que nous nous bercerions d’une illusion grossière en nous promettant une longue carrière ici-bas.

«Apprenez, sur ceci, dit le Seigneur, une comparaison prise du figuier : quand ses rejetons commencent à être tendres et qu’il pousse des feuilles, vous connaissez que l’été est proche... De même, quand vous verrez toutes ces choses, c’est-à-dire les guerres, les famines, les tremblements, sachez que le Fils de l’homme est à vos portes» (Mt., XXIV, 32-33).

A la vérité, ces désastres publics, ces troubles, et les dérangements dans les éléments et le cours régulier des saisons, qui signaleront le dernier avènement du Fils de Dieu, sont des signes vagues et indéterminés... Ils se sont manifestés, avec plus ou moins d’intensité, à toutes les époques néfastes de l’humanité, à toutes les époques de crise et de commotion religieuse.

Au temps des Macchabées, on vit déjà des signes se produire dans le ciel. Pendant quarante jours toute la ville de Jérusalem aperçut dans les airs des hommes à cheval, habillés de drap d’or et armés de lances, comme des troupes de cavalerie.

Les chevaux rangés par escadrons couraient les uns contre les autres. Les hommes paraissaient armés de dards et d’épées nues ; ils avaient des armes d’or, leur casque et leur cuirasse étaient tout resplendissants.

Le peuple, saisi d’épouvante, priait Dieu avec ferveur, afin que ces présages tournassent à sa délivrance et non à sa confusion et à sa ruine (Macchab., II, 2, 3, 4).

Pendant le siège de Jérusalem, sous Titus, le Saint des Saints et le Temple étaient agités par de mystérieux tremblements ; on y entendait des bruits étranges, et des voix d’êtres invisibles s’écriaient : «Sortons d’ici, grand rabbin, stupéfait de ces manifestations surnaturelles et terrifiantes, s’écria : «Ô temple, pourquoi te troubles-tu et te fais-tu peur à toi-même ?»

Ainsi Jésus-Christ, pour ne donner lieu à aucune équivoque, à aucune fausse interprétation, nous dit que les fléaux et les prodiges dans la nature, qui signaleront les derniers siècles de l’humanité, ne sont que le prélude et le commencement de douleurs plus grandes encore : Hœc autem omnia initia sunt dolorum (Mt., XXIV, Cool.

Ainsi, des désastres et des révolutions actuelles, des désordres moraux, des grands cataclysmes religieux ou sociaux, dont l’Europe et le monde en sont le théâtre, on ne peut tirer aucune déduction concluante sur la fin des temps.

Les signes d’aujourd’hui sont les mêmes signes qui se sont produits dans les temps anciens, et l’expérience constate qu’ils sont insuffisants, pour prouver la proximité du jugement.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 1 Mar - 22:09

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Il importe pourtant de considérer que Jésus-Christ, dans sa prophétie (Matt., XXIV), mêle dans un seul tableau les signes qui ont trait à la fin du monde et ceux qui ont trait à la ruine de Jérusalem. Il le fait premièrement à cause de l’analogie de deux événements...

Il le fait secondement, parce que dans Dieu il n’y a ni différence ni succession de temps. Les faits rapprochés et les faits plus éloignés sont clairement présents à son esprit, il les voit comme s’ils avaient lieu au même instant... 

En outre, Notre-Seigneur Jésus-Christ savait que les Apôtres, avant le jour où ils furent éclairés par l’Esprit-Saint, étaient imbus des illusions et de tous les préjugés judaïques ; à leurs yeux, Jérusalem était tout l’univers, sa ruine équivalait, pour eux, à la chute du monde.

Par suite de ce patriotisme étroit et exagéré qui les dominait, les Apôtres persévérèrent jusqu’à la ruine de Jérusalem dans une vigilante et continuelle attente. Ces dispositions étaient le but que Jésus-Christ se proposait d’atteindre, cherchant plutôt à les instruire et à les détacher des grossières espérances de la terre, qu’à piquer leur curiosité en leur dévoilant les secrets cachés de l’avenir.

Ainsi, il leur montre dans sa prophétie comme deux perspectives et deux horizons ayant des traits analogues et se ressemblant par leurs contours, leurs dessins et leur coloris.

En saint Matthieu et en saint Marc, les deux événements, la ruine de Jérusalem et la fin du monde, semblent plutôt se confondre. En saint Luc, la séparation des deux faits apparaît très nettement : il y a des traits qui ne se rapportent qu’à la fin du monde, par exemple ceux-ci :

Et il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre les nations seront dans l’abattement et la consternation, la mer faisant un bruit effroyable par l’agitation de ses flots... 

Et les hommes sécheront de frayeur dans l’attente de ce qui doit arriver dans tout l’univers ; car les vertus des cieux seront ébranlées... Et alors ils verront le Fils de l’homme venant sur une nuée avec une grande puissance et une grande majesté (Luc, XXI).

Le monde existera-t-il encore cent ans ? Finira-t-il avec notre millénaire actuel ? L’humanité, sous la loi de grâce du christianisme, parcourra-t-elle une mesure d’années correspondant à celle qu’elle a parcourue sous la loi de nature ou sous la loi mosaïque ? 

Ce sont des questions sur lesquelles il n’est permis de hasarder aucune hypothèse, aucune conjecture. Tous les calculs et les investigations auxquels se sont livrés de savants interprètes sont des recherches oiseuses qui n’ont d’autre intérêt que la satisfaction d’une vaine curiosité.

La Providence a statué que ce jour est inconnu, et que personne ne parviendra à le découvrir avant le moment même de sa réalisation : De die illa nemo scit (Mt., XIII). Et que personne ne nous objecte que si l’on ne petit fixer le jour, on peut au moins en déterminer l’époque ou l’année. Non ; car saint Augustin observe que le mot jour, dans la sainte Écriture, doit être interprété dans le sens d’une durée quelconque. 

Le témoignage du saint docteur est d’accord avec celui du prophète Malachie qui nous dit : Ecce venit, dicit Dominus exercitum : Et quis poterit cogitare diem adventus ejus. Zacharie est encore plus précis et plus explicite : Et erit in die illa : non erit lux, sed frigus et gelu, et erit dies una, quœ nota est Domino, non dies neque nox : et in tempore vesperi erit lux (Malach., III).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 2 Mar - 22:18

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

La raison en est, que la fin du monde ne sera pas simplement l’effet d’une cause naturelle, mais elle dépend surtout de la volonté de Dieu, qui ne nous a pas été révélée (Zach., XIV). Il est de foi que les destinées humaines seront closes, lorsque la mesure des saints sera remplie, et le nombre des
élus consommé.

Or, aucun homme ne peut, non seulement par des raisons certaines, mais même en s’appuyant sur des
conjectures probables, connaître quel est le nombre des prédestinés, et moins encore après quel espace de temps ce nombre sera complet. Qui oserait, par exemple, affirmer s’il se sauvera plus ou moins des hommes dans les siècles à venir qu’il ne s’en est sauvé dans les siècles antérieurs ?

Et soit que les saints futurs soient en nombre plus considérable, soit qu’ils se trouvent en nombre moindre que les saints passés, comment prévoir dans quelle mesure de temps leur nombre sera consommé ? N’est-il pas constant que, dans la vie de l’Église, il y a des temps de stérilité où les saints sont rares et des époques de fécondité où ils abondent ?

C’est pourquoi, considérant la cause primordiale du monde, qui n’est
autre que le mystère caché de la prédestination, personne ne peut conclure si la fin du monde est prochaine ou éloignée.

Cependant, si Jésus-Christ nous apprend que la fin de ce grand jour est un secret que Dieu s’est réservé dans les conseils de sa puissance, tempora et momenta quœ Pater posuit in sua potestate, et qui échappe à toutes nos prévisions jusqu’à l’heure même de sa réalisation, toutefois, afin de nous prémunir contre l’incurie et une fausse sécurité, il ne cesse de rappeler aux hommes, premièrement que la fin du monde est certaine, secondement qu’elle est relativement prochaine, troisièmement qu’elle n’aura pas lieu avant que ne se soient produits, non pas des signes communs et généraux tels qu’il s’en est accompli dans tous les temps, mais des signes propres et spéciaux qu’il nous a clairement indiqués.

Ces signes ne sont pas seulement des calamités et des révolutions dans les astres, mais des événements d’un caractère public, se rattachant à la fois à l’ordre religieux et social, et sur lesquels il est impossible que l’humanité puisse se méprendre.

II

Le premier des événements précurseurs de la fin des temps est celui que nous indique le Sauveur, en saint Matthieu, ch. XXIVe, quand il nous dit : «Et cet Évangile du royaume de Dieu sera prêché dans l’univers, donné en témoignage à toutes les nations, et alors seulement arrivera la fin».

Le second de ces faits sera l’apparition de l’homme de péché, l’Antéchrist (Thessal., II, 2, 3, 4).Le troisième, la conversion du peuple juif, qui adorera le Seigneur Jésus et le reconnaîtra pour le Messie promis (Rom., XI, 14-17). «Jusque là, dit saint Paul, que personne ne s’abuse comme si nous étions
à la veille du jour du Seigneur» (Thes., x, 2).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 3 Mar - 23:23

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Il est manifeste que les deux derniers événements, indiqués par saint Paul comme devant signaler l’approche de la suprême désolation, ne sont pas accomplis. L’Antéchrist n’a pas encore paru, ainsi que nous l’établirons dans le prochain discours.

Les juifs, en tant que nation, n’ont pas encore rejeté l’épais bandeau qui les empêche de saluer comme Dieu celui qu’ils ont crucifié. Reste à étudier si, à l’heure présente, l’Évangile a été prêché sur toute la terre et offert en témoignage à l’universalité des nations.

Sur ce point les Pères et les Docteurs sont partagés. Les uns disent que les paroles de Jésus-Christ doivent être interprétées moralement, qu’il faut les entendre dans le sens d’une prédication partielle et sommaire, qu’il suffit, pour leur vérification, que des missionnaires aient éclairé un certain nombre d’intelligences isolées dans les diverses parties de la terre habitable, et que dans chaque désert, sur chaque côte lointaine, la croix ait été arborée au moins une fois.

D’autres, en plus grand nombre, tels que saint Jérôme, Bède, veulent que les paroles du Fils de Dieu soient entendues dans le sens le plus strict et le plus littéral.

Cornélius a Lapide, le plus savant des interprètes des Livres saints, émet le sentiment que la fin des temps n’arrivera pas avant que le christianisme ait été, non seulement divulgué, propagé. mais qu’il se soit établi, organisé, et qu’il ait subsisté à l’état d’institution publique chez les hommes de toute race et de toute nationalité : de telle sorte qu’avant que le cours des siècles soit achevé.

Il n’y aura pas une plage barbare, pas une île perdue dans l’Océan, pas un lieu actuellement inconnu dans les deux hémisphères, où l’Évangile n’ait brillé dans tout son éclat, où l’Église ne se soit manifestée avec sa législation, ses solennités, sa hiérarchie comprenant les évêques et les pasteurs de second ordre, où enfin ne se soit pleinement vérifiée la grande prophétie :

«Il n’y aura plus qu’un seul troupeau sous la houlette d’un seul pasteur» (Cornél. à Lapide, Comment. in Matth., vol. xv, p. 564.

Nous opinons pour ce dernier sentiment. Il est plus conforme au témoignage des saintes Écritures. Il est plus en accord avec la sagesse et la Miséricorde de Dieu, qui ne distingue pas entre civilisés et barbares, entre grecs et entre juifs, mais qui, voulant le salut de tous les hommes, n’exclut aucun d’eux de la lumière et du bienfait de la Rédemption.

Enfin, il se concilie mieux avec la conduite de la Providence, qui prend une égale sollicitude de tous les peuples et les appelle successivement à la connaissance de sa loi, au temps fixé par ses immuables décrets.

Or, il suffit de jeter les yeux sur une carte géographique pour reconnaître que la loi évangélique est loin d’avoir été promulguée à tous les peuples, et que d’innombrables multitudes, à l’heure présente, restent encore assises dans les ténèbres, et ne possèdent pas la moindre teinture des vérités révélées.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptySam 4 Mar - 20:50

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Ainsi, le centre de l’Asie, les montagnes du Tibet ont jusqu’ici défié les tentatives de nos plus intrépides missionnaires. Le Nil nous cache encore ses sources comme au temps de l’empire romain. Personne n’a pu jusqu’ici nous renseigner d’une manière exacte sur les usages, l’état religieux et social des populations de l’Afrique équatoriale, malgré les grands lacs et les hauts plateaux récemment découverts où naguère on ne soupçonnait que des sables et des déserts.

L’Angleterre et d’autres nations ont fondé des stations coloniales sur les côtes de l’Océanie, mais l’intérieur de ces vastes continents reste à explorer. Il est évident que l’Évangile n’a pas encore été offert en témoignage à toutes les nations !

Peut-on même dire qu’à l’heure présente il ait été prêché avec assez d’éclat, et de manière à rendre inexcusables ceux qui auront refusé de lui obéir sur la plus grande partie de la terre, dans toutes les provinces de l’Inde, de la Chine, dans laplupart des archipels ? Que serait-ce que vingt, que cent, que mille prêtres, si l’on veut, pour évangéliser un pays
comme la France, y implanter la connaissance de nos divins mystères, y entretenir le feu de la charité ?

Or la Chine seule, vu son immense population, est bien loin de la comparaison que nous venons d’établir. Parmi les trois cent quarante millions d’habitants que compte ce vaste empire, le plus grand nombre, ou n’a jamais entendu parler de notre religion, ou n’en a qu’une idée vague et incomplète : ils vivent et meurent sans avoir jamais rencontré un prêtre.

L’Afrique, si l’on en excepte les provinces du nord, ne compte que cinq ou six résidences de missionnaires sur des côtes de plus de deux mille lieues d’étendue (L’abbé Soulié, La Fin du Monde, V. Palmé, 1872).

A chaque page des annales de la Propagation de la foi, on retrouve ces douloureux accents qui s’échappent du cœur des apôtres :

«Priez donc le maître de la moisson qu’il envoie des ouvriers pour recueillir ces immenses récoltes» (Luc, x, 2).

Or, il est écrit qu’à la fin des temps l’Évangile aura été donné en témoignage à toutes les nations.

«Tous les peuples, s’écrie David, tous les peuples jusqu’aux extrémités de la terre, se ressouviendront du Seigneur et retourneront à lui, car c’est au Seigneur qu’appartient l’empire, et il gouvernera les nations» (Ps. XXI).

Plus loin David dit encore : «Sa domination s’étendra depuis une mer jusqu’à l’autre et depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre ; les habitants de l’Éthiopie se prosterneront devant lui : les rois d’Arabie et de Saba lui apporteront leurs dons» (Ps. LXXI).

Le Seigneur s’adresse ensuite à l’Église par Isaïe : « Étends l’enceinte de tes pavillons, développe les voiles de tes tentes, n’épargne rien, allonge tes cordages, affermis tes pieux. Car tu pénétreras à droite et à gauche, ta postérité héritera des nations et tu rempliras les villes de la terre» (Isaïe, LXIV, 2, 3, 4).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 5 Mar - 23:34

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Ces textes sont formels, précis, et de leur témoignage il ressort clairement qu’il adviendra une époque où toutes les hérésies, tous les schismes seront détruits, et où la religion véritable sera unanimement connue et pratiquée dans tous les lieux que le soleil éclaire.

Assurément, cette unité ne se réalisera pas sans peine ; l’humanité ne parviendra pas à cet âge d’or par des voies semées de roses : toutes les assises de l’Église sont cimentées avec le sang des martyrs mêlé à la sueur des apôtres.

Il faut donc s’attendre à des luttes et à des résistances acharnées. Il y aura du sang répandu ; l’esprit de ténèbres amoncellera de nouveau ses séductions et ses ruses ; on peut prévoir pour l’Église des persécutions plus terribles que celles qu’elle a jusqu’ici soutenues.

Mais, d’autre part, il faut apprendre à scruter les pensées de Dieu et à lire dans les décrets de sa puissance. Toutes les admirables inventions des temps modernes ont leur fin providentielle.

Dieu, de nos jours, aurait-Il entrouvert à l’homme les secrets et les trésors cachés de la création, lui aurait-Il mis entre les mains tous ces merveilleux instruments tels que la vapeur, le magnétisme, l’électricité, dans l’unique but de fournir un nouvel aliment à son orgueil, d’être les dociles esclaves de son égoïsme et de sa cupidité ?

Ce n’était pas la pensée qu’il exprimait par la voix du prophète, quand il disait : «Je vais donner des ailes à ma parole, atteler le feu à mes chars, saisir mes apôtres comme dans un tourbillon, et les transporter en un clin d’œil au milieu des nations barbares». Ainsi les temps sont proches où Jésus-Christ va obtenir un triomphe complet, et où, en toute vérité, il pourra s’appeler le Dieu de la terre : Deus omnis terræ vocabitur (Isaïe, XXXIV, 5).

A l’heure présente, de nombreux indices nous présagent une grande victoire pour le Christianisme. Nos ennemis n’en ont-ils pas le pressentiment ? un instinct secret ne les avertit-il pas que les jours de leur force sont comptés, et que le temps où il leur est donné de prévaloir ne saurait être de longue durée ?...

C’est pourquoi ils enrôlent dans la guerre impie qu’ils font à l’Église toutes les corruptions haineuses, toutes les hypocrisies impatientes de jeter leur masque, toutes les sciences hostiles, toutes les politiques ombrageuses et athées.

La révolution lève hardiment son étendard contre la religion, la propriété, la famille, elle sape les bases de l’édifice social, et nous livre ses assauts simultanément et sur tous les points. La presse, affranchie de tout frein, inocule, par ses mille organes, les doctrines les plus subversives et les poisons les plus meurtriers.

Le trône dix fois séculaire du Saint-Siège, attaqué avec une audace infernale, signalé comme institution d’ignorance et d’obscurantisme, faisant tache au milieu des splendeurs de notre civilisation, a succombé sous cette multitude d’efforts combinés ; il s’est écroulé de fond en comble, sans qu’humainement parlant, on puisse nourrir l’espérance qu’il parvienne bientôt à se relever.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 6 Mar - 22:56

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

On conçoit que, dans une telle situation, les sages se sentent irrésolus dans leurs conseils, et que leur courage et leur fermeté paraissent chanceler.

On conçoit qu’à travers ces nuages et sous ces horizons troublés, ils entrevoient de sombres perspectives, et qu’ils nous annoncent une recrudescence de crimes, de guerres et d’effroyables bouleversements.

Mais ce qui nous donne l’espérance d’une nouvelle ère glorieuse pour l’Église, c’est précisément l’incroyable audace et la rage sans cesse renaissante de nos ennemis.

De nos jours on attaque le Christianisme partout : dans les arts, dans les sciences, dans l’Église et dans l’État, en Europe comme en Asie, dans l’ancien et dans le nouveau monde.

C’est le signe certain qu’il triomphera partout et en tout lieu. En quel moment ? Dieu le sait, mais le fait est certain. Le sang des martyrs devient la semence des chrétiens, l’Église a des promesses immuables.

Au sortir de la mer Rouge, elle entre dans la Terre promise.

A l’heure des ténèbres succède celle de la lumière et du triomphe. A la suite des outrages du Golgotha, elle entend retentir autour d’elle les bénédictions et les hosannas de la délivrance.

Donc, ne perdons pas courage. Saluons l’avenir qui se prépare. Et si, à l’heure présente, notre patrie est en proie aux convulsions, déchirée par les discordes ; si sa fortune et son influence politique sont devenues un enjeu que se disputent les ambitions inassouvies et les médiocrités vulgaires, comme le prodigue de l’Évangile, elle ne tardera pas à se ressouvenir de la paix et de l’honneur des siècles de sa jeunesse.

Elle rejettera ses chaînes et le bandeau de son ignominie, il y aura de nouveau des pages brillantes à écrire dans ce livre qui a pour titre : Gesta Dei per Francos.

Mais la fin du monde, dût-elle être ajournée à de longs siècles, que sont les siècles auprès des années éternelles ?

Une seconde, un instant plus fugitif que l’éclair. Lorsque le Fils de Dieu se fut élevé dans les cieux et assis sur une nuée, les Apôtres ne pouvaient détacher leurs regards de l’endroit du Ciel où il avait disparu.

Tout à coup, deux anges vêtus de blanc se montrèrent à eux et leur dirent : «Hommes de la Galilée, pourquoi restez-vous là, contemplant le Ciel ?

Ce Jésus, qui a été enlevé d’avec vous dans le Ciel, en reviendra de la même manière que vous L’y avez vu monter» (Act., 1, 10-11), ailleurs Jésus-Christ dit : «Encore un peu de temps et vous ne Me verrez plus : encore un peu de temps et vous Me verrez ; parce que Je vais à Mon Père» (Jean, XVI, 16).

Mais si Jésus-Christ a voulu nous laisser ignorer le temps précis de la fin du monde, il a jugé utile de nous renseigner en détail sur le mode et sur les circonstances de ce grand événement.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 7 Mar - 22:40

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Quant au monde, dit-Il, la chute du monde aura lieu instantanément et à l’improviste : «Veniet dies Domini sicut fur» (II Pet., III, 10).Ce sera à une époque où le genre humain, plongé dans le sommeil de la plus profonde incurie, sera à mille lieues de songer au châtiment et à la justice.

La Divine Miséricorde aura épuisé toutes ses ressources et tous ses moyens
d’action. L’Antéchrist aura paru. Les hommes répandus sur tous les espaces auront été appelés à la connaissance de la vérité.

L’Église catholique une dernière fois se sera épanouie dans la plénitude de sa vie et de sa fécondité. Mais toutes ces faveurs signalées et surabondantes, tous ces prodiges seront de nouveau effacés du cœur et de la mémoire des hommes.

L’humanité, par un abus criminel des grâces, sera revenue à son vomissement.

Tournant ses attachements et toutes ses aspirations vers les biens et les grossiers plaisirs de cette terre, elle se sera, comme parlent les Livres saints, détournée de Dieu au point de ne plus voir le Ciel et de ne plus se souvenir de ses justes jugements (Dan., XIII, 9).

Toute foi sera éteinte dans les cœurs. Toute chair aura corrompu ses voies. La divine Providence jugera qu’il n’y a plus de remède. Ce sera, dit Jésus-Christ, comme aux temps de Noé (Matth., XXIV, 77, 38).

Les hommes alors vivaient insouciants, ils faisaient des plantations, ils construisaient des maisons somptueuses, ils se raillaient agréablement du bonhomme Noé, se vouant au métier de charpentier et travaillant nuit et jour à construire son arche ; ils disaient : Quel fou, quel visionnaire !

Cela dura jusqu’au jour où le déluge survint et engloutit toute la terre : Venit diluvium et perdidit omnes.
Ainsi la catastrophe finale se produira lorsque le monde sera le plus en sécurité ; la civilisation sera à son apogée, l’argent abondera sur les marchés, jamais les fonds publics n’auront été plus à la hausse.

Il y aura des fêtes nationales, de grandes expositions, l’humanité, regorgeant d’une prospérité matérielle inouïe, n’aura plus d’espérance au Ciel ; attachée bassement aux plus basses jouissances de la vie, elle dira comme l’avare de l’Évangile : «Mon âme, tu as des biens pour de longues années, bois, mange, amuse-toi...»

Mais, tout à coup, au milieu de la nuit, in media nocte, car ce sera dans les ténèbres, et à cette heure fatidique de minuit où le Seigneur apparut une première fois dans Ses abaissements, qu’Il reparaîtra dans Sa gloire.

Les hommes, réveillés en sursaut, entendront un grand fracas et une grande clameur, et une voix se fera entendre qui dira : «Dieu est là, il faut aller à sa rencontre : Ecce sponsus venit, exile obviam ei»
(Mt., xxv, 6).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 8 Mar - 23:37

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Nous avons conservé, dans nos annales de Savoie, la mémoire et la tradition d’une épouvantable catastrophe, qui nous offre l’image et l’esquisse de ce qui se réalisera à l’époque où Dieu abandonnera le genre humain et où sa divine patience se sera lassée sans retour.

C’était il y a sept cents ans, en 1248, le 24 novembre, veille du jour où l’Église célèbre la fête de sainte Catherine ; ce soir-là, la saison était douce, l’air calme, les étoiles scintillaient au ciel. Toute la vallée où est située actuellement la ville de Chambéry reposait tranquille et en sécurité.

Alors, un personnage impie et pervers exerçait une domination tyrannique sur une ville à jamais disparue, mais qui, à cette époque, était voisine de la cité dont je parle. Ce personnage venait de réunir de nombreux et joyeux convives.

Il célébrait par des festins et par des orgies licencieuses la spoliation sacrilège d’un monastère qu’il avait converti en un lieu profane, après en avoir chassé sans pitié les moines et les hôtes sacrés qui en étaient les légitimes possesseurs.

Sans doute, comme au temps de Balthasar, le repas était somptueux, et le vin et les liqueurs, mêlés aux blasphèmes et aux rires sardoniques, y coulaient à grands flots.

Tout à coup, en un instant, au milieu de la nuit, la terre est agitée par une violente secousse ; des tourbillons horribles, des voix et des mugissements de tempête, que l’on eût crus émanés des cavernes de l’Enfer, semblent ébranler le firmament et le sol, et avant que les convives aient pu se lever, avant qu’ils aient pu pousser un cri de détresse, ils étaient ensevelis vivants sous l’éboulement d’une montagne gigantesque :

Une ville, cinq bourgades, toute une région peuplée de six mille habitants, étaient engloutis dans des abîmes, dont les traces sont écrites en caractères indélébiles sur les débris de notre sol, et dont la mémoire légendaire et mêlée d’épouvante est demeurée ineffaçable et vivante dans l’esprit et le souvenir de nos populations.

Cette image, empruntée à un des événements les plus mémorables et les plus lugubres dont notre histoire ait été le théâtre est en un sens plus vive et plus saisissante que celle de Noé et du déluge.

Car enfin, au temps de Noé et du déluge, les hommes, avant de périr, eurent le temps de se reconnaître et d’obtenir la grâce du repentir, le désastre n’éclata que progressivement ; si tous ne parvinrent pas à se sauver pour la vie présente, saint Pierre nous déclare formellement que le grand nombre revint à Dieu et se sauva pour la vie future.

Dans sa 1er Épître, III, 19 et 20, il nous dit que lorsque la sainte âme de Jésus-Christ eut été séparée de son corps, «elle alla prêcher aux limbes et délivrer ceux qui avaient été incrédules, lorsque aux jours de Noé ils attendaient la patience de Dieu».

Mais, au jour du jugement, ce sera comme aux abîmes de Myans et au pied de la colline de Saint-André, tout s’y fera avec une promptitude et une impétuosité non pareilles : Cœli magno impetu transient.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 9 Mar - 23:18

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Jésus-Christ nous le dit : «Que celui qui sera au haut de la maison ne prenne point la peine de descendre pour emporter quoi que ce soit de sa maison. Et que celui qui est aux champs ne retourne point en arrière pour emporter ses habits. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là... Alors si quelqu’un vous dit : le Christ est ici ou il est là, ne le croyez point ; car avec la même rapidité que la foudre court de l’orient pour s’élancer à l’occident, il en sera ainsi de l’avènement du Fils de l’homme»
(Matth. XXIV, 17, 18, 27).

III

Mais, par quelle voie aura lieu cette grande destruction, quelle en sera la cause occasionnelle ou efficiente, l’agent principal, l’instrument direct et immédiat ? Les saintes Écritures n’ont voulu omettre aucune des circonstances relatives à cet événement, le plus décisif et le plus solennel de tous ceux qui se sont succédé depuis la création.

Elles nous apprennent donc que le monde ne périra pas par une inondation comme au déluge, qu’il ne s’écroulera pas par un tremblement et ne sera pas enseveli sous les cendres et sous les laves, comme le furent, sous le règne de Titus, Herculanum et Pompéi, mais qu’il sera mis en combustion et exterminé par le feu : Terra autem et quœ in ipsa sunt opera exurentur.

C’était déjà la croyance antique, celle des Égyptiens et des philosophes persans. Cicéron a dit que le monde finirait par le feu.

Mais, ce qui est remarquable, c’est que la science actuelle s’accorde avec les Livres saints, pour témoigner que le feu sera le grand ouvrier de la justice de Dieu et du renouvellement qui en suivra la manifestation.

Ainsi, la science a constaté, comme la Bible, que le feu est la première force créée qui ait déployé son énergie et manifesté son activité.

C’est par le feu que la nature a été fécondée, les éléments mis en travail ; c’est par lui que se sont opérées les grandes révolutions du monde primitif, que le soulèvement des montagnes a eu lieu, que se sont produits les astres, et que finalement est sorti tout cet ordre, toute cette variété de l’univers tel qu’il s’offre à nos regards et à notre admiration.

« Au commencement, est-il dit dans la Genèse, chap. 1er, vers. 2 : la terre était vide et sans consistance et les ténèbres régnaient sur toute la face de l’abîme ». En d’autres termes, comme nous l’expliquent les savants et les commentateurs, la matière était volatilisée et à l’état de vapeur.

Avant que le Créateur lui eût conféré ses propriétés et ses formes diverses, en la classant et en la coordonnant par l’œuvre des six jours, tous ces éléments constitutifs étaient confus, désunis, à l’état de chaos.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 10 Mar - 22:45

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

La terre, le soleil, les astres, offraient l’image d’une vaste mer liquescente ou gazeuse éparse dans l’immensité. Mais cette mer n’était pas immobile et inerte.

A sa surface et dans ses plus intimes profondeurs elle bouillonnait et était mise en mouvement sous le souffle vivificateur d’un agent éternel et tout-puissant, qui n’était autre que l’Esprit de Dieu.

Et spiritus Dei ferebatur super aquas (Gen., I, 2). L’Esprit Saint faisait subir à la substance matérielle une sorte d’incubation.

Sous l’action et par les ardeurs de cette chaleur infinie et souveraine, les éléments étaient soumis à une fonte et à une refonte, ils se perfectionnaient, ils acquéraient leur puissance et leur énergie, ils se dépouillaient de leurs scories, comme l’or qui se raffine et se dégage de sa rouille dans le creuset où il est jeté.

Et lorsque, ainsi transformés au souffle de cette fournaise du divin Esprit, ils furent rendus aptes à entendre la voix de Dieu, le Créateur les appela successivement et il dit : «Que la lumière soit, et la lumière fut».

Et après qu’il eut fait la nuit et le jour, qu’il eut étendu le Ciel, il dégagea la matière solide de la masse vaporeuse qui l’enveloppait, et il dit :

«Tu t’appelleras la terre» et la terre fut consolidée. Il parla aussi aux eaux, et ne laissant sur notre globe, de la partie liquide, que ce qui était nécessaire pour l’arroser et remplir les bassins des mers, il envoya le reste, à l’état de vapeur ou d’éther, remplir les vastes espaces qui sont au-dessus de toutes les sphères et de tous les firmaments.

: Divisitque aquas quœ erant sub firmamento, ab his quœ erant super firmamentum (Gen., I, 17)

Ce fut là une grande et sublime scène, qui donnerait lieu à de longs et de magnifiques développements. Qui ne sentirait son esprit s’élever et son cœur tressaillit au spectacle de l’acte créateur, de ce chef-d’œuvre de la puissance et de la sagesse divines, faisant jaillir des flots de lumière et de beauté de cet océan informe et ténébreux, imprimant le mouvement et l’action à tous les êtres inertes que le divin Esprit avait investis de sa vertu en les pénétrant de ses ardeurs et de ses radiations ?

Et spiritus oris ejus omnis virtus eorum (Ps. XXXIII, 6). Mais aujourd’hui nous ne pouvons parler de ces
œuvres admirables qu’accidentellement et dans la mesure où elles se rattachent au sujet que nous avons entrepris.

Or, ce même Esprit de Dieu, qui a répandu à pleines mains dans l’univers des trésors d’harmonie et de perfection, procédera par la même voie quand il s’agira d’ordonner de nouveaux cieux, et de construire ce palais qui devra éternellement servir de demeure à l’homme glorifié.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptySam 11 Mar - 20:32

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Ici, nous ne faisons pas de la fantaisie, notre parole n’est pas nôtre ; elle est celle de tous les prophètes qui ont parlé, de tous les évangélistes qui ont écrit : «Le feu, est-il dit, marchera devant la face du Seigneur, il dissipera ses ennemis dans les alentours, il mettra les montagnes en fusion, et les collines s’écouleront comme de la cire» (Ps. XCVI, 3-4).

Devant son éclat le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus de lumière, les étoiles tomberont. C’est-à-dire que, dissoutes une seconde fois, elles se dissiperont dans les airs comme des gouttes légères.

Ce feu sera celui qui dévorera les méchants comme de la paille, qui pénétrera leurs os jusqu’à la moelle et qui les consumera éternellement.

Il sera la dernière épreuve des justes qui vivront dans les derniers jours. Il suppléera pour eux au Purgatoire dont, au moment de la résurrection, les flammes réparatrices s’éteindront pour ne plus se rallumer.

Il sera le creuset où ils déposeront les restes de leur rouille terrestre, afin qu’aucune souillure n’obscurcisse la blancheur de leurs vêtements, lorsqu’ils paraîtront devant le trône de Dieu.

Tous ces événements se réaliseront, n’en doutons pas, ils sont certains d’une certitude absolue, comme l’est Dieu Lui-même, comme l’est Son esprit de vérité, qui n’est sujet à aucune erreur ni à aucun changement.

On peut affirmer, à la vérité, que tous, tant que nous sommes ici, nous aurons quitté ce bas monde avant d’être les témoins de cette grande scène de désolation et de ruine.

Jésus-Christ pourtant a jugé utile que nous en soyons renseignés, parce que ces grandes vérités ne sont pas d’un ordre spéculatif, mais qu’elles sont destinées à exercer sur la conduite de notre vie des effets pratiques et immédiats.

En effet, si la terre et tout ce qu’elle renferme doivent un jour disparaître par le feu, les biens de ce monde ne sont pas plus estimables que le bois et que la paille ; et alors, à quoi bon en faire l’objet de nos désirs et de nos préoccupations ?

Pourquoi chercher à bâtir et à laisser des traces de notre génie et de notre puissance, là où nous n’avons pas de demeure permanente, et où la figure de ce monde sera emportée comme une tente qui n’a pas de voyageurs à abriter ?

Dirons-nous que cet effrayant cataclysme ne se réalisera que dans les siècles des siècles ? Mais Jésus-Christ nous dit que ces siècles des siècles ne sont qu’un instant auprès de l’Éternité, et lorsque le moment sera venu, lorsque des régions de la vie future nous serons les témoins et les acteurs de ce drame suprême, toute la durée de l’humanité nous semblera si courte, que c’est à peine si nous jugerons qu’elle a eu la durée d’un jour (Ps. LXXXI, 4).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 12 Mar - 21:59

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Ici, nous ne faisons pas de la fantaisie, notre parole n’est pas nôtre ; elle est celle de tous les prophètes qui ont parlé, de tous les évangélistes qui ont écrit : «Le feu, est-il dit, marchera devant la face du Seigneur, il dissipera ses ennemis dans les alentours, il mettra les montagnes en fusion, et les collines s’écouleront comme de la cire» (Ps. XCVI, 3-4).

Devant son éclat le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus de lumière, les étoiles tomberont. C’est-à-dire que, dissoutes une seconde fois, elles se dissiperont dans les airs comme des gouttes légères. Ce feu sera celui qui dévorera les méchants comme de la paille, qui pénétrera leurs os jusqu’à la moelle et qui les
consumera éternellement.

Il sera la dernière épreuve des justes qui vivront dans les derniers jours. Il suppléera pour eux au Purgatoire dont, au moment de la résurrection, les flammes réparatrices s’éteindront pour ne plus se rallumer. Il sera le creuset où ils déposeront les restes de leur rouille terrestre, afin qu’aucune souillure n’obscurcisse la blancheur de leurs vêtements, lorsqu’ils paraîtront devant le trône de Dieu.

Tous ces événements se réaliseront, n’en doutons pas, ils sont certains d’une certitude absolue, comme l’est Dieu Lui-même, comme l’est Son esprit de vérité, qui n’est sujet à aucune erreur ni à aucun changement.

On peut affirmer, à la vérité, que tous, tant que nous sommes ici, nous aurons quitté ce bas monde avant d’être les témoins de cette grande scène de désolation et de ruine.Jésus-Christ pourtant a jugé utile que nous en soyons renseignés, parce que ces grandes vérités ne sont pas d’un ordre spéculatif, mais qu’elles sont destinées à exercer sur la conduite de notre vie des effets pratiques et immédiats.

En effet, si la terre et tout ce qu’elle renferme doivent un jour disparaître par le feu, les biens de ce monde ne sont pas plus estimables que le bois et que la paille ; et alors, à quoi bon en faire l’objet de nos désirs et de nos préoccupations ?

Pourquoi chercher à bâtir et à laisser des traces de notre génie et de notre puissance, là où nous n’avons pas de demeure permanente, et où la figure de ce monde sera emportée comme une tente qui n’a pas de voyageurs à abriter ?

Dirons-nous que cet effrayant cataclysme ne se réalisera que dans les siècles des siècles ? Mais Jésus-Christ nous dit que ces siècles des siècles ne sont qu’un instant auprès de l’Éternité, et lorsque le moment sera venu, lorsque des régions de la vie future nous serons les témoins et les acteurs de ce drame suprême, toute la durée de l’humanité nous semblera si courte, que c’est à peine si nous jugerons qu’elle a eu la durée d’un jour (Ps. LXXXI, 4).

Saint Paul, le grand prophète, pour qui le temps n’avait pas de mesure, ni l’espace d’étendue, s’y croyait déjà transporté. Saint Jérôme dans sa grotte de Bethléem, entendait la trompette du jugement éveillant les morts, et ses cheveux se hérissaient de crainte, sa chair et ses os tressaillaient d’un indicible frisson. Enfin, Jésus-Christ nous dit de méditer ces grands enseignements, car il est certain que nous serons surpris, et que l’heure viendra plus tôt que nous ne le pensons.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 13 Mar - 23:13

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Pourquoi chercher à bâtir et à laisser des traces de notre génie et de notre puissance, là où nous n’avons pas de demeure permanente, et où la figure de ce monde sera emportée comme une tente qui n’a pas de voyageurs à abriter ? Dirons-nous que cet effrayant cataclysme ne se réalisera que dans les siècles des siècles ?

Mais Jésus-Christ nous dit que ces siècles des siècles ne sont qu’un instant auprès de l’Éternité, et lorsque le moment sera venu, lorsque des régions de la vie future nous serons les témoins et les acteurs de ce drame suprême, toute la durée de l’humanité nous semblera si courte, que c’est à peine si nous jugerons qu’elle a eu la durée d’un jour (Ps. LXXXI, 4).

Saint Paul, le grand prophète, pour qui le temps n’avait pas de mesure, ni l’espace d’étendue, s’y croyait déjà transporté. Saint Jérôme dans sa grotte de Bethléem, entendait la trompette du jugement éveillant les morts, et ses cheveux se hérissaient de crainte, sa chair et ses os tressaillaient d’un indicible frisson.

Enfin, Jésus-Christ nous dit de méditer ces grands enseignements, car il est certain que nous serons surpris, et que l’heure viendra plus tôt que nous ne le pensons. A la fin du XIVè siècle, un personnage extraordinaire parut au fond des Espagnes. Il s’appelait Vincent Ferrier.

Prophète et thaumaturge dès sa jeunesse, il grandit au milieu de l’étonnement universel ; l’Esprit de Dieu reposa sur lui, il s’empara de son cœur et l’enflamma d’un zèle inconnu depuis saint Paul. Il posséda son corps qu’il soutint malgré son extrême faiblesse au milieu des plus accablantes fatigues et des plus rudes austérités.

Dans ses mains il mit le pouvoir des miracles, enfin il ouvrit ses lèvres à la parole la plus prodigieusement puissante que depuis saint Paul l’humanité ait jamais entendue. Être surhumain, quoiqu’il fût homme, il refusa constamment les dignités que le Pape le pressait d’accepter. Sa vie fut une prière, un jeûne, une prédication continue.

Pendant vingt ans, il parcourut l’Europe, et pendant vingt ans l’Europe frémit, palpita sous la chaleur et à la flamme de ses accents inspirés (Mgr Gaume, Où allons-nous ?, n° XVII).

Le jugement dernier était le sujet favori de ses prédications. Lui-même annonçait au monde qu’il avait été envoyé spécialement par le souverain Juge pour annoncer l’approche des derniers jours. Or, c’était un jour à Salamanque, ville par excellence des théologiens et des savants.

Un peuple innombrable se pressait pour entendre l’envoyé du Ciel. Tout à coup, élevant la voix au milieu de l’assemblée : Je suis, dit-il l’ange de l’Apocalypse que saint Jean vit voler par le milieu du Ciel et qui criait à haute voix : Peuples, craignez le Seigneur et rendez-Lui gloire, parce que le jour du jugement approche.

A ces paroles étranges, un murmure indescriptible éclate dans l’assemblée. On crie à la démence, à la jactance, à l’impiété.

L’envoyé de Dieu s’arrête un instant, les yeux fixés au ciel, dans une sorte de ravissement et d’extase puis il reprend, et d’une voix plus forte, il s’écrie de nouveau :

«Je suis l’ange de l’Apocalypse, l’ange du jugement». L’agitation et les murmures sont à leur comble. Tranquillisez-vous, dit le saint, ne vous scandalisez pas de mes paroles, vous allez voir de vos yeux que je suis ce que je dis. - Allez, à l’extrémité de la ville, à la porte Saint-Paul, vous trouverez une femme morte ; apportez-la ici, je la ressusciterai en preuve de ce que saint Jean a dit de moi.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 14 Mar - 23:06

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

De nouveaux cris et une protestation plus grande encore accueillent cette proposition. Cependant quelques hommes se décident à se rendre à la porte indiquée. Ils y trouvent, en effet, une femme morte, ils la prennent et viennent la déposer au milieu de l’assemblée.

L’apôtre, qui n’a pas quitté un instant le lieu élevé d’où il prêchait, s’adresse à la défunte : «Femme, dit-il, au nom de Dieu, je vous ordonne de vous lever». Aussitôt la morte se soulève, enveloppée de son linceul, elle laisse tomber le suaire étendu sur son visage et se montre pleine de vie au milieu de l’assemblée.

Vincent ajoute alors : «Pour l’honneur de Dieu et le salut de tout ce peuple, dites, maintenant que vous pouvez parler, si je suis vraiment l’ange de l’Apocalypse, chargé d’annoncer au monde l’approche du jugement dernier». «Vous êtes cet ange, répond la femme, vous l’êtes réellement».

Pour placer ce merveilleux témoignage entre deux miracles, le saint lui dit encore : «Préférez-vous rester en vie, ou voulez-vous mourir de nouveau ?» «Volontiers je vivrais, dit la femme». «Vivez donc, reprend le saint».Elle vécut en effet un grand nombre d’années encore, témoin vivant, dit un historien, d’un étonnant prodige et de la plus haute mission dont jamais homme ait été investi.

Nous ne discutons pas l’authenticité de ce récit. Il a soulevé des doutes auprès de quelques hagiographes, et les circonstances dont il est accompagné ont donné lieu à des critiques et à des discussions. Mais à l’appui de notre doctrine, il nous suffit de constater que l’Église ne l’a pas déclaré apocryphe, puisque dans la bulle de canonisation du saint, il est dit : «Il eut les paroles de l’Évangile éternel pour annoncer, comme l’ange qui volait au milieu du Ciel, le royaume de Dieu à toute langue, à toute tribu, à toute nation, et pour démontrer l’approche du jugement dernier».

Toutefois, il y a près de cinq cents ans que cet événement s’est accompli et le jugement annoncé par le thaumaturge du XIVè, siècle n’a pas eu lieu. Devons-nous en conclure que le saint a été induit en erreur, et que le miracle de cette résurrection attesté par des témoins graves et dignes de foi, retracé et transmis par la sculpture et par la peinture, doive être mis au rang des légendes, réputé une allégorie et une simple invention

Saint Vincent Ferrier a parlé comme l’avaient fait avant lui de saints docteurs, et comme l’ont fait après lui la plupart des grands hommes apostoliques. Ainsi, saint Jérôme blâme, à la vérité, un certain Juda, écrivain renommé d’une Histoire Ecclésiastique, parce qu’il avait affirmé que la violence des persécutions présageait la fin du monde, et qu’elle aurait lieu dans un temps rapproché ; mais le même saint Jérôme dans une de ses lettres (IIe lettre à Agéruchie de Monogam), où il trace avec élégance le tableau des calamités et des désastres dont il a été le témoin énonce lui aussi presque la même opinion.

Saint Cyprien (Ep. 58) écrit ces paroles : «Vous devez être assurés et tenir pour certain que le jour des désolations extrêmes a commencé à se lever sur vos têtes, et que les temps de l’Antéchrist sont proches...» Saint Ambroise, dans l’éloge funèbre de son frère Satyre, s’écrie : «Il a été enlevé de la vie afin qu’il ne fût pas témoin de la fin du monde, et de la destruction totale de l’univers». Saint Grégoire le Grand, saint Bernard ont exprimé les mêmes sentiments dans leurs livres et dans leurs discours.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 15 Mar - 22:15

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Ces illustres docteurs et ces grands saints ont ainsi parlé, soit parce qu’ils voyaient la foi s’éteindre, et les calamités de leurs siècles s’accroître chaque jour dans de plus effrayantes proportions,
soit parce qu’ils étaient saisis de crainte à la pensée de ce grand jour, et qu’ils voulaient inoculer cette crainte salutaire aux hommes égarés, afin de les ramener à la connaissance de Dieu et à la pratique du bien.

Pourtant on ne peut dire qu’il se soient écartés de la vérité ; ils ont parlé suivant les Écritures, qui, insistant sur cette vérité fondamentale, ne cessent de nous montrer comme imminente la perspective de l’avènement du Juge divin : Prope est jam Dominus.

En cela, les Apôtres et les écrivains inspirés ne nous ont pas trompés, par la raison que les temps ne sont rien pour ceux qui ont franchi les confins de la vie terrestre.

Toute la mesure des siècles, dit l’Esprit Saint, n’est pas plus que le jour qui s’écoule, tanquam dies hesterna quœ prœteriit. De même que, dans le firmament, il y a des étoiles séparées par des myriades de lieues et qui, en raison de leur distance, semblent se confondre et ne former qu’un seul point, quand on les observe de cette terre, ainsi des hauteurs de la vie de Dieu, où nous serons un jour plongés, les temps seront comme s’ils n’étaient pas.

Un an, cent mille ans, des millions d’années contemplées du sein de l’éternité, ne nous apparaîtront
que comme de simples points. Nous les estimerons des durées tellement microscopiques, tellement centésimales, qu’en un sens, elles n’auront entre elles aucune différence que notre esprit puisse apprécier.

En conséquence, il est permis en toute vérité d’appliquer à la résurrection générale comme aux résurrections partielles opérées par Jésus-Christ, cette parole de l’évangéliste saint Jean :

Elle est venue l’heure où ceux qui sont dans les mausolées et dans les sépulcres entendront la voix du Fils de Dieu : Venit hora, et nunc est quando mortui audient vocem Filii Dei, et qui audierint vivent (Jean, v, 27).

Du reste, à la mort, notre sort éternel sera irrévocablement fixé, et le jugement particulier qui doit la suivre déterminera prochainement dans quelles conditions nous figurerons aux assises de la justice divine et le rang qui nous y sera assigné.

En face de cette conclusion inévitable des destinées humaines, les agitations de notre politique ne sont autre chose qu’un vain bruit.

Les révolutions, qui font disparaître les peuples et qui précipitent les républiques et les empires, sont moins que ne l’est sur un théâtre un renouvellement de scène et un changement de décors.

Toutes ces entreprises colossales et ces travaux merveilleux auxquels les hommes occupent leur esprit, et qu’ils conduisent à leur perfection au prix des plus grands sacrifices et des plus périlleux efforts, n’apparaissent que comme une fumée, et sont des œuvres plus fragiles que la toile tissée par l’araignée, et qui, le plus souvent n’a pas la durée d’un jour.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 16 Mar - 22:44

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DE LA FIN DU MONDE.
DES SIGNES DONT ELLE SERA PRÉCÉDÉE ET DES CIRCONSTANCES QUI L’ACCOMPAGNERONT.


Veniet dies Domini sicut fur, in quo cœli magno impetu transient.

Alors il n’y aura plus d’autre distinction entre les hommes que celle du mérite et de la vertu. Toutes les pensées vaines et ambitieuses auront disparu. La politique aura cessé. La science elle-même sera détruite, scientia destretur, Rom., III, 8.

Heureux ceux qui auront entendu la parole divine et l’auront gardée fidèlement dans leur cœur. Heureux ceux qui, se réveillant de leur sommeil, auront, suivant la recommandation de l’Apôtre, marché honnêtement et comme de jour.

Heureux ceux qui, comme les vierges sages, auront entretenu soigneusement l’huile de leur lampe, et construit leur gerbe pour le jour de l’éclatante et solennelle moisson ! Ceux-là seront appelés les prédestinés, parce que, comme parle saint Jean, leurs noms sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau, qui a été tué depuis l’origine du monde. Puisse cette destinée être la nôtre. Ainsi soit-il !

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Et en ce temps se manifestera l’homme de péché que le Seigneur Jésus tuera du souffle de Sa bouche
et qu’Il dissipera aux clartés de Son avènement. II Th., chap. II, V. 3.

Le monde aura une fin. C’est une vérité que nous avons établie et que démontrent également la foi et la raison. La fin du monde et le dernier avènement du Fils de Dieu, qui la suivra, auront lieu à l’improviste, avec la rapidité de la foudre qui fend les nues et qui s’élance de l’orient à l’occident.

Mais la date précise de ce jour est un secret caché dans les profondeurs des conseils divins. Nous n’en savons ni le jour, ni l’heure, et Jésus-Christ, ambassadeur de la Divinité sur la terre, nous déclare qu’Il a reçu l’ordre formel de ne pas nous les divulguer.

Ainsi, toutes les opinions, qu’à diverses époques des personnages doctes et pieux ont cru pouvoir émettre sur cette question, ne sont que des sentiments personnels et privés, des assertions reposant sur des données purement conjecturales, et dont plus d’une fois les événements ont mis en évidence l’erreur et l’inanité.

Saint Cyprien, Tertullien, considérant la rage des persécuteurs et les violences de cette guerre d’extermination poursuivie à outrance contre les chrétiens, signalaient ces calamités et toutes ces horreurs comme les pronostics de la proximité du jugement dernier.

«La fin du monde n’est pas éloignée», disait saint Jean Chrysostome ; «les tremblements de terre, le refroidissement de la charité sont comme les avant-coureurs et les présages de ce terrible événement».

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 17 Mar - 22:47

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DEUXIEME CONFÉRENCE : DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Personne n’ignore qu’à l’époque de la chute de l’empire romain et de la dissolution sociale qui accompagna ce grand cataclysme, et plus tard, au commencement de l’an mil de l’ère chrétienne, les peuples croyaient toucher aux temps prédits, et dans les désastres publics, dans l’effondrement des institutions, il leur semblait voir le prélude de la destruction finale.

Déjà au temps de saint Paul, ces mêmes terreurs s’étaient emparées des esprits. Des illuminés et de faux sectaires interprétaient dans un sens grossier et littéral les paroles de l’Évangile de saint Matthieu. Persuadés que la ruine du monde allait suivre de près la ruine de Jérusalem, ils se livraient à des prédictions désordonnées et excessives, qui remplissaient les imaginations d’épouvante. Ils détournaient les hommes de l’accomplissement de leurs devoirs religieux et civils, les invitaient à ne pas se marier, à ne pas bâtir, à se livrer à une inertie stupéfiante, en attendant la catastrophe qui allait les frapper.

Saint Paul crut devoir désabuser ces âmes séduites et égarées et il leur dit : «Je vous en supplie, mes frères, que personne de vous ne se laisse surprendre en aucune manière comme si le jour du Seigneur était près d’arriver. Car le Fils de Dieu ne descendra pas une seconde fois, qu’on n’ait vu paraître l’homme de péché, le fils de perdition, celui qui doit se déclarer l’adversaire, s’élever au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, s’y montrant comme s’il était Dieu...» II Th., II, 3-6.

Voilà donc un fait précis, énoncé par l’Esprit Saint et que saint Paul annonce clairement, afin de dissiper les craintes auxquelles s’abandonnaient certains esprits et afin d’aider les chrétiens fidèles à se tenir en garde contre les faux systèmes et les prédictions incertaines et hasardées.

Mais ce qui ressort du passage que nous venons de citer, ce qui est certain et indéniable, c’est qu’avant la fin du monde, il apparaîtra sur la terre un homme profondément pervers, investi d’une puissance en quelque sorte surhumaine, qui, prenant à partie Jésus-Christ, entreprendra contre Lui une guerre impie et insensée.

Par la crainte que cet homme inspirera, et surtout par ses artifices, par son génie de séduction, il parviendra à conquérir la presque totalité de l’univers, il se dressera à lui-même des autels, et forcera tous les peuples à l’adorer.

Cet homme étrange, exceptionnel par sa malice, sera-t-il de notre race, aura-t-il sur son visage les traits de l’homme, le même sang que le nôtre coulera-t-il dans les veines de ce coryphée d’erreur et de corruption ?

Ou bien, comme quelques-uns l’ont voulu, sera-t-il une incarnation de Satan, un démon émané de l’Enfer et travesti sous une forme humaine ? Ou bien encore, comme l’ont soutenu d’autres docteurs, cet être impie n’est-il qu’un mythe, un personnage allégorique dans lequel les saintes Écritures et les Pères ont voulu manifester par une vue d’ensemble l’universalité des tyrans et des persécuteurs ; mettre en relief l’image collective de tous les impies et de tous les hérésiarques qui ont combattu contre Dieu et contre Son Église depuis l’origine des temps ?

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptySam 18 Mar - 23:50

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DEUXIEME CONFÉRENCE : DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Ces diverses interprétations ne sauraient se concilier avec le texte positif et précis des Livres Saints. La presque totalité des Docteurs et des Pères, saint Augustin, saint Jérôme, saint Thomas, affirment nettement que ce malfaiteur aux proportions effrayantes, ce colosse d’impiété et de dépravation sera un sujet humain.

Le savant Bellarmin démontre qu’il est impossible de donner une autre signification aux paroles de saint Paul et à celles de Daniel, ch. XI, V, 36 et 37 (lib. III, De pontifice).

Saint Paul désigne ce grand adversaire substantivement, en l’appelant un homme : «l’homme de péché, le fils de la perdition».

Daniel nous apprend qu’il attaquera tout ce qui est respectable et sacré, qu’il s’exaltera avec audace
contre le Dieu des dieux, et réputera comme néant le Dieu de ses Pères : Is Deum patrum suorum non reputabit.L’Apôtre ajoute que Jésus-Christ le tuera...

Tous ces traits et ces caractères divers ne peuvent évidemment s’appliquer à un être idéal et abstrait ; ils ne sauraient convenir qu’à un individu de chair et d’os, à un personnage réel et déterminé.

Les Pères et les Docteurs se sont appliqués à rechercher les origines de l’Antéchrist, à découvrir de quels parents et de quelle race il sera issu. L’universalité d’entre eux émettent le sentiment qu’il naîtra de parents juifs pris parmi les fils de Jacob, et plusieurs affirment qu’il sera issu de la tribu de Dan.

C’est l’interprétation qu’ils donnent à ce passage de la Genèse, ch. XLIX : «Que Dan devienne une couleuvre sur le chemin, un scorpion dans le sentier» ; et à cet autre de Jérémie, chap. VIII : «De Dan nous avons entendu le frémissement des coursiers». Ils supposent que saint Jean, dans son Apocalypse, a omis de mentionner la tribu de Dan en haine de l’Antéchrist, mais toutes ces données sont incertaines.

Ce qui paraît positif, c’est que l’Antéchrist sortira de la race juive d’Israël. Saint Ambroise, dans ses commentaires sur l’Épître aux Thessaloniciens, dit qu’il sera circoncis... Sulpice Sévère, dans le livre II de ses Dialogues, dit qu’il obligera tous ses sujets à se soumettre à la circoncision.

Du reste, tous s’accordent à dire qu’au début de son règne, il parviendra, par ses tromperies et ses prestiges, à faire croire aux juifs qu’il est le messie qu’ils ne cessent d’attendre, et ceux-ci, dans leur aveuglement, s’empresseront de le recevoir et de l’honorer comme tel.

C’est l’interprétation que Suarez et la généralité des commentateurs donnent à cette parole de Notre-Seigneur Jésus-Christ en saint Jean, v, 43 : «Je suis venu au nom de Mon Père, et vous ne Me recevez
pas, si un autre vient en son propre nom, vous le recevez».

Il faut donner la même signification à cette autre parole de saint Paul aux Thessaloniciens : «Parce qu’ils n’ont pas voulu recevoir la vérité, Dieu leur enverra une opération d’erreur de manière qu’ils croiront au mensonge» (II Thess., II, 10). Or est-il vraisemblable que les juifs acclament, comme Messie, un homme qui n’appartiendrait pas à leur race et qui n’aurait pas été circoncis ?

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 19 Mar - 23:38

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DEUXIEME CONFÉRENCE : DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

L’Antéchrist sera donc juif. Naîtra-t-il d’une union illégitime ? Le théologien Suarez nous dit que c’est chose incertaine. Toutefois, il est à présumer qu’un homme aussi profondément pervers, aussi opposé au Christ dans sa vie et dans ses mœurs, aura une origine infamante.

Et de même que Jésus-Christ a eu pour mère la Vierge immaculée, ainsi on peut conclure par analogie et par induction que son adversaire déclaré naîtra d’une union impure et qu’il sera le fruit d’une
femme d’impudicité (Damasc. I, 27).

«Il sera un fils de fornication», dit saint Jean Damascène «et sa naissance sera imprégnée des souffles et de l’esprit de Satan». Ce que l’on peut sûrement affirmer de cet homme d’iniquité, c’est que dès ses plus tendres années, il sera entièrement possédé par l’esprit et le génie du démon.

Le Lion de l’abîme, qu’aux derniers âges de l’humanité, Dieu, dans les secrets de sa justice, aura déchaîné pour punir l’infidélité des hommes, s’identifiera en quelque sorte avec lui, il lui inoculera la plénitude de sa malice.

Sans doute, il ne sera pas frustré de l’assistance de son bon ange, ni du secours nécessaire de la grâce suffisante, que Dieu en cette vie accorde à tout homme sans exception (Suarez, XIX, p. 1034, Ed.
Vives).

Mais sa haine contre Dieu sera si violente, sa répulsion pour toute œuvre bonne tellement invincible, ses rapports et son commerce avec l’esprit de ténèbres si étroits et si constants, que, depuis son berceau jusqu’à son dernier soupir, il demeurera immuablement rebelle à toutes les invitations divines et que la grâce d’en haut n’aura jamais en son cœur aucun accès.

Saint Thomas nous dit que dans sa personne et dans ses œuvres il se manifestera comme l’antipode du Fils de Dieu et qu’il sera la parodie de Ses miracles et de Ses œuvres.

L’esprit mauvais depuis son origine n’a jamais poursuivi qu’un seul but, celui d’usurper la place du Tout-Puissant, de se constituer ici-bas un royaume qui le dédommage du royaume du Ciel, dont sa révolte l’a exclu, et pour atteindre plus sûrement ce but, il a coutume, dit Tertullien, de se faire le singe de Dieu, de le contrefaire dans toutes ses œuvres.

L’adversaire des derniers temps ne se posera donc pas seulement comme l’ennemi déclaré et personnel de Jésus-Christ. Mais il aspirera ouvertement à Le détrôner, à Le supplanter dans les hommages et la vénération des hommes, à se faire adjuger à lui-même l’adoration et la gloire qui ne sont dues qu’au Créateur. Il affirmera, dit saint Thomas, qu’il est l’Être suprême et éternel, et à ce titre il se fera rendre des honneurs et un culte de latrie.

Ainsi, il aura des prêtres, il se fera offrir des sacrifices, exigera que son nom soit invoqué dans les serments et que les hommes s’en servent pour sceller la foi des traités : Ita ut ostendens tanquam sit Deus.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 20 Mar - 22:41

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

PREMIÈRE CONFÉRENCE

DEUXIEME CONFÉRENCE : DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui. 

 Afin de mieux accréditer cette persuasion, il opposera aux révélations divines de fausses révélations ; aux cérémonies du culte divin, ses rites impies : à l’Église éternelle fondée par Jésus-Christ, une société abominable, dont il sera le chef et le pontife. 

Et de même, ajoute saint Thomas, que la plénitude de la Divinité habite corporellement dans le Verbe incarné, ainsi la plénitude de tout mal habitera dans cet homme effroyable, dont la mission et les œuvres ne seront qu’une copie à rebours et une exécrable contrefaçon de la mission et des œuvres de Jésus-Christ. 

Par lui, Satan mettra le sceau à son impiété. Il quintessenciera en quelque sorte dans ce type vivant tous les projets sinistres qu’il a conçus contre les hommes, et que n’a cessé de lui inspirer la haine ardente et implacable dont il est animé contre Dieu... Et dans ses conseils cachés, le Seigneur du Ciel permettra que ce tison d’Enfer prévale pour un temps. 

Saint Thomas caractérise ce délégué de Satan (Suarez, Quest., LIX, 4) en l’appelant caput omnium malorum : le prince et l’inspirateur de toutes les convoitises de la chair et de tous les égarements de l’esprit, au point que les génies de mensonge et les artisans de scélératesse, qui se sont succédé aux différents âges, n’apparaîtront auprès de cet homme que comme des pygmées auprès d’un géant. 

Ainsi, il renouvellera les infamies de Néron ; il sera animé de la haine et de la violence de Dioclétien ; il aura la ruse et la duplicité de Julien l’Apostat .

Il recourra à l’intimidation et fera fléchir la terre sous son sceptre, comme Mahomet ; il sera lettré, philosophe, habile orateur, il sera éminent dans les arts et dans les sciences industrielles, il maniera le persiflage et le rire comme Voltaire. 

Enfin il fera des prodiges et s’élèvera dans les airs comme Simon le magicien (S. Thom., lib. III, 2, VIII, 6). Si vous demandez pourquoi la Providence divine lui permettra d’exercer une telle puissance et une telle séduction, l’apôtre saint Paul nous en donne la raison : «Parce que les hommes n’ont point reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 

En punition, Dieu leur enverra un esprit qui donnera efficacité à l’erreur, en sorte qu’ils croiront à l’erreur, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui se sont plu dans l’injustice, soient condamnés». Suarez dit que Dieu permettra l’avènement de l’Antéchrist, surtout afin de punir l’incrédulité des juifs du peuple de l’ancienne alliance. 

Ceux-ci, n’ayant pas voulu adorer le vrai Messie, ni se laisser convaincre par sa doctrine et par ses miracles, Dieu permettra pour leur punition qu’ils s’attachent à un faux messie, qu’ils ajoutent foi à ses impiétés et à sa doctrine et qu’ils se fassent les imitateurs de sa vie dissolue (Il Thessal., II, 10-12). 

Source :  livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 21 Mar - 21:59

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

A cette heure, le péril des âmes sera grand et le scandale de la contagion universel. Toutefois, afin que ceux qui se laisseront surprendre n’imputent leur malheur qu’à eux-mêmes, l’Esprit Saint a voulu nous tracer à l’avance les phases principales de cette épreuve terrible et décisive, la conclusion de toutes celles que l’humanité aura subies.

D’abord, afin de nous révéler la violence et la férocité de l’homme de péché, l’habileté avec laquelle il conduira la guerre qu’il aura entreprise contre les saints, l’apôtre saint Jean, dans l’Apocalypse, ch. XIII, nous le dépeint sous la figure d’une bête monstrueuse, ayant sur le front dix têtes ou dix diadèmes, et sur chacun de ces diadèmes est écrit un nom de blasphème.

Au dire des interprètes, ces dix têtes et ces dix diadèmes expriment dix rois tributaires, qui seront ses lieutenants et se feront les exécuteurs de ses ruses et de ses cruautés.

De plus, saint Jean nous dit qu’il sera investi d’une souveraineté absolue, que sa puissance s’étendra sur toutes les tribus et sur tous les peuples, sur les hommes de toute nation et de toute langue (Apoc., XIII, 5, Cool.
En même temps qu’il parviendra à vaincre les saints en les persécutant à outrance, il ouvrira carrière à toutes les licences, et il n’y aura de liberté que pour le mal.

Enfin, il sera versé dans les sciences occultes et dans les arts de la magie, et par l’intermédiaire des démons, il opérera des œuvres merveilleuses, que les hommes séduits estimeront de vrais miracles (Apoc., XIII).

Le premier de ces miracles cité par saint Jean sera une résurrection apparente. Dans une de ces guerres où
l’Antéchrist apparaîtra comme monté sur un char de lumière et de feu, il sera frappé à la tête d’une blessure mortelle.

Pendant un temps on le verra sans vie et comme mort. Puis tout à coup il se lèvera et sa plaie sera instantanément guérie.

A ce spectacle, les hommes séduits, les incrédules et les esprits forts de cette époque, qui comme ceux de nos jours n’ayant aucune foi au surnaturel et aux vérités révélées, rejetteront dédaigneusement le miracle, comme irrémissiblement condamné par la science et la raison ; ces hommes, dis-je, ajouteront foi à l’imposture.

Ils s’écrieront avec enthousiasme et avec admiration : «Qui est semblable à la bête ? Qui pourra jamais combattre et vaincre la bête ?» Secondement, l’homme de péché fera descendre le feu du ciel, afin de laisser croire qu’il est le maître de la nature, le régulateur des saisons, et qu’il a sous sa domination le ciel et les astres.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 22 Mar - 22:39

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Troisièmement, il fera parler une statue ; les démons se serviront d’un arbre ou d’un bois inanimé comme d’un instrument, à l’aide duquel ils débiteront leurs supercheries et leurs faux oracles. On verra aussi les meubles se remuer et courir d’eux-mêmes, les montagnes se déplacer instantanément, des multitudes de démons transfigurés en anges de lumière, apparaître dans les airs.

Et alors, par un incompréhensible jugement de Dieu, les libres penseurs et les grands sceptiques des derniers siècles prendront au sérieux ces jongleries et ces prestidigitations. Dupes de leur présomption et de leur crédulité, ils donneront tête baissée dans toutes les folies de la nécromancie et de la divination, vérifiant à la face du monde l’oracle des Livres saints :

«Ceux qui se détournent de la vérité, s’attachent à l’esprit d’erreur et à la doctrine des démons : attendentes spiritibus erroris et doctrinis dœmoniorum» (Tim., L, 1). Enfin, est-il encore écrit, l’orgueil de l’homme de péché n’aura plus de bornes. Il ouvrira sa bouche en blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer Son Nom, Son tabernacle, et les saints qui sont au Ciel.

Il se croira en droit, dit Daniel, de supprimer les temps et la loi, et putabit quod possit mutare tempora et leges (Dan. VII, 25) ; c’est-à-dire qu’il abolira les fêtes et le repos dominical, il modifiera l’ordre des mois, la durée et la division des semaines, il effacera du calendrier les noms chrétiens, pour leur substituer l’emblème des plus vils animaux.

En un mot, cette contrefaçon du Christ sera athée suivant toute la force de cette expression. Il fera disparaître la croix et tout signe religieux ; comme l’affirme encore Daniel, il substituera dans tous les temples des rites d’abomination aux sacrifices chrétiens. Les chaires sacrées seront muettes ; l’enseignement et l’éducation laïques, obligatoires et sans Dieu.

Jésus-Christ sera proscrit du berceau de l’enfant, de l’autel où s’unissent les époux, du chevet des mourants. Sur toute l’étendue de la terre on ne tolérera plus que l’on adore d’autre dieu que ce christ de Satan.

Dieu dans Ses desseins impénétrables, permettra que les hommes subissent cette suprême et terrible épreuve, afin de leur apprendre combien la puissance du démon est grande, combien leur faiblesse est extrême.

Il a voulu nous l’annoncer, afin que dès maintenant nous nous préparions à la soutenir en recourant à Lui par la prière et en nous munissant des armes spirituelles de la charité et de la foi.

En outre, l’Antéchrist est destiné à faire ressortir et à manifester avec éclat la fidélité et la constance de ceux dont les noms sont écrits dans le Livre de vie et que toutes ses violences et ses artifices combinés n’auront pu parvenir à ébranler.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 23 Mar - 22:51

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Mais, d’autre part, il est certain que cette persévérance formidable sera un principe de ruine et le glaive du grand discernement : Ut revelentur ex multis cordibus cogitationes (Luc, II, 35).

Les apostasies seront nombreuses, et les courages deviendront rares. Il est écrit que les vertus des cieux seront ébranlées et que les étoiles du ciel tomberont. En d’autres termes, on verra les conducteurs des peuples fléchir le genou devant l’idole régnante, et, ce qui est plus désolant encore, c’est que, parmi les dispensateurs de la science, les astres de la théologie, les bouches d’or de l’éloquence sacrée, un grand nombre déserteront la vérité et se laisseront emporter par le courant de la dépravation.

Saint Jean ( Apocl., XIII, 17-18) parle encore d’un caractère étrange et mystérieux que tous «petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves» seront tenus de porter à leurs mains ou sur leur front ; ce signe sera une marque d’apostasie, il témoignera que tous ceux qui s’en sont munis, soit pour complaire au maître, soit pour échapper à ses fureurs, ont renié le vrai Christ et se sont enrôlés à jamais sous la bannière de son ennemi.

Ceux qui porteront ce signe infamant, jouiront en abondance des avantages de la fortune ; ils auront les gros traitements, les emplois publics, la profusion des voluptés et de tous les biens désirables. Mais ceux qui refuseront de se couvrir de ce sceau d’abomination seront mis hors la loi. Il est écrit que «personne ne pourra ni vendre ni acheter, s’il n’a sur lui le caractère ou le nom de la bête ou le nombre de son nom». Il sera interdit à tous ceux qui n’auront pas cette marque de puiser aux fontaines publiques, ils seront même indignes d’ouvrir les yeux à la lumière et de respirer l’air pur des cieux.

La désolation sera grande «telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais» (Mt., XXIV, 21). Les justes seront honnis, méprisés ; on les traitera d’insensés, de perturbateurs du repos public ; on les accusera de fouler aux pieds l’honneur et le patriotisme, en se refusant à acclamer l’homme le plus grand qui ait paru dans le monde, l’incomparable génie qui aura élevé la civilisation humaine à l’apogée de la perfection et du progrès.

Si les justes ne devaient être soutenus par une assistance de Dieu spéciale, il n’y en aurait pas un seul qui pût résister à la violence d’une pareille tentation : Ita ut in errorem inducantur (si fieri potest) etiam electi (Mt., XXIV, 24).

Dans les jours néfastes de la grande révolution française, il y avait encore des asiles, des lieux de sûreté ouverts aux condamnés et aux proscrits. Les campagnes étaient saines ; il y avait des forêts impénétrables, des routes secrètes et détournées.

Mais à l’époque que nous entreprenons de décrire, la science et les découvertes humaines auront atteint
leur point culminant, le globe terrestre sera enlacé de fils télégraphiques et de voies ferrées. Toutes les montagnes auront été perforées.

Il n’y aura plus de rochers, plus de cavernes, plus d’îles ni de déserts, où la liberté puisse espérer un refuge. Le foyer domestique lui-même ne sera plus un lieu sûr : car il est dit «que le frère trahira son frère et que l’ami dénoncera son ami» (Marc, XIII, 12).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 24 Mar - 23:24

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Ce n’est pas la coutume des Livres saints, quand ils nous dévoilent l’avenir, d’entrer dans des détails aussi précis et aussi minutieux. Les prophètes ne nous parlent qu’énigmatiquement et en raccourci. En règle générale, ils se bornent à nous tracer les grandes lignes des événements futurs.

Mais pour ce qui est de la dernière lutte livrée aux saints, les apôtres inspirés ont mis en application la maxime : mala prœvisa minus feriunt, et ils n’ont rien omis de ce qui pouvait raffermir les justes durant ces jours d’épreuve et de grande calamité.

Ainsi, ils nous apprennent qu’à cette époque l’Orient redeviendra de nouveau le centre de la politique et des affaires humaines, que l’imposteur possédé de la manie et de la rage aveugle de profaner les lieux les plus saints, ceux qui auront été le théâtre des travaux et des souffrances de l’Homme Dieu, assiéra sa royauté à Jérusalem.

Mais ils nous disent pour nous consoler que Dieu abrégera la durée de sa puissance, qu’il la limitera à quarante-deux mois, trois ans et demi, menses quadraginta duos. Sans doute le nombre énoncé par les Livres saints n’exprime pas la durée de temps que mettra l’homme de péché pour conquérir la terre et arriver au faîte de sa toute-puissance.

On ne peut raisonnablement supposer que malgré les forces sataniques et surhumaines dont il sera investi, il puisse en un jour devenir maître du monde.

Il est à croire qu’il n’obtiendra la plénitude de sa souveraineté que progressivement, qu’il lui faudra un espace de temps plus ou moins long pour soumettre les peuples et enlacer l’univers entier dans le réseau ténébreux de ses ruses et de ses séductions.

Tout ce que nous apprennent saint Jean et Daniel, c’est que sa domination sur les hommes «de toute race, de toute tribu, de toute langue subsistera» usque ad tempus, et tempora et dimidium temporis, c’est-à-dire, un an, deux autres années et la moitié d’un an.

Daniel, ch. XII, nous dit : Depuis le temps où le sacrifice perpétuel aura cessé, et où l’on verra à sa place
l’abomination de la désolation régner dans le lieu saint, il s’écoulera mille deux cent soixante jours.
D’où il suit, que le moment où Jésus-Christ cessera d’être présent sur nos autels et de s’y offrir comme victime à la justice de Son Père, afin de faire contrepoids aux crimes des hommes, doit se compter à partir du jour où l’Antéchrist aura obtenu la domination universelle : alors seulement le sacrifice non sanglant de l’autel cessera d’être célébré.

Mais jusqu’à ce jour et pendant le temps que l’Antéchrist mettra à conquérir sa royauté, le sacrifice de la messe continuera à subsister. Saint Jean désigne encore le nom de l’Antéchrist ; mais il a jugé utile de ne nous le dire qu’en lettres chiffrées.

On sait que dans diverses langues les chiffres peuvent se traduire en caractères alphabétiques, et réciproquement les lettres alphabétiques en caractères chiffrés. Saint Jean nous dit donc que dans une langue qu’il ne nous fait pas connaître, le nom de la bête s’exprime par le nombre 666.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Mar - 0:24

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Les Pères et les docteurs se sont étudiés à saisir la clef de ce nombre et à découvrir le nom caché sous ce nombre mystérieux, mais leurs recherches n’ont pas abouti. On peut imaginer une multitude de noms divers dont les lettres, suivant leur juxtaposition, expriment le nombre indiqué par saint Jean.

Il faut s’en tenir au sentiment de saint Irénée qui nous assure que l’Esprit Saint nous a proposé le nom de l’Antéchrist, sous la formule de ce chiffre énigmatique, parce qu’il a voulu que sa vraie signification restât ignorée jusqu’à l’avènement de sa prophétie, au jour où il sera utile aux hommes que l’Antéchrist leur soit signalé.

«Alors, dit saint Jean, ceux qui ont reçu l’intelligence ne seront plus sujets à se méprendre, et pour reconnaître la bête ils n’auront qu’à compter le nombre de son nom. Qui habet intellectum computat numerum Bestiœ» (Apoc., XIII, 16).

Mais Dieu, dit saint Paul, est fidèle, il a fait un pacte avec la tentation et ne permet pas que l’homme soit éprouvé au-dessus de ses forces. Ici la tentation excédera les conditions et les lois normales de l’humanité.

Il convient à la Miséricorde de Dieu que le remède soit en proportion avec l’étendue du mal. Or, le secours annoncé est le plus surhumain, le plus extraordinaire, le plus en dehors des règles de l’histoire et de la marche ordinaire de la Providence, de tous ceux que le Ciel a envoyés aux hommes depuis l’Incarnation.

Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins.

Ces deux témoins seront deux hommes étranges, paraissant tout à coup au milieu du monde, sans que personne ne puisse dire quelle est leur naissance, leur origine, ni de quel lieu ou de quelle famille ils sont sortis.

Voici comment saint Jean en parle au onzième chapitre de l’Apocalypse : «Et je donnerai Mon esprit et Ma force à Mes deux témoins, et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac. Ce sont deux oliviers et deux chandeliers debout en présence du Seigneur de la terre»
.
Nulle langue ne peut exprimer la stupéfaction dont les hommes seront saisis, à la vue de ces deux hommes étrangers à nos passions et à nos affaires, ayant vécu l’un six mille ans, l’autre trente siècles, dans je ne sais quelle région éthérée, sous des firmaments et sur des sphères inaccessibles à nos sens et à notre entendement.

Ni l’un ni l’autre pourtant de ces témoins ne sont étrangers à la famille humaine. L’un de ces flambeaux et de ces deux oliviers est Hénoch, le trisaïeul de Noé, l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain. L’autre est le prophète Elie, lequel, ainsi que l’a dit le Sauveur est destiné à restaurer toutes choses.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Mar - 0:24

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Les Pères et les docteurs se sont étudiés à saisir la clef de ce nombre et à découvrir le nom caché sous ce nombre mystérieux, mais leurs recherches n’ont pas abouti. On peut imaginer une multitude de noms divers dont les lettres, suivant leur juxtaposition, expriment le nombre indiqué par saint Jean.

Il faut s’en tenir au sentiment de saint Irénée qui nous assure que l’Esprit Saint nous a proposé le nom de l’Antéchrist, sous la formule de ce chiffre énigmatique, parce qu’il a voulu que sa vraie signification restât ignorée jusqu’à l’avènement de sa prophétie, au jour où il sera utile aux hommes que l’Antéchrist leur soit signalé.

«Alors, dit saint Jean, ceux qui ont reçu l’intelligence ne seront plus sujets à se méprendre, et pour reconnaître la bête ils n’auront qu’à compter le nombre de son nom. Qui habet intellectum computat numerum Bestiœ» (Apoc., XIII, 16).

Mais Dieu, dit saint Paul, est fidèle, il a fait un pacte avec la tentation et ne permet pas que l’homme soit éprouvé au-dessus de ses forces. Ici la tentation excédera les conditions et les lois normales de l’humanité.

Il convient à la Miséricorde de Dieu que le remède soit en proportion avec l’étendue du mal. Or, le secours annoncé est le plus surhumain, le plus extraordinaire, le plus en dehors des règles de l’histoire et de la marche ordinaire de la Providence, de tous ceux que le Ciel a envoyés aux hommes depuis l’Incarnation.

Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins.

Ces deux témoins seront deux hommes étranges, paraissant tout à coup au milieu du monde, sans que personne ne puisse dire quelle est leur naissance, leur origine, ni de quel lieu ou de quelle famille ils sont sortis.

Voici comment saint Jean en parle au onzième chapitre de l’Apocalypse : «Et je donnerai Mon esprit et Ma force à Mes deux témoins, et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac. Ce sont deux oliviers et deux chandeliers debout en présence du Seigneur de la terre»
.
Nulle langue ne peut exprimer la stupéfaction dont les hommes seront saisis, à la vue de ces deux hommes étrangers à nos passions et à nos affaires, ayant vécu l’un six mille ans, l’autre trente siècles, dans je ne sais quelle région éthérée, sous des firmaments et sur des sphères inaccessibles à nos sens et à notre entendement.

Ni l’un ni l’autre pourtant de ces témoins ne sont étrangers à la famille humaine. L’un de ces flambeaux et de ces deux oliviers est Hénoch, le trisaïeul de Noé, l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain. L’autre est le prophète Elie, lequel, ainsi que l’a dit le Sauveur est destiné à restaurer toutes choses.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Mar - 0:24

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Les Pères et les docteurs se sont étudiés à saisir la clef de ce nombre et à découvrir le nom caché sous ce nombre mystérieux, mais leurs recherches n’ont pas abouti. On peut imaginer une multitude de noms divers dont les lettres, suivant leur juxtaposition, expriment le nombre indiqué par saint Jean.

Il faut s’en tenir au sentiment de saint Irénée qui nous assure que l’Esprit Saint nous a proposé le nom de l’Antéchrist, sous la formule de ce chiffre énigmatique, parce qu’il a voulu que sa vraie signification restât ignorée jusqu’à l’avènement de sa prophétie, au jour où il sera utile aux hommes que l’Antéchrist leur soit signalé.

«Alors, dit saint Jean, ceux qui ont reçu l’intelligence ne seront plus sujets à se méprendre, et pour reconnaître la bête ils n’auront qu’à compter le nombre de son nom. Qui habet intellectum computat numerum Bestiœ» (Apoc., XIII, 16).

Mais Dieu, dit saint Paul, est fidèle, il a fait un pacte avec la tentation et ne permet pas que l’homme soit éprouvé au-dessus de ses forces. Ici la tentation excédera les conditions et les lois normales de l’humanité.

Il convient à la Miséricorde de Dieu que le remède soit en proportion avec l’étendue du mal. Or, le secours annoncé est le plus surhumain, le plus extraordinaire, le plus en dehors des règles de l’histoire et de la marche ordinaire de la Providence, de tous ceux que le Ciel a envoyés aux hommes depuis l’Incarnation.

Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins.

Ces deux témoins seront deux hommes étranges, paraissant tout à coup au milieu du monde, sans que personne ne puisse dire quelle est leur naissance, leur origine, ni de quel lieu ou de quelle famille ils sont sortis.

Voici comment saint Jean en parle au onzième chapitre de l’Apocalypse : «Et je donnerai Mon esprit et Ma force à Mes deux témoins, et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac. Ce sont deux oliviers et deux chandeliers debout en présence du Seigneur de la terre»
.
Nulle langue ne peut exprimer la stupéfaction dont les hommes seront saisis, à la vue de ces deux hommes étrangers à nos passions et à nos affaires, ayant vécu l’un six mille ans, l’autre trente siècles, dans je ne sais quelle région éthérée, sous des firmaments et sur des sphères inaccessibles à nos sens et à notre entendement.

Ni l’un ni l’autre pourtant de ces témoins ne sont étrangers à la famille humaine. L’un de ces flambeaux et de ces deux oliviers est Hénoch, le trisaïeul de Noé, l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain. L’autre est le prophète Elie, lequel, ainsi que l’a dit le Sauveur est destiné à restaurer toutes choses.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Mar - 0:25

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Les Pères et les docteurs se sont étudiés à saisir la clef de ce nombre et à découvrir le nom caché sous ce nombre mystérieux, mais leurs recherches n’ont pas abouti. On peut imaginer une multitude de noms divers dont les lettres, suivant leur juxtaposition, expriment le nombre indiqué par saint Jean.

Il faut s’en tenir au sentiment de saint Irénée qui nous assure que l’Esprit Saint nous a proposé le nom de l’Antéchrist, sous la formule de ce chiffre énigmatique, parce qu’il a voulu que sa vraie signification restât ignorée jusqu’à l’avènement de sa prophétie, au jour où il sera utile aux hommes que l’Antéchrist leur soit signalé.

«Alors, dit saint Jean, ceux qui ont reçu l’intelligence ne seront plus sujets à se méprendre, et pour reconnaître la bête ils n’auront qu’à compter le nombre de son nom. Qui habet intellectum computat numerum Bestiœ» (Apoc., XIII, 16).

Mais Dieu, dit saint Paul, est fidèle, il a fait un pacte avec la tentation et ne permet pas que l’homme soit éprouvé au-dessus de ses forces. Ici la tentation excédera les conditions et les lois normales de l’humanité.

Il convient à la Miséricorde de Dieu que le remède soit en proportion avec l’étendue du mal. Or, le secours annoncé est le plus surhumain, le plus extraordinaire, le plus en dehors des règles de l’histoire et de la marche ordinaire de la Providence, de tous ceux que le Ciel a envoyés aux hommes depuis l’Incarnation.

Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins.

Ces deux témoins seront deux hommes étranges, paraissant tout à coup au milieu du monde, sans que personne ne puisse dire quelle est leur naissance, leur origine, ni de quel lieu ou de quelle famille ils sont sortis.

Voici comment saint Jean en parle au onzième chapitre de l’Apocalypse : «Et je donnerai Mon esprit et Ma force à Mes deux témoins, et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac. Ce sont deux oliviers et deux chandeliers debout en présence du Seigneur de la terre»
.
Nulle langue ne peut exprimer la stupéfaction dont les hommes seront saisis, à la vue de ces deux hommes étrangers à nos passions et à nos affaires, ayant vécu l’un six mille ans, l’autre trente siècles, dans je ne sais quelle région éthérée, sous des firmaments et sur des sphères inaccessibles à nos sens et à notre entendement.

Ni l’un ni l’autre pourtant de ces témoins ne sont étrangers à la famille humaine. L’un de ces flambeaux et de ces deux oliviers est Hénoch, le trisaïeul de Noé, l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain. L’autre est le prophète Elie, lequel, ainsi que l’a dit le Sauveur est destiné à restaurer toutes choses.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 26 Mar - 23:27

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Il vient une seconde fois refouler le flot de l’impiété, plus impétueux et plus débordé qu’il n’était au temps d’Achab. C’est aussi l’heure de la Rédemption d’Israël. Le grand prophète va convaincre la
descendance d’Abraham de la venue du Messie, ôter le bandeau d’ignorance et de ténèbres, appesanti depuis dix-neuf siècles sur ses yeux.

Quel sera l’extérieur et l’attitude de ces revenants d’un autre âge ? Quelle majesté antique resplendira dans leur personne ? Quels accents inspirés jailliront de leurs lèvres ? C’est ce que la sainte Écriture ne nous dit pas. Elle nous apprend qu’ils prophétiseront pendant mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac, portant sur leurs vêtements et sur leurs traits l’image de l’humilité et de la pénitence.

D’après Daniel, la durée de la persécution de l’Antéchrist sera de mille deux cent nonante jours. Donc la prédication d’Hénoch et d’Elie sera plus courte de trente jours. D’où il suit qu’ils
apparaîtront à l’époque où la persécution sera, déchaînée avec plus de violence.

Comment, dans l’espace de temps où sera limitée leur mission, parviendront-ils à rendre leur témoignage dans tous les lieux habités et à parcourir l’étendue de la terre ?

Nous répondons qu’il n’est point nécessaire qu’ils visitent toutes les villes ; il suffit qu’ils apparaissent dans les principales, qu’ils fassent entendre leurs prédications dans les capitales et les grands centres de population, où l’Antéchrist aura été présent, et où il aura exercé une fascination plus redoutable.

En outre, il n’est pas vraisemblable qu’Hénoch et Elie soient constamment réunis, et il est plus probable qu’ils prêcheront séparément, jusqu’à ce que, sur un commandement de Dieu, ou par l’effet d’une inspiration providentielle, ils se trouvent tout à coup réunis pour la lutte suprême.

Sans doute, dans le principe, les hommes incrédules se refuseront à admettre leur identité. Ils chercheront à les saisir, à les châtier comme des jongleurs et de faux visionnaires ; l’opinion les accablera de ses traits satiriques et de ses dédains, les feuilles publiques s’obstineront à ne pas faire mention d’eux et affecteront de ne pas les connaître.

Le persécuteur, écumant de rage, cherchera à les faire mourir ; mais tant que durera leur mission, ils seront gardés par une force supérieure ; car voici ce que dit saint Jean (XI, 5) : «Et lorsque quelqu’un voudra leur nuire, un feu sortira de leur bouche qui dévorera leurs ennemis, et si quelqu’un les offense, il sera frappé de mort.

Ces hommes auront mission de fermer le ciel, pour qu’il ne pleuve point durant toute la durée de leur prophétie, et ils auront pouvoir sur les eaux pour les changer en sang, et ils auront aussi pouvoir de frapper la terre de toutes sortes de plaies aussi souvent qu’ils le voudront».

L’Évangile n’est pas aussi précis sur le succès et l’efficacité de la mission de ces deux grands témoins ; mais on peut regarder comme certain qu’ils désabuseront une multitude d’hommes séduits et qu’ils ramèneront la plupart de ceux que la crainte ou l’ambition avait détournés du culte du vrai Dieu.

Et il faut bien que leur prédication ait une puissance qu’aucune autre parole depuis la parole évangélique n’aura jamais eue, puisqu’elle vaincra l’obstination des Juifs qui, cédant à l’éclat des prodiges et à l’évidence des preuves, rentreront sous la houlette du Pasteur des pasteurs, pour ne former plus avec les chrétiens qu’un seul troupeau et qu’un seul bercail (Eccle., XLVIII, 9-10 ; S. Ambros. Ad Cor. IV).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 27 Mar - 22:22

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Cependant Dieu ne donne Ses grâces qu’avec mesure. Quand la lumière aura été faite, lorsque les hommes auront eu pleinement le temps de discerner la vérité de l’erreur, alors Dieu dans Sa sagesse suspendra le miracle...

C’est là une loi constante de la Providence. Elle s’est réalisée jadis à l’égard de Samson une fois les Philistins humiliés et défaits, Dieu lui retira Son esprit et la force prodigieuse dont Il l’avait investi. Le Ciel procéda encore par la même voie à l’égard de Jeanne d’Arc.

Une fois sa mission accomplie, lorsqu’elle eut mis les Anglais en déroute, et replacé la couronne sur le
front de Charles VII, son génie et son habileté guerrière parurent s’éclipser ; elle fut faite captive, et rentra dans les conditions communes de la vie humaine.

Ainsi en doit-il être d’Hénoch et d’Elie. Du reste, le miracle, en se prolongeant, n’aurait d’autre effet que de confirmer dans leur endurcissement les obstinés qui auront refusé de prêter à leur parole une oreille et un cœur dociles.

Enfin, les deux témoins, quoique âgés maintenant, l’un de six mille, l’autre de trois mille ans, ne sont pas morts, et il importe qu’ils scellent leur témoignage par l’effusion de leur sang, et qu’ils subissent la loi de la
nature humaine dont le Christ Lui-même n’a pas voulu s’affranchir.

Or voici ce qui aura lieu, dit saint Jean, dans le chapitre déjà cité : «Et quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre et les tuera. «Et leurs corps seront gisants dans les places de la grande ville, appelée spirituellement Sodome, où leur Seigneur a été crucifié.

«Et des hommes, des tribus et des peuples les verront durant trois jours et demi, et ils ne permettront pas qu’on mette leurs corps dans le tombeau.

«Et les habitants de la terre se réjouiront de leur sort, et ils en feront des fêtes, et ils s’enverront des présents les uns les autres, parce que ces deux prophètes tourmentèrent ceux qui habitaient la terre.

«Mais après trois jours et la moitié d’un jour, l’esprit rentrera en eux de la part de Dieu. Et ils se relèveront sur leurs pieds et une grande crainte s’emparera de ceux qui les verront.

«Et à cette même heure, il se fera un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville tombera, sept mille hommes périront dans le tremblement de terre, et le reste sera saisi de crainte et rendra gloire au vrai Dieu».

Saint Jean ne nous dit pas quel sera le sort de l’Antéchrist, mais saint Paul nous apprend «que le Seigneur Jésus le tuera par le souffle de Sa bouche et le détruira par l’éclat de Son avènement».

Plusieurs ont conclu de ce passage que Jésus-Christ doit descendre en personne pour frapper Son grand adversaire, et que ce jour serait celui où Il apparaîtra dans Sa gloire et dans Sa majesté. Mais cette interprétation est peu exacte.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 28 Mar - 22:29

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE
DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Saint Thomas, saint Jean Chrysostome expliquent ces paroles, quem Dominus Jesus destruet illustratione adventus sui, dans le sens que Jésus-Christ frappera l’Antéchrist en l’éblouissant d’une splendeur qui sera comme un présage et un signe de Son second avènement.

Saint Paul ne nous dit nullement que Jésus-Christ le tuera de Ses propres mains, mais par Son souffle, spiritu oris sui, c’est-à-dire, comme l’explique saint Thomas, en vertu de Sa puissance, par l’effet de Son commandement, soit comme quelques-uns le veulent, qu’Il se serve pour l’exécuter du concours de l’archange saint Michel, soit qu’Il fasse intervenir tout autre agent visible ou invisible, spirituel ou inanimé.

Ce qui est certain, c’est qu’en un instant, Satan sera refoulé dans les ténèbres de l’abîme, le règne du méchant sera détruit de fond en comble, et sa puissance, qui aspirait à s’élever jusqu’aux astres, se sera évanouie comme un nuage de fumée.

La résurrection des corps et le jugement final suivront-ils de près ce grand événement ? L’écriture Sainte est muette sur ce point, l’Église n’a rien voulu définir. Parmi les interprètes des Livres saints, les uns l’affirment, les autres le nient.

Suarez émet le sentiment qu’après la mort de l’Antéchrist le monde ne subsistera plus que l’espace de quarante-cinq jours.

Il fonde son opinion sur la prophétie de Daniel qui, après avoir annoncé que la persécution de l’homme de péché durera mille deux cent quatre-vingt-dix jours, ajoute ces paroles : Beatus qui exspectat et pervenit usque ad dies 1335.

(Suarez, Disput. LIV, sect. II) Heureux celui qui aura l’espérance et qui parviendra jusqu’au mille trois cent trente cinquième jour». Mais cette opinion ne paraît pas la plus sûre.

Le sentiment le plus accrédité et qui paraît le plus conforme aux saintes Écritures, c’est qu’après la chute de l’Antéchrist, l’Église catholique entrera encore une fois dans une ère de prospérité et de triomphe.

En effet, saint Paul, l’apôtre inspiré, celui de tous les fils d’Israël qui a vu le plus clair dans l’avenir et dans les destinées de son peuple, ne semble-t-il pas nettement affirmer cette doctrine lorsque, retraçant les effets de grâce et de bénédiction amenés par la conversion des juifs fils d’Israël, qui, suivant le prophète Malachie, ne seront ranimés à la vérité qu’éclairés par la prédication d’Hénoch et d’Elie, il s’écrie, saisi d’un saint transport :

«Si la chute des juifs en procurant la conversion des païens a été la force de l’Église et la richesse du monde, combien leur résurrection enrichira-t-elle davantage le monde, et si leur perte est devenue le salut des hommes, que sera leur retour sinon une résurrection pour le monde de la mort à la vie ?» (Rom., XI, 12)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 29 Mar - 22:55

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Ces paroles sont formelles, et ne semblent donner lieu à aucun doute. Elles concordent avec celles de saint Jean (Apoc., XV, 2) : «Et je vis», dit-il, «ceux qui avaient vaincu la bête et son image ; ils chantaient le cantique de Moïse et le cantique de l’Agneau».

En d’autres termes, les chrétiens et les restes des Juifs n’ont plus qu’un même esprit, qu’une même foi, ils adressent au Fils de Dieu les mêmes louanges et les mêmes bénédictions, et proclament Sa gloire de concert, en lui disant : «Vos ouvrages sont grands et admirables, ô Seigneur tout-puissant ! ô Roi des siècles, vos voies sont justes et véritables !» (Apocal., XV, 3)

Peut-on croire, en effet, que le jour où tous les peuples s’uniront dans cet accord si longtemps désiré sera celui où les cieux passeront avec fracas, que l’époque où l’Église militante entrera dans sa plénitude coïncidera avec celle de la catastrophe finale ?

Jésus Christ n’aurait-Il donc fait renaître l’Église dans tout son lustre et dans tout l’éclat de sa beauté que pour tarir aussitôt les sources de sa jeunesse et de son inépuisable fécondité ?

Mais s’il est permis d’admettre qu’après l’Antéchrist, la fin du monde sera encore ajournée à plusieurs siècles, on ne saurait en dire autant de la crise suprême qui doit amener la réalisation de la grande unité.

Car, pour peu que l’on étudie les signes du temps actuel, les symptômes menaçants de notre état politique et de nos révolutions, la marche ascendante de l’impiété correspondant au progrès de la civilisation et des découvertes dans l’ordre matériel, on ne peut se défendre de prévoir la proximité de l’avènement de l’homme de péché et des jours de désolation que Jésus-Christ nous a prédits.

II

Les saintes Écritures nous indiquent trois traits principaux qui signaleront la domination de l’Antéchrist. Premièrement, il sera empereur et maître absolu de l’univers. Secondement, il aura pour capitale Jérusalem. Troisièmement, il sera habile non moins que violent, et la guerre qu’il livrera aux saints se fera surtout par la ruse et par la séduction.

Premièrement, l’Antéchrist sera maître du monde. Il est manifeste qu’à l’heure présente, tous les événements qui se dénouent ont pour effet la préparation du milieu social où s’exercera la domination de l’homme de péché.

D’une part, les chemins de fer ont abaissé les barrières et supprimé toutes les distances. Le télégraphe permet à un despote de transmettre ses ordres d’un point de l’univers à l’autre avec l’instantanéité de la pensée.

De l’autre, les peuples des diverses races se fusionnent. Le Russe et l’Américain, le Japonais et le Chinois se rencontrent sur les mêmes navires, ils se coudoient et s’entrecroisent dans nos grandes cités, sur les marchés publics de l’Europe, de la Californie, de l'Afrique équatoriale.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 30 Mar - 21:41

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

II

Déjà les peuples reculés de l’Inde adoptent nos inventions, ils fondent des canons rayés et se mettent à construire des navires blindés et des arsenaux. La Chine, ce vaste empire où la population fourmille, où les mers et les fleuves engloutissent chaque jour un excédent énorme d’êtres humains, que ne parvient plus à nourrir ce sol si riche et si fécond, la Chine a ses mécaniciens ses ingénieurs, elle est initiée à notre stratégie et à nos progrès industriels.

Or nos dernières guerres n’ont-elles pas démontré qu’à l’heure présente le sort des batailles réside surtout dans les masses, et que dans les armées, comme dans les arènes politiques, c’est la prépondérance du nombre, la loi mécanique et brutale, qui décide du succès et emporte la victoire ?

On peut donc pressentir l’heure peu éloignée où ces millions de barbares, qui peuplent l’orient et le nord de l’Asie, seront pourvus de plus de soldats, de plus de munitions, de plus de foudres de guerre que tous les autres peuples ; prévoir le jour où, ayant acquis la pleine conscience de leur nombre et de leurs forces, ils se rueront en hordes innombrables sur notre Europe, amollie et abandonnée de Dieu.

Il y aura alors des invasions plus terribles que celles des Vandales et des Huns... Les provinces seront saccagées, les droits violés, les petites nationalités détruites et broyées comme de la cendre.

Puis, on verra se produire une vaste agglomération de tous les habitants de la terre, sous le sceptre d’un chef
unique qui sera ou l’Antéchrist, ou un de ses prédécesseurs immédiats.

Ce jour-là se fera le deuil de la liberté humaine.L’unité de tous les peuples se reconstruira une dernière fois sur les débris de toutes les nationalités abolies. Et alors l’empire du mal sera fait.

La Providence divine flagellera le monde en le soumettant corps et âme à un maître, coryphée suprême des loges maçonniques, et qui n’aura plus au cœur que la haine des hommes et le mépris de Dieu.

Ainsi, quiconque est attentif au cours des événements actuels, ne peut se défendre de la conviction que tout se prépare pour amener un état social où l’homme de péché, condensant en sa personne toutes les dépravations et toutes les fausses doctrines de son époque, se produira spontanément et sans efforts comme le ver solitaire et parasite qu’engendrent naturellement une chair et des organes gangrenés.

Mais, ce qui paraît incompréhensible, et ce qu’à première vue aucun indice ne semble faire présager, c’est que le siège de son empire sera Jérusalem.

Eh bien, il est aisé de le voir, si la civilisation matérialiste et athée, dont la libre pensée et la presse irréligieuse ne cessent de nous prédire le prochain avènement, s’inaugure jamais dans le monde, son centre d’action et le foyer de sa puissance publique sera Jérusalem.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyVen 31 Mar - 22:28

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

II

En effet, lorsque la foi chrétienne aura achevé de s’éteindre dans les cœurs, lorsque la jouissance et le bien-être seront devenus les dieux du jour et l’exclusive préoccupation des âmes, alors l’activité humaine n’aura plus qu’un seul but, la puissance de l’État, qu’un seul ressort et un seul stimulant, l’opinion publique, qu’un souffle et un moteur, et ce stimulant, ce nerf, ce moteur, ce sera l’or.

L’or primera la religion et la morale, il deviendra la base de la politique et la clef de voûte de toutes les institutions, les financiers seront les pontifes et les rois. Et le peuple qui possède le plus d’or sera celui qui nous possédera plus prochainement.

Or, voilà qu’après cinquante siècles d’existence, dix-neuf de malheurs, un peuple se retrouve partout, il est épars sous tous les cieux, il se rencontre sur les parages les plus lointains, il est mêlé à toute la famille humaine, toujours debout, toujours à la recherche de son messie, rêvant la reconstruction de son temple, et en dépit de tous les changements et de toutes les secousses, inébranlable dans son homogénéité et dans la poursuite de son but.

Ce peuple, il faut lui rendre justice, est actif, sobre, laborieux ; si nous en parlons, c’est d’une manière abstraite, exclusivement au point de vue de ses destinées et de son rôle historique et providentiel.

Nous regretterions que nos paroles pussent paraître un outrage contre ce peuple aux ancêtres glorieux, qui a donné au monde le Christ, les Apôtres, la Vierge Immaculée.

Chrétiens et enfants d’Israël, nous sommes plus rapprochés les uns des autres que nous ne le pensons. Comme l’a dit un orateur célèbre : le christianisme est un judaïsme avec son couronnement, le judaïsme est un christianisme auquel manque son couronnement.

Cependant les faits sont là, et il est impossible au philosophe chrétien de les passer sous silence ou de les dissimuler.Or, il n’y a pas encore un siècle que ce peuple est émancipé, et comme un torrent qui a rompu toutes ses digues, il est déjà à la tête des affaires humaines.

Né d’hier à la vie civile et politique, il domine partout, et sans lui on ne peut rien faire dans le monde.

Il soudoie et possède à son service toutes les agences de publicité et les principaux organes de la
presse. Il est le créancier des grands États de l’Europe.

Les chemins de fer, les grandes inventions, les banques, les théâtres lui appartiennent ; il est à la tête du grand mouvement socialiste qui ébranle la Russie, l’Allemagne, la France... ; il règne dans les principautés danubiennes, et il a voix prépondérante dans les hauts conseils de la franc-maçonnerie dont il dirige la marche et les inspirations.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 2 Avr - 0:07

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

II

Au moment où nous écrivons ces lignes, ce que l’on appelle la question antisémitique se pose à l’état d’un redoutable problème, et agite profondément l’Allemagne et le centre de l’Europe ; il s’agit des progrès et de l’influence toujours croissante du judaïsme, qui constitue à l’heure actuelle une menace pour la civilisation, pour la sécurité et l’existence des peuples chrétiens.

Cette question préoccupe gravement les politiques et les hommes d’État ; mais parce qu’ils s’obstinent
à ne pas s’éclairer aux lumières du catholicisme et de la religion révélée, ils sont impuissants à en trouver la vraie solution.

Pour ne parler que de la Prusse, une statistique récente a établi que les gymnases et les écoles supérieures de ces empires comptent 87 949 élèves protestants ; 20 147 élèves catholiques ; 12 371 Israélites. - Si l’on a égard au chiffre proportionnel de la population, les élèves protestants devraient être de 79 000 : les élèves catholiques de 40 000 et les Israélites de 1 800.

Cette disproportion offre matière à de sérieuses réflexions. Sur 1 200 étudiants en droit que compte l’Université de Berlin, 600 sont Israélites. Et il y a seulement six ans que les portes de la magistrature et des carrières administratives ont été ouvertes aux Juifs.

Si cette progression continue, il est certain qu’avant l’espace de vingtcinq ans, les trois quarts des emplois publics seront occupés en Allemagne par les Juifs ; il est de fait qu’à l’heure présente, ils dominent déjà dans les finances, dans la presse, et qu’ils se comportent comme formant un État dans l’État.

En réalité, le judaïsme est une doctrine et une foi confessionnelle entée sur une nationalité et une race. Tous les autres peuples, Français, Italiens, Allemands, Espagnols, s’ils vivent soumis pendant un certain temps à un même gouvernement et sous un même régime, s’ils sont régis par les mêmes lois et les mêmes institutions, ne tardent pas à se fusionner, à confondre leurs intérêts, à mêler leur sang, et à posséder les mêmes aspirations et le même esprit patriotique.

Mais le Juif est infusionnable ; - il est campé parmi les autres peuples à l’état de location, comme l’a dit un écrivain célèbre, ou plutôt il se considère au milieu des autres nations comme un exilé et un captif. Au lieu d’une patrie réelle, il n’a qu’une patrie idéale, la Palestine.

Jérusalem est la seule cité stable après laquelle il soupire. Dans ses discours, dans ses écrits, à chaque page de ses journaux et de ses revues, il laisse percer l’espérance dont il n’a cessé de se nourrir, celle de reconstruire un nouveau royaume judaïque, soit à Jérusalem, soit dans les alentours.

Ce n’est donc pas la nationalité et le sang qui empêchent le Juif de se fusionner et le mettent en hostilité ouverte avec les autres peuples, mais la religion : non pas la religion mosaïque qu’il a abandonnée et qu’il ne connaît plus que de nom ; mais sa religion talmudique et rabbinique, mélange d’absurdités et de fables incohérentes, reposant non pas sur la base évangélique de l’amour du prochain, mais sur l’obligation de vouer une haine profonde à tout ce qui n’est pas issu de son sang

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 2 Avr - 22:29

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

II

Ainsi une maxime admise et élevée par Israël à la hauteur d’une doctrine et d’un symbole révélé, c’est que chaque fois qu’il le juge utile à son intérêt, c’est un devoir pour lui de feindre une conversion simulée et de prendre part extérieurement aux observances et aux pratiques d’une religion autre que la sienne.

Ainsi, il est constaté qu’à l’heure actuelle, il y a des Juifs en Allemagne qui se font baptiser et embrassent le Christianisme, afin d’acquérir des terres, de se faire adjuger des titres de noblesse, de parvenir plus aisément aux emplois publics, et qui mettent à profit ces avantages pour enrichir la synagogue et appauvrir les populations au milieu desquelles ils vivent.
.
Le libéralisme moderne, par son vain sentimentalisme et ses faux principes égalitaires, a contribué plus que toutes les autres erreurs à amener cette prépondérance et ce débordement de l’influence judaïque dont les peuples européens s’effraient avec de si justes raisons.

Au Moyen Âge, les nations et les princes chrétiens, éclairés par l’Église, avaient prévu ce grand péril social.

D’une part, ils comprenaient qu’ils avaient le devoir de supporter les Juifs, et qu’il leur était impossible de les faire disparaître, puisque les prophéties annoncent qu’ils subsisteront jusqu’à la fin des temps et qu’alors seulement ils reviendront à la vraie foi.

Mais d’autre part, ils comprenaient qu’ils ne pouvaient vivre paisibles et en sécurité, s’ils accordaient une liberté sans entrave à une race aussi âpre et aussi envahissante. Il est d’expérience, en effet, que partout où le Juif s’établit et prédomine, il devient despote, tyran dévastateur.

C’est pourquoi en lui refusant les droits politiques et civils, dont il aurait abusé, et dont il abuse partout où la richesse l’a rendu le maître, la loi canonique lui accordait la tolérance ; elle veillait sur lui afin qu’il vécût tranquille, qu’il vaquât paisiblement à son industrie et à ses affaires commerciales, sans nuire aux chrétiens avec qui il était mêlé, et par ces sages mesures, également profitables à leurs intérêts et à leurs personnes, les juifs fils d’Israël se sont trouvés durant des siècles, non seulement protégés mais défendus contre la haine universelle, l’effervescence et l’exaspération des populations aveuglées.

Telle est la question juive, qui à cette heure remue profondément l’opinion en Prusse, en Autriche, en Pologne, et dont la solution apparaît chargée des pronostics les plus sombres.

Or, si nous prenons Israël dans son universalité, défalquant les hommes de cette nation tombés dans le rationalisme et l’incrédulité, le noyau de la race judaïque du Peuple de l’ancienne alliance n’a pas cessé de se bercer des mêmes illusions que nous venons de signaler :

il continue à voir, dans le messie qu’il attend toujours, un puissant conquérant qui soumettra la terre. - Naguère, un des interprètes les plus autorisés du Talmud ne craignait pas de dire : «Un messianisme des nouveaux jours doit éclore, une Jérusalem d’un nouvel ordre, saintement assise entre l’Orient et l’Occident doit se substituer à la double cité des Césars et des Papes» (Archives israélites, XXV).

Il est du reste constant que la majorité des orthodoxes et des croyants a conservé pour formule et pour mot d’ordre la parole que faisait jadis entendre un rabbin illustre : «Jérusalem est toujours le pivot de nos espérances et de notre foi».

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 3 Avr - 21:23

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Or est-il invraisemblable que, dans des conditions sociales comme les nôtres, où les événements les plus terribles, les plus imprévus surgissent tout à coup avec la rapidité de la vapeur et de la foudre, il ne puisse se rencontrer un homme qui, mettant à profit le chaos où nous auront jetés nos révolutions, ne parvienne à fasciner les multitudes, à se rendre maître des esprits et des cœurs, et qui arborant l’étendard de la régénération cosmopolite, ne fasse entendre un cri de ralliement auquel tous ses coreligionnaires feront écho, et n’arrive ainsi à la conquête, d’un pouvoir universel, à une prodigieuse domination des intelligences et des corps, domination acceptée avec enthousiasme par l’universalité des peuples égarés et séduits ?

Enfin n’est-il pas permis de croire que cet homme puissant et pervers, qui étreindra le monde dans les serres d’un despotisme sans nom et sans mesure, et qui unifiera le genre humain par la servitude des consciences et l’abaissement des courages, sera le personnage dépeint et prédit par saint Jean comme l’Antéchrist, et qu’il sera l’homme dont la divine Providence aura voulu se servir pour désabuser Israël qui l’aura un instant salué comme son Messie et son roi ?

Enfin quels seront les caractères de la persécution de l’Antéchrist ?
Cornélius a Lapide, Suarez, d’après les Écritures et les Pères, en ont signalé les principaux traits.

D’abord ce qui est certain et presque de foi, c’est que de toutes les persécutions que l’Église a eu à subir, celle de l’Antéchrist sera la plus terrible et la plus violente.

Premièrement, parce que cette persécution sera générale et s’étendra sur toute la terre. Il est écrit : «Ils se répandirent sur la face de la terre, et ils environnèrent le camp des saints et la ville bien-aimée» Apoc. XX, 8 Saint Augustin, livre XX de la Cité de Dieu, explique ce texte de saint Jean, en disant que tous les infidèles, les hérétiques, les sectaires et les hommes dépravés épars sur la surface du globe, se coaliseront avec l’Antéchrist pour faire la guerre aux saints et persécuter les hommes fidèles à Dieu.

Secondement, cette persécution sera de toutes la plus dure et la plus violente parce qu’elle ne sera inspirée ni par la superstition et par le fanatisme, ni par un attachement aveugle au culte des idoles, comme le furent les persécutions déchaînées par les empereurs païens. Elle ne se proposera ni d’assouvir l’orgueil, ni de satisfaire la soif effrénée de la domination, comme la persécution de Mahomet.

Elle ne sera pas non plus allumée par les convoitises effrénées de la chair, et par l’appât du pillage, comme celle que les princes allemands firent subir à l’Église, sous le protestantisme et au temps de la vie de Luther ; mais ce sera une persécution exclusivement suggérée par la haine de Dieu, où Dieu et Son Christ seront pris directement à partie, dont l’objectif unique sera l’extermination du règne divin, l’anéantissement total du christianisme et de toute religion positive.

Ainsi les Tibère, les Néron, les plus affreux tyrans du paganisme reconnaissaient au moins dans les idoles, qu’ils voulaient contraindre les chrétiens d’adorer, une notion et comme un reflet lointain de la divinité ; mais dans les temps dont nous parlons, il ne sera plus permis de rendre à une divinité quelconque, même un culte altéré et corrompu.

Tous les hommes sans exception seront forcés d’honorer et de rendre un culte de latrie à Satan lui-même personnifié dans l’Antéchrist, c’est-à-dire dans l’homme le plus impie, le plus abominable qu’ait jamais produit l’humanité.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 5 Avr - 23:26

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.


Troisièmement, cette persécution qui signalera les derniers âges s’exercera avec une séduction en quelque sorte irrésistible, ut in errorem inducantur, si fieri potest, etiam electi. Cornélius a Lapide dit : Omnes politicorum artes, dolos et praxes callebit. Dans le principe, l’Antéchrist persuadera aux juifs enfants d’Israël qu’il est le messie.

Afin de les tromper plus efficacement, il se parera du masque d’une modération et d’une sainteté hypocrite. Saint Paul, en nous apprenant qu’il se fera adorer dans le temple de Dieu (Thess., II ; Suarez, Dissert., LIX, act. 6), semble nous indiquer qu’il reconstruira le temple de Jérusalem détruit de fond en comble par Titus ; en conséquence il ordonnera la circoncision et rétablira pour un temps les sacrifices sanglants et les autres rites de la religion judaïque.

Quant aux hommes étrangers à la religion juive, il les attirera à lui d’abord par la persuasion et l’éloquence. Il sera dressé aux artifices et instruit par le démon lui-même dans toutes les connaissances utiles pour les fins auxquelles l’esprit mauvais le destine.

Saint Anselme nous dit qu’il possédera toutes les sciences naturelles et saura de mémoire tous les
textes des Écritures. Secondement, il gagnera les hommes en semant à profusion l’or et les richesses. Il sera le sujet le plus opulent de la terre.

Satan lui livrera tous les trésors cachés dans les entrailles des mers et dans les profondeurs secrètes de la terre (Cornel. A Lapide, Epist ad Thessal., p. 164). Quatrièmement, il remplira tous les hommes d’admiration par son génie et par la rapidité prodigieuse avec laquelle il se sera élevé au faîte de la fortune et de la toute-puissance (Damasc., XXVII ; Hieron. De Daniel, 11).

Quant aux ignorants et à la foule, il les fascinera par des prodiges, cujus est adventus secundum operationem Satanœ, in omni virtute et prodigiis mendacibus (II ad Th., 11). De même que le Christ, dit saint Thomas, opéra des miracles en confirmation de sa doctrine, ainsi l’homme de péché opérera de faux miracles en confirmation de ses erreurs ; mais de même aussi que le vrai Christ opérait des prodiges par la vertu de Dieu, auteur de toute vérité, ainsi son adversaire, comme nous l’avons indiqué plus haut, opérera par la vertu de Satan, le père de l’imposture et du mensonge.

L’homme de péché ne fera donc pas de vrais miracles comme Jésus-Christ, mais il en fera de faux et d’apparents. Toutes ses œuvres merveilleuses ne seront en réalité que des illusions et des œuvres fantastiques ; de telle sorte, dit saint Athanase, que lorsqu’il paraîtra ressusciter un mort, ou bien l’homme qu’il ressuscitera ne sera pas vraiment mort, ou bien s’il est mort il ne le ressuscitera pas réellement.

Enfin, dit encore le même saint, les œuvres opérées par l’Antéchrist et qui paraîtront dépasser les
forces de la nature, ne seront pas des miracles proprement dits, mais des effets et des phénomènes de l’ordre physique opérés par la médiation de certaines causes naturelles secrètes et cachées.

Pour mieux captiver les hommes, l’Antéchrist autorisera la luxure et les licences de la chair, il fera appel aux voluptés les plus enivrantes, tolus erit in libidinibus et concupiscentiis feminarum (Dan., II, 37).

Source : livres-mystiques.com

BON TRIDUUM pascal à tous !

Interruption de mes postages pour le TRIDUUM pascal 
réouverture pour le Dimanche de Pâques


Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 9 Avr - 7:20

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Cinquièmement, la persécution de l’Antéchrist sera la plus inhumaine et la plus sanglante de toutes celles qu’a jamais subies le Christianisme. Jésus-Christ nous en donne l’assurance, lorsqu’il nous dit : «Alors la tribulation sera grande telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à présent et qu’il n’y en aura jamais» (Matth., XXIV, 21).

On peut le conjecturer en se rattachant à deux causes. La première, est la colossale puissance et les moyens prodigieux de force et de destruction dont l’Antéchrist sera pourvu et en même temps l’impiété et la rage des hommes préposés à l’exécution de ses commandements.

La seconde, sera l’effrayante malice du démon, car, dit saint Jean, en ces jours Dieu le laissera sortir de la prison de flammes où il est enchaîné et lui donnera pleine licence de séduire et d’assouvir sa haine contre le genre humain (Apocal., XX).

D’où il suit, dit saint Cyrille, qu’il y aura alors des multitudes de martyrs, plus glorieux et plus admirables que ceux qui combattirent jadis, contre des lions dans les amphithéâtres de Rome et des Gaules.

Ceux-ci n’avaient à lutter que contre de simples ministres du démon, mais les confesseurs des derniers âges auront à lutter contre celui qui est homicide dès le commencement.

L’antique ennemi déploiera pour les tourmenter des monstres de supplice et des raffinements inouïs, sans exemple dans les siècles passés, et que de lui-même l’esprit humain ne serait jamais parvenu à inventer.
Enfin, dernier trait de la persécution de l’Antéchrist, elle sera d’une telle violence qu’elle parviendra à faire apostasier la presque universalité des chrétiens. «Et il lui fut donné, de faire la guerre aux saints et de les vaincre (Apocal., XIII).

Et cette corne, que je vis, faisait la guerre aux saints, et il lui était donné de prévaloir» (Dan., VII). Saint Paul nous apprend encore que Jésus-Christ ne descendra pas une seconde fois avant que ne vienne la grande apostasie (II ad Thess., II).

Saint Augustin (Cité de Dieu, lib. XX), interprétant cette parole de l’Apôtre, nous dit que si dans tous les temps on a vu des fidèles renoncer au Christ par l’effet des artifices des hérétiques et de la crainte des persécuteurs et des tyrans, toutefois, la défection qui se produira sous l’Antéchrist est appelée l’apostasie proprement dite, parce que par le nombre et par sa généralité, cette apostasie excédera tout ce qui s’est vu dans les temps antérieurs.

Toutefois il ne faudrait pas conclure de ces témoignages qu’il ne restera plus d’élus sur la terre, et que le Fils de Dieu faillira à la promesse faite à son Église lorsqu’il lui dit : Propter electos, dies breviabuntur, à cause des élus les jours seront abrégés ; du reste, saint Jean dans son Apocalypse ajoute : «La bête sera adorée par tous ceux des habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le Livre de vie» (Apocal., XIII).

Saint Augustin nous affirme qu’au règne de l’Antéchrist, il y aura des multitudes de martyrs qui feront éclater une héroïque constance, il y aura également un nombre plus ou moins grand de confesseurs, qui parviendront à se réfugier dans des cavernes ou dans des montagnes escarpées ou abruptes, et Dieu veillera à ce que ces retraites échappent à la vigilance et aux investigations des persécuteurs, et il ne permettra pas au démon de les leur signaler.

Source : livres-mystiques.com

SAINTES FETES DE PAQUES

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyDim 9 Avr - 22:29

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Daniel nous apprend que durant les jours où se déchaînera cette effroyable persécution, l’abomination de la désolation trônera pleinement dans le lieu saint. «Le roi, dit-il, agira selon qu’il lui plaira : il s’élèvera, il parlera avec orgueil contre tout Dieu ; il parlera insolemment contre le Dieu des dieux... Il n’aura aucun égard au Dieu de ses pères, et il ne se souciera d’aucun Dieu quel qu’il soit…»

En d’autres termes, une fois que l’homme de péché aura fait fléchir le genre humain par ses menaces et qu’il l’aura enlacé dans les filets de ses mensonges et de ses ruses, il ne gardera plus aucune mesure, il démasquera toutes ses batteries, et procédera à visage découvert.

Il ne souffrira plus que l’on adore ou que l’on invoque d’autre Dieu que lui-même, il se proclamera le seul maître du ciel et de la terre. Partout où il ne se trouvera pas personnellement présent, ce
sera à son image ou à sa statue que les hommes seront contraints de décerner leurs hommages :

Et elevabitur, magnificabitur adversus omnem Deum.

Il ne tolérera plus ni la religion mosaïque, ni la religion naturelle elle-même. Il persécutera avec le même acharnement les juifs, les schismatiques, les hérétiques, les déistes, et toutes les sectes qui admettent
l’existence d’un être suprême, et l’immortalité de la vie future.

Mais Dieu, dans Sa sagesse, tirera le bien du mal. L’horrible tempête que Sa justice aura laissée se déchaîner sur la terre, aura pour effet de faire disparaître les cultes faux.

Elle abolira, avec le judaïsme, les restes du mahométisme, les superstitions idolâtres, et toutes les religions hostiles à l’Église.

Elle donnera le coup de grâce aux sectes de ténèbres. La franc-maçonnerie, le carbonarisme, l’illuminisme et
toutes les sociétés subversives disparaîtront dans le tourbillon d’impiété qui sera leur œuvre, et qu’elles avaient préparé depuis des siècles, estimant qu’il serait leur triomphe décisif et suprême.

Sans le vouloir, elles auront coopéré à fonder le règne de l’unité annoncé par le prophète, erit unum ovile et unus pastor. Le triomphe de l’impie aura été de courte durée. Mais les consolations qui succéderont seront universelles, abondantes, proportionnées à l’étendue des tribulations que l’Église aura subies.

Un fils d’Israël, naguère converti, aujourd’hui prêtre et docteur, contemplant avec ravissement le grand spectacle qu’offrira l’Église de Dieu à cette époque fortunée où juifs et gentils, assis à un même banquet, seront devenus une même famille sous la houlette d’un même pasteur, s’écrie avec transport :

«Dans la vie de Jésus-Christ sur la terre, il y a eu deux grands jours de triomphe où il a été reconnu comme Messie et comme Roi :

la fête de l’Épiphanie, qui fut en quelque sorte la fête du matin que firent à Jésus-Christ les nations accourues et représentées dans la personne des Mages, et le jour des Rameaux qui fut la fête du soir, que fit à Jésus-Christ Jérusalem attardée, le jour des Rameaux qui fut le jour des acclamations d’Israël.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyLun 10 Avr - 22:21

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

«Or voici qu’après dix-neuf siècles de fidélité, la grande fête de l’Épiphanie est oubliée des nations et de leurs chefs, qui ont rejeté Jésus-Christ et Son Église.

Laissez-moi donc saluer, au soir de la vie de l’Église, le grand jour des Rameaux et l’explosion inattendue des acclamations du vieux peuple de Jacob. Laissez-moi saluer et chanter ce jour, où les portes de la synagogue s’ouvriront avec ivresse pour l’entrée triomphale du Messie, qu’elle a si longtemps attendu et méconnu.

Laissez-moi chanter le jour où les restes d’Israël étendront leurs vêtements sur le chemin du Christ et de Son
Église, et où l’air sera embaumé des parfums de ce sang qui retombera cette fois en pluie d’amour sur Israël et sur ses enfants.

Ô jour des Rameaux, lève-toi sur l’Église !... Jérusalem, Jérusalem, combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses petits sous ses ailes ; mais cette fois tu l’auras voulu, ô Jérusalem, sous les ailes tu te seras précipitée.

Hosanna et gloire éternelle à Jésus-Christ au plus haut des cieux, et à l’Église où Israël après une longue absence a retrouvé son Messie et son Roi». (Abbé Lémann, Les Nations frémissantes).

Et pourtant ce ne sera pas encore la consommation finale, car il est écrit (Apocal., XI) : «Le septième ange sonnera en ce moment de la trompette, et le ciel retentira de grandes voix» : des voix d’anges, des voix de vierges, les voix des confesseurs et des saints martyrs salueront le Christ de leurs louanges et de leurs acclamations, ils rendront grâce de Sa victoire sur l’Antéchrist et de l’extermination des impies.

Tous les hommes, devenus les adorateurs d’un même Dieu, professant tous une même foi, unis dans une même adoration, participant à une même table, s’écrieront de concert :

«Le royaume de Dieu est devenu le royaume de Notre-Seigneur et de Son Christ... Nous vous rendons gloire, Seigneur Dieu tout-puissant, qui êtes, qui étiez et devez venir, parce que vous avez reçu votre grande puissance et que vous régnez» (Apoc., XI, 17).

TROISIEME CONFÉRENCE : DE LA RÉSURRECTION DES CORPS ET DU JUGEMENT UNIVERSEL

Ecce mysterium vobis dico : in momento, in ictu oculi, in novissima tuba (canet enim tuba), mortui resurgent incorrupti.

Je vous dis un mystère : En un instant, en un clin d’œil, aux éclats de la dernière trompette (car la trompette sonnera), les morts ressusciteront incorruptibles. (I Cor., XV.)


Le monde doit avoir une fin, et cette fin n'aura pas lieu que l'Antéchrist n'ait paru. Le protestantisme et l'incrédulité rejettent la personnalité de l'Antéchrist ; ils ne le considèrent que comme un mythe, un être allégorique et imaginaire.

Ou bien encore, ils ne voient dans cet homme de péché, annoncé par saint Paul, que le chef de la lutte antichrétienne, le coryphée et le messie de la franc-maçonnerie et des sectes suscité pour conduire la civilisation à son apogée, en l'affranchissant à jamais des ténèbres de la superstition, c'est-à-dire en supprimant, sur toute l'étendue de la terre, toute religion positive et toute croyance révélée.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMar 11 Avr - 22:41

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Mais, parmi les vérités qui ont trait à la conclusion de nos destinées dans le temps, il en est une qui répugne spécialement aux passions humaines, que le rationalisme et la libre-pensée ne cessent de combattre à outrance, dont ils font le point de mire de leurs sophismes les plus astucieux et de leurs négations les plus effrontées.

Cette doctrine, la plus glorieuse et la plus consolante pour notre nature humaine, est celle de la résurrection future de nos corps. Tantôt, comme saint Paul en fit l'expérience à Athènes, la science incrédule s'étudie à étouffer cette doctrine sous le poids de ses moqueries et de ses sarcasmes ; tantôt, comme il advint au tribunal du prêteur Félix, en l'entendant énoncer, elle pâlit et se sent saisie d'épouvante :

Disputante autem illo... de judicio futuro, tremefactus Felix respondit... Vade : tempore autem opportuno accersam te (Act., XXIX, 25).

Il ressort de ce passage, et d'une multitude d'autres épars dans les épîtres de saint Paul, que le dogme de la résurrection des corps était le sujet favori et populaire des prédications de l'Apôtre.

Il l'énonçait hardiment dans les prétoires, dans les synagogues, dans l'aréopage des sages et des philosophes de la Grèce.

Aux yeux de saint Paul, cette doctrine de la Résurrection future est la base de nos espérances, la solution du mystère de la vie, le principe, le nœud, la conclusion de tout le système chrétien.

Sans elle, les lois divines et humaines restent dépouillées de toute sanction, les doctrines spiritualistes ne sont plus qu'une inanité.

L'unique sagesse est celle qui consiste à vivre et à jouir comme la bête ; car si l'homme ne doit pas revivre après la mort, le juste qui lutte contre son propre cœur et qui réprime ses passions est un insensé.

Les martyrs qui ont souffert pour l'honneur du Christ, et qui se sont laissé déchirer par les lions dans les amphithéâtres, ne sont que des convulsionnaires et des égarés (Cor., XV. 32).

Dès qu'il est admis que les destinées de l'homme sont circonscrites dans la vie présente, le bonheur ici-bas ne réside plus que dans le matérialisme le plus éhonté et le plus abject.

Le seul évangile vrai, l'unique philosophie saine et rationnelle est celle d'Epicure qui se résume dans ces
mots : Manducemus et bibamus, cras enim moriemur (id.).

Pour détourner les âmes des convoitises grossières et afin de les élever à des aspirations dignes de leur céleste origine, l'Apôtre ne cesse d'inculquer cette grande vérité, et en même temps il en déduit les conséquences relatives à la direction de la vie, et au gouvernement extérieur et intérieur des actes humains.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyMer 12 Avr - 22:46

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

«Voici, dit-il, que je vous apprends un mystère. A la vérité, nous ressusciterons tous, mais nous ne serons pas tous changés. En un moment, en un clin d’œil, au son de la trompette, car la trompette sonnera, les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés.

Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité et que ce corps mortel revête l'immortalité. Et après que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors se vérifiera la parole qui a été écrite : La mort a été absorbée dans sa victoire».

«Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?» Cor., xv, 51-55
Dans les versets qui précèdent, le grand Apôtre explique, non moins merveilleusement, la raison théologique et les hautes convenances de ce mystère, dont Dieu l'a établi l'interprète et le héraut.

«Le corps de l'homme, dit-il, confié à la terre et déposé dans le sépulcre, est pareil au grain de froment il est semé dans la corruption, il ressuscitera incorruptible il est semé dans la faiblesse, il ressuscitera dans la force ; il est semé corps animal, il ressuscitera corps spirituel.

«Le premier homme, Adam, a été une âme vivante, le second Adam a été fait un esprit qui vivifie.
«Le premier, formé de la terre, était tout terrestre ; le second, venu du ciel, est tout céleste...
«Comme donc nous avons porté l'image de l'homme terrestre, portons aussi l'image de l'homme céleste...

«Je vous dis cela, mes frères, parce que la corruption ne possédera pas l'immortalité» (I Cor., XV, 42-45, 47, 50) Voilà un exposé, tracé de main de maître, clair, précis, et toute interprétation que la parole humaine prétendrait y mêler, ne servirait qu'à en affaiblir l'énergie et la clarté.

Telle est aussi la vraie foi catholique, celle que l’Église a inscrite dans le Symbole que nous récitons, et qu'elle fait chanter dans ses temples aux jours de ses solennités.

«Je crois à la résurrection de la chair, j'attends la résurrection des morts».

Saint Athanase, dans son symbole, et le quatrième concile de Latran expriment cette vérité en termes non moins précis et plus explicites encore : «Tous les hommes, disent-ils, doivent ressusciter avec les mêmes corps auxquels ils sont unis dans la vie présente».

En effet, si après s'être dissous et être retournés à la poussière d'où ils sont sortis, nos corps ne devaient renaître avec l'intégrité de leurs membres, avec l'universalité de leurs éléments substantiels et constitutifs ; s'ils ne devaient reparaître avec les mêmes visages, les mêmes traits, au point qu'en nous revoyant au jour du jugement, nous nous reconnaîtrons aussitôt, comme nous nous reconnaissons ici-bas, il ne faudrait plus appeler alors notre renaissance une résurrection, mais une nouvelle création.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptyJeu 13 Avr - 22:12

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Il est donc très certain qu'au jugement nous serons identiquement les mêmes ; que les pieds qui nous soutiendront alors seront les pieds qui nous ont portés, soutenus durant notre exil et les jours de notre pèlerinage dans le temps ; que la langue qui nous fera parler sera celle qui s'est jadis dénouée pour la louange divine ou pour le blasphème ; que les yeux, à l'aide desquels nous verrons, seront ceux-là mêmes qui se sont ouverts aux rayons du soleil qui nous éclaire ; que ce cœur, qui battra dans nos poitrines, sera le propre cœur qu'auront consumé les ardeurs de l'amour divin, ou qui se sera laissé dévorer par les flammes impures de la volupté.

Telle était l'immuable espérance de Job. Assis sur son fumier, rongé par la pourriture, mais le front serein, le regard rayonnant, il franchit d'un bond de sa pensée toute la durée des siècles.

Saisi d'un saint ravissement, il contemple dans les clartés de la lumière prophétique le jour où il secouera la poussière de son cercueil, et il s'écrie : «Je sais que mon Rédempteur vit, que je renaîtrai de ma poussière, que je serai de nouveau enveloppé de ma chair et que je verrai mon Rédempteur de mes yeux à moi et non de ceux d'un autre» (Job., XIV, 24-25).

Cette doctrine de la résurrection est la clef de voûte, la pierre angulaire de tout l'édifice chrétien, le pivot et le centre de notre foi. Sans elle, il n'y a plus de rédemption, nos croyances et notre prédication sont vaines, toute religion s'écroule par la base : Inanis est ergo prœdicatio nostra, inanis est fides nostra (I Cor., XV, 14).

Les écrivains rationalistes ont prétendu que cette croyance à la résurrection n'était pas contenue dans l'Ancien Testament et qu'elle ne date que de l’Évangile. Rien n'est plus faux.

Il suffit de parcourir la longue chaîne des traditions mosaïques, de prêter l'oreille aux grandes voix des Patriarches et des Prophètes : nous les voyons tous tressaillir de joie et d'espérance, à la perspective de l'Immortalité promise, saluer cette vie nouvelle dont ils entreront en possession au-delà
du tombeau et qui n'aura pas de terme.

Il est dit au livre de l'Exode : «Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob». Et Jésus-Christ, en saint Matthieu, se sert de ce passage pour démontrer aux juifs sadducéens la vérité
de la résurrection (Matth., XXII, 31) :

«Pour ce qui est de la Résurrection des morts, n'avez-vous point lu les paroles que Dieu vous a dites : Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob ? Or Dieu n'est point le Dieu des morts,
mais le Dieu des vivants».

La mère des Macchabées, debout au milieu du sang et des membres mutilés et épars de ses fils, ne glaçait-elle pas d'effroi l'impie Antiochus en lui disant :

«Sache, ô homme scélérat et très pervers, que tu ne nous fais mourir que pour la vie présente, niais que le Maître du monde va nous recevoir, nous qui sommes morts pour ses lois et qu'Il nous ressuscitera au jour de la résurrection» (II Mach., VII).

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 6234
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 66
Localisation : Région parisienne

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  EmptySam 15 Avr - 0:53

Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  OIP

DEUXIEME CONFÉRENCE

DE LA PERSÉCUTION DE L’ANTÉCHRIST ET DE LA CONVERSION DES JUIFS


Et tunc revelabitur ille iniquus, quem Dominus Jesus interficiet spiritu oris sui, et destruet illustratione adventus sui.

Cette croyance à la résurrection n'était pas seulement pour les saints de l'Ancien Testament un symbole et une doctrine spéculative, elle était leur foi fondamentale exprimée dans les merveilles et dans les œuvres de leur vie.

Les institutions qu'ils nous ont laissées en sont la représentation et la figure. «Le premier de tous, dit saint Jérôme, est Abel, dont lesang qui crie au Seigneur, témoigne de son espérance de la résurrection des corps. Ensuite, vient Hénoch enlevé, afin qu'il ne vît pas la mort : il est le type et l'image de la résurrection.

Troisièmement Sara, dont le sein stérile et épuisé par la vieillesse conçoit et met au monde un fils, nous donne l'espérance de la résurrection. Quatrièmement, Jacob et Joseph, en recommandant que l'on recueille et que l'on ensevelisse avec honneur leurs os, manifestent leur foi à la résurrection.

Cinquièmement, la verge desséchée d'Aaron qui bourgeonnait et donnait des fruits, et la verge de Moïse, qui sur le commandement de Dieu s'animait et devenait un serpent, nous offrent l'ombre et l'esquisse de la résurrection.

Enfin Moïse, qui bénissait Ruben et disait que Ruben vive et ne meure pas, lorsque Ruben depuis longtemps était décédé de cette vie, ne témoigne-t-il pas qu'il lui souhaitait la résurrection et l'éternelle Vie ?» (S. Jérom. Epiph. contra Samaritanos)

Et si l'on ne voulait voir dans ces interprétations diverses que des allégories et des interprétations mystiques, nous terminerions cette énumération par les paroles précises de Daniel, et celles-ci ne laissent aucun doute, sur la foi universelle et constante de l'Ancien Testament à la résurrection future (Dan., XII) : «

Voilà dit-il, que la multitude de ceux qui dorment dans la poussière de la terre s'éveilleront les uns pour la Vie éternelle, les autres pour l'opprobre».

Cette vérité, affirmée par les Écritures, est proclamée non moins hautement par la raison et la philosophie chrétienne. La philosophie embrasse dans son vaste champ tout ce qui touche à la nature de Dieu, à la nature de l'homme et à celle du monde.

Or, le dogme de la résurrection ressort des notions que nous donne la philosophie sur ces trois objets, sur lesquels s'étend son domaine et s'exercent ses investigations.

Premièrement, le dogme de la résurrection ressort des notions que nous donne la philosophie sur la nature de Dieu. Dieu, nous apprend la philosophie chrétienne, est la cause efficiente, exemplaire et finale de tous les êtres qui sont dans le monde.

Les ayant créés librement, avec une souveraineté et une indépendance absolues, Il les a tous marqués, plus ou moins, du caractère de sa ressemblance et de ses infinies perfections.

Toutefois, le corps humain, composé de Ses propres mains, animé de Son souffle, est le résumé de Ses merveilles, le chef-d’œuvre de Sa sagesse et de Sa divine bonté.

Par la beauté et l'élégance de sa structure, par la noblesse de son port, les splendeurs qui l’illuminent, le corps de l'homme l'emporte dans des proportions infinies sur tous les êtres matériels sortis des mains de Dieu.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
Contenu sponsorisé





Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty
MessageSujet: Re: Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé    Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation avec La Fin de Monde Présent et Mystères de la Vie Future de l'Abbé
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Méditation avec Le Traité de l'Amour de Dieu de St François de Sales
» Méditation sur la Miséricorde avec le Bx Père Sopocko
» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
» Méditation avec L'introduction à la vie dévote de St François de Sales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: Vivre avec notre Seigneur et sa mère ::  FORMATION-
Sauter vers: