Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR.

Sous le regard des trois Blancheurs, suivre Jésus et Marie fut-ce au milieu des pires tempêtes, mais dans la paix, la joie et l'amour.
 
ajouter des sujajouter des suj  AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Veillons et prions : CHAPELET quotidien à la Grotte de Lourdes.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Aujourd'hui à 20:27

» Sainte Messe de la fête de l'Immaculée Conception - Gaudens Gaudebo.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Aujourd'hui à 19:40

» Quand La Vierge sauva le France.. 8 DECEMBRE 1947.. Apparitions Ile Bouchard ...
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Aujourd'hui à 16:04

» Marie, apprends-nous à prier (Chant de l'Ile Bouchard - Cté Emmanuel)
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Aujourd'hui à 15:59

» L'Evangile du jour... Prions, méditons.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Aujourd'hui à 14:31

» 8 décembre : L'Immaculée Conception de la Bse Vierge Marie
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 23:28

» Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 23:13

» L’heure de grâce, 8 décembre 12h-13h
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Philippe Hier à 17:22

» LA MESSE TRADITIONNELLE, J'AI OSÉ !
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Philippe Hier à 16:40

» Covid
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Philippe Hier à 16:35

» Du 29 nov au 7 déc 2021 Neuvaine à l'Immaculée Conception
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Hier à 10:27

» 7 décembre : Saint Ambroise de Milan
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Lun 6 Déc - 23:16

» 6 décembre : Saint Nicolas de Myre
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Dim 5 Déc - 22:51

» 5 décembre : Bienheureux Jean-Baptiste Fouque
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Dim 5 Déc - 0:07

» Pape François : L'Eglise catholique s'est engagée à protéger les migrants.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Philippe Sam 4 Déc - 17:55

» 4 décembre Sainte Barbe
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Sam 4 Déc - 9:54

» En voyage à Chypre, le pape fait des siennes... Une fois de plus !
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Ven 3 Déc - 22:47

» 3 décembre : Saint François-Xavier
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 2 Déc - 22:43

» "L'Appel à l'Amour" de Josépha Ménendez par le Père Jean-Yves Jaffré.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 9:49

» Luz de Maria
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 9:42

» Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 8:37

» Apparitions à Trevignano Romano (Italie) depuis 2016.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 8:14

» Prophéties pour notre temps : Elles nous aident. (Abbé Matthieu Salenave)
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 7:17

» Apparitions de Beauraing : interview de Gilberte Degeimbre, voyante des apparitions (1932-33)
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 7:11

» Tournez les yeux vers Le Seigneur ! (par Cté Emmanuel)
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 6:39

» En attendant la belle Nuit de Noël, ensemble, abordons le Temps de l'Avent.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 6:12

» Garabandal prophétique.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Jeu 2 Déc - 5:17

» 2 décembre : Bienheureux Jean Van Ruysbroeck
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Mer 1 Déc - 23:32

» Un livre qui accuse la mystique Marthe Robin d'avoir menti.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Mer 1 Déc - 19:55

» Sœur Beghe
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Philippe Mar 30 Nov - 22:54

» 30 novembre : Saint André Apôtre et Martyr
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Lun 29 Nov - 22:36

» Les démons savent que leur temps est compté.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Lun 29 Nov - 10:12

» Notre Dame de Paris en feu.
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Lun 29 Nov - 10:07

» 29 novembre : Saint Saturnin ou Sernin de Toulouse
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar ami de la Miséricorde Dim 28 Nov - 22:30

» Les sept douleurs de Marie
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Emptypar Françoise Dim 28 Nov - 18:47

-17%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON Android
499.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 17 Oct - 8:11

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

Dieu le Père engendre son Fils en lui-même. Dans la contemplation de soi-même qui le ravit, il voit naître son Fils, comme un miroir, où il se trouve représenté substantiellement, comme l'enseigne l'Apôtre (Épitre aux Hébreux, I, 3).

Ce miroir l'absorbe dans l'amour de lui-même; et en cet amour du Père et du Fils est produit le divin Esprit. Renfermé dans ce cercle éternel qui est sa vie et sa béatitude, il est vivant et bienheureux en lui-même, et il eût pu vivre ainsi éternellement, sans se communiquer au dehors et sans se donner à nous.

Mais de toute éternité, ayant eu dessein de nous manifester son amour par l'Incarnation de son divin Fils, il s'est premièrement pourvu d'une aide, la très-sainte Vierge Marie.

Sans doute, lui-même eût formé de ses mains l'humanité de son Fils, ce chef-d'oeuvre admirable, comme il devait former les anges, s'il eût voulu l'envoyer au monde dans une chair immortelle et glorieuse; et dans cette génération temporelle, le Fils n'eût pas eu besoin de mère, non plus qu'Adam dans sa création.

Mais, prévoyant notre péché et voulant qu'il fût expié par la mort de son propre Fils, il résolut de l'envoyer au monde dans notre chair passible et mortelle, afin que, dans cette même chair, il endurât la mort en faveur des pécheurs. Pour l'engendrer donc de la sorte, Dieu le Père se choisit, avec beaucoup de convenance, la très-sainte Vierge comme aide ou comme épouse.

Car Dieu le Père, qui seul peut envoyer la personne de son Fils, veut que dans le mystère de l'Incarnation Marie soit son Épouse, en ce sens que le Père, qui est le principe de la génération de son Verbe selon sa divinité, destine la sainte Vierge à devenir le principe de la génération du même Verbe selon l'humanité 1.

Le mariage est l'expression sainte du Père éternel, qui engendre et porte en soi son Verbe, et fait seul, par sa personne, ce que le mari et la femme expriment au dehors, en produisant ensemble un fils qui est le terme de leur génération.

Mais parce que Dieu le Père engendre son Verbe dans une féconde virginité, il veut exprimer dans sa sainte épouse seule, et montrer au dehors cette fécondité vierge et sans corruption.

De plus, comme il engendre son Verbe de toute éternité par sa connaissance, par retour,et par vue sur lui-même, il veut que Marie, l'image très-parfaite et très-sainte de sa fécondité vierge, l'engendre aussi avec connaissance; et pour cela même il décrète qu'elle donnera à la génération du Verbe dans la chair son consentement d'une manière expresse et solennelle, ce qui présuppose la connaissance et la raison.

Tandis que le reste des mères ne sauront pas ce qui devra naître d'elles, il veut que Marie connaisse auparavant quel sera le fils qu'elle concevra : un ange lui apprendra que ce fils sera le propre Fils du Très-Haut, Dieu et homme tout ensemble, le Rédempteur du monde, et que son règne n'aura point de fin.

En voulant avoir ainsi l'agrément de Marie, Dieu le Père montre, par cette conduite si pleine de révérence envers sa sainte épouse, l'estime qu'il fait d'elle et l'amour qu'il lui porte comme époux. Je ne puis exprimer, et je dois dire que nulle créature ne le pourra jamais, quelle est l'affection et la tendresse de Dieu le Père envers la très-sainte Vierge en cette qualité d'épouse.

Il s'applique tout entier à la lui témoigner; et cela est infini, immense, incompréhensible à tout esprit créé.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde


Dernière édition par ami de la Miséricorde le Lun 22 Nov - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 18 Oct - 7:38

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

L'épouse entre en possession de son époux, qui devient sien, et ensuite en communauté de tous les biens qu'il possède. Elle entre en unité de coeur et d'âme, en unité d'esprit, de pensées, de vouloir; d'où il suit qu'elle a part à ses desseins, à ses ordres, à ses oeuvres.

Ainsi Dieu le Père, comme un saint et fidèle époux, veut mettre la très-sainte Vierge en union et en parfaite jouissance de sa personne, de ses trésors, de sa gloire et de tous ses biens.

C'est une chose inconcevable comment Dieu eut cette divine épouse présente à son, esprit avant la formation de toutes les créatures. Pour lui, il n'y a ni futur ni passé; tout. est présent à ses yeux, il voit distinctement toutes choses dans la lumière éternelle.

De toute éternité, il y avait donc en Dieu un caractère, une figure qui représentait Jésus-Christ et sa mère, le Verbe incarné et tous ses membres; dès lors Marie était aussi présente aux yeux de Dieu que si déjà elle eût été formée, que si elle eût été 'effectivement au monde.

Ce consentement célèbre de Marie, nécessaire à l'Incarnation, sur lequel reposait tout l'édifice de la religion qu'il préméditait, toutes les figures et les prophéties, toute l'économie du salut, il le prévoyait et le connaissait avant tous les temps.

Il voyait déjà au fond de l'âme de la très-sainte Vierge, remplie de foi, de sagesse, de soumission, quels seraient sa pensée et son sentiment, sachant la force et la vertu de la grâce dont il devait la remplir.

Connaissant donc sa volonté et la disposition de son coeur, et tirant déjà d'elle son consentement, qu'il voyait aussi réellement que quand elle le confirma à l'ange, il réglait là-dessus, de toute éternité, le saint mystère de l'Incarnation.

Il en usait de même dans la vocation de tous ses enfants adoptifs, qui sont les membres de Jésus-Christ, l'achèvement de ce grand mystère, et desquels Marie, mère du Verbe selon la chair, devait être véritablement la mère selon l'esprit.

Si, dans le dessein de Dieu, l'épouse devait être donnée à l'époux, comme une aide semblable à lui, ce n'était pas seulement pour qu'elle contribuât à la naissance des enfants; mais encore pour qu'elle concourût par sa sollicitude maternelle, par sa tendresse et sa bonté, par la sagesse de ses conseils, à leur éducation et à leur établissement.

Sans doute, en nous prédestinant à devenir les membres de son Fils, Dieu le Père nous a appelés, selon le décret de sa volonté et par un pur effet de sa grâce, qu'il nous a donnée en Jésus-Christ, avant tous les siècles: nous ayant déjà comme créés en lui, et ayant préparé les oeuvres saintes qu'il désirait que nous fissions pour sa gloire .

Mais en appelant ainsi chacun de nous, en lui préparant, dès l'éternité, la mesure des moyens intérieurs et extérieurs de sanctification qu'il lui donne dans le temps, Dieu tenait sa sainte épouse présente à son esprit. Il voyait ce qui lui eût agréé, ce qu'elle aurait désiré pour chacun, si elle eût été au monde, et il agissait selon les intentions, selon les désirs et les prières de Marie qu'il prévoyait.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 19 Oct - 0:27

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

C'est pourquoi dans la plénitude des temps, lorsqu'il aura donné l'être à sa sainte épouse, il lui montrera l'économie de ses desseins sur chaque âme; et elle les agréera expressément. Quelque vastes que soient ces desseins de Dieu, Marie, le chef-d'oeuvre des mains du Tout-Puissant, après l'humanité de son Fils, Marie, toute remplie du Saint-Esprit, les. connaîtra clairement; car Dieu lui fera voir la conduite admirable qu'il aura tenue et celle qu'il tiendra dans la suite, et tirera d'elle son consentement et son agrément sur toutes choses.

C'est ce qu'il fera paraître, une fois pour toutes, dans le moment de l'accomplissement de son oeuvre par excellence, l'Incarnation du Verbe, qui est comme la clef du bâtiment universel de l'Église et du monde; puisque alors il exigera d'elle. publiquement, à la face d'un archange et d'un témoin irréprochable de sa cour, ce consentement solennel; faisant ainsi paraître visiblement ce que de toute éternité il avait résolu invisiblement de faire avec elle (et cette conduite de Dieu explique comment il se fait que toutes les grâces ont été et seront données à jamais par l'entremise de Marie) . Ainsi le Père éternel, l'ayant choisie pour son aide dans la formation de sa famille, forme avec elle Jésus-Christ dans toute son étendue, le chef et tous ses membres, sa postérité et tous ses descendants.

Il en use de la même sorte avec elle pour le reste des circonstances du grand oeuvre de l'Incarnation, et spécialement pour la création de l'univers qui en est la suite. En sa qualité d'homme, le Verbe incarné avait besoin d'une demeure temporelle, et sa mère aussi. Tous les membres de Jésus-Christ étaient pareillement dans cette nécessité, et Dieu avait résolu de créer ce monde pour leur aider à passer la vie, avant qu'ils allassent le glorifier dans le ciel .

Car c'est pour le Verbe incarné que Dieu a fait ce monde; si bien que, qui n'est à Jésus-Christ, qui ne subsiste en lui, qui n'est uni à lui par son esprit et par sa grâce, n'est pas digne des créatures; et s'il en use, c'est avec injustice, n'étant pas partie de celui pour lequel principalement toutes choses ont été créées.

Dieu avait fait ce grand ciel si magnifique, si auguste, cette terre si admirable, à cause de la dignité de Jésus-Christ et de ses membres. A proportion de la dignité des personnes, on leur donne des meubles précieux; pour conduire un prince, un roi, on allume quantité de flambeaux autour de sa personne; au lieu qu'un artisan sera content d'une petite bougie ou d'une mèche trempée dans une goutte d'huile. Destinant donc ce monde à servir d'hôtellerie à son Fils, Dieu avait résolu de le créer dans cette grandeur si magnifique et cette beauté si rare, afin qu'il fût un lieu sortable à la dignité auguste de celui qui devait l'habiter.

Ainsi il a fait le soleil si merveilleux, et dans cette beauté et cette magnificence, parce qu'il devait être le flambeau de son Fils; les cieux si vastes, si resplendissants, parce qu'ils étaient destinés à être le toit et le lambris de sa maison; il a créé la terre si belle, parce qu'elle devait servir à le porter, à être l'escabeau de ses pieds. Voulant enfin qu'elle fournît par ses productions à l'entretien de la vie de son Fils et qu'elle fût le lieu de son séjour, il l'a remplie de tant de rares beautés dans la variété de ses fleurs, dans la diversité de ses fruits, et dans le reste des créatures, qu'il a faites avec une perfection, un poids, un nombre et une mesure proportionnés à l'excellence de celui à qui elles étaient destinées; non pas pour qu'elles fussent l'objet de sa joie et de ses complaisances, car tout cela n'est pas digne du Fils de Dieu; mais seulement pour marquer sa dignité et la grandeur de sa condition et de sa naissance.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 19 Oct - 22:58

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

La terre était donc destinée aussi à servir de demeure passagère à la très-sainte Vierge et à tous les membres de Jésus-Christ; à l'Église, qui devait s'y répandre de toute part et y établir le règne de Dieu. Or, dans la disposition qu'il donnait à l'univers, Dieu le Père avait présente aussi l'aide qu'il s'était choisie pour la formation de sa famille; il réglait la demeure temporelle de cette même épouse, celle de son fils et de tous ses enfants d'adoption.

D'après cela, on ne peut avoir difficulté d'entendre ces paroles de l'Écriture, dites de la Sagesse éternelle, appliquées par l'Église à la très-sainte Vierge: J'ai été formée par le Très-Haut, j'ai été conçue avant toute créature. C'est moi qui ai fait naître dans le ciel une lumière qui ne s'éteindra jamais; et, semblable à une nuée, j'ai couvert toute la terre. (Eccli., cap. XXIV.)

De toute éternité, présente aux yeux du Père éternel, mon époux, je portais en moi toutes les créatures, qui paraissent maintenant dans le monde, comme une nuée féconde, qui contient dans la douceur de ses eaux tous les fruits qui doivent naître par elle. J'ai habité dans les lieux les plus sublimes, dans les profondeurs de Dieu le Père. J'ai fait seule le tour des cieux; c'est moi qui, par la puissance de mon époux, donnais le tour à ces grands cieux qui doivent être la demeure et la récompense des justes; en mon époux, je descendais au fond des abîmes, où il doit exercer sa justice.

J'étais présente, en esprit, à toute l'étendue des mers, et il n'y a pas un seul recoin de la terre habitable où je n'aie posé le pied, où je n'aie été présente, dans le dessein de Dieu le Père, qui n'a rien voulu faire ni entreprendre sans communiquer à ma bassesse la grandeur de ses Miséricordes, la profondeur de ses jugements, l'étendue de ses grâces et la fécondité de ses richesses. En union avec lui, je suis devenue la reine de toutes les nations; et, par sa puissance, les coeurs des grands, comme ceux des plus petits, m'ont été également assujettis et soumis.

Recherchant en tout cela ma paix et mon repos, je n'ai rien pu trouver qui fît ma consolation et ma joie, que ceux qui ont l'honneur d'appartenir à mon auguste époux en qualité d'enfants, et qui doivent entrer en possession de son saint héritage.

Voyant donc mes inclinations, connaissant tous mes dégoûts et mon aversion pour les choses extérieures du monde, et sachant que je ne puis me complaire qu'en son aimable Fils et en ses membres, le saint Époux de mon coeur m'a dit et m'a commandé, par le droit absolu qu'il a sur mon âme, me donnant les témoignages de son amour : Ma fille et mon épouse, je veux vous rendre participante de mes plus douces et de mes plus saintes opérations dans l'incarnation de mon Verbe je veux pareillement conduire par vous mon Église et me reposer sur vous du soin de mes enfants.

Demeurez en Jacob, qui est l'image de ma famille : assistez tous les membres de mon Église; que par vous la grâce se dilate dans leur intérieur, pour que vous soyez en eux aussi l'héritière de ma gloire. Jetez dans mes élus les racines premières de leur béatitude; continuez encore tout le cours de leur vie, et ne les quittez point que vous ne les consommiez dans ma gloire.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 20 Oct - 23:00

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

En ce même esprit, l'Église applique encore à la très-sainte Vierge une partie du vine chapitre des Proverbes, qui sert de matière à l'épître des fêtes de sa Conception et de sa Nativité.

Le Seigneur m'a possédée au commencement de ses voies, etc. Dieu, qui désirait sortir de soi par les voies de son divin amour, paraît ici occupé de la jouissance amoureuse et de la possession de sa sainte épouse; et de même la très-sainte Vierge, sa divine amante, nous y est montrée habitant en lui de toute éternité.

C'est de quoi elle se glorifie elle-même comme du plus grand bien et du plus insigne honneur qui pussent lui arriver : Le Seigneur m'a possédée au commencement de ses voies : comme, en effet, c'est le principe et le fondement de tous ses autres biens et de ses grâces magnifiques.

Car de quelles richesses et de quels ornements Dieu, qui surabonde en lui-même de beautés, de richesses et de perfections divines, ne la revêt-il pas pour la rendre digne de devenir l'objet de ses délices, et de lui être alliée en cette auguste qualité d'épouse ! Il faut qu'il fasse hors de soi, dans une pure créature, autant qu'il est possible, une expression parfaite de sa divinité.

Le Seigneur, dit-elle, l'Époux céleste, m'a possédée en soi et m'a tenue présente à ses yeux, non-seulement dès le début de ses voies, quand il a commencé son ouvrage, et qu'il a tiré du néant toutes ses créatures, mais bien auparavant. Dans son éternité, méditant les ouvrages de son divin amour, lui qui ordonne tout en sa sagesse et sa charité, il s'est approprié son épouse; il a voulu qu'elle devînt la mère de son Fils, et qu'elle contribuât à former son Église et toutes les créatures qui en sont les dépendances.

Cette sainte épouse fait ici, comme dans le livre de l'Ecclésiastique, le dénombrement magnifique des créatures que Dieu forma dans son idée, lorsqu'il ordonna toutes choses; et dans ce détail elle montre qu'elle était déjà conçue et présente dans l'esprit de son Époux.

Les abîmes n'étaient pas, et déjà j'étais conçue. Les fontaines n'étaient point encore sorties de la terre; la pesante masse des montagnes n'était pas encore formée, et j'étais enfantée avant les collines dans le sein de Dieu.

Il n'avait point encore créé la terre ni les fleuves, ni affermi le monde sur ses pôles, et déjà j'étais conçue. Quand, dans l'uvre de la création, il étendait les cieux, qu'il environnait les abîmes de leurs bornes, et leur prescrivait une loi inviolable; lorsqu'il suspendait les nuées au-dessus de la terre, et qu'il mettait dans leur équilibre les eaux des fontaines; lorsqu'il renfermait la mer dans ses limites, et qu'il imposait la loi aux eaux, afin qu'elles ne passassent point leurs bornes; lorsqu'il posait les fondements de la terre, j'étais avec lui.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 21 Oct - 23:11

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

Après avoir ainsi exposé, comme dans l'Ecclésiastique, la suite de la formation des créatures et avoir dit qu'elle était présente à l'esprit de son auguste Époux, la très-sainte Vierge ajoute : J'étais avec lui, et avec lui je réglais toutes choses, c'est-à-dire, j'ordonnais et je formais toutes les créatures par la puissance, la sagesse et l'amour de mon divin Époux, par lequel j'étais toute possédée.

Il faisait ainsi en moi toutes ces oeuvres grandes et admirables : Fecit mihi magna qui potens est; mais à chacun des six jours de la création, cette oeuvre n'était que comme un jeu et un amusement pour lui, comparée à la génération de son Verbe, et à la participation qu'il doit donner de sa divinité aux membres de l'Église.

Aussi mes délices sont-elles d'être avec les enfants des hommes : mon uiâme, qui éprouve en soi les sentiments de mon Époux et les dispositions de son coeur à l'égard de toutes choses, sentant que ses délices les plus douces et les plus agréables sont de régner dans les âmes et de vivifier les coeurs de ses enfants.

Maintenant donc, mes enfants, qui êtes enfants du, Père, écoulez attentivement sa discipline et ses conseils; et, après lui avoir prêté l'oreille, restez attachés à la sagesse, conservez ses paroles en votre âme, et les goûtez avec plaisir en votre intérieur.

Prenez garde de ne vous point lasser par quelque tentation que ce puisse être, ni par la désolation qui se rencontre dans la croix.

Bienheureux celui qui m'écoute, qui trouve accès auprès de moi, qui a cet attrait de rechercher avec soin et assiduité mon audience et ma conversation.

Il doit beaucoup attendre; car Dieu le Père, comme époux, use de ses dons en moi et par moi, avec une libéralité excessive.

Celui qui recevra cette grâce, qui viendra chercher dans mon sein l'aliment de son âme, trouvera la vie, et avec elle le bonheur éternel. C'est dans cette source qu'on puise les secrets des plus profonds mystères et des vérités les plus sublimes.

Par mon Époux, qui est le conseil même et l'équité, qui est la prudence et la force, je suis en possession de tous ces dons.

Par moi, les rois règnent, et les législateurs ordonnent et règlent, la justice, Dieu voulant être en moi, pour le monde, la source de tous les biens .

Source : Livres-mystiques.com
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 25 Oct - 23:23

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

RÉFLEXIONS PRATIQUES


Proposez-vous de lui témoigner votre reconnaissance, surtout les jours de ses fêtes et de ses octaves. Lorsque vous récitez son saint Office, lorsque vous assistez aux vêpres célébrées en son honneur, la veille, ou le jour de ses fêtes, renouvelez vos sentiments de gratitude envers elle, spécialement lorsque le prêtre chante ce beau Capitule, que l'Église ne se lasse pas de répéter toute l'année : Ab initio et ante soecula creata sum.

Figurez-vous que Marie, dans la personne du prêtre, adresse elle-même ces paroles à ses enfants, pour les exciter à la reconnaissance et à la confiance qu'ils lui doivent. Dans la voix du prêtre célébrant, l'Église, toujours conduite par la foi, ne veut entendre, en effet, que la voix de la très-sainte Vierge, qui prend plaisir à nous rappeler ses bontés anciennes, et à nous donner de nouvelles assurances de sa sollicitude et de son amour maternel.

Dès le commencement et dès avant les siècles, dit-elle, j'ai été créée dans la pensée de Dieu le Père, pour concourir avec lui à la sanctification de ses enfants, qui sont aussi les miens; et, dans toute la suite des âges, je ne cesserai point d'avoir pour eux la même sollicitude que j'ai fait paraître depuis qu'il m'a mise au monde, ayant dès ce jour exercé constamment devant lui ce ministère d'amour, dans sa sainte maison, qui est l'Église.

Lorsque le prêtre termine ce touchant Capitule, témoignez à Dieu le Père votre reconnaissance pour une si aimable et si ravissante invention de son amour; et dites-lui, dans un saint transport d'action de grâces, avec toute l'Église, ces paroles : Deo gratias!

Vous adressant ensuite avec humilité et vénération à Marie, et vous agenouillant devant elle, avec l'Église, pour faire hommage .à sa grandeur de tout ce que vous êtes, respectez et agréez la part que Dieu lui a donnée dans sa royauté sur vous, protestez-lui qu'elle est votre véritable reine et réjouissez-vous de lui appartenir.

Enfin chantez avec ferveur ses louanges, et demandez-lui, avec une confiance pleine et entière, la continuation de ses faveurs pour vous et pour tout le peuple chrétien, mêlant pour cela votre voix à celle de l'Église dans le chant de l'Ave maris stella. Cette hymne est comme la réponse de l'Église à l'invitation amoureuse que Marie lui a faite, dans le Capitule, de recourir à elle pour tous les besoins.

Je vous salue, étoile de la mer, sainte Mère de Dieu toujours vierge, porte bienheureuse du ciel. Vous qui avez reçu ce salut de la bouche de l'archange Gabriel, établissez-nous dans la paix, devenant pour nous, plus véritablement et plus heureusement qu'Ève, la mère des vivants. Rompez les chaînes de nos crimes, rendez la lumière à nos yeux aveuglés, éloignez tous les maux, demandez tous les biens.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 26 Oct - 22:20

CHAPITRE I. PRÉDESTINATION DE MARIE A LA DIGNITÉ AUGUSTE DE MÈRE DU VERBE

RÉFLEXIONS PRATIQUES


Vous n'avez qu'à montrer à Jésus le sein qui le porta, à lui rappeler que vous êtes sa Mère; il exaucera vos prières, lui qui a bien voulu se mettre entre vos mains, en naissant pour nous. Vierge incomparable, la plus douce des vierges : après nous. avoir délivrés de nos fautes, rendez-nous doux et chastes; faites que notre vie soit sans tache, que nous marchions par la voie sûre qui conduit au ciel; afin qu'ayant le bonheur de voir Jésus, nous nous conjouissions avec vous éternellement.

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

Par l'amour singulier qu'il portait à Marie, Dieu Pavait figurée de mille manières dans l'ancienne loi; et s'il y eut des ombres infinies pour représenter Notre-Seigneur, il y, eut aussi des figures sans nombre pour exprimer la très-sainte Vierge, cette tige bénie, qui devait le produire : Dieu se plaisant à voir sans cesse présentes ces saintes images, pour apaiser sa colère et attendre la venue de son cher Fils. Pour retirer les hommes de l'état malheureux où le péché les avait réduits, le Fils devait mourir pour eux; et Dieu voulait, comme nous l'avons déjà dit, qu'il s'unît à la chair d'Adam, devenue passible et mortelle, sans en prendre

la malignité; c'est-à-dire, qu'il portât, quoique pur et innocent, toutes les marques et les peines du péché compatibles avec la sainteté de sa personne divine, comme d'être sujet à la faim, à la soif, à la douleur, à la mort.

Pour cela, il avait décrété que son Fils prendrait chair dans une fille d'Adam, la bienheureuse Marie, en apparence pécheresse et semblable aux pécheurs, et pourtant pure et sans tache; car cette Vierge admirable est à la fois, selon le langage mystérieux de l'Écriture, noire et belle : noire dans l'apparence du péché; belle dans l'innocence et la pureté de sa nature, quoique de la descendance d'Adam.

Dieu voulant donc produire la mère de son Fils dans l'état de sainteté le plus parfait où ait été élevée une créature, se répand en elle, au moment même où elle est conçue, et, par un privilège spécial, la préserve de la malignité de la chair et du crime d'origine. Ainsi, dès sa conception, Marie est pour les personnes de la très-sainte Trinité le premier objet de solide contentement qu'elles aient encore aperçu au monde, l'unique sujet de leur amoureuse complaisance depuis Adam, puisque toutes les autres créatures étaient souillées par le péché, et qu'elle seule a paru sans offense. Il n'y a, en effet, selon la foi, que la très-sainte Vierge, qui, naissant d'Adam par la voie commune, n'ait point été comprise dans sa malédiction.

Car Notre-Seigneur n'était point compris dans le nombre de ceux qui naissent d'Adam, selon la génération ordinaire, devant naître par l'opération du Saint-Esprit, et être redevable de sa conception au même Esprit qui régénère les âmes par le baptême.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 27 Oct - 21:39

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

La corruption d'Adam, que le corps communique à l'âme, dès qu'il est uni à elle, est un certain venin répandu dans tous nos membres,, qui nous , incline et nous sollicite au péché, en nous éloignant de Dieu et nous appliquant à l'amour de nous-mêmes. De là l'amour des créatures qu'Adam innocent avait reçu, afin de les rapporter à Dieu, mais qui, étant demeuré en nous après la perte de la grâce et ayant perdu sa rectitude, s'est changé en amour-propre détestable, abominable, sacrilège qui rapporte tout à soi, qui fait que les mouvements de l'âme appelés passions ne s'agitent d'ordinaire que pour nous-mêmes, et qui nous incline à tout péché. Au moment de la conception de Marie, Dieu la préserve de cette malignité.

Il sanctifie sa chair, afin que tous ses sens et ses mouvements, ou passions, ne tendent directement qu'à Dieu seul et ne regardent que lui en toutes choses. En vertu de cette sanctification, sa haine aura pour objet tout péché; son désir, la gloire de Dieu; sa crainte, tout ce qui peut déplaire à Dieu et contredire à ses desseins; sa joie sera de posséder Dieu et de le voir honoré; son espérance, de se voir un jour pleinement consommée dans sa gloire

Mais, outre qu'elle est préservée du crime d'origine, Marie est toute remplie du Saint-Esprit et de ses grâces, dès le premier instant de sa conception; et quel autre que Dieu peut comprendre l'étendue des perfections dont elle fut alors douée ?

Si dans la création d'Adam, destiné à appartenir à Dieu en qualité de simple serviteur, les trois divines personnes dirent : Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance, que n'ont-elles point dit et quel conseil n'ont-elles pas tenu pour produire cet. admirable ouvrage qui allait leur appartenir comme la chose la plus chère, la plus aimable, la plus tendre que Dieu pût avoir hors de lui-même? L'épouse étant donnée à l'époux comme une aide semblable à lui, quels trésors de grâces, quels dons magnifiques, Dieu le Père, qui a choisi cette âme pour son épouse, ne verse-t-il pas en elle, afin de se la rendre semblable, en ses beautés et ses excellences divines, autant qu'elle peut l'être?

Il met en elle tout ce qu'il sait, tout ce qu'il voit contribuer à rendre une âme parfaite. Il la rend tellement digne de porter son Fils unique, que ce même Fils, en sortant de son sein éternel, trouve hors de lui une demeure en rapport avec la grandeur de sa divine personne.

Le Fils de Dieu lui-même, la considérant déjà comme sa mère, la prépare à cette sainte et auguste dignité, et enfin le Saint-Esprit, la regardant comme son sanctuaire le plus parfait, après la sainte humanité du Sauveur, comme le lieu de ses plus saintes de ses plus pures opérations, se plait à l'enrichir de tous ses trésors.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 28 Oct - 21:50

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

La puissance du Père la rend plus forte que Judith; la sagesse du Fils la rend plus belle mille fois que Rachel; l'amour du Saint-Esprit, plus aimable qu'Esther. Tout ce qui avait été épars et répandu dans les âmes justes, elle le contient elle seule; non-seulement les perfections de ces femmes fortes et saintes qui l'avaient figurée, mais encore celles de tous les saints.

Dans ce moment, Dieu réunit et renferme en elle toutes les perfections qu'il avait répandues dans les âmes justes de l'ancienne loi, ou plutôt elle a seule plus de l'esprit de Jésus-Christ que n'en avaient possédé tous les prêtres, les patriarches, les juges, les prophètes, les rois, que tous les saints de l'ancien Testament et les justes de la gentilité tous ensemble.

L'Esprit, dont le Verbe fait chair devait être rempli, et qui subsistait avant l'incarnation, puisque c'est la troisième personne de la très-sainte Trinité; cette divine personne, sachant quelles seraient les inclinations du Verbe incarné, les communiquait par avance aux patriarches.

Il distribuait déjà aux membres les mêmes sentiments qu'il devait, quelques siècles après, répandre en plénitude dans le chef; et ainsi il faisait vivre, à la manière du Fils de Dieu, ceux qui lui appartenaient, et qui, de toute éternité, avaient été choisis pour être du corps de Jésus-Christ.

C'était ce même esprit qui, selon le Symbole, parlait par la bouche des prophètes, se servant de leurs personnes comme d'un extérieur emprunté pour se faire voir, et de leurs paroles comme d'un organe pour se faire entendre à son peuple.

Notre-Seigneur avait paru dans ses élus dès le commencement du monde, et l'Écriture remarque même que ce divin agneau avait commencé de mourir en la personne d'Abel, dans lequel il était né et vivait par sa grâce.

Ainsi vivait-il dans les autres justes de la loi ancienne, et même dans les saints de la gentilité, comme dans un Noé, un Melchisédech, un Job, un Jéthro et autres, dont l'Écriture fait mention et qui n'appartenaient pas au peuple juif. A chacun d'eux, Dieu avait donné quelqu'une des perfections de son Fils: il avait donné sa lumière à Abraham, sa force à Isaac, son amour à Jacob, sa chasteté et sa sainteté à Joseph, et toutes ces qualités étaient autant de crayons de quelque perfection de Jésus-Christ, dont ils étaient les images et les figures.

Mais ce n'étaient là que de petits effets du soleil de justice répandus sur eux. La conception de Marie est une renaissance universelle de Jésus-Christ; qui renouvelle toutes les nativités précédentes dans lesquelles il s'était montré sous sa justice, sa force, sa piété, sa douceur; sa lumière, et sous toutes ses autres perfections pendant quatre mille ans.

Combien donc de nativités du Verbe incarné sont renfermées et renouvelées en celle-ci ? Aussi, le jour de la fête de la Conception, lit-on l'évangile des patriarches et des aïeux de Jésus-Christ, à la fin desquels on nomme la très-sainte Vierge comme réunissant elle seule, en qualité de mère du Sauveur, toutes leurs perfections et toutes leurs grâces.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyVen 29 Oct - 23:06

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

Bien plus, ce divin Esprit, communiqué aux patriarches, devait être donné à tous les autres membres de Jésus-Christ, après comme avant l'Incarnation, et imprimer dans tous les mêmes sentiments, les mêmes mouvements intérieurs pour Dieu et pour toutes choses; ce qui fait dire à saint Paul que Jésus-Christ, vivant ainsi par son esprit dans les coeurs des saints, était hier, c'est-à-dire avant sa venue en terre; qu'il est aujourd'hui, pour exprimer le temps de l'Église présente; et qu'il sera dans les siècles, c'est-à-dire dans l'éternité.

Or, dès le premier instant de la conception de Marie, ce même Esprit verse en elle seule et lui communique plus de grâces que n'en possédèrent et n'en posséderont jamais toutes les âmes les plus parfaites et les plus éminentes réunies.

Et ce qui est particulier à Marie, il l'associe à Jésus-Christ, prêtre de l'auguste sacrifice qu'elle doit offrir avec lui sur le Calvaire, sans qu'elle le sache encore, et lui communique dès lors l'esprit sacerdotal en éminence, avec toutes les grâces des oeuvres qu'elle doit opérer dans la suite de sa vie.

Les lumières que Dieu lui donne ne sont pas compréhensibles aux autres pures créatures. Elle voit Dieu considéré en lui-même, plus clairement que ne le virent les anges au moment de leur formation, étant encore dans l'épreuve. Elle le voit plus parfaitement dans les oeuvres de la création que ne le vit jamais Adam dans l'état d'innocence, ni Salomon au plus haut point de ses lumières divines.

Elle voit Dieu plus clairement dans là trinité de ses personnes, dans la génération de son Verbe, dans la procession de son Esprit, dans les mystères de Jésus-Christ et de son Église, que ne le virent jamais Abraham, David et les autres prophètes dans toutes leurs visions, plus parfaitement enfin que ne le verront les apôtres et les plus grands saints de l'Église chrétienne, ni tous les plus célèbres docteurs qui seront jamais.

A cette étendue prodigieuse de lumières répond un amour de Dieu, qui surpasse tout ce qu'il y aura jamais d'amour dans les saints au moment de leur mort; dans les apôtres, lorsqu'ils seront parvenus à l'achèvement et à la consommation de leur sainteté; plus qu'il n'en sera jamais donné à tous les hommes ensemble jusqu'à la fin du monde.

Enfin elle renferme en elle seule tous les divers degrés d'amour de Dieu répandus dans les anges et même incomparablement plus qu'il n'y en a dans les séraphins et dans toutes les hiérarchies; ce qui fit dire plus tard à Gabriel, parlant à la divine Vierge, qu'elle était pleine de grâce : Ave, gratia plena. Les fleuves entrent dans la mer, et la mer ne déborde pas; ainsi toutes les grâces des saints entrent en Marie, sans qu'elle déborde, tant est vaste sa capacité.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 31 Oct - 14:49

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

Mais comme son esprit n'est pas capable naturellement de recevoir ces manifestations et ces vues, ni son coeur de rendre à Dieu tous les devoirs et toutes les louanges que demandent des choses si augustes et si divines, elle est fortifiée, élevée et dilatée par le Saint-Esprit, qui, trouvant dans son coeur un fonds d'obéissance immense, l'ouvre et l'étend autant qu'il lui plait.

C'est sans doute une chose admirable de voir un Dieu infiniment sage et infiniment puissant se plaire si fort dans un sujet créé et y mettre ses délices.

Mais c'est le chef d'oeuvre de son amour; c'est ce que Dieu a su faire de plus parfait- dans une pure créature, ayant réuni en elle tout ce qu'il a pu mettre dans un sujet qui ne fût pas un Dieu comme son Fils; c'est l'abrégé de tout l'intérieur de Jésus-Christ, qui commence à opérer en son âme autant qu'il peut être communiqué.

Le Saint-Esprit agit en Marie dans toute la plénitude avec laquelle il peut agir en une créature qui n'est pas unie hypostatiquement à la divinité.

Quel ravissant, quel délicieux spectacle de voir toutes les louanges, toutes les adorations que rend à Dieu cette âme divinement éclairée; de voir tous les amours de ce coeur; de voir enfin réuni dans cette âme seule, dès ses commencements, tout ce que l'Esprit de Dieu répandra un jour dans toute l'Église !

O prémices admirables ! ô ineffables amours! ô adorations, ô louanges plus parfaites que toutes celles des hommes et des anges, et qui ne sont surpassées que parcelles de Jésus-Christ ! Il y a soixante reines, dit le Cantique, exprimant ainsi la société des âmes bienheureuses; il y a quatre-vingts jeunes filles, c'est-à-dire le corps des esprits angéliques; enfin il y a de jeunes vierges sans nombre, qui sont les âmes pures et saintes; mais il n'y a qu'une seule colombe, une seule parfaite, une seule choisie pour être l'épouse du Père et la mère de Jésus-Christ.

A voir cette magnificence et cette sainteté dans l'âme de Marie, il est bien aisé de concevoir que Dieu la prépare pour faire naître d'elle son Fils unique et avec lui lÉglise dans toute son étendue.

Oui, s'il se complaît si fort dans cette âme, c'est qu'il voit en elle son Église tout entière. Elle comprend Jésus-Christ, comme devant être sa mère, et le reste des membres de Jésus-Christ, comme ses propres enfants.

Si bien que Dieu, considérant en elle la semence de toute son Église, commence dans ce jour à goûter les délices qu'il attend de cette même Église, son épouse bien-aimée; il regarde en elle ce beau royaume, dont il veut bien être appelé le roi.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 31 Oct - 22:51

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

Mais, par un conseil secret de sa sagesse, il ne lui fait pas connaître encore tous ses desseins sur elle. Si dans sa conception elle voit à découvert les mystères de Jésus-Christ, elle pense qu'elle y aura part en qualité de servante, non en qualité de mère; et comme le Verbe divin en s'incarnant doit se consacrer à son Père à titre de serviteur et d'hostie à sa gloire, la très-sainte Vierge, dans sa conception, remplie des mêmes dispositions qui doivent être un jour dans Jésus-Christ, dont elle est la parfaite image, s'offre et se consacre à Dieu en qualité d'hostie et de servante, dispositions qu'elle conservera toujours dans son coeur, et dont elle rendra témoignage à l'ange, par ces paroles: Voici la servante du Seigneur.

Voyant néanmoins déjà par avance qu'elle portera tout le monde à lui, et qu'elle le fera connaître et aimer plus que ne le feront ensemble tous les apôtres et tous les prédicateurs, cette sainte âme, qui doit être la mère de l'Église, rend à Dieu, au moment de sa formation, tous les devoirs possibles : elle s'offre à lui en tout ce qu'elle est et ce qu'elle sera jamais; de sorte qu'elle présente avec elle toute l'étendue des nations qui doivent un jour le servir.

Dans l'offrande qu'elle fait d'elle-même, et dans cette volonté de se consacrer en tout ce qu'elle est et en tout ce qu'elle sera dans la suite, nous avons donc été compris, sanctifiés et dédiés à Dieu, qui a accepté dès lors cette consécration universelle et a reçu à soi toutes ces nations, comme il l'a fait dans la suite des siècles, lorsqu'elles sont venues extérieurement à lui et ont ratifié cette même offrande.

Aussi nous ne doutons pas que les anges de tous les ordres, à qui Dieu la donna dès lors pour reine, ne soient venus auprès de cette arche de grâce pour admirer toute l'étendue des grandeurs et des perfections de Dieu qui y étaient renfermées. Le berceau de Marie est donc l'école de ces esprits célestes; en un instant, ils apprennent plus par elle de la sagesse et de la perfection de Jésus-Christ qu'ils ne feront par saint Paul pendant toute la vie de cet apôtre. Les anges étaient là tous en admiration, de voir la sainteté de cette âme et son élévation incompréhensible dans les devoirs qu'elle offrait à Dieu : elle seule lui rendant plus d'honneur qu'ils ne lui en procurent en leurs trois hiérarchies et leur neuf ordres ensemble; ce qui les oblige de la prendre pour leur interprète et pour leur louange. Dès ce moment, tout le ciel est comme abaissé sur la terre.

Si la sainte Vierge réjouit ainsi les hiérarchies célestes, elle remplit de terreur les mauvais anges, tout l'enfer commençant de trembler à l'aspect de cette lumière divine et de cette sainte splendeur. Si une âme de pur amour fait fuir et trembler le démon, que sera-ce de Marie?

Elle est terrible elle seule à ces esprits malins, autant que le furent pour eux les légions des bons anges, qui reçurent ordre de les précipiter dans les enfers. Elle est terrible comme une armée entière, dit l'Église : terribilis ut castrorum acies ordinata; parce qu'elle contient réellement, elle seule, tout l'éclat et toute la splendeur de chacun des particuliers de la milice du ciel; ou plutôt elle inspire plus de terreur encore à l'enfer, ayant reçu de Dieu, elle seule, l'ordre et le commandement d'écraser la tête du démon : Ipsa conteret caput tuum.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 2 Nov - 8:27

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

Enfin, dans sa conception, elle est un sujet d'allégresse pour les hommes, parce qu'elle peut tout pour la réconciliation des pécheurs. Elle est, en effet, si aimable et si désirable aux yeux de Dieu, que quiconque la connaîtra et invoquera sa puissance, quelque pécheur et maudit qu'il. soit, doit attendre Miséricorde.

Quand ce serait une âme perdue, comme était Rahab, quand ce serait une idolâtre publique , comme était Babylone , son péché serait oublié.

Il est vrai que la conception de Marie était ignorée des hommes au temps où elle eut lieu. Mais Dieu se réservait de la manifester plus tard à tous les peuples; et de remplir leurs coeurs de sentiments de respect, d'honneur et de reconnaissance pour Marie, dans ce premier instant de sa vie.

Il voulait que tous les fidèles, qu'elle offrit alors avec elle, comprissent un jour et conservassent gravée au fond d'eux-mêmes, jusqu'à la fin des temps, l'obligation qu'ils lui avaient pour son amoureuse et maternelle sollicitude, et que ce jour heureux fût à jamais un sujet de joie publique et universelle pour tous les chrétiens.

C'est ce que nous voyons aux anniversaires des deux entrées de la très-sainte Vierge dans le monde, sa sainte Conception et sa Nativité, que l'Église célèbre tous les ans, et qu'elle aime à considérer comme l'aurore du bonheur que l'Incarnation lui a procuré.

L'aurore commençant à paraître dans le monde délivre les hommes des horreurs de la nuit, et leur donne l'espérance certaine de la venue du soleil, dont elle porte les premiers effets.

Par sa Conception et sa Nativité, Marie fut donc comme l'aurore de Jésus-Christ; elle annonça la plénitude de sa lumière et notre délivrance des ombres de la mort et du péché.

C'est pourquoi l'Église, qui s'estime heureuse d'avoir été offerte à Dieu par cette divine Vierge, ne se lasse pas, en ces saints jours, de répéter dans ses chants de jubilation ces paroles de louanges, de bénédiction et d'action de grâces : O sainte mère de Dieu, votre Conception ou votre Nativité, le principe de la vie de Jésus-Christ et de tous ses membres, est un sujet de. joie pour tout l'univers; votre Conception est la lumière de toutes les Églises, qui, contenues en vous, ont fait partie de votre offrande et ont été agréées avec vous du Seigneur.

C'est à chacun de ratifier maintenant cette offrande, surtout dans l'anniversaire de ces saints jours, et de se vouer et consacrer à Dieu aussi fidèlement et aussi inviolablement que Marie l'a fait pour elle et pour tous en entrant dans le monde.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 2 Nov - 22:30

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

PRATIQUES. DE M. OLIER POUR HONORER LA CONCEPTION ET LA NATIVITÉ DE MARIE


Me conformant à la pratique de l'Église , qui vénère le saint mystère de l'enfance de Notre-Seigneur pendant six semaines, je prendrai, pour honorer celle de la très-sainte Vierge, tout 1e temps qui sépare sa nativité de sa présentation au temple.

Il est vrai que ce mystère est passé, quant à l'extérieur; mais l'intérieur subsiste toujours : tout ce que Marie a jamais eu de vertus, de grâces, de sentiments de Dieu et e dispositions saintes, étant permanent en elle; en sorte que nous l'y trouvons toujours le même, comme jésus porte toujours dans son intérieur l'esprit et les dispositions intérieures de tous les mystères de sa vie.

Pendant cet espace de temps, je rendrai mes hommages à cette bénie enfant. Je respecterai ce saint tabernacle, cet intérieur caché à la plupart des hommes, quoiqu'il soit mille fois plus cher à Dieu, que ne le furent l'arche d'alliance et le temple de Salomon, qui n'en étaient que des figures mortes et sans vie.

L'esprit de sainte enfance si nécessaire, d'après l'Évangile, pour entrer au. royaume de Dieu, est bien rare dans l'Église. Peut-être cela vient-il du défaut d'amour et de respect envers l'enfance de Jésus et de Marie. C'est une bénédiction non pareille, quand une fois la Miséricorde de Dieu nous y applique, et nous y donne une spéciale dévotion.

Il me semble que la vie non-seulement d'un homme, mais de tous les chrétiens, serait bien employée dans la vénération du mystère de la nativité de Marie. Pour moi, j'y consacre la mienne : je m'estimerais heureux que tous mes jours y rendissent un continuel hommage; et je me voue à Dieu pour employer tous mes instants à le faire honorer.

1° Pour entrer dans cette dévotion, vous pourriez avoir chez vous un oratoire, où vous mettriez, non une crèche, comme on fait au temps de la nativité de Notre-Seigneur, mais un petit berceau, dans lequel serait une figure de la très-sainte Vierge, nouvellement née, ayant d'un côté sainte Anne, de l'autre saint Joachim : sa couche serait environnée d'Anges, dans l'expression du, respect, de la joie, de l'admiration: Vous iriez là tous les jours, pendant le temps de ce mystère, rendre vos devoirs à Marie enfant.

Il me semble que c'est une bien douce visite que celle que l'on peut faire en esprit à sainte Anne et à saint Joachim, pour leur demander l'entrée de leur sainte demeure, et l'accès au berceau de leursainte enfant, dont ils sont les gardiens et les anges visibles.

Après les avoir salués par l'oraison composée en leur honneur, on ira se mettre à genoux auprès du berceau; et là , en tout recueillement et piété, on s'unira aux saints anges, pour respecter et louer avec eux les grandeurs inconnues de Marie; et par la foi on se répandra dans l'intérieur de tous ces esprits célestes, afin de prendre part à tous les respects et les sentiments amoureux qu'ils offrent à ce chef - d'oeuvre de l'amour et de la sagesse divine.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 3 Nov - 21:58

CHAPITRE II. CONCEPTION ET NATIVITÉ DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE

PRATIQUES. DE M. OLIER POUR HONORER LA CONCEPTION ET LA NATIVITÉ DE MARIE


2° On remerciera la très-sainte Trinité de tous les bienfaits dont elle a comblé le genre humain, en le tirant du néant, en le rachetant par Jésus-Christ, et en le sanctifiant par son divin Esprit. Surtout, on la bénira d'avoir choisi, de préférence à tant d'autres créatures possibles, la fille de sainte Anne et de saint Joachim, pour être l'épouse bien-aimée ; du Père, la digne mère du Fils, le temple le plus auguste du Saint-Esprit, enfin la mère la plus aimable et la plus miséricordieuse de tous les hommes.

3° Honorant ensuite le saint mystère de la nativité de Marie, on adorera le Saint-Esprit qui porte cette incomparable créature, dès qu'elle commence à faire usage de ses facultés, non-seulement à s'offrir elle-même, pour jamais, à la gloire de Dieu, en tout ce qu'elle est et en tout ce qu'elle pourra faire et souffrir, mais aussi à lui consacrer toute la sainte Église, comme une portion d'elle-même; enfin â ne cesser plus, depuis ce moment, de la lui offrir; cette divine Vierge sanctifiant ainsi incessamment l'Église entière, pour n'être avec elle qu'une même hostie à la gloire de Dieu.

En vue de ratifier cette offrande, on s'abandonnera à l'esprit saint de Jésus-Christ, afin qu'en Marie il prenne possession de nous, comme étant quelque chose d'elle-même, et qui lui appartient par un million de titres : lui offrant tout ce que nous sommes, tout ce qui nous appartient ou peut dépendre de nous, comme nos pensées, nos désirs, nos paroles et nos oeuvres; condamnant et détestant, comme indigne d'un enfant dé Dieu, toute notre vie passée, qui n'a pas été employée à son service, et ne voulant plus avoir de vie que pour la lui consacrer entièrement.

Nous le supplierons, pour cela, qu'il fasse de nous tel usage qu'il lui plaira, tous les jours de notre vie; qu'il use de telle puissance qu'il voudra sur notre intérieur et sur notre extérieur; qu'il en soit le, seul et unique directeur : nous détachant totalement de nous-mêmes, vivifiant notre esprit de sa foi, notre coeur de sa charité, et toutes nos facultés de sa sainte vertu, pour être d'autres Jésus-Christ en sa mère et par sa mère : étant ravis d'être redevables à Marie de tout ce que nous recevrons de grâces à l'avenir, comme jusqu'ici nous avons tout reçu par elle.

4° On invoquera le même Esprit pour entrer soi-même en participation de la vie et des sentiments de Jésus-Christ répandus en Marie : entre autres, de ce profond anéantissement devant Dieu, dont elle n'est jamais sortie; de sa pénitence intérieure pour tous les hommes, qu'elle n'a jamais interrompue, par l'amour qu'elle portait à Dieu et au genre humain; de son abnégation totale d'elle-même; demandant à Dieu , en la très-sainte Vierge, qu'il lui plaise nous faire la grâce de passer cette journée, et tous les jours de notre vie, dans ces mêmes dispositions et en union parfaite à l'esprit de son fils, pour marcher dans la perfection de ses voies.

Nous trouvons tout, en effet, dans le saint mystère de la nativité de Marie: nous y trouvons la force et la puissance que nous pouvons souhaiter dans nos infirmités; la lumière désirable dans nos obscurités et nos erreurs; toute bonté pour nous soulager dans nos misères; toute sainteté pour nous purifier et pour nous guérir de nos mauvaises habitudes.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 4 Nov - 22:23

PRATIQUES. DE M. OLIER POUR HONORER LA CONCEPTION ET LA NATIVITÉ DE MARIE

4° Dans les douces larmes et les cris de Marie enfant, on voit reluire la pénitence dont son âme innocente offre à Dieu les plus purs sentiments en faveur des pécheurs; on voit en elle une modestie religieuse envers Dieu et une occupation intérieure continuelles; et, quoique toute pleine de la sagesse divine, elle garde un silence admirable. On voit en elle la douceur, la pauvreté, la patience; et dans peu on admirera son obéissance à ses parents, et son respect pour Dieu, dans leurs personnes. Enfin, on y peut imiter mille vertus, et en admirer un million d'autres que les anges honorent et admirent continuellement, et auxquels nous pouvons et nous devons nous unir par la foi, pour la glorifier en tout ce que Dieu la fait être, par participation de ses adorables perfections. CHAPITRE

III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

L'offrande que Marie avait faite d'elle-même à Dieu, dès le moment de sa conception immaculée, avait été secrète;.mais comme la vertu de religion, outre les devoirs intérieurs et cachés, comprend les devoirs extérieurs et publics, Dieu voulut qu'elle renouvelât son offrande dans le temple de Jérusalem, le seul sanctuaire de toute la vraie religion qu'il y eût alors dans le monde. Il lui inspira donc lui-même la pensée d'aller s'offrir à lui dans ce saint lieu. Cette bénie enfant, sanctifiée en sa chair, et toute pénétrée et remplie de la divinité dans son âme, était dirigée en tout par l'Esprit-Saint : ne laissant en elle aucune entrée à la sagesse humaine, elle ne pouvait agir que selon Dieu, qu'en Dieu, pour Dieu, et par la direction même de Dieu.

A peine lui a-t-il imprimé le mouvement de se séparer de la maison de ses parents, qu'elle quitte ce monde grossier et corrompu sans regarder derrière elle. Elle n'examine point si, au service de Dieu, elle aura quelque besoin; si ce grand Dieu lui est suffisant en toutes choses ou non. Elle ne pense point à sa maison, à ses parents : elle s'abandonne toute à lui mec une confiance merveilleuse, sans retour quelconque sur elle, ni sur quoi que ce puisse être. Possédée de l'Esprit de Dieu, tout-puissant, tout ardent, tout amour, elle est amenée au temple par ce divin Esprit, qui l'élève lui-même au-dessus de son âge et des forces de la nature.

Quoique âgée seulement de trois ans, elle monte seule les degrés du temple; et Dieu veut qu'elle marche ainsi seule, sans s'appuyer sur sa mère, pour montrer que l'Esprit divin tout seul la dirigeait; et aussi pour nous apprendre qu'opérant dans nos âmes par sa puissance, il est le vrai supplément de nos infirmités. Pourtant elle était en la compagnie de sainte Anne sa mère, parce que, si rempli qu'on soit du Saint-Esprit, on doit toujours vivre sous la conduite extérieure de ceux qu'il nous a donnés pour nous tenir sa place, et qui sont les approbateurs de ses voies : lui-même, sous l'extérieur de ces personnes, nous assurant de sa direction.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyVen 5 Nov - 22:44

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

Séparée ainsi de la maison de ses parents, dans un :âge si tendre, cette très-sainte enfant s'abandonne à Dieu, dans un oubli du monde et une mort d'elle-même, une ferveur et un zèle qui ne peuvent être compris.

Elle renouvelle ses voeux d'hostie et de servante, avec un amour plus grand encore, plus pur, plus excellent, plus admirable qu'elle ne l'avait fait dans, le temple sacré des entrailles de sainte Anne :cet amour allant toujours croissant de moment à moment, et n'ayant en elle ni interruption ni relâche; ce qui la rendait comme immense. T

oute consumée par cet amour, elle ne veut avoir de vie, de mouvement, de liberté, d'esprit, de corps, rien absolument qu'en Dieu.

La donation qu'elle fait d'elle-même est si vive, si ardente et si pressante, que son âme est dans la disposition actuelle et perpétuelle de se livrer sans cesse à Dieu, et d'être toujours de plus en plus à lui, croyant, pour ainsi dire, n'y être jamais assez et voulant y être davantage encore, s'il lui était possible.

Enfin, s'offrant comme une hostie vivante, toute consacrée à Dieu en elle-même et dans tout ce qu'elle serait un jour, elle renouvelle la consécration qu'elle lui avait déjà faite de toute l'Église, dans sa conception; spécialement celle des âmes qui; à son exemple, se consacreraient à son divin service dans tant de saintes communautés.

En ce jour, la loi ancienne voit se réaliser quelque chose de ce qu'elle figurait : le temple de Jérusalem voit s'accomplir l'une de ses attentes : il reçoit dans son enceinte l'un des temples dont il était l'image, la très-sainte Vierge Marie, temple vivant de Jésus-Christ, comme Jésus-Christ devait être le temple parfait et véritable de la Divinité.

La religion envers Dieu et envers Jésus-Christ étant toute l'occupation intérieure de son coeur en terre, Marie ne pouvait, avant la venue du Sauveur, vivre ailleurs que dans le temple que Dieu avait choisi, entre tous les autres lieux, pour se faire voir, adorer et contempler avec Jésus-Christ, son Fils.

Donc, après avoir appliqué les trois premières années de sa vie aux devoirs de la religion envers la très-sainte Trinité, et à honorer tous ses desseins sur l'Église, Dieu veut l'appliquer plus particulièrement dans le temple à rendre aux mystères de Jésus-Christ, figurés dans toute la loi et les sacrifices, l'honneur qui lui était dû, et que personne ne leur avait rendu jusqu'alors.

A peine est-elle en état de marcher et d'user de la vie, il la conduit dans ce temple, non pour être sanctifiée par ce lieu, mais pour le sanctifier lui-même.

Il la conduit pour qu'elle serve avec les prêtres aux sacrifices de la loi., et qu'elle supplée à l'imperfection de leur culte. Car c'est pour l'exercice parfait de la religion qu'il l'y conduit.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 7 Nov - 7:33

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

Pour mieux apprécier ce dessein, il est nécessaire de considérer ici les motifs qui avaient dirigé la sagesse divine dans l'institution des anciens sacrifices.

Après le péché, les hommes ne pouvaient arriver au salut que par le sacrifice sanglant de Jésus- Christ sur la croix; et pour qu'ils pussent jouir, en partie par avance, des fruits de cet auguste sacrifice, ils avaient quatre devoirs de religion à remplir envers Jésus-Christ. Ils devaient :

1° l'avoir présent à l'esprit, et mettre en lui seul leur confiance;

2° présenter déjà à Dieu, pour l'expiation de leurs péchés, le sacrifice qu'il offrirait un jour de sa propre personne;

3° unir le sacrifice d'eux-mêmes à celui de Jésus-Christ, et vivre en esprit de victimes, toujours prêts à être immolés;

4° enfin désirer sa venue en terre et l'appeler par leurs voeux. C'est ainsi qu'Adam, Abel, Hénoch, Noé et les autres justes de la loi de nature et de la loi écrite, reçurent Miséricorde en vue de Jésus-Christ.

Mais comme les peuples sont aveugles aux mystères de Dieu, et oublieux de leurs devoirs, s'ils ne sont aidés par des signes extérieurs et sensibles, Dieu, par une invention amoureuse de sa sagesse, avait ordonné aux Hébreux de lui offrir des sacrifices matériels comme autant d'images et de figures extérieures, très-propres à leur mettre sous les yeux la victime adorable qu'ils devaient avoir sans cesse présente à leur esprit.

Ces offrandes et ces sacrifices ne purifiaient les âmes que quand on les regardait comme figures du Sauveur, et qu'on offrait à Dieu son Fils sous ces images; car, dans l'ancienne loi, tout ce qui n'était pas accompagné de la foi implicitement en Jésus-Christ était vain et inutile.

Les prêtres surtout, comme chargés de l'exercice public de la religion, devaient être remplis de foi. Dieu voulait être adouci et apaisé par ces offrandes et ces hosties, qui, devant ses yeux , tenaient la place de Jésus-Christ.

Mais sur la fin de la loi mosaïque, et au temps où la très sainte Vierge fut donnée au monde, les prêtres d'Aaron, ignorants et vicieux, n'accomplissaient plus leur ministère dans cet esprit. Bien plus, le culte tout matériel qu'ils lui offraient était corrompu par l'avarice et l'intérêt sordide, tel que l'avait été celui de l'impie Caïn , figure du peuple juif.

Ne craignant de déplaire qu'aux hommes, les prêtres d'Aaron n'avaient que les dehors de la justice : ils étaient souillés au dedans de toute sorte de crimes abominables, semblables à des sépulcres blanchis, tout pleins d'ossements et d'ordures.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 7 Nov - 22:26

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

D'ailleurs, quand ils auraient offert leurs sacrifices en esprit de foi, ils n'auraient pas su adorer le Sauveur dans toutes les figures qui le représentaient et dont la multitude était presque infinie, faute de lumières pour l'y découvrir.

Personne alors n'y avait vu encore dans toute son étendue le mystère de Jésus-Christ qu'elles exprimaient, et personne aussi ne lui avait rendu par avance tous les devoirs que méritait sa grandeur La très-sainte Vierge seule était capable de rendre ces devoirs, parce que, seule, elle avait reçu en plénitude la science des mystères du Fils de Dieu.

Dans toutes ces ombres, si différentes et si multipliées, dans les cérémonies, les sacrifices, le temple, dans l'histoire même du peuple de Dieu, elle le voyait représenté nettement et universellement, tant à cause de l'éminence de sa foi qu'elle avait reçue plus grande que le reste de tous les saints de l'ancien Testament, qu'à cause des privilèges attachés à sa dignité auguste de mère de Jésus-Christ.

Les figures de la loi devaient, en effet, être découvertes à Marie, qui appartenait de si près au Fils de Dieu, et qui devait être présente à tous ses mystères.

D'ailleurs Dieu, qui lui avait donné toutes les grâces et tous les privilèges possibles, l'avait gratifiée de celui-là, afin qu'adorant et honorant le Verbe incarné universellement sous tous ses symboles, elle fût le digne supplément des prêtres et de toute la loi, et la parfaite adoratrice de Jésus-Christ.

Voyant donc que ses pères avaient manqué à honorer et à glorifier la majesté du Verbe incarné, objet de leur religion, Marie veut suppléer à leur devoir par charité fraternelle aussi bien que par religion envers Dieu.

Plus éclairée que tous les prêtres, et ayant autant de lumières de l'esprit de Dieu que ceux-ci en avaient de celui de la chair, elle voyait, adorait et contemplait Jésus-Christ dans toutes ses figures.

Après avoir vu tant de fois cette beauté adorable représentée à son esprit, par sa présence , intérieure, elle la reconnaissait dépeinte grossièrement dans ces images sensibles.

Elle était comme environnée de Jésus-Christ; elle le voyait partout, et, dans un sens, elle était la plénitude de la loi, faisant sur le déclin de cette loi ce qui ne s'était point fait encore avec perfection depuis son institution primitive.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 8 Nov - 22:16

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

Pour offrir utilement leurs sacrifices à Dieu, les prêtres étaient obligés de les unir en esprit à celui de Jésus-Christ, et Marie était encore en cela leur digne supplément. Sachant que le Sauveur devait venir, et que, semblable à une brebis muette ou à un agneau qu'on égorge, il souffrirait avec patience, douceur et amour son immolation et sa mort, Marie, à la vue des hosties du temple, soupirait après la venue de la victime annoncée par les prophètes, dont la mort devait sauver tout le monde, et qui devait être à la fois le prêtre, la victime et le temple de son propre sacrifice.

Elle faisait déjà, sans le savoir, les fonctions saintes du sacerdoce qu'elle aurait à exercer sur le Calvaire : et offrant à Dieu par les mains des prêtres les victimes de la loi, elle lui présentait le sacrifice de son divin Fils.

Dieu exigeait, dans la loi, que celui qui offrait une victime s'offrît lui-même en esprit avec elle; ou plutôt qu'il unît le sacrifice de soi-même à celui de Jésus-Christ, et qu'il sacrifiât avec lui tout le reste dal monde.

C'est ce que faisait excellemment la très-sainte Vierge. Elle vivait comme une hostie, prête à être immolée à tout moment, ne voyant jamais de victime égorgée qu'elle ne s'unît intérieurement à Jésus-Christ et ne soupirât d'être immolée avec lui à la gloire de Dieu le Père. Elle passa ainsi son enfance dans le temple, adorant incessamment Jésus-Christ sous la figure de toutes les victimes, ayant jour et nuit devant les yeux celui qui était l'objet de ses désirs, unissant sans cesse son propre sacrifice à celui du Sauveur, sans être jamais distraite de cette application par les occupations extérieures auxquelles elle vaquait.

Enfin la loi appelait le Messie; elle criait et soupirait après lui. C'est encore ce que la très-sainte Vierge a fait dans le temple avec bien plus de force et de vertu que n'avaient pu faire tous les patriarches et tous les prophètes; et cela à cause de sa sainteté incomparable, de ses qualités augustes, de l'ardeur de sa charité pour les hommes, enfin de son amour très-ardent et très-véhément pour le Verbe incarné, dont elle contemplait déjà intérieurement les ravissantes beautés.

A ce spectacle, Marie était dans des attentes très grandes et des désirs très-violents de voir le Verbe s'incarner réellement, et s'unir à la nature humaine et à l'Église. Elle soupirait alors ces cantiques d'amour, que nul ne peut encore concevoir si la majesté de Dieu ne daigne les manifester. Ce sont les Cantiques des cantiques.

Ils expriment les sentiments de l'âme de la très-sainte Vierge, s'adressant, au nom de l'Église future ou de la gentilité, au Verbe incarné, promis au monde sous l'image d'un époux, et les sentiments du Verbe incarné s'adressant à Marie ou à l'Église. Car le Cantique des cantiques est proprement le colloque de Jésus-Christ avec l'Église dans la personne de Marie. Immédiatement après le péché, en promettant son Fils à la nature humaine dans la personne d'Adam et d'Ève, Dieu le Père le lui avait comme fiancé dans le paradis terrestre.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 9 Nov - 22:32

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

Il différa néanmoins les noces, c'est-à-dire l'Incarnation, afin que dans l'intervalle l'épouse conçût des sentiments d'affection pour l'époux, qu'elle n'aimait point encore. Mais au lieu de soupirer après lui, elle l'oublia bientôt, et enfin, devenant idolâtre, elle fit alliance avec le démon et s'abandonna à lui, Ce maudit singe du Verbe incarné, se faisait offrir des sacrifices et traiter de Dieu; il avait même ses oracles, comme Dieu prenait plaisir à rendre les siens, et il tenait le genre humain dans le plus affreux esclavage. Lorsque la très-sainte Vierge parut au monde, c'était le temps des plus grands dérèglements de la gentilité.

Il n'y avait plus de religion que dans ce petit coin de la Judée; hors de là, plus de vraie connaissance de Dieu; tout était plein d'abominations : et si la gentilité pouvait comprendre le besoin qu'elle avait d'un Rédempteur, c'était par lexcès même de la dégradation où elle était réduite, malgré les arts et les sciences qui brillèrent alors de leur plus grand éclat.

Dans cet état, incapable d'appeler le Sauveur par ses voeux, lÉglise future a trouvé son supplément auprès de lui, dans la charité de Marie, qui était la partie la plus parfaite de cette même Église, ou plutôt qui la comprenait tout entière en sa personne, la Synagogue aussi bien que la gentilité. Dans son séjour au temple, elle était sans doute bien éloignée de penser que le mystère de l'Incarnation dût s'opérer en elle, et qu'elle fût le sujet où s'accomplirait cette promesse de l'union du Verbe avec l'Église : Ils seront deux dans une seule chair. Néanmoins, voyant par avance que, comme membre de l'Église, elle devait être épouse du Verbe incarné, elle soupirait après sa venue.

Elle éprouvait ces amours si violents, qui blessent l'âme et l'obligent à se plaindre; ces amours si impatients exprimés dans le Cantique des cantiques, et que la gentilité aussi bien que la Synagogue aurait dû ressentir à l'approche des noces qui lui étaient promises avec le Verbe incarné.

Le considérant dans l'état de ses grandeurs divines, Marie s'écrie donc, au nom de toute l'Église : « Que le Verbe divin, mon époux bien-aimé, cet époux si beau, si adorable, veuille me donner un baiser de sa bouche, en s'unissant à moi. O mon unique, mon bien-aimé, que les délices du paradis et les caresses divines sont bien plus douces que les plaisirs du monde et les satisfactions de la chair !

Tout ce que les parfums ont d'agréable, tout ce que le nectar a de doux n'est pas à comparer avec les douceurs et les plaisirs que je ressens à contempler votre beauté et à goûter votre sagesse. Votre nom seul m'embaume et votre souvenir me ravit: tout le monde est transporté à la pensée de votre personne. O Verbe divin attirez-moi après vous; que je ne vous abandonne point, même en voire retraite au ciel!

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 11 Nov - 8:44

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

Oh ! qu'aisément et que doucement nous vous suivrons partout où vous irez parler de Dieu, partout où vous irez répandre les parfums de votre sagesse.

Enfin après avoir longtemps gémi et soupiré, en demandant qu'il plût à votre amour de me conduire dans la douceur de votre jouissance et de votre union, que ne vous plaît-il de me découvrir votre beauté? Enfin, ô mon amour, c'est à ce coup que j'ai vu tous vos trésors de richesses immenses; j'ai goûté l'abondance infinie de vos douceurs; j'ai savouré le bonheur de l'union de votre sainte personne.

La grâce, ô mon Sauveur, est si grande, et la faveur si abondante, que le seul souvenir m'en réjouira pour jamais; le souvenir de ces deux mamelles divines, les lumières et les suavités qui nourrissent les deux parties de l'âme; l'entendement et la volonté. Seigneur, tous ceux qui veulent aller droit à Dieu et à la vérité, tous ceux qui désirent marcher dans la justice sont forcés de vous aimer. Il n'y a que les mondains et ceux qui suivent l'injustice qui ne vous goûtent pas.

Seigneur, mon maître, quand je vous vois auprès de moi, je me trouve si noire que je n'ose penser à m'approcher de vous; mais, toutefois, je n'ai rien dans mon coeur qui s'oppose à votre beauté, qui contredise votre grâce.

Je suis semblable à ces lieux où repose Salomon, qui n'ont rien de beau près de lui, et qui pourtant reçoivent leur beauté de son lustre. Filles de Jérusalem, imitez-moi, et vous aurez part à ses bonnes grâces; séparez-vous de tout péché, et vous serez aimées de lui. »

Ainsi occupée dans son séjour au temple à considérer les mystères du Fils de Dieu, Marie priait pour tous les hommes et s'acquittait de tous les devoirs de l'Église. Voyant les ravages du péché qui abîmait le monde, affligée de tant de crimes et de désordres dont la terre était remplie, elle souhaitait incessamment l'arrivée du Messie.

RÉFLEXIONS PRATIQUES.

En célébrant chaque année la fête de la Présentation, l'Église renouvelle la consécration qui fut faite d'elle-même à Dieu, à pareil jour, par Marie dans le temple de Jérusalem; elle demande par l'intercession puissante de cette divine Vierge d'avoir le bonheur d'être également présentée un jour par elle dans le temple de la gloire, qui est le ciel.

C'est ce qui arrivera lorsque, après la résurrection, tous les fidèles qui auront participé sur la terre à l'état de victime de Jésus-Christ, s'élèveront avec lui dans les cieux pour ne former qu'une seule hostie de louange à la gloire de la très-sainte Trinité. Vous mériterez ce bonheur, si vous entrez avec une bonne volonté dans les sentiments exprimés par les victimes du temple, qui étaient des figures non-seulement du sacrifice sanglant de Notre-Seigneur, mais encore du sacrifice intérieur de tous ses membres, qui sont les chrétiens.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 11 Nov - 22:22

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

RÉFLEXIONS PRATIQUES.


Les victimes qu'on amenait dans ce saint lieu, étant encore profanes comme faisant partie du monde, assujetti au démon par le péché, étaient d'abord séparées du siècle par une cérémonie religieuse, appelée l'oblation, qui les appropriait à Dieu et les consacrait à son culte. Dès ce moment, elles étaient censées n'avoir plus de vie que pour Dieu; et, en attendant le jour de leur immolation, elles étaient gardées dans le temple. Si on les nourrissait encore, c'était non pas en vue de les fortifier pour le travail, mais seulement de conserver leur vie jusqu'au temps du sacrifice.

Il n'était plus permis de les faire travailler, de s'en servir pour labourer la terre ou pour quelque autre usage profane; et l'on n'aurait pu, sans sacrilège, employer la toison des agneaux aux besoins des hommes, les hosties, par leur oblation, étant rendues entièrement propres à Dieu seul. Cela figurait les dispositions de dévouement total à Dieu, que la très-sainte Vierge possédait en éminence, et qu'elle a offertes pour vous en vous consacrant avec elle à Dieu dans sa sainte Présentation: dispositions dans lesquelles vous devez vous renouveler aujourd'hui, et que demande d'ailleurs dans les vrais chrétiens leur consécration ou leur oblation à Dieu par le saint baptême.

C'est pourquoi l'Église veut que les personnes qui entrent dans quelque société religieuse, pour y remplir avec plus de facilité et de perfection cette obligation commune, portent un habit particulier, qui; les séparant extérieurement du siècle, leur rappelle sans cesse qu'elles, sont toutes consacrées à Dieu, comme autant de saintes victimes.

Depuis votre baptême, votre vie et vos sens sont consacrés à Dieu. Vous en profaneriez l'usage, si vous vous en serviez pour plaire aux créatures, pour vous attirer leur estime ou leur affection. Pour répondre à votre vocation, vous ne devez plus user de la vue, de l'ouïe, du toucher, de l'odorat, du goût que pour Dieu ou conformément aux intentions de Dieu, sans jamais chercher à satisfaire votre sensualité, ce qui serait un acheminement au péché.

Pour agir dans cet esprit, renoncez à toute complaisance naturelle au commencement de vos actions : par exemple, en buvant, en mangeant, renoncez à tout le plaisir qui s'y rencontre ordinairement; en vous habillant, renoncez à tout désir de paraître; en étudiant, renoncez à toute curiosité; en conversant, renoncez à tout désir d'être aimé ou de plaire; en priant, renoncez à votre propre satisfaction et à tous vos goûts; en communiant, renoncez à toute recherche de consolations sensibles; dans l'exercice de la vertu, renoncez à toute complaisance en votre propre perfection. Enfin renoncez au soin trop empressé de votre corps, à l'amour inquiet de votre santé, à l'attache à la vie.

C'est dans cet esprit que la très-sainte Vierge a vécu; et c'est ce même esprit qu'elle a demandé pour vous à Dieu, dans sa présentation au Temple, offrant ses propres dispositions, pour qu'elles servissent de supplément aux vôtres. Donc, afin de renouveler aujourd'hui la consécration qu'elle a faite alors de vous-même, offrez à Dieu avec foi ces dispositions très-saintes, qui sont toujours vivantes dans l'âme de Marie, par l'opération du Saint-Esprit en elle. Elle vous les abandonne avec amour, comme un bien qu'elle a acquis pour vous; proposez-vous de vivre désormais en union avec elle, comme une parfaite hostie, entièrement et universellement consacrée à Dieu seul. Voilà ce que demande de vous l'oblation, qui est, la première partie de votre sacrifice.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyVen 12 Nov - 23:19

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

RÉFLEXIONS PRATIQUES.


Les victimes qu'on amenait dans ce saint lieu, étant encore profanes comme faisant partie du monde, assujetti au démon par le péché, étaient d'abord séparées du siècle par une cérémonie religieuse, appelée l'oblation, qui les appropriait à Dieu et les consacrait à son culte.

Dès ce moment, elles étaient censées n'avoir plus de vie que pour Dieu; et, en attendant le jour de leur immolation, elles étaient gardées dans le temple. Si on les nourrissait encore, c'était non pas en vue de les fortifier pour le travail, mais seulement de conserver leur vie jusqu'au temps du sacrifice.

Il n'était plus permis de les faire travailler, de s'en servir pour labourer la terre ou pour quelque autre usage profane; et l'on n'aurait pu, sans sacrilège, employer la toison des agneaux aux besoins des hommes, les hosties, par leur oblation, étant rendues entièrement propres à Dieu seul.

Cela figurait les dispositions de dévouement total à Dieu, que la très-sainte Vierge possédait en éminence, et qu'elle a offertes pour vous en vous consacrant avec elle à Dieu dans sa sainte Présentation: dispositions dans lesquelles vous devez vous renouveler aujourd'hui, et que demande d'ailleurs dans les vrais chrétiens leur consécration ou leur oblation à Dieu par le saint baptême.

C'est pourquoi l'Église veut que les personnes qui entrent dans quelque société religieuse, pour y remplir avec plus de facilité et de perfection cette obligation commune, portent un habit particulier, qui; les séparant extérieurement du siècle, leur rappelle sans cesse qu'elles, sont toutes consacrées à Dieu, comme autant de saintes victimes.

Depuis votre baptême, votre vie et vos sens sont consacrés à Dieu. Vous en profaneriez l'usage, si vous vous en serviez pour plaire aux créatures, pour vous attirer leur estime ou leur affection.

Pour répondre à votre vocation, vous ne devez plus user de la vue, de l'ouïe, du toucher, de l'odorat, du goût que pour Dieu ou conformément aux intentions de Dieu, sans jamais chercher à satisfaire votre sensualité, ce qui serait un acheminement au péché.

Pour agir dans cet esprit, renoncez à toute complaisance naturelle au commencement de vos actions : par exemple, en buvant, en mangeant, renoncez à tout le plaisir qui s'y rencontre ordinairement; en vous habillant, renoncez à tout désir de paraître; en étudiant, renoncez à toute curiosité; en conversant, renoncez à tout désir d'être aimé ou de plaire; en priant, renoncez à votre propre satisfaction et à tous vos goûts; en communiant, renoncez à toute recherche de consolations sensibles; dans l'exercice de la vertu, renoncez à toute complaisance en votre propre perfection.

Enfin renoncez au soin trop empressé de votre corps, à l'amour inquiet de votre santé, à l'attache à la vie.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 14 Nov - 7:30

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

RÉFLEXIONS PRATIQUES.


C"est dans cet esprit que la très-sainte Vierge a vécu; et c'est ce même esprit qu'elle a demandé pour vous à Dieu, dans sa présentation au Temple, offrant ses propres dispositions, pour qu'elles servissent de supplément aux vôtres.

Donc, afin de renouveler aujourd'hui la consécration qu'elle a faite alors de vous-même, offrez à Dieu avec foi ces dispositions très-saintes, qui sont toujours vivantes dans l'âme de Marie, par l'opération du Saint-Esprit en elle. Elle vous les abandonne avec amour, comme un bien qu'elle a acquis pour vous; proposez-vous de vivre désormais en union avec elle, comme une parfaite hostie, entièrement et universellement consacrée à Dieu seul. Voilà ce que demande de vous l'oblation, qui est, la première partie de votre sacrifice.

Après qu'on avait égorgé les victimes, et qu'on en avait répandu tout le sang, on les plaçait sur l'autel, où elles étaient consumées par le feu des sacrifices, figure de Dieu lui-même. Ce feu sacré, en s'attachant à la victime et en la consumant, semblait la transformer en lui, la faire passer dans sa propre nature et l'élever au ciel.

Mais n'oubliez pas que la vie qu'elle avait perdue par l'effusion de tout son sang, était la figure de la vie du vieil homme, qui ne peut entrer au ciel, et qui doit périr en vous, par le glaive de la mortification intérieure : car vous n'arriverez jamais à la parfaite union avec Dieu par son saint amour, que vous n'ayez été ainsi immolé. Proposez-vous donc de recevoir avec soumission d'esprit et de coeur tous les coups que l'amour divin voudra bien porter à sa victime, quels que soient les instruments dont il se serve pour l'immoler.

Il avait ordonné que, dans certains sacrifices de l'ancienne Loi, on mit la victime en pièces; qu'on en séparât la graisse, les intestins, qu'on en coupât les pieds, la tête, l'épaule droite, sans excepter même de ce carnage les colombes qu'on lui offrait. C'était une figure grossière de l'immolation spirituelle des chrétiens, qui doivent vivre dans le monde comme des victimes destinées au sacrifice de tout elles-mêmes.

Pour entrer dans ces dispositions, unissez sans cesse votre sacrifice à celui de Jésus-Christ. Marie dans le temple ne le perdait jamais de vue, elle l'avait toujours présent; elle savait que si les hosties matérielles qu'elle voyait offrir avaient devant Dieu une si grande valeur, c'était uniquement à cause de Jésus-Christ, l'hostie par excellence: que ce soit aussi votre occupation habituelle dans l'oblation de votre sacrifice intérieur.

Vous aurez chaque jour, et à chaque heure du jour, à faire à Dieu quelque offrande de vos goûts, de vos inclinations, de votre délicatesse, de votre amour-propre, de votre susceptibilité, de votre volonté, de votre jugement : unissez-vous alors, par Marie, à Jésus, et ce que l'immolation pourrait avoir pour vous d'amertume se changera en douceur; du moins l'amertume que vous ressentirez sera tempérée par la suavité de l'onction intérieure que cette union répandra dans votre coeur.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 14 Nov - 22:18

CHAPITRE III. PRÉSENTATION ET SÉJOUR DE MARIE AU TEMPLE

RÉFLEXIONS PRATIQUES.


Marie dans le temple adorait sans cesse Jésus-Christ, qui devait être immolé pour vous. Le sacrifice a été offert, et cette même victime est toujours dans son état d'immolation au très-saint Sacrement pensez fréquemment à elle, adorez-la, unissez-vous à elle, et offrez-lui tout ce que vous êtes, et tout ce qui est à vous.

Dans le temple, Marie l'appelait par des voeux continuels, par des désirs si ardents, si puissants, que le Verbe de Dieu, touché et attiré par de si vives instances, se communiquait à elle spirituellement, avant qu'elle le possédât corporellement par l'Incarnation. Jésus vous offre une semblable faveur, et si vous l'appelez à vous avec une foi vive et une charité ardente, vous pouvez recevoir, en proportion de l'ardeur de vos désirs, les mêmes effets que vous recevriez de sa part dans la sainte eucharistie.

Les communions spirituelles vous serviront d'ailleurs d'une très-digne préparation pour la communion sacramentelle. Que l'attente du divin Époux, qui veut se donner à vous si fréquemment dans le banquet eucharistique, ranime donc votre ferveur, et vous fasse soupirer après lui, ou plutôt qu'elle vous porte à recourir à Marie, votre supplément auprès de son fils. Offrez à Jésus les sentiments si parfaits, les désirs si purs, les voeux si ardents dont elle était embrasée dans son séjour au Temple. Vous ne pouvez vous disposer plus dignement à la sainte communion qu'en puisant dans le coeur de celle que l'Église appelle par excellence le vase insigne de la dévotion.

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

Le Fils de Dieu, en se faisant homme par l'Incarnation, devait être saint dans sa chair, afin qu'il fût une victime digne d'être agréée de son Père. Sa chair, par conséquent, devait être formée d'un sang très-pur, très-chaste, très-saint, et conçue, non par la voie commune et ordinaire, qui à moins d'un privilège transmet le péché avec la substance; mais par l'opération de l'Esprit de Dieu, qui ne peut contribuer au péché ni le communiquer.

Enfin sa très-sainte Mère devait le concevoir et l'engendrer sans souffrir de déchet dans sa pureté virginale, comme le cristal qui reçoit et renvoie hors de lui les rayons du soleil, sans rien perdre de son lustre, et qui n'en brille, au contraire, qu'avec plus d'éclat.

Toutefois il convenait de cacher le mystère de l'Incarnation aux Juifs, qui n'auraient point immolé le Fils de Dieu s'ils l'eussent connu clairement. D'ailleurs il était de la sagesse divine de mettre la fécondité et la grossesse de Marie à couvert de la témérité des hommes, qui en eussent jugé indiscrètement, dans l'ignorance où ils devaient être de ce mystère, jusqu'au moment marqué par la divine Providence pour le manifester au monde. Dieu donna donc à la très-sainte Vierge saint Joseph pour époux, afin qu'il lui servît comme d'ombre et de manteau.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 15 Nov - 22:38

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

Saint Joseph est pour la très- sainte Vierge une image de la pureté du Père éternel. Étant donné pour être le gardien, la sûreté et la protection de cette divine Vierge, la créature la plus sainte et la plus précieuse qui dût exister après la sainte humanité du Sauveur, on ne saurait exprimer quel était son respect pour elle.

Il vit même séparé des biens de la terre et de toute créature; et l'Évangile nous le donne à contempler comme rempli d'une sainteté incomparable, en disant de lui qu'il était juste, c'est-à-dire saint. Sans doute, c'était un port extérieur grave et modeste; c'était une composition admirable, une décence non pareille, à cause de celui dont il était l'image vivante.

Quelle sagesse! quelle force ! quelle prudence ! quelle simplicité! Je ne crois pas que jamais il y eut rien de pareil au monde.

Si Dieu le Père a pris ce saint pour donner l'idée de ses perfections, s'il a rendu visible en lui ce qui était caché en son essence de toute éternité, s'il l'a choisi pour en faire l'image de sa sainteté, quelle idée doit-on se former de saint Joseph?

Dieu lui donne avec abondance son esprit de Père; il exprime sensiblement en lui toutes ses perfections divines, sa sagesse, sa prudence, son amour, sa Miséricorde; il en fait le caractère de toutes ses beautés.

Enfin , comme Dieu le Père est invisible en sa personne, et même incompréhensible dans son être et dans ses productions, il l'a rendu comme invisible et caché à nos esprits, et, à mon sens, hors d'état dêtre compris par les hommes.

Saint Luc, qui a décrit soigneusement la nativité de Notre-Seigneur, et qui témoigne être plus instruit de sa génération temporelle que tout autre évangéliste, nous apprend que le Père éternel envoie un ange à la très-sainte Vierge pour avoir son consentement exprès , et pour être le médiateur de son alliance avec elle.

Le nom même de cet .ange, appelé Gabriel, qui signifie homme de Dieu, exprimait l'objet de ce passage célèbre, c'est-à-dire que le Fils de Dieu venait en terre.

Quelle n'est pas déjà la grandeur de Marie, qui a pour ministre et pour serviteur l'un de ces premiers anges qui, au rapport de l'Écriture, sont au nombre de sept, toujours debout devant la divine Majesté?

Incomparables esprits, sublimes intelligences, qui, n'ayant pour supérieur que Dieu même, ne peuvent être envoyés que par lui: au lieu que les autres sont envoyés par les anges qui sont au-dessus d'eux.

C'est l'un de ces esprits éminents qui est envoyé comme serviteur à Marie, encore trop heureux de l'aborder et de la saluer.

O bienheureux ange de Dieu choisi du milieu de tous les esprits célestes pour être le dépositaire des secrets de Dieu le Père, L'ambassadeur de son amour, le médiateur de sa divine alliance, le spectateur de ses délices !

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 16 Nov - 22:25

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

Dieu s'explique à saint Gabriel de deux secrets adorables qui ont de quoi ravir un million créatures en admiration : d'abord de son amour immense pour tout le genre humain, qu'il veut sauver et délivrer de la mort éternelle, par l'incarnation et par la mort sanglante de son propre Fils; et ensuite de l'amour qu'il a pour la très-sainte Vierge, l'ayant choisie afin de faire naître d'elle et de sa sainte substance ce même Fils en la vertu de son Saint-Esprit.

Mais, sachant quelles difficultés l'esprit de Marie trouverait à cette proposition il lui fait porter par saint Gabriel les paroles les plus puissantes et les plus efficaces pour les lever.

Le premier de ces empêchements était sa profonde humilité, que Dieu voulait ménager en lui faisant une proposition si magnifique. Cette parfaite humilité découvrait à Marie, et mettait à nu devant ses yeux sa bassesse et sa vileté.

Elle la tenait en esprit aux pieds de toutes les créatures, comme un néant, indigne de tout , infiniment distante de Dieu , aussi basse et aussi vile que Dieu est grand en lui-même. Pour lever cet obstacle, sans donner à Marie aucune occasion de retour et d'estime d'elle-même , Dieu la fait saluer ainsi par l'Ange en l'abordant : Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes.

En la saluant de la sorte, saint Gabriel révère en elle des prodiges de grâce qu'il ne peut concevoir; il admire cette plénitude, qui contient tout ce qui est répandu dans les ordres de tous les anges, et ce qui sera distribué un jour entre tous les saints; Marie les surpassant d'autant que sa dignité de Mère de Dieu surpasse celle des serviteurs et des ministres. Je vous salue, pleine de grâce, lui dit-il : parole inspirée par la divine sagesse.

Il ne l'appelle pas pleine de mérite: la créature y pourrait avoir quelque part; il lui dit qu'elle est pleine de grâce, c'est-à-dire des dons de Dieu, pleine de sa charité, de sa Miséricorde; ce qui dans une créature innocente ne pouvait donner lieu à aucune estime de soi-même, la grâce étant un don où la créature n'a point de part, et venant de Dieu seul, qui en est le distributeur et le père.

Aussi ces paroles, loin d'exposer l'humilité de Marie, lui fournissent l'occasion de s'humilier de plat en plus.

Elle ne peut les souffrir sans trouble; elle est comme honteuse de se voir honorée par un envoyé céleste : Ayant entendu l'Ange, elle fut troublée de ses paroles, et pensait en elle-même quelle pouvait être cette salutation.

Le sujet de l'humiliation de Marie, conçue dans l'innocence, ne pouvait être que la vue de son néant. Ce qui la tenait humiliée, c'était de voir qu'elle n'était rien par elle-même, qu'elle n'avait rien de soi; que tout ce qui était en elle appartenait à Dieu, qu'il en méritait seul l'honneur et la louange, et qu'il pouvait lui ôter tout en un moment, comme en un instant il lui avait tout donné.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 17 Nov - 22:57

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

Marie, continue l'Ange, ne craignez point, car vous avez trouvé grâce devant Dieu; voilà que vous concevrez et enfanterez un fils, à qui vous donnerez le nom de Jésus, parce qu'il sauvera son peuple en le délivrant de ses péchés. Il sera grand et le Fils du Très-Haut : le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera éternellement sur la maison de Jacob; et son règne n'aura point de fin.

Cette déclaration lui suggérait les motifs les plus forts de consentir à la naissance de Jésus-Christ. Rien ne pouvait toucher son coeur comme la proposition qui lui était faite, de procurer par là l'accomplissement des desseins de Dieu, la gloire du Fils, le salut des hommes.

La seconde difficulté était tirée de la virginité de Marie. Comment cela se fera-t-il, dit-elle à l'Ange, car je ne connais point d'homme : c'est-à-dire j'ai fait voeu de virginité. Elle ne voyait pas avec le seul secours de la grâce ordinaire, ou plutôt elle ignorait pleinement qu'elle concevrait sans avoir connaissance d'un homme.

Dieu voulut qu'elle fût privée de la vue nette et claire qu'elle aurait pu avoir de ce mystère, afin de l'obliger à s'abandonner parfaitement à lui, en toute foi et confiance, sans discuter, et sans prendre tous les éclaircissements qu'un esprit moins soumis et plus curieux aurait pu désirer.

Dieu répond donc ainsi par son ambassadeur à cette seconde difficulté: Le Saint-Esprit surviendra en vous, et la vertu du Très-Haut vous ombragera ; c'est pourquoi le saint qui naîtra de vous sera appelé le Fils de Dieu.

L'Esprit-Saint était déjà venu en Marie, au moment de sa conception. Il l'avait préservée du crime d'origine, et sanctifiée de la manière la plus parfaite qu'une âme sainte le pouvait être.

Étant destinée pour la maternité divine, elle était dés lors pleine e grâce, et était même remplie de la perfection nécessaire à la fécondité divine. Néanmoins il lui fallait un surcroît de dons magnifiques pour soutenir la dignité d'Épouse du Père éternel et de Mère de son Fils.

C'est pourquoi l'Ange lui dit que le Saint-Esprit surviendra en elle, c'est-à-dire qu'il viendra en elle une seconde fois pour verser dans son âme une nouvelle plénitude de dons, d'ornements précieux et de grâces divines qui la rendront digne de ces augustes titres d'Épouse et de Mère de Dieu.

D'où vient que l'Ange prononce ces dernières paroles : le Saint-Esprit surviendra en vous, après l'avoir glorifiée au sujet de la première plénitude de sa grâce : Ave, gratia plena.

La vertu du Très-Haut vous ombragera, ajoute-t-il, c'est-à-dire la vertu la plus sublime de Dieu vous rendra féconde, et ce qui naîtra de vous sera saint, saint de la sainteté du Père et de celle du Saint-Esprit qui surviendra en vous. Rien n'est impossible à Dieu.


Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 18 Nov - 22:42

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

La Sainte Vierge prononce alors, de toute l'étendue de son coeur, ces paroles ineffables: Ecce ancilla Domini, fiat mihi secundum verbum tuum. Voici la servante du Seigneur; qu'il fasse de moi ce qu'il voudra, selon le pouvoir absolu et la pleine puissance que le souverain de l'univers doit avoir sur sa pauvre et chétive créature.

On voit par là trois vertus éminentes et profondes dans laTrès-Sainte Vierge: son humilité, sa chasteté, et, par-dessus tout, son abandon parfait entre les mains de Dieu, pour être et devenir ce qu'il désire : se confiant en lui pour toute sa conduite, et soumettant sa raison et sa sagesse particulière à l'éminence de la sagesse et de la sainteté de Dieu.

De son côté Dieu, faisant dépendre le mystère de l'Incarnation du consentement de Marie, l'établit la médiatrice du don sacré qu'il va faire au monde; il la rend dépositaire du trésor de notre rédemption, et il apprend à toute l'Église à aller à Marie, comme au tabernacle et au sanctuaire où habite et repose l'objet de ses délices et de ses complaisances.

RÉFLEXIONS PRATIQUES. L'ANGELUS.

Le divin mystère de l'Incarnation, ainsi qu'on vient de le voir, contient en abrégé toute la religion chrétienne.

Les trois adorables personnes de la Très-Sainte Trinité s'y rencontrent, comme le terme et la fin dernière de toute religion; Jésus-Christ y est présent, rendant en notre nom tous les hommages dus à la Divinité; la Très-Sainte Vierge, sa Mère, s'y trouve aussi, comme le temple le plus saint, le plus aimable qu'il puisse avoir au monde.

Pour louer Dieu dans ses grandeurs, nous avons recours à Jésus-Christ, le médiateur de nos louanges; et pour glorifier Jésus-Christ, nous avons besoin de la Très-Sainte Vierge, qui seule est digne de le glorifier parfaitement.

Mais en sa qualité de Mère de Dieu, elle mérite elle-même nos respects et nos hommages; et à son égard nous avons encore besoin de supplément, n'étant pas dignes de lui rendre par nous-mêmes les devoirs qui lui sont dus.

C'est donc une dévotion très-juste et très-utile de s'unir à saint Gabriel, et en lui à tous les saints anges, pour l'honorer dignement. Dieu lui- même s'est servi de ce saint Archange comme d'un ministre en rapport avec la grandeur de la très-sainte Vierge et avec les devoirs qu'il lui faisait rendre.

Saint Gabriel a été témoin des prodiges que Dieu a opérés en elle; il a connu par son expérience tout ce qu'elle mérite d'honneur et de respect; nous devons donc être soigneux d'entrer dans sa dévotion et sa religion envers elle, et le considérer, ainsi que tous les autres anges, comme les ministres de cette auguste Reine, auxquels les hommes doivent s'unir pour l'honorer, pour la louer et la servir.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptySam 20 Nov - 9:51

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

RÉFLEXIONS PRATIQUES. L'ANGELUS.


 L'Église elle-même nous propose un moyen facile de remplir tous ces devoirs de religion, dans la dévotion connue sous le nom de l'Angelus. Le but de cette pratique est, en effet, de glorifier la Très-Sainte Trinité, pour le bienfait ineffable de l'Incarnation , d'honorer Jésus-Christ, et de rendre aussi nos devoirs à la bienheureuse Vierge, sa mère. 

D'abord l'Église sonne l'Angelus trois fois le jour, le matin , à midi et le soir; et trois coups à chaque fois, afin de nous rappeler, par ce signal mystérieux, que toute sa dévotion envers Jésus-Christ est rapportée par lui à la gloire et à l'honneur des trois personnes divines. Elle nous fait connaître par là qu'elle n'annonce autre chose que l'amour et la gloire de cette Trinité adorable; dont Jésus-Christ est la louange, et à laquelle il nous a tous dédiés et consacrés par le baptême. 

L'Église n'ignore point que les fidèles ne sont pas dignes d'honorer les mystères de Jésus-Christ, que même ils ne les connaissent guère; elle sait bien que la Très-Sainte Vierge les a mieux connus et honorés que personne; qu'elle a le plus participé à leurs dons et à leurs grâces. C'est pourquoi, dans la dévotion de l'Angelus, elle nous fait réciter trois fois l'Ave Maria, nous invitant ainsi à nous unir à Marie, afin que par cette parfaite adoratrice de Jésus-Christ, nous lui rendions les honneurs et les hommages qui lui sont dus dans ses mystères, et que dans cette union nous participions aux dons et aux grâces de ces mêmes mystères. 

Enfin, pour respecter et pour honorer la gloire et la grandeur de la Très-Sainte Vierge elle-même, l'Église dans la dévotion de l'Angelus nous remet devant les yeux le message de l'Ange, et nous fait même répéter les paroles de louange qu'il lui adressa, afin de nous avertir d'approcher d'elle dans les mêmes dispositions avec lesquelles en approcha saint Gabriel, député du Père éternel, et rempli de son saint amour envers elle.

Voici donc dans quels sentiments il convient de réciter l'Angelus :

1° En prononçant ces paroles :  L'Ange du Seigneur annonça à Marie, etc., il est bon d'honorer l'excellence de saint Gabriel, qui avait en soi quelque chose de grand et de bien auguste, puisqu'il a été choisi, du milieu de tous ses frères, pour être l'ambassadeur de Dieu auprès de Marie. 

On peut respecter aussi son obéissance admirable qui le fait partir du ciel en un instant, tout rempli du feu de l'amour de Dieu le Père envers Marie, et de zèle pour l'accomplissement de ses desseins. On peut honorer encore sa fidélité parfaite, puisque, après qu'il a accompli son ambassade et satisfait aux desseins du Père Éternel, aussitôt il disparaît. 

Il se retire en Dieu, afin de lui rendre, dans son sein adorable, une religion parfaite et les devoirs de cet amour souverain qui lui fait préférer Dieu à toutes choses, sans égard pour la douceur qu'il goûtait dans l'entretien de la Très-Sainte Vierge, quelque saint, quelque pur, quelque admirable qu'il fût.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptySam 20 Nov - 22:36

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

RÉFLEXIONS PRATIQUES. L'ANGELUS.


Mais surtout avant de réciter: Je vous salue, etc.... on s'unira à la religion de saint Gabriel envers Marie, pour aborder cette divine Mère avec le respect et l'honneur qui lui sont dus. Car les paroles de l'Ange : Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, furent accompagnées de l'hommage intérieur le plus parfait que Marie ait reçu ou qu'elle recevra jamais d'aucune créature, puisqu'elles lui furent portées de la part du Père Éternel, dont saint Gabriel était l'interprète et l'ambassadeur.

Aussi l'Église, le considérant comme le plus digne supplément de nos devoirs envers la très-sainte Vierge, ne se lasse pas de s'unir à la religion de ce saint Ange, et d'adresser à Marie les propres paroles par lesquelles il la salua, afin de participer ainsi à sa vénération et à son amour pour elle.

Enfin, comme elle sait bien que Marie est notre médiatrice auprès de Jésus-Christ, et le supplément de notre religion envers lui, elle ajoute toujours cette invocation aux paroles de l'Ange : Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. En récitant : Je vous salue, Marie, etc.... on s'unira donc à saint Gabriel pour offrir à cette auguste Reine les hommages religieux qu'il lui rendit en l'abordant, et on lui offrira aussi les respects et les supplications de toute l'Église.

2° On s'unira encore à lui en disant : Voici la servante du Seigneur, etc.... afin d'honorer et de respecter avec lui les sentiments d'anéantissement parfait dont la très-sainte Vierge était toute pénétrée en les prononçant, et qu'elle a toujours conservés dans son coeur. L'abandon qu'elle fit alors d'elle-même à Dieu en qualité de servante, fut l'hommage le plus pur et le plus parfait qu'il eût jamais reçu; et l'Église nous fait répéter les paroles mêmes qu'elle prononça, afin que nous unissant à ses dispositions, nous entrions en participation de son esprit de servitude envers Jésus-Christ.

Dans cette vue, nous nous tiendrons recueillis quelques instants, pour donner au Saint-Esprit le temps de répandre dans nos cœurs cette grâce de servitude. L'esprit de. servitude à Jésus-Christ demande de notre part une confiance et un abandon sans retour, entre les mains de ce béni et fidèle maître, qui est tout sage, tout-puissant, tout bon, et qui par ses perfections supplée à notre aveuglement et à notre amour-propre, qui sont trop souvent, hélas les directeurs que nous consultons.

A proprement parler, l'esprit de servitude est une grande pureté d'intention avec un désir ardent de la gloire de notre Maître. Cela suppose une grande mortification des désirs naturels, un grand, amour pour Notre-Seigneur, enfin un amour sincère de la croix, du mépris, de la pauvreté, de la souffrance, afin qu'au service de notre Maître nous ne trouvions rien qui nous arrête en chemin.

C'est ce qu'il faut conjurer la très-sainte Vierge de nous obtenir, pendant que, unis de cœur à saint Gabriel et à l'Église, nous réciterons pour la seconde fois : Je vous salue, Marie.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 21 Nov - 22:24

CHAPITRE IV. MARIAGE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE AVEC SAINT JOSEPH ET MYSTÈRE DE L'ANNONCIATION

RÉFLEXIONS PRATIQUES. L'ANGELUS.


3° Lorsqu'on ajoute : Et le Verbe s'est fait chair, etc..., il faut s'unir à Marie, pour adorer avec elle les abaissements incompréhensibles du Verbe incarné, et les hommages parfaits qu'il rendit à la majesté de Dieu, au moment de l'Incarnation, qui furent des hommages infinis, dignes de sa grandeur. En récitant pour la troisième fois : Je vous salue, etc.... on se donnera à la très-sainte Vierge, pour demander par elle de participer à la vie du Verbe incarné, qui devrait être celle des chrétiens.

Car si l'Église nous invite, trois fois le jour, à la récitation de l'Angelus, c'est pour nous rappeler Jésus-Christ, la source de notre vie, et nous attirer à lui afin de nous remplir de son Esprit. Elle le sonne le matin, pour que nous commencions la journée par Jésus-Christ. Elle le sonne à midi, afin que nous renouvelions en nous son souvenir et que nous le gardions jusqu'au soir. Elle le sonne, encore à la fin du jour, afin que nous terminions nos pensées par Jésus-Christ, comme nous les avons commencées par lui, et pour que nous nous endormions et nous reposions dans son sein. Ainsi l'Angelus a pour but de nous faire vivre jour et nuit dans la présence et l'amour de Jésus-Christ et de ses saints mystères.

Dans loraison qui termine cette dévotion, l'Église nous fait honorer trois mystères principaux: lincarnation, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Le matin, en récitant cette oraison, on peut se proposer dhonorer plus particulièrement le mystère de lanéantissement du Verbe dans l'Incarnation, et les divines occupations de l'âme du Sauveur pour l'honneur de Dieu et la sanctification des hommes. Car l'Église souhaite que ses enfants commencent toutes leurs journées, qui sont autant d'images de la vie, dans le même esprit que Jésus-Christ a commencé la sienne. A midi, nous pourrons faire une attention particulière au mystère de la Résurrection, par la vertu duquel nous participons à le vie du Sauveur ressuscité, lequel doit croître et se développer, jusqu'à ce qu'il soit parfaitement formé dans nos coeurs.

Cette vie inspire l'amour des choses éternelles, et le mépris de celles d'ici-bas; elle fait que nous n'usons plus de celle-ci qu'avec dégoût, bien loin de nous y attacher. Le soir, enfin, on peut honorer le mystère de la mort et de la sépulture, afin de finir notre journée comme Notre-Seigneur a fini sa vie, et de prendre notre repos et notre sommeil en union avec lui dans son tombeau. Car de même que le jour du chrétien est une image de sa vie, ainsi la nuit lui doit être une image de sa mort.

Il est bon d'ajouter une petite élévation à Jésus-Christ mort et enseveli, pour lui demander l'esprit et la grâce du sacrement de l'extrême-onction, qui a sa source en ces divins mystères. Cette grâce nous mettra à couvert de la malice du démon, qui pourrait nous surprendre durant le sommeil; car en cet état nous sommes faibles comme dans l'agonie, perclus et privés de nos sens et de notre raison. Enfin, comme nous nous serons reposés avec Jésus-Christ, en attendant la résurrection du matin, nous devons nous lever, le lendemain, dans les sentiments où il était en sortant du tombeau; remerciant Dieu de la nouvelle vie qu'il nous donne, pour l'honorer et le servir.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 22 Nov - 22:35

CHAPITRE V. ACCOMPLISSEMENT DU MYSTÈRE DE L'INCARNATION PAR LEQUEL MARIE DEVIENT MÈRE DE DIEU

Dans le mystère adorable de l'Incarnation, Dieu a fait trois choses en la très-sainte Vierge : la première a été d'orner son âme des dons et des beautés les plus magnifiques qui puissent être Communiquées à une simple créature; la seconde, de former le corps et l'âme de Jésus-Christ; la troisième, d'unir la divinité du Verbe à cette humanité au moment de sa formation.

Le Saint-Esprit est envoyé de Dieu le Père pour commencer ce mystère, en versant dans l'âme de Marie une surabondance de grâces et de dons bien supérieure à tout ce qu'il y avait déjà répandu. Ce divin Esprit épanche en elle une plénitude de grâce et de sainteté digne de l'Épouse du père, de la Mère du Fils et du tabernacle de ce même Esprit; une plénitude qui la dispose à recevoir un Fils, qui est la sainteté même, qui habite de toute éternité dans le Saint des saints, dans le sein adorable de Dieu.

Il travaille par conséquent à faire en Marie une demeure en rapport avec la dignité incomparable du Fils unique de Dieu. Cette beauté de Marie, cette sainteté divine, cette grandeur inconcevable dit des trésors qui surpassent toute pensée; c'est un ouvragé. que Dieu seul peut comprendre, comme lui seul peut l'opérer.

Le deuxième effet produit dans Marie est d'y former le corps et l'âme de Jésus-Christ. Ce Saint-Esprit qui vivifie, qui est le principe de vie, qui répand cette vie où il veut, sépare dans tout le sang, et par conséquent dans tout le corps de la très-sainte Vierge, la plus pure substance pour la formation du corps de son Fils. En même temps il sanctifie la substance qu'il prend ainsi d'elle; et comme ce Fils doit être semblable à Marie, l'image de sa substance, elle se sent elle-même de cette sanctification.

En outre, ce divin Esprit, qui supplée quand il veut, immédiatement et par lui-même, aux dispositions ordinaires de la sagesse de Dieu, supplée à tout ce qui manquait pour la formation de ce corps. La très-sainte Vierge, dans laquelle se sont opérées alors des choses admirables et incompréhensibles à l'homme, s'est trouvée purement passive à cette opération, le tout s'étant seulement passé en sa présence et en sa personne.

A ce moment, les trois personnes divines forment la créature raisonnable la plus parfaite, je veux dire l'esprit le plus grand, le plus accompli, l'âme la plus belle, la plus vaste qui puisse être, pour recevoir le plus de connaissances et de lumières de Dieu, qui se puisse concevoir. Et alors même, pendant que l'Esprit divin embrase la sainte Vierge des flammes de son amour et la fait entrer dans l'union parfaite où Dieu voulait l'attirer, le grand mystère s'opère.

La sainte Vierge se soumet, en disant : Qu'il me soit fait selon votre parole; et, en même temps que l'âme est unie au corps lui-même, le Verbe substitue par une douce prévention sa personne divine à la personne ordinaire qui aurait dû naître de cette union de l'âme et du corps, n'eussent été mutuellement prévenus par lui ainsi le Saint-Esprit, avec le Père et le Verbe, prévenant la formation de la personne qui aurait dû rejaillir, et y substituant la personne divine du Verbe, le Verbe fut fait chair, du consentement exprès de Marie.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 24 Nov - 21:24

CHAPITRE V. ACCOMPLISSEMENT DU MYSTÈRE DE L'INCARNATION PAR LEQUEL MARIE DEVIENT MÈRE DE DIEU

O divin et adorable moment, secrète et inscrutable sagesse de Dieu, dans la formation de son Verbe fait chair ! Ce n'est pas un enfant que Marie conçoit, c'est un homme parfait.

Dieu le père engendrant le Verbe incarné, le fait homme parfait dans ce moment-là même; c'est-à-dire aussi parfait dans la lumière de sa raison et aussi avancé dans sa sagesse (dans lesquelles consiste proprement la vie de l'homme), qu'il le sera à l'âge de trente-trois ans, au moment de sa mort; et alors aussi il verse dans l'âme de Jésus-Christ la plénitude des trésors de sa sagesse et de sa science.

La femme environne l'homme, selon l'expression de l'Écriture; c'est l'homme parfait par excellence, dont Adam, créé parfait, ne fut qu'une figure très,-légère qui marquait quelle serait la sagesse de Jésus-Christ à sa naissance, sa perfection et sa parfaite ressemblance avec Dieu.

Car le second homme n'est pas une simple ressemblance de Dieu, comme était Adam; il est en sa divine personne son image essentielle et son essence même.

Effet admirable des merveilles de l'Incarnation! La sainte humanité n'ayant de personne que dans le Verbe, Marie est véritablement Mère de Dieu, à cause de l'unité de la personne. Le Fils de Marie est le Fils même du Père éternel; et Jésus-Christ n'est pas plus véritablement appelé Fils de Dieu que Fils de la Vierge Marie.

Cette ineffable dignité de mère de Dieu rend Marie incompréhensible aux hommes et aux anges.

On assure de saint Denys qu'il l'eût prise pour une divinité s'il n'eût eu la foi, et cela est très-véritable à cause de l'union très-intime de Dieu habitant en Marie, qui la transformait en quelque sorte en lui. L'Écriture dit des justes qui vivent encore sur la terre, qu'ils sont transformés de clartés en clartés, par l'Esprit du Seigneur; ce que les Pères grecs appellent Déification; et qui, d'après saint Jean et saint Paul, doit être achevé au ciel dans les bienheureux : En voyant Dieu tel qu'il est, nous lui serons semblables.

Il n'y a pas moyen d'expliquer ces choses, ni d'en parler. Que dirons-nous donc de la maternité divine? Cette dignité auguste fait que tout fléchissant devant Marie, reconnaît par un silence religieux qu'elle est au- dessus de tous les respects et de toutes les louanges imaginables.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 25 Nov - 22:33

CHAPITRE V. ACCOMPLISSEMENT DU MYSTÈRE DE L'INCARNATION PAR LEQUEL MARIE DEVIENT MÈRE DE DIEU

Quels dons Jésus-Christ ne fait-il pas à sa Mère ! Elle lui communique sa vie, son être, son sang; elle le fait participant de tout ce qu'elle a et de tout ce qu'elle est. Jésus-Christ n'en fait pas moins pour elle. Il la communie à ses grâces, à ses trésors immenses, à sa vie divine; en un mot, il se donne tout à sa mère.

Dès les premiers moments de l'Incarnation, le Verbe fait chair, qui, selon l'expression de lÉcriture, était alors comme l'Époux sortant de sa couche, tout embaumé de son Père, tout enivré des délices de Dieu, tout absorbé dans l'amour; après avoir prié pour Marie, et s'être offert pour elle à Dieu, versa en effet dans elle les prémices de son Esprit, de sa vie, et les trésors immenses de sa charité.

Si après être rentré dans le sein de son Père, par sa glorieuse Ascension, il répandit dans le coeur des Apôtres, pour prémices de son Esprit, les richesses les plus abondantes qu'il ait depuis versées dans son Église; combien ces prémices de grâce, lorsqu'il descendit lui-même du sein du Père dans sa Mère, ont-elles été fécondes, abondantes, magnifiques

En se revêtant de notre nature, le Verbe venait épouser l'Église, et Marie était l'auguste palais où devaient être célébrées ces saintes et divines noces. Au moment donc où le Verbe prit chair, n'étant alors qu'un avec sa Mère, il épousa l'Église dans la personne de sa Mère, et répandit en plénitude dans l'âme de Marie, dans ce magnifique intérieur, tous les trésors qu'il devait communiquer à l'Église, à ce monde nouveau qu'il considérait déjà dans elle.

Dans le sein de Marie comme dans le premier temple de la religion chrétienne, il rend à Dieu son Père les devoirs que son égalité divine et éternelle avec lui ne lui avait pas permis de lui rendre.

C'est là que Dieu le Verbe, égal à son Père de toute éternité, qui n'avait pu s'abaisser au-dessous. de soi-même, se trouve en notre chair par le moyen de ce sein maternel, admirant un Dieu, adorant un Dieu, et le magnifiant dans toute l'étendue de sa gloire; là enfin que le Fils devient, dans sa nature humaine, inférieur au Père, et que le Père est adoré autant qu'il est adorable. Dès ce, premier moment de son Incarnation, voyant tout ce que son Père pourrait agréer de satisfactions extérieures pour la réparation de sa gloire, Jésus-Christ témoigne vouloir le lui offrir, et déjà il le fait en désir.

Il offre à son Père toute sa vie et celle de tous ses membres; il consacre l'Église, pour être immolée avec lui en sacrifice d'expiation sur la croix, en attendant le sacrifice de l'éternité, où il la consommera avec lui pour ne faire de lui et d'elle qu'une seule hostie de louange.

Ainsi Marie est le temple vivant où Jésus-Christ offre, par avance, le sacrifice du temps et de l'éternité. Le sein de Marie est l'image du ciel et la figure du sein du Père, où Jésus-Christ offrira sur l'autel d'or, dont parle l'Écriture, et qui est la personne même du Verbe, les louanges de son coeur et celles de tous les fidèles consommés en lui dans la gloire.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyVen 26 Nov - 22:01

CHAPITRE V. ACCOMPLISSEMENT DU MYSTÈRE DE L'INCARNATION PAR LEQUEL MARIE DEVIENT MÈRE DE DIEU

Bien plus, dès ce premier instant de sa conception, se trouvant redevable à Marie de sa génération comme homme et du pouvoir de mériter, qui est son humanité sainte, et qui lui donne le moyen de sanctifier ainsi le nom de Dieu et de lui offrir les premiers devoirs de sa religion, dans toute la plénitude de son amour, il rend sa Mère participante de ses adorations, de ses louanges, et la fait la seconde adoratrice parfaite en esprit et en vérité de la grandeur de Dieu.

Elle sent ses dispositions intérieures. Il les a communes avec lui. Si le Fils rend ses devoirs, au Père par ses élévations en lui, la très-sainte Vierge se trouve de même élevée vers Dieu, en l'unité du Saint-Esprit.

Elle est une image accomplie des beautés de Jésus-Christ. Qui voit le Père voit le Fils, et qui voit le Fils voit le Père; ainsi peut-on dire, jusqu'à un certain point: Qui voit la Mère voit le Fils, et qui voit le Fils voit la Mère. Le Fils est la gloire du Père, et Marie est la gloire de Jésus-Christ.

O Mère incomparable! heureuse Vierge, vous recevez et vous donnez tout ce qu'il y a de plus grand et de plus auguste au monde! Vous recevez en vous la plénitude de la divinité du Verbe, et vous rendez au Père, par le Fils, toutes les louanges et les gloires qui peuvent l'honorer.

Adorable mystère! que vous êtes inconnu; qu'il y a peu d'âmes qui vous révèrent ! O mon Dieu, qui sera digne de pénétrer ce secret divin, d'être introduit dans ce sanctuaire inaccessible?

Ange, dites à présent avec raison, en saluant Marie : Ave, gratia plena. Si vous honoriez cette auguste princesse, lorsqu'elle n'était encore que servante; si vous vénériez cette sainte âme, à cause de sa capacité pour recevoir en elle les dons de Dieu, que sera-ce maintenant qu'elle en est toute remplie; non pas toutefois.

Comme le canal d'une fontaine, par l'écoulement de la source; non pas comme une rivière remplie par l'épanchement de la mer; mais comme un abîme sans fond et sans limites, qui comprend l'océan même de la divinité?

C'est une merveille inconcevable à tous les esprits célestes, que cette immensité de grâces, et qui les oblige tous à la vénérer en silence.

Aussi reste-t-il dans l'esprit de l'ange Gabriel, après la connaissance, qu'il a eue de l'âme de Marie, et de quelques opérations du Saint-Esprit en elle, un désir ardent de connaître ce qui peut être compris dans cet auguste intérieur; et nous pouvons bien dire aussi de tous les autres esprits célestes, qu'ils désirent d'entrevoir ses ravissantes beautés : In quem desiderant Angeli prospicere.

O grandeur inconcevable de Marie! ô sainteté ineffable! tu me ravis, tu m'arraches les larmes des yeux, tu m'ôtes la parole. du coeur, la pensée de l'esprit; je te révère et ne puis plus.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 28 Nov - 9:57

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

Après que Dieu eut rendu Marie, dans l'Incarnation, la Mère de Jésus-Christ selon la chair, il voulait qu'elle fût, selon l'esprit, la vraie Mère de tous les chrétiens, qu'elle communiquât à chacun la vie spirituelle que son fils venait apporter au monde. C'est ce qui nous est montré d'une manière sensible dans la Visitation par le ministère qu'elle remplit à l'égard de saint Jean. Mais, pour comprendre la puissance auguste qu'elle exerce en ce mystère, il est nécessaire de considérer d'abord le dessein de Dieu sur saint Jean-Baptiste.

1. S. Augustin, de sancta Virginitate, cap. VI. Maria, non solum spiritu, verum etiam corpore, et Mater est et Virgo. Et mater quidem spiritu, non capitis nostri, quod est ipse salvator...; sed plane mater membrorum ejus, quod nos sumus; quia cooperata est charitate, ut fideles in Ecclesia nascerentur, qu illius capitis membra sunt : corpore vero, ipsius capitis Mater.

La fin que Dieu avait eue en vue dans l'ancien Testament, c'était de préparer les hommes à la venue du Messie. Pour cela, la loi et les prophètes le figuraient et le montraient de loin, et, de plus, faisaient connaître aux hommes l'impuissance où ils étaient de s'abstenir du péché sans l'assistance du Rédempteur et de son Esprit.

Mais aux approches de ce grand bienfait, dans les jours qui allaient précéder immédiatement la venue du Messie, il était digne de la sagesse de Dieu de préparer les hommes à le recevoir, en renouvelant tous ces effets précédents par une voix plus puissante que celle de la loi, et par l'effort d'un zèle plus efficace que celui de tous les anciens prophètes. Pour ce dessein, il suscite, saint Jean.

Ce saint précurseur, en effet, n'est pas destiné, comme la loi et les prophètes, seulement à montrer le Sauveur de loin. Il vient, pour le montrer du doigt, il vient pour frapper à la porte des coeurs, les émouvoir, les détacher du péché par la crainte de la mort éternelle et de la vengeance de Dieu, ce que la loi ne faisait pas; il vient enfin pour les conduire à l'Agneau, qui seul peut les purifier de leurs péchés.

De plus, la loi et les prophètes étaient une lumière dont l'éclat ne s'étendait qu'au peuple juif. Saint Jean est envoyé comme le flambeau destiné à éclairer et à échauffer l'Église entière, par son éclat et sa splendeur.

Il est l'apôtre de Dieu, pour rendre témoignage à Jésus-Christ, afin que par saint Jean tous croient à sa venue dans le monde : c'est par son ministère que le Fils de Dieu doit être connu en Judée, et de la Judée chez les Gentils par toute la t'erre. Voilà pourquoi la naissance de saint Jean est précédée et accompagnée d'événements admirables et tout à fait miraculeux.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 28 Nov - 22:19

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

Pendant que le prêtre Zacharie offrait à Dieu le parfum dans le temple, l'ange Gabriel lui apparaît. Il lui annonce que Dieu l'a choisi pour le rendre père du précurseur du Messie, et, malgré l'incrédulité de Zacharie, Élisabeth, son épouse, conçoit bientôt l'enfant qui leur a été promis.

Toutefois cet enfant que personne ne devait surpasser devant Dieu, ni Salomon, ni David, ni Abraham; saint Jean, quoique destiné dans l'ordre de la grâce à être le plus grand des enfants des hommes, depuis la naissance du monde jusqu'à son temps; lui, qui devait produire sur les coeurs ce que n'avaient pu ni la loi ni les prophètes; cet enfant qui a reçu d'avance, et de Dieu même, un nom étranger à sa famille, nom qui par sa signification annonce la grâce que Jésus -Christ vient substituer à la loi.

Saint Jean, qui doit amener les pécheurs à la pénitence, être le flambeau de l'Église et attirer le monde au Sauveur; lui-même est néanmoins conçu dans l'iniquité, comme le reste des enfants d'Adam; il est l'esclave du démon, ennemi de Dieu, et demeure six mois entiers dans ce malheureux esclavage.

Dieu ne s'empresse pas de l'en retirer plus tôt, quoiqu'il l'eût pu aisément. C'est qu'ayant résolu d'engendrer à la vie de la grâce, par Marie, tous ses enfants d'adoption dont saint Jean doit être le premier, il attend, pour le délivrer du malheur de sa conception, que Marie soit réellement devenue, par l'Incarnation, la Mère du Verbe incarné. Il ne donne donc d'abord à saint Jean que la naissance temporelle, se réservant de lui communiquer par Marie, avec la justification, l'esprit et la grâce de précurseur. C'est pourquoi, au moment même de l'Incarnation, il fait connaître à Marie, par le ministère de saint Gabriel, la conception de saint Jean qu'elle ignorait encore. Voilà, lui dit l'ange, qu'Élisabeth, votre parente, a conçu elle-même un fils, malgré son âge et sa stérilité; et maintenant elle est arrivée au sixième mois de sa grossesse.

A peine donc la très-sainte Vierge a-t-elle conçu et formé Notre-Seigneur dans son sein, qu'usant de ses droits de Mère de Notre-Seigneur, elle part incontinent pour achever dans saint Jean-Baptiste l'oeuvre de Dieu, et va avec promptitude et grande vitesse, au pays des montagnes de Judée, à la ville de la tribu de Juda, où demeurait sa sainte cousine.

C'est ce qui est exprimé sous des images riantes de la vie pastorale dans les paroles du Cantique des cantiques, qui se lisent à l'épître le jour de la fête de la Visitation.

Saint Jean, qui à sa naissance devait être rempli de l'esprit de l'ancien et du nouveau Testament, et figurer l'Église, y est désigné sous l'emblème de la vigne et sous celui du figuier, deux symboles exprès de l'Église judaïque et de l'Église chrétienne, comme on le voit dans les livres saints ; et les temps d'ignorance et d'infidélité qui s'étaient écoulés depuis l'origine du monde, y sont dépeints sous l'image de l'hiver et sous celle des pluies qui tombent fréquemment dans cette saison stérile.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 29 Nov - 22:15

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

Le Père éternel invite donc la très-sainte Vierge à remplir sa mission, et la conjure de l'aider à achever en saint Jean son ouvrage: « Levez-vous, hâtez-vous, ma bien-aimée, ma colombe, ma toute belle, et venez.

Car l'hiver est déjà passé; les pluies se sont dissipées et ont cessé. Les fleurs passent sur notre terre; le temps de tailler la vigne est venu; la voix de la tourterelle s'est fait entendre dans notre terre; le figuier a commencé de pousser ses premiers fruits; les vignes sont en fleur et répandent leur odeur agréable.

Levez-vous donc, ma bien-aimée, ma toute belle, et venez; vous qui, semblable à une colombe fidèle, vous retirez dans les creux de la pierre, dans les enfoncements de la muraille (pour vous dérober à vos ennemis), montrez-moi votre visage; que votre voix se fasse entendre à mes oreilles; car votre voix est douce, et votre visage plein de beauté.»

C'est ce qu'elle fait avec amour et vitesse; oubliant sa faiblesse, son âge, sa délicatesse, animée du zèle de son fils, et brûlant d'ardeur pour le faire connaître, elle court par les montagnes, elle gravit les collines, afin d'annoncer Jésus-Christ. Son admirable apostolat, dont les pas portent partout la paix et la grâce, est dépeint dans l'épître de ce jour.

Renfermé dans sainte Élisabeth, saint Jean, qui figurait l'Église en demandant sa sanctification, invite Jésus-Christ et Marie, désignés sous les images de la chèvre et du faon; à hâter leur course et à accomplir leur mission commune. « J'entends, dit-il, la voix de mon bien-aimé : le voici qui vient, sautant sur les montagnes, franchissant les collines (dans lardeur qu'il a de venir à moi).

« Car mon bien-aimé est semblable à la chèvre et au faon. (Il court avec la même légèreté et la même vitesse.) « Le voici arrivé; le voilà qui se tient derrière notre muraille, qui regarde parles fenêtres, qui jette sa vue à travers les treillis. »

La chèvre, qui monte au sommet des rochers , représente ici la très-sainte Vierge Vierge gravissant dans sa course les collines et les montagnes; et le faon exprime le Fils de Dieu qu'elle portait dans son sein.

Il marche en elle non pas à pas de géant, comme il fera dans la suite, d'après le prophète, mais semblable à un petit faon. Il est renfermé dans la très-sainte Vierge, qui est notre muraille: il considère par son esprit, il regarde par ses yeux, comme par des treillis; quoique ce soit Marie qui parle, Jésus-Christ emploie la parole de sa Mère, et agit lui-même par elle, comme il se sert de la parole de ses ministres pour nous sanctifier.

Source : Livres-mystiques.com
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMar 30 Nov - 23:07

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

Aussi sainte Élisabeth n'a pas plutôt entendu la voix de Marie, à son entrée dans la maison de Zacharie, qu'elle sent son enfant tressaillir d'allégresse dans son sein, et que, remplie elle-même du Saint-Esprit, elle s'écrie à haute voix: Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et le fruit de vos entrailles est béni. Eh! d'où me vient ce bonheur, que la Mère de mon Seigneur vienne vers moi?

Car votre voix n'a pas plutôt frappé mes oreilles, lorsque vous m'avez saluée, que mon enfant a tressailli de joie dans mon sein.

C'est que Dieu se sert de Marie pour purifier l'enfant de la souillure originelle, et il le remplit de toute grâce intérieure et extérieure. Il verse en lui, par Marie, la lumière de la foi en Jésus-Christ; car saint Jean voit son Sauveur, et il tressaille dans les entrailles de sa mère, comme le saint patriarche Abraham l'avait vu, et s'était réjoui en le voyant.

Par Marie, qu'il remplit de sa puissance, Dieu communique encore à saint Jean l'esprit et la grâce nécessaires à sa mission d'apôtre destiné à faire connaître Jésus-Christ au monde.

Le soleil hâte, comme il lui plaît, les saisons. Tandis que Dieu fait des saints qui commencent à paraître en leur fleur, il en fait quelquefois d'antres tout prêts à être moissonnés pour le ciel ; et tel est saint Jean dans sa nativité.

Au moment de la Visitation, il reçoit tout d'un coup la plénitude de l'Esprit-Saint. Jésus enfant, faisant dès le ventre de sa mère, ce chef-d'œuvre de sainteté, un plus grand saint qu'il n'en fera pendant sa vie, ni même après sa mort, puisqu'il ne s'en remarque point après celui-ci, qui ait été formé tout d'abord dans la plénitude de sainteté, comme l'a été saint Jean.

Aussi l'un des motifs pour lesquels l'Église fait, dans la Nativité de ce saint, une plus grande solennité que dans sa mort, c'est ( outre sa sanctification ) cette plénitude de grâces qu'il reçut.

A l'égard du reste des saints, par exemple de saint Pierre, de saint Paul, on fait leur principale fête au jour de leur mort, ces saints ayant employé tout le cours de leur vie, et travaillé jusqu'à la dernière heure pour acquérir le comble de leur grâce; au lieu que saint Jean, le jour de la Visitation, en a reçu tout d'un coup une mesure excessive.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyMer 1 Déc - 23:16

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

En donnant ainsi à saint Jean la grâce de précurseur, Marie paraît déjà comme maîtresse et reine des apôtres. Saint Jean, en effet, devait faire à lui seul, pendant sa vie, les fonctions des douze apôtres, et ceux -ci ne furent choisis qu'après lui, comme les successeurs de son emploi, pour annoncer et faire connaître Notre-Seigneur.

Ce fut ce même saint qui donna la première lumière de Jésus-Christ à saint André, et par celui-ci à saint Pierre, le prince des apôtres, et aux autres disciples qu'il envoyait à Jésus; lesquels, après, l'ont fait connaître dans tout le monde.

Comme donc il reçoit par Marie la grâce de précurseur de Jésus-Christ, la grâce de le faire connaître à tous, saint Jean devient la voix de Marie, l'organe de sa grâce et de son amour. Ainsi, Marie est la 'reine des apôtres, et en un sens, la mère de notre foi.

Dans la sanctification de saint Jean, elle a exercé la première les deux principales fonctions de l'apostolat, qui sont de porter la connaissance du Sauveur, et la sanctification dans les âmes.

Enseignes toutes les nations, dit Jésus-Christ, et baptisez-les. Enseignez ce qui marque la foi et la lumière, que les hommes apostoliques doivent porter partout; Baptisez, ce qui signifie la sanctification des coeurs.

C'est le ministère que la très-sainte Vierge remplit ici, donnant, par l'efficacité de sa parole, la connaissance du Sauveur à sainte Élisabeth, ainsi qu'à saint Jean, que de plus elle sanctifie.

Sa parole produit sur lui l'effet des paroles sacramentelles du Baptême ; elle fait davantage encore, puisque, selon la remarque de saint Ambroise, saint Jean a reçu, non une grâce d'enfance, ainsi que nous la recevons dans le baptême; mais une grâce de perfection, ayant commencé par l'âge de la plénitude de Jésus-Christ.

Et c'est l'effet du sacrement de Confirmation dans les chrétiens, qui , éclairés de la foi, reçoivent la plénitude des dons du Saint-Esprit, qui les possède, les régit et les consomme dans la perfection de son saint amour.

Aussi quelle n'a pas été la sainteté, la force, l'innocence, la pénitence, l'amour, l'humilité de saint Jean-Baptiste ! Sa vie, sa constance dans les dangers et sa mort le témoignent assez.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyJeu 2 Déc - 22:33

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

Ainsi, la très-sainte Vierge est comme le prêtre et le pontife qui baptise et confirme ce grand saint, et lui donne une plénitude de l'Esprit de Jésus-Christ, proportionnée à la mission qu'il a à remplir dans le monde.

On voit par là que si, à peine renfermé dans le sein de sa Mère, Jésus-Christ porte par elle dans saint Jean l'esprit de précurseur, l'esprit apostolique, c'est pour nous montrer, d'une manière extérieure et sensible, cette consolante vérité : qu'étant redevable de sa vie à Marie, il ne veut accorder que par elle ses grâces et ses dons. L'ordre qu'il a tenu dans la sanctification de saint Jean, il le suivra toujours.

Le premier des effets de grâce qu'il produit est la règle de tous les autres ; et ayant d'abord communiqué à son précurseur sa grâce par Marie, ce sera aussi par elle qu'il la départira à l'Église dans toute la suite des temps.

Enfin, dans le mystère de la Visitation, Marie ne paraît pas seulement comme dispensatrice des grâces de Dieu pour les hommes, comme maîtresse et reine des apôtres; elle est encore par son zèle le modèle et la règle de tous les hommes apostoliques qui participent par elle à la grâce de faire connaître Jésus-Christ. Dès qu'elle l'a conçu et formé dans son sein, elle est la première à parler pour l'annoncer; elle fait dès lors ce que les apôtres firent ensuite à son exemple, lorsque, ayant reçu le Saint -Esprit, ils coururent par tout le monde, pour faire connaître le Fils de Dieu.

C'est de Marie que tous les états et toutes les: dignités de l'Église apprennent la perfection et les maximes de leur conduite, et c'est dans le mystère de sa Visitation que les hommes apostoliques et les missionnaires doivent puiser les grâces de leur sublime vocation.

D'après ce que nous venons de dire, il est aisé de conclure que la grandeur de ce mystère est cachée et inconnue au monde; et qu'elle ne sera révélée qu'au grand jour de la manifestation. Qui peut comprendre, en effet, la plénitude des louanges qui furent rendues à Dieu dans ce moment, et la plénitude des grâces qui y furent communiquées: saint Jean, sainte Élisabeth, saint Zacharie ayant été remplis du Saint-Esprit et de l'abondance de ses dons ? Mais cela est peu encore, auprès de tout ce qu'il plut à Dieu d'opérer dans l'âme de la très-sainte Vierge.

Quoique ce mystère doive être considéré en tout respect et révérence, en attendant le jour des lumières, où il sera révélé, on pourra cependant en comprendre quelque chose, si l'on médite les paroles de Marie dans le cantique Magnificat. Pour peu qu'on y fasse attention, on en sera ravi, et on sera forcé d'avouer qu'il est plein de merveilles, non pas seulement grandes, mais inexplicables au monde.

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptySam 4 Déc - 9:44

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

EXPLICATION DU MAGNIFICAT


Sainte Élisabeth, publiant à haute voix les grandeurs de la très-sainte Vierge, qu'elle appelle bénie par-dessus toutes les femmes, et qu'elle honore comme la bière du Seigneur, Marie, toujours convaincue de son néant, détourne de la vue de sa propre personne l'attention de sa cousine. Elle l'élève à Dieu, auteur de tout ce qu'elle a d'admirable, à Dieu qui se fait rendre ainsi à lui-même, dans sa servante, des honneurs qu'elle confesse ne mériter pas et n'appartenir qu'à lui seul.

Mon âme glorifie le Seigneur, dit-elle dans le transport de sa reconnaissance. Par là elle adore cette magnificence de Dieu, qui a versé dans elle tous ses trésors en la rendant la Mère de son Fils, et elle magnifie aussi Jésus-Christ, à cause des choses grandes et augustes qu'il daigne opérer dans son âme.

Pour exalter la grandeur de Marie, Élisabeth révèle-t-elle ce qu'elle vient d'éprouver de merveilleux à sa parole; publie-t-elle avec acclamation qu'au son de cette voix animée de la toute-puissance de Dieu, son enfant s'est réjoui et a tressailli dans son sein ? Marie renvoie au Seigneur toute la gloire de ce prodige.

Quant à elle, son esprit a tressailli de joie au moment ou Dieu le Père a bien voulu la rendre Mère de son Fils; mais elle a tressailli de joie dans Dieu son Sauveur : c'est-à-dire que l'abondance et la plénitude du Saint-Esprit, opérant dans son âme le prodige incompréhensible de l'Incarnation, l'a fait sortir hors d'elle-même, et se réjouir par le pur amour en Jésus-Christ, rempli des biens de Dieu, revêtu de tous les trésors de sa sagesse et de sa science; que c'est là ce qui a fait le grand, le juste et l'ineffable sujet de sa joie.

Que si elle s'est réjouie, ce n'est pas de ce qu'il s'est donné à elle, ce qui pourrait avoir quelque mélange de propre intérêt; mais de ce, qu'elle voit que toute l'Église doit être revêtue et remplie de cette plénitude de biens célestes.

Elle s'est donc réjouie à cause du salut de tous les hommes, que le Fils de Dieu vient opérer en versant en elle toute la magnificence de ses trésors; comme Esther, dans la puissance d'Assuérus, se réjouissait du salut du peuple hébreu, figure du salut du monde.

A ces sentiments d'estime d'admiration, d'adoration, de joie, pour les bontés infinies de Dieu sur elle, Marie ajoute une disposition admirable de reconnaissance et d'humilité. Si elle s'est réjouie, c'est en Dieu son Sauveur, se mettant ainsi elle-même au rang des pécheresses, comme si elle eût été sauvée du naufrage commun. Elle l'est dans un sens en tant qu'elle a été préservée du naufrage; sans en être retirée cependant comme le reste des hommes tombés dans le malheur et dans l'abîme du péché.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptySam 4 Déc - 23:47

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

EXPLICATION DU MAGNIFICAT


A ses yeux, les merveilles augustes que Dieu a opérées dans son âme, et les bontés magnifiques qu'il a eues pour elle, sont d'autant plus prodigieuses, qu'elles ont eu pour sujet une très-chétive et très-pauvre créature : Mon esprit a tressailli de joie dans Dieu mon Sauveur, parce qu'il a regardé la bassesse de sa servante.

Ce n'est pas moi qui ai porté mes yeux sur lui; il m'a prévenue, lui-même a jeté ses regards sur ma misère, car il a en soi un poids qui l'attire vers les choses petites; il est par soi-même aimant les .choses humbles; et parce qu'il se plaît en cela, qu'il y prend sa complaisance, il a choisi ma pauvreté et ma vileté pour imprimer en elle l'oeuvre de sa sagesse, de sa toute-puissance et de son amour. Il a fait en moi son chef d'oeuvre, sa merveille; il y a fait son Verbe sensible, et a choisi ce pauvre petit néant pour étendre sur lui les traits les plus parfaits et les plus beaux de sa. splendeur et de sa majesté.

Sainte Élisabeth, dans un transport d'admiration, venait de lui dire : Eh ! que bienheureuse êtes-vous d'avoir cru; puisque tout ce qui vous a été annoncé de la part du Seigneur s'accomplira en vous. Marie, après avoir confessé que Dieu n'avait trouvé en elle que vileté et bassesse, ajoute que l'amour qu'il lui témoigne est d'autant plus prodigieux, qu'il la fera reconnaître et publier bienheureuse, non pas seulement par quelques personnes de sa propre famille, mais par toutes les nations du monde; que les Juifs et les gentils, les riches et les pauvres, que les peuples de tout pays et de toute langue, dans toute la succession des siècles, seront pénétrés de respect pour elle, ils avoueront et publieront à jamais ses grandeurs; qu'enfin les hommes et les anges la considéreront avec révérence, reconnaissance et amour, comme celle qui a engendré pour eux la source de leur vie, de leur grâce et de leur gloire.

Jusqu'ici ce sont les sentiments de la très-sainte Vierge sur ce qui se passa en elle au moment de l'Incarnation, à l'occasion de la première grâce qu'elle reçut alors, celle de la conception du Verbe.
Ce qui suit immédiatement dans son cantique est l'expression des bontés et des grâces du Verbe lui-même envers elle, du Verbe incarné habitant dans son sein et devant y faire son séjour pendant neuf mois entiers. Celui qui est puissant, dit-elle, a fait en moi de grandes choses. Ce mot de grand est en horreur aux âmes humbles, et Notre-Seigneur dit même que ce qui est grand devant les hommes est en abomination devant Dieu. La très-sainte Vierge, humble comme elle l'était, ne pouvait donc dire qu'il se fût passé en elle de grandes choses, que parce qu'elles étaient en effet excessives; et c'est pourquoi elles sont bien dignes d'être méditées et contemplées par la foi.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyDim 5 Déc - 22:40

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

EXPLICATION DU MAGNIFICAT


Pour première communication, le Verbe, par qui tout a été créé, lui fait voir l'ouvrage de sa puissance, qui est celui de la création du monde, et lui découvre les raisons de toute la composition de l'univers. Il lui manifeste ensuite tout l'ouvrage de la sanctification du genre humain dans l'Incarnation.

Celui qui est puissant dans la création du monde, dit-elle, Dieu le Père qui a fait paraître sa puissance dans la formation de ces grands cieux, de ce vaste Océan, de cette terre, celui-là, pour racheter les hommes, a fait en moi une opération plus grande encore, plus étendue, plus vaste infiniment: la génération de son Verbe incarné, qui n'est pas moins saint dans mes entrailles que dans le sein de son Père éternel, et qui me remplit moi-même de sa sainteté.

L'oeuvre de la création, manifestée à mon intérieur, m'est sans doute un sujet de consolation admirable, considérant la sagesse, l'amour et toutes les perfections, de mon auguste Époux qui y reluisent de toute part; mais cet ouvrage des six jours, je le vois comme un jeu de sa puissance, comparé à la génération de son Verbe et à la participation de sa divinité qu'il doit donner à l'Église.

En lui découvrant le mystère de l'Incarnation, source de toute sanctification, Dieu lui manifeste aussi l'oeuvre du rachat des hommes, tous les effets de grâce et de sainteté qui du Verbe incarné passeront dans tous ses membres, jusqu'à la fin du monde; en un mot, toute l'étendue des Miséricordes qu'il veut exercer sur ceux qui le craignent, de génération en génération, jusqu'au temps de l'Antechrist.

Enfin, comme en sa qualité d'Épouse de Dieu le Père et de Mère du Fils, elle doit être le canal et l'instrument universel de toutes ses Miséricordes, il lui en montre tous les effets sur chaque particulier, il les lui fait sentir, il les lui communique et les imprime dans son âme.

De quoi la très-sainte Vierge ne parle-t-elle pas dans son admirable Cantique? Le Verbe incarné ne se contente pas de lui manifester les desseins qu'il veut exercer dans le monde, depuis sa nativité temporelle jusqu'à la fin des siècles; sa libéralité passe plus avant encore.

Il lui découvre aussi les saints effets de puissance et de justice qu'il a opérés avant son Incarnation.

Il lui fait voir spécialement cet acte admirable de sa justice, qu'il exerça dis le ciel sur les anges apostats, pour venger la gloire de son Père outragée.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyLun 6 Déc - 23:03

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

EXPLICATION DU MAGNIFICAT


Pour première communication, le Verbe, par qui tout a été créé, lui fait voir l'ouvrage de sa puissance, qui est celui de la création du monde, et lui découvre les raisons de toute la composition de l'univers. Il lui manifeste ensuite tout l'ouvrage de la sanctification du genre humain dans l'Incarnation.

Celui qui est puissant dans la création du monde, dit-elle, Dieu le Père qui a fait paraître sa puissance dans la formation de ces grands cieux, de ce vaste Océan, de cette terre, celui-là, pour racheter les hommes, a fait en moi une opération plus grande encore, plus étendue, plus vaste infiniment: la génération de son Verbe incarné, qui n'est pas moins saint dans mes entrailles que dans le sein de son Père éternel, et qui me remplit moi-même de sa sainteté.

L'oeuvre de la création, manifestée à mon intérieur, m'est sans doute un sujet de consolation admirable, considérant la sagesse, l'amour et toutes les perfections, de mon auguste Époux qui y reluisent de toute part; mais cet ouvrage des six jours, je le vois comme un jeu de sa puissance, comparé à la génération de son Verbe et à la participation de sa divinité qu'il doit donner à l'Église.

En lui découvrant le mystère de l'Incarnation, source de toute sanctification, Dieu lui manifeste aussi l'œuvre du rachat des hommes, tous les effets de grâce et de sainteté qui du Verbe incarné passeront dans tous ses membres, jusqu'à la fin du monde; en un mot, toute l'étendue des Miséricordes qu'il veut exercer sur ceux qui le craignent, de génération en génération, jusqu'au temps de l'Antéchrist.

Enfin, comme en sa qualité d'Épouse de Dieu le Père et de Mère du Fils, elle doit être le canal et l'instrument universel de toutes ses miséricordes, il lui en montre tous les effets sur chaque particulier, il les lui fait sentir, il les lui communique et les imprime dans son âme.

De quoi la très-sainte Vierge ne parle-t-elle pas dans son admirable Cantique ? Le Verbe incarné ne se contente pas de lui manifester les desseins qu'il veut exercer dans le monde, depuis sa nativité temporelle jusqu'à la fin des siècles; sa libéralité passe plus avant encore.

Il lui découvre aussi les saints effets de puissance et de justice qu'il a opérés avant son Incarnation. Il lui fait voir spécialement cet acte admirable de sa justice, qu'il exerça dis le ciel sur les anges apostats, pour venger la gloire de son Père outragée.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
ami de la Miséricorde
consacré
consacré
ami de la Miséricorde


Messages : 4470
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 63
Localisation : Région parisienne

Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier EmptyHier à 23:13

CHAPITRE VI. MYSTÈRE DE LA VISITATION

EXPLICATION DU MAGNIFICAT


Par son bras, ou son Verbe qui devait s'incarner, Dieu a fait éclater sa puissance sur les anges rebelles; il a ruiné les ligues et les cabales qu'ils avaient formées dans leur orgueil, lorsque refusant d'adorer le Verbe fait chair, qui leur fut déjà montré dans leur création, et aussi de reporter à Dieu les honneurs qu'ils recevaient eux-mêmes de leurs frères, ils voulurent faire un royaume à part, et avoir un honneur, des louanges et des sujets qui leur fussent propres. Par son Verbe, il a abattu leur parti , il a ruiné et renversé tout ce qu'ils avaient projeté contre sa gloire, et les a précipités eux-mêmes de leurs trônes dans le fond des enfers. Mais les anges religieux, humbles et respectueux, il les a exaltés; il leur a fait prendre la place des autres, et a rempli le ciel de coeurs purs et humbles, en en bannissant ainsi la superbe et la présomption des apostats.

Enfin le Verbe incarné communique à Marie le zèle, la puissance qu'il fit éclater lorsque, dans ce combat si renommé du ciel, saint Michel et tous les autres saints anges avec lui s'élevèrent contre les anges révoltés. Rempli d'un zèle admirable pour Dieu, et d'une force non pareille pour terrasser ses ennemis, saint Michel renverse tout d'un coup toute armée de ces forces rebelles et séditieuses; et Dieu, par un seul coup de sa puissance cachée en saint Michel, précipite en un moment tous ces orgueilleux, faisant dans cet archange l'effet de la plus haute et de la plus étonnante puissance qui paraisse dans l'histoire sacrée et profane. Un seul ange, d'un seul coup de tonnerre, d'une parole qui part de sa bouche, abîme un nombre incalculable d'anges aussi puissants que lui, dont un seul était capable de détruire en un instant des milliers et des millions d'hommes.

Aussi, dans l'étonnement de ce coup, saint Michel s'écrie-t-il : « Qui est donc semblable à Dieu? qui peut donc résister au grand Dieu des armées, qui a jeté les démons dans les enfers, avec la même vitesse et la même précipitation que l'on voit tomber d'une nuée la foudre sur la terre? » Ce zèle ardent pour la gloire de Dieu, cette sainte horreur du péché qui parut da ris les anges, ne fut qu'une participation légère du Verbe, existant dans le sein de son Père, et qui, étant la force et la puissance de Dieu aussi bien que sa splendeur, opérait tous ces transports dans les anges fidèles.

Or ce même zèle, le Verbe incarné le communique à l'âme de Marie. Bien plus, comme. elle est un sujet beaucoup plus vaste que ne le sont tous les anges, et qu'il n'y a en eux aucun don qu'elle ne possède en éminence, elle reçoit un plus haut degré de zèle et plus de puissance sur les démons que n'en firent jamais éclater les anges de toutes les hiérarchies du ciel, soit dans ce grand et célèbre combat, soit dans toutes les occasions où, comme conducteurs et protecteurs du peuple de Dieu, ils eurent à en exterminer les ennemis, tels que Pharaon, les Chananéens, l'armée de Sennachérib, où cent quatre-vingt mille hommes furent détruits en une nuit par un seul ange.

Enfin elle reçoit plus de puissance sur les malins esprits que n'en possédèrent jamais tous les saints personnages de l'ancienne loi, et que n'en recevront tous les apôtres et tous les saints de la loi nouvelle; et c'est ce que l'Église ne se lasse pas de publier à la gloire de Marie, avec reconnaissance et acclamation dans ses saints offices : « Réjouissez-vous, ô Vierge Marie, de ce que vous avez exterminé à vous seule toutes les hérésies qui ont paru dans le monde entier. »

Source : Livres-mystiques.com
Revenir en haut Aller en bas
http://saintmichel-princedesanges.com
Contenu sponsorisé





Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier   Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation sur la vie intérieure de la Très Sainte Vierge Marie avec M. Olier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique LE MONASTÈRE INTÉRIEUR. :: Vivre avec notre Seigneur et sa mère ::  FORMATION-
Sauter vers: