Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Le Credo chanté : La Sainte Eglise - Jean Yves Marie Tourbin
par Panetier Aujourd'hui à 0:00

» 17 novembre : Saint Grégoire de Tours
par ami de la Miséricorde Hier à 23:59

» 17 novembre Saint Grégoire le Thaumaturge (De Néocésarée)
par ami de la Miséricorde Hier à 23:53

» Des religieuses victimes d'un cléricalisme méprisant et sans vergogne
par Panetier Hier à 23:51

» 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
par ami de la Miséricorde Hier à 23:06

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 22:44

» Forum difficile à consulter
par Panetier Hier à 20:32

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:30

» Exorcisme
par Philippe Hier à 16:47

» Maria Valtorta
par Panetier Hier à 12:18

» FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?
par Panetier Hier à 11:51

» 16 novembre : Sainte Marguerite d'Ecosse
par ami de la Miséricorde Hier à 8:00

» 16 novembre Sainte Gertrude d'Helfta ou la Grande
par ami de la Miséricorde Hier à 7:54

» La purge commence (Mgr Schneider, soeurs de la m- du rédempteur...)
par Philippe Jeu 15 Nov - 10:55

» 15 novembre : Saint Eugène 1er de Tolède
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Nov - 0:09

» 15 novembre Bienheureuse Marie de la Passion Chappotin
par ami de la Miséricorde Mer 14 Nov - 23:59

» 15 novembre Saint Albert le Grand
par ami de la Miséricorde Mer 14 Nov - 23:51

» Flash Mob, Hallelujah
par Philippe Mer 14 Nov - 17:18

» Père Amorth: Padre Pio a déclaré que le troisième secret de Fatima était une «fa
par Philippe Mer 14 Nov - 12:22

» Le Purgatoire, une Miséricorde de Dieu
par Panetier Mer 14 Nov - 10:48

» La pensée du jour
par Panetier Mer 14 Nov - 10:01

» Mgr Fulton Sheen sur le Faux Prophète et l'Antéchrist
par Philippe Mer 14 Nov - 0:55

» 14 novembre : Toussaint de l'Ordre du Carmel
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 22:58

» 14 novembre : Saint Sérapion d'Alger
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 22:51

» Messages du Ciel à Robert Brasseur.
par Panetier Mar 13 Nov - 22:41

» Arche d'Alliance - Le chant de la miséricorde
par Panetier Mar 13 Nov - 22:12

» L'Islam
par Philippe Mar 13 Nov - 12:31

» honorer ceux de 14/18
par jardin des oliviers Mar 13 Nov - 10:11

» Saint Stanislas Kostka rencontre une âme du Purgatoire
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 8:00

» 13 novembre : Saint Stanislas Kostka
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 7:54

» 13 novembre Saint Eugène de Tolède
par ami de la Miséricorde Mar 13 Nov - 7:44

» 12 novembre : Saint Didace (Diego)d'Alcala
par ami de la Miséricorde Lun 12 Nov - 8:30

» 12 novembre : Saint Jean le Miséricordieux ou (l'Aumônier)
par ami de la Miséricorde Lun 12 Nov - 8:23

» 11 novembre Saint Martin de Tours
par Panetier Dim 11 Nov - 23:05

» Re-bonjour
par Panetier Dim 11 Nov - 22:39


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 13:01

Outre qu'on peut se poser de très sérieuses questions quant à la validité de son élection, à cause de la conspiration du groupe Gallen qui l'a porté au pontificat selon son propre aveux, ainsi que la démission de Benoit XVI qui n'a pas été complète :  le droit canon est formel et stipule que dans ce cas la démission est invalide.....Or il ne peut pas y avoir deux papes ou une collégialité de papes.


Mais bref passons, et c'est aux cardinaux à régler ce problème quand ils serons décidés à faire leur boulot ou du moins se poser très sérieusement la question. Et je rappelle que la constitution UDG de Jean Paul II  les autorise à former un consistoire sans le pape pour décider de la validité ou non de celui-ci. 


Un brave Chrétien tout empreint de la plénitude de l'Esprit Saint, dans une paix inaltérable, et me disant qu'il est dans un niveau spirituel supérieur au mien (????) est venu me dire que mes propos étaient truffés d'erreurs, avaient besoin d'être corrigé, parce qu'on ne doit pas juger le pape ni lui jeter la pierre, mais l'accueillir et accueillir tout ce qu'il dit, car il a été choisi directement par le Saint Esprit et le Saint esprit sait ce qu'il fait. Et ce brave chrétien m'a dit dans la foulée que saint Paul avait dit des "conneries" (sic). Saint Paul dans la révélation dit des conneries mais Bergoglio est au-dessus de la révélation, donc ???? 
Et les propos dans ce genre ne manque pas : L'un va me dire qu'il ne faut rien dire pour ne pas créer la division dans l'Eglise, et encore un autre va prêcher qu'il faut couvrir la nudité de Pierre, tout comme celle de Noé. 


Alors commençons par Noé : Sham son plus jeune fils sans doute dans l'immaturité de l'âge découvre son père nu et ivre. Désemparé et ne sachant que faire il ne va pas crier ça sur la place publique mais va voir ses deux autres frères. Où est le mal ; et pour ma part j'appellerai ça plutôt un acte d'humilité se défiant de son propre jugement ? Moi si j'avais été retrouvé nu et ivre par l'un de mes fils je lui serais plutôt reconnaissant d'avoir réglé ce problème dans la discrétion ? Ben  non ! Il ne voit pas son propre péché mais le péché supposé de son fils comme si c'était lui le fils qui s'était retrouvé nu et ivre. Et ensuite il le maudit, lui tourne le dos à vie ? Mais quel est donc ce père au cœur sec qui va jusqu'à maudire son fils pour ne pas reconnaître sa faute et demander pardon du scandale causé ? Outre que comme l'a fait remarquer le père, oui il faut recouvrir la nudité de "Pierre", non pas en le laissant nu dans ses inepties mais en les recouvrant du manteau de l'Ecriture et de la tradition. 


Alors on arrive à la seconde objection : " il faut garder le silence sur les inepties de Bergoglio pour ne pas créer la division dans l'Eglise". 
Il ne faut jamais rien dire sur un prêtre ni les critiquer, jamais, jamais qui sont LE christ, et l'on a été jusqu'à menacer les victimes d'abus sexuel de damnation éternelle si elles parlaient. Dans ce cas même judas ne doit pas être dénoncé puisqu'il était évêque.....
Mais supposons quand même qu'on doive garder le silence et attendre que les autorités de l'Eglise à qui cela incombe se prononce, supposons : devons-nous garder le silence face à l'erreur ; peut-on faire l'unité dans le mensonge ? Devons-nous aller jusqu'à accueillir le mensonge et même aller le prêcher au nom de l'unité de l'Eglise ? Et quand bien même on se contenterait de ne rien dire, peut-on accepter que des frères s'égarent à cause de notre silence ? Souvenons-nous des paroles du cardinal Burke : "le mal ne triomphe que par l'inaction des hommes de bien". ou encore Ézéchiel : " si tu vois ton frère pécher que tu ne le reprends pas et qu'il tombe, le sang de ton frère sera sur toi'.   


Passons à la dernière objection : " Il est interdit de faire des remontrances au pape, le juger ou lui jeter la pierre, car il a été choisi par Dieu lui-même". 
le pape n'est pas automatiquement celui qui a été choisi par Dieu, et c'est une très grave erreur de le penser. Benoit XVI a été très claire sur le sujet : "il y a du jeux dans la corde selon les bonnes dispositions des cardinaux, et trop d'exemples dans l'histoire nous montre des papes qui manifestement n'avaient pas été choisi par Dieu de façon évidente". on peut aussi citer saint Belarmin : "Il y a des papes que Dieu ne veut pas, d'autres qu'il tolèrent, et d'autres enfin qu'il a choisi".
Le juger ? Non! bien sûr, et nul ne peut juger juridiquement ou canoniquement le pape,  sauf en cas d'hérésie où là le droit canon reste vague. Mais on peut et on doit discerner ses dires et sa pastorale afin de juger si elle est conforme à l'Evangile, la doctrine et la tradition. Par exemple quand un pape a glorifié le massacre de la saint Barthélémy, je ne donnerai pas ma main à couper que des catholique se sont retrouvés en enfer pour avoir tué des femmes et des bébés protestants. Et pourtant, ils obéissaient au pape  de l'époque ? 
Les remontrances ? Qu'il nous suffise de savoir que le droit canon nous en fait un devoir si en notre âme et conscience on pense devoir le faire ; et puis interdire les remontrances au pape, ce serait condamner saint Paul qui en a fait à Pierre à Antioche. Et les remontrances n'étaient pas secrètes mais publique ; donc les laïcs de l'époques étaient invités à y participer. D'autre part et en cas de refus du pape d'écouter après une, deux et trois remontrances, l'Evangile est très claire, ainsi que saint Paul>>>>>
Romains 16:17 Louis Segond (LSG) :


17 "Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux".


Ultime objection que j'ai entendu : "oui mais Jésus n'a jamais condamné Judas, et il nous dit dans la parabole de l'ivraie et du bon grain qu'il ne faut pas essayer d'arracher l'ivraie" ? Pour Judas on était encore dans la période probatoire où l'Eglise n'était pas encore fondée, et où chacun faisait son choix, à commencer par Israël. Pour l'ivraie et le bon grain, relisez la parabole ; Jésus parle du monde et non de l'Eglise. autrement dit l'Eglise ne doit pas devenir la police des mœurs du monde. Mais pour ce qui est de l'Eglise il en va autrement. Si une certaine imperfection y est tolérée car nous sommes tous "peuple de pécheurs en marche vers le Seigneur", l'Eglise ne tolère pas la transgression et le scandale. Pour s'en convaincre il suffit de relire saint Paul où il dit : "j'apprend qu'il y a un scandale parmi vous que même les païens ne connaissent pas et que vous tolérez". Bref Jésus refuse que nous soyons gouvernés par des pasteurs sodomites ; et le bon sens ne peut pas nous en faire douter.....
Et puis et puis........la doctrine nous apprend qu'il y aura un jour un faux prophète ; alors, est-ce que la doctrine nous dit qu'il faudra alors obéir à ce faux prophète, lui ou l'un de ses précurseurs ? 
je continue à penser que le mal qui ronge l'Eglise, c'est l'euphorie, la gaieté et non la joie et les saints sont tous dans la joie mais dans une joie empreinte de gravité ; et je me méfie de ces Chrétiens hilares avec une tête d'allumée. Mais ne soyons pas comme l'oiseau qui se laisse captiver par le regard du serpent et finit par tomber de son perchoir pour être croqué. dénonçons le mal, oui, mais surtout allons vers le Seigneur qui nous attend. Laissons les morts enterrer leur mort, laissons s'écrouler ce qui doit s'écrouler,  allons vers le pari Bénédictin vers une nouvelle civilisation, où de merveilleuse choses nous attendent.  

====================================================================================


Dernière édition par Philippe le Mar 16 Oct - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 13:45

Bonjour Philippe,

Toutes ces questions nous traversent les uns et les autres, du moins tous ceux qui aiment le bon ordre dans l'Eglise parce que le Salut de nos âmes en découle.
A certains moments, nous ne pouvons même plus prier tellement ces réflexions nous taraudent.

Critiquer le pape ou pas, c'est toujours la question qui revient.
Dés lors où le pape dévie de 3 cm l'axe de la doctrine, toute l'Eglise est désorientée !

Or AMORIS LAETITIA est un document non magistériel qui propose de dévier la doctrine de 3 cm.

Depuis sa sortie un SCHISME est apparu de fait dans l'Eglise entre ceux qui restent fidèles à la doctrine et ceux qui permettent une tolérance vis à vis de personnes vivant en couple hors mariage sacramentel.

L'essentiel est là, après quoi, il y a moult erreurs prononcées, écrites ou vécues qui entachent ce pontificat mais tout ceci est lavable à 60°c à la machine; je veux dire que tout pourrait être absous dans une confession à Dieu et aux hommes et toute correction pourrait avoir lieu publiquement avec l'imprimatur du Vatican.

Mais cela n'arrivera pas parce que en ce moment, nous amorçons l'épreuve de l'Eglise qui nous conduit au calvaire et ceci est une VOLONTÉ DIVINE.

Judas a trahi pour que Jésus soit crucifié pour notre Salut.
Bergoglio trahit l'Eglise du Seigneur pour qu'elle vive sa passion.

Judas avait la possibilité de se repentir et d'être sauvé; il ne l'a pas fait.
Le "pape François" mènera sa trahison jusqu'au bout autant que le Seigneur le lui permette;
et s'il réalise le mal qu'il commet; il peut se repentir.

Aller à la suite de ce pape serait servir la fausse-Eglise qui a pris place dans la vraie; il ne le faut donc pas.
En revanche, prier pour le SALUT de François est un impératif :
Nous devons prier pour lui, prier pour lui, prier encore et encore pour lui tout en dénonçant ses œuvres mauvaises.

C'est un devoir d'amour d'agir ainsi car Amour et Vérité se rencontrent
                                                          Justice et Paix s'embrassent
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 14:07

Il y a trente ans, j'ai vu un démon au sommet de l'Eglise. Et je le voyais mieux qu'avec mes yeux.  J'ai pour habitude de ne pas faire trop attention à ce genre de choses, mais comme il ne partait pas j'ai fini par lui dire : "Tu ne parts pas" ?  Ce à quoi il m'a répondu d'une voix double et tonitruante : "j'attend la puissance suprême de monseigneur Lucifer". Puissance suprême de Lucifer ? C'est le CEC qui a répondu à ma question en disant : "La puissance suprême de Lucifer est l'esprit de l'Antéchrist". 
Petit détail qui a son importance : il prenait mon visage. Il va donc faire croire que les petites âmes sont le mal, et que lui est le bien.
Ça fait donc trente ans que je prie le Seigneur et notre maman pour cette heure qui vient. Mais j'ai peut-être oublié Saint Michel ?

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 14:21

Depuis 5 ans et demi d'interrogations et d'observation de ce pontificat via les bons sites et blogs que tout le monde connaît ici, j'utilise 5 ou 6 clés qui me permettent d'y voir clair en plus des grâces reçues :

- Les messages de la Salette, de Fatima, Garabandal et Akita
- Le livre bleu du MSM
- Les articles 675 et suivants du CEC
- La prophétie de St François d'Assise
- La révélation de Jésus à la bienheureuse Catherine Emmerich concernant les 2 papes
- La confidence de soeur Lucie de Fatima au cardinal Caffarra
...
Tout ceci éclaire et confirme ce que nous vivons et qui précède le triomphe de MARIE et la nouvelle PENTECÔTE à venir !  
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 14:33

Il y a trente ans, j'ai vu un démon au sommet de l'Eglise.

Réponse à Philippe :
Tu as reçu un éclairage particulier parce que tu as une mission particulière pour le combat qui commence.

J'ai sûrement aussi une mission de combat à mener pourtant, je me sens si faible...
Il y a déjà 20 ans que je lis le livre bleu.
Autant j'y ai cru tout de suite, autant il me semblait que ce serait pour plus tard.
Dom Gobbi a eu ses 1eres locutions en 1973, cela fait déjà 45 ans que la vierge nous prévient et nous prépare à être "son petit reste"...

Restons fidèles dans son Coeur Immaculé !
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 14:48

"Le frère soutenu par son frère est une forteresse imprenable". 


Il faut commencer par faire des petits îlots, des petits réseaux ; et les petits ruisseaux font des grandes rivières. Qu'importe le nombre, et il faut bien commencer petit ? Il faut rester là où le Seigneur nous a placé et il sait ce qu'il fait. Il faut aussi faire confiance aux frères et sœurs que Marie Immaculée nous envoie. 
Marthe Robin a dit un jour : "La terre ne sera germe du Seigneur que dans la déchirure". et la déchirure, elle est là. Courage, confiance espérance, nous sommes le petit reste, les germes de la nouvelle Eglise, et nous ne sommes fort que de notre faiblesse vécue dans le Seigneur et confiée à Marie.

ps: très bonne ta clé.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mar 16 Oct - 22:17

Le frère, la déchirure, le petit reste, la nouvelle Eglise, tout me parle de ce que tu écris ici Philippe.
Je colle ci dessous un extrait de message du livre bleu dont j'ai fait la lecture ce soir à notre adoration bi-mensuelle :

409 Rubbio (Vicenza), 15 Août 1989  Fête de la très Sainte Vierge Marie, montée au Ciel

Ici doit se manifester la constance des Saints    

a « Vous me contemplez aujourd'hui, Moi, votre Maman du Ciel, entrée dans la gloire du Paradis avec mon âme et dans la splendeur de mon Corps glorieux. Je suis la Femme revêtue de soleil. Je suis votre Céleste Chef. Je suis la Reine de tous les Saints. 
b Contemplez­ Moi comme le signe de votre ferme espérance et de votre consolation, en ces temps de la purification, de l'apostasie et de la grande tribulation. Les temps sont venus de la lutte et de la grande conquête de la part du Dragon, de la Bête qui vient de la terre et de la Bête qui vient de la mer. 
c Ce sont donc les temps où l'on construit une civilisation sans Dieu et où l'on conduit toute l'humanité à vivre sans Lui. 
d Ce sont les temps où Satan et les forces diaboliques se font adorer par un nombre d'hommes de plus en plus grand ; et ainsi s'accroît la diffusion du culte satanique, des sectes et des messes noires. 
e Ce sont les temps où se construit une idole à mettre à la place du vrai Dieu et de la véritable Église ; et cette idole est un faux Christ et une fausse Église. 
f Ce sont les temps où tous ceux qui suivront cette idole seront marqués de son sceau sur le front et sur la main. 
g Ce sont les temps où les fidèles disciples de l'Agneau seront soumis à la marginalisation, aux persécutions, à la prison et à la mort. 
h Ce sont donc les temps de votre constance. 
i Ici doit se montrer la constance des Saints. 
j Ici doit se montrer la constance de ceux qui appartiennent au Seigneur, mettent en pratique les commandements de Dieu et restent fidèles à Jésus. 
k Ici doit se montrer la constance de ceux qui seront persécutés et conduits au martyre, parce que sont bienheureux ceux qui meurent dans le Seigneur et trouvent repos de leurs fatigues ; et le bien qu'ils ont fait les accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Mer 17 Oct - 11:34

Ce bon article/interview publié chez Riposte Catholique a tout à fait sa place sur ce fil ouvert par Philippe.
Il traite de manière approfondie des thèmes de schisme, d'hérésies, de déviation de la doctrine, de pourquoi un pape cesse d'être pape en cas d'entêtement dans l'erreur...etc...
Bonne lecture à tous !

Mgr Nicolas Bux : le pape, l’hérésie et le schisme…

C'est le genre de document à conserver et qu'il faut diffuser aux personnes sceptiques sur la crise actuelle : 

https://www.riposte-catholique.fr/archives/147825



Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Jeu 18 Oct - 7:41

Bon ! En résumé faut-il couvrir la nudité de Noé  et donc du pape ? 

Le dernier mot revient au père Walter :
Oui, on couvre sa nudité,en relevant ses erreurs et mensonges qui le laisse nu. Car on ne fait pas l'unité dans le mensonge.
Quant à Sham qui est maudit par Noé pour avoir relevé sa nudité ? 
Oui ! on doit dénoncer la nudité du pape. Car saint Paul a fait des remontrances publiques à Pierre. Et les remontrances étant publiques, saint Paul a voulu y associer les laïcs et toute l'Eglise.
D'autre part a un moment il écrit à je ne sais plus quelle église : "j'apprend qu'il y a parmi vous un scandale que vous tolérez....". Il n'a pas maudit celui qui lui avait appris ce scandale. Et même si Jésus a toléré Judas, désormais nous ne devons plus tolérer parmi nous le scandale ; c'est de révélation.
le bon grain pousse avec l'ivraie sans que l'on ne l'arrache ; mais c'est dans le monde et non l'Eglise. Cette instruction morale est donné par saint Paul ; et c'est donc de révélation aussi.

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Jeu 25 Oct - 17:42

http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/la-courageuse-troisieme-lettre-de-mgr-vigano-.html?fbclid=IwAR0s1HUBCUB5_3SxJzHjkdp8w7ZVrX4FiK849Q70sBRt-_g_uhiIScPIE60

La courageuse troisième lettre de Mgr Vigano

Un prélat américain, prêtre du diocèse de Washington, Mgr Charles Pope dit sa gratitude à Mgr Vigano "pour la dose de religion des temps anciens qu'il nous a donnée". Son témoignage, qu'on peut lire sur le site NCR, est repris et commenté par AM Valli (24/10/2018). 

>>> Nous l'avons déjà rencontré ici benoit-et-moi.fr/2016 
>>> Ici, le blog de Mgr Pope: blog.adw.org/author/cpope/


DANS L'EGLISE DU POLITIQUEMENT CORRECT, VIGANO REMET AU PREMIER PLAN LE JUGEMENT DE DIEU

Aldo Maria Valli
www.aldomariavalli.it 
24 octobre 2018
Ma traduction

* * *

«Quand j'ai achevé de lire le troisième témoignage de l'archevêque Carlo Maria Viganò, j'ai tout de suite eu l'impression que je venais de lire quelque chose qui est destiné à rester un des grands moments pastoraux et littéraires de l'histoire de l'Église. Il y a dans ce document un air de grandeur que je ne peux pas décrire complètement. J'ai été ébahi par sa qualité sotériologique, par son rappel émouvant et pourtant clair du jour de notre jugement. Aujourd'hui, nous n'entendons presque jamais des évêques ou des prêtres parler ainsi».

Le commentaire est de Mgr Charles Pope, qui écrit ces mots dans le National Catholic Register à propos du dernier témoignage rendu public par l'ex-nonce apostolique aux États-Unis, Carlo Maria Viganò.
Mgr Charles Pope, doyen et pasteur de l'archidiocèse de Washington, réaffirme non seulement qu'il trouve crédibles les évaluations et les accusations de Viganò, mais il souligne aussi ce qu'il appelle la «qualité sacerdotale» qui émerge du texte.

«Pour commencer - écrit-il - il [Mgr Viganò] est bien conscient de la condition morale des âmes. L'archevêque met en garde contre le danger que représentent pour les âmes des fidèles le silence et les actions confuses de nombreux évêques et prêtres et du pape lui-même. Il regrette que tout cela, ajoouté à la sous-culture homosexuelle dans l'Église, continue à causer de graves dommages à l'Église, à beaucoup d'âmes innocentes, à beaucoup de jeunes prêtres et aux fidèles en général».
«Il y a longtemps, observe Charles Pope, et dans un monde qui semble être une galaxie lointaine, ce qui ressort du témoignage de Viganò étaient les préoccupations premières et fondamentales de la plupart des prêtres, qui se souciaient de la santé morale des âmes, y compris la leur. Aujourd'hui, au contraire, beaucoup d'évêques et de prêtres, ainsi que d'autres dirigeants de l'Église et d'ailleurs, comme de nombreux parents, plutôt que la condition morale réelle semblent beaucoup plus concernés par les sentiments et la félicité émotionnelle des personnes qui leur sont confiées».

Ce qui préoccupe le plus les pasteurs, dénonce Pope, c'est le caractère politiquement correct de ce qu'ils disent. Qu'une personne soit heureuse et affirmée est apparemment plus important aujourd'hui que l'appel au repentir et à la guérison en vue du jour du jugement. Le bonheur apparent et éphémère éclipse le bonheur vrai et éternel. Il y a en outre un silence assourdissant face au péché. Tout cela est le symptôme d'une «perte de foi» et d'un «universalisme édulcoré» selon lequel tous, ou la grande majorité, sont destinés au ciel, tandis que la possibilité de l'enfer est presque totalement rejetée et rarement prêchée.

Dans ce contexte, écrit Pope, les paroles de l'archevêque Viganò résonnent comme celles d'un pasteur «d'autrefois»: il prend au sérieux les avertissements de Jésus sur le jour du jugement et le besoin impératif de décider qui nous voulons servir, Dieu ou le monde, l'Evangile ou la culture populaire.
La fin du témoignage a particulièrement frappé Pope, pour la façon dont il fait appel aux autres pasteurs.
«Vous pouvez choisir de vous retirer de la bataille, de continuer dans la conspiration du silence et de détourner le regard de l'avancée de la corruption. Vous pouvez inventer des excuses, des compromis et des justifications qui retardent le jour de l'épreuve de force. Vous pouvez vous consoler avec la duplicité et l'illusion qu'il sera plus facile de dire la vérité demain et après-demain.
Ou bien vous pouvez choisir de parler. Faites confiance à Celui qui nous a dit: "La vérité vous rendra libres". Je ne dis pas qu'il sera facile de choisir entre le silence et la parole. Je vous exhorte à considérer quel choix sur votre lit de mort et devant le juste Juge vous ne regretterez pas d'avoir pris».
(cf. Mgr Vigano répond au cardinal Ouellet)

Ce sont là, dit Mgr Pope, des mots «puissants». Ils rappellent saint Jean Chrysostome, le pape saint Grégoire le Grand, saint Alphonse Marie de Liguori. «Je ne me souviens pas d'avoir entendu souvent un évêque moderne ou même un prêtre qui parlait de cette façon».
«Beaucoup de fidèles qui m'écrivent - ajoute Pope - disent que leurs prêtres et leurs évêques ne mentionnent jamais le péché mortel, l'enfer ou le jugement. Et s'ils prêchent sur le péché, ils se servent d'abstractions et s'appuient sur des généralités, ils recourent à des euphémismes et à certains termes tels que "injustice" et "blessure". Dans sa lettre, au contraire, l'archevêque Viganò écrit comme s'il n'avait jamais pris en considération le promemoria demandant aux pasteurs d'utiliser des mots si confus que personne n'a vraiment aucune idée de ce qu'ils disent. Non, l'archevêque sort à découver et dit:
«Cette crise très grave ne peut être correctement affontée tant que nous n'aurons pas appelé les choses par leur nom. C'est une crise due au fléau de l'homosexualité, chez ceux qui la pratiquent, dans ses motivations, dans sa résistance à la réforme. Il n'est pas exagéré de dire que l'homosexualité est devenue un fléau dans le clergé et qu'elle ne peut être éradiquée qu'avec des armes spirituelles. C'est une énorme hypocrisie que de déplorer les abus, de dire que nous pleurons pour les victimes, mais de refuser de dénoncer la cause principale de tous ces abus sexuels: l'homosexualité. Il est hypocrite de refuser d'admettre que ce fléau est dû à une grave crise dans la vie spirituelle du clergé et de ne pas recourir aux moyens pour y remédier».
(idem)
Il faut admettre, commente Mgr Charles Pope, que très peu d'évêques ou de prêtres sont disposés à parler aussi clairement, laissant de côté leses euphémismes. Il y a des exceptions, mais elles sont trop peu nombreuses.

Le Pape François, dit Pope, ne répond pas. «Il s'est engagé dans une politique d'ambiguïté blindée et quand des questions légitimes sont posées, il répond par le silence». 
On ne peut pas non plus oublier que quatre cardinaux seulement ont exprimé leurs dubia. «Pourquoi? Où sont les autres? Ces dernières semaines, le pape a même laissé entendre qu'il pourrait y avoir une enquête dans les archives du Vatican. Mais quand? Comment? Et jusquà quel point?».

«Je suis profondément reconnaissant pour la dose de religion des temps anciens que Mgr Viganò nous a donnée. C'est beau d'entendre un archevêque appeler le péché par son nom; se préoccuper de la condition morale des âmes, pas seulement de l'état émotionnel; mettre en garde contre le jugement, et nous convoquer tous pour décider, pas seulement pour cacher, obscurcir et se préoccuper d'être d'accord avec tout le monde, pendant que les âmes se perdent... Certains seront certainement irrités par le langage fort de l'archevêque. Mais je vous pose la question: est-ce vraiment si différent de la façon dont le Seigneur Jésus a parlé?»

De l'avis de Mgr Pope, la lettre de Mgr Viganò restera dans l'histoire comme l'un des plus grands moments d'intégrité pastorale, à une époque de silence timide de la part de trop de hauts prélats et de trop de prêtres: «Puisse le courage de l'archevêque inspirer beaucoup d'autres à se manifester avec respect mais clairement, en insistant sur le besoin de réponses et sur l'honnêteté. Puisse son avertissement au sujet du Jour du Jugement être salutaire. Que la repentance, le renouveau et le courage grandissent dans la réalité de l'Église de Dieu!»

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Philippe
consacré
consacré
avatar

Messages : 868
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 70
Localisation : Maisons Laffitte

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Hier à 6:58

https://www.lifesitenews.com/news/pope-francis-has-broken-with-previous-popes-causing-heresies-schisms-vatica

Mgr. Nicola Bux[size=11]Cooperatores Veritatis / Capture d'écran YouTube[/size]
Edward Pentin








ACTUALITÉS ÉGLISE CATHOLIQUE jeu. 15 nov. 2018 - 11h12 HNE
Le pape François a rompu avec les précédents papes, provoquant des «hérésies, des schismes»: théologien du Vatican
 Amoris Laetitia Catholique Dubia Hérésie Nicola Bux Pape Francis Schisme
15 novembre 2018 ( edwardpentin.co.uk ) - Dans une interview percutante avec le Vaticaniste italien Aldo Maria Valli, Mgr. Nicola Bux a averti que l'actuel pontificat publie des déclarations qui génèrent «des hérésies, des schismes et des controverses de toutes sortes» et que le Saint-Père devrait émettre une profession de foi pour restaurer l'unité dans l'Église.
Dans l'  interview , publiée le 13 octobre mais négligée en raison du Synode de la jeunesse organisé à Rome le mois dernier, le consultant théologien de la Congrégation pour la cause des saints a déclaré que «des déclarations hérétiques sur le mariage, la vie morale et la réception des sacrements sont maintenant «au centre d’un vaste débat qui se passionne de jour en jour».
Mgr. Selon Bux, l'origine de nombre de ces enseignements contestés - soulignée dans une correction filiale de septembre 2017   et lors d'une  conférence à Rome  en avril sur la confusion doctrinale dans l'Église - est l'exhortation apostolique post-synodale du Pape,  Amoris Laetitia, mais ils sont depuis devenus "considérablement pire et plus compliqué. "
Il a déclaré que cela avait conduit certains hauts prélats, tels que le cardinal Walter Brandmüller, l'un des quatre cardinaux à signer le  dubia  en 2016, à réitérer un appel à une "profession de foi du pape".
Mais Mgr. Bux a déclaré que ce serait difficile à réaliser étant donné la vision du pape de l'Eglise en tant que fédération de communautés ecclésiales - quelque chose que Mgr. Bux décrit comme «un peu comme les communautés protestantes».
Le théologien italien a déclaré que, depuis les deux synodes sur la famille, il existe désormais «deux engrenages» de foi et de moralité, ce qui est tout indiqué pour décider de donner la Sainte Communion à des divorcés «remariés». Cela a provoqué «un grand malaise» pour «de nombreux évêques et prêtres de paroisse» en raison d'une «situation pastorale instable et confuse», a-t-il déclaré.
Pour remédier à la situation, Mgr. Bux, un ancien consultant de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sous Benoît XVI, croit toujours qu'une sorte de profession de foi est exigée du pape. Il a évoqué une profession similaire faite par saint Paul VI en 1968, qui réaffirmait ce qui était catholique «face aux erreurs et aux hérésies» qui a eu lieu immédiatement après le Concile Vatican II.
"Si cela ne se produit pas", a-t-il averti, "l'apostasie va s'intensifier et le  schisme de facto  s'élargir."

Qui a Erred?


Mgr. Bux estime que la situation est devenue particulièrement urgente après que le pape a changé le catéchisme en août pour déclarer la peine de mort « irrecevable » . Ce changement contredit les catéchismes tridentin et saint Pie X, a affirmé le théologien, ce dernier a enseigné que la peine capitale était «pleinement conforme à la révélation divine».
«Soit on admet que l'Église a enseigné la légitimité de quelque chose qui n'est pratiquement pas conforme à l'Évangile depuis presque deux mille ans, soit on doit admettre que c'est le pape Bergoglio qui a commis une erreur», Mgr. Bux a déclaré: «C’est une question très délicate, mais tôt ou tard, il devra régler ce problème. Et pas seulement pour la peine de mort. "
Le théologien a demandé à Valli si cela créait un précédent pour que le pape modifie davantage le catéchisme s'il le souhaitait. C'est une question "très troublante" et un autre "souci légitime" est de préserver le dépôt de la foi des "sensibilités". contingent sur la société d'aujourd'hui ou de demain. "
Le pape ne peut pas «imposer sa propre opinion» à l'Église, Mgr. Bux a souligné, citant Joseph Ratzinger, qu’en matière de foi, de morale et de sacrements, l’Église ne peut «consentir que pour la volonté du Christ». Pourtant, il a déclaré que «beaucoup de points» dans  Amoris Laetitia sont «encombrants et contradictoires». comme contraire à la pensée de saint Thomas d’Aquin, malgré l’exhortation affirmant le contraire.
Il a également souligné que la tendance de ce pontificat à rester silencieux face aux critiques, ou à refuser de se faire accuser d'hérésie ou d'apostasie, rappelle l'avertissement de Saint-Pie X dans son encyclique de 1907,  Pascendi dominici gregis : ne pas confesser sa propre hérésie »est« un comportement typique des modernistes, car ils peuvent ainsi se cacher au sein de l'Église ».
Valli et Mgr. Bux a ensuite abordé les difficultés pratiques, théologiques et juridiques pour corriger un pape de telles erreurs. Il s’agit notamment du fait que l’hérésie doit être «manifeste et publique», à savoir que le pape doit être pleinement conscient d’avoir volontairement mis en doute la véracité de la foi et qu’il bénéficie également d’une «sorte d’immunité de juridiction» en raison du principe canonique personne ne peut juger le Siège apostolique et «encore moins» peuvent-ils «juger leur berger».

Théologie peu fiable


Une autre difficulté aujourd'hui, a-t-il déclaré, est "d'identifier les contours exacts d'une hérésie" car la théologie "n'est plus fiable". Il a plutôt déclaré que c'était devenu une "sorte d'arène" dans laquelle une vérité est affirmée, mais que quelqu'un d'autre l'est. toujours «prêt à défendre exactement le contraire».
Plus utile” qu'une correction fraternelle, a-t-il dit, consisterait à examiner la “validité juridique” de la démission du pape Benoît XVI et à déterminer “si elle est totale ou partielle”. Jésus, dit-il, n'a pas donné les clés du ciel à Pierre et Andrew mais "ne l'ont dit qu'à Peter." Une telle "étude approfondie" de la démission, a-t-il déclaré, pourrait aider à "surmonter les problèmes qui nous semblent aujourd'hui insurmontables".
«Un grand changement» dans l’Église est «palpable» sous le pape François, Mgr. Bux a déclaré, ainsi que "son intention claire de marquer une ligne de discontinuité ou de rupture avec les pontificats antérieurs". Une telle rupture, a-t-il poursuivi, est une "révolution" qui "génère des hérésies, des schismes et des controverses de divers types "et" tous peuvent être remontés au péché. "
Il s'est référé au Père d'Origine d'Alexandrie, un homme du 3ème siècle, qui a déclaré: «Là où il y a des péchés, il y a multiplicité, schismes, hérésies, dissensions. Mais là où il y a de la vertu, il y a de la solitude et de l'union sur la base desquelles tous les croyants ont un cœur et une âme ».
La crise actuelle a eu un impact négatif sur la liturgie, a-t-il déclaré, mais comme encouragement, il a cité le discours de saint Athanase d'Alexandrie aux chrétiens qui ont souffert sous les Ariens:
«Vous restez en dehors des lieux de culte, mais la foi vous habite. Voyons voir: qu'est-ce qui est plus important, la place ou la foi? La vraie foi, bien sûr. Qui a perdu et qui a gagné dans ce combat, celui qui garde le siège ou observe la foi? C'est vrai, les bâtiments sont bons, quand la foi apostolique vous est prêchée; ils sont saints si tout se passe là-bas d'une manière sainte… Vous êtes ceux qui sont heureux, vous qui restez dans l'Église à cause de votre foi, dont les fondements sont solides, tels qu'ils vous ont été transmis par la tradition apostolique. Et si une jalousie exécrable essaie de la secouer à plusieurs reprises, cela ne réussira pas. Ce sont eux qui ont rompu avec la crise actuelle. Personne, jamais, ne prévaudra contre votre foi, chers frères, et nous croyons que Dieu nous fera un jour rendre nos églises. Plus ils essaient d'occuper les lieux de culte avec violence, plus ils se séparent de l'Église. Ils prétendent représenter l'Église, mais ce sont en réalité ceux qui en sont chassés et s'en vont »(Coll. Selecta SS. Eccl. Patrum. Caillu et Guillou, vol. 32, p. 411 -412).
Valli a enfin demandé si l'hérésie ne visait pas seulement à propager de fausses doctrines, mais aussi à "faire taire la vérité sur la doctrine et la morale".
"Bien sûr que ça l'est", a répondu Msg. Bux. «Là où il n'y a pas de doctrine, il y a des problèmes moraux - comme nous le voyons. Lorsque le pape et les évêques agissent de la sorte, ils utilisent leur fonction pour détruire [doctrine] ».
Citant saint Augustin, il a déclaré: «Ils cherchent leurs propres intérêts, pas ceux de Jésus-Christ; ils proclament sa parole, mais répandent leurs idées.
Le nom de Jésus-Christ, a-t-il déclaré à propos des déclarations du défunt cardinal Giacomo Biffi de Bologne, «est devenu un prétexte pour parler d'autre chose: migrations, écologie, etc. Ainsi, nous ne parlons plus à l'unanimité (1 Co 1:10) et l'Église est divisée. ”
Note de l'éditeur: Cet article a été publié pour la première fois sur le blog d'Edward Pentin ici . Il est republié avec la permission de l'auteur. 
Remarque: suivez le nouveau compte twitter catholique de LifeSite pour vous tenir au courant de toutes les nouvelles concernant l'Église. Cliquez ici: @ LSNCatholic

====================================================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.monastere.biz
Panetier

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 02/09/2018

MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   Hier à 11:51

Merci Mgr Bux, vous éclaircissez la situation en nommant les erreurs comme elles se doivent et vous nous donnez des pistes pour la survie du vrai catholicisme notamment avec l'extrait de saint Athanase d'Alexandrie.

Grace à des prélats authentiques comme vous, nous sommes renforcés dans notre conviction de dénoncer l'erreur et de combattre pour la vérité.
Nous allons devenir les fidèles du Christ bientôt sans églises-bâtiments mais avec la Foi reçue et à transmettre.
Demeurons dans cette Foi, Christ a vaincu le monde !

Revenir en haut Aller en bas
http://dieuetmoilenul.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
FAUT IL COUVRIR LA NUDITÉ DU PAPE ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découvrir la nudité...
» Réflexion : Faut-il vraiment obéir au Pape ?
» Le pape François met en garde les jeunes
» La prière sans se couvrir la tête.
» Comment réagir si le Pape François est le Faux-Prophète ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: PROFESSION DE FOI-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: